Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Élections italiennes : déroute de la gauche européiste et immigrationniste

La coalition de droite en tête (dont la Ligue), percée du Mouvement 5 étoiles

Avec un mélange subtil d’hypocrisie et de désinformation, les médias français mainstream qui sont tous, on le rappelle, européistes et immigrationnistes, commentent la défaite des partis dits démocrates du centre ou de la gauche et la victoire des partis globalement populistes en insistant sur le fait que les chambres italiennes (sénateurs et députés) ne seront pas facilement « gouvernables », qu’« aucune majorité claire n’émerge » ou « se dessine », insistant sur « l’incertitude » politique qui domine désormais en Italie.

 

 

Oui mais c’est le choix du peuple, enfin des 73% de votants (RFI nous avait expliqué le 21 février 2018 que ces élections verraient un record d’abstention). Quant à l’incertitude, cela a toujours été le cas chez nos cousins italiens, qui fonctionnent à la manière de notre IVe République !

 

 

La question se pose désormais de l’authenticité de l’euroscepticisme du Mouvement 5 Étoiles :

 

 

Lemonde.fr du 5 mars 2018 explique comment la nouvelle loi électorale a été trafiquée pour freiner la montée au pouvoir du M5S :

« Alors qu’avant si un parti arrivé en tête du premier tour réussissait à rassembler plus de 40 % des voix, alors il recevait automatiquement un minimum de 340 sièges, ce qui représente 54 % des sièges à la Chambre des députés, soit la majorité absolue. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ces nouvelles règles ont notamment été mis en place pour favoriser les coalitions et ainsi gêner le Mouvement 5 étoiles, qui a toujours refusé de faire des accords politiques avec d’autres partis.
Résultat aujourd’hui, le parti fondé par Beppe Grillo est arrivé en tête avec près de 32 % des voix et se retrouve obligé de former une coalition avec un autre parti s’il souhaite gouvernement. Ce qu’il s’est toujours refusé à faire jusqu’ici. »

Le journal des Marchés s’est félicité, dans une interview datée du 15 février 2018, de ce que Luigi Di Maio, le jeune leader de M5S (31 ans), soit « pro-européen » :

« Nous voulons rester dans l’UE. Mais – et nous ne sommes pas les seuls – nous sommes conscients que certaines choses doivent changer, il faut par exemple autoriser certains investissements qui provoqueront des déficits. Nos priorités seront tout de même de contenir nos dépenses, de réorienter nos efforts vers les énergies renouvelables, et, par-dessus tout, d’aider les familles, parce que l’indice de croissance le plus important pour l’Italie aujourd’hui, c’est celui de la démographie. Sur ce point-là, nous sommes très intéressés par ce qui se passe en France. »

Di Maio, qui a pris la suite de Beppe Grillo et de son mouvement antisystème, est décrit comme « modéré » et « pragmatique » par la presse... Curieusement, sur le tremblement de terre politique italien, c’est pour l’instant BFM TV qui dit le moins d’âneries, ou qui fait le moins de propagande.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Une percée historique des forces antisytème, eurosceptiques et d’extrême droite, majoritaires en voix et en sièges après les législatives dimanche en Italie, bouleverse la donne et plonge le pays dans l’incertitude politique.

 

« Pour la première fois en Europe, les forces antisystème l’emportent », a résumé l’éditorialiste du quotidien La Stampa.

[...]

Percée de l’extrême droite

La coalition formée par Forza Italia de Silvio Berlusconi, la Ligue et le petit parti Fratelli d’Italia (Frères d’Italie), obtient certes quelque 37% des voix, selon des résultats partiels portant sur 2/3 des bureaux de vote.

 

 

Mais à l’intérieur de cette coalition, c’est la Ligue de Matteo Salvini, formation eurosceptique et anti-immigration, alliée de Marine Le Pen en Europe, qui est en tête. Et si cette alliance devait l’emporter en termes de sièges, ce qui semblait hors de portée au vu des résultats partiels, Matteo Salvini, qui a promis d’expulser des centaines de milliers d’immigrés « clandestins », serait en droit de réclamer le poste de Premier ministre.

 

 

La Ligue a martelé de son côté tout au long d’une campagne émaillé d’incidents violents, un discours anti-immigration et méfiant à l’égard de « Bruxelles », qui semble avoir porté, dans un pays en proie à l’euroscepticisme et où quelque 690.000 migrants ont été accueillis depuis 2013.

[...]

Le M5S, nouveau poids lourd

Les antisystème du Mouvement 5 Etoiles (M5S) réalisent de leur côté une percée historique, devenant le premier parti en Italie avec un score frôlant les 32%, quelques mois après la victoire du Brexit en Grande-Bretagne et de Donald Trump aux États-Unis.

[...]

Ce mouvement, fondé par le comique Beppe Grillo en 2009, avait déjà créé la surprise en raflant 25% des voix aux dernières législatives de 2013, et s’assure une position centrale dans le futur parlement si son score est confirmé.

[...]

Une alliance des populistes du M5S et de l’extrême-droite de la Ligue, est la seule possible pour obtenir une majorité parlementaire, au vu des résultats partiels. Or, les dirigeants de ces deux formations ont jusqu’à présent catégoriquement rejeté cette éventualité.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

 

 

Les réactions de l’eurosphère française

 

 

 

 

 

Mais la palme de la fake news de la collabosphère revient sans aucun doute au site L’important qui centralise et dispatche toute la bien-pensance des médias dominants :

 

Le précédent américain sur E&R :

L’Italie en fusion avant les élections, voir sur E&R :

 

Pour savoir qui organise militairement
et qui promeut médiatiquement cette invasion migratoire,
lire sur Kontre Kulture

 

L’immigration massive est-elle une chance pour l’Italie ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nos médias ont la "Gueule de bois".

    Quelle tristesse ce matin.La Femen
    représentante d’Hollywood et de Wall Street,
    s’est mise à poil pour rien !
    L’Italie redresse la tête .
    Ce n’est qu’un début .Persévérons ,Continuons !

     

  • Faut croire que les italiens demandent 2 millions de migrants en plus et qu’on fasse un peu plus d’austérité. Avec la sitiation qui est la leur normalement, 70% des gens doivent vouloir sortir de l’Europe, mais non, ils trouvent le moyen de rappeler Berlusconi ! Peuple de ....

     

    • Vous osez traiter le peuple italien de cons ? Contrairement à la France qui a élu Macron, l’Italie a voté pour préserver son peuple, ses racines et son héritage. Au vu du ballet qui se joue sous nos yeux en Italie, une ligne politique immigrationniste est parfaitement inenvisageable. Et c’est tant mieux


    • Vous êtes pire que la bien pensance vous ! Ou ai-je écrit le mot "cons" ?
      Concernant l’immigration ma chère périgourdine, sachez que le flux de migrants n’est pas prêt de s’arrêter, bien contraire ! Et ça sera grâce à Berlusconi. On n’en reparle dans un an si vous voulez.


    • Vous avez écrit "peuple de...", faut pas prendre les gens pour des cons,mais pour le moment le seul "peuple de...", c’est encore et malheureusement la France. On ne parlera jamais assez des dégâts du marxisme culturel en France, l’Italie au moins, a été épargnée par ça.


    • @Périgourdine

      La maladie qui infecte la France et les Français a commencée en 1789.
      Après en ce qui concerne le peuple italien tu as raison, c’est un grand peuple (Rome notamment).
      Et j’espère que notre pays suivra.


  • Le système n’aura pas réussi a étouffé l’horreur du meurtre de cette gamine par des "migrants" :
    https://www.egaliteetreconciliation...

    Et "l’attentat nazi pré-élections" du système, devenu maintenant rituel (avec le livre d’Hitler retrouvé chez l’idiot utile) n’aura pas pris non plus.

    Vive l’Italie, vive les Italiens !

     

  • Le peuple souffre de toute cette immigration envahissante de remplacement et de la porte grande ouverte à la globalisation de la fabrication des produits venus des pays low cost.
    Il est temps que les "élites" vendues aux intérêts autres que ceux de leur population souffrent à leur tour en perdant leurs jobs bien payés de députés et autres drapeaux flottants des fabricants de pantalon à une jambe.

     

  • Berlusconi est là pour faire capoter la coalition de droite pour la simple et bonne raison qu’il est pro-immigration, bien qu’il dise le contraire pour flatter l’électorat qui en a marre. En gros, Berlusconi a sauvé Bruxelles. A quel moment les italiens vont s’en rendre compte ?

     

    • Je ne crois pas Berlusconi capable de s’allier avec ce merdifique Renzi. C’est un homme honnête, au risque de vous choquer et quoiqu’en disent nos journalistes timorés.. La preuve en est le coup d’état qui a eu lieu contre lui lorsqu’il a été éjecté sans sommation.


    • Voilà pourquoi une coalition Movimento - Ligue du Nord est obligatoire pour prétendre à toute politique réellement novatrice, Berlusconi ne peut être qu’un frein.


    • Perigourdine,
      Si Berlusconi était un honnête homme alors il n’aurait jamais autant proné l’ultralibéralisme. Quant à un alliance avec Renzi ? Pourquoi pas, ce serait même très logique étant donné que l’heure est au sauvetage de l’ue.
      Europhobe, je pense comme vous.
      Je vois quand même du positif, les italiens sont un peu moins cocus que les français !


    • Emmanuel pas Macron, bonjour !

      Berlusconi vient d’annoncer qu’il ne fera pas alliance avec Renzi quant à ce dernier, il se retire purement et simplement. Quand je vois à quel point se déchaînent nos médias sur Berlusconi, je me dis que cet homme est bon quelque part...


  • résultat logique pour un pays qui loge les clandestins à l’hotel pendant que ses retraité(e)s font les poubelles pour survivre.

     

  • Les dits partis de droite ont-ils apppelé à un référendum de sortie de l’UE ? Si non, alors tout ceci n’est qu’une vaste blague !

     

    • Tout le monde ne tient pas spécialement à sortir de l’UE, c’est ce que n’a pas compris Marine. Par contre, tout le monde veut mettre fin à cette immigration qui cause tant de problème et de violence ! La Suisse n’est pas dans l’Europe et elle subit la même pression migratoire venue d’Afrique et du Maghreb. Comme quoi...


  • Le résultat des élections italiennes est conforme aux souhaits des italiens... en priorité, l’arrêt de l’invasion migratoire. Même si Matteo Salvini devient premier ministre, pourra-t-il vraiment stopper l’afflux des migrants, non c’est un leurre... La bataille a mené se situe a Bruxelles et là, ça devient plus compliqué... Le Parlement européen est une pieuvre dont les tentacules enserrent tous les pays de l’Union... Néanmoins, ces élections italiennes nous montrent que nos voisins ne craignent pas de voter pour des partis dit "d’extrême droite"...

     

  • Le populisme, c’est l’avenir.

    Bravo à nos voisins italiens.

    Forza Italia


  • Le pays est "ingouvernable " Ah bon parce-que avant c’était mieux quand c’était "gouvernable" ?
    C’est justement ceux qui l ’on " si bien " gouverné qui viennent d’être châtiés.
    Les couches culottes et les politiques sont jetés exactement pour les mêmes raisons.


  • L’Italie a les couilles que la France n’a pas. On dirait que nos journaleux évitent de parler de la victoire historique des partis anti-immigrationnistes , faut dire que ça fait pas l’affaire du Micron. Cette victoire est immense, la Tour de Babel s’effondre !

    C’en est fini de tolérer cette immigration qui se déverse chez nous. Le multiculturalisme vient de se prendre une balle dans le pied et c’est tant mieux.

    Que la France en prenne de la graine, que nous suivions les pas de nos frères italiens !

     

    • La Tour de Babel s’effondre et la Tour de Pise se redresse, je viens de lire un article très sérieux qui dit qu’elle s’est redressée de 3 cm. Je ne puis m’empêcher d’y voir un signe annonciateur de quelque chose de grand


    • Après la balle dans le pied, s’il y a besoin d’en mettre une plus haut, ça peut se faire....
      Les candidats peuvent se trouver facilement je pense !

       ;-)

      En tout cas, bravo à l’Italie et aux Italiens ! notre pauvre pays et sa masse de cocus magnifiques ayant voté pour le candidat Rothschild, passe vraiment pour un ramassis de crétins malfaisants !
      Quand les Italiens vont bouter la racaille clandestine, ça ne sera pas "Westwego" comme l’écrivait Philippe Soupault, mais Northwego...., et quel est le pays de bisounours béats qui est à la frontière nord de l’Italie.... ?

      Ma belle région du sud-Est, déjà quasi pourrie par les touristes et la racaille, va continuer à mourir encore un peu plus, quand ces hordes vont débarquer....remember "Le camp des Saints"......

      Du boulot pour le pseudo-agriculteur de la vallée de la Roya (prénom cyril mais j’ai oublié son nom), il va pouvoir agrandir son auberge des migrants, de toute façon la justice gauchiasse française ne le condamnera pas, et il sera soutenu et adoubé par la racaille du divertissement et des mainstreams, si enclins à ce que les autres et pas eux, se fassent emmerder ad libitum par toute cette immigration économique, que nous n’avons plus les moyens d’entretenir, sauf à laisser crever les nôtres, ce qui est d’ailleurs le cas !

      Mais bon, que ne ferait-on pas, au nom des sacro-saints droits de l’homme, et de la "charité chrétienne devenue folle" comme le disait Chesterton !

      Charité chrétienne post Vatican 2, alias V2, aussi destructrice que l’étaient les premiers ICBM made in Adolf’s Germany !

      J’attends les jérémiades à venir de Francisco, le seul pape qui s’occupe plus des musulmans que des catholiques !
      Le seul pape qui va s’excuser auprès de la racaille rohyinga, parce que les bouddhistes eux, contrairement aux crétins européens, ont compris depuis longtemps comment se gère ce problème !
      Le seul pape qui rapatrie des musulmans syriens au Vatican, alors que ce sont les catholiques qui y sont massacrés par la "religion de paix et d’amour".......
      Qu’il en fasse une crise cardiaque de ces résultats, c’est le meilleur que je souhaite aux catholiques sincères que je connais et respecte !

      Forza Italia ! Si seulement nous avions ici en Froonce, juste 10% de votre audace.....

      Adishatz

      H/


    • @hunter ! Merci pour votre post ! Je n’aurais pas mieux dit.


    • Hunter :-),

      La France est malade de son marxisme culturel, mais ce qu’il se passe en Italie est un tremblement de terre ! Un beau bordel se profile en perspective car c’est la fin du "Renzisme", équivalent du "Macronisme". N’oublions pas que Matteo Renzi est un pré-Macron, un technocrate imposé par le Système.

      Vu la baffe qu’il s’est pris, notre Macron doit bien serrer les fesses, une fois n’est pas coutume ! Maintenant, ce qui me fait peur c’est que le mouvement 5 étoiles pue le Trotskysme à 15 km, et qu’ils seraient capables d’une trahison à la Tsipras avec Di Maio à mon avis. Berlusconi et la ligue en tête c’est le pire scénario pour les seigneurs immigrationniste. Et Dieu merci, c’est le scénario qui se profile sous nos yeux. Le plus important c’est que l’invasion cesse, qu’ils dégagent, ou tout au moins qu’ils ne rentre plus. J’espère que l’Italie va enclancher le grand renversement et que tous les collabos s’en mordent les doigts . L’Italie est un vieux peuple, qui a une longue histoire, et beaucoup de ressources. Tous les chemins mènent à Rome !


  • "blabla, blabla, ..... les responsables politiques qui n’ont pas réglé les problèmes notamment le chômage".
    Bien sûr, tout cela n’a rien à voir avec l’immigration massive et incontrôlée.
    A les entendre on se croit dans le retour des zeursombresdelistoire.


  • A lire les quelques commentaires ici j’ai envie de dire ceci : on s’en fout de la trahison ou pas de tel ou tel candidat, du pro-européisme de telle ou telle partie de liste. Il faut être pragmatique ce résultat montre que les lignes bougent et l’Europe à la Macron/Junker/etc personne n’en veut. Ils vont devoir inventer une autre merde, et ça en ces temps de disette leur filer une petite chiasse c’est déjà pas si mal. On en est là faut être modeste (donc réaliste) dans ses espoirs sinon c’est la désillusion permanente et donc in fine la dépression et la soumission. Les processus historiques sont longs. Ca avance, ça avance...

     

  • Gauche du travail (M5S) et droite nationale (la Lega) au pouvoir ! C’est un excellent résultat, presque jouissif quand on voit les mines de nos journalistes. Bravo à nos cousins italiens ! Voilà qui est de bon augure pour la prochaine présidentielle française, étant donné que nous avons ici le clone de Renzi au pouvoir. Les mêmes causes engendreront au bout du compte les mêmes effets, même si la France semble toujours en retard d’une guerre.


  • Beaucoup de jugement à l’emporte-pièce ici, Berlusconi n’est pas pro-immigration, il est là pour se venger de l’humiliation que Merkel et les atlantistes lui ont fait subir. Il s’est tout pris dans la gueule quand on a appris qu’il était proche de Poutine et aujourd’hui il est là pour se venger c’est clair depuis des mois. Par contre le MS5 est lui un leurre, rempli de traitres à tous les étages depuis un certains moments. Mais c’est une très bonne chose cette élection car les anglais vont pouvoir s’appuyer sur les italiens dans leurs négociations d’autant plus que l’Allemagne est dans le pétrin et sa coalition part également en couilles. Les seuls blaireaux qui s’accrochent au navire sont les dirigeants français, le top des collabos. Ajoutez à cela, les politiques des pays d’Europe centrale et de l’est qui font chier Bruxelles, ajoutez à cela la crise de l’euro et les bulles qui vont péter d’ici 2022-23, l’UE n’en a plus pour longtemps, ca va être chaud. Le problème est de savoir si après l’effondrement de cette merd !% les mêmes vont installer un truc similaire ou bien si les peuples vont se sortir les doigts du cul.

    Sans oublier la Grèce...

     

    • Bien sur que si que Berlusconi est pro-migrants ! Sa fortune est due à l’ultra libéralisme et donc à l’esclavage moderne. Les usines à textile italiennes remplies de sans papiers depuis les années 90, vous pensez que Berlusconi n’était pas d’accord ?
      Vous avez totalement raison en tout cas sur la présence de traîtres à la Tsipras dans le M5.


    • Mon pauvre Emmanuel pas macron, je crois qu’il faut un peu sortir du "prêt-à-penser"...
      Samir a 100% raison dans son analyse des mobiles de Berlusconi.


    • 100 % d’accord avec Samir.

      On dirait que la valse des mauvaises nouvelles pour les journalopes, éclairées en 2017 par la percée de Jupiteux en ex-France, recommence. Restons prudent sur la suite mais pour le moment : les nouvelles qui nous viennent d’Italie sont bonnes et de nature à nous laisser penser que le sens de l’histoire va dans le sens de la déconstruction de l’hydre européiste.

      Viva Italia !


    • Krupke, alors déjà pour commencer je ne suis pas votre pauvre ! Mais pour qui donc ce prend ce brave homme ? Sinon la vengeance de Berlusconi n’est pas contradictoire avec Bruxelles. Ça s’appelle le chantâge et il va en user pour redorrer son image. C’est le grand gagnant de ces élections.


    • @Emmanuel pas macron : Je comprends ce que vous dites et je suis d’accord. Je voulais dire que Berlusconi n’est revenu aux affaires pour être un pantin de l’UE mais pour lui faire le plus de mal possible.Ensuite son passé d’escro je l’entends mais vous savez, tout n’est pas noir ou blanc, Berlusconi est une enflure bien moins dangereuse et bien plus patriote qu’un Mateo Renzi ou un Dragui. Mais ce que vous dites n’est pas faux en effet.


    • Emmanuel pas macron, pardon mon riche.


  • La chance que l’on peut obtenir, c’est que finalement "une autre Europe" se fasse, mais pas celle prévue. A la manière d’un château de cartes ou des dominos, les pays se répondent les uns aux autres : Brexit (GB) > Afd (RFA) > M5S/Ligue du Nord (IT) > FN (Fr).
    On peut même envisager un renversement complet des institutions européennes aux prochaines élections. Une perspective qui me ferait retourner "urnirer" et voter à nouveau FN, peu importe les têtes d’affiche, tellement cette éventualité est séduisante.

     

    • @The Médiavengers La place du FN est aux chiottes, votez Philippot plutôt, Les Patriotes sont le seul parti d’opposition valable et réellement anti-européen en lice maintenant.


    • @ Michelly58

      C’est pénible de devoir lire ce genre de messages complètement à côté de la réalité à chaque fois qu’on parle de stratégie politique. Phillippot, tiens, ça rime avec Asselineau....


    • @The Médiavengers Vous persistez à faire les mêmes erreurs d’appréciations qui ont conduit chroniquement la France à la faillite politique. Sans Philippot, le FN n’aurait même pas passé le premier tour, n’en déplaise aux ignares qui rampent devant le système qu’ils sont sensés contester, à moins que vous ne fassiez référence à la stratégie d’abêtissement à laquelle le FN se livre volontiers, se qui marche, vu que vous êtes suffisamment bête pour comparer Philippot faisant plus de 38% aux présidentielles à Asselineau qui n’a fait que 1%. Hum, je confirme que la stratégie de l’immobilisme dans la nullité est synonyme de défaite cuisante.


  • L’Europe finira peut-être comme une sorte de Vatican de quelques mètres carrés, vivant de prébendes et de troncs d’églises, larguée et méprisée par tous les pays d’Europe.

     

  • On oubli de dire que le parti allié de Mélenchon fait le score pitoyable de 1,2% des voix !


  • #1913123
    le 05/03/2018 par Non à l’Europe ; non au N.O.M.
    Élections italiennes : déroute de la gauche européiste et immigrationniste

    La gauche en déroute, disparition de la gauche ... L’extrême droite en tête ... le populisme cartonne ...

    En voilà de bien bonnes nouvelles !

     

  • Bravo aux Italiens, eux aussi insufflent l’espoir !!!


  • Le peuple italien est plus courageux que nous, et surtout, les partis de droites,
    et " d’extrême droite " ou " populistes " ou anti-systeme, et autres eurosceptiques n’hésitent pas à s’allier, comme dans d’autres pays d’ailleurs, et contrairement à nous, réjouissant, car une nouvelle épine dans le pied de l’UE, et pas une petite, même s’il faut compter sur leur imagination et leur machiavélisme pour bafouer le vote des peuples, ca commence a faire beaucoup sur le ras le bol populaire !


  • Le président e la République italien va réunir les partis pour qu’ils s’entendent sur un changement de loi électorale. L’Italie va s’aligner sur la France. L’opinion écrasée par des partis mafieux. La chape de plomb à la française va retomber sur l’Italie, dernier pays à respecter l’opinion de ses citoyens. Ils vont avoir aussi leurs Chirac et leurs Fillon ;


  • L’italie est ingouvernable, mais c’est depuis sa fondation : même Mussolini s’en plaignait.

    Il n’y aura jamais de majorité en Italie, traversée par les divisions.

    La pression migratoire et le réveil des nations font qu’elle est populiste, mais dans son populisme :

    - toujours divisée (pro/anti UE)
    - toujours enfermée dans le carcan républicain européiste mondialiste.

    Le caractère très alimentaire (et démagogique) du personnel politique ajoute à la difficulté : c’est un nid à traitres à la Tsipras.

    Or, il faut une majorité pour rembourser les dettes et assainir les banques.(Une majorité si possible qualifiée...)

    Sans majorité stable, la victoire des urnes accouchera de la faillite des banques italiennes.

    Non seulement elles ne sont pas solvables, mais leur faillite entrainera celle des poids lourds de l’U.E. : B.N.P. et/ou D.B. (les produits dérivés toxiques des banques françaises se montent à 75 000 milliards d’€ ; l’effondrement de la banque italienne entrainera le nôtre).

    L’Italie, c’est le maillon faible.
    La Grèce aussi. mais c’était le dernier et un tout petit.
    L’Italie, non : c’est la 3 puissance de la zone euro.

    L’hymne de l’Europe ne va plus être très longtemps l’Hymne à la joie du FM .
    Beethoven.

    Et notre victoire ce n’est donc pas aujourd’hui, en Italie, par les urnes
    Mais demain, en France, dans la rue.

    Pancho Villa est d’accord.

    Au fait, j’espère que vous avez bouclé votre ceinture de sécurité ?
    Non ?
    Ce n’es pas grave : vous n’aurez pas le temps de le regretter que vous serez déjà mort.


  • C’est Obama qui, sans le vouloir, a tué l’Europe. Il est venu en 2016 dire tout le mal possible du brexit en incitant les Anglais à rester en l’Europe. Enorme maladresse ! Il dégonflait d’un seul coup le discours très ancien sur l’Europe "machine à protéger de l’invasion américaine", l’Europe efficace "plus que les petites nations misérables" etc.. ! Or on nous a servi cela en guise d’argument imparable depuis le Traité de Rome !

    En un mot, on a découvert que l’Europe était une machination américaine (enfin, les gens lucides s’en doutaient un peu). L’Europe n’en a donc plus pour très longtemps :


  • Quanad je vois le TJ suisse ce soir étaler ce qui se passe en Italie, j’ai envie de leur dire : FERMEZ-LA, à tout jamais et occupez-vous de vos votations plus que merdiques !


  • On va voir ce qu’ils vont faire... Rome des Césars ou du Conversano ! - à la botte des luthériens de Bruxelles. Comme la Grèce. Pour un RSA...


  • Pfff ... tu parles Charles !! Quel que soit le parti qui viendra à gouverner en Italie, il n’y a pas plus véreux que les politiques italiens en balayant le spectre qui va de l’extrème gauche à l’extrème droite. Ils trahiront le peuple qui a voté pour eux. La gamelle à Bruxelles sera encore trop bonne pour les nouveaux élus. On ne mord jamais la main qui vous nourrit c’est bien connu. L’Europe (UE) le sait. Elle corrompt tous les politiques européens dès qu’ils arrivent au pouvoir y compris ceux qui se disent nationalistes ou patriotes. L’UE n’est pas prête de s’écrouler, faut arrêter de prendre des vessies pour des lanternes. Les italiens, joyeux cocus, feindront encore d’être surpris quand leur nouvelle élite politique leur tournera le dos.


  • L’Immonde du 5 mars 2018 explique comment la nouvelle loi électorale a été trafiquée pour freiner la montée au pouvoir du M5S. Là bas aussi les lois électorales sont trafiquées comme ici, pour mieux « encadrer » la volonté du peuple. Ah que c’est beau la démocrassie !


  • juste un lien riche d’enseignement sur ce qui risque de se passer mais en grand et "pour de vrais"
    https://www.youtube.com/watch?v=O5B...


  • Notez l’entourloupe des mass-médias. Dans l’analyse on lit : "90.4% of the content distributed by Sputnik and RT comes FROM anti-immigration communities".

    En gros, c’est la faute aux Russes si le contenu de leurs sites est partagé par un grand nombre d’internautes ou de "communautés" internet ! Au moins là c’est clair. En fait, ce que l’on reproche aux Russes c’est d’exister. Dans ces conditions, ce ne serait pas étonnant que l’enquête sur la supposé ingérence Russe dans la campagne de Trump conclut que les Russes sont responsable de tous les ouragans qui ont frappé les États-Unis depuis 4 milliards d’années.


  • Chers amis français,dans vos critiques,à tort ou à raison du peuple italien,n’oubliez pas que l’Italie est une zone occupée depuis 1945.Dont les années de plomb en sont une des multiples conséquences.
    Alors que vous,vous y avez échappé grâce à monsieur Charles de Gaule.Quoique actuellement … !

     

    • Bonsoir Franco, j’aurais souhaité avoir votre avis concernant le M5S.
      Est-ce un parti anti-Système authentique et sincère ou un "pot de miel" créé par le Système pour diviser les mécontents ? Et comment expliquer que le sud vote plutôt M5S alors que le nord vote plutôt à droite ?
      http://www.bbc.com/news/world-europ...


    • Vraiment désolé d’avoir amputé d’un « L » le patronyme de ce grand homme d’État qu’était Charles de Gaulle.

      @ toto :
      Pour utiliser une métaphore,je comparerais le M5S à un camion balai qui ramènerait les moutons égarés ou retardataires dans le troupeau.
      Quant aux votes M5S au sud et la Lega au nord,je synthétiserais par leurs inquiétudes essentielles.
      Au nord:culturelles,identitaires,…
      Au sud : économiques
      Rq : Un paradoxe , la Lega en progression sensible dans le sud


  • Pas loupé !!! , ça commence :

    - "Nous sommes une force politique"
    Luigi Di Maio, chef politique du Mouvement 5 Etoiles, a revendiqué ce lundi midi le droit de former un gouvernement alors que le M5S est devenu le premier parti d’Italie aux élections législatives.
    "Nous avons la responsabilité de donner un gouvernement à l’Italie (...). Nous sommes une force politique qui représente le pays tout entier, ce que je ne peux pas dire des autres formations ( celle de Mr Matteo Salvini ) , cela nous projette inévitablement vers le gouvernement du pays", a déclaré le jeune leader de 31 ans lors d’une conférence de presse à Rome.

    - La Ligue de Matteo Salvini en tête
    Matteo Salvini, chef de la Ligue (extrême droite), avait assuré auparavant que la coalition de droite, arrivée en tête aux législatives dimanche avec 37 % des voix, selon des résultats partiels portant sur près de 90 % des bureaux de vote, avait "le droit et le devoir de gouverner" et revendiqué la direction du gouvernement.

    La coalition, au sein de laquelle la Ligue a largement devancé le parti de Silvio Berlusconi, semble cependant loin de la majorité au Parlement.

    M. Salvini s’est dit opposé à tout accord avec les populistes du Mouvement 5 Etoiles, premier parti du pays avec plus de 32 % des voix.

    j’ai bien peur que le scénario " à l’italienne" de M Drac soit déja caduque, mort-né avant d’avoir pu être porté sur les fonds baptismaux


  • Le philosophe qui est sur la ligne E&R en Italie c’est Diego Fusaro, il a d’ailleurs appele’ a voter soit Rizzo (communiste qui veut sortir de l’UE) soit Simone de Casapound, neo-fasciste dans le vrai sens du terme.

    Il fait une vrai critique du systeme, avec les outils marxistes et gramsciens.

    Je recommande a E&R de l’interviewer, ou a nos amis du blog suisse pro E&R.


  • Vous me rassurez : ainsi selon « L’important » ce serait encore une fois l’oeuvre de la main de Moscou. J’ai cru un instant que Le Menhir avait préalablement publié les deux tomes de ses mémoires dans la langue de Dante et que nous n’eussions pas été avertis...
    Bref, cinq étoiles, voilà une bonne note pour un produit local.


  • Les italiens sont bien plus malins que nous, ils le démontre par un vote eurosceptique anti immigration et conservateur, bravo.


  • En résumé, encore un coup des Russes donc ! :-)


Commentaires suivants