Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’inculte Anne Hidalgo veut débaptiser la rue "Alain" pour antisémitisme

Anne Hidalgo envisage de débaptiser la rue « Alain » à Paris pour antisémitisme. Les plaques de rues de la capitale seraient peuplées d’antisémites et d’islamophobes notoires. Pourquoi combattre ceux d’aujourd’hui quand on peut dégrader ceux d’hier ?

 

Madame la maire, chère Anne Hidalgo,

C’est l’un de vos plus fervents admirateurs qui vous écris.

J’apprends que la mairie de Paris se donne le temps de la réflexion pour savoir s’il faut débaptiser la rue Alain, dans le 14e arrondissement. Le journaliste et philosophe, qui n’était pas un grand résistant si vous voyez ce que je veux dire, aurait gribouillé des lignes teintées d’antisémitisme dans son journal intime.

Ne réfléchissez pas trop longtemps et foncez madame la maire, comme vous savez si bien le faire. Enfin, « foncez » est un bien grand mot car il est désormais rare de dépasser les 12 km/h dans notre belle ville, grâce à votre politique volontariste et courageuse. N’écoutez pas tous ceux qui vous critiquent, essentiellement parce que vous êtes une femme, comme vous le martelez à juste titre. Certains membres de votre majorité réclament depuis des années qu’une rue de Paris porte enfin le nom de Robespierre. C’est l’occasion ou jamais. Une artère parisienne au nom de l’Incorruptible, du chantre de la Vertu pour remplacer la rue Alain, ça aurait de la gueule non ?

Mais il ne faut surtout pas s’arrêter en si bon chemin, si j’ose dire. Car Alain est hélas l’arbre qui cache la forêt. D’innombrables rues de Paris portent encore aujourd’hui le patronyme de personnalités qui se sont fourvoyées dans l’antisémitisme. Jean Jaurès, par exemple, écrit en 1898 :

« La race juive (…) toujours dévorée par une sorte de fièvre du gain quand ce n’est pas par la fièvre du prophétisme, manie avec une particulière habileté le mécanisme capitaliste, mécanisme de rapine, de mensonge, de corruption et d’extorsion. »

Je propose donc fort logiquement que l’avenue Jean Jaurès (19e) soit aussitôt rebaptisée avenue du Vivre-ensemble.

Changeons aussi le nom de la rue Pierre Leroux (7e), cet autre socialiste ayant notamment écrit que le juif est « odieux par son esprit de lucre et de spoliation ». Ou encore la rue Joseph Proudhon (12e), lequel évoque en son temps « cette race qui envenime tout, en se fourrant partout (…) Le juif est l’ennemi du genre humain. Il faut renvoyer cette race en Asie, ou l’exterminer ». Même sort pour la rue George Sand (16e), la place Jacques Bainville (7e), la rue Charles Fourier (13e), la rue Gustave Le Bon (14e), l’avenue Pierre Loti (7e) ou encore le boulevard Auguste Blanqui (13e). Tous ont flirté avec l’antisémitisme, au même titre que Georges Bernanos, dont l’avenue dans le 5e arrondissement pourrait du coup être renommée avenue du Bouchon.

La rue des Goncourt (11e) est un trop bel hommage à ces deux grands amis d’Édouard Drumont, fondateur de la Ligue antisémitique de France, à qui l’antidreyfusard Alphonse Daudet prête de l’argent afin qu’il publie à son compte le pamphlet La France Juive. Je suggère par conséquent que la rue Daudet (14e) s’appelle désormais la rue de la double file. Pas de quartier non plus pour le dialoguiste Michel Audiard, qui écrit des textes antisémites dans des revues collabos. On pourrait rebaptiser la place qui porte son nom dans le 14e : place des Cons qui osent tout.

Que penser de cette statue qui trône sur le Sacré-Cœur, celle de Saint-Louis, le roi de France qui impose en 1269 le port de la rouelle, ce sinistre avant-goût de l’étoile jaune ? Ou encore du lugubre boulevard Voltaire (11e), futur Boulevard de l’heure de pointe ? En plus d’être antisémite4, l’auteur de Candide devient à l’âge de 50 ans l’amant de sa nièce et affiche pleinement ses préjugés homophobes, assimilant la pédérastie à « un attentat infâme contre la nature », « une abomination dégoûtante » et une « turpitude ». Bel exemple pour notre jeunesse ! Pour couronner le tout, Voltaire est aussi férocement islamophobe et traite Mahomet d’« imposteur », de « fanatique » ou encore de « faux prophète ».

A ce sujet, j’ai le regret de vous informer que les rues de Paris sont pavées d’islamophobes en tout genre. C’est notamment le cas des rues de Tocqueville, Flaubert5 et Alfred de Vigny6, toutes situées dans le 17e arrondissement. Pourquoi ne pas les rebaptiser rue Edwy Plénel, rue Caroline de Haas et rue Clémentine Autain, des personnalités progressistes peu suspectes d’islamophobie ? Pour les mêmes raisons, changement de nom impératif pour le lycée Condorcet (9e)7, l’école primaire Bossuet (6e)8, la rue Chateaubriand (8e)9, l’avenue Winston Churchill (8e)10, la rue Ernest Renan (15e)11 ou encore la promenade Claude Levi-Strauss (13e)12.

Ce funeste catalogue est encore long, car Alain n’est pas le seul à s’être acoquiné avec l’occupant sous le régime de Vichy. Jean Cocteau et le sculpteur Paul Belmondo ont chacun leur rue dans la capitale. Non loin de la rue Pavée (4e), que l’on pourrait renommer rue Pavée de bonnes intentions, Tino Rossi dispose d’un jardin à son nom, quai Saint-Bernard (5e). Maurice Chevalier, qui chante pour les troupes de Vichy à Tunis et régulièrement pour Radio Paris (avec Fernandel) possède une place éponyme dans le 20e. Tout comme Édith Piaf, qui chante à l’ambassade d’Allemagne et part même faire entendre sa voix dans le Reich hitlérien en compagnie de Charles Trénet, lequel porte le nom d’un jardin du 13e. À la Libération, l’interprète de Douce France se voit d’ailleurs infliger dix mois d’interdiction professionnelle par les comités d’épuration.

[...]

Dans la foulée du Cran, qui appelle à déboulonner les statues de Colbert, lequel élabore en son temps la première mouture du Code noir, il me semble judicieux d’en faire de même pour le monument du 12e qui célèbre, en face de l’ex-musée des colonies (heureusement débaptisé depuis) Jean-Baptiste Marchand, ce lieutenant qui participe à la conquête coloniale du Soudan français (Mali) et commande la mission Congo-Nil. Idem pour la statue de Napoléon Bonaparte qui s’affiche fièrement aux Invalides. Dans une ville qui s’honore de servir les valeurs humanistes de paix, de fraternité et de vivre ensemble, vous m’accorderez que célébrer ainsi un tyran qui met l’Europe à feu et à sang et rétabli l’esclavage fait un peu désordre.

Lire l’article entier sur causeur.fr

La décadence de Paris sous le règne d’Hidalgo, voir sur E&R :

Qui tue Paris et la France ? Lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Superbe !! Magistral !


  • oui, garderez-vous quand même la rue Sainte Anne ? :)

    De toute façon, le peuple de France garde tout ça en mémoire et rétablira les noms de rues lorsque toute cette chienlit ripouxcliCaïne sera évincée après l’Apocalypse Now lorsque les forces des Ténèbres seront vaincus : « Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré !  »

    En fin de cycle terminal de l’Àge de Fer, nous savons que la Nation touche le fond de la décadence avec les politiques car c’est la tête qui pourrit le corps. Votre Paris-Tel Aviv est devenu un cloaque.


  • Excellent article de Causeur.


  • Quand je pense qu’aucune rue porte le nom de Louis Ferdinand Destouches...

     

  • il va y avoir du boulot pour les déboulonneurs , Rues et places Victor Hugo , Voltaire ,De Gaulle etc etc pour LF Céline personne n’a osé le proposer.
    Les rues et places seront rebaptisées par des victimes de la Shoah.

     

  • Elle doit être le maire le plus sot du monde, elle n est pas a sa place. Comment les parisiens ont put voter pour cet âne ?

     

  • Il est temps de bouter le "François" hors de France pour laisser la place à ceux qu’il est désormais interdit de désigner ...

     

  • Qui aurait pu croire que la Déclaration des Droits de L’homme, de la Constituante (sans le Clergé, au passage) ou de René Cassin, puisse un jour devenir une dictature, une vraie pour le coup ?

    Bon, allez, on va pas se laisser abattre. En conclusion et pour finir dans la bonne humeur (ouais super !), on citera les inconnus : "les droits de l’homme, les droits de l’homme...tu les veux dans ta tronche les doigts de l’homme ?"

    J’ai décidé de rire plutôt que d’en pleurer, et c’est pas facile, mais je m’accroche.


  • En janvier 2017 le Conseil de Paris décida de rendre hommage à Marek Edelman, dirigeant du ghetto de Varsovie et inconnu de la plupart des Français en donnant son nom à une place . On va débaptiser toutes les voies portant le nom de grands Français (tous antisémites) pour les remplacer par des noms de juifs . Il est vrai qu’il y a 300 000 juifs à Paris habitant pour la plupart dans les quartiers les plus beaux et les plus chers .


  • Voilà ! A bas le vieux patriarcat oppressant, raciste et antisémite ! Vive les fleurs, les bisounours et les chamallows !


  • #1936660

    Le soleil se couche rue Lauriston, jusque tard dans la nuit, au petit matin, éclairage électrique.


  • #1936666

    Et les collèges et lycées Jean Jaurès ?

    Ah ! à quand un établissement-test, un lycée Reinhard Heydrich, uniforme obligatoire, p’tite jupe jupe droite pour les filles, en toutes saisons...
    Discipline.


  • Ce qui est doublement cocasse dans cet article c’est de non seulement citer le journal d’Elizabeth Levy, que vous considèrez comme une folle du Système (à juste titre d’ailleurs) mais en plus de la voir critiquer Hidalgo dans cette manière pseudo-militante ridicule d’enlever des rues “Alain” jugées comme antisémite alors qu’elle est elle-même juive. Ce qui montre bien que toute personne issue de sa communauté peut déchirer le voile tribal pour pouvoir penser en tant qu’individu républicain.

     

  • je ne pensais pas que l’on puisse laisser présider une ville comme Paris à quelqu’un d’inculte à ce point, comme Mme Hidalgo .Comme quoi quand on veut arriver à ses fins ,avoir juste des accointances doit certainement suffire. Mais le plus grave dans ce pays ,c’est que cela est comme ça à tous les étages de nos gouvernants. Il suffit simplement d’ écouter leurs déclarations concernant leurs projets .


  • Oui, la liste est longue... Donc, à votre avis pourquoi a-t-elle tiqué sur cette rue en particulier ?... parce qu’elle lui rappelle un certain essayiste contemporain, penseur brillant, franc du collier, paria des médias et ami d’un persifleur talentueux franco-camerounais... ;)


  • Pour accelerer le retrait Soral devrais se prendre en photo devant la pancarte Alain. :-)

     

  • Magnifique article. Merci


  • Vous avez noté que toutes les nouvelles rues, bibliothèques, lieux publics à Paris sont aux noms de juifs, souvent des militants, plus ou moins célèbres.

     

  • Après « Apocalyspe Now » et « Notre Paris libéré, » les HOMMES LIBRES & FRANCS ayant survécus jusqu’en 2050, à la mémoire de la France, édifieront une plaque commémorative en l’honneur d’un certain Alain ..... !

    L’Histoire vaincra des Heures les plus sombres parce que notre soleil intérieur les aura éclairées de sa Vraie Lumière : ça se verra !


  • Je savais pas pour Jaurès !
    terrible sentence.


  • Causeur c’est le canard de l’ivrogne Levy, non ?

    C’est drôle sa façon de mêler les musulmans et les noirs à cette histoire. Comme si l’Etat était soumis à autre chose qu’à sa communauté.


  • A quel moment anne va t elle ouvrir le Talmud pour voir ce qu’est le racisme pur et dur et ce qu’est une "idéologie d’extrême droite" ? Et que les "antisemites" sont très souvent de vrais hommes de gauches qui ont fait le boulot d’étudier la question...

    Mais quelque chose me dit qu elle connaît déjà très bien le Talmud...

    C’est un mouvement mondial qui fait enlever à toutes les cultures occidentales leurs héros et leurs écrivains, d’abord sous prétexte de racisme, puis après la machine est lancée...


  • Finkie doit adorer l’idée.....


  • Hidalgo a été "élue" maire de Paris pour les mêmes raisons que Macron : ils ne sont pas français ET sont incultes.

    De même qu’on n’a jamais demandé à Macron d’avoir une politique ou une vision de la France qu’il n’aime pas, ne connait pas ni ne comprend ; mais seulement d’avoir un stylo pour signer les textes, qu’il ne lit pas, qui ne l’interessent pas et qu’il ne comprend pas davantage,

    De même, Hidalgo n’est pas là pour penser mais pour signer le changement de la rue Alain en rue "de-la-rafle-du-vel-d’hiv" lequel changement de nom n’a pas pour but de sanctionner l’antisémitisme de Chartier, dont tout le monde se fout, mais de retirer aux goyim celtes , plume après plume, toute le plumage et le ramage de leur culture .

    Il faudra transformer Paris en damier de bataille navale :

    Madame Hidalgo
    Maire de Paris
    Hotel de Ville
    A1/2
    75001 PARIS

    Le stade et la salade d’après , ça sera :

    Matricule 1900/01/01/010 (pour la date et le lieu de naissance du maire qui lui tiendront lieu de patronyme)
    Hotel du Bien public
    A12
    P/ F/ E/ 1 (Pour Paris France, Europe, 1er arrondissement)

    Et enfin,

    1900/001/010
    0001 Et 123
    A12
    75001FE1000

    Hidalgo et Macron seront alors morts et nous serons devenus les choses d’Attali.


  • Et elle nous fait une exposition sur Che Guevara, anti sémite notoire !

     

  • Superbe satire...

    Mais malgré les critiques, Hidalgo a ses supporters, j’ai pu moi-même le vérifier dans Paris intramuros et auprès de commerçants, le plus souvent des restos ou des hôtels.
    Souvent des bobos qui n’auraient rien contre une interdiction de la circulation à l’image de la City de Londres.
    Ce sont des gens qui n’ont aucun problème avec le fait que Paris devienne de plus en plus une ville musée, tant que les touristes dégueulent par millions des cars, des bus, des métros, de Uber ou des taxis, c’est le nirvana, le fric coule à flot, tout en reconnaissant qu’il est devenu quasi impossible d’habiter dans Paris, donc à proximité de leur commerce, mais visiblement, ce n’est pas (encore) un problème.

    Hidalgo a été coopté par Delanoë et ne doit son poste de maire que grâce à ce denier qui voulait la parité Hommes-femmes et à un moment donné.
    La symbolique de la première femme maire de Paris a fait le reste et préfigure, peut être, la neuro programmation des foules à l’idée d’une présidente de la République prophétisée par Attali, sauf si son mandat vire au cauchemar, ce qui tend à le devenir puisque sa contestation est aujourd’hui majoritaire, mais elle bénéficie de réseaux très solides, les mêmes qui l’ont "multi-décorée" (légion d’honneur, etc…).

    Donc attention à ne pas l’enterrer trop vite, elle est capable de sauver son cul sur le fil en bénéficiant d’un coup de pouce de certains lobbies féministes très en vogue actuellement, voire de certains maires très influents de Cities 40, association soutenue par le GIEC, dont elle est la puissante présidente depuis 2016 et ce, jusqu’à fin 2019, donc juste avant les municipales…

     

    • #1936989

      Mais malgré les critiques, Hidalgo a ses supporters, j’ai "pu moi-même le vérifier dans Paris intramuros et auprès de commerçants, le plus souvent des restos ou des hôtels.
      Souvent des bobos qui n’auraient rien contre une interdiction de la circulation à l’image de la City de Londres."

      Vous ne devez pas vivre à Paris ou pas sortir souvent (rencontrer les autres) ? La majorité des Parisiens n’en peuvent plus !
      Paris est plus compliqué que ça et les "bobos" sont plus intelligent/critique du monde que certains peuvent le penser.
      C’est pour ça que le "système" les a martyrisés par prévention.
      Car quand Paris s’insurge ça fait bobo en général, il fallait donc choquer et terroriser le peuple de Paris...


    • Baba bibi bobo Mr Trinquier, nous ne disons rien de fondamentalement différent, puisque j’ai pris la peine de signaler qu’elle avait une majorité contre elle et à ce jour.

      Cela étant dit, elle a ses supporters, indiquer le contraire serait une erreur.

      Quant à Bobo, c’est péjoratif, certes, c’est surtout une simplification d’une catégorie socio-professionnelle qui a ses limites, tant elle couvre un large spectre qui aurait besoin d’être précisé, mais globalement, on parle bien de métropolitains ayant voté en masse pour Macron et qui ont une sensibilité plus proche d’une Hidalgo que d’une Pécresse.

      Bobo qui ne sont pas endémiques à Paris, bien entendu.


  • Faudra se cotiser pour lui acheter le dictionnaire des propos...afin qu’elle se rende compte de ce que nos grands hommes pensaient de la question,,avant qu’elle ne débaptise presque toutes les rues,les avenues,boulevards de France...


  • Déjà un rapport de 14 pages qui conclue que Paris est une ville sale, c’est 200.000, alors changer toutes ces rues, places, jardins, boulevard, etc, on va frôler le milliard.

    Et comme cette gestionnaire de haut niveau va encore oublier de faire les appels d’offre dans les règles de l’art, ça va être un vrai gouffre.

    "Pensée contribuable" aux parisiens.


  • " Enfin, « foncez » est un bien grand mot car il est désormais rare de dépasser les 12 km/h dans notre belle ville, grâce à votre politique volontariste et courageuse."

    Encore heureux !!!! ¨Paris c’est 5 millions de piétons. et pleins de gosses dans les rues dont la grande majorité des automobilistes se foutent, ce que je vois moi, sur les passages piétons mêmes, est ahurissant. Paris à 10kmheures pour les bagnoles ? , et alors ?! Je suis pour !

     

    • Paris n’est pas seulement le lieu de résidence des Parisiens,
      c’est d’abord surtout la capitale du pays, avec tous ses services centraux, ses sièges de gouvernement et de grandes sociétés, ses universités, ses centres de recherche, ses archives, ses musées, ses ambassades, où 1 million de gens travaillent et où des millions de gens doivent accéder.


  • Quand on ne sait pas ce qu’une capitale doit être, en France, on s’occupe des noms de rue, ça donne moins mal à la tête et ça fait plaisir à sa clientèle.


  • La rue Alain (Emile Chartier,de son vrai nom) est une déviation de la rue Vercingétorix à partir de la place de Catalogne...une rue nouvelle qui date de Chirac,maire de Paris,reconnaissant le talent de ce philosophe "anarchiste"et pacifiste qui ne voulait ni être chef,ni être premier,ni,surtout,appartenir à une coterie politique de droite ou de gauche...un homme détestable pour l’oligarchie parisienne !


  • N’en déplaise a potiche hidalgo,la france,la vraie,a un passé,une histoire avec ses grands écrivains,ses philosophes,ses libres penseurs,ses historiens...bien avant sa naissance et celle de ses parents et surtout bien avant que ses maitres sionards ne cherche constamment a modifier,a s’approprier,a adapter,a tronquer les faits historiques...ainsi qu’a supprimer la liberté d’expression !!Évidement,quand cela ne tourne pas a leur avantage ou a leur valorisation,le spectre de l’antisémitisme est brandis...le pire dans tout cela,c’est que ça fonctionne !!


  • Bravo à l’auteur ou les auteurs de cet article/courrier, c’est bourré de citations, y a vraiment du "bon boulot".
    Et en plus, c’est agréable à lire, comme toute satire, et là j’ai trouvé le ton et quelques tournures tres efficaces. Merci
    On pourrait faire une etude de texte au lycée. Tant les messages satiriques sont multiples, virevoltants et subtils par les croisements d’idées et de thèmes.


Commentaires suivants