Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Petit rappel sur le regroupement familial et l’immigration de masse

Dans le cadre de la campagne stop-immigration, nous continuons à donner la parole à différentes personnalités de la société civile. Claire Colombi est une historienne médiéviste. Elle donne ici son analyse des causes de la vague migratoire que nous subissons.

 

Voir aussi, sur E&R :

L’immigration, une carte du jeu capitaliste,
à lire chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

75 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Mais les bien pensants vous diront "ils viennent seul pour voir si la situation est bonne ensuite ils les feront venir"... Mais s’ils fuient vraiment la guerre, n’ont-ils pas peur que leur famille se fasse tuer ? Ne pensent-ils pas que "tenter" l’Europe est moins dangereux pour le reste de la famille que de rester dans leur pays d’origine ? Si c’est le cas, pourquoi ne pas rester chez eux ?


  • Tu as eu ton histoire et les autres ont la leur....J’explique la mienne:Mon père n’est pas arrivé seul en 1967,il s’est fait recruter dans les hauteurs de sa Kabylie natale.Ses patrons l’ont fait dormir dans les caves sans chauffage pour construire en pleine hiver les J.O de Grenoble.C’est avec l’argent de son travail qui l’a ramené les trois premiers de notre fratrie.
    Si ils n’étaient pas allé le chercher,il serait resté comme ses 12 frères et soeurs au village.
    Même si il est indéniable que la vie en France est bien meilleurs,faut arrêter le délire que les gens partent de leur terre natale avec le sourire....Mon père pleure a chaque fois qu’il retourne voir les siens."Pourquoi n’y retournes tu pas définitivement lui ai-je demandé une jour ?".Il m’a répondu clairement"Qu’il n’avait pas cotisé toute sa vie pour la retraite,une retraite complète,pour se faire soigner maintenant que sa fin est proche par des dispensaires digne d’Afrique sub-saharienne(pas péjoratif,ce n’est aps mon style d’avilir autrui)....Votre discours,chère dame, n’a aucune fiabilité et interêt pour une réconciliation.En plus,vos origines italiennes,je les connais par coeur,mes amis d’enfance italo-grenoblois faisaient leur communion jadis et il n’y avait aucune différence entre eux et nous......

     

    • @Meni........en ce moment on fait beaucoup de procès d’intention dans cette triste France et effectivement on cherche trop à disséquer la vie, les intentions des gens, leur histoire....c’est maladroit et très certainement contre-productif...chacun comme tu le dis a une histoire qui en fait la singularité, et ainsi l’intérêt...un climat délétère s’est installé en ex-France, regrettable même si personne de sensé ne peut valider la folie migratoire et pro-migratoire actuelle.....aller " chercher " le regroupement familial fera-t-il avancer le schmilblick d’un projet de concorde honnête entre citoyens responsables, rien n’est moins sûr !......cordialement .


    • Il faut également arrêter avec la logique de victimisation qui ne va pas non plus dans le sens de la réconciliation. Oui le grand capital a fait venir ces immigrés en masse afin de profiter d’une main d’œuvre peu chère et corvéable à merci, tout comme ils ont exploité le petit peuple français, et c’est dégueulasse. Mais la plus part de ces gens ont également fait le choix de quitter leur terre natale pour venir en France. Pourquoi ? Ils ont considéré que la France leur offrirait des conditions matérielles plus favorable et qu’il valait donc la peine de quitter le pays de leurs cœur et de leur ancêtres.


    • Je pense qu’elle veut mettre l’accent sur le fait que, dans cette histoire, ni les immigrés, ni le peuple accueillant n’est gagnant, à terme. Cela étant dû à la façon d’avoir mené cette politique d’immigration (avec ses incohérences), qui ne peut que déboucher sur des problèmes sociaux et culturels (toujours sur le long terme). Je pense notamment au communautarisme qui fait beaucoup de mal, via les officines de domination antiraciste et autres, qui veillent à empêcher toute tentative de rapprochement.

      D’où, une conviction croissante, qu’on nous prend pour des buses depuis trop longtemps maintenant, vous, moi, le peuple français. D’autant plus que je n’ai pas le souvenir d’association anti-raciste protégeant l’immigré italien, espagnol ou polonais par exemple ... Pourtant, dans ma famille, mon père et sa soeur m’ont raconté quelques annecdotes salées, sur la façon dont ils étaient vu et traîtés à l’école, même les profs y allaient gaiement. Voilà, une raison de plus me faisant penser que, le racisme (en tout cas tel qu’il est présenté par " l’antiracisme " en france) a ses cibles privilégiées ...

      Et voilà, qu’aujourd’hui, on nous sert le " choc des civilisations ", comme une incitation au lynchage du monde musulman, vite amalgamé avec le terrorisme fanatique (l’épouventail). Quand, en même temps, le peuple tente de reconstruire le dialogue entre les deux parties (les musulmans, et le reste des français voulant œuvrer pour la réconciliation).

      S’en suit, ce que l’on connaît aujourd’hui, l’afflux immodéré de migrants. Une immodération qui pose quand même question ... En rappelant que, tout ceci n’a pu se réaliser qu’à la barbe du peuple, on ne nous a pas consulté pour nous demander notre avis, pourquoi ? Je pense que ceux qui se sont employés à cette besogne, savaient que ça finirait comme aujourd’hui, et l’appelais de leurs vœux !

      Ne vous sentez pas visé, tout ceci à tout l’air d’une ingérence programmée de longue date (ce fameux " grand remplacement "), visant à briser toute unité nationale, dans le monde du "diviser pour mieux régner".
      La réalité ne leur convient pas, c’est pas un problème, ils vont vous en inventer une autre (avec l’appuis des médias).

      Cordialement.


    • Travailler pour les ennemis de son pays (ceux qui volent les ressources), ça s’appelle être un collabo. Mettre sur le dos d’un autre sa trahison, c’est digne d’un lâche. Et tout cela pour de l’argent (une vie facile) et non pas pour une vie meilleur. Voilà ce que vous voyez dans les yeux de vos parents. Mais pour vous, c’est impossible a admettre. A combien de grève vos parent ont participé ? Combien de fois se sont-ils révoltés contre "leurs" patrons ? Il est bien plus aisé de tout mettre sur le dos du peuple français. Ils partent de leur terre natale le sourire aux lèvres, et ils en reviennent les larmes aux yeux.

      « Si ILS n’étaient pas allé LE CHERCHER,il serait resté comme ses 12 frères et soeurs au village. »
      Cette phrase est digne de vous.
      J’ajouterais que si votre père pleure, c’est parce qu’il sait encore c’est quoi être un homme, et si vous le saviez, vous pleureriez aussi.

      De la part d’un homme qui parle comme un homme.


    • Si je comprend bien ton père a subit des mauvais traitements de la part de la France, logé dans une cave sans chauffage, obligé de travailler en plein hiver et je suppose dans des conditions d’hygiène et de sécurité plus que déplorable, il a été fouetté et nourri au pain sec et à l’eau aussi ? Non ? Je ne sais pas je demande, hein. Après une aussi mauvaise expérience dans un pays étranger, raciste et avec tous les défauts de la terre c’est bien connu, à sa place j’aurai pris mes cliques et mes claques et un aller simple pour le bled, retour au bercail, plus jamais je ne refout les pieds dans ce pays. Mais non, ton père vous a quand même fait venir en France. Vous êtes tous à cracher sur la France, à dire qu’on vous a fait venir, déjà la France en 67 n’était plus en capacité d’obliger qui que ce soit à venir travailler chez nous. L’Algérie était indépendante depuis seulement 5 ans, la France était encore considérée là-bas comme l’ennemi, le pays du méchant colonisateur.
      Ensuite si la France a été si mauvaise que ça avec vos parents que non seulement ils sont resté mais en plus ils vous ont tous fait venir. Soit vos parents sont les derniers des lâches, des traitres à leur pays, ou alors vos pleurnicheries sont légèrement exagérées et le traitement qu’ont subit vos parents n’étaient pas si mauvais que ça à côté de leur vie au bled, en tout cas ils étaient suffisamment bien pour faire immigrer toutes leurs familles.


  • "...envoyer une population entière au moment des récoltes..." Je n’ai jamais entendu qqchose d’aussi absurde. Que la guerre soit justifiée ou non il me semble par trop évident que ce serait la moindre de leurs préoccupations. A moins que cette boucherie que fut la guerre 14-18 tournait autour des vidanges. Y a quelqu’un qui puisse me renseigner ?

    Gelindo

     

    • Pas les vidanges, les vendanges.

      L’économie n’étant pas aussi mondialisée à l’époque qu’elle ne l’est aujourd’hui, priver un pays entier des vendanges, c’est le priver de récoltes et donc de ressources pour se nourrir. Assez grave en effet, elle a soulevé un point intéressant.


    • si elle a raison ! ils leur disaient qu ils reviendrait dans peut de temps retrouver leur famille et leur ferme,que cette guerre serait vite gagner. tu sai comme de nos dernieres décénies"le chomage baisse le pouvoir d achat augmente pour les Français,blablabla..." et pareille en 39 ,ils sont partie la fleur au fusil"dans un mois c est plier"...ça c etait les élites aussi de l époque comme en 14 comme aujourdhuis...


  • Epoustouflant !

    Arguments sensés après arguments sensés mâtinés d’expériences et de vécu personnels.

    Un seul mot, Bravo Madame. Continuez ainsi.


  • Oui c’est indigne aussi d’envoyer des gens à la guerre une année de coupe du monde de football, les vrais valeurs se perdent.

     

    • De la même façon que certains commentaires sur la vidéo de Mme SIGAUT , le vôtre est sans intérêt .
      Je suppute que le seul fait d’être une vidéo relayée par MPI suffit à certains pour ironiser sur le coup de l’émotion sans aucune réflexion ni analyse , quand bien même d’évidentes lacunes historiques apparaissent de toute évidence de la part de ces commentateurs .
      Il ne faudrait pas confondre le sens dans lequel doit s’effectuer la réconciliation NATIONALE .


    • De même que ceux qui commentent les commentaires sans en dire plus sont tout autant utiles "Jayjay". C’est quoi votre sens de la réconciliation ? un peu d’humour ne fait pas de mal.
      Moi je remarque qu’une vidéo de 4min de cette qualité engendre beaucoup de commentaires dont certains haineux. Çà montre que le pouvoir est emmerdé si tout le monde a la qualité de cette analyse. Quand çà sera le cas, le sens de la réconciliation coulera de source.


    • Bon sang ! Si vous pouviez arrêter avec l’emploi à tout bout de champ, et de manière totalement disproportionnée quand ce n’est pas tout simplement totalement inapproprié, du terme de haine et de tout ses dérivés. J’en peux plus :-) Merci d’avance.


    • @Jayjay

      C’est ça prend moi de haut, je croyais qu’au dessus du soleil y’avait personne mais je me trompais. C’est juste que j’imaginais pas que quelqu’un puisse se projeter aussi haut par la seule force de ses flatulences qui font passer nos cyclones pour des pets de lapin nains. Inonde moi de ton savoir et revele moi la vérité pleine et entière sinon je monte te rejoindre pour te coller un coup de pompe dans le train histoire que tu visites quelques galaxies dont même Dieu ignore encore l’existence.


  • c’est marrant, Claire a un couple d’aïeux Kabyle/Bretonne...ce fut le cas de mes parents, j’ai souvent remarqué cette association depuis mon enfance, la réunion de deux fortes têtes, en principe ontologiquement rebelles et insoumises...y a des exemples...Edith Piaf, Jacques Villeret, Alain Bashung, Daniel Prévost...après, toutes les considérations culturelles ou d’attachement à la France, çà regarde chacun en son âme et conscience...je dirais tout net qu’être Français ( et non pas de CNI ) et chercher à le prouver est antinomique, mais après chacun sa conception des choses...pour les " vieux " qui sont marqués par leur jeunesse au bled, vous pouvez pas leur enlever leur attachement, même lointain, leurs souvenirs..c’est ainsi .

     

  • La bonne question à se poser n’est-elle pas celle-ci : à qui profite le crime qui consiste à remplacer ou du moins à diluer le peuple Français et au delà les peuples européens en faisant intentionnellement venir, non pas des travailleurs seuls ,mais bel et bien des populations entières ,et à fortiori totalement étrangères à nos us et coutumes ???

    https://www.youtube.com/watch?v=_qu...

     

  • Il faut sans cesse répéter que :
    - Etre anti-immigration est une vraie idée de gauche populaire et ouvrière .
    - Etre anti-immigration ne signifie pas être anti- africain .
    - Aimer son ethnie, sa culture et sa religion chrétienne n’implique pas de haïr les autres peuples .
    - Respecter les autres peuples et les autres cultures n’implique pas de les importer massivement .
    - Respecter les autres peuples et les autres cultures implique au contraire de leur reconnaitre le même droit à rester eux-mêmes sur leur terre natale , de s’abstenir de les coloniser par des guerres impériales , de s’abstenir de les terroriser afin de les pousser à la fuite en Europe.


  • Dialectique matérialiste remarquable,l’ analyse marxiste des rapports entre les forces productives et le capital est toujours d’actualité,Soral le serine depuis des "lustres",c’est la grille de lecture des représentations du réel.

     

    • Cette explication aussi remarquable soit elle, est descriptive et pas "explicative", càd qu’elle ne remonte pas aux causes réelles et effectives ; l’état d’esprit qui engendre des décisions qui entraîne la nation et les peuples. ça ne veut pas dire qu’elle est pour autant sans intérêt mais il y’à quelque chose de contradictoire à s’affirmer dans des valeurs qui créer le désarroi partout et ceci pour la défense d’une identité qui s’affirme par opposition à ceux qui justement ne partagent pas ces valeurs, l’optique économico matérialiste en ce sens est révélatrice.


  • Bonjour amis de E&R.
    Vous voulez les causes de l’immigration, d’avant, l’Otan/France ? Demandez à Bouygues ou aux anciennes maisons Merlin.
    Cette femme dit que les ouvriers étrangers sont venus avec femmes et enfants ?
    C’est faux.
    Le regroupement familiale a eu lieu après. Loi sur le regroupement de Giscard.
    L’objectif au départ était bien de venir bosser et repartir au bled avec un pécule.
    Mais 2 événements vont tout changer.
    A) la loi Rotschild sur la Banque de France

    Explosion des prêts privés.

    B) Giscard d’Estaing voulait que chaque Français soient propriétaire individuel de la france.
    http://discours.vie-publique.fr/not...
    Donc explosion des constructions de maisons individuels (pavillons)
    Et par la même explosion du nombre de prêts immobiliers.
    Mais il reste un problème.
    Qui va payer les grands ensembles immobiliers de banlieues qui étaient destinés à cette même classe moyenne ? Qui va y habiter ?
    Et bien ceux que l’on a fait venir pour les construire pas cher et qui vivent dans des semis bidonvilles en bordure de périph.

    Du coup, regroupement familiale, le salaire de l’immigré qui partait au bled , reste en france, (PNB) , + paiements loyers (remboursement du coût de la construction des barres de banlieues)

    Concernant les réfugiés d’aujourd’hui , ils sont non le résultat d’un appel du patronat (années 70) mais une conséquence des guerres de l’Otan.
    Je parle bien ici du pourquoi, pas des effets.
    Ne varietur.
    Lavrov.

     


    • Cette femme dit que les ouvriers étrangers sont venus avec femmes et enfants ?
      C’est faux.



      Euh non… elle dit la même chose que vous … Que des ourvriers étrangers venaient tout seuls et que le regroupement familial sous Giscard a fait venir les familles.

      Sinon tout à fait d’accord avec vos propos, ceci a été voulu par le grand patronat.


    • Lavrov , Lavrov , Lavrov ...
      Tout semble bien confus dans votre esprit .
      Regroupement familial ne veut pas dire forcément sujet à une loi .
      A cette époque , des familles entières venaient en France , de nos jours , seulement de jeunes hommes arrivent pour , soi disant fuir une guerre .
      Ne voyez vous pas la différence .
      Vous avez raison , ne changez rien .



    • Cette femme dit...




      Quel mépris !
      Cette femme comme vous dites, fort charmante par ailleurs, se nomme Claire Colombi.
      Apprenez monsieur le triste sire, que la politesse et la courtoisie et particulièrement envers le beau sexe font partie de l’identité française.
      Avant que de donner des leçons, avant que de vous plaindre sans arrêts, il vous serez profitable d’assimiler cette base élémentaire de notre identité.
      Pour ma part je ne me résoudrai jamais à une quelconque "réconciliation" avec les malotrus qu’ils soient de souche ou de branche (il serait plus juste de dire de greffe) comme l’on dit sur ce site.

      Serviteur monsieur.


    • #1299717
      le 23/10/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Petit rappel sur le regroupement familial et l’immigration de (...)

      @ Amadis de Gaule

      Vous trouvez vous aussi, oui, c’est vraiment inélégant de si mal parler d’une jeune femme qui vient, non sans fougue il est vrai, nous exposer son point de vue et qui a le courage de le faire sur un site à la réputation "sulfureuse".


    • Certains ici, devraient apprendre une chose importante, de nombreux adhérents E&R ne résident pas en France et ne sont pas Français , tout comme moi. Le web ne s’arrête pas à vos portes.
      Sinon concernant l’histoire de l’immigration en europe de nombreux livres et documents sont à disposition. Cela évitera à certains qui ont l"insulte facile de se ridiculiser, inutilement. sachez que ’il ya des modérateurs sur ce site et ils ne sont pas
      débiles.
      Sinon j’ai lu plus haut, de belles lignes sur l’abandon de l’étalon or etc cela est rassurant que certains non seulement conseillent les livres KK, mais les lisent.
      Ne varietur.


  • "J’ai été dans des facs de gauche donc j’ai eu une formation marxiste."

    Rien n’est plus faux.

    Marx n’est pas de gauche.
    La plupart des degauche ne sont pas marxistes.
    Les quelques marxistes qui restent sont en fait marxististe.

    Enfin, Marx n’était pas marxiste et encore moins "marxististe".

    99 % de ceux qui en parlent n’ont jamais lu Marx.

    Moi si, ce que j’ai pu, n’ayant que 26 ans : le Kapital, les manuscrits, Napoléon, etc. Du Hegel (ouf ! ardu !) et du Engels aussi...

    A vous !

     

    • Marxien est le terme employé par Francis cousin , grand spécialiste de Marx .


    • Avant de proclamer péremptoirement que c’est faux, ayez la modestie de considérer que vos quelques lectures ne suffisent pas à former le jugement, si vous n’observez pas de façon critique le monde qui est sous vos yeux. A fortiori si vous partez du présupposé que celle qui sait de quoi elle parle - car c’est son domaine et qu’elle a eu la possibilité de mener cette critique empirique, contrairement à vous - serait ignorante des lectures que vous auriez effectuées.

      Sachez donc que l’université française est dominée, depuis fort longtemps, par une idéologie (marxiste ne veut pas dire marxien), qui se pare des atours de la méthode scientifique et qui, particulièrement dans le champ de la recherche historique et dans certaines périodes étudiées, ressort de la dialectique marxiste comme modèle d’application du matérialisme historique. Si parmi les précurseurs de cette école, il y a pu y avoir des universitaires intéressants ou du moins talentueux, c’est bien la cimentation idéologique de gauche au cours du temps qui a fait dépérir la recherche historique. Quand on ne pense qu’en termes d’école et que l’on refuse de faire évoluer ses paradigmes qui sont autant de dogmes, l’intelligence se dissipe très vite.

      Pour l’étude de certaines périodes historiques, l’école marxiste reposant sur une lecture dialectique des luttes matérielles dans l’histoire, a fait d’immenses dégâts à la pensée historique. Je pense à quelqu’un comme Albert Soboul, sur la Révolution française, et à son émule vulgarisateur Guillemin. Je précise que je sais très bien de quoi je parle, car c’est une période que j’étudie depuis des années. Vivement que Marion Sigaut prolonge - avec sa spécificité critique - le travail de vérité effectué par deux vrais historiens, aux méthodes scientifiques et non idéologiques, Paul et Pierrette Girault de Coursac.

      Enfin, comme vous avez lu Hegel, je pense que vous saurez où retrouver cette belle phrase : « C’est au crépuscule que la chouette de Minerve prend son envol ».


    • @ Andrée

      A quoi ça sert de pondre des longs pavés qui répondent à côté du sujet ? A savoir que rares sont les universitaires "de gauche" marxistes et rares les marxistes qui se rapportent directement au matériel d’origine à savoir les écrits du philosophe ?


    • @ boris

      Vous avez raison, au temps pour moi, cela n’a servi à rien. J’aurais dû me douter dès hier que votre façon de raisonner consiste à rejeter ce que vous ne pouvez pas comprendre.
      Mais, pour rester fidèle à l’auteur de René, il est des jours où il faut se montrer économe de son mépris, tant est grand le nombre de nécessiteux.


  • et puis alors, on fait quoi ? dire la vérité sur le net ? le train est lancé depuis plusieurs siècles et il roule de plus en plus vite ! comment on arrête un train de cette envergure ? avec des mots ? oui des mots c’est notre seule arme ! l’arme du peuple insoumis et conscient de la réalité ... ça ne suffit pas.

     

    • à l’attention de ceux qui croient que certaines choses restent éternellement acquisent :
      en 1962 10% de la population Algérienne à été expulsée vers la métropole après avoir fait souche en Algérie pendant 10 dix générations
      rien n’est définitif les amis , prenez garde que certains comportement n’amènent à repartir dans l’autre sens ( remigration )


  • Il y a confusion entre l’immigration économique des années 70 et les réfugiés de guerre d’aujourd’hui, qui n’ont pas demandé à venir et auraient été très contents de rester dans leur pays. Les guerres ont détruit ces pays et leurs infrastructures. Il est normal que les habitants viennent demander des comptes aux responsables, c’est à dire aux européens et à leurs dirigeants pour lesquels ils ont voté.

     

    • Parce que c’est pour demander des comptes que ces migrants jeunes, dans la force de l’âge, seraient venus ?

      Les passeurs les ont bernés, ("tu deviendra architecte, ou dans le buisness, tu verras" !), et la Turquie bienveillante laisse tout ce petit monde débarquer chez nous pour des raisons pas très avouables ; voilà la vérité.
      Ré-écoutez la vidéo ; les maghrébins d’après-guerre étaient parfaitement intégrés, car ils s’adaptaient à la culture locale, dans un contexte de plein-emploi ; le regroupement des années 70 (diffèrent dans son contexte) est un échec, puisque après 4 générations, ils ne seront plus intégrés pour la plupart car trop fragiles dans le tissu économique.
      Leur repli identitaire, et leur rage contre la nation (revoyez la vidéo de Dafri !), leur aliène la sympathie de la plupart des français ; une intégration se réussit pour des raisons affectives, également....
      Je crains que les maghrébins soient toujours plus ou moins allogènes maintenant, on a raté le coche (on ne gagne plus roland-garros après 50 ans, si vous voyez la compraison...), on peut juste sauver quelques morceaux...

      Laissez donc le petit peuple français un peu tranquille, entre la vie paysanne, les 3 guerres contre le voisin germanique, et le sous système américain maintenant, il me semble qu’il en a assez bavé.......


  • Merci chère Claire.


  • Je ne remets pas en question les compétences de cette historienne médiéviste, mais non ce l’immigration des années 70 et celles de 2015 n’ont pas les mêmes causes et surtout pas les mêmes effets. Je ne suis pas sûre qu’en tant qu’être humain on ait plaisir à vivre dans des conditions aussi précaires, dans des tentes ou installations de fortune. Les immigrés d’il y a quarante ans ont eux au moins un toit sur la tête.

     

    • mes parents sont venu dans les annees debut 50 et on parquaient les italien dans des baraques en bois pourris hivers comme été ils les immigres, donc ton sentimentalisme que cela ne peut pas et oui cela pouvait et que dire quils y a encore des europeen qui habitent dans des maisons insalubre ??


  • Tous ça est très vrai, qui n’a pas dans sa famille :
    * un patriarche catholique ou autres en campagne reculée qui a épousée une pauvresse souvent étrangère ou orpheline ou miséreuse
    * un femme fille seule sans homme suite aux saignées des grandes guerres

    Et ces métissages quand même induit par des catastrophes relient les descendants au grand club de la nation.

     

  • Pour faire la guerre il suffit d’une personne qui en a envie pour que le reste soit forcer d’y répondre. Ce fut le cas en 1914. "L’Allemagne voulait la guerre".

    Pour le regroupement familial est en effet problèmatique d’autant que tous sera fait pour que les personnes concernées aient une "haine"pour le pays d’accueil et son peuple.

    En ce qui concerne ces arrivées de réfugiés la responsabilité des américains et des forces de l’Otan (pardon pléonasme) est évidente . Qu’on fait les autres pays ? Un mot : soumission au Grand satan, qui ne subira jamais les conséquences de ses actes. Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Somalie, Sud soudan, régions des grands Lacs en Afrique, Amérique centrale ( contras) Mexique, Vietnam ...


  • Je ne sais pas si larmoyer sur l’immigration aidera à ce que les militaires français decolonise l’afrique.
    pourquoi aucun historien ne dit qu’il y a une presence militaire française dans certaisn pays d’afrique depuis plus de 200ans. Une presence continue.


  • Ce qu’elle dit est très interessant, cependant, elle oublie de dire une chose, c’est qu’au début de l’immigration la majeure partie des hommes venant travailler sur le sol français avait fui la misère de leur pays (comme en Algérie) pour trouver du travail en France en ésperant un jour repartir dans leur pays qu’ils ont laissé à contre-coeur. La loi du regroupement familiale a enterrer ce rêve de retour et comme il est dit dans la vidéo, on a regroupé ces familles dans des ghettos avec un salaire de misère pour le chef de famille qui du coup ne pouvait plus repartir, ayant juste les moyens de nourrir sa famille et de les loger. Et pour ce qui est de la question des mariages et des prénoms, il ya une réalité religieuse qui est mise de côté et qui, pour les étrangers de confessions musulmanes est très importante, notamment dans le choix des prénoms et le choix de la femme pour le mariage. En dehors de cela, je rejoins tout à fait ce qui est dit dans la vidéo.

     

    • Les immigrés n’ont pas été moins payés que les francais. C est précisément pour le dumping social et que tous les pauvres soient moins payés que cette chose merveilleuse à été organisée.
      Il n y a pas eu non plus de volonté de mettre en ghetto.c’est incroyablement insultant de dire une chose pareille. Comment imaginer les francais faire cela d ailleurs. Dans les années 60 et au début des années 70 il n y avait que des blancs dans les citées et ils ne se plaignaient pas. Ce sont les francais de bases qui en ont été expulsés tant cela était invivable d être blanc dans ces endroits.
      Quand aux prénoms et ben si. C’est la preuve qu on ne veut pas s intégrer. Il n y a aucune fatalité la dedans.cela montre que les immigrés n ont pas fait l effort de faire comprendre à leurs rejetons que leur avenir était en france et qu ils en faisaient partie désormais. Que la france était leur patrie. C est un effort très léger et pourtant très revelateur.
      Pour finir si, les immigres avaient absolument les moyens de repartir . Vu qu ils avaient les moyens de retourner au bled pendant les grandes vacances et parfois de s’acheter une maison la bas...si on est si malheureux on se prend en main et on retourne chez soi. Ou alors on arrête de pleurnicher.

      Arrêtez la victimisation. Malgré toute la difficulté des banlieues la vie est économiquement plus favorable qu au bled et vous le savez. C’est un obstacle à une intégration réelle d une part ou à une Rémigration de l autre. ..


    • @ zuleya
      merci zuleya
      pour cette réponse claire nette et précise


    • pour tenter d’unir les points de vue contradictoires de zuleya et de Samir, typiquement ceux du Français de souche, et du Français de branche, il faut bien se remettre dans l’idée que ni nous, ni nos pères nous ont choisi ce destin - celui de vivre dans un pays divisé.
      Or, c’est paradoxalement parce que la France a accueilli sans conditions des millions d’étrangers, qu’elle n’a pas pu les intégrer : en effet, pour accepter une idée aussi absurde que l’immigration sans conditions, il fallait justement que la société soit désintégrée, et qu’il n’y ait plus rien à intégrer - sinon le marché de l’emploi, ou moins significatif encore, le système d’allocations, dont la facilité d’accès a réduit à néant le système de valeurs communes. Qu’on va alors rechercher dans sa communauté !

      P.S. : j’aurais des réserves quand à l’explication de Samir, sur le départ des Algériens, un peu trop romantique. En effet, le début de l’immigration est d’abord le fait des grandes entreprises (encouragées par la LICRA et la franc-maçonnerie), qui ont institué de véritables filières de recrutement à bas-coût, dans le BTP. Quant au regroupement familial, il a été institué en 1976 pour


    • pour tenter d’unir les points de vue contradictoires de zuleya et de Samir, typiquement ceux du Français de souche, et du Français de branche, il faut bien se remettre dans l’idée que ni nous, ni nos pères nous ont choisi ce destin - celui de vivre dans un pays divisé.
      Or, c’est paradoxalement parce que la France a accueilli sans conditions des millions d’étrangers, qu’elle n’a pas pu les intégrer : en effet, pour accepter une idée aussi absurde que l’immigration sans conditions, il fallait justement que la société soit désintégrée, et qu’il n’y ait plus rien à intégrer - sinon le marché de l’emploi, ou moins significatif encore, le système d’allocations, dont la facilité d’accès a réduit à néant le système de valeurs communes. Qu’on va alors rechercher dans sa communauté !

      P.S. : j’aurais des réserves quand à l’explication de Samir, sur le départ des Algériens, un peu trop romantique. En effet, le début de l’immigration est d’abord le fait des grandes entreprises (encouragées par la LICRA et la franc-maçonnerie), qui ont institué de véritables filières de recrutement à bas-coût, dans le BTP. Quant au regroupement familial, il a été institué en 1976 pour offrir aux hommes la possibilité de marier une femme du bled. C’est la disparité des niveaux de vie qui les a fait rester.


    • Je suis d’acord avec vous Zuelya sur un certain nombre de choses, aussi vous me faites dire ce que je n’ai pas dit sur d’autres, mais il y a également de votre part, une façon de voir les choses, une ignorance manifestement de ce qu"est la vie économiquement parlant dans certains pays, et une évolution constante du contexte de la situation, de tous (en ajoutant à cela le mélange des traditions, les religions etc). Enfin cela est beaucoup trop long et complexe à expliquer par commentaire sur le net.


    • Samir je suis d accord avec toi que la vie n’a pas été simple pour les immigrés (par definition de première génération) car quitter son pays est très difficile. Et l’immigration économique à des niveaux de bas salaires est très dure . Et d’ailleurs je ne suis pas dupe. C’est précisément parceque les pères de familles comptaient retourner au bled et que l’avenir etait incertain ici que le mauvais pli (de ne pas inculquer aux enfants que leur patrie etait la france) à été pris.
      Mais les 2ème et même 3eme générations ne sont toujours pas acclimatés à la culture francaise et la rejettent effrontément. Et pour justifier cela on développe une narration d’exclusion par les mechants francais, de plus en plus mythifiée, et ça ne peut conduire qu’à un clash.


    • Alors pour le coup, je suis totalement d’accord Zuleya, pour ce qui est des générations suivantes, l’echec de l’intégration n’est sûrement pas dû au "français raciste". Je suis le premier à critiquer cela de la part des français d’origines étrangères. Ils ne sont pas totalement excusables et les seules victimes, mais par ma propre experience, c’est très difficile de se sentir français quand l’on décide de rester dans son "ghetto intellectuel" et que certains y aident pas mal et je ne parle pas du peuple qui est tout aussi victime de cela. C’est une discussion passionante qui mérite d’être approfondie avec de réelles rencontres entres les gens de différents horizons. En tout cas, merci Decallotin pour ces précisions très intéressantes.


  • 
4 juillet 1970 fin de l’autorité paternelle ( loi Française )début de l’enfant roi

    1971 fin de l’or et référence mondiale au dollar
    
1974 regroupement familial
    Cette immigration massive non intégrable n’était elle pas voulue ainsi ? ..... (immigration de peuplement ,rien de tel pour déstabiliser un peuple )
    faisant suite à : prise du pouvoir en France par Georges Pompidou , Fondé de pouvoir (grand patron) de la plus grosse banque mondiale (Rothschild) 
loi sur l’argent dette dite Pompidou rodschild 03/01/1973
 la dette dont on vous parle tant et qui essaye de faire de nous des esclaves économique vient de là !
    obligation pour les salariés de toucher leurs salaires en chèque … ce qui fait que les banque par le système de dates de valeur gardent l’argent 3 jour et gagnent des intérêts indus ((jusque là , les employés et ouvriers touchaient leurs payes en espèces )
    lois Pleven 1973 première loi liberticides
création du chômage (« on “ aurait pu partager le travail …)
il s’agit aussi de l’année ou s’effectue la bascule, avant 1973, l’industrie manque de compétences,
on emploie donc des gens au-dessus de leurs compétences,
après 73 les individus en France sont employés systématiquement en dessous de leurs compétences……..
Raymond Barre créé le franc fort (= pas d’inflation ) ,suivi de la désinflation compétitive (positive ) ce qui est strictement la même chose de Delors (pseudo socialiste) 1983 reprise en main par les banksters du peuple Français 
stopinflation dont keynes disait que c’était l’euthanasie des riches ……
1e choc pétrolier
création de la commission trilatérale par Rockefeller et direction donnée à Z Brensinsky 
création de la mondialisation des échanges 
mise en oeuvre de la stratégie de l’école de Chicago (Norman Friedmann) voir (Naomi klein la thérapie par le choc)
Chili opération choc et terreur coup d’état et mise en place de la stratégie du choc et du Chaos via Pinochet
 début de la désindustrialisation occidentale et de l’interdépendance industrielle mondiale
    et une petite loi sur le changement d’heure : pour déstabiliser les individus rien de tel :http://www.20minutes.fr/sante/81449...
    au passage : comment l’empire a-t-il pu procéder pour mettre Georges Pompidou 1e ministre de De Gaulle ? Parce que De Gaulle c’était plutôt un malin comment ont-ils fait pour lui imposer cet individu


  • Bonjour Amadis de Gaule...........il m’avait semblé oui dire qu’elle avait une grand-mère Kabyle...bon, quoiqu’il en soit, elle reste la Môme !...d’ailleurs, tiens...me vient à l’esprit le nom de la chanteuse Juliette, qui avait dit aussi avoir une grand-mère Kabyle...elle aussi a un répertoire " vieille France ", Paname..etc...un peu entre la Piaf et Barbara......bonne journée à toi .


  • C’est un bon résumé. Mais si on veut creuser un peu, il faudrait une video de 3 heures.

    J’en profite au passage pour remercier cette dame sur son discours sur le récentisme (entretien avec Marion sigaut).


  • Perso, je pense que l’intégration/assimilation est aussi une question d’éducation des parents... ça depend vraiment des familles, j’aime pas la facilité et dire : oui, c’est la faute des banlieues.

    NON ! y’a des noirs, maghrebins, orientaux ou asiatiques venant de banlieue qui ont parfaitement réussi dans la vie sans avoir ce repli communautaire.

    Personne oblige des gens a faire des trucs illégaux avec pour conséquence la prison, y’a des gens par fierté et education, ils vont accepter la condition precaire et d’autres seront pret à la sauvagerie pour gagner de l’argent.

     

    • Mme . COLMOMBI dit des choses justes....mais elle a aussi des raccourcis et des approximations .L’immigration n’est pas seulement un problème lié à l’économie, au chomage ou au logement ....L’immigration n’a pas commencé après la seconde guerre mondiale , dès la fin du XIX ème siècle , une vague d’immigration importante , en provenance surtout d’Italie est arrivée dans les mines et industries du Nord et de LORRAINE , et l’intégration n’a pas toujours été simple :" ils venaient manger le pain des français", les bagarres étaient fréquentes, la justice pas laxiste, et les italiens avaient une réputation peu flatteuse de joueurs de couteau.Dans les années 20, ma mère , enfant issue de l’immigration "russe blanche" , et dont le père servait la France dans les rangs de la Légion étrangère , est un jour tombée dans la cour de l’école , le genou ensanglanté, elle est allée voir la maitresse d’école , qui lui a répondu :" tu n’as qu’à aller te faire soigner dans ton pays ". Le problème n’est pas économique , il est celui , universel, du rejet des corps étrangers par un organisme .
      Sur le déclenchement de la guerre de 14 ....La remarque est seulement stupide . Le gouvernement français pouvait il demander à l’ALLEMAGNE de surseoir aux hostilités , le temps des moissons ? C’est vraiment là une "analyse marxiste de la situation "


    • Voronine tu as raison. D ailleurs dans un roman simenon (immigré belge comme chacun sait) rappelle que "les francais n aiment pas tant les étrangers au fond". Non pas qu’ils les aiment moins que les autres car dans les faits la france est moins xenophobe que les pays comparables. Mais les francais aiment moins les étrangers qu ils ne le prétendent hypocritement.
      En effet il y avait des problèmes par rapport aux ruskovs, au pollacks ou aux ritals. Que ces mêmes populations ont eu puissance 10 en Angleterre ou aux usa.
      Mais c’était bien moins pire qu’aujourd’hui où les francais rasent les murs. Les anecdotes comme celles qu’a vécu ta maman de la part de gros cons était le prix à payer pour avoir une intégration forte. Il n’y avait aucune alternative que de s’intégrer. Au fond c’était pas si mal.


  • .

    La petite étudiante en Histoire ne connait pas le sujet qu’elle traite c’est évident ! Elle ne sait pas que la meilleur stratégie pour une famille syrienne par exemple est d’envoyer une personne jeune qui va ensuite, après établissement d’une situation stable ( logement, emploi... ) faire venir le reste de sa famille, par avion ou bateau de manière légale et surtout sans danger.
    Ces jeunes n’abandonnent pas leur famille, ils partent en "éclaireur ». La composition familial de ces pays traditionaliste le permet largement ( renseignez-vous sur ce sujet vous verrez qu’une personne en moine c’est pas drame )
    Quand ils disent fuir la guerre cela ne veut pas dire qu’ils sont bombardés H24 et que tout le monde là-bas a un flingue sur la tempe. Ils fuient la situation que la guerre entraîne (inflation, insécurité,).
    Pour finir, si on en croit les sondages, les français étaient plutôt favorables aux différentes interventions. La France four son nez partout intervient systématiquement pour satisfaire son Mac l’Amérique.
    Ceci ! Chère compatriotes, c’est les conséquences que la France "mérite". Vous me direz "oui mais nous nous étions contre intervention...blablabla" Je réponds tous simplement que c’est ça la démocratie fallait pas voter Hollande et je dirai même fallait pas voter tout court.
    Evidemment c’est les Français qui n’ont rien demandés qui vont en subir les conséquences, c’est dégelasse je suis d’accord, mais ce n’est pas une raison pour autant de traiter ces gens comme de la m*rde. Restez digne et humain compatriotes.

     

    • Déjà croire les sondages c’est très con...à 6 mois du référendum sur la constitution européenne les instituts de sondages annonçaient une avance du oui de l ordre de 60%...
      Quand on envoit des gens en éclaireur c’est que c’est une immigration économique classique donc c’est un mensonge de parler de guerre.
      Avec tous les problèmes que connaît la france c’est la moindre des choses de pouvoir dire que l’on ne veut pas de cette invasion. Et ça ne veut pas dire qu on dénigre les gens individuellement. Arrêtes un peu de culpabiliser les francais qui disent ce qu’ils veulent que ça te plaise ou non. A moins que tu ne préfères que les sondages officiels ?
      La moralité est pour les Érythréens de se battre pour défendre l’Érythrée et son développement et que les francais défendent la france. Tout le reste c’est de la moraline que tu peux te garder.


    • Bonjour , je suis plus que d’accord avec Hannibal mais je voudrais ajouter quelque chose en tant que fille d’immigré .
      Je ne comprends pas qu’il faille toujours s’assimiler ou s’intégrer ; mais s’intégrer à quoi ? la France à tout abandonné en matière de tradition , religion, moral (mariage homo),pas d’habit traditionnel RIEN . Moi je suis née en France et j’ai 45ans je suis fière d’être née en France et j’aime ce beau pays mais je suis d’autant plus fière de ce que je suis , avec ma religion, celle de mes ancêtres , nos traditions , nos principes... et je respecte tous le monde . RESPECTER quelqu’un c’est l’accepter comme il est et non pas comme vous voulez, une personne intègre c’est rester SOIS quoiqu’il arrive et quoiqu’on en dise , et c’est ce qui fait ma force .


    • @ zuleya...
      Envoyer un éclaireur en Europe ?
      Et laisser sa famille en danger de mort en arrière ?
      Et mon cul c’est du jambon ?
      C’est bien la preuve qu’il s’agit d’immigration de TRAVAIL et non pas de réfugiés.
      Ou alors les Orientaux ne sont vraiment pas des hommes comme nous autres Européens, mais là c’est vous qui voyez...
      Chez nous autres, on file le gilet de sauvetage à la mère pour qu’elle puisse sauver le petit...
      Vous vous fichez de nos gueules, madame, et nous ne sommes pas dupes de ces éléments de langage pour demeurés.
      Claire Colombi sait très bien de quoi elle parle et en parle fort bien : peut-être lui manque t-il seulement l’expérience du bruit des balles qui sifflent et de l’odeur de la chair en putréfaction, et encore ce n’est pas dit...


  • Excuse moi frere Hannibal mais je voulais poster sur l’article en général et que le message sois lu de tous , mais j’ai foiré c’est la premiere fois que je réagis à un article .


  • Pourquoi la vague ne nous parvient que maintenant ? Question pertinente .
    Tout ses événements s’inscrivent dans la stratégie de la démocratie de marché ( terme de novlangue signifiant dictature mondial du monstre bicéphale qu’est le couple multinational-finance ) dont le seul et unique bute est de lutter contre la baisse du taux de profit .
    En effet , LE problème des réfugiés est LA solution du système .
    La tactique
    1 - ils sèment le chaos dans des état-nations en finançant et en manipulant des forces antagoniste aux régimes en places .
    2 - ils font venir la populations totalement démunies de ces pays en Europe pour augmenter mécaniquement la consommation et diminuer les salaires .
    3 - ils endettent un peu plus les nations accueillantes , qui doivent subvenir aux besoins de ses populations accueillies .
    4 - ils destabilise les nations accueillantes en détruisant leurs cohérences culturelo-religieuse en y semant le terreau pour de future " guerre civil " en cas de non soumission au diktat du modèle .
    5 - ils obligent de faites les nations accueillantes submergées d’intervenir militairement dans les pays en crise pour y ramener l’ordre , non sans avoir au passage détruit toutes les infrastructures de ceux-ci , ce qui offrira des débouchés colossaux aux marchés lorsque de nouveaux régimes favorable au modèle " démocratie de Marché " auront été soigneusement choisie et mis en place .
    La vague de réfugier qui déferlent sur l’europe était le top départ pour une intervention militaire lourde de l’otan mais sur ce coup là , la Russie leurs a damer le pion .


  • Analyste courte et efficace !


  • #1300140

    Tellement vrai et juste, mille mercis M.Claire Colombi !
    (même si je suis loin du marxisme je reconnais que beaucoup d’analyses de Marx sont intéressantes, je n’ai certainement pas votre niveaux de savoir,et donc, je ne me permettrais d’en donner un avis, mais je suis celui de l’Église sur lui...et ne peux donc être marxiste ...mais merci pour cette vérité si peu dénoncé, des chances pour la France !)
    Que Dieu vous protège...


  • Le taux d’emploi n’as pas diminué depuis 1975 (vérifié vos sources madame) d’ailleurs lors de la deuxième moitié du 20 ème siècles c’est surtout la mise au travail des femmes qui a été le "grand dumping social" pour les travailleurs français. Si au lieu de faire des vidéos elle s’occupait de leur enfants à la maison (et gratos comme il y a 50 ans)... bin il y a aurais pas de soucis avec les émigrés... ;

    ça fait réfléchir évidement ....

    je rêve juste... mais si pour une fois, on se concentrais sur ceux qui on du pouvoir ?


  • C’est n’importe quoi, le regroupement familial a été décider par le patronat de l’époque par ce que les immigré utilisaient un minimum de leurs salaire pour eux et tout le reste l’envoyait a leurs familles au bled, ce qui ferai un manque a gagner énorme pour la françe. Pour que l’argent reste en françe les politiques et le patronat ont ont décider le recoupement familiale comme ça l’économie reste en françe. Et en ce qui concérne l’intégration, le grand père de cette jeune fille est italiens donc blanc, ce qui facilite grandement l’intégration. et si les migrants avec femme et enfants (ils suffit de regarder les images même sur EetR) , si les migrants décide de venir au bout de deux ans c’est par ce que les dirigeants occidentaux l’on décidé affin de mieux déclenché la guerre des civilisation, comme ça les occidentaux avec leurs cerveaux lobotomisé (pour la plus part d’entre eux) s’enprandrons aux migrants et immigrés de par leurs exaspération et non pas aux vrais responsables de cette guerre et de cette crise économique qui sont leurs dirigent de la communauté intouchable et d’ont ils ont eux même peur d’y touché.

     


    • C’est n’importe quoi, le regroupement familial a été décider par le patronat de l’époque par ce que les immigré utilisaient un minimum de leurs salaire pour eux et tout le reste l’envoyait a leurs familles au bled, ce qui ferai un manque a gagner énorme pour la françe.




      Non, ça ne peut pas être la raison, car ce "manque à gagner" est négligeable par rapport à la masse salariale française. Ça ne concernait que quelques dizaines de milliers de travailleurs à bas salaires, c’est-à-dire rien du tout.

      En revanche, loger des familles étrangères, assurer leur éducation, leur santé, leur verser des allocations et revenus divers, et rembourser les frais de leurs dégradations et les frais de police, de justice et de prison a un coût non négligeable. Aujourd’hui, il est 70 milliards d’euros par an. Sans parler de ce qui n’est pas chiffrable.


  • Quelque chose d’autre semble vous échapper.
    L’Italie avait convenu une échange de main d’oeuvre en envoyant ses hommes travailler dans les charbonnage Belge et Français ; que pour chaque kilo de charbon extrait par cette main d’oeuvre Italienne, l’état Italien recevait une compensation financière.
    Il résulte de cela que l’état Italien à poussé ses hommes à s’expatrier provisoirement en leur mentant sur la réalité des salaires et des habitations. C’est pour cette raison que les travailleurs Italiens se sont retrouvés, trop nombreux, dans des habitations en planche avec des conditions de vie lamentables.
    Comme vous le comprendrez, c’étaient déjà des pratiques d’esclavagisation ï la Doubaïllaise.


  • @Jean Yves L.:Tu n’as rien compris.....Cela est probablement dû à un esprit"Obtus"et obstrué..Quant au autre commentaire précédent le tien,celui de Sheriz en l’occurrence,il est dans la même matrice que toi.
    Les autres,je dois dire que vous avez de l’esprit digne de la patrie d’intelligence,de traditions,d’égalité et de justice qu’est la France.

     

  • merci claire, je rejoins votre analyse marxiste. je suis pourtant mariee a une femme non francaise. je ne tombe pas dans le piege des analyses emotionelles ou polemiques. la grille d’analyse marxiste est tres puissante, elle a cette vertu de nous faire realiser le role majeur des force productives dans l’histoire, et de relativiser l’importance des "moi je", "c est mon choix"... j’aimerai bien voir des videos racontees par vous sur le monde medieval, ici on a soif de connaissances, et en plus vous etes charmante :)


  • Le regroupement familial, comme son nom l’indique c’est surtout l’arrivée des femmes et des enfants qui ont rejoint le papa qui travaillait déjà en France. Les hommes étaient là avant, les patrons français étaient allé les chercher directement au bled, c’est le cas de mon père par exemple qui est arrivé en France dans les années 60 avec un contrat de travail en main donc en toute LÉGALITÉ, il a travaillé dans les vignes, dans les champs, puis il a été embauché dans une usine, il n’ a jamais séjourné en France sans travail, ni touché d’allocation, il était là pour le travail et n’avait aucune intention de s’installer définitivement en France, il retournait au pays rendre visite à sa femme et ses enfants, mais l’absence pouvait être de 6 mois, 8 mois, 1 an, des fois plus... idéal pour une vie de famille... ma mère m’a confié qu’elle n’en pouvait plus de cette situation et qu’elle pensait au divorce si elle devait continuer à vivre comme ça toute seule, c’est au même moment qu’il y a eu la politique du regroupement familial et qu’elle a fini par rejoindre mon père en toute LÉGALITÉ. Elle est arrivée auprès d’un homme qui avait un travail en CDI et un logement spacieux, moi je suis née ici début des années 80... J’ai grandit dans un quartier où tous les pères de famille avaient un travail, ils travaillaient d’ailleurs tous dans la même usine, c’est leurs enfants donc ma génération qui était destinée au chômage.
    Juste mon témoignage.


Afficher les commentaires suivants