Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le rapport Stora et sa prétendue volonté d’apaisement mémoriel

Pacifier les mémoires, certes, mais à condition :

1) Que cela ne soit pas une fois de plus à sens unique… Or, les principales mesures préconisées par le rapport Stora incombent à la partie française, alors que du côté algérien il est simplement demandé des vœux pieux…

2) Que la mémoire algérienne ne repose plus sur une artificielle construction idéologique car, comme l’a joliment écrit l’historien Mohammed Harbi, « L’histoire est l’enfer et le paradis des Algériens ».

 

Enfer, parce que les dirigeants algériens savent bien qu’à la différence du Maroc millénaire, l’Algérie n’a jamais existé en tant qu’État et qu’elle est directement passée de la colonisation turque à la colonisation française. (Voir à ce sujet mon livre Algérie, l’histoire à l’endroit).

Paradis, parce que, pour oublier cet « enfer », arc-boutés sur un nationalisme pointilleux, les dirigeants algériens vivent dans une fausse histoire « authentifiée » par une certaine intelligentsia française… dont Benjamin Stora fait précisément partie…

Voilà donc pourquoi, dans l’état actuel des choses, la « réconciliation » des mémoires est impossible. Voilà aussi pourquoi toutes les concessions successives, toutes les déclarations de contrition que fera la France, seront sans effet tant que l’Algérie n’aura pas réglé son propre non-dit existentiel. Et cela, les « préconisations » du rapport Stora sont incapables de l’obtenir, puisque, pour l’Algérie, la rente-alibi victimaire obtenue de la France, notamment par les visas, est un pilier, non seulement de sa propre histoire, mais de sa philosophie politique…

Un peu de culture historique permettant de comprendre pourquoi, il est donc singulier de devoir constater que l’historien Benjamin Stora a fait l’impasse sur cette question qui constitue pourtant le cœur du non-dit algérien. Au moment de l’indépendance, la priorité des nouveaux maîtres de l’Algérie fut en effet d’éviter la dislocation. Pour cela, ils plaquèrent une cohérence historique artificielle sur les différents ensembles composant le pays. Ce volontarisme unitaire se fit à travers deux axes principaux :

1) Un nationalisme arabo-musulman niant la composante berbère du pays. Résultat, les Berbères furent certes « libérés » de la colonisation française qui avait duré 132 ans, mais pour retomber aussitôt dans une « colonisation arabo-musulmane » qu’ils subissaient depuis plus de dix siècles…

2) Le mythe de l’unité de la population levée comme un bloc contre le colonisateur français, à l’exception d’une petite minorité de « collaborateurs », les Harkis. Or, la réalité est très différente puisque, en 1961, 250 000 Algériens servaient dans l’armée française, alors qu’à la même date, environ 60 000 avaient rejoint les rangs des indépendantistes [1].

Or, cette fausse histoire constitue le socle du « Système » algérien, lequel se maintient contre le peuple, appuyé sur une clientèle régimiste achetée par les subventions et les passe-droits. Ce même « Système » qui, à chaque fois qu’il est en difficulté intérieure, lance des attaques contre la France.

N’en déplaise à Benjamin Stora, voilà qui n’autorise pas à croire à sa volonté d’apaisement mémoriel.

Bernard Lugan

* * * * *

 

Notes

[1] Soit 15 200 réguliers et auxiliaires selon le 2e Bureau français et 35 000 pour Benyoucef Benkheda, président du GPRA (Gouvernement provisoire de la République algérienne). En plus de ces combattants de l’intérieur, 32 000 servaient dans l’ALN, l’armée des frontières, dont 22 000 en Tunisie et 10 000 au Maroc. Le détail de ces chiffres est également donné dans mon livre Algérie, l’histoire à l’endroit.

Benjamin Stora, « historien » « français », sur E&R :

La pleurniche du pouvoir algérien, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

73 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Citation de Mohamed HARBI lue sur Wikipedia :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Moham...

    ...."Il y dévoile notamment le fossé entre les idéaux de certains de ses membres et les méthodes adoptées par le parti nationaliste :

    « Nos idéaux étaient en contradiction avec les moyens qu’imposaient nos dirigeants pour les faire triompher. Libertaire de conviction, […] je me retrouvais dans une organisation où l’autoritarisme plébéien inculquait à chacun que le mal se convertit en bien sitôt qu’il se fait au nom de la révolution. Je souffrais du recours à des pratiques telles que l’égorgement, les mutilations (nez ou oreilles coupées) et du discrédit que les tueries faisaient peser sur nous. »...."

    J’ai lu quelques textes de Mohamed HARBI et Benjamin STORA qui ont d’ailleurs travaillé ensemble :

    Vu sur Amazon :

    La guerre d’Algérie (Français) Poche – 9 juillet 2010
    de Benjamin Stora (Auteur), Mohammed Harbi (Auteur)

    Sans partager le point de vue de Bernard LUGAN, ils ont un regard critique sur la guerre d’Algérie "racontée" par le FLN.

    Un débat entre Bernard LUGAN et Benjamin STORA sans éviter la polémique pourrait être de bonne tenue et de haut niveau car tous deux me paraissent être de grande érudition sur le sujet et de bonne honnêteté.

     

  • Le rapport stora :" Benjamin ou les mémoires d’un puceau ". Attention les gas c’est l’avant garde de la France ce benjie la malice. Et de la malice il faut en avoir pour représenter 1/100 de la population Française mais se retrouver à tous les postes clés.


  • « Enfer, parce que les dirigeants algériens savent bien qu’à la différence du Maroc millénaire, l’Algérie n’a jamais existé en tant qu’État et qu’elle est directement passée de la colonisation turque à la colonisation française. (Voir à ce sujet mon livre Algérie, l’histoire à l’endroit). »
    Ce cher bernard à une dent, vraiment cariée, contre l’Algérie, le Maroc...non, millénaire (peut-être qu’il s’avait que la communauté ne quitterait jamais ce pays).

    Pour rappel à ce cher bernard, que l’histoire racontée par d’autres est différente de la sienne :

    La décadence de l’agriculture égyptienne était tellement prononcée au 2ème siècle qu’il fut nécessaire de renoncer à une partie des livraisons de blé de cette province autre fois si riche. Il fallut remplacer des livraisons égyptiennes par des fournitures de blé de la province d’Afrique (L’Algérie et la Tunisie actuelles).
    La conception matérialiste de la question juive (Abraham Léon) P46 édition KONTRE KULTURE.

    Je suis Français et Algérien et, ce travail de mémoire doit concerner les historiens amoureux de la vérité et de la liberté. La seule réparation que je demande est celle d’arrêter de semer la haine entre les peuples

    Ps : cite moi, cher bernard, le nombre de pays de nos jours et leur existence au 2ème siècle et si tu arrive à une cinquantaine je te ferais des excuses.

     

    • La province romaine d’Afrique ce n’est pas "l’Algérie" comme État. Ce qui correspond à l’Algérie d’aujourd’hui a toujours été dans la sphère d’influence d’une entité étatique plus puissante (comme l’Ukraine d’ailleurs). Effectivement depuis les idrissides (donc plus de 1000ans) on remarque la continuité historique d’un État indépendant qui s’est ancré autour de cette réalité géographique, historique et culturelle précise que l’on nomme aujourd’hui le Maroc.

      Bref, faut arrêter les délires. Vous confondez la réalité historique d’un État avec les êtres qui vivent là, c’est à l’imagine de la culture pleurnicharde dans laquelle les algériens sont enfermés par leurs dirigeants depuis que la France est partie.

      Les États ne sont pas crées parce que les gens qui vivent là sont plus ou moins intelligents. La formalisation d’une entité étatique correspond à la capacité à se projeter qu’a une rente commercial et/ou agraire par rapport à des rentes qui lui sont contradictoires. Ces différentes rentes se territorialisent et s’opposent sur des réalités géographiques, historiques et culturelles (voir religieuses), mais ne sont pas le reflet du degré d’intelligence des gens qui sont là.

      Aujourd’hui l’Algérie existe comme État car la France (en tant qu’État) lui a laissé toute une série d’infrastructures et un territoire riche en matières premières qui ne correspond pourtant pas à la capacité de la rente commercial côtière de cette zone là à se projeter dans le territoire saharien. Autrement dit, le territoire saharien d’où l’État algérien tire la rente qui lui permet d’exister aujourd’hui en tant qu’État ne peut pas correspondre pas à la réalité historique algérienne sans l’intervention de la colonisation française.

      Et maintenant que fait l’État algérien de tout cela ? Rien du tout. On trait la vache et on vend le lait jusqu’à épuisement du stock, point. Cela correspond à la culture de la razzia et de la rezzou des côtes barbaresques et c’est la même mentalité que les racailles de la diversité qu’on retrouve chez nous.

      Il n’y a pas de haine dans ce que dit Bernard Lugan, c’est une objectivité historique pratique.

      Vous avez pourtant de bons livres mais vous avez tellement fétichisé les formes que vous êtes incapable d’en saisir le sens.



    • Ce qui correspond à l’Algérie d’aujourd’hui a toujours été dans la sphère d’influence d’une entité étatique plus puissante. Depuis les idrissides (1000ans) on remarque la continuité historique d’un État indépendant ancré autour de cette réalité géographique, historique et culturelle précise que l’on nomme aujourd’hui le Maroc.
      Bref, faut arrêter les délires. Vous confondez la réalité historique d’un État avec les êtres qui vivent là, c’est à l’imagine de la culture pleurnicharde dans laquelle les algériens sont enfermés par leurs dirigeants depuis que la France est partie.



      Il existe deux possibilités de création d’un État-nation :
      * soit l’État préexiste à la nation, et s’y développe un sentiment nationaliste ;
      * soit les individus qui se reconnaissent d’une même nation, en particulier dans le cas d’une « nation ethnique » ou civique, manifestent leur volonté de vivre ensemble, en se dotant d’un État.

      Travaillons sur des notions très « complexe »... Si le Maroc existe et a des frontières historique qu’est ce qui se trouvait à l’ouest de cet état millénaire au peuple millénaire ? Un autre peuple qui n’était définitivement pas marocain ? Alors Algérien c’est ce qui n’est pas Marocain ? Et les tunisiens tout comme les libyens ont une histoire spécifique qui les distinguent territorialement et anthropologiquement...
      Et bien ça parait très simple : l’Algèrie c’est ce qui reste au milieu ? Pour faire au plus simple ?

      Il y avait deux axes transsahariens, l’un remontant vers le Maroc et l’autre vers l’Algérie. Celui qui va à travers le Maroc était sous autorité du Maroc mais celui qui passait à travers l’Algérie était sous autorité de l’Algérie.

      Il y a une relation direct entre les populations du sud de l’Algérie avec celles du nord.. c’est des échanges culturelles et économiques millénaire. Le sud de l’Algérie n’a jamais eu de route/axe/échange économique vers le Maroc.

      Regardez le reportage du dessous des cartes sur le Sahara.. la conscience d’appartenir à un territoire bien délimité vous paraîtra évidente !!

      Al-Djazair était une province ottomane devenue un état ? La province était structurée avant la déstructuration coloniale rassurez moi ? Cette province était aussi grande que le Maroc avec une bourgeoisie locale indigène parfois lié à des familles ottomane. Des confréries musulmanes actives :réalité géographique, historique et culturelle précise que l’on nomme aujourd’hui ?


    • Peter,



      Il existe deux possibilités de création d’un État-nation :
      * soit l’État préexiste à la nation, et s’y développe un sentiment nationaliste ;
      * soit les individus qui se reconnaissent d’une même nation, en particulier dans le cas d’une « nation ethnique » ou civique, manifestent leur volonté de vivre ensemble, en se dotant d’un État.



      Le concept d’État-nation est quelque chose qui relève de l’idéologie pure, car à partir de ça on peut faire à peu près tout ce que l’on veut, même imaginer une nation européenne si l’on reconnaît l’existence d’une racine culturelle commune. Ce concept ne sert qu’a justifier idéologiquement l’existence d’un État, comme cristallisation du pouvoir d’une rente commerciale/foncière/industrielle sur un territoire donné en rapport avec le fait qu’on s’entend effectivement d’un point de vue humain plus facilement avec ses semblables. Les différentes rentes qui existent ont une tendance à uniformiser culturellement des territoires, c’est ce qu’on retrouve aujourd’hui dans l’idéologie mondialiste qui voudrait gommer toutes nos différences culturelles et ethniques. On ne peut pas chérir les causes des effets que l’on déteste.

      Je ne nie pas le fait qu’il y ait des réalités culturelles et commerciales qui soit riches de spécificités liées à cette région (l’Algérie). Je dis simplement que le rayonnement de la rente commerciale/foncière de ce pôle là n’a jamais été en capacité de produire une autonomisation étatique par elle même dans le rapport contradictoire qui l’oppose aux rentes voisines et plus généralement du monde méditerranéen. C’est seulement par l’intervention coloniale d’une autre puissance (donc en l’occurrence la France) qui en la modernisant et en y attachant des territoires supplémentaires qui lui permette aujourd’hui de générer une rente suffisante pour s’extraire du champ d’influence des rentes voisines.

      Rattacher des régions les unes aux autres sous prétexte qu’il y a des échanges commerciaux et donc culturels entre des pôles est une idée qui quand elle va jusqu’au bout permet de relier l’intégralité du monde. Je précise pour éviter toute confusion que je parle du territoire saharien profond (avec le gaz et le pétrole qu’on y trouve) et pas des montagnes de l’arrière pays algérien. D’ailleurs il suffit de voir les frontières tracées à la règle sur une carte pour comprendre que c’est une réalité territoriale totalement artificielle qui ne repose sur rien.


    • Peter,

      Si tu regarde l’histoire des dynasties, l’incapacité de cette rente à produire une puissance contradictoire suffisamment puissante par rapport à ses voisines est limpide. La seule entité étatique autonome qui se rapprocherait de ce qu’on connaît aujourd’hui c’est le royaume de Tlemcen, mais sur quelle durée et avec quelle difficulté ? La fébrilité de cette rente dans le rapport contradictoire aux rentes voisines est flagrante.

      Encore une fois, ce qui fait la puissance d’un État ce n’est pas le degré d’intelligence ou de courage des personnes qui vivent là, c’est le produit du rapport contradictoire qu’on les différentes rentes entre elles.

      D’ailleurs si on veut faire un parallèle avec la géopolitique contemporaine, cela explique très bien le pourquoi réel et imperceptible des projets d’éclatements du moyen-orient à la faveur de l’entité israélienne. Israël a une trouille pas possible que les rentes qui lui sont contradictoire (Irak, Iran, Syrie) produise une coalition qui puisse la mettre aux poubelles de l’histoire ; tout comme les États-Unis on la trouille que l’Europe se réunifie aux vastes espaces russes.


    • @ anonym
      « Bref, faut arrêter les délires. Vous confondez la réalité historique d’un État avec les êtres qui vivent là, c’est à l’imagine de la culture pleurnicharde dans laquelle les algériens sont enfermés par leurs dirigeants depuis que la France est partie. »
      Tu va trop vite dans ton jugement sans prendre la peine de comprendre ce que j’ai écris.
      1- Je n’ai pas dis que l’Algérie existait comme un état, avant, pendant ou après le Maroc.
      2- La France existait elle en tant qu’état ? C’était la Gaulle.
      3- Le Maroc existait il en tant qu’état ? Historiquement c’est l’occident et ce dernier commençait de la Lybie jusqu’au Maroc.
      4- Je ne suis pas un pleurnichard et , si t’avais bien lu mon commentaire : la seule réparation...
      5- Lis mon Ps. Faut toujours lire la totalité d’un article ou autre, et, je te conseil de relire deux ou trois fois pour comprendre l’essentiel. Amicalement.


  • Petit puis jeune, en Algérie, avant et après l’indépendance (1 an après), nous allions à Stora (près de Phillipeville devenue Skikda) chez Moussa pour nous taper une rafale de brochettes tapotées sur du camoun. Alors vous pensez bien que pour moi, ce clown, son nom, sont finalement une insulte à ma (belle) jeunesse (indépendamment de toute autre considération, si vous voyez).

     

    • Kassim,
      le souci c’est que bien des européens n’y sont pas venus mais y sont nés !


    • A Kassim, ben c’est qu’à l’époque c’était la France. 1 an après l’indépendance, « matériellement », ça l’était encore. Après, c’est de la nostalgie il est vrai. Pour autant, et encore une fois « indépendamment », ce que c’est devenu... Mais, où habitez vous ? Que n’allez vous là bas apporter votre constructif soutien...
      Ne m’emmerdez pas avec « mon passé », commun avec des « Algériens » de souche respectables (eux).


  • #2651211

    Storia ? quoi ?vous êtes catholique ? Quoi ? En plus vous êtes pied noir ? Quoi ? Il faut faire la Guerre d Algérie mais en France en 2021 ? Moi qui croyait que nous étiez suisse et neutre. Merde, quand même !!


  • En Algérie, remettre en cause l’Histoire officielle, c’est remettre en cause le pouvoir illégitime.

     

    • #2651409

      les « États-nations », même sous la forme de républiques, ne sont pas le produit ou l’expression de la « volonté du peuple » comme l’affirme la phraséologie de la théorie libérale et le répète celle de l’anarchisme.
      Les « États-nations » sont aujourd’hui les mêmes outils et formes du pouvoir de classe de la bourgeoisie que l’étaient les États précédents, non-nationaux et, comme eux, ils aspirent à la conquête.
      Les États-nations ont les mêmes tendances conquérantes, belliqueuses et oppressives - en d’autres termes, des tendances à devenir « non-nationaux ». c’est pourquoi se développent constamment parmi les États nationaux des querelles et des conflits d’intérêts et même si aujourd’hui, par miracle, tous les États devenaient « nationaux », ils offriraient dès le lendemain la même image de guerre, de conquête et d’oppression.

      Rosa Luxemburg

      Les luttes de "libération nationale" sont TOUTES des impostures.
      Elles cachent seulement le remplacement du colonisateur capitaliste par la classe capitaliste locale.
      Qui est PIRE que les colonisateurs.


    • Les Algériens le savent, croyez-moi. Ils savent que tous les bourgeois d’hier ont été mis au pouvoir par la France et continuent de la servir. On appelle cela du néo-colonialisme et Marx et Engels l’ont très bien expliqué en ... 1860, déjà ! Cette affaire n’a qu’un seul objet : amasser des voix pour Marine Le Pen - le challenger qui se couchera au second tour ("les heures sombres", etc.) - et redorer le blason des faux nationalistes algériens qui vont se faire soigner en Allemagne quand leur peuple se meurt dans des hôpitaux sans médicaments !


    • @ prolo refractaire
      refuser l’existence de la nation algerienne, c’est un peu comme refuser que d’autre pays acquiert la bombe atomique, sous pretexte que c’est sale et moche. la bombe atomique americaine n’a pas liberer les japonais, par contre elle a permis aux americains de les dominer. la nation algerienne permet à l’algerie de se developper dans un environnement hostile, hostile à ses propres frontieres, hostiles par dela les mers. il n’y a pas d’opposition berbere/arabe en algerie, nous avons eu des présidents arabes et berberes.
      D’autre part, je pense qu’il existait une nation amerindienne, et les colonisateurs n’ont pas été tendre avec cette nation.


    • @ProloRefractaire

      Si vous aviez vécu 50ans de socialisme en Algérie, vous n’essayeriez pas de nous vendre vos théories marxistes...


  • Oui au mémorial des razzias et maroquinades et pour 1000ans pour que nos enfants n’oublient jamais les horreurs perpétrés.

    Comment fait-on pour toucher sa petite indemnité des souffrances héréditaires ?

     

  • « Celui qui a le contrôle du passé a le contrôle du futur. Celui qui a le contrôle du présent a le contrôle du passé »


  • Le déracinement est cause de grands malaises psychologiques, l’individu-moyen a besoin de vivre avec des gens qui lui ressemblent. L’exception concerne seulement le top15% de chaque nation (au niveau cognitif) qui serait plus perméable à l’adaptation sur un sol étranger (langue, culture, comportement etc...).

    Il faut désormais penser remigration et enracinement.
    Au fond, il s’agit d’une guerre entre déracinés et enracinés, et on sait exactement qui sont les rois des déracinés... toujours les mêmes et qu’importe par où l’on prend le problème...

     

    • Cette opposition enracinés/déracinés est en effet un axe de combat porteur.
      Quand on voit qui promeut fanatiquement le "droit à émigrer" (c’est nouveau, ça vient de sortir...)Par ailleurs, avant de quitter son pays pour de bon, il faut souvent avoir subi un déracinement sur place, qui est mental.
      Il n’est rien de plus contraire à la nature de l’homme ordinaire que de s’arracher à la terre de ses ancêtres.


    • À l’époque les francs s’inventaient des ancêtres prestigieux, les habitants de Troie... au Moyen-Orient, le bas de l’Anatolie non loin de la terre sainte. S’inventer des ancêtres conquérants était le nec-plus-ultra... Pas forcément faux non plus puisque la proto-langue indo-européenne c’est le haut du croissant fertile... D’où vient Abraham comme par hasard.. C’est aussi le début de la civilisation avec l’invention de l’élevage, l’agriculture, la roue, etc.

      J’invente ? C’est une des particularités des peuples européens... Ils ont crées des états nations aux Amériques du nord et du sud, en Australie et Nouvelles Zélande, et même la région la plus fertile du continent en Afrique du sud (climat méditerranéen, pas de mouche tsé-tsé et sa vache africaine rachitique qui lui résiste, contrairement aux vaches graisseuses européennes, là, aclimatable chez les zoulous). En plus, ils ne prennent pas n’importe quoi... Ajoutons les comptoirs-villes parfois même un region, à travers la planète ; sans oublier la colonisation ou pire encore le déplacement/remplacement de populations à la soviet... J’ajouterais que l’extrême droite française était pour l’Algérie française. Des « colons » maltais, espagnoles, italiens et français par millions chez les cousins du bled ?...

      Alors cette façon de parler d’enracinement, cette volonté de s’arracher à la terre de ses ancêtres.. cette façon entrepreuniale de se projeter dans l’avenir ?... Monter à Paris ou aux Amériques ? Qui n’est pas au courant que l’imaginaire européen, c’est les histoires d’aventures et d’explorations ? C’est quoi un héros ? Vous pouvez en faire la définition ? Les westerns, les pionniers, la découverte de nouvelles frontières, l’Eldorado de Luis Mariano ? Vous n’habitez pas la planète terre ? Ce que l’occidental veux pour lui-meme il ne l’accorde pas aux autres. Pas étonnant qu’il a du mal à convaincre ? Le jour ou les européens seront persuadés qu’un africain devrait logiquement être plus heureux en Afrique, les migrants africains les écouteront...

      Les migrants africains vivent un rêve selon les critères occidentaux.. leur brains ont été hackés... et lorsqu’ils nourrissent les poissons en mer Méditerranée, là, ils s’aperçoivent qu’il s’agit en réalité d’un cauchemard. Mais tout du long c’est l’aventure en CinémaScope... même braver les dangers au prix de leur LIFE ils l’ont intégrés !!!


  • Quand on pense, selon Wikipédia, que le crémieutisé :



    devient maître de conférences en 1986 et soutient sa thèse d’État en 1991 à Paris-XII sur l’immigration algérienne. Il enseigne l’histoire du Maghreb et de la colonisation française
    [...]
    Ses recherches portent sur l’histoire de l’Algérie et notamment la guerre d’Algérie et plus largement sur l’histoire du Maghreb contemporain, ainsi que sur l’Empire colonial français et l’immigration en France. Il assure la présidence du conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration depuis août 2014, et fait partie du conseil d’administration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration.



    En plus il n’a jamais bossé puisqu’il a été inspecteur général de l’Éducation nationale de septembre 2013 à juin 2018, dont la définition courte est glandeur.

    Donc en fac tu apprends du vent dispensé par des MdC mi-scribouillards mi-menteurs, auteurs de leurs propres inepties distillées en cours magistral (bah oui, en TD, le mec se fait exploser en 3 minutes).

    Una Stor(i)a senza importenza.


  • #2651262

    Qu’en pense “Marianne” ? Car quand Stora pète, Martine Gozlan, directrice de rédaction pour toutes ces questions, hume l’air de la pièce et déclare que ça sent l’Orient, les figues, le miel, les pétales de rose, ou je-ne-sais-pas-tout-quoi.


  • Les Algériens sont tous berbères même ceux qui se croit Arabes.
    Tous ce qu’il y’a d’Arabe c’est la langue et encore !,... il y’a plus de mots Français que d’Arabe.

     

    • La France a créé l’Algérie pour empêcher l’union du Maghreb pour y semé la discorde entre eux, ils ont fait la même chose avec toutes leurs colonies. La France est pire que l’Allemagne nazi.


    • @Karim

      Certes, mais on a été arabisés, c’est comme ça, je vois pas où est le problème.
      Est ce que les Français d’aujourd’hui sont encore des Gaulois ? Bien évidemment que non.
      Les Maghrébins qui voudraient enlever toute « arabitée » au Maghreb, vous êtes fatiguant...
      On est passé sous domination Arabe depuis je ne sais combien de siècles, donc c’est bon maintenant.
      Ce sont des « transformations de peuples » qui sont arrivés il y a tellement longtemps que c’est bon maintenant, faut arrêter de s’en plaindre.
      Faudrait être débile pour vouloir revenir au Maghreb du temps de l’Egypte Antique par exemple.
      Est ce que les Français de souche pleurent sur le fait qu’ils ne sont plus de purs Gaulois ? Non. Tout simplement parce que ça remonte à très très longtemps tout ça et parce que leur peuple a beaucoup « évolué » avec les siècles et les siècles.
      Est ce que les Français de souche d’aujourd’hui renient leur « germanisation », leur « celtisation », leur « romanisation » etc.. ? Évidemment que non.

      Nous, les Maghrébins, ne sommes pas Arabes par le sang, mais on est très proche d’eux en termes de mentalité, de vision de l’Islam, de vision du monde, on parle l’arabe etc.. en fait, on est « devenu » des Arabes avec le temps.
      Et je vois pas où est le problème.
      Les Français d’aujourd’hui ne sont plus de purs Gaulois depuis longtemps. Ça reste des Français.
      Même s’ils sont un peu Romains, un peu Celtes et un peu Germains. (voir même un peu d’autre choses).

      Aucun peuple n’est pur racialement.
      Tout les peuples du monde ont connu des évolutions avec les siècles.
      Aucun peuple aujourd’hui n’est le même que celui qu’il était il y a 10 siècles, vous comprenez ?


    • @Karim

      Tu sais, l’arabe est une langue très complète qui (comme toutes les autres langues du monde) permet de parler de tout ce qu’on veut.
      Y’a pas besoin d’utiliser 8 mots Français sur 10 pour désigner des choses ahah !
      C’est vrai que des mots Français subsistent encore (en Algérie), mais c’est très minoritaire.
      Les gens là bas parlent l’arabe ou l’amazigh (langues berbères).
      Moi je parle français parce que j’ai vécu en France, mais au bled, personne de ma famille parle français par exemple. Ils le comprennent un peu à la rigueur, mais tous parlent l’arabe au quotidien.

      Il y a d’ailleurs plus de mots Français qui viennent de l’Arabe que de mots Arabes qui viennent du Français (pour la petite anecdote).

      Donc, ne dit pas de bêtises comme ça. Ceux qui ne connaissent rien à l’Algérie vont finir par te croire.


    • @Kassim,

      En réalité, c’est la France qui a arabisé l’Algérie. Donc votre arabisation est bien plus récente que vous le pensez. À leur arrivée sur le sol algérien, les français distinguent de suite deux peuples : les arabes en plaine et les berbères dans les montagnes. C’est par soucis d’uniformisation et surtout par arabophilie que les français mettront plus en valeur les arabes et leur culture. Ça se retournera contre elle...


    • Kassim,
      oui c’est agaçant ce disque rayé du Maghreb berbère.
      Je ne parle pas de Lugan mais c’est juste une invitation à la chouine sur l’oppression arabe comme autorisée pour les kurdes au Moyen Orient.
      "On a des projets pour vous" !
      Il était impossible pour les Arabes de depeupler/repeupler les immenses territoires qu’ils avaient conquis après l’avènement de l Islam. Donc évidemment que les populations du Maghreb ne sont pas ethniquement arabes...en plus, un des piliers de l’identité arabe est la langue.


    • Mon cher Kassim,

      Anne Comnène dans son Alexiade (XIIème siècle) parle de son père (Alexis Comnène, empereur de Byzance) qui redoute l’instabilité du tempérament "celte" pour décrire les croisés francs qui traversent le pays byzantin pour se rendre en Syrie :

      « Alexis [son père, alors empereur de Byzance] n’avait pas encore eu le temps de se reposer un peu, qu’il entendit la rumeur touchant l’approche d’innombrables armées franques . Il en redoutait l’arrivée, car il connaissait leur élan irrésistible, leur caractère instable et versatile, ainsi que tout ce qui est propre au tempérament celte avec ses conséquences nécessaires »

      Tempérament qu’on retrouve dans le fameux "gaulois réfractaire" dont parlait Macron et qui s’est incarné dans les gilets jaunes. C’est d’ailleurs ce à quoi Marx fait référence quand il parle de "chant du coq gaulois".

      Les francs ne sont en réalité qu’une goutte d’eau dans l’océan gallo-romain en terme d’apport dans la population du territoire qui correspond à la France (ou la Gaule). En réalité c’est l’aristocratie guerrière franque qui a été "celtisée" et latinisée car la France n’a rien de germanique et il suffit de voir à quelle point les mentalités française et allemande sont contradictoires.

      Donc le parallèle que vous faites est vide de sens car les celtes vaguement latinisés par la langue qui vivaient là n’ont pas été germanisés par les francs, c’est l’inverse. La population française est celte de langue latine. Et si on veut aller plus loin on pourrait ajouter de l’aire culturelle grecque, car les romains ont tout pompé sur les grecs, c’est d’ailleurs pour ça que De Gaulle parlait de civilisation "helleno-chrétienne". Donc les français sont des celtes qui ont accédés à l’universalité grecque par la romanisation de la langue.

      Nous sommes avant tout d’intrépides gaulois dans notre enracinement charnel, émotionnel et mental.

      Bref vous parlez à tort et à travers, vous faites des parallèles vides de sens pour ne pas vous avouer que le seul colonialisme dont vous ne vous êtes jamais relevé c’est le colonialisme arabo-islamique.


    • @Kassim,

      C’est dans l’entre deux guerres que le mécontentement des indigènes s’accroît. Il est alimenté par l’islam, ciment de ces communautés face à la colonisation française. Son influence s’accroît car la scolarisation touche peu les populations musulmane du bled. En outre, l’administration française, par souci de centralisation et de commodité, favorise l’islamisation des pays berbères, notamment en Kabylie, où elle s’était peu propagée jusque là. Au nom de cette politique d’assimilation de la Kabylie, le pouvoir colonial construit ou finance la construction de mosquées, favorise le droit coranique et la langue arabe, au détriment de la langue et coutumes berbères.
      Je cite là un exemple de l’excellent livre de Bernard Crochet "La guerre d’Algérie".
      Livre le plus objectif que j’ai lu sur ce sujet. Je vous invite à le découvrir.
      Oui la France à permit l’arabisation de l’ensemble de l’Algérie. Et sa principale erreur est peut être aussi ici.
      En effet, des grands noms du FLN seront d’origine kabyles comme Abane Ramdane et Krim Berlkacem par exemple. Ces derniers ont vendu l’indépendance de l’Algérie au nom de "l’algérianité" (Ferhat Abbas) sous prétexte qu’un algérien est un arabe musulman.
      Mais la réalité est plus difficile puisque de nos jours on peut constater une revendication berbère, pour sa langue et ses coutumes ; le gouvernement algérien allant jusqu’à céder devant la crainte d’un soulèvement berbère : l’identité berbère est aujourd’hui reconnue.
      C’est en privilégiant le droit coranique à la place de l’école républicaine, (certainement à cause de quelques colons les plus influents), que la France va définitivement s’éloigner de ces sujets algérien.
      Au départ de l’idée nationaliste algérienne (années 30), les élites nationalistes avait une toute autre vision que celle du FLN. Je cite (toujours le même livre) :
      "En 1931, le cheikh Ben Badis, président du conseil des ulémas d’Algérie, tente à son tour de fédérer les oppositions aux effets jugés négatif de la colonisation française. Il est l’un des premiers à promouvoir l’idée d’une nation algérienne, régie par la loi islamique. Il revendique même l’égalité des droits avec les européens, au nom des principes de 1789. Il prône aussi la constitution d’une "nation démocratique sous le protectorat de la France". Il défendra ces perspectives modérées d’indépendance, jusqu’à sa mort en 1940."

      Alors, la France n’a pas permis (bien malgré elle peut être ?!) L’arabisation et l’islam en Algérie ?!


    • @X

      C’est peut être pas faux.
      Mais tape pas sur l’Allemagne Nazie frère.


  • "Que la mémoire algérienne ne repose plus sur une artificielle construction idéologique" : 10 millions d’Algériens tués entre colonisation et guerre, ça fait beaucoup pour une artificielle construction idéologique, vous ne trouvez pas ?

     

    • 10 millions d’algeriens tués ce n’est pas la construction idéologique, c’est la conséquence de la construction idéologique


    • @XavToNight

      Bein ouais, en tout y’en a seulement 10 ou 20 qui sont mort, pas plus. Ils étaient tellement bien traités par les autorités Françaises ahah...

      Bref.


    • Si les Français s’étaient si mal conduits que ça avec les algériens,est ce qu’il y a un arabo-berbèrologue qui pourrait m’expliquer pourquoi il y en a autant qui ont débarqué en France depuis leur indépendance, avec tous les emmerdements que cela a entraîné pour les autochtones.


    • @ praxis, c est Degaulle qui a négocié avec le FLN our l’envoie de milliers d Algériens pour travailler dans le bâtiment , usines et routes en France ce qui a pesé à la baisse sur les salaires , voilà on va pas refaire l’histoire ce qui est important aujourd’hui c est de voir si ce pays peut enfin avoir un développement économique solide quitte à ce que la France aide pour que des algériens vivant en France puissent pour certains retourner et d autres qui sont nés en France depuis 2 où 3 générations non pas réemigrés mais vivre simplement sur la terre de leurs ancêtres , c est à mon avis la seule question qui vaille !!


    • @Kassim

      Ah ah ! Les musulmans, ottomans sont connus pour leur extrême gentillesse. Déjà entre eux ( sunnites, chiites .... ) c’est que de l’amour. Avec les autres cela frise le sentimentalisme, les islamistes étant les plus charmants.
      Stora un porteur de valises et qui en matière de victimisation ( son peuple à lui ) vous donnera beaucoup de fil à retordre....
      Dans les banlieues ont sent aussi l’amour et la tendresse débordés .
      Vous devriez vous les musulmans vous demander quelle image vous donner dans le reste du monde..... Vous allez être surpris !


    • @Praxis,



      Si les Français s’étaient si mal conduits




      Parce que les allemands se sont mal conduits ? Pas avec tout le monde ? Qui peut douter que des colons se sont mal conduits ? Que l’armée qui 100 ans auparavant avait massacré nos frères vendéens se soient mal conduits avec des indigènes d’une autre culture, d’un autre continent de l’autre coté de la Méditerranée ?

      Vous croyez que les américains se sont mal conduits à Hiroshima et Nagasaki peut être ? Les gens tournent la page. Si aujourd’hui certains parlent d’une guerre qui n’a pas été exorcisée, je crois que c’est surement vrai tellement elle a été très peu évoquée dans le cinéma par exemple. Je ne crois pas que faire de l’Histoire c’est faire de la repentance.

      Les révisionnistes, je connais si peu concernant leur travaux, mais c’est quoi le problème à faire de l’Histoire ? Cette façon dont les gens prétendument courageux prennent peur... c’est effrayant.
      Des deux cotés il y a des choses peu plaisantes et comme vous dites si il y a une presence de populations d’origine algériennes ou de descendants de pieds-noirs, je n’ai jamais adulé la mémoire mais ma foi je n’y vois rien de mal, ou insurmontable. De toute façon il vaut mieux le faire maintenant que plus tard dans des conditions peut être moins favorables ? Je discute...


    • L’extreme droite accuse les gauchiste de radicalité... ça ne les empêche pas de parler.. Les gauchistes accusent les droitards de radicalité et comme par hasard ils s’auto-censurent ?

      Il y a un problème avec la radicalité d’un discours c’est qu’ont s’auto-censure tellement il y a une hostilité dans les propos. J’ai eu la curiosité de regarder la presence de militants identitaire sur le plateau de Cyril Hanouna et c’était flagrant... Au moment ou ils affirmaient que tout français non-blancs, non catholiques étaient forcement mal venus. Et que la jeune fille affirmait avoir été bien éduqué et qu’elle s’interdisait de tomber amoureuse d’autre chose qu’un modele qu’elle s’imposait c’était le naufrage...

      Si Lilian Thuram ou son fils disaient qu’ils se refusaient de tomber amoureux d’autre chose que de black bien blackos... Valeurs Actuelles (appartenant il me semble à un arabe libanais) en feraient un scandal !!!
      L’extreme doit porte la radicalité comme des boutons de manchette.. pense que ça fait virile, puis se plaint de l’acceuil reçu ? Ou module le discours face à l’audience ? Marine Lepen est accusé de gauchiste uniquement parce qu’elle ne mets pas en avant la priorité raciale au lieu de la preference nationale... Il y a parait il 25% de non-blancs dans ce pays. Donc potentiellement ceux là qui se sentent être dans le viseur.. puis ceux ayant une compagne, un compagnon, un neveu ou une niece ou meme un meilleur ami... qui pourraient être offensé par la suggestion ?

      C’est un mouvement hyper limité mais ses membres sont persuadés qu’ils vont atteindre une adhésion massive ?


  • Stora, très grand historien de l’Anti-France.


  • Je suis fière de mon fils qui a eu 3/20 en histoire au Bac... Sujet : la guerre d’Algérie, et il avait fait l’impasse totale..
    Le gag : il a quand même écrit 4 pages : la colonisation c’est pas bien, la guerre c’est vilain.... dans un style relevé, avec une orthographe impeccable. 4 pages... pour ne rien dire, c’était le pire des camouflets pour les propagandistes de l’Education Nationale.
    Je me suis étouffée de rire, quand il m’a montré son brouillon.

     

    • Propos assez révélateur ?..

      Vu tous les films sur l’Allemagne nazie, l’occupation, la deuxième guerre mondiale on aurait pu se demander comment si ça avait été le sujet au Bac, il aurait pu faire l’impasse totale ?

      C’est bien simple.. ce que certains avancent comme étant une entreprise de repentance est une période de l’Histoire de France qui à mon avis à été largement occultée. Je crois qu’a l’opposé de l’autre coté de la Méditerranée, le FLN a bien utilisée cette histoire pour s’approprier des privilèges. Deux salles, deux ambiances...

      Si les propagandistes de l’éducation nationale n’ont pas pu lui enseigner la moindre chose concernant les « événements » c’est peut être que c’était pas tant que ça de la propagande. Attention, je réfléchis d’après vos informations. J’ai pour certitude que les français connaissent de toute façon pas bien l’Histoire de France et qu’un épisode si traumatique pour toute un classe d’age d’appelés en a peut être fait un tabou et c’est resté en l’état. Je crois que faire de l’Histoire est surement une bonne chose. Plus cette période qu’une autre, ça n’est pas moi qui dit ça. Mais il me semble qu’il y a une mauvaise connaissance tout de meme.


  • Il veut surtout jeter de l’huile sur le feu.

     

    • Toujours cette phobie , a vouloir " berberiser " le Maghreb pour nous eloigner de la cause Palestinienne, car un Maghreb " berberisé " est un Maghreb soumis et insensible à la cause Palestinienne comme le sont par exemple les Kabyles et c ’est ce que veulent les sionistes.


  • J’espère qu’il fait mention des "porteurs de valises"....Ces traitres à notre pays, qui parfois ont eu les honneurs de la repoublique par la suite....


  • #2651526

    1./ Les Berbères sont une population Blanche génétiquement Européenne. Une population d’antan, antique, unique, malheureusement mêlé au sang arabe ces derniers siècles, sous la menace islamique. Avant la conquête musulmane, cette communauté Blanche était aussi chrétienne la plupart, et forcé - par des menaces de mort - à abandonner leur spiritualité ancestrale.
    2./ Je ne vois pas pour quelle raison l’Algérie doit être " fâchée" avec la France. La France avait amené la Lumière Civilisatrice à l’Algérie. La France avait bâti l’Algérie. Même aujourd’hui, la France est la vache à traire aux arabes Algériens ( la CAF, RSA, places de travail , éducation gratuite).
    C’est plutôt l’Algérie que doit rembourser la France pour la belle vie de ses ressortissants. Génétiquement, la population Française de souche n’a rien à voir avec la population algérienne - donc, sa présence en France est injustifiée.

     

    • Faux, les berbères sont génétiquement des proto-sémites.
      Certains sont blanc de peau comme certains indiens sont noir, et ne sont pas pour autant "génétiquement africain"...


    • @il monte bianco

      De plus, l’Algérie n’a jamais été chrétienne..
      Bernard Lugan l’a dit lui même chez feu Tepa sur MetaTV à l’époque.

      L’Algérie chrétienne est un mythe total. Ça n’a jamais existé. C’est pas moi qui le dit, c’est Bernard Lugan lui même.
      Regarde l’interview de Lugan par feu Tepa sur MetaTV et tu auras la confirmation de ce que je dis.

      Vous avez essayer plus tard avec le toast d’Alger mais c’est complètement tombé à l’eau..
      Dommage ahah.


    • Kassim, vous avez l’air d’avoir un problème avec la chrétienté.
      De plus, le toast d’Alger n’a rien à voir avec une quelconque tentative d’évangélisation de l’Algérie.
      Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
      C’est Charles de Foucauld qui souffla l’idée à la France l’évangélisation de l’Algérie pour faire des indigènes des français à part entière. Cette dernière ne l’a pas écouter.
      La France n’a pas chercher à changer la culture indigène, c’est cette erreur (et cette trahison) qui creusera le fossé entre la métropole et son territoire nord africain.
      "Nous leur avons promis de les traiter comme s’ils étaient enfants de la France ; nous leur devons et nous nous devons à nous mêmes de tenir en tout point notre parole" Circulaire du 17 septembre 1844.


  • #2651543

    Un article qui rétablit un peu de vérité , ... ça change des " rengaines " ambiantes depuis les années 70 , qui vont de concert avec les idées mondialistes .


  • 71 ans.
    Attention, une mauvaise grippe est vite arrivé et
    faudra encore farcir le Panthéon.
    [ faisons un peu de place ! entre ici Benjamin Stora ! la France reconnaissante ! ]


  • Et les décrets Crémieux qui ont mis le feu aux poudres, on en parle ?


  • Le Maroc pays millénaire, faut voir. Si l’histoire enseigne sa présence ancienne jusque au nord de Saint Louis du Sénégal, le Maroc a longtemps été un ensemble de tribus plus ou moins rebelles (bled siba) au pouvoir central (makhzen) auquel elles pouvaient faire allégeance et participer ainsi d’une forme d’unité. Les conflits inter tribaux étaient la règle et la notion d’unité nationale une vue de l’esprit. Le protectorat français en "pacifiant" ce territoire a jeté les bases du Maroc moderne.
    Quant à l’arabité du Maghreb, il y a des anecdotes qui ne trompent pas. Du côté de Beni Mellal dans la montagne, je m’arrête à une station service d’un village. Je glisse quelques mots en darija au pompiste cheveux gris yeux bleus, qui me répond en français : "Monsieur ici vous êtes chez les berbères, on ne parle pas arabe, et on n’accepte pas les pourboires".
    Ils ont été animistes, juifs ou chrétiens avant d’être musulmans. L’arabité est arrivée par les plaines, les villes et l’administration.
    Aujourd’hui la question ne se pose plus. On est marocain avant tout. Reste que pour nombre d’arabes du moyen orient, les marocains ne sont pas des arabes mais des "romains" (roumi). Allez comprendre...
    Les "zmagrias" = les travailleurs immigrés marocains en France (nos "arabes") et leurs descendants sont principalement d’origine berbère, arrivant par villages entiers sur les chantiers de l’ancien colonisateur.
    M.Lugan pour des raisons didactiques, tend à simplifier un peu trop son propos ce qui ajoute à la confusion.
    Quant à Stora, il n’a rien de français si ce n’est le torche cul de Crémieux comme justificatif de sa présence chez nous. Et pourquoi pas le cul de la crémière ?

     

  • Et la fin du "tout-pétrole" va pas arranger leurs affaires.
    Ils auront plus rien à manger, mais beau un roman national.
    Y’a plus un kopec, mais nous voilà enfin reconciliés !

    Bravo ! Que des grands humanistes !


  • C’est encore Alain Soral qui résume le mieux :

    "Stora, encore un bénéficiaire du décret Crémieux qui joue aux anticolonialistes !"


  • Il y a beaucoup plus de colonialistes ici que je ne pensais ! Bizarre que l’on n’ait pas laissé les Allemands plus longtemps chez nous en 1945 ? M. Lugan surfe toujours sur la même vague : celle du roi Mohammed VI. Quand il dit, par exemple : "1) Un nationalisme arabo-musulman niant la composante berbère du pays" ... Pense-t-il au roi qui se prétend descendant de Mouhammad et qui pousse ses sujets à émigrer pour ne pas crever de faim ?

     

    • Les allemands malgré ce que vous laisser
      penser, ce sont bien comporté avec les français.
      Pas avec tous je vous le concède,
      mais c’était la guerre.
      En Algérie, c’est l’inégalité du décret Crémieux
      qui a sonné le début de la décolonisation.


  • Rien de nouveau sous le soleil. Nous Français continuerons donc à se faire insulter et racketter.


  • Encore une fois le titre de l´article n´a pas de rapport pas avec le contenu. c´est devenu une marque de fabrique B.LⒸ. vous citez votre livre " Algérie, l´histoire a l´endroit". Je vous renvoie aux livres des historiens confirmés que sont Charles André Julien ( Histoire de l’Afrique du Nord : Des origines à 1830) et Mahfoud Khadache (L’Algérie des Algériens : de la préhistoire à 1954)


  • "elle est directement passée de la colonisation turque à la colonisation française".
    Il n´y a pas eu de colonialisme turc en Algérie dans la mesure où il n´y eut pas d´armée d´invasion comme ce fut le cas avec le colonialisme français, les gens n´ont pas été privés de leur terres comme ce fut le cas avec le colonialisme français, les gens n´ont pas été exilés comme ce fut le cas avec le colonialisme français, les gens ne furent pas massacrés a grand échelle comme ce fut le cas le colonialisme français.etc..y a pas photo
    Encore une fois vous faites preuve d´un manque de discernement flagrant.

     

    • Le pouvoir Ottoman faisait payer un lourd tribu et intervenait militairement partout où sa légitimité était remise en question. Son histoire est donc jalonnée de carnages, de batailles et d’exécutions partout où il régnait. Algérie y compris quand cela était nécessaire.
      Ensuite, les pays européens sont l’aire de la révolution industrielle et de la modernité. Rien d’étonnant à ce que la France, équipée de son armée, ait remis de l’ordre dans une zone de piraterie et de tribalisme ancestral. Ne comparez pas une organisation martiale moderne avec des époques plus anciennes et plus traditionnelles.
      Pour autant la notion de colonialisme est condamnable.
      La France aurait du déporter au Maroc, en Tunisie et même plus loin, les quelques centaines de milliers d’habitants de la région. Ou imposer une citoyenneté française totale, par exemple en installant ces gens dans la région Nord-Pas-de-Calais, en les faisant travailler aux industries locales, pourvu d’un nom français, avec obligation de ne parler que le Français et leurs enfants confiés aux instituteurs de la troisième république.
      Ces méthodes ont eu de bons résultats sur les récalcitrants bretons (et autres régions).
      Au lieu de quoi, en envahissant cette région reculée, on n’a cessé de se coltiner des arabes, des berbères et des juifs séfarades... Là, au niveau apport civilisationnel, on a décroché le pompon.
      On est toujours trop mou dans ce pays.


  • Dichotomie mémorielle entre l’agresseur et l’agressé
    le supplicié et le bourreau
    le violeur et la violée
    le voleur et sa victime
    l’accapareur et le spolié
    le fort et le faible
    le Nord et le Sud
    l’histoire des vainqueurs et des vaincus
    Selon que vous soyez de l’un ou de l’autre coté de la barrière ,vos souvenirs seront enjolivés,magnifiés ou enfouis et douloureux.
    Est-ce réconciliable ?

     

  • Mr Lugan, comme à votre habitude votre analyse est excellente, mais j’ajouterais ceci chacun sait, depuis 1962, le monde politique occidental et celui du renseignement, ont parfaitement connaissances que ceux qui sont aux commandes de l’Algérie sont en réalité des "usurpateurs" emmené secrètement au pouvoir par "les services" De Gaulle, alors que la plupart, durant la guerre, n’ont jamais combattu l’armée française ni vu de soldat français ... contrairement à leurs "frères" de l’intérieur, eux, dans cette guerre ont véritablement combattu et mouillés leurs tenues de larmes et de sang, mais une fois "l’indépendance" obtenu par referundum la plupart des ces combattants ont fini écarté du pouvoir, assassiné, exilé, disparu par ceux de "l’extérieur"...
    Aujourd’hui, si reconnaissance il y a de la part de macron, alors soyez certain que l’Algérie reconnaîtra l’état d’Israël avec une belle ambassade israélienne installer dans un des plus beaux et un des plus sécurisé quartiers d’Alger ...
    Puis tant que ce pouvoir sera considérée comme un rempart efficace contre l’islamisme radical en Algérie, il sera toujours hypocritement et secrètement soutenue, constatez par vous même, concernant la guerre civile de 90/2000, aucuns n’a été effleurer par le TPI pour crimes de masses et crimes contre l’humanité pourtant suffisamment de preuves à charge existent ...
    Une enfant de "pieds noirs" catholique.

     

    • madame soit tu connais mal les Algériens pour affirmer une telle idiotie soit tu es comme tu dis une enfant pieds noir catho d Algérie et ton esprit est reste bloqué en 1962.
      le jour ou l Algérie reconnaitra l état d Israël avec une ambassade les poules auront des dents ;
      quand bien même l état Algérien le ferait le peuple lui fera un bordel et ca sera la guerre civile.
      Alors ne t égare pas à raconter des salades .


    • Quelle tristesse de vous lire, aucune épaisseur ...
      Bon tout d’abord je suis issue d’une famille "pied noir" catholique depuis 7 générations, est fière de l’être !!!
      Je connais l’Algérie et les algeriens plus que vous ne le pensez et sûrement plus profondément que vous ...
      Alors voici un détail de l’histoire qui n’est inscrit nul part, afin de te faire renifler ton patriotisme mal placé.
      Du 5/07/1962 au 1/04/1964, la monnaie de l’Algérie "indépendante" était uniquement le nouveau franc français, sa transition le 1/04/64 vers le dinar algerien est un des secrets les mieux gardés par les autorités des deux camps, interroge toi qui avaient la maîtrise de l’économie et le contrôle des banques en Algérie à l’époque française...
      Est-tu sincèrement convaincu que "les élus" aient pu abandonner ce qui est capital est fondamental pour eux, sans aucunes contreparties ???
      Sache alors que les véritables maîtres de l’Algérie indépendante sont des dönmeh qui n’ont jamais au grand jamais quitté l’Algérie !!!
      Si dieu nous prête vie, rendez vous dans trois ans pour constater si oui ou merde, le drapeau de l’état hébreux flottera sur Alger et si guerre civile il y aura pour le supprimer ...


  • Stora telling....


Commentaires suivants