Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les e-mails d’Hillary Clinton et la Confrérie

L’enquête du FBI sur les e-mails privés d’Hillary Clinton ne porte pas sur une négligence face aux règles de sécurité, mais sur un complot visant à distraire toute trace de ses correspondances qui auraient dû être archivées sur des serveurs de l’État fédéral. Il pourrait comprendre des échanges sur des financements illégaux ou de la corruption, d’autres sur les liens des époux Clinton avec les Frères musulmans et les jihadistes.

 

 

La relance de l’enquête du FBI sur les e-mails privés d’Hillary Clinton ne porte plus sur les questions de sécurité, mais sur des trafics qui pourraient aller jusqu’à la haute trahison.

Techniquement, au lieu d’utiliser un serveur sécurisé de l’État fédéral, la secrétaire d’État avait fait installer à son domicile un serveur privé, de manière à pouvoir utiliser Internet sans laisser de traces sur une machine de l’État fédéral. Le technicien privé de Mme Clinton avait nettoyé son serveur avant l’arrivée du FBI, de sorte qu’il n’était pas possible de savoir pourquoi elle avait mis en place ce dispositif.

Dans un premier temps, le FBI a observé que le serveur privé n’avait pas la sécurisation du serveur du département d’État. Mme Clinton n’avait donc commis qu’une faute de sécurité. Dans un second temps, le FBI a saisi l’ordinateur de l’ancien membre du Congrès, Anthony Weiner. Celui-ci est l’ancien époux d’Huma Abedin, directrice de cabinet d’Hillary. Des e-mails provenant de la secrétaire d’État y ont été retrouvés.

Anthony Weiner est un homme politique juif, très proche des Clinton, qui ambitionnait de devenir maire de New York. Il dut démissionner à la suite d’un scandale très puritain : il avait envoyé des SMS érotiques à une jeune femme autre que son épouse. Huma Abedin se sépara officiellement de lui durant cette tourmente, mais en réalité ne le quitta pas.

Huma Abedin est une états-unienne ayant été élevée en Arabie saoudite. Son père dirige une revue académique – dont elle fut durant des années la secrétaire de rédaction – qui reproduit régulièrement l’avis des Frères musulmans. Sa mère préside l’association saoudienne des femmes membres de la Confrérie et travaillait avec l’épouse du président égyptien Mohamed Morsi. Son frère Hassan travaille pour le compte du cheikh Yusuf al-Qaradawi, le prêcheur des Frères et conseiller spirituel d’Al-Jazeera.

 

 

Huma Abedin est aujourd’hui un personnage central de la campagne Clinton, à côté du directeur de campagne, John Podesta, ancien secrétaire général de la Maison-Blanche sous la présidence de Bill Clinton. Podesta est par ailleurs le lobbyiste attitré du Royaume d’Arabie saoudite au Congrès pour la modique somme de 200 000 dollars mensuels.

Lire la suite de l’article sur voltairenet.org

Sur la véritable histoire des États-Unis, lire chez Kontre Kulture :

Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1591888

    Il me semble que Wikileaks aura des choses à dire après le 8 novembre, quand Assange disposera à nouveau de moyens de communication.


  • #1591919

    " Le technicien privé de Mme Clinton avait nettoyé son serveur avant l’arrivée du FBI"...dommage, ce qu’il y avait dessus aurait sans doute été encore plus croustillant que ce qu’on y a déjà trouvé (et qui est déjà "pas mal", dans le genre...).


  • #1591922

    Je crois que le FBI sent le vent tourner auprès du peuple et donc qu’il pèse de son poids dans la balance pour la faire pencher du côté de Trump... En tout cas, il est clair que leur boss peut craindre pour sa peau si la mère Clinton est élue...


  • #1591926

    Le président Obama et son demi-frère Abon’go Malik Obama dans le Bureau ovale. Abon’go Malik est le trésorier de l’Œuvre missionnaire des Frères musulmans au Soudan...



    ... et un électeur de Trump.


  • #1591975

    Merci, c’est très instructif.
    Peut-être même que Madame Abedin fournit du captagon à Hillary, ou l’inverse...


  • #1593331
    le 04/11/2016 par Mayol de Lupé
    Les e-mails d’Hillary Clinton et la Confrérie

    C’est une réplique féministe de dirty Hillary !



    Ha ha ha ! Je sais ce que tu penses : "C’est six fois qu’il a tiré ou c’est cinq seulement ?". Si tu veux savoir, dans tout ce bordel j’ai pas très bien compté non plus. Mais c’est un 44 Magnum, le plus puissant soufflont qu’il y ait au monde, un calibre à vous arracher toute la cervelle. Tu dois te poser qu’une question : "Est-ce que j’ai vraiment écrit ces E-MAIL ?
    Alors vous voyez pourquoi on m’appelle Hillary "La sioniste Charognarde" ?... L’AIPAC me colle tous les sales boulots du secteur...




    Hollywood et l’AIPAC vous présente :
    La secrétaire d’état Hillary ne renonce jamais 2 (le retour ) !

     

    • #1593440

      Thierry Meyssan est très bien informé et ce dernier met sous le même plan La confrérie des frères musulmans et le wahabisme . C’est très mal comprendre que les saoudiens n’ont jamais soutenu les frères les jugeant dangereux en raison d’une suprématie dans les domaines theologiques,ouverture sur la société. Les frères musulmans peuvent débattre avec les religieux iraniens ou les coptes. Le sectarisme des saoudiens est à des années lumières des frères musulmans. Cependant la critique est ligitime concernant la proximité avec les agences occidentales. Mais elle doit être comprise dans un conteste de survie financière et politique. Daech et d’autres groupes sont financés par les saoudiens,turques,emiratis,qataris et occidentaux. Les frères musulmans soutiennent les syriens et la souveraineté de la Syrie. En aucune façon les mercenaires.