Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"Il faut tuer les Russes, les Iraniens et menacer Bachar el-Assad"

Dixit l’ancien chef de la CIA et soutien d’Hillary Clinton

Michael Morell, ancien directeur de la CIA et soutien d’Hillary Clinton a déclaré dans une intervention à la télévision américaine qu’il était nécessaire de « se débarrasser » des Iraniens et des Russes engagés en Syrie au côté de Bachar el-Assad.

 

« Quand nous étions engagés en Irak, l’Iran a fourni des armes aux milices chiites qui tuaient les soldats américains. Il est temps de faire subir aux Iraniens ce qu’ils nous ont fait subir ». C’est la déclaration fracassante que Michael Morell, soutien affiché d’Hillary Clinton et ancien directeur de la CIA, a faite sur la chaîne américaine CBS ce mardi 9 août.

Celui qui accusait récemment Donald Trump d’être manipulé par les services secrets russes a déclaré que les Iraniens et les Russes devaient « payer le prix fort » de leur engagement en Syrie.

Interrogé par le journaliste Charlie Rose, celui-ci lui a demandé de préciser sa pensée : cela signifie-t-il tuer des Iraniens ou des Russes en Syrie ? L’ancien responsable de la CIA a répondu : « Oui, discrètement [...] N’attendez pas que le Pentagone dise "nous avons fait ceci", mais soyez assuré qu’a Moscou et à Téhéran, ils savent ce que je veux dire » précise Michael Morell.

À propos des forces rebelles en Syrie soutenues par les États-Unis, l’ancien homme fort de la CIA a appelé à les soutenir encore d’avantage contre les troupes de Bachar el-Assad, mais aussi contre les forces iraniennes ou russes présentes sur place.

Enfin, il appelle à « faire peur » à Bachar el-Assad en le bombardant au plus près : « Je ne préconise pas de l’assassiner, mais je veux mettre la pression sur lui, sur les Russes et les Iraniens pour arriver à une solution diplomatique ».

Michael Morell est l’ancien directeur par interim de la CIA (de 2012 à 2013). Dans une tribune publiée dans le New York Times la semaine dernière, il a appelé fermement à soutenir la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton, estimant que Donald Trump représentait une menace nationale. Après sa retraite de la CIA en août 2013, Michael Morell a rejoint un cabinet de conseil Beacon Global Strategies, où il a pu travailler avec Leon Panetta, lui aussi ancien directeur de la CIA et soutien affiché d’Hillary Clinton.

Des propos qui ne sont pas isolés, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants