Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Moderne/Post-moderne

L’effroyable tumeur qui gangrène tous les organes palpitants du corps social porte un nom : le suffrage universel.

 

En pleine pandémie mondiale de suppression de liberté, d’assignation à résidence puis de liberté surveillée par une police omniprésente, certains osent déjà parler à mots couverts, sous le masque, de l’Isoloir comme d’une échappée belle hors de la servitude volontaire !

Dans ce sinistre carnaval de la servitude consentie les masques n’ont plus même le pouvoir de dissimuler l’obscénité des traits repoussants de trivialité, et les gestes barrières n’arrêtent que la progression de la conscience.

Le tsunami de totalitarisme qui monte et menace de tout emporter, tout ce qui restait de libertés (Égalité et Fraternité étaient déjà, depuis longtemps, lettres mortes) ne devrait laisser debout que ce simulacre de liberté, celui de se choisir à date fixe un nouveau maître.

Une trinité d’assassins engendra l’unicité du macrocosme. On ne voit plus sur la video VHC de basse qualité les traces virales de son ascension, il faudrait la regarder en haute définition, ce n’est pas donné à tous.

Un bataclan où l’on recueillait des fonds pour les soldats de Tsahal, fut le lieu idéal pour faire du boudin de goys, et les futurs masqués ont communié de cette viande en dansant dans le sang de leurs frères immolés.

Honte à eux. Ne parlez pas d’ignorance, l’Ignorance est sainte, parlez d’absence de force, l’intelligence est la force, la seule vraie. Qui ne l’a, doit porter le masque infamant.

Ne parlons pas d’ignorance mais de crétinisme. Le crétinisme est inhérent à la médiocrité. La médiocrité est la nécessité de l’Ordre. Son essence est le rien. Pour paraître il faut qu’elle se divise, car tout émane d’elle, et tout doit y retourner. Elle est la deuxième loi de la thermodynamique intracrânienne, la représentation mentale du processus de néantisation de l’Abîme s’annihilant.

Elle est l’uniformisation et le désordre croissant.

La solidification du monde a besoin du désordre pour se proposer comme ordre, comme uniformisation. Tout ordre qui se pose comme uniformisation est la forme achevé du crétinisme.

Charlie fut le prélude comique de la danse macabre du Bataclan, quant à la pyrotechnie de Notre-Dame, elle a été la torche annonciatrice de la prophylaxie terroriste.

La flèche de la cathédrale témoignait d’un antique mental collectif vers la transcendance, relié religieusement (religare), et dialectiquement, avec les cryptes et les ténèbres des régions infernales.

Il a fallu la réduire en cendre pour enfermer les gueux dans leurs chaumières avec antennes paraboliques, reliées aux nouvelles ténèbres, non plus celle des cryptes et des catacombes, mais celles des voies physiologiques les plus impures. Nous sommes passés officiellement (sinon ça fait déjà une paye) du catholicisme à l’enculisme.

Ces nouvelles ténèbres, car nous sommes dans un nouvel âge des ténèbres, la Tradition nomme notre âge l’Âge sombre, sont celles du cloaque lépreux en lequel s’agitent tous les ultimes virus colo-électoraux. Le nôtre naquit dans le charnier militaire fomenté par le bas catalan, macrovirus couronné sorti tout vibrionnant de cette orgie d’assassinats perpétrée de sang froid par le monstre froid.

Nous avons ainsi eu notre Onze-neuf, mais en deux temps. Les exterminés du catalan ensuite la nano et la thermite des poutres.

 

Moderne/Post-moderne

 

Le Moderne a soufflé les cierges de la religion au nom des Lumières.
Le Post-moderne a éteint toutes les lumières.

Le Moderne a raillé l’habit noir du prêtre, le rougeoiement des bûchers, la très profonde obscurité scolastique, ainsi que la noirceur de l’abîme de l’Enfer imaginaire.
Le Post-moderne a promu le rouge des avortements, les ténèbres organiques du rectum et de la matrice stérile, le vide de l’enfer sanitaire.

Le Moderne a opposé à l’idéalisme philosophique, le matérialisme athée.
Le Post-moderne rétablit l’idéalisme subjectif, le féminisme, qui fait de la Réalité une Représentation mentale, et de la Femme une divinité.

Le Moderne a vidé l’eau de Lourdes dans l’eau lourde des centrales atomiques.
Le Post-moderne a remplace l’énergie atomique par l’éolienne qui ne brasse que du vent.

Le Moderne a fait de l’Âme une illusion, le Post-moderne a fait de l’illusion son âme.

Le Moderne a voulu remplacer la Charité par la Justice.
Le Post-moderne a remplacé la justice par l’injustice institutionnalisée, l’appareil génital féminin judiciaire.

Le Moderne a supprimé la Vérité révélée au nom de l’Esprit critique.
Le Post-moderne a tué tout esprit de critique, rabaissé comme complotisme et conspirationniste.

Hier les révolutionnaires raillaient la vision policière de l’histoire, aujourd’hui les policiers aveugles raillent les clairvoyants.

La thèse de l’opposition Moderne/Post-moderne, que le post-moderne est radicalement anti-moderne, qu’il nous faut revenir dialectiquement à une nouvelle insolence moderne, cette thèse fait le fond, le cœur, la seule originalité de mon Voltaire antisémite . Il est clair pour ma part, que nous avons à nouveau besoin des torches de la raison et non pas du clair-obscur jésuite.

 

Bal masqué

 

Le peuple doit être masqué quand l’État a tombé le masque.

Pendant quelques mois le peuple s’est mis en jaune, la couleur des cocus, pour la raison que l’unique solution devint celle des armes, et qu’il est résolument désarmé. Du jaune cocu au blanc cadavérique, l’enculisme a transmis son SIDA.

Assigné dans les Landes, devant le littoral barbelé, je songeais que sur la case nouvelle du haut landais qui avait pris notre cavalier, la drag-queen nous avait mit mat.

Au départ, il y eût cette révélation océanique de l’interdiction du littoral, de la privation de la plage, de la liberté, de la santé, de l’éloignement contraint d’avec la respiration cosmique de la mer, par un microscopique microbe.

Cette mesure infecte constitua pour moi la preuve radicale de la pure malveillance du pouvoir.

Ce que l’on aurait vu, immanquablement, dans les âges anciens, avec des peuples homogènes, passé un temps de prostration, dû à la stupeur et à la crainte, on aurait vu les gens sortir, tomber les masques, s’étreindre les uns et les autres dans la rue, FRÈRES !, et marcher ensemble sus au pouvoir maudit !

Aujourd’hui je suis rentré à Paris. Je porte mon masque de chirurgien et fais barrière à mes gestes sans effort, puisque le seul geste qui aurait un sens serait l’homicide, englobant le féminicide, en tant qu’il devrait être considéré esthétiquement, comme l’un des beaux-arts.

Jamais je ne me serais senti aussi libre intérieurement quand tout à l’extérieur est devenu si irrespirable.

Félix Niesche

 

Procurez-vous le sulfureux Voltaire antisémite chez Kontre Kulture :

 

Retrouvez les textes de Félix Niesche sur E&R !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2475075
    le 31/05/2020 par Cléon
    Moderne/Post-moderne

    Excellent, le meilleur texte de Félix que j’ai lu ici.

    Merci à lui.

     

    • #2475160
      le 31/05/2020 par arco
      Moderne/Post-moderne

      Je dirais la même chose.
      Texte fort, puissant même.


    • #2475251
      le 01/06/2020 par Emmanuelle
      Moderne/Post-moderne

      Mieux qu’une Encyclopédie, ce texte excellent de M. Niesche !

      Merci beaucoup pour ce tour d’horizon du chaos ambiant, de notre infernal présent toxique, et surtout des perspectives pour y remédier de l’intérieur d’abord !

      Autant de solutions de santé salutaires et vitales pour le coeur et le cerveau et le reste du corps, plus l’âme et l’esprit !

      Autant d’antivirus pour neutraliser le monstrueux Virus infect et sa médiocrité d’enculiste totalitaire !


  • #2475076
    le 31/05/2020 par anonyme
    Moderne/Post-moderne

    C’est pas mal du tout. Il y a longtemps que celui-là a émergé à la conscience et même atteint une certaine altitude en direction du transcendantal comme terrain de jeu de l’ontologie. Quelque chose qui ne s’assied ou ne traverse jamais le bureau d’un crétin procédurier, qui confond ses notes de service avec des arrêts du Destin et qui croit donner des ordres à un homme quand il ne s’adresse qu’à ce qu’il contient de plus bas , c’est à dire à son niveau. Gouverner depuis la cave, n’est pas gouverner pas depuis le grenier. Ils gouvernent depuis les chiottes sans s’en apercevoir, et s’étonneront de disparaître là d’où ils n’auraient jamais dû sortir ; quand l’Histoire tirera la chasse. Combien d’étrons de trottoir de leur espèce, se sont déjà dissous sous la pluie sans laisser de trace ? Ils visent des cibles hors de leur portée. Ils ont débarrassé le ciel de leurs traînées dégueulasses, ils débarrasseront bientôt la terre de leurs traces ignobles.


  • #2475091
    le 31/05/2020 par luise
    Moderne/Post-moderne

    Ca n’a rien à voir avec quelqu’ obscurantisme..c’est juste de l’auto-domestication.
    L’auto-domestication est nécessaire aux sociétés....c’est son abus qui est néfaste, et c’est à cela que nous assistons aujourd’hui.


  • #2475120
    le 31/05/2020 par moi aussi
    Moderne/Post-moderne

    Merci Félix. C’est mon ressenti.


  • #2475180
    le 31/05/2020 par olegna
    Moderne/Post-moderne

    Là on vole à haute altitude. Voilà quelqu’un qui jouit des mots et, en plus, nous fait participer au banquet. Chapeau bas.
    Même si sur le fond, c’est un coup de poing dans la gueule.
    Ma préférée :
    "Le Moderne a fait de l’Âme une illusion, le Post-moderne a fait de l’illusion son âme."

    Merci.


  • #2475182
    le 31/05/2020 par Athena
    Moderne/Post-moderne

    Texte noir, très beau, dans lequel on peut facilement sombrer, tant il semble hélas aussi réaliste que profond, peut-être pourrait on aussi dire le fameux : " il faut que tout change pour que rien ne change ", et peut être qu’une petite flamme peut nous laisser espérer...qui sait ...


  • #2475228
    le 31/05/2020 par sertorius
    Moderne/Post-moderne

    Bof, tout ça pour finir par clamer "Il est clair pour ma part, que nous avons à nouveau besoin des torches de la raison et non pas du clair-obscur jésuite", autrement dit ramener par modernité interposée la postmodernité ...
    Je dirais : voilà où mène Nietzsche !

     

    • #2479069
      le 07/06/2020 par sam
      Moderne/Post-moderne

      Il parle de la dualité chère aux francs-maçons, qui permet de violer des enfants sans état d’âme, car le bien et le mal sont complémentaires.


  • #2475232
    le 31/05/2020 par rémi
    Moderne/Post-moderne

    Merçi Mr Felix pour votre prose si poétique .Chaque texte est un régal pour l’ intelligence , une nourriture pour l’ âme .
    En ces temps sombres cela est pour moi un contrepoids à la lourdeur ambiante.
    Un admirateur amateur .
    MERCI


  • #2475252
    le 01/06/2020 par François
    Moderne/Post-moderne

    Texte d’anthologie ...
    À quand ta prochaine conférence ça nous manque vachement...
    Zoom en webinaire ça marche fort.
    Merci, Félix.


  • #2475257
    le 01/06/2020 par Vince Malum Bono
    Moderne/Post-moderne

    Felix à quand le prochain « Courage c’est bientôt fini » ? Je me repasse le premier en boucle et je commence à le connaître par cœur...
    Super travail !


  • #2475280
    le 01/06/2020 par Krunk
    Moderne/Post-moderne

    Cette époque est dure et jubilatoire, merci Félix de l’exprimer si bien. Magnifique texte, lucide, puissant et généreux. Vraiment ça régénère, et quel putain de style ! On sent que t’as des orgasmes en écrivant ha ha ! Et on est là pour adorer ça t’inquiète, alors juste un mot espèce de mysogine dramatique : ton génie sensitif semble se nourrir pas mal de (l’apparente) trahison du féminin, un mystère insupportable pour les mecs faut reconnaitre, mais cette trahison n’est-elle pas- dans la nature même des choses ? N’est ce pas la l’œuvre au noir qui procéde ? J’veux dire l’alchimie divine du séparé comme principe évolutif et comme condition dynamique des sublimes et inéluctables fusions à venir ?


  • #2476179
    le 02/06/2020 par anonyme
    Moderne/Post-moderne

    Sputnik cet AM : ’’Moderne’’
    ’’Des grottes d’aborigènes australiens vieilles de 46.000 ans détruites...le groupe Rio Tinto qui s’est excusé pour son erreur.’’...
    Des aborigènes d’une tribu vieille de 46000 ans ont détruit le groupe rio tinto , ils se sont excusés pour leur erreur...(...)


Commentaires suivants