Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le Brésil choisit l’avion de combat Gripen NG, aux dépens du Rafale et du F-18 Super Hornet

Après un processus amorcé il y a plus de 10 ans, le Brésil vient enfin d’annoncer le vainqueur de l’appel d’offres FX-2 d’un montant de 5 milliards de dollars, visant à acquérir 36 nouveaux avions de combat afin de moderniser ses forces aériennes, lesquelles vont retirer du services leurs Mirage 2000 acquis d’occasion auprès de la France.

Trois concurrents étaient en lice : le Rafale de Dassault Aviation, le F-18 Super Hornet de Boeing et le Gripen NG de Saab. Et même quatre si l’on compte la tentative de Moscou de placer le Sukhoï SU-35.

Favori, le Rafale l’a été… En septembre 2009, le président brésilien, qui était alors Lula, avait indiqué sa préférence pour l’avion de Dassault Aviation. En échange, la France se proposait d’acheter quelques exemplaires de l’avion de transport KC-390 d’Embraer, à la surprise générale, il faut bien le dire.

Depuis, de l’eau est passée sous les ponts. Le président Lula, qui a tergiversé par la suite dans ce dossier, a laissé le soin à sa dauphine, Dilma Rousseff, de trancher. Et, plus de 4 ans plus tard, l’affaire est désormais entendue : c’est le Gripen NG de Saab qui a été retenu.

Au passage, le constructeur suédois peut remercier Edward Snowden, l’ex-consultant de la NSA réfugié à Moscou, et ses révélations : elles auront sans doute coûté la victoire au F-18 de Boeing, qui, selon la presse brésilienne, avait les faveurs jusqu’alors de Dilma Roussef. L’industriel américain avait proposé d’importants transferts de technologie, ainsi qu’une aide à Embraer pour commercialiser le KC-390.

En la matière, l’on n’était pas en reste côté français. Un transfert "complet" de technologue avait été en effet proposé à Brasilia dans le cas où le Rafale serait choisi. Le consortium Rafale International avait même signé 67 protocoles d’accord avec 38 entreprises brésiliennes. "Nous couvrons la totalité du spectre de l’avion de combat, toutes les technologies appartiennent à la France. Ce n’est pas le cas du Grippen" avaot déclaré Jean-Marc Merialdo, alors directeur de la filiale brésilienne de Dassault Aviation.

Qu’a exactement proposé Saab ? Ce que l’on sait, c’est que l’industriel suédois a investi 50 millions de dollars pour un centre de recherche à Sao Bernardo do Campo. "Saab a une longueur d’avance sur les autres car, alors qu’il construit ce centre, (…) les autres ont décidé d’investir seulement après le choix" du président brésilien, avait expliqué le maire de cette ville.

"L’offre de Saab était la plus abordable et comportait les meilleure conditions de transferts de technologies aux partenaires industriels locaux", a expliqué une source gouvernementale brésilienne à l’agence Reuters. Sauf que pour certains domaines, il faudrait un accord des États-Unis… étant donné que l’appareil suédois utilise des composants… américains, à commencer par son moteur (General Electric F414G).

En outre, si l’on se référe aux évaluations menées par les forces aériennes suisses, le Gripen NG était arrivé derrière le Rafale et l’Eurofighter Typhoon. Avec une conclusion sans appel : il était en effet estimé que l’avion suédois n’était pas en mesure de remplir les missions de surveillance aérienne et de police du ciel pour lesquelles il avait été pourtant sélectionné ! Cependant, ce rapport n’a pas empêché Berne de continuer le processus d’acquisition, lequel sera toutefois suspendu aux résultats d’une "votation".

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le nom de rafale était prédestiné vu tous les vents qu’il se prend des acheteurs potentiels.

     

  • là par contre , j’aimerai bien que quelqu’un m’explique quel rôle joue le brésil dans tout ce merdier parce que j’aurai tendance à penser qu’ils sont plus ou moins tenu à l’écart du bordel ambiant..on entend pas beaucoup parler d’eux je trouve..quels intérêts ont-ils à s’armer de la sorte ? sont-ils de mèche avec les américains ?


  • C’est à chaque fois la même histoire,les merdias nous disent :
    "Ouahou ! c’est génial ! ce pays(Brésil,Chine,Russie,Inde etc,etc...) va peut-être nous acheter nos avions,ça va être bon pour nos bourses".
    Et à chaque fois ça retombe comme un vieux soufflé au fromage moisi,c’est bon ont commencent à être habitués.
    Mon avis est : Vous ne voulez pas de nos avions hyper perfectionnés,de compétition ? Parce que ouin ouin ça coûte cher à l’entretien ? Très bien ont les gardent pour nous et ont vous merde.


  • #636015
    le 19/12/2013 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    Le Brésil choisit l’avion de combat Gripen NG, aux dépens du Rafale et du F-18 (...)

    Bravo à Saab, grand constructeur d’Avions militaires de Qualité ( si seulement ses voitures aussi pouvait être de la même trempe )

    Quant à la France... C’est sur que avec les Gouvernements Sarkozy, Hollande, notre ami Serge Dassault, on risque d’attendre encore très longtemps..
    Dire que à une certaine époque, on vendait des avions dans les quatres coins du Globe ( et nos appareils était produit en Suisse, Afrique du Sud, bon en Israël aussi ) et la aujourd’hui on supplie l’Inde pour qu’elle achète nos Rafales...

    On tombe chaque jour de plus en plus bas.

    The Slender-Man
    Solidarité à Norbert Jacquet, ancien Pilote d’Air France massacré pour délit d’Opinion ( Informez-Vous )


  • Je pense aussi que la France a perdu le marché à cause de sa soumission criante à l’empire lors de l’affaire de l’avion du président bolivien Morales. A la place du brésil je me méfierais clairement de la neutralité du pays qui me pourvoie en armes de haute technologie.


  • Excellent choix bravo ! Dassaut et Mélenchon doivent être triste, mais les avions de la démocratie exemplaire et non corrompue de Suède ont gagner surement n’ont-ils jamais bombarder a tord des civiles innocent a l’instar des avions criminel de Dassaut et Boeing.

    Quenelle Ikéa tête épaulé de 5 milliard en kit

     

    • "Quenelle Ikéa tête épaulé de 5 milliard en kit"
      Il faut dire aussi que la notice est plus compréhensible que pour le mobilier.
      Cordialement.
      Le nain de jardin.


    • Quelle quenelle ? Renseignez vous avant de d écrire de telles choses... Le gripen est grandement composé de pièces américaines, excellent choix.... pourquoi pas mais pourriez vous argumenter en quoi c’est un excellent choix pour le Brésil.
      Démocratie exemplaire et non corrompue ? Renseignez vous sur les méthodes de vente de Saab ils ne valent pas mieux que les autres et c’est vrai que les réformes sociétales et la théorie du genre en Suède c’est très exemplaire. sont plus d


    • Quelle quenelle... 5 milliard dans le cul pour Dassault.
      Entre la France et la Suède il n’y a pas photo la Suède est 100 fois corrompue que la France.

      Pour les pièces US sur les avions Suédois, j’ai envie de dire c’est comme le made in France a cause de Sarkozy seulement 20% est produit en France, ils ont le droit d’appeler ça du made in France.
      Du coup les "appellations d’origine" faut se méfier.

      Je préfère 10 000 fois que les Suédois décrochent ce contrat plutôt que de voir l’oligarque français Dassault rafler la mise.

      @LNJ, les avions de chasse Ikéa c’est comme les meubles sauf qu’a la fin lorsqu’ils leurs restent trois vices dans les mains, c’est un peu plus inquiétant...


  • C’est très bien.

    Vive les petits pays qui restent humbles et n’espionnent pas tout le monde.


  • Le Gripen, qui en termes de performance pure est à peine meilleur que les dernières version du F16, n’est pas vraiment "suédois", le moteur (dérivé du super hornet), l’avionique et plusieurs pièces sont fabriqués aux USA ; il représente donc un compromis acceptable pour les Brésiliens et les Américains après le "scandale" Snowden.

    Le Rafale paye sans doute aussi les forfanteries passées de Sarkozy ainsi que la réorientation atlantiste de la politique étrangère française.

    Autant je comprenais le choix rationnel du Gripen pour la Suisse, autant cet avion est totalement sous-dimensionné pour un pays comme le Brésil qui entend être reconnu à l’avenir comme une "grande puissance". Certes, le Brésil n’est pas menacé par ses voisins immédiats, mais...

    Bon, reste l’Inde, mais les mêmes causes (report de la signature du contrat après les élections) risquent de produire les mêmes effets.

     

    • l’Inde n’a pas les moyens d’aligner 12 milliards de $ !!!
      de plus, même si cela venait à se faire, les avions seraient montés en Indes et Dassault devra certainement céder d’importantes contreparties technologiques....


    • L’aspect transfert de technologie a du jouer en faveur de SAAB.

      Les brésiliens à travers ce contrat avait probablement un double objectif, militaire et industriel avec Ambraer.


    • Ca c’est ce qu’on lit dans la presse. Le Brésil avait bien l’ambition d’acheter le Rafale.

      Moi je pense que la véritable raison est la pression américaine (je répète le Gripen est un avion de compromis à moitié américain) et que la présidente actuelle n’est pas Lulla... Gesticuler sur l’affaire Snowden, c’est bien, mais ça ne fonde pas une politique de souveraineté nationale.

      La FED attaque depuis quelques mois toutes les devises des BRICS qui ont des velléités géopolitiques comme l’Inde et le Brésil :

      http://www.lopinion.fr/5-septembre-...

      Je crois que ça explique beaucoup plus de choses que les transferts de technologie avec Saab et les histoires de "bonne gestion"...

      Les Brésiliens, qui affichaient clairement leurs ambitions régionales il y a quelques années, viennent de "s’écraser" pour parler un peu vulgairement, et se ménagent une porte de sortie honorable en achetant un avion "suédois", même si la France, comme je l’ai dit, paie aussi son alignement mortifère sur la politique étrangère américaine.


  • Quand ils auront besoin de pièces pour les moteurs, ils pourront attendre !
    Ils en arrivent à acheter autre chose que ce qu’ils veulent !
    Pauvre France ! A quoi ça sert que Dassault se décarcasse.

     

    • saab a remporté beaucoup de marches sur le plan des avions de chasse, les pièces suivent, ne pas confondre avec la branche voiture(enfumée par GM, ça vous rappelle quelque chose... ?) qui a été vendue aux chinois, sauf bien sur saab-parts qui rapporte. étrangement la branche militaire et armement marche très bien.


  • C’est plutôt une bonne nouvelle pour les élites politiques françaises qui font tout pour détruire l’industrie française. Je pense qu’Hollande se fout de cet échec comme de sa première chemise. Si c’était un avion de chasse israélien qui n’avait pas été sélectionné alors là je pense que la classe politique française serait en train de se lamenter.
    Souvenons-nous du marché automobile juteux récemment perdu en Iran pour faire plaisir aux israeliens.

     

  • Maintenant, je me mets au même niveau que CUCUL HER MAN du CRIF et je dis que tous les Brésiliens sont antisémites pour ne pas avoir choisi l’avion Israélien de Dassault et je demande à CHAMALLOW de déclarer la guerre au Brésil.

    Tous ceux qui ne sont pas d’accord avec moi seront déportés dans les camps de chômage en Israël 2 le nouveau nom du pays la France.


  • un constructeur d’avions de chasse suédois .....
    livrés en kit ?

    j’espère que la notice est bien traduite..... :-)

     

  • le Rafale est tout simplement trop cher- à plus de 100 millions d’euros l’unité !!! seuls des pays comme les USA, le Japon ou le Canada ont les moyens de se le payer. De plus, il est impossible de greffer ses propres missiles ou radars, ou système électronique sur l’avion français - à la différence des Sukoï russes, par exemple....

     

    • Contrairement à ce que vous racontez, le Rafale n’est pas si cher que ça si on relativise.

      Lockheed Martin F-22 Raptor = 152 millions de $ (programme = 66 milliards de $)
      Lockheed Martin F-35 Lightning II = 237 millions de $ (programme = 396 milliards de $ (1500 milliards de $ sur un cycle de 50 ans))

      Saab JAS 39 Gripen = 60 millions de $ (programme = ??? $)
      Sukhoi Su-35 = 65 millions de $ (programme = ??? $)
      Eurofighter Typhoon = 272 millions de $ (programme = 60 milliards de $)
      Dassault Rafale (Rafale C)= 88 millions de $ (programme = 57 milliards de $)

      Le Rafale a l’heure de vol la plus concurrentiel du monde en terme d’avion de chasse.
      Elle coûte certes assez cher pour le commun de mortel mais ce chiffre est actuellement en baisse car Dassault et Snecma (le fabricant des moteurs) sont en perpétuelle amélioration des composants utilisés et sont sur le point de ramener ce chiffre à 10 000 euros l’heure de vol pour les Rafale C et B, et à 7 000 euros pour le Rafale M (en 2012)

      D’un autre côté, il faut comparer avec l’heure de vol des autres avions actuellement construits qui sont autrement plus onéreuses.

      Par exemple, l’heure de vol d’un Lockheed Martin F-22 Raptor est de 44 000 €, celle du Eurofighter Typhoon est de 74 000 € !!!

      Voilà 2 articles magnifiquement bien écrit qui va faire exploser les prétendus arguments de la supériorité des avions États-uniens sur les avions Français

      — -> Lockheed Martin F-22 Raptor

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aviation-3-les-boulets-a-trainer-69160

      — -> Lockheed Martin F-35 Lightning II

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aviation-4-les-boulets-a-trainer-l-69242



    • le Rafale est tout simplement trop cher- à plus de 100 millions d’euros l’unité !!!



      c’est clair que si je dirigeais un petit pays, je préférerais acheter 50 avions de surplus plutôt que 8 rafales.

      sinon il y a aussi le heinkel he 162 volksjager, ou comment faire un avion de chasse a réaction coûtant le prix d’une voiture :)


  • Depuis le lancement du Rafale en 2001, Bloch-Dassault FAIT SEMBLANT de le proposer à la vente, sachant parfaitement que personne n’achètera son zinc hors de prix : mais il persévère pour faire croire aux Français "naifs" qu’ils le paient le prix du marché, alors qu’ils le surpayent d’une façon astronomique . Il serait curieux qu’une étude soit consacrée à cette arnaque qui dure depuis 12 ans et qui va continuer en principe jusqu’en 2019 . Si le Rafale "est le meilleur avion du monde" pourquoi personne n’en veut ? Il n’est meme pas "furtif", ce qui l’est c’est notre pognon partant dans la poche de Bloch .

     

  • Qui peut croire qu’un pays comme le Brésil achète des avions sionnistes qui, en cas de conflit, seraient neutralisés à distance ? Pensez vous que l’inde en achètera ? Bien sur que non. Mais en attendant, le bloche (limace en argot) est bien nourrit à nos frais..


  • De toute façon Le Drian a déclaré ce matin que "Le Brésil n’était pas la cible prioritaire du Rafale"...
    Le commerce extérieur du pays, trop florissant, n’a pas besoin de ce genre de petits contrats bas de gamme comme chacun sait et comme chacun sait aussi, la cible prioritaire était la Syrie et non le Brésil...

    Le Brésil n’a pas peut-être pas non plus envie d’acheter au nouveau fer de de lance de l’OTAN... Se pose-t-on seulement la question au gouvernement ?


  • Serait-ce une façon de couper la poire en deux ?
    Quelles sont les révélations de Snowden quant au F-18 ? En quoi ont-elles influé sur la décision ?

     

    • Le Brésil ne pouvait plus acheter américain après les révélations sur Snowden et les postures critiques prises par la présidente brésilienne. Mais acheter le Rafale représente aujourd’hui un choix diplomatiquement risqué qui ne peut plus être envisagé que par des mastodontes comme l’Inde ou des pays riches du Moyen-Orient, tant la pression diplomatique exercée par les Américains sur ce marché est forte, et apparemment intimidante.
      C’est là qu’intervient le Gripen, avion moyen, pour ne pas dire médiocre, dont le moteur (dérivé du super hornet) et l’avionique sont fabriqués par les Américains, qui conservent ainsi indirectement une influence sur les pays qui achètent cet avion "suédois". En gros, c’est un avion de compromis diplomatique, qui peut trouver sa place sur tous les marchés où le F18 ne peut pas s’imposer...

      Ce choix curieux, presque trop réaliste par rapport aux ambitions géopolitiques affichées par le Brésil depuis plusieurs années, montre que les BRICS ont peut-être été un peu trop rapidement qualifiés de "géants". Rappelons que les monnaies des BRICS sont presque toutes en train de s’effondrer face au dollar soutenu par la FED... forcément, il devient alors plus difficile de sortir des milliards supplémentaires pour acheter un avion aussi sophistiqué que le Rafale.

      Le pays donne comme explication qu’il n’a pas de pays ennemis à ses portes, mais c’est clairement un prétexte et une dérobade. Rappelons que Lulla était favorable à l’achat du Rafale.


  • bravo a la suède, ce petit pays nordique qui n’emmerde personne.

     

  • Et voilà la politique sioniste. Les 3/4 de la planète sont anti-sioniste faudra s’y faire.
    Dans le cul la balayette.
    Très bon choix du Bresil.
    Quand je pense que Hollande va aller au Mexique fêter les 50 ans du discours de De Gaulle à Mexico qui avait créé un réel engouement du fait de son Non-alignement aux’statzunis !
    Ça va leur faire drôle aux mexicains. En même temps leur gouvernement est bien soumis aussi (je sais pas trop où ils en sont, mais avec Fox et cie ...)

    C’est tellement évident que la politique Arabe de la France était extremement populaire au-delà même des peuples arabes. C’était une autre époque. Et c’est pas Marine qui va la rétablir.


  • En verite depuis l’embargo des armes sur Israel,rien ne va plus, la politique de la France ne convient pas a certains
    pays emergents et tout ce que fait la France est hors de prix
    encore un reve dans le made in fance.......


  • Malgré tout le lobbying fait par F Hollande jusqu’à rencontrer l’ancien Chef Lulla en tête à tête à l’ambassade de France pour forcer à l’achat du rafale, c’est la mauvaise volonté de DCNS sur ordre politique de remplir ses obligations en matière de transferts de technologie qui auraient amené Dilma Rousseff à signifier à Hollande que le sujet ne devait même pas être abordé en tête à tête lors de sa visite au Brésil.
    Pour appuyer cette thèse de désaccords portant sur les transferts de technologie il faut se souvenir que le 1er mars 2013 , lors d’une cérémonie à l’arsenal de Marine d’Itaguaí , Dilma Rousseff a mis en garde les officiers de Marine Brésilienne + le personnel de l’arsenal pour qu’ils veillent à ce que DCNS respecte ses engagements en matière de transferts de technologie


  • 5 milliards !!! Et moi qui croyais que le Brésil avait d’autres priorités comme lutter contre la pauvreté et la criminalité à chaque élections...Peut-être vont’ils envoyer ces avions de guerre au-dessus des favélas ! Arf !


  • Une réponse d’une bergère au berger....."Tu n’as pas laissé passer l’avion du camarade Morales et bien pas de Rafale camarade de droite"....Bravo Dilma d’avoir glissé une quenelle aux beaufs de service.


Afficher les commentaires suivants