Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Antoine Martin décrypte le Pacte éducatif mondial du pape François (5/7)

Épisode 5 : l’influence de Leonardo Boff

Antoine Martin, auteur des ouvrages La Chute des astres et Le Chant dans la fournaise, analyse les enjeux du Pacte éducatif mondial du pape François.

 

Le Pacte éducatif mondial du pape François : en route vers la nouvelle spiritualité globale ! – Épisode 5 : l’influence de Leonardo Boff

Les épisodes précédents, sur E&R :

Retrouvez Antoine Martin sur E&R :

 






Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2537086

    Remplacer l’homme par la relation c’est lui faire perdre sa primauté dans la hiérarchie de la Création (ordre minéral puis végétal puis animal puis humain) : nivellement, communisme mondial, horizontalité, paganisme, et toutes les combinaisons possibles (zoophilie etc).

    Le Pape qui ne s’inspire plus des Pères de l’Église mais d’un ex-hippie brésilien !

    Elle ressemble à quoi cette maison commune ? un temple inca ? une pyramide ?

    A travers les siècles, après toutes ces dégradations faites sur l’Église (Nominalisme, Naturalisme, Individualisme...) quel nom pour cette nouvelle religion - qui relie effectivement, mais quoi ?

    On ne parle pas d’idéologie mais carrément de "nouvelle religion" ! C’est grave !
    Une religion mais sans révélation, tiens ça me rappelle quelque chose...

    Et qui pratiquera ensuite ou se souviendra du christianisme quand tous ces soumis de curés et d’évêques l’auront adoptée ?

     

    Répondre à ce message

  • Le faux Pape vient de se prononcer pour la vaccination de toute la Terre ! Pour qui travaille ce pape ??

     

    Répondre à ce message

  • Il n’y a qu’à regarder la photo du pape avec la croix du christ à la main et l’article ci-dessous et tout est dit :

    Bernard Fay Octobre 1941 (Les documents maçonnique )
    La première fois que je pénétrai dans les locaux de la Grande Loge Écossaise de Paris , rue de Puteaux, mon regard se porta sur un tableau étrange qui se trouvait au milieu de la salle du Conseil : un Christ d ’ivoire assez beau, fixé sur un fond de velours sombre, entouré d’un cadre du XVIIIe siècle , lui-même décoré de divers insignes maçonniques (voir la photographie du pape). Que faisait, au milieu de ce temple maçonnique, l’image du Sauveur ? En l’examinant, il était facile de voir que ce Christ était un Christ janséniste , c’est-à-dire un de ces crucifix comme on en faisait au XVIIIe siècle, qui, au lieu d’avoir les bras étendus perpendiculairement au corps , avaient les bras levés au-dessus de leur tête. Ainsi , la secte janséniste voulait signifier que le sacrifice du Christ était consacré non pas à toute la foule humaine, mais à un ’’petit nombre d’élus’’ ; le Christ mourant n ’avait pas ouvert ses bras à l ’humanité entière , mais il les avait
    entr ’ouverts pour ceux que la grâce avait spécialement choisis . Telle était la doctrine janséniste . Comment pouvait-elle se concilier avec l’esprit démocratique des maçons ? Au point de vue historique, la conjonction entre les deux sectes , jansénistes et maçons , est un fait prouvé. Les jansénistes , durement poursuivis , persécutés , par les éléments orthodoxes de l ’Église catholique au XVIIIe siècle, en étaient arrivés , comme les protestants et comme les maçons , à former une secte secrète. Cette secte. qui s ’appuyait sur une partie du reste très pieuse de la bourgeoisie. et sur un groupe très influent dans les parlements , désira, prépara et fomenta la Révolution ; pour ce, elle se mit d’accord avec les protestants et les maçons . L’abbé Grégoire, prêtre janséniste, ami de La Fayette et du pasteur Ribaud Saint-Étienne, fut l’agent de liaison principal.Le crucifix de la Grande Loge, avec son Christ janséniste et ses insignes maçonniques, est le rappel et le symbole de cette union.

     

    Répondre à ce message