Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Israël lance une série de raids aériens contre Gaza et rejette la faute sur l’Iran et la Syrie

Des dizaines de roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël dans la nuit du 26 au 27 octobre, après la mort de cinq Palestiniens au cours de la dernière Grande marche du retour. Israël a lancé une série de raids aériens en représailles.

 

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, l’armée israélienne a lancé une offensive aérienne de grande envergure en riposte à des roquettes tirées sur Israël depuis Gaza. Tsahal a ainsi déclaré avoir touché 80 cibles du Hamas en représailles à l’envoi de 30 roquettes depuis Gaza, elles-mêmes lancées en réponse à la mort de cinq Palestiniens lors de manifestations plus tôt dans la journée.

 

 

L’armée israélienne a précisé que son système de défense aérienne Iron Dome avait « intercepté une dizaine de projectiles », vidéos à l’appui.

 

 

Aucune information n’est venue confirmer que ces raids avaient fait des victimes.

Dans la matinée du 27 octobre, l’armée israélienne a accusé la Syrie, avec le soutien de l’Iran, d’avoir ordonné les tirs de roquettes de Gaza sur Israël : « Le régime d’Assad et la force iranienne Al-Qods sont derrière les attaques à la roquette du Jihad islamique contre Israël. »

 

 

Jonathan Conricus, le porte-parole de l’armée, cité par l’AFP, a ajouté que la riposte israélienne « ne sera[it] pas limitée géographiquement ».

 

Cinq Palestiniens tués lors de la dernière Grande marche du retour

Le 26 octobre, comme tous les vendredis depuis le 30 mars, des Palestiniens se sont rassemblés en masse à la frontière entre Israël et Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour. Selon un bilan du ministère de la Santé gazaoui, cinq Palestiniens sont morts dans des affrontements avec l’armée israélienne. L’armée israélienne a quant à elle déclaré que 16 000 manifestants palestiniens s’étaient rassemblés ce jour-là, les accusant de « brûler des pneus et lancer des engins explosifs » sur les soldats. Selon son porte-parole, les troupes israéliennes ont « répondu avec des moyens anti-émeute ».

 

 

Les manifestants réclament le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres lors de la création de l’État d’Israël en 1948 et demandent la levée du blocus israélien en vigueur depuis plus de 10 ans. Depuis le 30 mars, au moins 212 Palestiniens ont été tués par des tirs ou des raids israéliens, d’après un comptage de l’AFP. Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l’armée près de la barrière, le premier mort israélien dans cette zone depuis la guerre de Gaza en 2014.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article