Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Talon-aiguille de fer

Le Talon-aiguille de fer

 

§. Nous sommes entrés depuis mars vingt-vingt dans une dictature militaire effective sous couvert d’une terreur sanitaire fictive. Sa brutalité a été, et restera, proportionnelle au degré de soumission des peuples. D’où l’exemption suédoise de l’incarcération domiciliaire et du couvre feu.
Dans ces contrées glaçantes le féminisme atteint des cimes. En ex-France nous sommes de tout-petits enfants à la mamelle près nos grandes sœurs suédoises. Dans les « jardins d’enfant » ( nom des écoles maternelles suédoises) les petits mâles apprennent à pisser assis comme les filles. Personne n’en parle mais c’est la vérité, et la Loi.
Bien avant les facéties grippales, dans certaines citées tenues par des “Bourgmestresses” féministes, on organisait, certains soirs, un strict couvre-feu réservé à la partie mâle de la population, afin que les fâmes puissent déambuler hors du regard abject et aliénatoire des Zommes ! Les messieurs acquiesçaient à ces turpitudes débiles. Le parti islamo-féministe NPA avait tenté d’importer ces mœurs très évoluées ici : « Le jour je dois me raser les jambes, la nuit je dois raser les murs » ai-je lu sur une pancarte portée par deux femmes avec des piercing dans les naseaux.
Il existe un délit très grave en Suède, passible de prison, nommé le « sexe par surprise » ou le« sexe inattendu ». Chaque jour, vingt femmes, en moyenne, viennent déposer plainte pour « sexe par surprise », à l’encontre de leurs maris ou amants qui les auraient connues dans leur sommeil. C’était le chef d’accusation véritable à l’encontre de Julien Assange, que le Merdia-menteur a traduit par Viol.
Tel est le petit secret de l’exemption suédoise des joyeusetés fascistes sanitaires. Une population aussi soumise n’a pas besoin de goûter aux arrêts domiciliaires ni à la muselière, car elle n’a point démérité.

§. Certes le fascisme sanitaire est mondial, mais il se décline différemment selon les pouvoirs et les peuples. Ce qui s’appelle la fRANCE est gouvernée directement par les Young Leaders, qui sont au fascisme américain ce que la SS était au nazisme allemand. Ils ont reçu une formation et une idéologie élitaire. Mais ceux qui font des Young Leader et de cette nouvelle élite noire une descendance des nazis manquent l’essence de ce nouveau pouvoir, comme ils manquent sa critique. Ceux qui en font la descendance de Lénine ou de Trotski ne valent guère mieux, sauf peut être par une certaine solidité dans l’imbécilité, une sorte de noblesse de l’inintelligence, qui s’arbore encore à Saint François Xavier lors des commémorations sous les pruniers.
Si nous devions donner une définition précise de ce terrorisme d’État nous dirons que c’est une dictature militaire réelle sous couvert d’une terreur sanitaire fictive proportionnelle au degré de soumission antérieure des peuples. Évidemment la définition n’a pas l’éclat ni la brièveté sonore de l’expression communisme 2.0, mais elle est beaucoup plus vraie.

§. Tous les gens à iPhone qui me disent avec un fin sourire « c’est Big Brother » me portent sur les nerfs, car premièrement ce n’est pas le cas, et deuxièmement il ont un iPhone, et je n’en ai jamais eu, mes moyens intellectuels ne le permettant pas.
Tant qu’à relier ce qui nous tombe dessus avec une œuvre littéraire, je préfère Le Talon de fer de Jack London.
Orwell pensait que la forme du régime totalitaire russe était viable et préfigurait l’avenir du genre humain. En cela la réalité l’a démenti durement par la facilité avec laquelle ce régime est allé à la fosse par les bons soins des nomenklaturistes eux-mêmes.
Cela n’ôte rien au génie d’Orwell. Big Brother restera la figure métaphorique intemporelle du régime policier, de la novlangue, de la surveillance permanente, ainsi que la mort des libertés. C’est une figure éternelle de cauchemar. « La liberté, c’est l’esclavage » ou « l’ignorance, c’est la force », sont autant de vérités, devenues effectives, et qui ne datent pas de mars 2020.

Autrement réaliste, énergique, irrécupérable, et visionnaire, est Le Talon de fer de Jack London. Je ne cherche pas à opposer les deux génies, le communiste antistalinien déçu et le nietzschéen, mais à penser le néofascisme en marche.
Avec London impossible d’oublier que ce sont les multinationales qui saisissent l’ensemble du corps vivant dans leurs tenailles de fer. Il y a un contenu économique, politique, social très précis, au lieu d’un Totalitarisme de cauchemar.

D’abord, il y a similitude de situation. Car s’il faut relier le fascisme sanitaire actuel à un autre moment de l’histoire, c’est bien l’entrée en guerre de 1914. On est passé brutalement des bals musettes de la Belle Époque aux boucheries du Chemin des Dames.
Ce qui me dégoûte dans communisme 2.0, c’est leur absolution de la Grande Guerre comme cause matérielle dans l’apparition du monde moderne ! Et leur dénonciation de la dureté implacable des bolcheviks, comme si elle tombait du ciel sur monde aimable et ordonné. Car c’est dans ce creuset de feu, de fer et de sang que jaillit la nouvelle période de guerres et de révolutions, d’où nous venons. Ne leur déplaise ce sont les bolcheviks qui ont stoppé la boucherie.

Le Talon de fer décrit le passage qualitatif d’un état à un autre du système capitaliste, naissance de l’impérialisme, dictature monopoliste du capital financier, et qui marque la fin du capitalisme entrepreneurial et libéral.
Pour nous, nous vivons dans la métamorphose dernière du libre va-et-vient des marchandises et des hommes en une société carcérale. Cette transformation restera inintelligible à celui qui ne verrait que la rapidité et la brutalité de son installation. Alors qu’elle vient après des décennies de changements quantitatifs. L’impérialisme a épuisé tout son carburant. Après avoir démantelé les États-nations il détruit maintenant la démocratie politique (qui n’est pas la démocratie sociale), et apprend la nouvelle musique militaire aux peuples. Et pour détruire complétement la démocratie, il faut détruire aussi son fondement, la classe moyenne, qui est la base nécessaire à la démocratie politique.

§. Par sa mue informatique, le capital a pu retrouver une deuxième peau, mais c’est la peau d’un Serpent venimeux : le GAFAM. Ce post-capitalisme numérique porte le fascisme comme la nuée porte l’orage pour paraphraser Jaurès.
Il a débuté par l’adhésion généralisée de la masse abêtie aux techniques informatiques. Quoi de plus contraignant, de plus servile, que d’être connecté. Tous devinrent des cabines téléphoniques ambulantes, autant de neurones d’un cerveau collectif. Ce fut l’asservissement le plus consensuel et le plus grotesque, la renonciation à l’EN-SOI par des ignares narcissiques !
La société de consommation n’a plus qu’UN seul fétiche : l’IPHONE. Et ce sont tous les possesseurs d’iPhone qui vitupèrent « la société de consommation ».

Quant au Big Pharma, confronté à la baisse tendancielle du taux de profit de la vente des médicaments, il est devenu le gigadealer de drogue planétaire, et crée un marché captif de gens accros, rendus malades ou terrorisés par ses soins, pour fourguer ses poisons. Lui aussi veut la Terreur d’État.

§. Notre Mare nostrum mondiale est une thalassocratie dans laquelle dominent de très gros requins, les multinationales. Les plus gros sont Big Poison et le Gaffe numérique comme nous venons de le dire. Dans les fonds marins, il y a toutes sortes de territoires séparés par des bancs de coraux et des frontières d’algue. Les Requins se rient de ces barrages comme ils se rient de leurs deux adversaires aquatiques gluants.
- Des poissons rouges qui aspirent au Bocal, et qui exigent des requins qu’ils respectent la température globale de la Mare, ainsi que le droit des morues.
- À l’autre bord, des écrevisses qui avancent en arrière et à droite, et prétendent dompter les requins et les faire servir la cause des Crustacés. Carapace dure, chair molle.

§. J’ai l’intuition que la résistance incarnée par Trump a été brisée avec une facilité inimaginable. Si je me trompe, tant mieux, je reviendrai à de meilleurs sentiments envers ces bons crustacés, et garderai mes réserves pour moi, selon la recommandation de Pascal, d’avoir toujours une pensée de derrière avec les demi-débiles et leur vulgarité intellectuelle.
Or donc, au pays des gangsters, la fraude gigantesque au vu et au su de tous, a été bien plus qu’une simple fraude électorale : un coup d’État. Avec la défaite de Trump, c’est la possibilité d’un retournement politique basé sur le vieux capitalisme libéral qui s’effondre. La possibilité d’une alliance populiste avec d’autres requins, et même quelques baleines, s’engloutit dans les abysses. Ne reste que l’utopie de la révolution mondiale. Je partage sur ce point le pessimisme d’Orwell.
En vérité je discerne bien une autre issue mais elle est une porte étroite. Elle ouvre sur une altitude à laquelle certains pourraient atteindre. Mais elle exige trois vertus : la Science, la Violence et l’Élégance du désespoir.
La violence sans la science mènerait à l’échec aussi sûrement que la science sans la violence n’est qu’une vaine chimère. La violence sans le désespoir revient à la bestialité de la foule croyante, qui croit et croît, qui croasse et grouille : elle est faite pour la servitude.

Le chapitre « La Bête hurlante de l’Abîme » du Talon de fer, montre un peuple vaincu, réduit à l’asservissement le plus humiliant, et à la dégénérescence. C’est nous. L’armée mixte des prétoriens de l’OTAN et la police omniprésente, le flicage omniscient, la suppression de la liberté et de la vie active, tout ça au nom d’une peur de la mort de moins de 1 % !
Périssent les covideurs et les covidés, c’est tout ce qu’il faut leur souhaiter, et qu’ils seront capables de faire, mourir, mais d’une mort moins élémentaire que la mienne.
Les plus semblables aux morts meurent le plus à regret.

Félix Niesche

 

Retrouvez les textes de Félix Niesche sur E&R !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2632736
    le 03/01/2021 par Marie-Églantine
    Le Talon-aiguille de fer

    J’ai l’intuition que la résistance incarnée par Trump a été brisée avec une facilité inimaginable.




    Oui, il a suffi d’un bon vieux bourrage d’urnes des plus éculés pour le faire dégager. C’est même pour Trump une humiliation : il n’a échappé à aucun attentat, à aucun enlèvement, à aucune conspiration de généraux, les chars n’ont pas encerclé la Maison Blanche, il n’y a pas eu l’état de siège, rien de tout cela... Ses ennemis n’ont pas eu à sortir les gros moyens, ceux employés contre Kennedy, Allende ou Chavez... non, rien de spectaculaire, rien de plus qu’un vieux bourrage d’urnes à la roumaine ou à la sicilienne... cette humiliation ! Purée !

     

    • #2633082
      le 04/01/2021 par Arya
      Le Talon-aiguille de fer

      Bourrage d’urnes oui sans oublier le bourrage de crânes , ce sont les médias qui définissent "la réalité "a l’aide du mensonge .


    • #2633097
      le 04/01/2021 par Bayinnaung
      Le Talon-aiguille de fer

      @ Marie-Églantine

      Faux ! Il a fallu au contraire pour les oligarques faire un sacrifice énorme pour se débarrasser de Trump : lâcher le Covid sur le monde, faire mousser intensément les médias autour de cette grippette, sacrifier l’économie de tout l’occident et mettre dans la balance le libre-échange mondialisé pour avoir la peau de Trump. Rien que ça ! Du jamais vu ! Les élites des pays d’occident ont de concert sacrifié leur économie, leur bilan, etc. ... juste pour se débarrasser d’un populiste qui serait de toute façon parti au bout de 4 années supplémentaires et qui pourrait bien revenir dans 4 ans ! Il a fallu provoquer un cataclysme mondial (cataclysme dans l’œil vitreux de nos médias-menteures, on s’entend !)
      Ils ont été tellement terrifié par lui qu’ils ont dû ramener les USA au niveau visible d’une république bananière.
      Je serai Trump, je le prendrai plutôt bien (en préparant ma réélection, que celle-ci ait lieue dans quelques jours ou dans 4 ans) : "Je terrifie tellement les oligarques qu’ils ont préféré se soumettre pieds et poings liés à la Chine que d’accepter quelques timides réformes en faveur du peuple, Chine devant laquelle ils ont placé leur tête sur un billot".
      C’est comme ça que la Chine est devenue la 1ère puissance mondiale en ce début de l’année 2021 (qui va être à marquer d’une pierre blanche) : en se faisant livrer les clefs pour la 1ère place mondiale par les oligarques occidentaux (américains, surtout) juste afin que ceux-ci puissent gagner 4 ans de règne de plus.
      Trump est le leader occidental par excellence ! Je m’en rends compte maintenant ! Ce n’est pas juste un génie politique face auquel, seul la pire et la plus visible des triches permettait de l’emporter, il est la personnalité occidentale la plus déterminante depuis De Gaulle ! Il est le Poutine Américain !


    • #2633382
      le 04/01/2021 par Syzygy
      Le Talon-aiguille de fer

      @Marie Eglantine

      Trump savait qu’un bourrage des urnes ’électronique’ aurait lieu cette fois-ci comme lors des élections précédentes. Il a anticipé déjà en 2018, en signant un Executive Order sur l’ingérence extérieure. Il a consacré une grosse partie du budget militaire pour transformer Guantanamo en cité judiciaire. Les "sealed cases" (inculpations) sont prêts. Il attend la fin de la comédie pour poisser TOUS les fraudeurs, y compris les VIP. Le Donald est un fameux stratège !
      Début du spectacle 21 janvier 21... A suivre !


    • #2633476
      le 04/01/2021 par Marie-Églantine
      Le Talon-aiguille de fer

      @ Bayinaunng



      pour se débarrasser de Trump : lâcher le Covid sur le monde




      Ce n’est pas le covid qui a bourré les urnes. Les deux choses qui ont causé la défaite de Trump sont le bourrage d’urnes et un léger tour de vis des Gafa pour sécuriser les réseaux sociaux, rien de plus. Et effectivement, c’est peu. Je suis entièrement d’accord avec l’intuition de Felix Niesche que « la résistance incarnée par Trump a été brisée avec une facilité inimaginable ».

      ME


    • #2633534
      le 04/01/2021 par Bayinnaung
      Le Talon-aiguille de fer

      @ Marie-Églantine

      Ce n’est pas le covid qui a bourré les urnes.

      Indirectement, si ! Sans le COVID, impossible de justifier 100 millions (!) de votes par correspondance, ni la possibilité de pousser les républicains hors des bureaux de votes dans les états charnières. Il a fallu une opération médiatique sans précédent autour d’une gripette, invitant l’occident à suicider son économie (rien que ça !) et hâter l’avènement de la Chine pour que l’opération de bourrage d’urne fonctionne, le tout de façon concertée ! A moins qu’ils ne nous sortent une mutation du virus tous les 6 du mois ou juste avant chaque échéance électorale, ils sont désormais incapables de remporter le moindre suffrage autrement que par de la fraude très complexe. Trump a bel et bien gagné, maintenant, c’est sûr !

      Les deux choses qui ont causé la défaite de Trump sont le bourrage d’urnes et un léger tour de vis des Gafa pour sécuriser les réseaux sociaux, rien de plus.

      Si, si, bien plus que ça : comme je l’ai expliqué plus haut, il a fallu toute une opération concertée impliquant en plus des GAFAM et du personnel du parti démocrate, la médiasphère et la Chine.

      Et effectivement, c’est peu. Je suis entièrement d’accord avec l’intuition de Felix Niesche que « la résistance incarnée par Trump a été brisée avec une facilité inimaginable ».

      Felix Niesche n’est pas un politologue, c’est un poète. La passion est une belle chose, et sans elle, point d’intérêt de vivre la vie, mais la raison, dans ce genre de situation, l’emporte. Que le système doive en arriver à ce genre de situation aussi terrible et coûteuse (maintenant, l’oligarchie occidentale est l’obligée de la Chine, si demain elle désire contrevenir aux intérêts de Pékin, les oligarques Chinois livreront leurs homologues américains au peuple de leur propre pays, sans le moindre état d’âme).
      Cette victoire des démocrates est pire pour eux qu’une victoire à la Pyrrhus et, quoiqu’il arrive dans les jours ou les années qui viennent, les USA ont, devant nos yeux, abdiqué leur statut de 1ère puissance. On a essayé de nous faire croire en 2016 que la faible Russie avait pu s’ingérer dans les élections US, là, la Chine vient de montrer que, pourvu qu’elle ait le soutien des élites US, elle peut décider du sort d’une élection présidentielle. Ce n’est pas de la parano anti-jaune ou une rhétorique de perdant ce que fait Trump quand il accuse la Chine. Concrètement, sans ce virus parti au bon moment de Chine, pas de Bidon président.


    • #2633781
      le 04/01/2021 par Marie-Églantine
      Le Talon-aiguille de fer

      @ Bayinnaung

      Vous ignorez apparemment que le bourrage d’urnes est une pratiques vieille comme la démocratie (même les tirages au sort étaient truqués dans l’Antiquité - le pauvre Chouard est vraiment un gros naïf) et qui n’a rien de complexe. Elle repose sur le principe que le fait prime le droit et que le vainqueur écrit le droit. Le camp de Trump aurait pu bourrer les urnes, il aurait dû le faire s’il voulait vraiment la victoire, et l’on aurait dû voir les images de batailles rangées entre Démocrates et Républicains dans les bureaux de votes. Entre bourreurs d’urnes des deux camps ou au moins entre bourreurs démocrates et Républicains refusant le bourrage. Mais le camp de Trump a consenti au bourrage, qu’il connaissait pourtant à l’avance, et à partir de là, l’élection était perdue. À un moment, il faut accepter la politique pour ce qu’elle est : une foire d’empoigne jusque dans la rue...

      Et je trouve que Felix Niezsche a bien plus le sens politique que vous ne le pensez, votre dénomination péjorative de « poète » témoigne plutôt d’une certaine inculture, car de grands poètes ont aussi été de grands politiques... Claudel et Saint-John Perse qui furent ambassadeurs de France, Chateaubriand qui fut diplomate et ministre d’État, Byron qui a défendu la cause grecque contre les Ottomans... Et même Sophocle avec son Oedipe roi et Eschyle avec son Agamemnon, analystes politiques plutôt que politiciens, mais du plus haut niveau. Et sans parler de tous les poètes slaves du XXe siècle qui ont sondé jusqu’à ses tréfonds la perversion du régime communiste. Je ne balaierais donc pas aussi légèrement que vous le faites une intuition de « poète ».

      Amitiés

      M.-É.


  • #2632748
    le 03/01/2021 par Mika
    Le Talon-aiguille de fer

    Bonjour et merci pour cet article. Je n’ai lu que "1984", mais du coup, je vais m’intéresser au livre "Le Talon de Fer" de Jack London dont parle Félix Niesche. Étant assez fatigué, je sais que cet ouvrage se trouve en livre audio gratuit sur "literratureaudio". Je constate que la voix, la diction (accent) de la femme qui lit me sont agréables. Je l’espère également pour les autres auditeurs (?) : http://www.litteratureaudio.com/liv...

     

    • #2636122
      le 07/01/2021 par anonyme
      Le Talon-aiguille de fer

      Merci à Félix et Mika, effectivement la lecture par cette femme est très agréable, j’en suis presque à la fin. Plus de 13 heures d’écoute, plus réécoute de certains passages, comme d’habitude lors de tâches nécessaires mais permettant une écoute attentive.


  • #2632760
    le 03/01/2021 par merci
    Le Talon-aiguille de fer

    On en est vraiment là.
    Merci pour le partage salvateur Félix Niesche. Je me permets de partager une image sonore qui m’est venu à l’esprit à la fin de la lecture...


  • #2632786
    le 03/01/2021 par Covid ma tuer
    Le Talon-aiguille de fer

    Un article d’une grande précision effectuée avec une élégance chirurgicale


  • #2632788
    le 03/01/2021 par h3kt0r
    Le Talon-aiguille de fer

    Monsieur Nieszche est implacable.
    Il a raison de l’être.


  • #2632823
    le 03/01/2021 par zorg
    Le Talon-aiguille de fer

    « Les plus semblables aux morts meurent le plus à regret. »
    Fulgurant ! Génial ! Magnifique !

     

  • #2632892
    le 03/01/2021 par Tobon
    Le Talon-aiguille de fer

    Excellent texte, comme d’habitude. Deux remarques : le bolchévisme qui a arrêté la guerre, Brest Litovsk n’a permis que le déplacement des fronts par des accords entre États (capitalistes). Et le « neofascisme en marche », que vient faire Mussolini dans cette galère, il est par ici ? Le fascisme a été battu, le monde « defascisé », denazifié par 3/4 de siècles de B52 et de propaganda antifasciste (Bernays) des vainqueurs, l’anti fascisme dirige le monde, les pouvoirs, visible et profonds, sont antifascistes, au moins depuis 1944-5. Et donc reprendre et abonder le délire antifa est une erreur pour le moins. Sincèrement.

     

    • #2633986
      le 05/01/2021 par christiane
      Le Talon-aiguille de fer

      Vous avez parfaitement raison.
      Je soutiens les Gj, pourtant rien ne m’est plus pénible d’entendre dans les manifestations des slogans tels que "à bas les flics et les fachos".
      Nonobstant la grande qualité des écrits de F.Niesche, "le fascisme sanitaire actuel" me reste un peu en travers du gosier.


  • #2632925
    le 03/01/2021 par Amny
    Le Talon-aiguille de fer

    Je vis en Hongrie depuis 7 ans, on en est au même niveau que la France SAUF les attestations, donc ca ne tient pas la théorie des peuples insoumis qui en prennent plus.

    Je suis enfermé chez moi pour 10 jours car je refuse de payer 110€ pour faire 2 PCR.


  • #2633048
    le 04/01/2021 par rory
    Le Talon-aiguille de fer

    Bonjour,
    Petite précision à propos de l’illustration de l’article : le logo sur les charlottes portées par les squelettes représente le drapeau suisse et non le symbole universel de la Croix-Rouge identifiant ce qui a trait à la santé...
    En ma qualité de Suisse de souche, et même si mon pays compte quelques-unes des plus grandes multinationales de Big Pharma, voir ainsi mon drapeau bafoué me froisse quelque peu !
    Bien amicalement !

     

    • #2633070
      le 04/01/2021 par Antan
      Le Talon-aiguille de fer

      Le symbole sur les charlottes est en rouge sur fond blanc, le drapeau suisse c’est l’inverse : croix blanche sur fond rouge.


    • #2633455
      le 04/01/2021 par Rory
      Le Talon-aiguille de fer

      Regardez mieux, ce qu’on voit là ressemble beaucoup aux cocardes peintes sur les avions de la force aérienne suisse...
      Mais j’dis ça, j’dis rien !
      Rien ne sert de polémiquer, c’est juste que nous Suisses sommes d’un naturel tatillon.
      Sinon, n’allez pas croire que le citoyen suisse de base soutient Big Pharma sous prétexte qu’ils rapportent des masses d’impôts. Tout dernièrement, une initiative populaire "pour des multinationales responsables" s’est vue accepter par le peuple mais refuser par la majorité des cantons. On fera mieux la prochaine fois !
      Toujours amicalement...


    • #2639087
      le 10/01/2021 par Antan
      Le Talon-aiguille de fer

      Bonjour Rory,
      Ce n’est certainement pas pour polémiquer sur le cas croix blanche sur fond rouge ou l’inverse mais je vous communique deux URL pour voir que les avions suisses de combat ont bien une croix blanche sur leur ailes.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Force...
      https://external-content.duckduckgo...

      Bien cordialement
      Antan


  • #2633051
    le 04/01/2021 par goy pride
    Le Talon-aiguille de fer

    Franchement je ne vois pas en quoi les Français sont moins soumis que les Suédois. J’ai un peu voyagé et j’affirme que les Français font partis des peuples les plus soumis et conformistes au monde. Certes de très grandes gueules, mais cette gueule est essentiellement utilisée pour pleurnicher, exprimer du désarroi, demander de l’indulgence de la part des autorités...Grandes gueules sans substance, sans force intérieure...
    Regardez par exemple les entrepreneurs et commerçants qui font parti du segment de population en théorie les moins soumis de part leur activités économiques où ils sont propriétaires de leurs moyens de production et nécessitant le sens de l’initiative, de l’autonomie... Et bien malgré tout ils sont complètement soumis à cette dictature sanitaire ! Quand ils gueulent ce n’est que pour pleurnicher, supplier, demander grâce et jurer qu’ils se conformeront à toutes les saloperies imposées par le gouvernement aussi stupides soient-elles (distanciation sociale, faire bouffer les gens dehors par -10°, imposer le masque, dénonciation des insoumis...)
    Je vais mettre en lien une vidéo d’un court discours d’un entrepreneur américain dénonçant la dictature américaine qui exemplifie assez bien la différence entre la mentalité américaine insoumis et la mentalité veule du Gaulois moderne. L’entrepreneur Yankee ne demande pas grâce, ne jure pas qu’il va se conformer aux injonctions du gouvernement, il dit juste "Stop à la tyrannie ! Reprenons notre liberté !"

    https://vidmax.com/video/200489-her...

     

    • #2633147
      le 04/01/2021 par Klawi
      Le Talon-aiguille de fer

      @ goypride
      Vos mots sont assez acides et durs sur le Francais, mais malheureusement je ne peux qu’acquiescer ce triste tableau que vous avez dépeint. Le meilleur exemple qui me vient à l’esprit c’est le cuistot Etchebest, quand il était venu chialer sur BFM en disant qu’il s’était conformé à toutes les injonctions du pouvoir suprême, et qu’il n’en pouvait plus de se soumettre, et surtout qu’il était d’accord de punir les restaurants qui ne se soumettent pas !! Le personnage résume assez bien ce que je pense, c’est grande gueule et fierté quand ca marche bien, limite écraser les autres avec son égo démesuré en disant de se bouger le cul... mais une fois que ca part en cacahuète, ceux-ci sont les plus couards et soumis... Forts avec les faibles, faibles avec les forts...


    • #2633176
      le 04/01/2021 par CQFD
      Le Talon-aiguille de fer

      Avec les crédits qu’ils ont sur le dos, beaucoup d’entrepreneurs sont dépendants des banques qui peuvent les faire crever quand elles veulent.
      Donc ces entrepreneurs ne sont que virtuellement propriétaires de leurs outils de travail...
      Et comme ils n’ont rien compris à la création monétaire par le crédit, à la baisse tendanciel du taux de profits, à la récurrence de la surproduction, ni à l’histoire du capital, ils se retrouvent tout nu quand la mer descend... Ils se plaignent de la mer qui descend, pas de ne pas s’être équiper avant.

      Quand les agriculteurs se sont fait avoir par leurs banquiers, ils n’étaient pas agriculteurs... S’ils ne se ressaisissent pas tout de suite, s’il ne comprennent pas l’arnaque des normes environnementales, sanitaires, administratives et autres, il va y avoir des auto-pendaisons !

      Quand je pense qu’ils ont eu des formations.... Qui leur expliquaient le complotisme, ils ont été bien formaté...

      Ils sont des "gentils" eux-aussi.


    • #2633183
      le 04/01/2021 par dixi
      Le Talon-aiguille de fer

      @goy pride

      Je suis totalement d’accord avec vous concernant cet entrepreneur américain.
      Comme il est écrit lorsqu’il dit ce qu’il pense , et sans masque .
      Cet homme a raison, il n’y aura jamais de retour à la normale, maintenant que les forces obscures ont découvert quel contrôle les seigneurs américains peuvent avoir sur le peuple, en contournant la Constitution au nom d’une soi-disant pandémie. Bon sang, ils devaient même voler une élection en plein jour en utilisant COVID comme bélier.

      @ Klawi
      Et totalement d’accord avec vous concernant Etchebest, quand il était venu chialer sur BFM ,ce qui n’est pas le même dialogue

      C’est exactement l’image de la France aujourd’hui .Je gueule avec un masque et je me soumet ,tout en balançant les petit copains qui ne se soumettent pas .


    • #2633313
      le 04/01/2021 par Pamfli
      Le Talon-aiguille de fer

      @ goypride + 1
      Comme on dit chez les normands : « Grand diseux, petit faiseux ».


    • #2634223
      le 05/01/2021 par Paul82
      Le Talon-aiguille de fer

      @goy pride

      Pourtant les mondialistes ont peur de nous. Voyez ce que les GJ (mouvement pacifiste et légaliste) ont pris dans la gueule.... Oui c’est dommage que la plupart de nos compatriotes se plaignent, mais n’aillent pas au delà de ca. Beaucoup d’énergie perdue.


  • #2633083
    le 04/01/2021 par Nicolas
    Le Talon-aiguille de fer

    Merci Mr Niesche. Les requins sont marteaux, nous sommes les enclumes, et le Horla guette.


  • #2633141
    le 04/01/2021 par Anno
    Le Talon-aiguille de fer

    Le pire dans tous ça, c’est que de nombreux écrivains ont dépeint cette dystopie comme une mise en garde. Le titre de l’article m’a donné envie de relire le talon de fer de Jack London...


  • #2633225
    le 04/01/2021 par karim
    Le Talon-aiguille de fer

    Merci pour ce texte Felix. C’est toujours un plaisir de vous lire (je suis sur arabesque en ce moment) et de vous entendre (j’en suis à ma 3 ème écoute de l’émission de monsieur K sur Evola). N’hésitez pas à vous faire plus présent sur E&R. Cdt


  • #2633788
    le 04/01/2021 par thigpremier
    Le Talon-aiguille de fer

    Merci pour l’analyse et cette référence littéraire originale.
    S’il s’avère que Q joue le rôle de Goldstein, Orwell reste valable.


  • #2634258
    le 05/01/2021 par DrPorte
    Le Talon-aiguille de fer

    Et pourquoi pas l’élégance de l’Espoir ?


  • #2638627
    le 10/01/2021 par Antan
    Le Talon-aiguille de fer

    Texte terrible sur le terrible avenir de la France.


Commentaires suivants