Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Shoah sur glace : un couple de patineurs russes déguisés en déportés fait scandale

D’habitude, quand le thème de la Shoah est exploité à des fins commerciales, personne ne dit rien. C’est même encouragé. On a le Journal d’Anne Frank sur scène, au théâtre, une foultitude de livres et de films plus ou moins sérieux, un rappel permanent dans tous les médias et écoles... Mais la promotion massive se retourne parfois contre elle-même.
C’est le cas avec ce spectacle de danse russe sur glace :

 

 

En général, les représentants de la communauté juive valident tout ce qui va dans le sens du devoir de mémoire, sauf quand ils sentent une petite pointe d’ironie. Mais ils sont les seuls juges de la chose. En l’occurrence, les deux déportés sur patins, ça ne passe pas. Le Jerusalem Post grince des dents (en or, aurait ajouté un humoriste suicidaire).

Et pourquoi ? Parce que la danseuse du couple n’est autre que l’épouse du porte-parole de Vladimir Poutine, l’homme qui fait trembler Israël en Syrie. L’amalgame, pour le coup, semble autorisé... Devant le tollé, la patineuse a argué qu’elle rendait de la sorte un hommage à La Vie est belle, le film fantaisie de Roberto Benigni sur la déportation, l’histoire d’un père qui fait croire à son fils qu’il est dans un jeu, alors qu’il est à Auschwitz.

Un tire-larmes mondial qui a cartonné, il y a exactement 20 ans :

 

Le film rapportera 3 Oscars, un César et une pléiade de prix et nominations. Cela ne risque pas d’arriver à Tatiana Navka et Andrey Burkovsky, qui ont mélangé patinage et Shoah dans une émission de télé-réalité. Les autorités morales mondiales subodorent la moquerie. Cependant, entre l’hommage appuyé et la dérision fine, il n’y a qu’un pas. Que tout le monde ne franchit pas. Quelle différence avec les hommages foireux à la Shoah de la part de pseudo-artistes ambitieux ? Comme le dit le proverbe, il n’y a pas loin du Capitole à la Roche tarpéienne.

 

Les limites cybernétiques de l’abrutissement de masse

C’est ce qui guette à terme la promotion shoatique de masse. Que des abrutis – même pas nazis – aux bonnes intentions s’en emparent, et ridiculisent le fait historique. C’est déjà le cas avec les réalisateurs français qui traitent la souffrance des juifs au cinéma. Pour exemple, 24 Jours (la vérité sur Ilan Halimi) ou La Rafle ont fait un bide, malgré les milliers d’élèves entassés par l’Éducation nationale dans les salles obscures, sous prétexte de « devoir de mémoire ». Et on ne parle même pas des voyages de lycéens à Auschwitz qui tournent à la gaudriole sur place, avec concours de vannes scabreuses via mobiles, sans oublier les « quenelles » pour la galerie…

Cette année, les Russes s’étaient déjà un peu lâché sur la dramaturgie et les costumes :

 

Télé-réalité et devoir de mémoire

Il est dès lors inévitable que des dérapages dans une dérision plus ou moins volontaire se produisent. Ce qui est ingurgité de force est régurgité sans grâce. Au lieu de gaver les foules avec la souffrance d’un seul peuple, fût-il élu, il vaudrait mieux laisser les historiens faire leur travail et diffuser le fruit de leurs recherches. Sans cela, la Shoah risque de finir dans une émission de télé-réalité, Les Chtis et les Marseillais à Auschwitz, une brochette d’attardés mentaux qui draguent à mort dans un baraquement.

Et là, ça sera pire pour l’image – Claude Lanzmann n’y survivrait pas – que toutes les exhibitions sur glace, qui ont encore une certaine tenue. Il faut savoir qu’il faisait froid, à l’Est, entre 1941 et 1944. On reste dans une certaine réalité. Et puis, le patinage, n’est-ce pas le sport préféré du fils des époux Klarsfeld, ces fameux chasseurs de nazis, enfin, ceux que les Américains voulaient bien nous laisser ?

Sur la Question chez Kontre Kulture

 

Shoah à toutes les sauces, sur E&R :

 






Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents