Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

Cela n’est décidément par très Charlie : prison ferme et plus de cinquante mille euros demandés contre Alain Soral pour la publication d’un dessin humoristique.

 

 

Hier 19 octobre 2017 se déroulait à Bobigny l’audience correctionnelle d’un procès intenté contre Alain Soral par le ministère public, l’association Avocats sans frontières et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, sur signalement de la DILCRA, elle-même jadis bras armé de Manuel Valls, Premier ministre. Alain Soral y était accusé de la publication sur le site Égalité & Réconciliation, le 1er juin 2016, de l’information suivant laquelle le dessinateur Zéon venait de décrocher le premier prix du concours international de dessin de caricature sur la Shoah organisé par une association iranienne d’art contemporain.

Ce dessin, ou la manière dont était relaté cette victoire (hier la nuance était trouble), était, d’après les parties civiles et d’après le parquet, « sans doute », « sans équivoque », « à l’évidence » antisémite (ce qui n’est pas en soi prohibé) et constitutive de provocation à la haine raciale (c’est bien plus grave, c’est une infraction). En effet, Zéon avait, dans un dessin datant déjà de 2014, dépeint une caisse enregistreuse à l’ancienne, sur le modèle de l’entrée du camp d’Auschwitz, avec le chiffre de six millions affiché etc.

 

 

Le plus curieux est de poursuivre Alain Soral, certes Président d’E&R, mais non pas directeur de la publication du site. Car c’est ce dernier qui doit être poursuivi dans ces cas-là. Et en l’occurrence le directeur du site est Alfredo Stranieri, et Germain Gaiffe Cohen, son directeur adjoint et conjoint collaborateur. On notera aussi que le site d’E&R n’a jamais fait qu’informer le public d’une bonne nouvelle (pour une fois, la France gagne). Et, comme le faisait remarquer Alain Soral, propos que j’ai cité dans ma plaidoirie, « cela n’est décidément pas très Charlie ».

La LICRA demande 10 000,00 euros pour le préjudice subis par... « les juifs ». L’association ASF veut la même somme et la publication de la condamnation dans la presse aux frais d’Alain Soral (ce qui peut aller jusqu’à des sommes astronomiques, en milliers d’euros) et le parquet demande 10 000,00 euros d’amendes avec, surtout, trois mois d’emprisonnement ferme. Avec les frais d’avocats des parties civiles la somme demandée dépasse les 50 000,00 euros.

Le harcèlement contre Alain Soral est donc avéré.

« Si une publication sur le site d’E&R peut provoquer à la haine, ai-je plaidé, ce n’est pas contre "la communauté juive" ou contre "les juifs", mais c’est contre des organisations comme ASF, la LICRA, le Congrès juif mondial ou l’entité sioniste. Quel peut être en effet le propos du dessin incriminé ? Chacun est libre de l’interpréter comme il peut ou comme il veut, et même aller jusqu’à faire de l’iconologie juridique. Et on pourrait résumer ainsi le propos du dessin de cette caisse enregistreuse : certaines organisations comme le B’Nai B’Rith ou la LICRA gagnent effectivement argent, influence et pouvoir en exploitant la Shoah. Est-ce qu’un tel propos risque de provoquer à la haine contre la communauté juive ? La réponse est non. Il risque bien plutôt de provoquer de la haine envers ces mêmes organisations. »

« Et la haine, la discrimination ou la violence que subiront ce "groupe de personnes", par exemple les membres de la LICRA, ai-je dis pour finir, n’auront pas été provoquées à raison de leur appartenance à une religion, une race ou une ethnie, mais à raison du seul et unique fait suivant : ce sont ces organisations qui provoquent, par des poursuites et des procès comme celui d’hier, à la haine contre la communauté juive, et ce sont bien eux les fourriers de l’antisémitisme et du racisme. »

Le tribunal de Bobigny rendra sa décision le 21 décembre 2017 à 13h30.

Damien Viguier

 


 

Pour soutenir Alain Soral et son équipe « studio » d’ERTV,
rendez-vous sur la page de financement participatif :

(cliquer sur l’image)

 

En lien, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre Alain Soral :

Sur la soumission des institutions françaises au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 
 

Livres de Damien Viguier (27)







Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1823977
    Le 21 octobre 2017 à 14:39 par Paphytos
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Expul...

    L’histoire se répète, jamais sans raison.

    Je vois l’emprisonnement ferme d’Alain Soral comme un couronnement.

     

    Répondre à ce message

  • #1823991
    Le 21 octobre 2017 à 14:52 par Kdosche
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    50 000,00 euros !!!!!...pour une caisse enregistreuse caschère !!!!

    ...et combien ça va chercher pour les dessins puants de CHARLIE, anticléricaux et anti-musulmans ?????....6000000 d’euros ?????

     

    Répondre à ce message

  • #1824025
    Le 21 octobre 2017 à 15:42 par manou17
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    Je me demande comment le juge, même avec toutes les couilles du monde va faire pour rendre un compromis de jugement équitable entre d’une part l’honnêteté intellectuelle et la créativité artistique et d’autre part la puissance hystérique communautaire.

    Peut-être que le délibéré ayant lieu le 21 décembre, le juge lui-même compte sur l’intervention anticipée du Père Noël.

     

    Répondre à ce message

    • #1824136
      Le Octobre 2017 à 18:54 par Erratum
      Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

      ".....le délibéré ayant lieu le 21 décembre, le juge lui-même compte sur l’intervention anticipée du Père Noël."

      Je pencherais plutôt pour l’intervention anticipée de Jésus Christ notre Seigneur !!!!

       
    • #1824207
      Le Octobre 2017 à 20:26 par Simplet
      Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

      Simple, suffit qu’il s’agisse d’une bonne femme. Les bonnes femmes n’ont pas de couilles.

       
  • #1824195
    Le 21 octobre 2017 à 20:09 par Georges 4bitbol
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    Le rackett de l’antisemitisme soutenu par " la justice à nous" d’azziza+ la culpabilisation des esprits par le contentieux Judéo-Allemand sous le national-socialisme.

     

    Répondre à ce message

  • #1824497
    Le 22 octobre 2017 à 12:22 par Lekroizé
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    Le tribunal de BOBIGNY est devenu une annexe du BETH’DIN (tribunal rabbinique) de PARIS !

    50000 euros ; ça faits combien de shekels ?

     

    Répondre à ce message

  • #1824765
    Le 22 octobre 2017 à 22:44 par huytre
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    saut périlleux arrière avec réception sur la caisse enregistreuse.
    bande de salt in banco.

     

    Répondre à ce message

  • #1824819
    Le 23 octobre 2017 à 02:25 par Desmots
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    Je trouve honteux de faire de la procédure à titre posthume et de dégager de l’argent sur base de souffrance d’autrui quel que soit leur origine. Beaucoup "d’êtres à jamais méconnus" ont souffert de l’injustice des guerres et de la privation de leur liberté , le valaient-ils bien ? L’esprit humain devient extrêmement indécent par cette capacité à "monétariser" le niveau de l’horreur. L’horreur "en l’ hommes" doit être combattue par l’amour la confiance (pas par la naïveté) et la reconnaissance de la vie et de la foi pour un meilleur possible. Prendre position et mettre son petit doigt dans ces concepts manichéistes et c’est à nouveau le germe de la guerre qui apparait. La réponse se trouve sur un nouveau chemin , un chemin déblayé de ses impuretés.

    Nocif

     

    Répondre à ce message

  • #1825820
    Le 24 octobre 2017 à 14:14 par miaou
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    comment peut-on demander réparation au titre de quelque chose qui n’existe pas ?

     

    Répondre à ce message

  • #1830967
    Le 1er novembre 2017 à 10:00 par James Fortitude
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    Tout à fait d’accord avec ce qu’a écrit plus bas un certain SamWang mais je retire le mot « éventuellement » (...ces organisations qui provoquent éventuellement,... »)

    « ASF, la LICRA, le Crif, le Congrès juif mondial, la LDJ, l’entité sioniste et la Dilcrah », ce sont ces organisations qui provoquent, de fait, par des poursuites et des procès comme celui d’hier, à la haine contre la communauté juive, et ce sont bien eux les fourriers de l’antisémitisme et du racisme. ».

     

    Répondre à ce message

  • #1831116
    Le 1er novembre 2017 à 15:43 par James Fortitude
    Compte rendu du procès Zéon du 19 octobre 2017

    En réalité il n’est pas interdit d’affirmer que certaines organisations mafieuses, instrumentalisent l’Holocaust via un terme bien mal approprié qui leur est propre "anéantissement" soit en hébreu : "la Shoah", par des moyens de pression de financement sous formes de dettes fictives demandées aux pays alliés de la seconde guerre mondiale. Derrière "Shoah" soit "anéantissement" il ne s’agit pas que de l’Holocaust passé qui n’a pas la même signification, mais également un double sens sinon le seul sens véritable, celui de l’anéantissement, celui d’anéantir nos pays occidentaux par le sionisme impérialiste.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents