Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après Ariès au ras des pâquerettes sur Soral, Ariès complètement aux fraises sur le programme économique du FN...

On savait Paul Ariès totalement ignorant des idées réelles et non fantasmées d’Alain Soral, le voila qu’il nous montre qu’il n’a aucune connaissance de ceux qu’il entend combattre, c’est à dire le Front National, dont il nous dit : "Le programme économique et social du Front National (est) encore plus ultralibéral que celui de Sarkozy, lui-même plus libéral que celui de Chirac".

Comment une personnalité éditant un journal se voulant sérieux, invité régulièrement sur le plateau d’une émission culturelle de bon niveau (Taddéi), nous promettant des analyses intelligentes, comment donc cet homme peut-il être aussi peu informé sur les sujets qu’il entend critiquer ?

Nous n’hésitons plus à penser, après ses deux dernières pathétiques saillies, que Paul Ariès est vraiment incompétent, en un seul mot, mais peut-être même en trois.

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « La droite tout comme l’extrême-droite est et demeure productiviste »

    Et la gauche progressiste, n’est-ce pas elle qui a, quand les chrétiens y étaient encore opposés (cf. les Canuts et les Luddites), imposé l’usine en lieu et place de l’atelier ?

    Manichéisme quand tu nous tiens. Pourtant l’homme reprend volontiers la Formule de son mentor Latouche qui dit qu’il faut décoloniser notre imaginaire. Ca vaut aussi pour la politique et pour vous, M. Ariès...

     

    • Au sujet de la loi de 1973, il y a une petite confusion sémantique qui s’est glissé dans le nouveau programme du FN. Alors que MLP pretendait se défaire de la loi Pompidou-Giscard, ce nouveau programme prend la peine de préciser que la Banque de France « conservera son autonomie vis-à-vis de l’Etat » .
      En bref, la France sortirait de l’euro, dévaluerait sa monnaie pour sombrer dans un national-monétarisme. C’est ce que les Socialistes avaient fait en 1981 et deux ans plus tard, ce fut la rigueur...
      Il n’y a pas de quoi rêver en definitve !


  • Il me semble que l’on écrirait plutôt RAS les pâquerettes.
    Raz, c’est pour la marée.
    Bien à vous


  • Reconnaissons-lui tout de même une certaine lucidité sur Strauss-Khan lorsqu’il écrit : "ce serait pour Strauss-Khan une opportunité pour apparaître comme de gauche, ce serait aussi pour une partie de la gauche radicale un prétexte pour se rallier au PS". A titre personnel, et bien que je compte bien voter pour J.-L. Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle de 2010 malgré les critiques légitimes qui lui sont adressées régulièrement sur ce site, en cas de second tour DSK/MLP, j’ai déjà résolu de voter pour la seconde, moins par adhésion que pour empêcher Strauss-Khan un plébiscite du genre 5 mai 2002. Dans un cas de figure UMP/MLP, PS/UMP ou encore PS(non-DSK)/MLP, je compte m’abstenir, par contre.

    Il faut reconnaître tout de même que hormis la sortie de l’euro et le retour de l’échelle mobile des salaires, on ne connaît pas encore le détail du programme économique et social de M. Lepen. Et ce ne sont (malheureusement) pas ses performances médiatiques récentes qui m’ont éclairé sur ce point : j’ai la très nette impression que c’est là un thème sur lequel elle n’est pas très à l’aise, se dissimulant derrière l’invocation de grands noms (M. Allais, etc.) et l’évocation de mesures qui peuvent être très bénéfiques ou absolument catastrophiques suivant la manière de les mettre en œuvre (sortie de l’euro, immigration). C’est dommage. Du coup, on en est réduit soit à ronger notre frein avec "les grandes orientations" du programme économique du FN, soit à ne pas aborder ce thème lors des critiques du FN et de MLP.

     

    • Si l’on veut vraiment trouver le programme du FN, ça n’est évidemment pas la télévision qu’il faut regarder.

      Jean-Luc Mélenchon non plus on ne sait bien ce qu’il veut faire à part taxer « les patrons »...

      J’ai entendu MLP parler du fait que pour cesser le monopole des grandes surfaces et des importateurs de merde alimentaire elle souhaitait imposer une TVA différenciée : plus chère pour eux et beaucoup moins pour ceux qui produiraient mieux et vendraient localement.
      Ca vaut toute les promesses sociales de Mélench’ dont on sait qu’il ne les appliquera pas même s’il est élu (s’il avait ne serait-ce que le commencement d’opinions de Gauche, il aurait pas fait 30 ans de PS).
      Au moins, c’est concret, demain, quand je vendrai mes fromages, l’Etat me prendra moins pour que je les vende un bon prix et il taxera les babybel.
      Relocalisons, c’est la première des solutions.
      MLP est la seule à en parler.
      Et je ne parle pas de la loi de 1973 dont elle a rappelé même à la télé, l’importance.


  • Paul Ariès est symptomatique du milieu "alter".

    Ces braves gens ne sont malheureusement pas démarchables, ou quasiment pas. Outre l’arrogance qui les empêchent d’évoluer et de voir leur erreur, leur concept de décroissance, qui est une idée intéressante, ne peut pas être découplé de celui de nation et ça ils semblent incapables de le percevoir.

    Leur problème est essentiellement un défaut de lien, lien neuronale et lien avec une tradition.

    Sottise des purs progressistes...


  • Vive Marine !!! Vive le FN !!! Vive la France !!!


  • Descendre l’UMP et y assimiler le FN, en opposition au PS sauveur de la France. Belle tactique mais particulièrement gonflée. Il parait qu’un mensonge à force d’être répété devient une vérité, il y en a qui s’inspirent d’un certain Joseph de nos jours...


  • En réalité Paul ariès est très embêté car le FN et la droite Nationale en général marchent sur ses plates-bandes verdoyantes.
    Il faut savoir que les bons sujets sont réservés à la Gauche (écologie, décroissance, partage, paix...) et les mauvais sujets réservés à la droite (économie, immigration, entreprise, armée...).
    On ne sait pas pourquoi. C’est comme ça pis c’est tout !

    Si maintenant les Soral, de Benoist et autres Bouchet viennent lui piquer sa clientèle, mais où va-ton, je vous le demande !?


  • En effet alain soral n’a pas de discour consensuel a l’egard de marinne lepen puisqu’il l’attaque utilement sur sa ligne xenophobe anti islam.A contrario,Aries partage l’analyse de soral sur le 21 avril a l’envers en validant la strategie dominante d’etablissement du second tour...mis a part qu’il diverge en la qualité du fn.Pas specialiste de ce sujet,l’edito reste tout de meme plus une opinion qu’une analyse.


  • Ariès applique l’adage, comme tant d’"intellectuels" ou de politiques : mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose