Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’État tente de bloquer l’information sur la théorie du genre à l’école

Des choses à cacher ?

Courriel envoyé aux recteurs d’académies par la directrice générale de l’enseignement scolaire au ministère de l’Éducation nationale, Florence Robine, leur commandant de bloquer la diffusion dans les établissement scolaires d’une brochure alertant sur l’intégration de la théorie du genre dans les enseignements dispensés aux élèves :

Mesdames et messieurs les rectrices et les recteurs,

L’association Vigi-gender, qui se présente comme un « collectif de parents s’engageant pour promouvoir une École excluant le genre (gender) comme partie effective des programmes et activités scolaires et extra-scolaires », procède actuellement à des envois en nombre de sa brochure « Le Genre en images ». Elle saisit cette occasion pour inviter les directrices et directeurs d’école, ainsi que les personnels de direction, à mettre cette brochure à disposition de l’ensemble de la communauté éducative et, ainsi, de « l’éclairer sur le sujet de l’identité ».

À partir d’exemples tirés de manuels, des ressources produites dans le cadre de la formation des personnels ou encore utilisées dans le cadre des enseignements ou des actions éducatives, enfin du matériel éducatif utilisé par des associations bénéficiant d’un agrément national et intervenant auprès d’un public scolaire, plus d’une dizaine de pages de cette brochure qui en compte une cinquantaine tentent de démontrer que le ministère poursuit un objectif d’indifférenciation des filles et des garçons et de promotion de l’homosexualité.

J’appelle votre très grande attention sur l’importance d’alerter l’ensemble des directrices, directeurs d’école et personnels de direction, ainsi que plus largement l’ensemble des personnels de votre académie, au sujet de ces envois et de leur demander à la fois d’en empêcher la diffusion et d’avertir le cabinet de l’IA-DASEN dès réception, le cas échéant.

Florence Robine,
Directrice générale de l’enseignement scolaire

La consigne semble avoir été passée à Nantes :

 

 

Télécharger la brochure « Le Genre en images » : vigi-gender.fr (.pdf)

 

Sur l’Éducation nationale, la théorie du genre et le « Progrès »,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ben le truc a porté ses fruits : j’ai déjà lu une remarque d’une petite fille disant qu’elle ne se "sentait rien" , ni fille ni garçon ! Complètement paumée la pauvre mais comme elle a biberonné la théorie machin elle clamait ça haut et fort alors qu’en fait, visiblement elle n’y comprenait rien !
    En arriver à des situations d’une telle absurdité...
    En plus on détourne sciemment les citations de certains auteurs pour étayer les faux arguments...ça me saoule leur histoire !


  • Ils ont en charge nos gamins, putain quand ça va commencer à chauffer...


  • Pourris jusqu’à la moelle. Dégueulasses, menteurs, fourbes, malhonnêtes. Le diable.
    A quand l’Apocalypse, qu’on en finisse ?


  • désolé de me répéter mais l’école c’est fait pour apprendre à lire,écrire et compter et non pas pour faire de nos enfants des dépravés sexuels.

     

    • D’après eux "ça n’existe pas". Alors pourquoi tant d’inquiétude ?
      Apparemment, la cohérence n’est pas leur point le plus fort.
      Je dirai même que c’est leur point le plus faible.
      Et là où il y a discordance entre les paroles et les actes, c’est signe de maladie mentale.
      "La dissociation mentale".


  • "Madame" Robine est en fait et de toute évidence un robinet, regardez cette mâchoire ! Elle est juge et parti dans cette histoire de trans-formation des mentalités enfantines et de tuyaux à pralines...c’est cruel de la part du gouvernement de mettre cette pauvre âme dans pareille situation. Courage Flo, tu es un des nôtres ! Accomplis ton destin et rejoins-nous !


  • Hier dans un article du "Salon beige" il était très marrant de voir le Recteur de l’académie de Nantes se fendre d’un courrier en date du 3 octobre pour demander à ses sbires de ne pas diffuser la brochure "le genre en image". (cf l’article du Salon beige du 5 octobre), ni de la mettre en consultation en bibliothèque. Cette brochure est sans équivoque, malheureusement pour la Najah.
    Ce qui est intéressant c’est que la signature de ce monsieur dénote clairement qu’il appartient aux fréres 3 points (oui, il y sont). Surement a-t-il craint que l’on finisse par voir des femmes qui se trouvent hommes se présenter dans les loges masculines et vice versa. Ahahahaha.


  • Qui fait caca dans le chemin marche dedans quand il revient !!!....


  • 11% des enseignants voteraient FN, reste 89% de gens qui pensent bien. Comme il faut.

    Florence Robine est le numéro 2 de l´Éducation Nationale, ce n´est pas rien, bien qu´elle ne soit que le porte-parole des gens qui décident. Il faut voir cette vidéo où elle explique la réforme du collège, des perles durant 3´. surtout la fin. L´enfant peut apprendre sans l´enseignant.
    Homme = Femme. Parent = Enfant. Élève = Prof. www.youtube.com/watch ?v=3ajR...
    Si vous avez le coeur bien accroché, allez voir le twitter de la n 2 de l´EN. Une synthèse de la synthèse.

    Les profs qui peuvent faire basculer une élection sont bien des vaux acceptant pour la majorité. Merci au Proviseur ou Directeur ayant fait fuiter la courrier.

    La brochure est riche et très bien faite. Terrifiante. 1984 mis en application.
    Que faire à part la diffuser ?


  • C’est pas grave puisque c’est l’État qui paye... même pour la censure. #démocrature


  • Vivement une bonne révolution qu’on envoie au tribunal tous les responsables de la décadence généralisée.

     

    • Il est logique aujourd’hui de s’interroger sur la finalité des trouvailles qui concernent de près l’avenir de nôtre espèce. Le Nobel de chimie a été décerné à un groupe qui a réussi à synthétiser les nanotransporteurs du corps humain.
      Quelles applications pour une telle mécanisation potentielle de notre fonctionnement biologique naturel ?
      Ce n’est pas tant cette découverte-ci qui peut inquiéter mais l’accumulation des moyens mis à notre disposition pour nous dénaturer. Nous-mêmes.


  • C’est vrai qu’il vaut mieux calmer les troupes, surtout dans un milieu féminisé où le scandale enfle très vite.
    Mais je ne le connaissais pas celui-là "le genre en image", j’avais déjà "musée de la shoah", excellent support pour écrire et dont la qualité du papier nous permet d’identifier une partie de l’affectation de nos impôts, et, les choix budgétaires "éclairés" de certains dirigeants de nos institutions.
    Le mal étant largement répandu, en terme d’inculture, d’inconscience et d’avidité débridée, cette brochure pourra peut-être contribuer à fournir quelques mots, pour ramener certains de nos concitoyens/-patriotes vers le chemin qui leur permettra peut-être un jour de sortir de la folie maudite.
    En attendant qu’ils se mettent à en..... les pauvres mouches qui ne font que leur travail de mouche, pour plagier notre "messie de l’humour" et son directeur de la publication :
    - qu’ils aillent tous se faire........ !
    Quand aux autres, bon courage et restez calmes, si vous le pouvez.


  • "Le genre en images", je viens de le découvrir ; rapide à télécharger en PDF, très bien présenté (52 pages aérées en mode paysage), n’hésitez pas à faire un petit bilan de santé mentale !


  • La théorie du genre consiste très simplement à faire du sexe que l’on a en naissant une chose relevant de la "convention", donc de la libre volonté et non imposée par la "nature". Les sociologues, psychologues, psychanalystes et autres astrologues sont donc convoqués pour discourir là dessus et pour dénoncer une "société" par nature dictatoriale et oppressante car elle respecterait la nature, c’est à dire un ordre naturel. Et les juges sont bien obligés de suivre la mode, puisqu’ils l’ont toujours fait. Mais l’origine de tout cela est que la "nature des choses ne plaît pas aux américains.. Ils sont humiliés dans leur toute puissance par les choses qui leur résistent.

    Pour un humain non dégénératif comme on en voit outre atlantique, il semble que l’attribution sexuelle soit de droit naturel (ce que la science en fait confirme) et n’est pas et ne peut pas être objet de contrat ! Affaire classée ! Affaire suivante ! Mais cela emmerde les américains "inventifs" et "pragmatiques" qui a du droit naturel une conception très particulière ("le Droit, c’est nous".)

    Et d’où cette "bullshit" provient ? Ben voyons ! Evidemment de leur fameuse "Cour Suprême" car c’est elle qui a commencé à faire du touche pipi sur les trans etc.. (le "mariage gay" !) et les juges français se sont précipités à leur suite sur ces intéressantes questions. Cette Cour Suprême composée de connard et de fous, qui fait régner la terreur juridique américaine sur le monde. Ils tentent au fond de recomposer l’humain selon leurs critères forgés par leur futurologues et leurs gourous cinglés.

    On peut dire que si les américains ont réussi à faire courir les bourgeois parisiens comme des abrutis autour du lac du Bois de Boulogne le samedi matin, il réussiront encore à ridiculiser l’espèce humaine par cette théorie du genre.


  • Le Papa était-il au fait de l’existence de cette brochure avant nous ?


  • Ils ont surtout oublié un bon paquets de dessins animés diffusés dans les chaînes françaises (je ne suis pas français, mais l’on capte sur satellite ici au Cameroun beaucoup de chaînes françaises).
    - il y a en premier ce dessin animé intitulé My little poney, diffusé sur Tigi où l’on retrouve des poneys tantôt interpellés par le pronom "il" tantôt "elle" ; il y a une certaine confusion constamment alimentée dans ce dessin animé qui fait en sorte qu’il est difficile de déterminer le sexe des poneys ; même lorsque ce poney a la voix d’une femme, on va l’interpeller en disant "il" et vice versa.
    - en second lieu il y a ce dessin Le monde incroyable de gumball ; diffusé sur Cartoon Network, ici le personnage principal gumball (un chat) entretient une relation un peu ambiguë avec son poisson rouge évolué nommé Darwin !!! Les personnages sont farfelus asexués (un ballon, une banane, une fleur, une radio, un robot...etc), le prof de sport à la voix d’un homme, dit au départ être une femme, puis des épisodes plus tard elle (ou il) dit être un homme, il a un enfant dont on ignore vraiment s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon, le flou sur le sexe des personnages est nourri et savamment entretenu. Je suis à chaque fois mort de rire lorsque je vois ces dessins, ce qui me fait rire en réalité c’est toutes ces manipulations orchestrées pour égarer les enfants, et là je me dis pauvres créatures du monde de l’Occident, vos parents ont du pain sur la planche. Au Cameroun, certains enfants visionnent ces programmes, mais les manipulations ne pourront les atteindre, l’environnement est différent, ici les parents sont les plus vénérés après Dieu, même L’État se couche face aux parents et il est impensable que le gouvernement disent aux gens comment instruire et éduquer leurs enfants.
    - le troisième dessin c’est toujours sur Cartoon Network, il s’intitule Adventure Time, les lobbys LGBT l’ont peu influencé que les deux premiers mais dans bien des épisodes, les personnages principaux Finn (un garçon) et Jake (un chien) changent de sexe et deviennent une fille et une chienne ; en fait l’objectif selon moi c’est l’égalitarisme des sexes, tout ce que l’homme fait la femme peut le faire c’est le message en toile de fond.
    Que les adeptes de cette théorie aussi pitoyable qu’insensée sachent une chose, que ce soit en France ou ailleurs, on les a à l’œil !


Commentaires suivants