Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Voltaire, l’imposteur – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

À l’invitation de l’abbé Beauvais de la fraternité Saint Pie X de Marseille, Marion Sigaut a donné une conférence sous l’intitulé « Voltaire l’imposteur » le mardi 26 mai 2015 au théâtre Mazenod.

C’est dans la poursuite des travaux qu’elle a précédemment initiés, et en s’appuyant ici sur les cas de l’affaire Calas et de celle du Chevalier de La Barre, que l’historienne fait la démonstration de l’imposture voltairienne. Point par point, les méthodes de l’homme et les traits de sa psychologie sont analysés et commentés avec rigueur et précision pour aboutir à un portrait aux antipodes des panégyriques habituels autour de sa personne. Marion Sigaut s’est prêtée ensuite au jeu des questions-réponses avec le public, avec lequel une véritable proximité s’était installée ce soir-là.

L’équipe d’E&R Marseille est toujours ravie de l’accueillir dans la cité de Mgr Belsunce, l’illustre évêque qui semble d’ores et déjà l’objet de ses travaux à venir.

 

La conférence de Marion Sigaut :

 

Les questions du public :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour a tous,

    Je tiens a remercier Marion pour m’avoir ouvert a l’histoire de France. Je n’ai jamais passe 2/20 a l’ecole car ces livres imposes par nos maitres ne me plaisaient pas. Quel plaisir d’ecouter les.faits historiques relates par Marion, bien plus captivant que les.mensonges destines a nous formater. Merci Marion que Dieu te benisse.


  • Chère Marion, j’ai déjà visionné ou écouté de nombreuses interventions de votre part sur les méfaits de ce vil coquin, ce satané traître à l’Esprit que fut Voltaire. Pour autant, la perspective d’assister à cette énième intervention de votre part sur ce sujet plaît à mon esprit, comme il me plaît de considérer qu’une fois de plus, l’occasion est donnée à d’innocentes âmes d’apprendre qui il fut et, ce faisant, leur montre en perspective la quantité de traîtres ou de simples suiveurs ignorants qui ont prétendu et prétendent encore trop souvent faire perdurer un mythe.

    Pour l’honneur de la France, pour la puissance de l’Esprit, je vous remercie.


  • Excellente conférence, comme toujours Marion Sigaut fait la lumière sur la vérité historique, sa gentillesse et sa générosité résonnent dans son discours.
    Sincérité rigueur professionnalisme honnêteté. Une pierre précieuse je vous dit !
    Merci


  • Bravo encore et toujours à Marion Sigaut ! A quand un livre approfondi sur la Révolution Française ? Je sais que votre "spécialisation" s’arrête à cette période, mais... en faisant un petit effort, je suis sûr que vous pourriez apporter un éclairage précieux sur ce sujet, à mon avis crucial pour comprendre les temps désastreux que nous vivons...


  • Une grande dame.Que dis je ? Une très grande dame.
    Merci pour tout vos travaux madame Sigaut.


  • • [2è partie, à 8mn...] : “Les Lumières est un mouvement qui a voulu remplacer Dieu par le profit.”

    Oui et non ; c’est d’abord la découverte progressive, aux XVIè, XVIIè siècles, et s’accélérant au XVIIIè, que la démarche hypothético-déductive (mathématiques, expérimentation, accumulation des progrès techniques, de la précision dans la mesure, des connaissances scientifiques...) conduit à une vision du monde sinon inverse de celle du monothéisme du moins “complémentaire et contradictoire”, que résume fort bien la formule de Galilée, distinguant “comment aller au Ciel (faire son salut dans le Monde intérieur post-mortem) [versus] comment va le ciel (astronomie, voire astrophysique du ciel externe “en-ce-seul-Monde)”.
    C’est sans doute à ce niveau que l’apport indéniable et méritoire de Marion Sigaut se heurtera à la plus grande critique. Et elle sera justifiée. Dès lors, mieux vaut prévenir que guérir : il est plus que temps que Marion s’intéresse à l’influence de Newton et des autres savants sur Voltaire et les Encyclopédistes en général...

    • [[2è partie, à 33mn] “je suis une chercheuse de vérité”

    Bravo, mais alors, dépassant les vérités d’événements partiels (affaire Calas, du chevalier de la Barre, etc.) - certes nécessaires, et l’on doit remercier Marion pour ses propres “lumières” sur de tels sujets aux enjeux majeurs - la vérité, au plan bien plus global et historique de l’époque moderne, c’est que celle-ci a peu à peu découvert des lois d’organisation naturelle largement ignorées des sociétés antérieures (“premières” comme monothéistes), et que cette “catastrophe paradigmatique”, et plus en profondeur sotériologique, a largement “déboussolé”, très largement et toujours plus, l’humanité ainsi “modernisée”.
    En ce début du XXIè siècle, notre présente et humaine condition “post-&-hyper-moderne” consisterait certes à s’opposer “réactionnellement”, en dissidence, aux dynamiques progressistes et mondialistes, mais surtout à se focaliser sur les deux paradigmes et praxéologies en lice (en gros : créationnisme-personnalisme / “auto-transcendance” néo-spinoziste, voire socio-darwiniste) - ou sotériologies (en gros : salut éternel de l’âme / santé trans-humaniste “perpétuellement reconductible”) - afin de tenter d’en débusquer un éventuel méta-niveau de conciliation, pour soi-même comme pour l’ensemble de nos semblables.

     

    • @bug2410 Tu es tout a fait ce que la loi naturelle invite a mettre un pavé dans la tronche.
      "Ce qui ce conçoit bien ,s’exprime clairement " et je rajouterai "trop d’emphase ,tue l’emphase " ...
      Fais un résumé que l’ensemble de tes concitoyens puissent comprendre,sans tomber dans la vulgarisation grossière ,nous t’en serions fort grès ...


    • #1227608
      le 13/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Voltaire, l’imposteur – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

      @ Bug2410

      Eh bien dites-donc, vous vous êtes quelque peu lâché sur ce coup ! Pourquoi persister dans votre "jargonage" si vous souhaitez être audible par le nombre ? Faites-nous plaisir car vous n’avez rien à prouver, nous vous savons instruit et cultivé, n’en rajoutez pas, certains y verront de la vanité mal placée... et ce serait dommage tant ce que vous exprimez est porteur d’une vérité qui pourrait au final ouvrir la voie de la (ré)conciliation tant promue ici.
      Bon, et sinon, je continuerai toujours à marteler que ce n’est pas parce qu’un groupe de bourgeois en mal de frissons intellectuels a décidé un jour de libérer la connaissance qu’une Humanité pas assez adulte est incapable d’assumer, que nous devons nous en féliciter... surtout quand ceux qui financent le développement de cette "modernité" n’ont pas les plus nobles intentions !
      A regarder le résultat actuel de ces errances et le projet futur de nos zélites, le salut de l’espèce semble bien mal engagé !
      Et pour répondre à une autre de vos "provocations", il se pourrait en effet que quelques personnes à la surface du réduit terrestre qui est le nôtre, puissent avoir une vision des sciences et de leur histoire qui dépasse le cadre imposé par la doxa, ne vous en déplaise ! Il fut un temps pas si lointain où la "république" fournissait encore les bases d’un éveil aux plus curieux qui ne croient pas en ses mirages, à jouer avec le feu, on se brûle parfois ! Et ceux-là sont en mesure de modéliser les effets réels de l’impact d’un moustique sur les nouvelles tours de Babel quels que soient les effets spéciaux utilisés pour leur construire une autre vérité... désolé.


    • [Si, cette fois, le gentil modérateur daigne laisser passer ce nouveau message - le précédent, pourtant affable, n’ayant, semble-t-il, pas eu l’heur de lui plaire...]

      • @chris 777

      A mon tour, permettez-moi seulement de jeter un pavé dans votre marigot : êtes-vous bien sûr que la “loi naturelle” ait jamais existé ?

      Quant au résumé de ma pensée : c’est le texte publié, et tous les mots sont dans le dictionnaire. On n’a rien sans effort, voilà un joli devoir de vacances...

      • @HqcU :



      ... ce que vous exprimez est porteur d’une vérité qui pourrait au final ouvrir la voie de la (ré)conciliation tant promue ici.



      Merci. Et c’est bien pourquoi je fréquente ce site, bien que j’y voie plutôt des gens aimant à s’opposer qu’à chercher quelque méta-niveau conciliateur...
      Par ailleurs, ce n’est pas parce que leurs conséquences risquent d’être toujours plus délétères que les percées scientifiques sont fausses.
      Oui, deux visions du monde et de l’humain sont en lice ; et la seconde venue, scientifique, tend à l’emporter sur la première : monothéiste (qui d’ailleurs avait déjà évincé une “toute première” : “d’essence chamanique”).
      D’où la forte tentation-propension au Grand Rabattement de l’espérance sur les seuls processus naturels analysés, détournés et manipulés par le genre humain.
      Ignorer cette tendance ultra-lourde (en rester par exemple à la notion de “loi naturelle” tandis que les scientifiques parlent depuis quelques décennies, au moins, de “chaos organisateur” ; ou dénoncer les mensonges de Voltaire sans retenir la pertinence proprement révolutionnaire des travaux de Newton, qu’il a cherché à promouvoir ; etc.) c’est se condamner à s’enkyster dans l’attitude réactionnaire sans que puisse advenir un saut créatif, intégrateur du conflit précédent.
      Dommage, non ?!


    • #1228178
      le 14/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Voltaire, l’imposteur – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

      @ Bug2410

      Vous n’avez pas à me remercier, si la pratique de l’honnêteté est tombée en désuétude aujourd’hui, vous pouvez en revanche compter sur moi pour continuer à asséner des vérités qui me rendent impopulaire le plus souvent (la seule subversion qui demeure est ici), et comme je vous l’ai déjà indiqué, nous pourrions être en accord sur beaucoup de sujets... sauf sur la méthode.
      Ainsi, je pourrais continuer égoïstement à entendre votre discours mais préfèrerai jouer les autistes tant que vous le cantonnerez dans un registre qui exclue la plupart alors qu’il est plus utile de formaliser une pensée structurée par un vocable compris de tous. A nouveau, je vous précise que je ne confonds pas l’état d’intelligence et la fonction intellectuelle... Vous seriez surpris, hors votre sphère, de constater de l’intelligence inouïe de certains gamins de banlieue pourtant parfaitement acculturés ! Ceux-là m’intéressent, pas les bobo-pédo-pédants des salons parisiens !
      Sachez que pour en revenir à Newton, je ne partage pas votre point de vue et ne le comprends pas. Ce Moïse des temps "modernes" qui aurait émancipé la connaissance scientifique en usant de la trahison... il faudrait que vous m’expliquiez un peu comment vous pourriez encenser une pratique que vous n’adoptez pas vous-même ! Ou alors, c’est qu’il vous manque encore des pièces du puzzle... on apprend à tout âge et croire en la pertinence de ses propres certitudes n’est pas savoir ! Mais au fait, parlez-nous des "chemtrails" je suis impatient de recevoir vos lumières sur ce point.


    • @Bug2410
      Ce serait avec grand plaisir que je répondrais à vois préoccupations si j’y comprenais quelque chose.
      Je suis au regret de vous dire que je n’y comprends RIEN.
      il ne faut pas m’en vouloir. Je ne suis qu’une modeste historienne qui tente de reconstituer le passé avec le maximum d’honnêteté et de précision. Passé un certain seuil d’abstraction je deviens complètement idiote.
      Je pourrais bien évidemment prendre du temps pour m’entraîner, relire plusieurs fois vos remarques, tenter de comprendre ce qu’elles veulent dire et demander conseil autour de moi.
      Malheureusement je n’en ai pas le temps.
      Je consacre mon temps disponible à lire, chercher, compulser, comparer, farfouiller dans des écrits dont, la plupart du temps, je comprends le sens.
      Il ne m’en reste pas pour déchiffrer vos messages.
      Désolée.


    • @Marion

      C’est pas grave, Marion, merci pour tout ce que nous apprenons grâce à vous !

      Simplement, pour tenter de “résumer mon résumé” :
      - Si Voltaire a sans doute été un sinistre personnage, du moins, outre ses qualités littéraires, a-t-il fait connaître en français les travaux de Newton, certes avec le concours précieux et avisé d’Emilie du Châtelet.
      - Or la gravitation universelle s’est avérée une révolution du penser, du croire, du faire, délégitimant aussi bien l’aristotélisme (la distinction entre mondes sub- et supra-lunaires) qu’une partie de l’Ecriture (cf. Josué 10, 13 ; etc.), aussi par son efficacité (mathématisation, mesure, prédictivité, etc.) ; ce qui aura amené les humains à rabattre tendanciellement leur espérance sur ce Monde (seul, négligeant l’“Autre”), qui devient toujours plus compréhensible et aménageable, manipulable, d’où la montée de la “physiocratie”.
      - Si dans le domaine financier, cette tendance a produit des catastrophes... qui durent encore et même s’aggravent (alternances bulles-krach...), dans les domaines des sciences dures, cette révolution, sachant se critiquer pour s’améliorer sans cesse, donne des résultats toujours neufs, organisables en systèmes - ce que certains nomment l’“auto-transcendance”.
      - Tel me semble (après bien des auteurs) être le “drame” de la modernité, en particulier du XVIIIè siècle - en fait déjà aux quelques siècles précédents, et avant d’autres coups de boutoir au cours des XIXè et XXè siècles : les découvertes de l’évolution biologique et de certains de ses mécanismes, de l’inconscient, du monde quantique, du chaos organisateur...
      - Certaines personnes - comme vous-même, au “cœur gros comme ça” et fuyant l’abstraction - peuvent conserver ou retrouver leur foi d’enfance ; d’autres sont “déboussolées”, parfois à vie, par cette nouvelle donne globale, et Voltaire semble en avoir été, comme Nietzsche et tant d’autres.
      - Dans ce contexte plus global cherchant à intégrer ce que vous tendez à négliger, Voltaire apparaît presque plus à plaindre qu’à blâmer. Voilà sans doute ce que vos collègues historiens dix-huitiémistes, jaloux de votre succès et/ou soucieux d’une vérité plus ample et complexe, ne manqueront pas de vous suggérer...

      Merci encore, Marion, pour l’occasion de ces réflexions !


    • #1228841
      le 15/07/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Voltaire, l’imposteur – Conférence de Marion Sigaut à Marseille

      @ Marion Sigaut

      Notre ami Bug2410, pétri de certitudes, rechigne à envisager (par calcul ?) que la quête scientifique est éminemment spirituelle par essence et que les Voltaire de tous poils ne produisent au mieux que de la débauche technologique mortifère.
      C’est de l’aveuglement que le "porteur de lumière" orchestre savamment pour nous perdre. La démarche scientifique authentique n’a jamais éloigné quiconque de son créateur, bien au contraire, le prétendre est une posture de religieux, pas celle d’un savant !
      Continuez à nous dresser le portrait objectif de ces vils personnages, ils ne produisent que l’illusion du progrès, pas le progrès véritable, ils sont les plus mal placés pour cela. Le progrès est intrinsèque à notre espèce et elle se doit de le produire pour ne pas disparaître, mais il ne viendra que par les plus spirituels parmi nous... Voltaire et les encyclopédistes ne sont pas de ceux-là !
      Méfions-nous des "historiens" qui prétendent que les pyramides d’Egypte ont 4500 ans d’existence, il se pourrait bien qu’ils aient quelque chose à nous cacher !


  • Merci Marion pour cette belle conférence et pour ta grande simplicité.
    MERCI aussi tout particulièrement à l’abbé Beauvais et à son formidable travail et extraordinaire énergie au sein de la Fraternité Saint Pie X à Marseille.


  • Bonjour Marion,

    Merci pour votre travail et à notre super Abbé Beauvais qui officie à Marseille désormais.

    A quand une conférence sur la Révolution française pour ouvrir les yeux des gens ? Le bain de sang, les massacres d’êtres humains au sommet desquels le sacrifice humain du Roi et de la Reine catholique qui vient "sceller" le "pacte républicain" ?
    Personne ou très peu de monde semble être au courant de ce qu’a VRAIMENT été cette immondice qu’on nomme "révolution" et qu’on nous fait célébrer chaque année. Je l’ai découvert par moi même dans un livre de Charles Dickens !
    Merci pour tout en tous les cas,
    A.


  • Définition de l’extase : Marion Sigaut !!


  • A l’attention de Mesdames Sigaut et Colombi si vous cherchez des exemples d’émissions télé tendancieuses concernant le Moyen-Âge, j’ai 2 ’pépites’ qui me viennent à l’esprit que je souhaiterais vous communiquer : 1°) la première concerne la fin du Moyen-Âge avec Isabelle la Catholique. Il s’agit de la 2ème partie sur 4 du documentaire ’Les Dossiers Secrets De L’Inquisition’, documentaire écrit et réalisé par David Rabinovtich !! Je vous cite les premières lignes du texte : ’Espagne, 1478, un pays où Chrétiens, Musulmans et Juifs ont COEXISTE SANS PROBLEME DEPUIS DES SIECLES. Mais l’ère de la tolérance touche à sa fin... ’ (Ah, la méchante Isabelle !) ; 2°) L’épisode n°5 de la série de dessins animés ’Il Etait Une Fois Les Découvreurs’, épisode intitulé ’Henri Le Navigateur Et La Cartographie’. Vers la fin la question de l’esclavage est soulevée. Les Portugais sont montrés comme ayant l’idée de faire d’un Noir un esclave, ceci juste avant d’ajouter que l’esclavage était en fait déjà en cours sur le continent africain. Tordu, tout ça, non ? Ensuite, à vous de me dire si je me trompe, un homme d’église joue le rôle du méchant qui pousse à l’esclavage alors que le bon roi Henri aurait été tout à fait contre. Là encore, ça paraît douteux. Voilà, ce serait passionnant que vous éclairiez nos lanternes sur cette affaire. A bonnes entendeuses, salut !