Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

Épisode 1 : la méthode récentiste

Marion Sigaut et Claire Colombi se sont penchées sur l’hypothèse récentiste, selon laquelle plusieurs siècles et personnages historiques bien connus n’ont en réalité jamais existé. Sans concession, les deux historiennes appuient leur examen sur les faits et passent au crible les sources les plus fameuses du récentisme. Propos recueillis par E&R Bourgogne.

 

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

185 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • MERCI !

    Enfin du sérieux sur l’arnaque du récentisme qui peut être dangereux pour notre Histoire !
    Je me suis intéressé à cette vidéo pensant qu’elle parlerait du récentisme comme le fît un Pierre Dortiguier mais à ma grande surprise ce fût une critique honnête de cette théorie.
    Je me suis éloigné de cette théorie quand je comprenais que la seul chose importante de ces "historiens" communistes était d’enlever la période charnelle du Christianisme triomphant en France et en Europe et supprimant notamment la vérité du Christ et de son Histoire (par exemple Jérusalem situé en Italie etc..)

     

    • #1098756
      le 22/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Martin

      Vous faites bien de vous éloigner de cette théorie car elle n’est qu’une énième manipulation de plus. Ce qu’il faut relever c’est qu’elle n’arrive pas maintenant par hasard. Grâce à Internet en particulier, cette période réellement éblouissante sur le plan scientifique ou spirituel va bientôt s’imposer à tous de par son évidence et il sera impossible de la dissimuler. Avec une accélération inouïe depuis quelques années, la technologie vient au renfort de ces vérités qu’on nous cache et des personnes toujours plus nombreuses finiront par reconstituer le puzzle et trouver le véritable fil conducteur de toute l’histoire de l’humanité. Ce Grand-Age en réalité n’a pas fini de nous livrer toutes ces merveilles mais il est indéniable que la reconstitution chronologique exacte de cette période demande un énorme travail documentaire qui ne peut se faire que par le croisement de données entre les différentes nations actuelles. Je ne suis pas certain de la bonne volonté de nos "élus" en ce domaine car ils préféreront laisser planer ou entretenir un doute et nous empêcher de combler les vides objectifs qui subsistent encore... on ne sait jamais, on pourrait tomber sur des informations "sensibles" et donc contraires aux intérêts de nos puissants.


  • Tiens tiens tiens... Cette façon "scientifique" d’aborder l’histoire fait penser à l’approche "scientifique" des lettres au collège ou comment réduire un texte à son schéma narratif en éludant complètement le fond, de quoi dégoûter assurément bon nombre d’élèves de la lecture et de la littérature
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sch%C3...


  • bon boulot les filles, moi aussi j’avais été troublé
    mais j’ai décroché quand ils commencent à raconter que TOUTES LES ARCHIVES sont des faux fabriqués par des centaines de milliers de petites mains...


  • Mise au point irréfutable, en revanche le cas de Mr Dortiguier pose problème, les analyses go-politiques de ce prof de philo à la retraite et postées sur le site d’E&r( source irib), ayant très souvent apporté un éclairage instructif sur les actualités.

     

    • 1/ tout le monde peux se tromper sur un sujet, ca ne remet pas en cause tout le reste de son travail
      2/ Tout ce qui proposé par E&R n’est pas à prendre comme "vrai", mais comme "intéressant" dans le sens de la réflexion. E&R ne propose pas du prêt à penser ou personnalités à idéaliser.

      J’aime beaucoup les analyses de Pierre Dortiguier et continuerais à l’écouter pour enrichir ma réflexion personnelle.


    • Ayant eu des cas de cancer dans ma famille, je ne suis pas du tout d’accord parfois avec ce que disent certains sur E&R concernant la chimiothérapie qui serait forcément mauvaise...Bon, ben ça ne m’empêche pas d’être d’accord sur pratiquement tout le reste en matière de politique, d’économie, d’écologie... C’est même plutôt rassurant au contraire, d’être en partie d’accord sur la plupart des choses mais pas sur tout...ça prouve qu’on est pas naïf et que l’on a un engagement sincère qui n’est pas le fruit d’un manque d’esprit critique.

      Par exemple, dans le cas présent, je suis d’accord sur ce que disent les intervenantes sur le récentisme qui m’apparaissait dès le début comme trop anti-chrétien pour être honnête, néanmoins je relève aussi un point positif à cette théorie : savoir remettre en cause les "sources" historiques, les "vérités officielles", être un bon exercice consistant à ne pas se fier à des dogmes historiques tout faits...ce qui est la base du travail d’historien.


  • très intéressant comme toujours marion, cette theorie est tellement ridicule qu elle en est extrêmement divertissante...évidemment les documents d époque sont une preuve irréfutable cependant il n y a besoin d aucuns textes pour réfuter cette theorie seulement prendre l ensemble des datations au carbone 14 et voila tu as des datations absolues y une chronologie

     

    • Surtout que s’il manquait quelques siècles chez nous, il faudrait aussi qu’ils manquent dans les calendriers des autres peuples. Je doute d’une conspiration mondiale ourdie il y a quelques siècles entre l’empire Chinois, l’Europe, l’empire Ottoman, les autres pays musulmans, etc., juste pour le plaisir de rajouter des siècles qui n’auraient pas existé.


    • La datation à l’isotope 14 du carbone est utile pour les grandes échelles de temps, pas pour quelques tout petit siècles.
      Le récentisme ne tient pas la route une seconde, je suis bien étonné que Pierre Dortiguier y souscrive...


    • #1098698

      Attention la datation au carbone 14 n’a absolument rien d’absolue, tout comme les vérités scientifique de manière générale. Sa précision dépend d’un bon nombre de présomptions que la communauté scientifique ne peux à ce jour affirmer comme irréfutables. La plupart des dates estimées sont choisit lorsqu’elles semblent corroborer l’opinion du chercheur tandis que les resultats n’allant pas dans ce sens sont rejeter et la proportion est loin d’être completement inégale entre les deux. De plus le fait que des documents d’époque soient des preuves irréfutables est à prendre avec des pincettes encore une fois, de nombreux exemples de textes Coraniques ou Boudhistes crée pour rendre légitime le pouvoir en place en attestent.


    • Oui le résultat de la datation au carbone14 est obtenu de manière plus ou moins empirique,
      Entre les echantillons d’une même pièce les resultats peuvent varier...

      Donc si on ne dispose que d’un nombre restreint d’echantillons à analyser, ca peut être problématique.
      En plus il y a divers pertubations,pollutions,et autres corrections qui entre en jeu...

      C’est loin d’être aussi fiable ou précis qu’on le dit, même si la technologie s’affine sans cesse.
      Ca reste valable, mais c’est jamais sur à 100%


  • Vous oubliez de préciser une chose essentielle mesdames (je vous fais un bisou au passage ! :-) ), et elle n’est pas de l’ordre de l’anecdote ! Fomenko, De Sarre, Dortiguier ne sont ni les uns ni les autres historiens. C’est à dire que la méthodologie, le travail d’analyse critique des sources, tous les "outils" que vous deux connaissez parfaitement pour FAIRE DE L’HISTOIRE, eh bien ils ne les connaissent ni ne les maîtrisent ni de près ni de loin... Il me semble que vous eussiez dû commencer par ça... en tout cas, que ceux qui verront cette vidéo le sachent.

    Mon boucher et mon boulanger ont décidé que les milliers d’architectes qui ont bâti nos villes et les monuments qui les entourent n’y connaissent rien, et qu’ils vont eux mêmes, par leurs techniques de boucherie et de boulangerie, construire un immeuble de 20 étage... c’est à peu près le rapport qu’on peut faire, non ? Soit dit sans mépris aucun, cela va sans dire, pour les nobles professions que sont boucher et boulanger... et bien plutôt un peu (de mépris) en revanche pour les architectes dont les créations me font de nos jours nettement moins rêver qu’une bonne miche de vrai pain sortant du four d’un bon boulanger... et toc !

     

    • Claire Sévérac n’est pas médecin, Alain Soral n’est pas sociologue, et Robert Faurisson n’est pas historien. Et avoir une "thèse" comme Marion Sigaut est à la portée des étudiants appliqués. Elle n’a pas de chaire universitaire ni même de classe de collège.

      Si on veut jouer à ça, on peut aller loin.


    • Et il ne faut surtout pas oublier que "l’espace" est un vaste domaine de fumisteries pseudo-scientifiques, les exemples de tromperies scientifiques sur le spatial, la cosmologie sont légion, sans parler des "exploits" tels que la lune, mars, etc...

      Il faut aussi prendre en compte que des événements astronomiques inconnus ont pu avoir lieu dont on ne sait absolument rien, et donc dérouler a rebours notre "ciel" actuel avec les règles de la gravité n’est pas une garantie absolue de trouver le ciel tel qui "devrait" être à une époque lointaine donnée.
      Par exemple, quelle garantie a t-on que l’axe de la terre n’est pas varié, ou que des étoiles n’étaient pas là, tout simplement car elles n’étaient pas nés, que la composition de l’atmosphère terrestre empechait de distinguer certaines étoiles moins brillantes, etc...

      Et que dire de ces concepts d’énergie noire et matière noire qui n’ont aucune preuve scientifique que celle d’arranger le système de connaissances actuel pour les calculs, afin de faire coller notre système aux observations. Notre système n’est-il tout simplement pas faux ? La thèse de l’univers électrique, ou les étoiles et planètes interagissent de manière électrique dans des plasmas chargés est très séduisante et répond a des questions que le système actuel ne résout pas.

      Voila, bien malin est celui qui peux donner une carte du ciel précise et détaillé du passé à un instant T.
      Alors se baser la dessus pour faire de l’histoire ... c’est de la science fiction


  • Merci mesdemoiselles, pour ce recadrage salutaire.
    Je ne connaissais pas cette théorie fumeuse mais elle ne sentait pas bon la vérité dès le départ.
    Grâce à vous, on en rit, ce qui n’est déjà pas si mal...


  • Vos analyses, Mesdames, sont troublantes.... Si c’est aussi évident de démonter les thèses des récentistes, ceux-ci sont juste ri-di-cu-les. M. Dortiguier est un homme qui semble paisible, ne serait-il pas possible d’organiser une rencontre ? Car vraiment, des âneries pareilles, des manipulations de dates de ce style ressemblent tellement peu à cet homme... Mais enfin, merci pour cette vidéo, très intéressante.


  • Quand je vois l’histoire que l’ont écrit au jour le jour j’en devient songeur ... J’ai trouvé Marion Sigaut très sarcastique !


  • Intéressant... J’avais regardé la vidéo de Pierre Dortiguier et j’étais resté assez interdit. Pas très enclin à croire à tout cela ceci dit.

    La démarche de déconstruction, arguments à l’appui, de Marion Sigaut et Claire Colombi est tout à fait méritoire, et on aimerait la voir appliquée, en toute objectivité et sérénité, à toutes sortes de points historiques objets de débats passionnés, voire hystériques, auxquels leur regard serait des plus bénéfiques !

    On attend la suite de la démonstration avec impatience !


  • Excellent. Alors là vous remettez les pendules a l’heure.
    Merci et continuez comme ça :-)


  • Pourquoi ne pas avoir contacté Monsieur Dortiguier directement pour en discuter en privé et après nous donner vos conclusions ou faire une conférence débat tous les trois ? Cet affrontement d’idées par vidéos interposés et publiques, laissez cela aux politiques.


  • #1098571
    le 22/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

    Méfions-nous des trucs en "isme", c’est rarement catholique !
    Le récentisme fera très vite pschitt, à l’image de ce récent truisme des chambres à air qui n’a pas résisté à Bob (l’éponge-effaceur de Vichy et roi du tableau noir) bien longtemps... Bref un machin bien gonflé que les pieux dendrologues à la sagesse légendaire de chênes millénaires feront éclater comme une bulle spéculative au royaume triangulé du Cyclope.
    Faut-il y voir l’intervention des frérots qui se seraient finalement pris le compas dans l’œil ? L’avenir nous le dira.
    Sinon, j’ai retrouvé des monnaies au fond de mon jardin, elles furent frappées en 666 avant la Shoah, la date y est encore parfaitement lisible, en plein "Moyen-Age" donc ! Si cela peut aider...

     

    • "Méfions-nous des trucs en "isme", c’est rarement catholique !"

      Hum, comme le catholicisme ?


    • #1099061
      le 22/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Un Belge

      Exactement, il ne faut pas entretenir la confusion entre la religion catholique et le catholicisme. Ceux qui le font ont rarement de bonnes intentions. Vous remarquerez que ce sont généralement les mêmes qui voudraient nous faire confondre gnose et gnosticisme... je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer de qui il peut bien s’agir !


  • Je veux juste faire remarque une chose étrange. C’est qu’il est beaucoup plus facile de trouver une monnaie gauloise ou romaine ou féodale en détection de métaux que de trouver une mérovingienne ou une carolingienne alors que les durées sont les mêmes, 500 ans.

    Sur le site de CGB, vous avez 250 pages de monnaies gauloises pour 20 pages de mérovingiennes et seulement 10 pages de carolingiennes. A croire que le troc était presque l’unique moyen de paiement entre 470 et 987. Pour moi, c’est là qu’il y a un problème, entre 500 et l’an 1000 pour simplifier.

     

    • Je vais citer wikipedia
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...

      [...] Les Mérovingiens utilisent la monnaie ancienne et abandonnent même la frappe nouvelle sur le modèle des anciennes pièces à des villes ou des monastères. Plus ou moins, la monnaie, et selon les époques, est visible chez l’élite, ou chez les plus aisés, et le reste du peuple ne la connait pas. Des générations entières de personnes, surtout à la campagne vont vivre sans jamais voir circuler des monnaies.De plus, la monnaie était difficilement échangeable, sauf si les pièces étaient en or ou en argent. Les Carolingiens sont moins laxistes et frappent monnaie ainsi que leurs successeurs, mais en quantités limitées. En 781, Charlemagne remplace les pièces anciennes par une nouvelle monnaie frappée en argent.[...] Mais la pénurie d’espèces amène a réinventer la monnaie scripturale, sous la forme de bâtons de comptage, lettres de change, etc.
      Ce système monétaire restera en vigueur pendant mille ans. Il permettra une reprise des échanges commerciaux et une première renaissance économique.[...]

      Tu vois, ça m’a pris moins de 5 minutes pour résoudre ton mystère. Internet n’est-t-il pas fantastique ?


    • Oui, ça serait intéressant que nos deux sarcastiques historiennes nous éclairent sur ce genre de points et qu’elles ne se contentent pas d’attaquer les arguments les plus faibles du camp d’en face... Le récentisme ne se limite pas à Fomenko et compagnie. C’est surtout une vision critique de l’historiographie. Et quand on constate aujourd’hui l’Histoire qui est en train d’être écrite sous nos yeux, il semble légitime de se poser 2/3 questions...


    • La monnaie au Haut Moyen-Âge n’avait plus du tout le même rôle, notamment à cause des invasions musulmanes dans le Sud de la Méditerranée.

      Selon le consensus, on considère que c’est le troc qui prévalait au Haut Moyen-Âge (la frappe monétaire étant très peu centralisée). C’était encore plus vrai pour l’Europe orientale (où les tributs étaient payés en peaux de martre par exemple) :-)


    • Sans vouloir répondre entièrement à votre interrogation, il faudrait aussi prendre en compte pour cette époque : la répartition des ateliers monétaires, la raréfaction ou non des productions minières, les évolutions des circuits commerciaux et plus largement la situation économique du haut Moyen Âge, la place de la monnaie et le volume des émissions, et les transformation politiques notamment la fragmentation territoriale en principautés plus indépendantes avant et après l’empire de Charlemagne.
      Mais je rejoins votre commentaire sur la fréquence plus rare des vestiges du haut Moyen Âge. En Gironde par exemple, une partie de l’explication tient au fait que les établissements de cette époque se trouvent souvent sous des sites médiévaux plus tardifs, la continuation du peuplement sur un même site en cachant en partie les traces, à moins d’une fouille archéologique.


    • #1099621

      J’aime bien votre remarque,
      à comparer les volumes monétaires émis.


  • #1098596

    Pardonnez cette remarque totalement hors de propos : je suis sincèrement séduit par l’exigence enthousiaste et captivante de Claire.


  • "Il prend des récits mythiques pour des récits historiques"

    C’est une bonne définition de la religion...
    Verra-t-on un jour une vidéo similaire au sujet du créationnisme sur E&R dans laquelle Marion Sigaut nous dirait si pour elle la Bible, ancien et nouveau testament est un récit mythique ou historique ?

     

    • Laicité et franc maçonnerie : Un mélange détonnant !!!


    • #1098970
      le 22/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Ben quoi ?

      Comme en toutes circonstances, il ne faut jamais évacuer la fonction ET dans la reconstitution des périodes de l’Histoire. Un récit mystique est souvent un bon point de départ pour une recherche historique ou scientifique. Ainsi, les récits mythiques sont truffés de vérités scientifiques qui sont seulement décrites par des profanes qui expriment honnêtement leur réalité mais sans pouvoir expliquer ce qu’ils constatent. La frontière entre ce qui relève du mythe ou de la réalité historique est souvent ténue et les approximations et erreurs sont liées à la tradition orale qui finit par produire une distorsion et du fait originel et de sa période d’occurrence.
      Par ce prisme, on finit par entrevoir un champ des possibles qui ne se heurte plus ni à la religion ni à la science mais nous réconcilie au contraire avec notre passé. Opposer les créationnistes et les adeptes de Darwin n’a alors plus aucun sens puisque l’Homme est en quelque sorte la synthèse de ces deux vérités incomplètes. De quoi se rassurer en tout cas sur la très grande justesse de ces notions d’ici-bas et d’au-delà et renforcer sa propre spiritualité quelle que soit l’Eglise que l’on se choisit... et vivre en paix avec sa condition d’être humain.


    • @Heureux qui, comme Ulysse...

      Si seulement tous les bigots pouvaient faire preuve d’un discernement comme le votre...
      Toutefois, je me suis peut-être fait mal comprendre... Je m’élevais justement contre ce jugement à géométrie variable qui semble consister pour Marion Sigaut, quoique l’appréciant beaucoup j’espère m’avancer un peu, à qualifier de "conte de fée" ce qui ne serait pas catholique, et contre la dichotomie : mythe=faux/histoire=vrai —j’inverse carrément même cette équation en me démarquant néanmoins de votre opinion. Je m’explique vite fait : ce que les philosophes grecs (qui n’étaient pas pour la plupart les athéistes que l’Education Nationale veut nous faire croire) nous apprennent, c’est que les auteurs des mythes savaient peut-être mieux ce qu’ils écrivaient qu’on ne le pense en général, en tout cas c’est certain, mieux que les littéralistes qui en ont par la suite extrait une histoire en oblitérant totalement qu’à l’origine les références du mythe, comme le pense Joseph Campbell, étaient spirituelles et pas historiques, ce qui ne le rend pas moins vrai, bien au contraire. J’en veux beaucoup à ce littéralisme erroné et déspiritualisant qui nous prive d’une part de vérité qu’il serait possible d’atteindre en cette vie...


    • @ben quoi
      Tu as regardé de prêt ce que disent les créationistes ?
      ou tu dis juste ça parce que t’as vu à la TV tout le monde se foutrent de leur gueule ?
      Parce que moi, personnellement j’ai regardé en détail, et ça prend du temps.
      Notamment, je te conseille les conférences du Dr Kent Hovind, la on est pas dans le "trouble", on ai dans les faits scientifiques. Et les faits scientifiques prouvent que la théorie de l’evolution est fausse, que la "colonne géologique" de datation des fossilles est fausse, que la datation au radio-isotopes est tout sauf fiable, que les grandes "érosions" ayant formés le grand canyon par exemple se sont déja produites ailleurs en quelques minutes donc compatibles avec un déluge. Déluge qui est d’ailleurs relaté dans plus de 200 civilisations différentes. Quand de nombreux endroits on trouvent des arbres fossilles qui traversent les couches géologiques de plusieurs "millions" d’années. Savait tu qu’on date les fossiles par rapport à la couche géologique, et les couches par rapport aux fossiles ? L’astronomie non plus est explicable de manière totalement scientifique et compatible avec un univers très jeune.
      Les domaines d’études scientifiques sur la création sont innombrables, mon post ne pourrait pas seulement en donner la liste exhaustive, et Il n’y a apparemment rien du tout de scientifique qui invaliderais une création du monde il y a 6000 ans, un déluge il y a 4000 ans, une vie commune entre les hommes et les dinosaures, et leur disparition a cause d’un changement de composition atmosphérique du au déluge. On explique même les "géants" et des hommes de 900 ans.
      Le Dr Hovind a fait notamment des débats dans des universités américaines ou personne n’a réussi à le mettre en défaut, c’est même le contraire.
      Par contre la science moderne n’arrive à apporter aucune démonstration scientifique de ce qu’elle avance, seulement se moquer des "bigoteries" de ceux qui croient en une création. Elles sont ou les démonstration du big bang, de l’évolution des espèces ... ? pas une observation ou démonstration, seulement des canulars démontrés faux et toujours dans les livres.

      Je dis qu’a mon niveau tout cela se tient bien plus que la "science" qu’on nous montre actuellement.
      Et que la création n’est pas du tout démontable avec les connaissances scientifiques actuelles.
      La science actuelle est une religion avec ses dogmes.
      Fait l’effort de t’intéresser, et tu verra que réfuter de manière scientifique la création est très ardu.


  • Une analyse bien superficielle que celle-ci (celle de nos deux historiennes) !
    Encore faudrait-il lire ces auteurs plutôt que d’extraire certains de leurs arguments de leur contexte !
    Sinon, pour ceux ici nombreux qui aiment ce genre d’expression, on risque bien le deux poids deux mesures, ou un "complotisme" à deux vitesses : à savoir, "je veux bien ne pas croire à cela, mais ceci ! oh non ! là, il y a des limites, laissez-moi un peu de certitudes, tout de même"

    Et là, désolé, mais je ne vois vraiment pas pourquoi !


  • #1098673

    Nos ennemis aussi ont leur révisionnisme. Sauf qu’eux, c’est un peu moins pointu au niveau du travail quand même.


  • Bonne démonstration de Claire Colombi.
    On trouve les ouvrages de Fomenko (chers !) sur Amazon en langue anglaise. J’ai lu le Tome 1. Je n’ai pas de conclusion a priori n’étant pas spécialiste. C’est vrai que c’est assez bizarre.
    D’un autre côté, je ne vois pas comment on peut prétendre connaître avec précision (c’est à dire à l’année près) le temps déroulé depuis une suite d’événements certains de l’antiquité et notre année actuelle, sachant que la chronologie a été bouleversée (et peu scientifique) pendant 1000 ans. En fait, la chronologie est certaine avec le calendrier Grégorien. J’aurais bien aimé trouver un ouvrage de référence expliquant comment la chronologie moderne a été construite (documents de référence, sous ensembles de règnes accrochés les uns aux autres comme les wagons d’un train puisqu’il n’y avait pas de calendrier absolu ...)

     

  • Pourquoi un mathématicien du niveau de Fomenko aurait-il décidé de devenir un farceur ? Une simple comparaison de tableaux sur wilkipédia aurait suffit à C. Colombi de déceler une erreur ou un mensonge (ce qui revient au même). Erreur que j’aurai bien été incapable de trouver, mais bon quand même, si une historienne en deux clics de souris détruit l’hypothèse de Fomenko, qu’en pense M. Dortiguier ?

     

    • Pourquoi ? Ce qu’il faut voir c’est que cette chronologie avantage sérieusement les germano russes et réduit le monde latin à peau de chagrin. Il y a tout de même un fond de manipulation idéologique derrière le mouvement récentiste. La réécriture de l’Histoire n’est pas l’apanage des américano sionistes et franc maçons.
      Quant à Pierre Dortiguier c’est un philosophe avant tout. Il a une grande culture et manie bien les concepts mais il n’a pas accès aux archives historiques comme Marion Sigaut et Claire Colombi.


  • #1098705

    En se mariant entre pays diffèrent ils ne voulait pas déjà a l’époque faire un nouvel ordre mondial .... Ah bon ?????


  • Superbe et merci : ce machin qu’est le récentisme ne m’a jamais enrichi en quoique ce soit alors que relire Georges Duby, Martin Blais ou Régine Pernoud enchante sept mille fois plus sur le Moyen-Age (ou se balader en normandie dans le château de Richard Coeur de Lion) que de confondre volontairement cela avec l’Empire Romain. En fait c’est annuler et l’un et l’autre que de faire du récentisme....et puis QUID DE TOUTE LA DOCUMENTATION ET DES PALIMPSESTES QUE LE MOYEN AGE NOUS AS LAISSE ? On roule les parchemins et on fait un gros pétard négationniste ?


  • C’est Madame Sigaut qui prend des récits mythiques pour de l’Histoire. Toute la chronologie a été calibrée sur la nécessité de respecter les dates données par l’Ancien Testament. Comme Moïse avait besoin d’un contemporain prestigieux, on a fait de Ramsès II le "pharaon de l’Exode" et on l’a daté avec les dates de la Bible, pour lesquelles le monde a 6000 ans et Moïse a vécu en 1200 avant JC. Toute l’égyptologie, et à partir de là, toute la sumérologie ont été basées dessus.
    L’ère "chrétienne" commence bien entendu en l’an 1, où notre Seigneur s’est incarné sur Terre pour nous sauver de nos péchés.
    Les datations par le carbone 14 sont "calibrées", c’est-à-dire qu’on utilise des échantillons de référence censés dater de ces époques déterminées par la lecture de la Bible.

    On ne peut pas se débarrasser en deux coups de cuiller des travaux de Fomenko et autres, qui valent bien mieux que ce grossier traitement.

    Mme Colombi avoue d’ailleurs dans la vidéo complète qu’elle n’a rien lu de lui, se contentant de vidéos de vulgarisation en français et de commentaires de forum.

     

    • Wow
      C’est du complotisme à l’envers trop fort.
      Les catholiques sont tellement influents sur la science qu’ils arrivent à la tordre pour la faire coller à la bible.
      Ca si c’est pas de la mauvaise foi quand même.
      Ou est-ce que tu a vu que le monde scientifique faisait consensus autour de la chronologie de la bible ?
      Tu es allé à l’école ou ? Tu as regardé quelle chaine de TV ?
      Comme l’eglise si forte n’a pas reussi à invalider les datations de plusieurs millions d’années, alors que pourtant elles les aura trafiquer pour Ramses ?
      Si les Chrétiens étaient tellement puissant pourquoi l’évolution est enseigné comme une vérité scientifique alors que sans aucun fondement scientifique ?
      J’en reviens pas de ce que tu dis.
      Ah oui, j’ai compris, tu es dans le "complotisme jésuite" : les jesuites controllent le monde en secret etc ... pfff


  • Petit avis en milieu de vidéo : face à un adversaire qui va tenter de manipuler les sciences, regardez vos vidéos avec un scientifique (il y en a de très gentils). En mettant "pause", il pourra essayer de vulgariser au maximum. Mais là, on a presque l’impression de voire poindre un petit complexe d’infériorité dès que sont évoqués deux ou trois postulats mathématiques et l’on a droit à une succession de superlatifs...

    Parceque, je n’ai qu’entendu parlé très brièvement du récentisme avant cette vidéo et je ne trouve pas forcément déconnant de relier des évènements avec des observations astronomiques qui permettent simplement de mettre une date sur un contenu. Ce que ces théoriciens ont l’air de faire avec ce matériel est une interprétation débile et c’est plutôt là que leur théorie est attaquable. Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le matériel manipulé par les historiens est certainement truffé d’erreurs (imaginez un archéologue dans 2000 ans, qui tombe sur une redondance incroyable de livre de BHL mis en avant par toutes les traces ecrites de journaux, ou pire, s’il tombe sur les grandes enquètes de Mme. Fourest... Cet archéologue risque d’imaginer que nous étions une société de tarés !). Comment peut-on être certain de la connaissance de la date exacte par le rédacteur du document quand il n’était pas forcément évident de savoir son age à l’époque ? Ils n’avaient pas le calendrier des PTT dans la cuisine, n’y d’horloges. Par contre, une comète, un alignement d’étoiles singulières sont des évènements descriptibles qui retiennent l’attention de l’auteur et qui sont aujourd’hui facielement datable (et ce ne sont pas des sciences obtues ou inaccessibles qui permettent de le dater). Pour les argonautes, que leur légende soit apparue en -800 ou -300, ça ne remet rien en cause ni le moyen-age, ni à la guerre des gaules, ni à Jésus Christ.

     

    • A aucun moment elles ne remettent en cause ce système de datation, tu n’as pas compris leur propos. Elles font comprendre par l’ironie que ce système était déjà appliqué avant Newton et Voltaire. Et deuxièmement qu’on ne peut pas se baser sur un récit mythologique pour dater les évènements, puisque les évènements raconter dans ce récit ne correspondent à rien. Ce qui est pertinent c’est de savoir quand ça a été écrit mais pas quand les évènements raconté se déroulent.


  • Petite remarque de bon sens :

    Imaginez les coûts énormes que cela représenterait de construire autant de fausses archives, de personnages et d’intrigues de légende, sans compter l’architecture, antiquités...

    Le récentisme peut être séduisant (l’histoire est faite de manipulations politiques), mais par son envergure il est totalement irréalisable en terme de coûts, d’énergie, de moyens.

    Sans compter le coût intellectuel et conceptuel : qui aurait manigancé une entreprise si vaste ? Combien d’opposants aurait-il fallut réduire au silence, comment se sont-ils organisés pour mentir sur une période aussi vaste, qui concerne autant de continents et de civilisations ?
    Qui plus est, on n’aurait aucune trace de tout ce processus de construction ?

    Attention aux fans des complots, vous tombez dans des travers carricaturaux qui ravivent nos ennemis...

     

    • Ce n’est pas ainsi qu’il faut voir les choses. Il faut simplement comprendre que, dans toutes les chroniques et textes divers de l’Antiquité et du Moyen Âge, aucune datation précise n’est donnée. Ce n’est qu’à la Renaissance qu’on a établi la chronologie précise et qu’on a décidé où placer tel et tel texte. La chronologie de la Renaissance est tout simplement éronée, car on a cherché à placer bout à bout des chroniques qui en fait son contemporaines (c’est plus compliqué, évidemment, mais c’est le principe). Sans compter qu’à cette époque, on fabriquait aussi des faux à tour de bras, car ils se vendaient à prix d’or. La question porte surtout sur le haut Moyen Âge (entre 400 et 900, en gros), que les Anglais appellent Dark Ages justement parce qu’il n’y a presque pas de sources. En fait, il n’y en a aucune, toutes celles qu’on place à cette période étant très douteuses (inutile de préciser qu’aucun manuscrit datable de cette période n’existe).


  • Ha... Et Morozov qui attaquerait la chrétienté...Et les livres dont "on ne sait pas" s’ils sont disponibles en anglais. Voici la première série, comme on le voit bien cachée :

    http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_no...

    et pour l’histoire complète, le site officiel :

    http://chronologia.org/en


  • Le ton est un peu péremptoire mesdames !

    Le récentisme ne prétend pas être une science dans ses conclusions, je crois que c’est là la méprise de votre part.
    Il tend simplement à savoir quels sont les rapports entres 2 ou plusieurs évènements, à l’aide d’une méthode, certes, bête et méchante.
    Or ce rapport est parfaitement quantifiable, quelque chose sera plus ou moins proche de quelque chose d’autre,et cela indépendamment du fait que ça soit vrai ou faux !
    Les livres de Fomenko ne sont malheureusement qu’en russe et en anglais, mais je vous suggère de vous procurer ces derniers. History : Fiction or Science

     

    • Bravo à vous. Vous venez de gagner le premier prix de l’intervention la plus confuse que j’ai lue ce jour.
      Reprenons...

      Ne prétend pas être une science dans ses conclusions
      Kezako ? Que le récentisme est a contrario une science dans ses postulats et ses démonstrations et pas dans ses conclusions ? Mais encore ?

      Quel rapport entre deux évènements ? Méthode bête et méchante ? Parfaitement quantifiable ?
      A l’instar de la numérologie on peut lier à peu près tout et n’importe quoi avec un poil de patience. Cela ne prouve rien.

      Et cela indépendamment que cela soit vrai ou faux ?
      Sérieusement, vous comprenez ce que vous écrivez ?

      Vos recommandations sont donc superflues à ce stade.


    • #1099629

      à moi celà me semble très clair.
      Relisez yabiss.


    • Dans votre lien on peut lire que :

      Constantin III l’empereur byzantin était sur le trône de Byzance entre 612 et 641

      Pas de rapport avec le tableau montré par nos deux historiennes dans les années 400

      Qu’essayez vous de démontrer ?


  • Au cours de 10 ans de recherches en Etudes médiévales (Doctorat à Paris IV-Sorbonne), je me suis heurté à un grand nombres de bizarreries qui ont progressivement pris sens à mesure que, depuis un an, je m’intéresse au récentisme, en lisant notamment les livres de l’équipe d’Anatoly Fomenko en anglais. Ma conclusion (provisoire) est que cette équipe se trompe sur un certain nombre de points (notamment l’histoire du christianisme), qu’ils poussent la thèse trop loin, mais qu’une grande partie de leurs conclusions est difficilement contestable : en particulier le fait qu’un très grand nombre d’oeuvres de l’Antiquité sont en réalité des faux de la Renaissance. En tout cas, je n’ai plus aucun doute sur le fait qu’il y a dans notre chronologie au minimum 300 ans en trop, et probablement plutôt 600. Il est facile de critiquer quelques excès de Fomenko and Co, mais le récentisme ne s’arrête pas à eux de toute façon. Je n’ai rien entendu de la part de Mesdame Sigaut et Colombi (qui avouent ne pas avoir lu Fomenko, mais simplement vu les quelques vidéos disponibles) qui m’invite à revoir mon jugement. Les arguments les plus solides du récentisme sont archéologiques, cad tout ce qu’il y a de plus solide du point de vue historique.

     

    • bien sûr qu’il y a eu des faux sur les textes antiques, cela faisait partie du débat intellectuel (comme de rogner les angles des pyramides pour faire coincider les mesures avec ce qu’on veut prouver.
      mais je ne vois pas en quoi cela justifie la théorie récentiste, par contre prenons l’histoire de la philosophie au moyen âge (en prenant Etienne Gilson en référence par exemple pour rester dans le sérieux),
      vous avez une suite ininterrompue de penseurs donc des générations d’hommes qui se succèdent et qui communiquent, qui se réfutent qui se prennent en référence, certains sont contemporains, d’autres sont élèves de, ou maîtres de, facile de faire une chronologie de tout ça et de s’apercevoir qu’il n’y a aucun trou durant toute cette période (à moins qu’à cette époque les gens ne vivaient que 30 secondes,et du coup le moyen âge ne dura que 5 minutes)
      quant à l’idée que toute cette pensée philosophico théologicoo scholastique est une invention de copistes manipulateurs, ils en avaient vraiment dans la caboche ces zozos pour inventer des systèmes aussi fascinants et complexes que celui d’un raymond lulle, albert le grand, thomas d’aquin , ou robert Grossseteste


  • #1098814
    le 22/01/2015 par Vincent Martin-Pavaillié
    Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

    A moi le récentisme me semble tout à fait intéressant. Nos amies font un peu leurs israéliennes là, elles refusent de considérer les mythes fondateurs de notre civilisation, exemple :
    Un des hommes qui ont établi l’état d’Israël en conteste les mythes fondateurs http://globalepresse.com/2015/01/06...

    Je m’étonne que ces 2 personnes puissent critiquer Fomenko sans n’en avoir jamais rien lu. Pour info vous pouvez lire les 50 premières pages en anglais de ses bouquins gratuitement via Amazon Kindle. Ce n’est pas sérieux de leur part. Pour ma part j’ai arpenté Jérusalem et bien que catholique ex - pratiquant et natio je vous garantit que cela pose beaucoup de questions. Le Saint Sépulcre est dans ses 3 utilisations (crucxifiction, préparation du corps, tombe) hautement improbable.

    Pour les personnes qui croient que dire cela est s’attaquer au christianisme je vous indique que ce sont les Templiers qui ont déblayé le Temple et que ce sont plutôt du côté de ces croisés qu’on voit un marque ésotérique maçonne.

    Pour avoir parcouru la "Via dolorosa" (chemin parcouru par le Christ avant sa crucifiction) lors d’un chemin de croix commenté, cela fait très bizarre pour qui s’intéresse à l’histoire. De même l’histoire de Constantin (qui aurait vu la croix dans le ciel : "par ce signe tu vaincras") est très parlant comme charnière du récentisme.




    Flavius Valerius Aurelius Constantinus, né à Naissus en Mésie (aujourd’hui Niš en Serbie) le 27 février 2721, est proclamé 34e empereur romain sous le nom Constantin Ier en 306 est une figure prépondérante du IVe siècle.

    Non seulement il marque la fin d’une ère de persécutions des chrétiens, mais il aide l’Église chrétienne à prendre son essor, en établissant la liberté de culte par le biais de l’édit de Milan (313), et en plaçant le Dieu chrétien au-dessus de son rôle d’empereur à l’instar du Sol Invictus. Il est considéré comme saint par l’Église orthodoxe, de même que sa mère Hélène. Par la promotion du christianisme, il favorise l’extinction du culte de Mithra.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Consta...



    Et comme de par hasard c’est la mère du premier empereur chrétien, Constantin, qui a été envoyé à Jérusalem pour en établir la "patine". La Bible (mythologie) et l’égyptologie (brouillard et approximations) sont manipulés, c’est officiel. Pourquoi pas notre histoire ? Pourquoi voir cela comme une attaque.


  • Je n’ai guère apprécié le ton sarcastique et péremptoire de cette vidéo.

    Pour Marion Sigaut, il est manifestement impensable d’appréhender quelque chose en dehors de ses convictions catholiques. Question de survie cognitive mais aussi probablement par nécessité idéologique et politique (la grandeur de la France de Jeanne d’Arc, de Saint-Louis et autres bla-blas...).

    J’ai personnellement découvert le récentisme il y a moins d’une dizaine d’années. Non pas par Fomenko mais par le biais de François de Sarre, d’abord par son site puis par son livre. J’avoue que j’ai eu au début quelques réticences à prendre cette thèse au sérieux mais ce Monsieur a su trouver suffisamment d’arguments pour me convaincre.

    Je n’ai ni le temps ni la place pour développer davantage dans ce forum mais je signale toutefois aux lecteurs d’ER la présence d’un excellent début de réponse contradictoire à la vidéo de nos deux historiennes. Voici le lien : https://theognose.wordpress.com/201...

    En espérant que les modérateurs accepteront de poster ce message...


  • Et en Chine ils en pensent quoi ?? Si l’hypothèse récentiste s’avèrait fondée, leurs chronologies dynastiques ont-elles été également falsifiées ?

     

    • Réponse de François de Sarre : "Quant à la chronologie chinoise, souvent évoquée dans les comparaisons de dates historiques, il ne s’agirait guère que d’un modèle tardif, recréé à partir de la chronologie “scaligérienne” importée d’Europe lors des premiers contacts avec les missionnaires jésuites… dans une Chine qui n’avait que des chronologies dynastiques non reliées entre elles. Comme en Europe, les lignées impériales se seraient “copiées” sur plusieurs couches chronologiques. [ comme le propose Uwe Topper dans « Grosse Aktion » ]
      A l’arrivée, cela signifie aussi que les époques historiques concernées ont été artificiellement gonflées par suite de cette duplication des dynasties."


    • Cet argument-là me suffit. Qu’on ait inventé un siècle je pourrais encore le croire, mais pour mille ans on passe du simple au double. C’est invraisemblable à mon avis. =)


    • Mouais....pas très convaincant ! Et pour les écrits historiques indiens ? japonais ? birmans ? etc Les récentistes ont-ils la même explication ? Si leurs questions sont légitimes (pas d’histoire sans révisionnisme), leurs explications me paraîssent un peu légères...aussi légères que l’égyptologie dogmatique qui prétend que les égyptiens ont construit la Grande Pyramide de Gizeh en 20 ans, sans la roue, sans l’écriture, sans aucune notion astronomique ou mathématique, et tout ça pour un gros tombeau !! (cf. "La révélation des Pyramides" et les vidéos de Jacques Grimault).


  • De là à ce qu’on apprenne que ces "théoriciens" bénéficient du même financement et mécènes que les "forces progressistes"...

     

    • En effet, cette théorie m’a tout l’air d’être un cheval de Troie. Je m’explique. Dans nos milieux de la dissidence, on se méfie instinctivement de tout ce qui est officiel, et notamment de l’histoire officielle grâce aux debunkings effectués notamment par Marion Sigaut pour le XVIII° siècle, et par le Pr Faurisson pour la Seconde Guerre Mondiale.

      De fait, une théorie qui se propose de débunker encore plus la chronologie officielle en disant qu’il y a eu un complot mondial pour ajouter une période historique n’existant pas dans les faits, par manipulation de dates, trouvera un écho favorable chez tous les adeptes de "complotisme".

      Maintenant, il faut essayer de prendre le problème à l’envers. Partir du principe d’étude que cette théorie est mensongère et étudier quels seraient les buts de cette escroquerie. Car une manipulation n’est jamais faite pour le simple plaisir mais pour servir un but.

      Le premier but est je pense d’effacer le Moyen Âge. En effet, cette période a été longtemps présentée comme une période barbare et obscurantiste (dans le but de présenter la religion catholique comme une abomination en soi, oppressive et enemie de l’homme). Cette légende, grâce aux travaux d’historiens médiévistes et d’’amateurs érudits (comme Alain Benajam), est de plus en plus battue en brêche et le Moyen Âge apparait enfin sous son vrai jour, de période pacifique et lumineuse. Puisque la fable du Moyen Âge obscur n’est plus crue, effaçons le ! Ce qui permettra de fait d’effacer la période de catholiscisme triomphant, très tolérant y compris dans les moeurs vu qu’il n’y avait pas de concurrence (la Réforme n’est intervenue qu’ultérieurement)

      Ensuite, on retrouve des principes des Lumières. Leur principe est que l’homme est naturellement bon et que c’est la société qui le rend mauvais. Supprimons la société et l’homme retrouvera sa vraie nature de bonté. Donc, supprimons tout ce qui rattache l’homme à une société, traditions, art, culture, lois et même passé. D’ou l’intérêt du Récentisme.

      Et on retrouve aussi un principe de 1984 qui consiste à ne garder aucune archive. Un politique peut donc dire exactement le contraire de ce qu’il a dit un mois plus tôt, il ne reste aucune preuve pour montrer son revirement.

      Ensuite, il sera très facile, pour le système, de pointer du doigt les "nigauds" qui sont prêts à croire à n’importe "théorie du complot" et de présenter la dissidence comme un ramassis de guignols.


    • Les Récentistes n’ont pas pour objectif de supprimer le Moyen-Âge, mais plutôt d’aider à le resituer tout en essayant de démêler l’écheveau du Christianisme originel. Ils veulent simplement comprendre ce qui s’est réellement passé. Cela suppose la prise de connaissance de certains travaux comme ceux de Mike Baillie, à savoir que l’histoire de l’Humanité est régulièrement jalonnée de catastrophes célestes anéantissant ou chamboulant des civilisations entières.
      Pour reprendre la thèse de François de Sarre, c’est probablement ce qui se produisit il y a seulement 700 ans dans une Europe où préexistaient les religions celtes ou nordiques, gréco-romaines, mêlées d’influences orientales (cultes d’Isis et de Mithra) et de gnosticisme. Dans un monde post-apocalyptique, où les survivants, hébétés, avaient tout perdu, l’Église Catholique Apostolique Romaine s’arrangea avec la complicité des Seigneurs de guerre encore opérationnels pour faire table rase du passé et réécrire l’Histoire. De fait, elle s’appropria les églises romanes et cathédrales gothiques d’Occident, tout en laissant ou négligeant certains détails sculpturaux pour le moins "païens".


    • #1101002
      le 24/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Chuchemimb et Bertrand

      C’est à vous de faire les recherches utiles, mais oui, il est très facile d’identifier qui se cache derrière et l’objectif est effectivement d’infiltrer les esprits... détail ne considérez pas leur baratin pseudo-scientifique, regardez seulement la forme du langage qu’ils utilisent pour emporter la conviction de ceux qui doutent. J’ai déjà laissé ici un certain nombre de clefs pour demeurer hermétique à leurs manipulations mentales. Ne baissez jamais la garde, même l’humour permet de pénétrer les âmes. Regardez la très "familiale" série burlesque "Kaamelott" (je viens de la découvrir en faisant une recherche aux sources du récentisme) par exemple. Beaucoup de "hasards" là-dedans, déjà, la Légende du Roi Arthur et de sa quête du Grall apparaît réellement au XIII ème siècle (basculement de la spiritualité authentique catholique vers le "catholicisme"), qu’avons-nous ensuite ? Des "Romains tardifs" qui affrontent leurs ennemis en armure du XIV ème sur des fortifications de la même époque... on voudrait faire un raccourci entre l’Empire romain et la Renaissance d’environ mille ans qu’on ne s’y prendrait pas autrement ! Et tout est à l’avenant, comme lorsque l’acteur Elie Semoun y joue un inquisiteur (bou, c’est méchant les catholiques !)... du Vème siècle ! Mais bon, puisque le Grall qui fut un calice est maintenant la descendance du Christ (Da Vinci Code), il ne faut s’étonner de rien !
      Quand un type vous vend qu’une erreur d’une journée dans la détermination des équinoxes à l’Antiquité (à cause de l’imprécision des instruments utilisés) peut engendrer 100 ans d’écart chronologique de nos jours, prenez-le au mot !
      Demandez-lui comment il est possible que la base de la pyramide de Khéops qui fait 200 mètres de côté présente une imperfection géométrique de l’ordre du millimètre relevé avec nos instruments de modélisation à haute résolution d’aujourd’hui. Les instruments qui regardaient le ciel au temps des pyramides étaient donc imprécis quand ceux qui regardaient le sol étaient eux d’une précision redoutable, étonnant, non ?


  • Pierre Dortiguier avance un argument de poids : il n’existe aucun document antérieur au 12ème siècle.
    Ici, nos historiennes s’appuient sur des documents postérieurs.
    La démonstration que Dortiguier à tort reste donc à faire il me semble.

     

    • rien que dans les archives de mon département le plus vieux document date de début 900 et nombre de doc date de l’an 1000 ( région au lourd passé medieval )

      ce qui sont ouvert au recentisme faite des recherches ancienne dans vos département vous y avez accès et vous verrez que les recentistes ne sont que des théoriciens fallacieux


    • Je veux bien montrer à mr Dortiguier les documents de naissance de mes ailleuls qui remontent à l’an Mil....


    • @ pff



      « il n’existe aucun document antérieur au 12ème siècle »



      Une démonstration avec des références SVP ?


    • Salut,

      Pour ce qui est des documents "antérieurs" au 12ème siècle : Dortiguier dit que la plupart de ceux-ci furent écrits après mais que les vrais documents sont très peu nombreux. Je vous renvoie à ces prises de paroles sur internet (meta tv, et autres, ici même) pour vous faire une idée pour la démonstration. Qui plus est il existe des historiens Russes solides sur la question et la documentation n’est pas rare.
      .
      En passant, il me semble que l’un des illuminés ayant remis l’histoire officielle à sa place est un certain Newton. Quel petit con débile et ignare.


    • @ pff
      Je reprends 2 phrases dans vos commentaires :
      1/ il n’existe aucun document antérieur au 12ème siècle (argument de poids selon vous, affirmation selon moi)
      2/ Pour ce qui est des documents "antérieurs" au 12ème siècle : Dortiguier dit que la plupart de ceux-ci furent écrits après mais que les vrais documents sont très peu nombreux

      Allez-vous réussir à en faire la synthèse ? Où y a-t-il de la cohérence dans votre tentative de démonstration ? J’appelle ça du pilpoul !

      A votre remarque sur Newton, que vous semblez avancer en tant qu’argument encore une fois, je réponds simplement que oui, il était ignorant dans beaucoup de domaines. On peut même considérer qu’il en savait peu dans son domaine, ce n’est pas à lui que l’on doit la théorie de la relativité.

      Je vous invite à faire la différence entre affirmation et argument.


  • Chères Mesdames, Vous vous demandez si les livres de Fomenko sont traduits en anglais. La réponse est oui : cliquez Fomenko sur Amazon, vous en trouverez déjà trois (mais j’en ai trouvé 5). Certains sont en fait disponibles gratuitement en pdf. Au travail !

     

    • Personnellement, je m’intéresse à la question, je ne dis pas qu’ils ont faux ou vrai. Certains points peuvent être expliquer comme la ressemblance entre différents souverains. Je n’ai pas le temps de lire les livres des auteurs pour me faire une vraie idée.
      J’ai peut-être une explication en me basant sur un livre sur le christianisme et paganisme, où l’auteur ne remet pas en cause l’existence du Christ mais voit les points communs entre les mythes païens.
      C’est peut-être un peu pareil avec nos rois, Constantin, Clovis, Charlemagne.... Ont existé mais pour raconter l’histoire on a rajouté du merveilleux (le signe du croix) et pour légitimer le souverain, on a calqué sur celle d’un ancien comme Constantin, ou Clovis. La mentalité médiévale n’est pas la même que la nôtre.

      Après ce qui n’est pas logique est le paganisme dans nos Eglises. Ou nos curés avaient une très grande tolérance sur des élements païens voir pornographiques comme Sheela Na Gig, qui pourrait être un culte à une déesse fertile.
      Ou ce sont des temples païens christianisés, ce qui pose un problème de datation, ou thèse de la Sarre, culte païen puis de l’empereur Constantin à l’époque dites médiévales.
      Après on retrouve certains techniques comme les portraits (je crois que le premier pape dont on est sûr est Martin V, le premier pape romain après le grand schisme) les vitraux...
      Pourquoi perd-on l’architecture en pierre pour la retrouver des siècles après ?
      Une autre explication serait "une société secrète" qui a maintenu la tradition durant l’époque obscure.
      Sans faire de l’antichristianisme, la papauté a crée des faux documents pour se légitimer comme la fausse donation de constantin. Pourquoi un document faux et pas d’autres ?

      Ensuite, il est vrai qu’il y a un fond idéologique derrière, même avec le Père Hardouin, papiste qui affirme que la seule chose dont on est sûr est la pape. Les allemands et les russes veulent éliminer l’apport latin et catholique dans l’histoire pour la germanité par exemple.
      C’est comme Nas Boutammina qui prétend que la paternité de la science est due à la civilisation musulmane et pas grecque qui n’a jamais existé.
      Il faut donc aussi se méfier de l’ethno ou religiocentrisme.


  • moi je trouve le débat intéressant : faudrait pas vous énerver autant les filles ! même si je souscris à beaucoup d’idées de Marion, sans remonter à Fomenko, on pourrait citer De Sède...il parait qu’il était nauséabond, je n’ai jamais compris pourquoi.
    Mais je trouve que c’est un bon début ! Vous énervez pas les gens !
    Ste Thérèse d’avila est née dans une semaine quasi complète


  • Je ne connaissais absolument pas cette théorie et je dois dire que je suis pour le moins stupéfait. J’ai vraiment du mal à me faire une idée sur la question et préfère ne pas trop m’avancer mais je ne vois pas pourquoi la chronologie officielle serait intouchable comme une espèce de shoah, indiscutable et non révisable... En tout cas c’est l’impression que me laisse colombi et marion sigaut.
    Leur argumentation est vaine dans la mesure où elles raisonnent à partir de "ouï-dire". Comment peuvent-elles clamer honnêtement ne pas avoir lu les travaux des récentistes et dans un même temps prétendre réfuter leurs arguments ? Tout ceci n’est que non sens.

    Autant je me méfie de cette théorie récentiste autant je ne suis pas convaincu par cette vidéo. désolé. Cela dit je n’ai aucun parti pris et ne souscris à aucune des deux théories : l’officielle vs récentisme. En d’autre termes je me sens Charlie Couliaby dans cette histoire, c’est à dire ouvert au débat contradictoire et non à cette tendance largement répandue où il s’agit de se contredire par écran interposé ou autres conférences accusatoires.
    Il faudrait que E&R organise un débat entre Marion sigaut, colombi et pierre dortiguier, cela serait bien plus fécond et instructif pour nous autres profanes. En effet, internet est formidable mais on voit de moins en moins de confrontations directes, de face à face, où chacun est là pour défendre ses idées face à un adversaire, ici et main-tenant. La conférence est devenue la norme de nos jours, tendance très académique et universitaire tandis que la télévision a progressivement évincé de ses programmes les débats d’idées contradictoires... Pour finir, il nous reste quoi ? l’assertion péremptoire et la profession de foi dont les démonstration sont parfois plus que douteuses. Moi, c’est de la boxe intelectuelle que je veux... pas du patinage artistique où chacun y va de son triple axel et autres figures grandiloquentes.

     

    • Excellent commentaire


    • #1099416
      le 23/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Clym

      Sauf que cette confrontation ne peut avoir lieu pour la bonne et simple raison qu’elle restera un débat d’idées parfaitement stériles dans la mesure où le véritable paradigme ne sera jamais exposé, ni pas les historiens qui ont dans ce cas précis raison mais ne peuvent s’appuyer que sur une matière sujette à caution pour répondre (l’humain et ses traces), et de l’autre, des idéologues naïfs ou des sachants véritables qui se garderont bien d’aller sur le seul terrain qui vaille, celui de la science profonde !
      Avez-vous déjà assisté à un débat scientifique (pas technologique) sur le 11 Septembre ? Jamais !


  • Aux tuileries,sous Napoléon III,L’historien Taine raconte l’anecdote d’une très vieille femme qui racontait que son mari était page de Louis XIV....On l’a jugeait folle et pourtant c’était vrai !

    Il s’agissait de la duchesse de Richelieu qui avait épousé très jeune le vieux duc,alors veuf et qui,effectivement avait été un des derniers page de Louis XIV vers la fin de son règne !!!


  • Que toute la littérature médiévale ait été écrite au XVIe siècle me semble être un projet pharaonique, impliquant une multitude de conspirateurs, et une multitudes de critiques (en effet allez expliquer aux gens que d’un coup ya mille ans d’histoire de plus, et que personne ne râle...). En outre, pour se lancer dans ce genre de projet, il faudrait avoir un mobile pour le moins tout aussi crucial que de sauver une civilisation toute entière.L’empire Ottoman était-il si menaçant qu’il faille embaucher une tripotée de moines pour écrire des histoires médiévales. Moines qui auraient bien mieux servi en exerçant des fonctions plus utiles pour soutenir l’effort de guerre.

    Franchement, en termes de statistiques et de probabilités, ça semble plutôt nul.

    Et je m’étonne que des historiens marchent dans ce genre de combine récentiste.

    Rael travaille à raconter des bêtises depuis quarante ans lui aussi, ça n’en fait pas pour autant un type crédible...

    Merci à Marion Sigaut et à sa collègue de dégonfler cette baudruche récentiste.

    Je ne dis pas qu’il n’y a pas de falsifications dans l’histoire, elle en fourmille certainement. Mais créer mille ans d’histoire ex nihilo, désolé c’est trop gros...

     

  • Meme si leur theorie semble intriguante, je serais curieux de savoir comment ils demontent les datations au carbone 14 et la dendrochronologie.

    "la datation au carbone 14 a été calibrée sur la chronologie déjà acceptée. Selon lui, cette datation ne pourrait donc pas être utilisée pour la confirmer puisqu’elle en découle. Il conteste de même la dendrochronologie et d’autres méthodes."

    Pas convaincant du tout pour qui connait un minimum les bases de fonctionnement de ce type de datation...

     

    • La datation au carbone 14 est me semble t’il contesté dans la mesure ou la production de ce carbone dans les couches de l’atmosphère dépend de la qualité et de l’intensité du rayonnement solaire qui varie selon les époques plus que l’on ne veut bien le croire


  • C’est pas très convaincant comme réfutation.
    Mais le récentisme ne me convainc guère non plus.

    Pourquoi traiter cà par les textes historiques ?
    Pourquoi ne pas investiguer cà par la génétique,l’astronomie,les couches géologiques, le climat,l’archéologie,etc ?

     

    • C’est-à-dire que l’objet de ces dames était de montrer que l’argumentation récentiste par les textes ne tient pas.
      Il fallait donc y passer.
      La preuve par calcul de corrélation est plus que faible car s’appuie sur des données gravement falsifiées.
      Pour un scientifique la bidouille de données à partir des résultats voulus est une disqualification immédiate et ridicule.
      Par ailleurs la statistique n’est pas Vérité.
      Preuve : en proba la vie n’existe pas sur Terre et pourtant tu es là en train de lire mon message...
      Bon, en effet, c’est un Geste divin tangible mais ça ne prouve pas que tu n’existe pas !


    • Parce qu’elles sont historiennes, peut-être.


    • en proba la vie n’existe pas sur Terre et pourtant tu es là en train de lire mon message...

      Elle est là c’est vite dit, elle n’est que vide et particules, massifiés () possiblement par bosons de Higgs.
      La vie est bien faite quand même...


  • J’ai visité l’année dernière la Bibliothèque abbatiale de Saint-Gall, fondée en 613, qui compte 2100 manuscrits. Elle fait partie des plus anciennes et des plus célèbres bibliothèques de manuscrits du monde. La moitié des manuscrits date du Moyen-âge, et, parmi eux, près de 400 volumes furent écrits avant l’an mille. La bibliothèque abbatiale se distingue de par une continuité de 1200 ans. C’est la seule bibliothèque monastique du Moyen Âge qui est restée à son emplacement initial. Ses débuts remontent au VIIIe siècle. De la période d’apogée de l’abbaye du IXe au XIe siècle, il subsiste plusieurs centaines de manuscrits.
    On y trouve notamment des textes datant des années 900 écrits en ancien haut-allemand.
    Selon les récentistes, tout cela n’aurait pas existé, juste des inventions de l’Église catholique. Et bien, tous ces moines alors ils se sont donné bien de la peine pour enluminer tous ces faux documents. Franchement si le but était une falsification de l’histoire chrétienne, on aurait pu faire plus simple, y passer moins de temps ! Et puis si on enlève 1000 ans, ils ont dû travailler extrêmement rapidement ou employer un nombre très élevé de personnes pour recopier tous ces livres à la main, alors que l’imprimerie existait déjà ! Mille ans de documents à rattraper en un siècle, faut pas nous prendre pour des abrutis...

    Et que dire de la bibliothèque et du scriptorium du Mont-Saint Michel, fondés à la fin du Xème siècle, eux aussi riches en documents du XIème siècle !

    Bref, ces théories ne tiennent pas la route, comme nous l’ont si bien montré nos deux historiennes. Je me réjouis de leur prochaine vidéo !

     

    • une façon de démonter le récentisme est de prendre les éphémérides de cette bibliothèque par exemple et de les comparer aux éphémérides de la bibliothèque de littérature médiévale Tamoule de Thanjavur par exemple en prenant pour référent un voyage commercial de cette époque (énormément d’archives commerciales sont conservées en europe comme en Inde, il est donc facile de trouver une expédition commerciale référensée à la fois en europe et en Inde. (on peut aussi utiliser les archives diplomatiques pour y trouver une visite d’ambassadeurs) on peut faire aussi ça avec la Chine ou la Perse.
      si les dates sont truandées en Europe, cela se verra de suite par un manque de concordance évident
      (la bibliothèque de Thanjavur recense et date même les expéditions romaines).
      on peut même le faire avec la mise en relation des éphémérides occidentales et Indiennes (ou chinoises) sur les évènements astronomiques. c’est encore plus simple


  • Un exposé tout en finesse, bravo mesdames.

     

    • Je ne crois pas à la théorie du complot (ça n’existe pas, comme on le dit^^), ça serait un travail énorme impossible en quelques décennies.
      Après, on ne peut pas être sûr de tout, l’histoire a été écrite par l’élite et les vainqueurs. On ne connaît pas la version des perdants. Comme je dis, des biographies de rois peuvent être magnifiée et s’écartait de la réalité historique.
      L’histoire n’était pas indépendante du pouvoir politique (l’est-elle encore ?). Elle servait d’abord à enjoliver le souverain pour le légitimer et montrer qu’il fait comme un grand ancêtre.
      Après, durant l’époque mérovingienne ou Justinienne, l’Etat n’était pas en formation, donc très peu de documents écrits (nous sommes restées une société orales jusqu’au XIXème siècle, il faut rappeler). J’ai souvenir d’une Capitulaire de Dagobert au 7ème siècle quand le regnum francorum fut dirigé par lui-même.

      Par contre le récentisme m’a fait l’intéressé aux deux pestes médiévales, pas du tout étudiées à la faculté et très peu au collège et lycée, ce qui empêche de comprendre certains évènements, comme l’émergence de l’islam.
      A mon avis, l’islam a été favorisé par cela puisqu’il est plus facile de faire changer de dieu aux gens en cas de grosse catastrophe. (Il ne faut pas exclure une comète, car la peste noire devrait être une autre maladie car on la retrouve aussi bien dans le nord dans l’Europe que dans le Maghreb). Et donc des historiens peuvent se pencher dessus, il ne s’agit pas de la peste, mais il a du se passer autre chose.
      Par contre, comment se fait-il qu’on ne retrouve aucun bâtiment durant la peste de Justinienne et qu’on a le palais des papes en plein peste noire ?

      Aussi, j’ai découvert un livre d’Ignacio Olague : Les Arabes n’ont jamais envahi l’Espagne. Il change la perception qu’on a des conquêtes musulmanes et assez réaliste si on réfléchit.

      Je ne crois pas que des historiens devraient rejeter en bloc le récentisme mais faire le trie, il peut entraîner d’autres recherches et approfondir un sujet.
      Je dirai qu’ils posent des bonnes question mais donnent des mauvaises réponses. (Ils n’ont aucune preuve sur une autre histoire).


    • @olivier
      "Les Arabes n’ont jamais envahi l’Espagne" : euh .... Et donc il explique comment la reconquista.... ? Et je t’invite à aler faire un tour à seville/cordoue/grenade
      Après il doit justifier ça soit par une conversion massive à l’islam puis une reconversion massive au catholicisme.

      Enfin, si on joue sur les mots, en effet ce sont bien plus les tributs berberes fraîchement converties qui ont envahi l’Espagne et pas les arabes eux-même (que l’on peut considérer comme commendataires seulement


  • #1099347

    c’est exactement le genre de sujet (le recentisme) ou nous néophytes n’avons pas la connaissance pour vraiment contredire (enfin cela dépend quelle partie, il y a des notions ou meme moi je sais que c’est faux a 400% ).
    Par contre je fais confiance a Marion Sigault ( je ne connaissais pas Mme Colombie) !
    Encore un sujet sous marin pour bien foutre la merde , qui sert encore l’oeil tout puissant et malheureusement omniprésent depuis trop longtemps .
    Le recentisme c’est du David Icke version histoire.
    On attend les réponses eclairées de récentistes !

     

    • #1099487

      Et si c’était la période grecque, la vrai "fausse" période ?
      Créée de toutes pièces à partir du modèle "moyen-âge" par symétrie suivant l’ année de naissance de Jésus-christ.
      L’avantage d’être matheux c’est que l’ on peut prendre beaucoup de liberté avec le réel.
      Surtout quand on est ignare en histoire, ce qui est mon cas.


    • #1099635

      Ca se dit aussi comme de quoi l’époque grecque et ses auteurs majeurs ce serait du mythos écrit récemment du coté de chez les français en majeur partie.,
      en même temps " le peuple de la mer qui amène la ruine sur l’Egypte " , il vient de grece,
      de la a dire que c’est les "grecs" et des gros mythos ...
      suivez mon regard.


  • Voir les excellentes vidéos en francais sur :
    https://www.youtube.com/channel/UCq...

    Pour les russophones, les livres de Fomenko et Nosovskii sont sur rutracker.org
    Pour les anglophones, des documents sont dispos sur torrent (kickass.so entre autres)

    Il y a des explications sur les problèmes de datation (C14, dendro, zodiaques...), les documents manquant ou falsifiés (pas uniquement par l’église), etc... Il y a des DIZAINES de volumes à étudier avant de pouvoir se faire une opinion argumentée !!!


  • Bon ben c’était remarquable, merci. À mettre entre toutes les oreilles, à écouter au bureau, bra-vo.


  • Il y a un autre problème avec le récentisme qu’il faudrait aborder : l’évolution des langues
    Il y a longtemps, j’ai suivi des cours à la fac sur l’évolution de la langue d’oc et de la langue d’oil à partir du latin vulgaire jusqu’au français moderne, notamment l’évolution des phonèmes. Un phonème est un son qui peut se transformer dans le temps suivant son entourage vocalique et/ou consonantique. On peut établir des règles très précises qui varient d’une région à l’autre, c’est pourquoi le latin a donné naissance à un ensemble de langues différentes (italien, espagnol, portugais, français, provencal, roumain, etc..). Donc ces évolutions sont progressives et on se base sur les textes pour les établir. Tout le monde comprend bien qu’on ne peut passer du jour au lendemain lu latin vulgaire au français ou à l’italien. Alors comment fait-on pour supprimer 1000 ans d’histoire ? J’aimerais qu’on m’explique comment on saute d’une langue à l’autre sans évolution temporelle !
    Comment aussi inventer toute la correspondance que s’échangeaient le clergé, la noblesse, les commerçants entre eux ? Dans chaque monastère non saccagé par les diverses révolutions qui ont entâché les siècles derniers, on trouve des archives d’échanges de lettres, de comptes.
    Il y avait aussi jusqu’au grand schisme, des courriers entre le Patriarchat de Constantinoples et la Papauté de Rome. Alors des deux côtés, ils ont inventé des faux, alors qu’ils étaient en dissension depuis le Concile de 869 à Constantinople ?
    Et les récits des croisades sont décrits autant par des auteurs latins, que slavophiles ; ces derniers furent très critiques d’ailleurs avec les francs. Alors comme par miracle les auteurs en désaccord sur les interprétations à donner aux fait, s’accorderaient sur les faits eux-même ?
    Vraiment il y a trop d’incohérences pour que ce soit crédible !

    Je crois que ce genre de thèse, pour ne pas dire foutaise, séduit de préférence les personnes qui n’ont pas ou peu de connaissances historiques.


  • Je suis un peu hors sujet mais je pense que Mme Marion SIGAUT déteste surtout VOLTAIRE car ce dernier a dit du BIEN de l’Islam et du prophète Mohamed (SAWS). J’en veux pour preuve l’interview où elle est scandalisée (haut et fort) par le fait d’enseigner aux chers têtes blondes l’histoire du Mali et de l’Islam. Pour elle l’enseignement de l’histoire doit se limiter exclusivement à celle de la France. Enseigner avec "exactitude" l’histoire de la France est bien sûr une noble tache, mais ignorer celle des autres est ce normal, prudent et suffisant ? Voltaire a fait et écrit des choses pas très "catholiques" mais il a commis un crime impardonnable : "celui de trouver des vertus à la religion musulmane". Conformément à la fameuse "liberté d’expression" j’espère que E§R ne censurera pas mon commentaire. Merci.

     

    • Et en quoi est-ce un crime de s’offusquer que l’on n’enseigne plus, Jeanne d’Arc, Saint Louis, François Ier ou encore Louis XIV, pour y préférer une histoire peut-être respectable, mais qui n’est pas la nôtre ?
      Vous trouvez normal que j’ai dû attendre ma deuxième année de fac d’Histoire pour apprendre ce qu’était la bataille de Bouvines ? Ici nous sommes en France, et en France on apprend l’Histoire de France, car si l’on n’a pas de passé commun, nous n’avons pas de destin commun.


    • #1101303

      Bel exemple d’hystérie communautaire.


  • Suite de mon premier message. En tant qu’historienne Mme M.SIGAUT ignore t-elle les bonnes relations entre Charlemagne et le calife Haroun Ar-Rachid, entre François 1er et Soliman le Magnifique, entre Louis XIV et Moulay Ismaïl du Maroc...et aussi de la campagne de Napoléon en Egypte. Je vous fait grâce des croisades. Bonne recherche.

     

    • #1100067
      le 23/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Fdouli

      Sérieusement, quel est l’intérêt d’un tel commentaire ? Marion Sigaut a vécu en "Israël" où elle appris l’Hébreux. C’est à l’occasion de son séjour là-bas qu’elle fut amenée à constater de l’effarante réalité des Palestiniens qui la conduisit à les soutenir dans leur combat et à apprendre l’Arabe. S’il y a bien une personne respectueuse et de la culture arabo-musulmane et de l’Islam, c’est elle ! Elle est probablement la meilleure incarnation de l’esprit E&R, regardez sa conférence à Batna et vous nous parlerez ensuite de son hostilité envers les musulmans !
      https://www.youtube.com/watch?v=e8d...
      http://www.egaliteetreconciliation....


  • Le récentisme est une énième tentative francmac de faire table rase du passé chrétien de la France. Il ne suppriment pas l’Egypte des pharaons ou la Renaissance (2 périodes adulées par les frères) mais le moyen-âge, c’est à dire l’âge d’or de la chrétienté. Suffit de chercher où tombe le boulet pour comprendre qui tient le canon.

     

    • ça n’a pas trop de sens car comme tu dis les FM s’apparentent aussi aux anciens bâtisseurs des cathédrales !
      CDLT


    • #1100048
      le 23/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ brice willous

      Oui, c’est exactement cela, cependant si le "Moyen-Age" (rien que le terme, cela ne donne pas envie !) est documenté et sa chronologie bien établie (allez au musée de Cluny constater des merveilles de cette époque qui n’a pas existé), quelques approximations en particulier sur les hauts personnages historiques demeurent.
      Non, le véritable et énorme problème chronologique se situe bien avant et pour les raisons développées par MaxC dans ce post. Jamais l’Histoire de l’Antiquité ne pourra entrer dans le petit nombre de siècles qui arrangent les bidons de nos zélus. La période de la spiritualité triomphante doit donc disparaître au profit de la nouvelle religion en gésine, c’est ainsi, ceux qui écrivent l’Histoire l’on décidé !


  • Ah dis donc ! Ca déchaine les passions ce sujet.

    Le truc là-dedans,c’est que je crois que tout le monde a un peu raison et un peu tord.
    Le sujet piège par excellence.

    A mon avis c’est sûr que l’Histoire a été un peu bricolée.
    Mais de là supprimer 1000 ans ...ça fait beaucoup a mon avis..

    En creusant réellement la question ,
    je me suis rendu compte que le calendrier grégorien
    a été décidé par un concile des siècles après l’événement
    considéré comme "le point de départ".

    Et comme si cela ne suffisait pas ,
    les égos démesurés d’empereurs romains ont finis de foutre le bordel.

    Au final,y’a un petit battement de quelques siècles,a minima.

    Rien qu’en ce moment il y a 5 grands calendriers qui sont usités dans le monde.
    Grégorien,judaïque,musulman ,védiques et chinois.
    Et pas un seul ne dit la même chose.
    Ca serait trop simple.

    C’est tout le problème d’avoir découplé le Temps humain du Temps Universel.

    Les civilisations amérindiennes avaient vraiment tout compris.

    Pour simplifier, si un 21 Juin est un lundi,ça sera toujours un lundi.
    Et ce sera toujours le début de l’été.Pas de décalage.Invariable.
    Pas d’années bissextiles ,que dalle..

    Tout est prévu ,anticipé. Synchronisé avec la mécanique céleste.
    (La manière dont ils ont inclus les 6 heures de décalages annuels dans leurs calendriers est stupéfiante.
    Pour rappel c’est a cause de ça qu’on a un jour de plus tout les 4 ans.
    Sinon,au bout d’un moment ,du prends tes forfaits de skis un 17 Juillet...)

    Mais je m’éloigne du sujet ...

     

  • Très déçu de Marion Sigaut. Cela montre une profonde violence contre une thèse non "mainstream". Résumer les travaux de Fomenko au calcul statistique des proportions est simplement ridicule. De plus, ces personnes ne sont, ni mathématiciennes, ni statisticiennes pour se permettre d’évaluer les travaux de Fomenko, un mathématicien respecté dans le monde entier à l’inverse des ces deux dames. Cette vidéo est plutôt de la moquerie qu’autre chose. François de Sarre est un très bon ami à moi. Il a prit contact avec Marion Sigaut afin de lui soumettre certains faits, et lui préciser que son ouvrage a été ecrit en 2005 (lorsque le récentisme était encore presque inconnu en France). Depuis son ouvrage, existe en papier et a été dûment rectifié et augmenté... Il lui a précisé que, de plus, son ouvrage se base sur la théorie des 2 grandes périodes de Peste, et sur le cataclysme d’une comète. (Cette théorie a été renforcée par la sonde spatiale "Rosetta" qui commence à en dire davante sur des particules spatiales purulentes et nocives, découvertes il y a peu dans l’espace, et certainement à l’origine de la Peste d’après les premières analyses (voir sur internet). Ces dames résument le récentisme à "Des Vidéos" et quelques textes courts sur internet... Elle n’ont lu (apparement) aucun ouvrage concernant le sujet. N’oublions pas que Marion Sigaut (dont je respect le travail, ce qu’elle devrait copier concernant les autres théoriciens) pourrait aussi être attaquée sur le ridicule des ses thèses. La thèse qui dit que louis 16 "serait certainement pédophile" et que Damiens lui en aurait certainement voulu ; car le père d’un des enfants.... Cela aussi pourrait être montré du doigt pour être tourné en ridicule...
    Le probleme (pour terminer) est que le récentisme touche une corde sensible ; il touche au Roman National. Le récentisme ne peut être abordé que par des hommes et des femmes libres, totalement libres... Un nationaliste ou un Royaliste (par ex) ne peuvent remmettre en cause des personnages historiques (sauf si intellectuellement et totalement libres). Dans ces histoires, c’est l’émotionnel qui prime sur la raison.
    Je tiens à ajouter que Marion Sigaut n’a toujours pas répondu à François de Sarre sur le fond. A savoir par exemple, POURQUOI N’A T-ON AUCUN DOCUMENT DATANT DU MOYEN ÂGE ?. Une question parmie d’autres dont Mme Sigaut n’a jamais répondue.
    Ce message s’adresse surtout aux personnes qui n’ont pas forcement besoin de Mme Sigaut pour penser et réfléchir...

     

    • POURQUOI N’A T-ON AUCUN DOCUMENT DATANT DU MOYEN ÂGE ?

      le minimum serai quand même de se renseigner avant de tenir ce genre de propos péremptoires totalement infondés

      voici des milliers de documents médiévaux ( consultable car numérisés ) disponibles rien que dans les bibliothèques suisses

      http://www.e-codices.unifr.ch/fr

      consultable ici un grand nombre de manuscrits médiévaux à la BNF

      http://gallica.bnf.fr/?lang=FR

      et ce n’est qu’une toute petite partie des documents disponible en Europe


    • Cher ClaudeB.

      C’est très intéressant.

      1) Le Moyen Âge est évalué en France ; de l’an 500 à 1500 (environ ; soit la découverte de l’Amérique ou le début l’imprimerie avec Gutenberg). Sauf que dans beaucoup d’autres pays, le moyen âge n’a pas du tout la même fourchette. C’est d’ailleurs très bien expliqué (officiellement) sur les bancs des universités. Il peut s’arrêter entre le 12ème siècle et le 15ème siècle selon les pays. C’est un peu le même principe qu’avec les différentes écoles et visions cartographiques...bref..

      2) Vos liens vers les banques de documents nous démontre bien qu’aucun document ne remonte plus loin que 1150 à 1250. Et pour ceux-ci, comme vous le verrez, la datation est faite par supposition (materiaux, style, etc.).

      3) Vu de France : Il n’existe pas de document "daté" du début de l’ère moyen âgeuse, ni du moyen âge central, il n’existe des documents que du "Bas Moyen Âge" (la fin de l’ère). Avoir des documents de la fin du moyen âge n’est pas la même chose (documents souvent re-datés, ré-estimés, etc..). Les sources du bas moyen âge sont très souvent discutées par les historiens officiels. J’ai moi même étudié de nombreux documents du moyen âge, ayant effectué des études d’Histoire. Le problème de la datation réelle se pose systématiquement, prenant en compte différents facteurs. Un consensus est régulièrement établi afin de figer la date. Quelques fois, la science vient aider les datations, et souvent des surprises sont au rendez-vous...

      4) Je vous signal que le moyen âge débute au 6ème siècle.... Avoir des doument de la fin de l’ère vu de l’occident de l’ouest, et avoir des document "Du Moyen Âge" n’est pas la même chose. Où sont les document de l’an 500 à l’an 1000/1100... ? (encore une fois vu de France).

      5) Ne jamais oublier que le récentisme n’est qu’une "proposition" comme beaucoup de thèse avant de devenir officielles. L’Histoire est une enquête comme le démontre l’étymologie du mot. Que faire d’autre que proposer pour un historien. L’Histoire c’est établir des potentiels scénarios...

      J’ai bien-entendu d’autres arguments, mais j’arrête ici, ne pouvant bien-sur pas bien développer ici, et étant restreint par la longueur du message.

      En tout cas, merci d’avoir fait l’effort du débat contradictoire.


    • Cher ClaudeB.

      J’ai omis un détail très important, c’est que les documents "datés" (la plupart de la fin de l’ère), ont été datés très longtemps après, car pas de mention de date à l’origine. Un document dit du Moyen Âge peut très bien avoir été daté en réalité en l’an 1720. Dans ces cas, la datation se fait par des indices laissé dans le texte (monnaie employée, language, style du texte, indices sur la dynastie, matériaux utilisés, etc...).

      Ca c’est pas le récentisme qui le dit, c’est la méthode officiel...


    • #1101026
      le 24/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Omar & Claude B

      Allez, soyez beaux joueurs, vous avez perdu, ne vous ridiculisez plus !
      Sinon, Louis XVI n’est pas Louis XV et Marion Sigaut n’a jamais affirmé que le second était pédophile... mais c’est un détail ! Comme ce détail qui me dit que Fomenko n’est plus mathématicien car il s’était complètement discrédité devant ceux dont il aurait voulu faire ses pairs. La famille des mathématiciens est toute petite, si l’un d’eux dit une connerie, sa réputation est faite... et son fonds de commerce disparaît.


    • " Vos liens vers les banques de documents nous démontre bien qu’aucun document ne remonte plus loin que 1150 à 1250."

      Omar , je pense que vous n’avez pas bien examiné les liens proposé
      il a plusieurs centaines de documents datant d’avant l’an mille dans chacun des deux catalogues

      les documents mérovingiens et carolingien originaux étant parvenu jusqu’a nous sont rares en comparaison des documents des périodes suivantes , mais même rares ils se comptent en milliers dans toute les bibliothèques européenne

      je pourrai vous donner le lien vers tout ceux qui sont numérisé et consultable si vous le souhaitez

      quand au datations, les première mentions de dates qui font référence à la naissance du Christ, apparaissent vers 725 en Angleterre et dans le nord de la France , on commence à les trouver plus régulièrement à partir du règne de charlemagne , notamment dans les anales de différentes abbayes , à partir du 12ème siècles la majorité des documents officiels en France sont datés de cette façon
      ( voir le trésor des chartes , archives du royaume de France constitués à partir de 1204 à l’instigation de Philippe Auguste, constitué de milliers actes officiels , parfaitement daté dans le texte original )

      les exemple sont nombreux , on les trouves dans des multiples livres traitant du sujet
      je ne vais pas inonder cette page de lien , mais voici deux exemples de documents numérisés portant une date

      http://upload.wikimedia.org/wikiped...
      Acte de donation du roi de Bourgogne Rodolphe III à l’abbaye de Saint-Maurice d’Agaune
      daté de cette façon dans le texte
      du 8e jour des calendes de mai, de l’an de l’Incarnation du Seigneur 1011, sous la 19e année du règne de Rodolfe, fait à Aix

      ou cette page des annales de St Gaal
      http://www.e-codices.unifr.ch/fr/cs...
      ou est décrite l’éclipse de 5 mai 840 daté de cette façon
      W [symbole donné dans la chronique pour l’année DCCC] . XL . Hludovicus imperator obiit & eclypsis solis facta est . III . NON(as) . MAI(as) . [c-à-d. : "ante diem tertium Nonas Maias"]


    • #1101305

      POURQUOI N’A T-ON AUCUN DOCUMENT DATANT DU MOYEN ÂGE ?



      Moi qui suis en recherche, et qui travaille avec des sources médiévales de toute époque, ça me pique les yeux de lire des trucs pareils...
      Cadeau :
      http://gallica.bnf.fr/


    • #1101309

      2) Vos liens vers les banques de documents nous démontre bien qu’aucun document ne remonte plus loin que 1150 à 1250. Et pour ceux-ci, comme vous le verrez, la datation est faite par supposition (materiaux, style, etc.).



      Il y a beaucoup de documents d’époque carolingienne.


    • #1101452
      le 25/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Ulfberht (Mansur)

      Moi, ce qui m’a piqué les yeux, c’est le document original écrit de la main de Jehanne d’Arc que j’ai eu en mains il y a peu, croyez-moi ou non mais l’émotion était intense, de ce genre d’émotion qu’on ne simule pas ! Cette écriture "patte de mouche" mais réellement lisible et déterminée en dit très long sur celle qui l’a couchée sur le papier...


    • Cher Heureux qui, comme Ulysse...

      1) Que ce soit Louis 15 ou Louis 16 (navré pour le dérapage de la plume) : je ne vois pas où ta remarque me fait avoir tort sur mon message... A part ca, qu’à tu à répondre mon ami ? Que ce soit Louis 15 ou Louis 16, cette thèse est tout simplement ridicule si l’on veut la tourner en dérision.

      2) Ton histoire disant que Fomenko s’est rendu riducule est fausse tout simplement. C’est un mathématicien respecté jusqu’aux Etts Unis. Si tu n’a que des choses comme ca à dire, on ne va pas aller loin avec toi (bien que je te respecte et tu ai l’air sympa..)

      Enfin bref... C’est gentil d’avoir voulu rentrer dans le débat, mais essaye au moins (s’il te plaît) d’affirmer des choses vérifiée et exactes (et cohétentes).


    • Cher Ulfberht (Mansur) .

      Comme ce cher Claude B, vous ne nous avez rien donné. Ou sont les documents (authentiques et non recopiés) de debut du Moyen âge et du Moyen Âge central ? Tu ne répond pas du tout, tu donnes le lien vers une banque de document (même pas pris la peine de chercher...

      Tu sais ; moi aussi j’ai travaillé en Université pendant des années, à étudier des sources, et étudier ce qu’est une source. Maintenant j’ai un metier qui me permet d’étudier ca constamment et de débattre avec les 2 partis... C’est d’ailleurs pour ca que je sais que aucun document daté et authentifié à 100% ne remonte avant le Bas Moyen Age, et les document de 110 ou 1200 sont déjà daté en rapport à l’aspect du livre, et à d’autres critères. Et les document du bas moyen âge (la fin de l’ère) ont pour la plupart été daté 100 ou 200 ans après...

      Personne ne répond sur ca ... c’est dingue quand même... Vous êtes tous dans l’émotionnel, et non dans la raison...

      Si tu travail réellement avec des sources du Moyen Âge Ulfberht (ce que je ne crois que moyennement après ton intervention pour nous donner simplement le lien vers Gallica) ; alors dans ce cas ; Fait le Boulot, montre nous une source...

      Pour ceux qui disent qu’on a des sources Merovingienne ; je préfére ne pas répondre tellement c’est absurde ; qu’il s’aperçoivent eux même de leur ânerie.

      Bien à vous tous chers amis..


    • #1101559
      le 25/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Omar

      Là, c’est certain, un tel argument d’autorité est imparable, puisque Fomenko est respecté jusqu’aux USA, je suis obligé d’admettre votre illustre expertise et le caractère irréfragable de votre preuve. Sinon, envoyez-moi plutôt un gradé, je ne puis moralement jouer plus longtemps, merci pour votre participation.
      Si vous saviez...


    • Heureux qui, comme Ulysse...

      Peut importe Jeanne d’Arc, en matière de source. D’autres historiens tentent d’expliquer que J. d’Arc n’a pas existée. Ce n’est pas mon cas. Je et On te parle que aucune source n’est plus ancienne que 1100/1250 (+ tout ce que j’ai essayé de développé en quelques phrases). Toi tu me parles de Jeanne d’Arce (15ème siècle)... Tu es un farceur toi n’est ce pas.. ?...

      (Au passage, tu viens de nous démontrer à quel point l’émotionnel est au dessus de la raison avec tes larmes).


    • Cher Heureux qui, comme Ulysse...

      Pas du tout. Concernant Fomenko, je répond simplement a ce que tu disais, soit : que Fomenko s’était ridiculisé par ses frêres mathématiciens. C’est faux... Il est respecté jusqu’aux Etats Unis... Tu comprends ?....

      Ca tu le sais très bien que j’ai dit ceci à cause de cela... Je ne comprend pas vraiment d’ailleurs vous avez répondu ca...

      En plus, je ne partage pas les thèses de Fomenko, mais je n’aime pas que l’on dise des bêtises et des âneries sans restrictions juste pour descendre quelqu’un qui vous gènes.


    • Les personnes qui me parlent de sources Carolingiennes ou Mérovingiennes (authentiques et non-recopiées) se rendrons compte elles-mêmes de leurs bêtises... Franchement...

      C’est vraiment absurde. C’est un fait... Il n’y en a pas... Pas de sources avant 1100 / 1250...

      Qui peut "Prouver" le contraire ? Vraiment "prouver"... Pas élucubrer sur le sujet. Vraiment "Prouver".


    • Pour les personnes qui affirment que nous avons des documents authentifiés et daté des Mérovingiens :

      1) C’est pas moi qui le dit, c’est Jean Hardouin, Historien (et Père) -l’an 1600/1700- : Dixite : "Il n’existe aucun document de l’époque Mérovingienne". (Nullum Documentum).

      2) C’est un fait, il n’en existe pas, aucune source datée et authentifiée n’est présente dans nos archives. Nous ne posédons que des textes et des représentations effectuées par la suite et/ou non-datées.

      3) Le fait qu’aucun contradicteur ne réponde de manière juste et précise à ceci, prouve pour le moment qu’il n’y en a pas.

      (Rappelez-vous cette phrase :
      " Il ne faut pas se demander comment cela est possible techniquement. Ceci est possible techniquement, puisque ceci a eu lieu.[...] Il ne peut pas y avoir de débat sur leur existence "

      (une réponse donnée au travail d’un de nos contemporains persécuté encore aujourd’hui).


    • Un point sur cet argument du papier chopé aux chinois en 700 et des cahuetes et de ces écrits qui « n’existeraient pas avant le XIIè Siècle », qui, après une petite recherche, me parait totalement fallacieux :

      tout de même étrange d’avoir ce genre de manuscrits de l’an 699, alors que le papier est sensé (d’après l’histoire OFFICIELLE) n’avoir été découvert QUE par les Chinois et rapporté en Europe que 1 siècle après…
      http://www.e-codices.unifr.ch/fr/se...

      Le papyrus fut interdit à l’exportation du 2ème au 6eme Siècle par les égyptiens, il s’ensuit une diminution consécutive de la production d’ouvrages écrits, et une explosion du prix des moyens d’écriture.

      Toutefois, au IIè Siècle, comme dans tout conflit, et en réponse à cette pénurie de papyrus, la méthode du parchemin ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Parchemin ) a alors été développée pour la bibliothèque de Pergame, farouche concurrente de la bibliothèque d’Alexandrie.
      Pour rappel, cette dernière aurait brûlé peu de temps après (ici, une controverse existe). Le parchemin était utilisé soit sous forme de feuille, soit de volumen (rouleau), soit de codex (qui s’impose a partir du Vè Siècle). Le parchemin étant plus difficile a produire, mais aussi beaucoup plus résistant que le papyrus, et pliable. L’apogée de cette technologie ayant été atteint avec le « papier Velin » (en réalité du parchemin de grande qualité réalisé vers la fin du Moyen-âge). le terme « papier » ayant été utilisé de façon générique pour le papyrus, le parchemin et le papier a proprement parler ).

      En outre, il y eut aussi le papier de coton, développé a la Mecque au VIIIè Siècle, dont le secret aurait été arraché aux chinois. Il y eut aussi le papier de chiffon, qui a pu prendre son essor notamment avec les avancées dans le domaine du textile (métier a tisser a pédale). En l’absence de « papier », on fait flèche de tout bois.

      Ceci permit a Grégoire de Tours, notamment d’émettre une Bulle en faveur de l’Abbaye de Tournus en l’an 876.
      cf. page 34 de ce livre : https://books.google.be/books?id=7Z...

      Bref le truc sur les écrits qui n’existeraient pas avant le XIIè siècle, je vois pas trop d’où ça sort ...


    • question textes, vous pouvez faire une petite visite en venitie, Frioul et bosnie, là les textes y sont, gravés dans la pierre, c’est l’époque du plus bas moyenage de 500 à 900 il y a même aussi les textes en bas latin de l’antiquité tardive genre 2ème 3ème siecles, vous avez les textes et les édifices sur lesquels ils ont été gravés, époques de guerres, de conflits, en gros l’époque lombarde et avant elle l’empire romain décomposé et les cités-états des princes évèques. toutes ces régions sont une mine d’or pour l’histoire, je veux bien qu’on puisse tricher avec les textes, mais avec l’architecture c’est impossible, (l’évolution et l’invention technique ça prend un minimum de temps, les styles mettent du temps à se former . allez faire un tour là bas, chaque petite ville à son trésor et vous verrez de visu les vestiges d’une époque que l’on ne peut voir nulle part ailleurs en europe. cela va de la basilique en briques du 3ème siècle à la chapelle lombarde en pierre du 8ème siècle et tout ça est couvert d’inscriptions
      curieusement pas de roman dans ces régions on passe directement du post lombard au pré gothique, pas très étonnant en fait, roman veut dire romain pour les gens du nord (italien en fait) tout ça pour dire que ces fameux siècles manquants se trouvent en Italie,(je parle des textes et des monuments) le reste de l’europe était en totale décadence, évident qu’on n’y trouve pas beaucoup de traces.
      aux récentistes : étudiez l’architecture de l’italie du nord et la civilisation lombarde et vous remplirez votre trou noir


  • Cela ne suffit pas pour me convaincre, désolé.
    Pour que cela soit complet, il faut maintenant une interview d’un récentiste.
    Les absents ont toujours tort.

     

  • Salut Omar.

    Sur wiki je lis ca : Selon Anatoli Fomenko, l’Histoire ne commence qu’au xe siècle de notre ère. Jésus aurait été crucifié en 1083 à Constantinople. Nombre de dates nous sont parvenues avec un "i" ou un "j" suivi de chiffres : i235 ; j322.

    Je voudrais savoir si c’est vrai, si c’est la these que ce monsieur defend.
    Si oui, comment c’est possible par exemple que le dernier prophete de l’islam, Muhammed asws, né au 6eme siecle du calendrier gregorien, parle de Jesus si ce dernier est né au 10eme siecle.

     

    • #1101326

      C’est une bonne remarque, puisque les tenants du "récentisme" ne prennent pas en compte les abondantes sources musulmanes... qui pourtant corrobore totalement l’histoire européenne soit disant inventée par l’Eglise !


    • #1101398
      le 25/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Khaybar

      Vous ne risquez pas d’avoir de réponse, toutes ces personnes sont en service commandé et ne servent qu’à préparer la suite que nos zélus ont prévue pour nous.
      Il font dans le religieux, pas le spirituel, et c’était même la particularité des "Egyptiens" et des prêtres au Temple ! La connaissance scientifique permet, par des effets spéciaux associés, de créer une illusion très pratique quand on souhaite incarner le faux-Messie, restons dans le registre hautement spirituel du Christ et du prophète des Musulmans, et cette imposture ne sera plus possible. Ne nous trompons pas, l’Eglise catholique et l’Islam d’aujourd’hui sont infiltrés par les illusionnistes du Temple, retournons aux racines de cette continuité réellement spirituelle de l’Humanité et nous ne risquerons plus rien. Nous allons bientôt assister à festival de trucs "New-Age" (le récentisme est un élément parmi d’autres) à grand renfort de météorites et d’événements célestes spectaculaires, mais tout cela n’a qu’un seul but, tenter de faire de nous des croyants, pas des êtres spirituels !
      Rendons-nous au cinquième siècle avec un hélicoptère, une paire d’enceintes acoustiques et une lampe stroboscopique et nous vivrons grassement des offrandes de ceux qui nous prendront pour des dieux !


    • Merci pour ta remarque Khaybar, et l’effort du débat avec ta remarque pertinente. C’est très interessant.
      Sache que ; les écoles Russes -dont je ne partage pas les thèses- (Fomenko, Morosov, Kasparov, etc..) sont bien différentes des écoles Françaises (de Sarre, Carette et depuis peu Dortiguier) et des écoles Allemandes (Kuhn, Heribert Illig, Uwe Topper, etc..).
      La thèse de Fomenko est totalement propre à Fomenko...
      Fomenko dit exactement que : les premières civilisations commenceraient au 5ème siècle, et qu’un trou serait non explicable, et il ajoute des estimations en bon statisticien... Il dit que Jesus aurait été crucifié en l’an 1086, et il dit concernant l’Islam, qu’il n’aurait pas plus de 500 ans. Certains théoriciens renforcent ceci en expliquant que les arabes ne figeaient l’Histoire que oralement (selon les tribus). Que le Coran est texte particulier qui ne détient "aucune date, ni autre notion de temps". Le Coran n’est donc, pas un indice en matière de temps. l’Histoire de L’Islam n’a jamais été remise en cause par les récentistes, mais seule les corrélations de la datation sont remis en cause. (Encore une fois, les français ne partagent pas les thèse russes).
      Beaucoup de récentistes supposent que Jesus n’a pas existé (voir Emilio Bossi) et qu’il ne s’agit que d’un mythe perpetué depuis ; ce que nous applelons : l’Antiquité (tanto vu comme une étoile, tanto vu comme un personnage historique, tanto vu comme un messie des religions) ce que je ne crois pas personnellement, et ce que ne crois pas les Récentistes Français. En France et en allemagne, l’Histoire récentiste est plutôt basée sur les véstiges beaucoup trop propres et récents (ex : le palai de Docletien à Split), sur les périodes de Peste, sur le nombre incroyable de grands personnages portant le même patronyme et donc, de la difficulté des anciens hsitoriens et chroniqueurs à les différencier.

      Il y a tant à dire sur le sujet...


    • Cher : Heureux qui, comme Ulysse...

      Désolé mais tu vas loin avec ton raisonnement sur les récentistes "New Age".
      Franchement je décroche à ce stade... Si tu réponds ceci à des questionnement à peu près structurés des récentistes, je te jure que je ne peux que décrocher...

      Pierre Dortiguier est un Illuminé , C’est ça ? Tu vas loin mon ami...


    • #1101841
      le 25/01/2015 par Vincent Martin-Pavaillié
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      Heureux qui, comme Ulysse...,

      Un peu de documentation qui va dans le sens du récentisme pour la religion musulmane, et, en tant que catholique je considère aussi les possibilités de falsification ou d’aménagement de la religion catholique romaine. Si Pierre Dortiguier accepte de reconsidérer sa religion musulmane il serait intéressant que Mme Sigaut se donne la même peine :



      Au fil de ma lecture du Coran, de la biographie de Mahomet, de la découverte du discours musulman et de mes discussions avec des amis musulmans, je n’ai jamais pu me départir d’un sentiment de malaise vis à vis de cette religion. J’ai alors cherché à en savoir davantage sur sa vérité, et donc sur ses origines historiques.

      C’est ainsi que j’ai découvert le travail du Père Edouard-Marie Gallez, docteur en théologie et histoire des religions, et que je l’ai rencontré. Sa thèse, intitulée Le Messie et son prophète et nos échanges m’ont fait découvrir quantité de recherches historiques passionnantes. Elles ont transformé ma vision de l’islam, en me révélant une tout autre histoire que celle que le discours ambiant veut faire croire : l’islam n’est pas le résultat d’une révélation divine – ou de la prédication de Mahomet – mais celui d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans des croyances juives et chrétiennes dévoyées, et manipulé par les premiers souverains musulmans pour satisfaire leurs visées de domination politique.

      Cette découverte restait encore à ce jour quasi inconnue du public. La faute sans doute à la complexité du sujet et à son caractère très sensible qui l’ont confinée dans les cercles très restreints de la recherche. Comment alors la rendre accessible au plus grand nombre ? C’est ce à quoi j’espère contribuer avec le Grand secret de l’islam, fruit d’un long travail personnel et de ma collaboration avec Edouard-Marie Gallez. Ce petit livre se présente en effet comme une mise en perspective historique des principaux résultats auxquels il a abouti, s’appuyant sur les travaux de l’impressionnante cohorte des chercheurs sur lesquels il se fonde.

      Au monde de découvrir maintenant quel est le “grand secret” de l’islam.

      http://www.forum-religion.org/islam...




      Le Grand Secret de l’Islam : la Vérité sur Mahomet et les origines hérétiques de l’Islam

      https://www.youtube.com/watch?v=ELt...



  • D’ailleurs, on ne peut supprimer mille ans d’histoire européenne sans supprimer la même période de temps dans les chronologies d’autres civilisations sans aucun lien avec la nôtre : indienne, chinoise, précolombienne, etc. Ce simple raisonnement suffit à balayer la théorie récentiste.

     

  • On ne peut pas dire que le récentisme soit démonté par cette vidéo, et je regrette le parti pris des intervenants ainsi que les sources. On comprend combien il est difficile de dépasser ce que l’on prend et croit pour vrai mais le récentisme est bien plus complexe que ce qui est décrit. Il se pose des questions comme par exemple : ou sont les originaux des écrits de Platon et d’Aristote ?
    On voit bien que le débat n’est pas posé et que les internaute retiennent qu’il s’agit d’un retrait historique de 1 000 ans, ce qui est absolument faux. Le débat porte sur une période allant de 300 à 500 ans et sur la dernière période de l’empire Romain. Peu le savent mais la majorité des monuments pourtant gigantesque de Rome ont été déterrés au 19 e siècle....L’Histoire du moyen âge et de son avènement se déroule sur 3 siècle du 11eme au 14eme ... L’étude du récentisme s’interesse surtout au millénaire le précédent.

     

    • Merci Aldebaran.

      Enfin une reflexion et une vision multipolaire...

      Chaque écoles à ses propres thèses (comme dans l’étude de l’Histoire officielle en général).

      Les récentistes français disent en général que le trou (pour faire court) est de 250 à 500.

      Pour les allemands, je crois que ca va jusqu’à 500/800 ans... Pour les Russes, ils osent aller jusqu’à 1000 ans.


  • N’IMPORTE QUOI !

    Je ne sais pas encore de façon formelle si Fomenko a raison ou tort, mais à cet instant T je souhaiterais vivement réagir aux vidéos de Marion Sigaut et Claire Colombi (celle ci ainsi qu’une autre de près de 2 h sur You Tube) pour dire qu’à cet instant T, entre les arguments de Fomenko et ceux de Sigaut et Colombi, il n’y a pas photo : Fomenko mène largement avec un score de plusieurs dizaines de manches à zéro !

    Tout d’abord, Marion Sigaut affirme que les récentistes veulent effacer “1000 ans de splendeur catholique”. (Quel parti pris lorsqu’on sait à quel point l’Eglise chértienne était intolérante il y a quelques siècles encore !) De plus, on ne peut pas dire que Fomenko efface quoi que ce soit : c’est juste que des tas d’événements historiques sont mal datés (avec notamment des décalages de 330 ans environ, 1150 ans environ, et 1800 ans environ), ce qui entraîne des superpositions, rendant l’histoire très confuse ! C’est sûr que c’est un peu complexe à comprendre de premier abord, mais il faut prendre le temps de comprendre !!!

    D’après Marion Sigaut et Claire Colombi (MS et CC), Fomenko ferait passer directement de la chute de l’empire romain à la réforme protestante ! Effectivement, elles n’ont pas lu Fomenko, et s’il est vrai qu’il n’existe pas de VF, le livre a été traduit en anglais, il fait 7 volumes, et j’invite ces dames à lire le tome 1 au moins, qui est extrêmement documenté… C’est la moindre des choses que de lire un livre avant de tenter de le démonter !!! J’INVITE D’AILLEURS L’ENSEMBLE DES INTERNAUTES A LIRE AU MINIMUM, COMME JE L’AI FAIT, LE TOME 1 DE FOMENKO EN ANGLAIS, AFIN QUE NOUS PUISSIONS AU MOINS TOUS AVOIR LA MEME BASE DE TRAVAIL DANS NOS DISCUSSIONS.

    Selon MS et CC, les “collaborateurs” de Fomenko ne sont pas nommés ! Elles n’ont pas lu le livre ! Tous les noms sont dans le livre, ainsi que leurs titres : ils sont tous, comme Fomenko, bardés de dplômes ! : Ce sont des universitaires reconnus. Fomenko est docteur en mathématiques !

    MS et CC affirment que Fomenko et ses collaborateurs n’ont pas lu les chronologies qui leur servent de base statistique, c’est absurde : elles n’ont rien compris du tout !!!! (et pour cause, elles n’ont pas lu le livre). Donc leur argumentation est totalement bidon ! Fomenko ne dit jamais, comme elles semblent le croire, qu’un “même nombre de paragraphes” renverrait à deux “mêmes personnes”. C’est vraiment pitoyable de critiquer sans lire un livre !!!


  • QUESTIONS POUR MMES SIGAUT ET COLOMBI

    1. Pourquoi à Rome, comme à Split en Croatie, les maisons de la fin du Moyen Age/début Renaissance sont-elles directement encastrées dans les murs romains ? (dans ces deux villes, on ne trouve pratiquement aucun vestige datant des quelques mille ans entre les deux ?) Moi ça me semble absurde ! Où sont les constructions du début du Moyen Age (ceci est vrai dans toute l’Europe !)

    2. Pourquoi le grec a-t-il si peu évolué en 2500 ans, contrairement aux autres langues du monde qui ont évolué si vite au fil des siècles ? Moi ça m’a toujours intrigué...

    3. Pourquoi l’italien de Dante (1265–1321) est-il pratiquement identique au Latin, alors que mille ans se seraient écoulés ? Absurde aussi.

    4. Quand on regarde de quand datent les plus vieilles universités de France, on trouve Paris en 1200 ap JC, puis Toulouse et Montpellier dans les décennies qui suivent.. ; Or, en l’an 12 (sic) avant JC (sources J L Brunaux et Nora Chadwick, tous deux grands archéologues reconnus) a été fondée à Autun (sous Auguste) la première université de France par les Romains, où les élites gallo-romaines allaient apprendre les 7 arts libéraux. Cette université a prospéré quelques siècles (jusque vers le 4e s. ap JC). Il y en avait d’autres à Bordeaux et à Bayeux notamment !!!... Puis, un trou de mille ans ! Avant d’en retrouver plein, à Paris et donc ensuite ailleurs en France ! ça me semble totalement absurde, moi...

    5. Vers l’an zéro, on trouve les Vénètes de Venise (et leurs gondoles ?), les Vénètes de Vannes (Morbihan) défaits par César (Vannes s’appelle Gwened en celte).. ; Puis environ mille ans plus tard on trouve le royaume de Gwened (Vénédotie en Latin) au Pays de Galles... tiens, bizarre, on dirait qu’il s’agit des mêmes... à mille ans près !!! Cela me turlupinait depuis des années !!!

    6. On nous a toujours parlé des fameuses "peurs de l’an mille". Or, une simple recherche internet sur les sites les plus sérieux montre qu’en fait il s’agit d’un mythe... créé de toutes pièces, justement au 16e siècle !

    7. Où sont les oeuvres d’art (peinture ou sculpture) datant de la période se trouvant entre la chute de l’empire romain et la "Renaissance du 12e siècle" (trou de mille ans encore une fois) ?

    8. Où sont les écrivains datant de cette période ? Hormis St Thomas d’Aquin, on trouve une multitude d’auteurs grecs et latins avant, et une multitude ensuite, mais pratiquement RIEN entre les deux.

     


    • Pourquoi l’italien de Dante (1265–1321) est-il pratiquement identique au Latin



      Non, mais vous avez lu Dante pour affirmer une chose pareille ? Parce que moi oui, et je peux vous dire qu’il a écrit des oeuvres en latin et en italien. Celles en italien, je peux les lire, celles en latin non. Dante est celui qui a posé les bases linguistiques de l’italien et depuis, l’usage de l’italien écrit s’est généralisé.



    • Où sont les oeuvres d’art (peinture ou sculpture) datant de la période se trouvant entre la chute de l’empire romain et la "Renaissance du 12e siècle"



      En Italie du Nord, vers Varese, j’ai eu l’occasionde visiter les ruines d’une église datant du VI/ VIIème siècle avec des restes de fresque datant de cette époque. Les peintures étaient dans le style des mosaïques de Ravenne, et pas du tout dans le style du moyen-âge, ni dans le style renaissance.
      Et que faite vous de la querelle iconoclaste qui a duré dans l’Empire romain d’Orient de 723 à 843 ? Le sauvetage des icônes dans les monastères réfractaires n’ont-ils jamais eu lieu ?



    • Où sont les écrivains datant de cette période ? Hormis St Thomas d’Aquin, on trouve une multitude d’auteurs grecs et latins avant, et une multitude ensuite, mais pratiquement RIEN entre les deux.



      Jamais entendu parler des pères de l’Église ? - saint Jean Damascène (v. 675 - v. 749),
      - saint Grégoire le Grand - Pape, Docteur de l’Église (540 - 604)
      - saint Photius de Constantinople (+ 891).
      - saint Maxime le Confesseur - moine byzantin, théologien mystique - ( v.580 - 662).etc...

      Et des théologiens du Moyen Âge propres à l’Église catholique ?
      - Jean Scot Erigène - théologien et philosophe latin d’origine irlandais - (v. 810 - v. 870)
      - Saint Bernard de Clairvaux - Docteur de l’Église (1090 - 1153)

      Et de l’école de Chartre (X-XIIème siècle) : -Fulbert de Chartres (vers 970 - † le 10 avril 1028), Bernard Silvestre (vers 1100-vers 1165, ou vers 1075-vers 1126, Bernard de Chartres philosophe platonicien français du XIIe siècle (vers 1130-1160), Jean de Salisbury né vers 1115 à Salisbury en Angleterre et mort en 1180, est un philosophe et historien ..., Alain de L’Isle (avant 1128 à Lille (?) - 1202, abbaye de Cîteaux) théologien français, aussi connu comme poète, etc...
      avant 1128 à Lille (?) - 1202, abbaye de Cîteaux) est un théologien français, aussi connu comme poète.

      Et de Gerbert d’Aurillac (né entre 945 et 950 en Auvergne – mort le 12 mai 1003 à Rome), dit le « savant Gerbert », pape sous le nom de Sylvestre II de 999 à 1003, est un philosophe, un mathématicien et un mécanicien. Il contribua à l’introduction et à l’essor en Occident de la numération de position1, des tables d’opérations2 et des chiffres dits arabes.

      Et il y en a encore beaucoup d’autres.

      Avant de poser toutes ces questions, vous feriez bien de vous renseignez. Ce qui m’a frappé des vidéos des récentistes, c’est leur ton péremptoire sans jamais avancer aucune preuve pertinente. Il faut les croire sur parole. Alors qui a un peu de culture démasque vite la supercherie


    • #1103040
      le 27/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Cassandre

      N’entrez surtout pas dans leur (son) jeu... vous comprendrez qu’ils ne sont pas si nombreux qu’ils tentent de nous le faire croire...
      Leur spécialité est le conditionnement par la confusion et la manipulation mentale, jamais ils n’iront sur le terrain scientifique et il ne sert par conséquent à rien d’argumenter, sauf à bien connaître leurs techniques pour mieux les faire se dévoiler.
      En revanche, vous pouvez parfaitement continuer à développer sur l’Art byzantin par exemple, une pure merveille qu’il est utile de faire découvrir à ceux qui ne le connaissent pas. Prenez Sainte-Sophie à Constantinople, nous avons une prouesse architecturale bâtie au VI ème siècle et dont l’histoire est parfaitement documentée, comme la pose des mosaïques dont certaines sont du IX ème siècle... et sur lesquelles des personnages surmontés de christogrammes ne laissent que peu de doute sur ce qu’elles célèbrent ! Après, on nous vendra l’idée que des moines copistes ont grimpé sur ses murs avec un burin pour faire sauter les tesselles d’origine et y ajouter des IC XC partout, pourquoi pas. Il n’aura pas non plus échappé aux observateurs que la Mosquée Bleue et la Yeni Camii à côté qui furent construites bien après avec des matériaux plus actuels s’en inspirent fortement.
      Où cela devient plus ardu pour les faussaires, c’est lorsque les séismes qui ont marqué et l’édifice et la mémoire collective de cette région sont évoqués dans les récits historiques. Il sera je pense compliqué de faire admettre aux Turcs contemporains que le tremblement de terre récent à Izmit n’a pas eu lieu...


    • @Heureux qui, comme Ulysse...,
      Oui, vous avez raison, je perds mon temps. Je vois bien que malgré les arguments invoqués Max Houdin fait la sourde oreille. Et sa question sur les croisades 9. Pourquoi aurait-on justement attendu 1000 ans pour pour envoyer les Croisés faire les Croisades, et non pas juste quelques années ou décennies après la Crucifixion ? est simplement hallucinante...et absurde.

      En fait, j’ai trouvé le postulat de A. Fomenko qui est le suivant : l’histoire avance de manière linéaire. Donc pas de recul, pas de bond, pas de répétition etc.... Et avec un tel parti-pris il s’élance dans les calculs mathématiques et statistiques pour nous prouver son postulat qui n’est en fait qu’une hypothèse.
      Il prétend ne pas s’occuper de théologie, mais en comprimant l’histoire chrétienne, il la lésine justement, et rend incompréhensible toute théologie, parce que encadrée dans un modèle mathématique. La diable ne s’y prendrait pas mieux pour détruire la vérité du Christ !


  • QUESTIONS POUR MMES SIGAUT ET COLOMBI (SUITE)

    9. Pourquoi aurait-on justement attendu 1000 ans pour pour envoyer les Croisés faire les Croisades, et non pas juste quelques années ou décennies après la Crucifixion ? Pourquoi, une fois de plus, attendre justement 1000 ans, alors qu’il était tellement plus logique de faire ça lorsque la mémoire de cet événement était encore fraîche ? (ou au pire dans les 1ers siècles de notre ère)

    10. Pourquoi les vestiges romains sont-ils au dessus de l’éboulement du Granier en Savoie (écroulé en 1248) et non en dessous ? (je tiens cela de mon cousin qui m’en a parlé depuis des années et qui fait de l’archéologie avec des professionnels là-bas).

    11. Pourquoi Tintoretto a-t-il fait un portrait de l’empereur romain Vitellius, alors qu’il aurait vécu 1500 (! !!) ans après lui !!! Bizarre, quand même, non ? C’est pas mieux de prendre un modèle vivant ?

    12. Pourquoi les Italiens disent-ils Quattrocento et Cinquecento pour dénommer les années 1400 et 1500 ? Comme s’il ne s’était écoulé alors que 4 ou 5 siècles après JC !!!

    13. Pourquoi existe-t-il tant de dessins et peintures du début de la Renaissance où le "1" de l’année (censé représenter 1000) est en fait un i ou un j (comme iesus ou jesus), parfois séparé d’un point (!), comme si ensuite on avait mal interprété ceci et rajouté artificiellement 1000 ans à la chronologie ?

    14. Pourquoi Jésus est-il né justement sous le règne d’Auguste, premier empereur romain... sacré coïncidence, non ?

    15. Selon les livres d’histoire, Charlemagne, justement couronné le jour de noël de l’an 800 (ça pue l’arnaque !), était à la tête d’un empire allant de la mer du Nord à la Méditerranée, et de l’Atlantique aux Carpathes ? Hormis la chapelle d’Aix en Allemagne, où sont les vestiges archéologiques d’un tel empire ? Où sont-ils ???

    16. Pourquoi les plus vieilles églises de France ne remontent-elles jamais, sauf exception rarissime, à avant le 11e ou 12e siècle ? Non mais sérieusement ?

    17. N’est-il pas plus logique de penser que la "Renaissance" est en fait la suite logique de la chute de l’empire romain ?

    J’arrête là... J’attends des réponses argumentées à ces 17 points car ce sont de vraies questions ! Merci d’avance. Cordialement vôtre, mesadmes.

     

    • Juste, sur les Croisés... (je vais vous parler de la version officielle, ne vous énervez pas) ils n’ont pas été envoyés dans les premières années après la crucifixion PARCE QU’ALORS L’EUROPE NE SAVAIT MÊME PAS QUE LE CHRIST EXISTAIT ! Le christianisme est devenu "autorisé" vers le début du IVème siècle, avant il était persécuté par l’Empire Romain. Non mais franchement, avant de critiquer la version officielle, apprenez-la au moins, là on est au niveau CM1 (et sous Vallaud-Belkacem ce n’est pas peu dire).

      De manière plus générale... Faites bien attention à ce mouvement de "récentisme". Dans la "dissidence" nous sommes tous conscients du mensonge généralisé. Ces gens-là s’en servent contre nous car certains sont dès lors prêts à croire n’importe quoi dès que ce n’est pas la version officielle.

      Fomenko arrange la version officielle pour agrémenter un nationalisme russe frustré par la puissance des occidentaux catholiques. Ne le niez pas, c’est la vérité : tout ce qu’il dit arrange bien la Russie d’avant-communisme. Un peu comme un enfant de trois ans arrange la partie de football à sa sauce lorsqu’il la raconte à sa mère.
      De plus il met tout cela sur le dos des Jésuites du XVIème siècle. Un peu facile, non ?

      Dortiguier, il est quoi ? Eh oui, il est voltairien, il le revendique, allez voir sur son site. Vous savez qui était Voltaire, quand même. Tout ça pue la franc-maçonnerie... Ne tombez pas dans le piège.

      Cependant vos questions sont extrêmement intéressantes, et je promets d’y réfléchir. Surtout à celle du Mt Granier, parce que les autres sont en fait assez peu pertinentes.


    • Pour les croisades c’est simple, l’Europe a mis du temps à être convertie, à l’époque des croisades, l’Europe est totalement annexée par la chrétienté, il ne reste plus de terres non païennes à conquérir, et les chevaliers qui ont besoin de terre et de prestige pour exister sont envoyés se battre au loin plutôt que de foutre le bordel en Europe (je simplifie et explique vite fait).

      Pour Auguste et Jésus vous faites l’erreur de nombreux amateurs (comme les récentistes) qui est de donner trop d’importance à l’officiel. Officiellement "l’Empire" (ou plutôt le principat) naît sous Auguste, dans les faits, il naît sous Jules César, avant la naissance de Jésus...

      Pour votre question 11, elle n’a pas grand sens, justement la Renaissance se définit par un goût nouveau pour l’Antiquité, donc on se met à idéaliser des figures antiques... donc à les peindre. Parfaitement logique.

      Votre dernière question est la seule intéressante : j’ai un jour demandé à un récentiste de m’expliquer la cohérence de leur "nouvelle histoire", réponse : "on sait pas ce qui s’est passé"...

      Rien de concret quoi.

      Alors que l’histoire "officielle", est parfaitement cohérente : je la résume vite fait :

      L’Empire Romain victime de ses dissensions internes et de son étendue s’effondre progressivement, les "barbares" s’appuient sur l’Eglise pour régner en Occident, comme les Mérovingiens par exemple, les Carolingiens leur succèdent et créent un grand empire (je simplifie) conquérant les espaces païens (comme la Saxe), puis leur Empire se désagrège progressivement, à cause notamment des invasions "barbares" hongroises et viking la féodalité les remplace, ce qui est logique puisque des seigneurs locaux sont plus à même de répondre aux invasions, là on est aux alentours de l’an 1000, l’Europe connaît progressivement une poussée économique sur le 11ème 12ème 13ème siècle, ça se casse la gueule au 14ème, avec la guerre de 100 ans et la Peste Noire, puis la France gagne la guerre de 100 ans, et on parvient à lutter contre la Peste au milieu du 15ème siècle. Pendant toute cette période l’économie a progressé, l’Italie et notamment Venise s’enrichit au 15ème siècle, mais les portugais et les Espagnols découvrent de nouvelles routes pour les épices, et découvrent aussi l’Amérique, apportant un nouveau boum économique.

      Voilà, c’est du super résumé et du simplifié à outrance, mais tout le monde peut voir que c’est cohérent. Plus "tout est faux rien n’est vrai !"


  • Je n’avais jamais entendu parlé des théories recentistes de ce point de vue là. Pour moi, le recentisme est un théorie que j’ai découvert suite à ma passion pour l’histoire militaire et la stratégie au détour d’un texte sur le pourquoi la stratégie militaire a stagné quelques siècle au Moyen-Age.
    J’ai fais deux trois recherche et il m’avais semblé que le recentisme se concentrait principalement sur les trois/quatre siècles que sont le 5ème, 6ème, 7ème et 8ème siècle. Ça me semblait intéressant, comme le sont toujours les théorie historique, mais j’avais pas creusé.

    Autant trois siècles me semble théoriquement possible, malgré peut-être quelque incohérence vis-à-vis des autres calendriers, autant 1000ans d’histoire en trop me parait très farfelu surtout d’un point de vue de l’évolution linguistique de l’Europe.

    Une âme charitable pourrait-elle me donner le nom de cette théorie portant sur trois siècle car il m’intéresserait de la creuser, histoire de me faire mon avis.


  • #1101830
    le 25/01/2015 par Vincent Martin-Pavaillié
    Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

    Un de mes longs messages n’est pas passé mais ce n’est pas grave, ce sujet et les messages qui s’échangent içi sont passionnants.

    Par contre il y a UNE chose que Pierre Dortiguier a dit et que personne n’a relevé et je crois que c’est important.

    Il dit que face à certains événements qui peuvent arriver, le récentisme peut permettre de comprendre l’histoire et peut trouver sa place.

    Comprenne qui pourra.

    à 1 min 04



    "nous vivons une situation très dangereuse (...) si il y a un choc, le récentisme jouera un rôle"
    "En Iran des chercheurs mettent en cause leur propre histoire perse" (sont plus souples que nos dissidentes... réflexion camarade)
    http://www.dailymotion.com/video/x2...



    De plus Pierre Dortiguier remet lui même en cause l’histoire des origines de l’islam (sa religion au demeurant).


  • Mon cher Omar n’est ce pas paradoxal de prétendre que personne ne peut vous montrer des document carolingiens, ou mérovingiens, alors que quand quelqu’un vous donne des liens ou en trouver , vous prétendez ne pas avoir pris la peine de les regarder ?

    si vous prétendez que la Lune n’existe pas et que vous fermez les yeux quand quelqu’un tente de vous la montrer , vous risquez de rester à tout jamais dans l’ignorance

    alors dans une dernière tentative , je vais vous redonner des liens directs pointant sur des document de cette époque ( une toute petite partie de ce qui existe car la place ici est limité )

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Le roi Dagobert 1er ratifie un partage entre deux frères, Ursinus référendaire de Clotaire II, et Beppolenus, pour des terres situées dans le Rouergue.

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Le roi Clovis II confirme les privilèges accordés à sa demande à l’abbaye de Saint-Denis par Landry, évêque de Paris.
    Diplôme en latin daté du 22 juin 653, portant le monogramme royal et les souscriptions de nombreux évêques parmi lesquels Eloi, évêque de Noyon.

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Une dame nommée Clotilde fonde un monastère sur un domaine situé près d’Etampes. Fait à La Morlaye, le 10 mars 670 (ou 671).
    Diplôme mérovingien, en latin, portant de nombreuses signatures dont celle d’Angilbert, évêque de Paris.

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...

    Le roi Childebert II rend un jugement qui accorde à l’abbaye de Saint-Denis la terre de Hodenc-l’Evêque dans l’Oise.
    Diplôme en latin, scellé d’un sceau de cire brune, daté du 23 décembre 695.

     

    • j@akstee

      Déjà, le terme "reconquista" est impropre, il faut se rappeler qu’avant la conquête musulmane l’Espagne était majoritairement arienne contre un roi catholique.
      Or l’arianisme partage avec l’islam le même dogme sur la nature uniquement humaine du Christ. De là, la conversion se fait plus rapidement. La conversion à l’islam ne serait pas due à une guerre mais à une acculturation.
      Il ne faut pas non plus oublié la peste de Justinien qui a du favoriser une nouvelle religion.
      Il est impossible de conquérir l’Espagne en 3 ans (l’Empire romain a mis des décennies) pour 7 siècles de reconquête. Tout le monde sait qu’il est plus simple de reprendre ses terres de conquérir des nouvelles.
      A noter aussi, que tout le bassin sud de la Méditerranée avait des hérésies chrétiennes dont la christologie était proche de l’islam, d’où une conversion rapide. Puis je pense que les nouveau conquérant ont du imposé un ordre qui manquait.

      @ Cassandre.
      L’évolution de la langue et le Schisme avec l’Orient sont deux pierres qui vont contre le récentisme, à mon avis.
      Je vous conseille de lire "le papisme schismatique" de Vladimir Guétté, il montre les modifications liturgiques et dogmatiques de l’Eglise de Rome par rapport à l’Orient.

      Pour la langue, je pense que l’apport gaulois est plus important ce qu’on pense, du style la construction SVO et non SOV comme en latin. Le mot chat en gaulois est cattos pour cattus en latin. Pourquoi le mot chat viendrait du latin et non du gaulois.
      On peut penser le vice jusqu’à penser que le Latin est une langue crée au XVIème siècle^^.

      Mais je suis bien d’accord dans le récentisme il y a des évènements illogiques.


    • Merci ClaudeB, d’avoir répondu à Omar par rapport à l’époque Mérovingienne et Carolingienne, basée sur des documents d’archives.


    • Cher Claude B.

      - Document 1 : Pas daté, mention "sans doute établi en 628".
      - Document 2 : Daté
      - Document 3 : Censé être fait à La Morlaye, le 10 mars 670 ou 671. (Pas daté, estimation effectuée).
      - Document 4 : Daté
      - Document 5 : Non daté, estimé entre le 29/02/716 et le 29/12/716 (Inscription inéxistante comme vous le verrez.
      - Document 6 : Non daté, estimation de la date faite en rapport au contenu direct du dîplome.
      - Document 7 : Non daté, estimation de la date faite en rapport au contenu direct du dîplome, la trace d’un sceau plaqué disparu.
      - Document 8 : Non daté, estimation de la date faite en rapport au contenu direct du dîplome, ne porte qu’un signature et un monograme. Comme vous le verrez, la date noté sur le dos n’est pas du manuscrit.

      Il n’y a que 2 document daté...

      Sinon vous savez bien que je n’ai jamais dit que ces document n’existent pas.... J’ai dit, tout comme Pierre Dortiguier, ainsi que Jan Hardouin (historien de l’an 1600 à 1700), qu’il n’existe aucun document daté et authentifié de début du moyen âge, et du moyen âge centre. Il n’en exsite que du bas moyen âge...
      Et que les quelques documents qui peuvent être datés, l’on été, comme ceci furent les usages, plusieurs centaines d’années après.
      De plus, de nombreux doutes subsistes sur l’authenticité des documents datés, chez les hitsoriens. En effet, la contrefaçons à la fin du moyen âge était tellement courante (car lucrative), que le doute est présent, même chez les Historiens officiels. Par exemple, il a été avéré en 2007, en Allemagne, que plus de 80000 actes de notoriété datant du Moyen Âge sont des faux.

      Par contre cher Claude B, j’attend tes autres exemples... Et pour terminer, comme tu le vois, je n’ai jamais refusé ou ignoré tes réponses. Je suis là ne t’inquiètes pas... (Calme-toi...). Il me semble que tes premier documents datés de 1100 ou 1200, et que je t’avais déjà répondu (désolé si j’ai ratté des messages).

      Par contre, ayant du travail comme tout le monde, je ne pourrais pas être en mesure de répondre aussi fréquement dès lundi. Mais je dois dire que c’est un plaisir d’échanger des argument avec tout le monde ici.


  • Suite

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Le roi Chilpéric II confirme les privilèges d’immunité accordés par ses ancêtres à l’abbaye de Saint-Denis.
    Diplôme en latin portant la signature autographe du roi

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Charlemagne donne la forêt de Kintzheim au prieuré de Liepvre ("Vallis Lebrahensis") affilié à l’abbaye de Saint-Denis.
    Diplôme en latin du 14 septembre 774. donné à Düren, scellé d’un sceau plaqué, sous forme d’une intaille antique

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Charlemagne absout un comte nommé Theudald d’une accusation de lèse-majesté.
    Diplôme en latin donné le 31 mars 797, portant le monogramme royal et la trace d’un sceau plaqué disparu.

    http://www.culture.gouv.fr/public/m...
    Charles III le Simple confirme aux religieux de Saint-Denis, le 8 février 898, leurs droits et franchises dans l’enceinte de la ville et leur donne le bois de la Cage près de Saint-Ouen.
    Diplôme en latin, scellé d’un sceau plaqué et portant le monogramme royal.
    Document en latin portant le monogramme royal.

    je pourrai continuer longtemps comme ça cher Omar, mais peut être il serait plus utile de vous indiquer un livre ou vous pourrez admirer et étudier tout un florilège de documents qui selon vous n’existe pas

    Codices Illustres - Les Plus Beaux Manuscrits Enluminés Du Monde de 400 À 1600
    http://www.taschen.com/pages/fr/cat...

     

    • Quels sont les auteurs entre l’an 0 et l’an 1 000 ... Qui sont Tacite, Suétone ...et consort ... D’où viennent les écrits grecs ? Sur quel support ? Pourquoi tant de détail sur César, Cléopâtre et puis plus rien, pendant 1 000 ans ? Quid de la légende arthurienne ? Des noms supports comme Gaulois, Gallois, Galiciens, Galiléens ... Pourquoi les ruines romaines sont elles enterrées alors qu’elles n’ont que 2 000 ans ? Nous avons le droit de nous poser ces questions qui finalement dérangent !


  • Il faudrait démonter la propagande autours de Galilée dans une conférence.


  • J’ai trouvé sur internet la liste de tous les catholicos de l’Église apostolique arménienne depuis la fin du 3ème siècle après J.-C. jusqu’à notre époque.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_...

    Alors j’ai une question à poser à tous les ardents défenseurs du récentisme qui semblent assez nombreux sur ce site, vu les posts : est-ce que le patriarcat de l’Église apostolique arménienne s’est entendu avec le Vatican et les autres patriarcats (Constantinople, Jérusalem, etc...) pour ajouter des années à leur église et inventer des papes ou des patriarches ou des catholicos ?
    Ils se seraient réunis dans un concile pour conspirer et nous tromper en falsifiant des listes de chefs religieux ? Tous des corrompus ? J’ai un peu des doutes ....
    La liste des patriarches et des papes se trouvent sur internet !


  • RECENTISME = SCIENCE

    Bonjour. Je souhaiterais répondre aux nombreux messages diffamatoires d’ "Heureux qui comme Ulysse". Vous semblez avoir de solides connaissances dans certains domaines (c’est indéniable), mais vous vous méprenez complètement sur Fomenko (chacun à le droit à l’erreur), qui est docteur en mathématique, et qui a consacré 30 ans de recherches universitaires minutieuses pour aboutir à ces résultats étonnants. Je n’y souscrivais pas au départ, mais j’ai lu le livre (de grâce, cher Monsieur, lisez-le, en tout cas le tome 1 !) et maintenant je pourrais jouer ma vie sur ce qu’il dit !!! MA VIE. Il suffit de prendre le temps de le lire : c’est long, mais aucun livre au monde n’arrive à sa cheville.
    Sur Sainte-Sophie : elle date officiellement du VIe siècle, mais en fait on voit bien qu’elle s’inscrit tout à fait dans le style oriental du XV-XVIe siècle, à l’instar des mosquées de Constantinople du XVIe siècle et après. Vous seriez gentil de ne pas critiquer Fomenko sans l’avoir lu, car cela se sent ! ON EN REPARLE APRES LECTURE, OK ? Car les preuves de Fomenko sont multiples, il y en a des tonnes ! Dire que le récentisme n’existe pas, c’est dire que Newton est un idiot, que Jean Hardouin est un imbécile, et surtout que Fomenko n’y connaît rien ! C’est mépriser Voltaire, ou encore Morozov...
    Thucydide parle de trois éclipses, qui très clairement ont eu lieu vers 1130-1150 (et non -400 !). Donc l’antiquité grecque et la guerre du Péloponnèse qui va avec a eu lieu... 1600 ans après ce que l’on croit ! Ce n’est plus une affaire de croyance, c’est astronomique, prouvé par les ordinateurs ! C’est parfaitement irréfragable, n’en déplaise à certains qui ont déjà des théories préconstruites de l’humanité dans leur tête.
    Jésus a vécu entre 1152 et 1185. Vient donc ensuite le Nouveau Testament. Donc le Judaïsme, l’Ancien Testament et le Coran viennent tous après cette période. Simple logique. Pareil, c’est confirmé par plein de choses, non réfutables.
    Tous les événements ou prêtres ou hommes d’églises, ou rois, etc., qui ont vécu avant le Xe siècle sont OU mal datés, OU sont des "copies fantômes" d’hommes ayant vécu entre le Xe et le XVIe siècle. Statistiquement, il y a une chance sur plusieurs dizaines de milliards que Fomenko se trompe, probabilités à l’appui dans le livre. C’est bluffant, et passionnant. mais il faut sortir des idées toutes faites, et lire le livre. On ne devrait pas avoir le droit de critiquer ce qu’on ne connaît pas.
    Merci de m’avoir lu.

     

    • #1103486
      le 27/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Max Houdin

      ... et les pyramides de Gizeh ont 4500 ans d’âge, merci, je connais la musique !
      Sinon, Fomenko a bien été discrédité par ses pairs à Varsovie il y a vingt ans de cela.

      Petit rappel pour ceux qui auraient oublié ou seraient passés à côté de la méthode des manipulateurs d’opinion.

      Le 12 juin à 07:53 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Lettre ouverte de Farida Belghoul à Monseigneur Rey, évêque de (...)

      @ chris777

      La recrudescence du phénomène doit effectivement être considérée comme un bon signe, il marque l’inquiétude de l’ennemi et cela est bon pour le camp du bien.
      Il faudrait peut-être d’ailleurs publier un document didactique pour décrire le modus operandi de ces parasites.
      Vous avez bien raison sur les pseudos’ utilisés, comme les pervers qui les payent, ils utilisent des moyens qui permettent de les démasquer pour celui qui est "initié", les anagrammes et l’inversion des valeurs étant par exemple souvent de mise.
      Toutes les techniques de manipulation sont développées par eux (dialectique éristique en particulier) mais la plupart du temps mal maîtrisées (ils sont jeunes) et donc sans véritable effet.
      Ils se prévalent souvent de titres usurpés (médecin, docteur en une discipline qui n’existe pas etc.) mais écrivent comme les jeunes qu’ils sont, c’est à dire sans maîtrise objective de notre langue. Quand un "médecin en retraite" qui est passé par l’Ecole lorsqu’elle existait encore parle comme un étudiant de sciences-popo, c’est qu’il s’agit d’un étudiant de sciences-popo !
      Puis il y aussi le terrain de prédilection de leurs basses-œuvres, le plus souvent les sujets sensibles comme l’histoire, l’éducation ou le climat.
      Vous remarquerez qu’ils ne répondent jamais directement à ceux qui les démasquent car ils savent très bien que la puissance intellectuelle et morale n’est pas de leur camp.
      Lors de vifs échanges, ils font mine d’abandonner la partie mais reviennent à la charge après coup pour être certains que leur commentaire sera en fin (c’est le dernier qui parle qui a "raison"...) et que leur contradicteur ne reviendra pas perdre son regard sur une joute qu’il a remportée.
      Avec un peu d’attention, il sera donc facile de les détecter jusqu’à ce que l’Empire utilise une arrière-garde qui n’est de toute manière pas assez nombreuse et trop chère pour intervenir partout.



    • On ne devrait pas avoir le droit de critiquer ce qu’on ne connaît pas



      Alors celle la elle est pas mal c’est ce que font tout les recentistes sur ce fil de discussion. Personne ne répond rien sur les arguments avancés dans la vidéo. La méthode statistique de Fomenko, le tableau bidonné de A à Z.
      Les récentistes avancent des éléments mais ne connaissent visiblement rien ni à l’histoire de l’art de l’architecture etc…
      Ils ne répondent jamais aux arguments et répondent aux questions par d’autre questions...

      Fomenko a t’il menti ? La réponse semble être oui…. Trop de livre à lire dans la vie pour lire quelqu’un qui triche et manipule ses sois-disantes preuves troublantes ….


    • "Dire que le récentisme n’existe pas, c’est dire que Newton est un idiot, que Jean Hardouin est un imbécile, et surtout que Fomenko n’y connaît rien !"

      Ce que vous écrivez-là est choquant. En matière de logique j’entends.

      Dire que le récentisme n’existe pas, c’est nier l’existence d’un mouvement intellectuel appelé récentisme (qui semble bien exister compte tenu des échanges sur ce fil de discussion). Rien d’autre.

      Il n’y a rien dans l’éventuelle négation du récentisme qui permette de penser que cela entraine la qualification d’idiot appliquée à Newton, ni celle d’imbécile à Hardouin ou encore de l’ignorance de Fomenko.

      Relisez-vous bon sang avant de poster. Il y a des choses intéressantes à dire pourtant !

      D’autre part.

      J’aime la technique, défaut d’éducation, ce qui me pousse à connaître le fonctionnement d’un ordinateur.
      L’ordinateur est une machine qui interprète des commandes. Celles-ci lui sont fournies par un ensemble logique formé de lignes de commandes (je fais vite). Ces lignes de commandes forment un système cohérent qui a été bâti par son créateur (le progammeur) en fonction des buts qu’il s’était fixé.

      Il s’agit ici d’un modèle mathématique. L’ordinateur va interpréter et va sortir un résultat cohérent FONCTION des commandes qui lui auront été transmises en amont.

      Utiliser un ordinateur pour vérifier un modèle de vision du réel est pratique, mais il ne faut pas se tromper dans les données que l’on soumet à la machine. Si une donnée fournie est fausse, tout le résultat sera faux en ce qu’il ne correspondra pas au réel. Pourtant il sera cohérent.

      En matière historique, il y a tellement de trous qu’un modèle mathématique est un outil précieux mais ne fournit aucune réponse en dehors de celle de sa propre cohérence. Face à un problème, prenez garde à ne pas confondre l’outil et la solution.

      Quant au judaïsme comme religion récente, la longueur limitée des commentaires m’oblige à faire court : Vous ne connaissez vraisemblablement pas l’histoire sumérienne. Suivant votre logique, Sumer daterai de l’an Mil. La documentation sumérienne, mésopotamienne, assyrienne, hittite et égyptienne est fabuleuse en quantité et qualité. Certes l’on ne peut dater précisément en calendrier grégorien, mais en cumulant les données et en considérant que les trous n’existent pas, ça donne plus de 15 siècles tout de même.

      Ch. de V.


  • @Heureux qui comme Ulysse

    Je voudrais vous dire également, Jacques Grimaud, car je devine qu’il s’agit de vous, que vous seriez bien avisé de reconsidérer votre position sur le récentisme... c’est sans doute la clé finale qui vous manque... ne jetez pas l’eau du bain avant de l’avoir goûté ! Vous avez beaucoup de talent, alors mettez-le en pratique avec le récentisme, Expliquez moi donc comment vous expliquez que le grec n’a pratiquement pas évolué en 3000 ans... sans doute parce que le grec "ancien" n’est pas si ancien que ça...
    Margaret Alexiou (professeur émérite de grec ancien à Harvard) a écrit "le grec homérique est probalement plus proche du démotique que l’anglais du XIIe siècle l’est de l’anglais moderne parlé". C’est un élément de preuve presque aussi probant que les éclipses de Thucydide : le grec ancien n’a que... 800 ans !!!

     

    • #1103766
      le 27/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Max Houdin

      Merci, je me suis bien marré, je ne connais pas de Jacques Grimaud mais si cela est de Jacques Grimault dont vous parlez, je suis désolé, je sais que ce type a fait un documentaire sur les Pyramides et c’est à peu près tout ce que je puis vous en dire !


    • Un Grec contemporain d’une vingtaine d’année ne peut pas lire Homère. De même qu’un algérien de 2014 ne comprendra pas l’arabe littéraire s’il ne l’a pas appris. Evidement il lui sera plus facile d’apprendre l’arabe classique qu’Hindou ou un slave.

      Le Grec ancien était la langue savante et sacrée de l’Eglise orthodoxe. Il avait donc la même fonction que le latin d’Eglise en Occident. Il était la langue des savants et des échanges du monde byzantin.
      Les langues vulgaires ( anglais, français, italiens) on été des langues uniquement parlés jusqu’à à la période moderne ( François Ier en France) pas de dictionnaire, elles évoluent donc beaucoup plus vite ( voir les patois locaux et la différence entre l’élocution d’ Arletti ou de Piaf face à un type de banlieue aujourd’hui).


  • @ Heureux qui comme Ulysse

    Cher monsieur, au lieu de m’accuser gratuitement de "manipulateur d’opinion", ce qui n’est ni scientifique, ni constructif, peut-être pourriez-vous commencer par réfuter mes 17 points (voir plus haut), qui sont exposés de façon claire, et qui mettent sérieusement en difficulté la vision conventionnelle, "scaligérienne" de l’histoire ! A moins que vous ne soyiez pas en capacité de réfuter ces arguments massues, ce que je peux fort bien comprendre. Encore une fois, je serais plus que ravi de vous accueilir dans le monde des "chercheurs de Vérité" (j’abhorre le terme réducteur et idiot de "récentiste", moi je cherche simplement la Vérité, quelle qu’elle soit).
    Je vous signale au passage que les pyramides de Gizeh ont probablement 800 ans seulemen t (eh oui !), et pas 4500 ans ou 10 000 (! !!) ans... Si elles sont aussi sophistiquées (8 faces, Pi, Phi, le mètre, etc.), c’est peut-être parce qu’elles sont... quasi "neuves" ! Y avez-vous jamais songé ? Il n’est pas trop tard pour vous de comprendre ce point fondamental, vous qui avez déjà tant compris sur le monde et les pyramides (pour cela, je m’incline)...
    A bon entendeur...
    PS : Non mais franchement, ce n’est pas parce que Joseph Scaliger a pondu une chronologie bidon au XVIe siècle et que tout le monde depuis, tels des moutons de Panurge, a repris cette sottise, que cette chronologie est vraie... ouvrez les yeux, vous qui justement vous gaussiez il y a peu de "ne pas être Charlie". Sans rancune, je vous admire quand même... Vive le débat intellectuel...

     

    • #1104259
      le 28/01/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le récentisme à l’examen, par Marion Sigaut et Claire Colombi

      @ Max Houdin

      Il y aurait donc, à l’instar des écologistes, plusieurs courants chez les récentistes et vous feriez partie de celui des récentissimistes, du Latin -issimus, a, um qui a donc donné le prénom hébreux Simon en 300 avant Jacques Chirac -JC-, c’est beau la connaissance !
      Je regrette cependant que François Premier n’ait pas pu nous donner sa version sur les relations tumultueuses entre César et Cléopâtre dont je sais qu’il était le cousin germain.
      Savez-vous que l’unité pifométrique de temps utilisée pour les histoires est le viron ? Et vous, quand êtes-vous né environ ?

      Bien à vous, aussi.


  • Marion et Claire ont cherché la référence que je donne de Voltaire sur le mouvement récentiste et ne l’on pas trouvé dans les Lettres anglaises ; le mot n’y est pas, et du reste, ne se trouve jamais sauf dans l’opinion que l’on a de ces nombreux travaux qui depuis près de trente ans occupent de nombreux chercheurs, principalement russes et allemands. Le mot de récent, ce qui est un lapsus de langue, en effet, n’est pas dans la lettre dix-septième sur Newton et ses recherches chronologiques, mais rapproché : "Par là, toutes les époques sont rapprochées, et tout s’est fait plus tard qu’on ne le dit. "
    Je rappelle cette formule voltairienne citée par le bâlois Pfisster (j’orthographie de mémoire), qui est auteur récentiste, tirée du Conte Jeannot et Colin, qui est une allusion à un propos du rouennais Fontenelle, neveu de Thomas Corneille, "Toutes les histoires anciennes, comme le disait un de nos beaux esprits,ne sont que sont des fables convenues ; et pour les modernes, c’est un chaos qu’on ne peut débrouiller" (Romans et Contes,Garnier 1960,p.131).
    Je précise que Voltaire a forgé le terme de "philosophie de l’histoire", dans sa dissertation-préface à son Essai sur les Moeurs et l’Esprit des Nations, dédiée à sa compagne, traductrice des Principes de la Philosophie naturelle de Newton.Et son autorité en matière de critique historique, le fait reconnaître comme le premier à avoir procédé à la critique des sources.C’était l’opinion de mon défunt camarade et ancien élève de l’Ecole des Chartes,Jean Dérens qui administra longtemps l’Hôtel Carnavalet, la Bibliothèqu Historique de la Ville de Paris.
    Je ne me prononce pas sur les dates de dynastes mérovingiens, et il serait à voir plus précisément la chose, mais l’honnêteté de Fomenko, qui est venu visiter Toulouse, et a bien défait la légende cathare,et qui est un excellent mathématicien engagé sur la voie de la recherche historique par son maître de mathématiques Postnikov n’est pas à mettre en doute. C’est un travail débuté en 1973.
    En Allemagne et en Russie, -c’est ce qui étonne Marion- qui est très française, ce qui n’est point à reprocher-l’on peut étudier plusieursz disciplines sans passer par des concours, la culture en bénéficie. Il ne viendrait point à l’esprit de dire qu’un Victor Hugo a fait une découverte physiologique.Goethe oui.Mais ces pays sortiront de la crise plus vite que nous ! Attention à la tortue récentiste !Amitiés à Marion et mes respects àsa collaboratrice Claire. "


  • Le récentisme est soutenu par Kasparov, qui est certes un grand joueur d’échec mais ni un historien ni un scientifique au demeurant … et surtout un anti-poutine primaire (ça devrait plaire à Dortiguier).

    Il avait sorti au Daily Telegraph que si 10% des thèses récentistes s’avéraient vraies, la thèse serait rejetée … Ah ah. Pour une théorie qui se veut scientifique, c’est un comble … les scientifiques n’acceptent jamais une thèse vérifiable à moins de 95 ou 98% (hypothèse nulle p<0.05) par défaut …

    Les récentistes, des scientifiques ? Ben voyons. Même ça ils ne le sont pas.

     

    • Bonjour. Vous n’avez apparemment pas compris Kasparov. Fomenko, dans son immense livre en 7 tomes, donne des centaines de preuves (ou en tout cas d’éléments ou preuves potentielles) que les dates de l’histoire conventionnelles (dites "scaligériennes") sont erronnées, souvent décalées de 330 ans, 1000 ou 1150 ans, ou encore 1800 ans... Kasparov veut dire que même si 10 pour cent des affirmations de Fomenko étaient vraies (par exemple que les éclipses de Thucydide avaient bien eu lieu en 1150 et non en -430), cela suffirait à montrer que l’histoire qu’on apprend à l’école est à bien des égards à côté de la plaque : en, l’occurrence, ça voudrait dire que la guerre du Péloponnèse, et DONC l’antiquité grecque (excusez du peu !), est considérablement plus récente qu’on croit. C’est donc une phrase parfaitement "logique", cher Monsieur, et c’est pour ça qu’un cerveau aussi fin que celui de Kasparov peut dire cela. Mais je suis sûr maintenant que vous avez compris (ou peut-être ne "vouliez" vous pas comprendre ?).


  • Mon bon Omar
    je vous cite
    "C’est vraiment absurde. C’est un fait... Il n’y en a pas... Pas de sources avant 1100 / 1250..."

    "POURQUOI N’A T-ON AUCUN DOCUMENT DATANT DU MOYEN ÂGE ?"

    "Vos liens vers les banques de documents nous démontre bien qu’aucun document ne remonte plus loin que 1150 à 1250"

    "Pour ceux qui disent qu’on a des sources Merovingienne ; je préfére ne pas répondre tellement c’est absurde ; qu’il s’aperçoivent eux même de leur ânerie."

    puis ensuite vous dite

    "Sinon vous savez bien que je n’ai jamais dit que ces document n’existent pas"

    comment voulez vous discuter sérieusement dans ses conditions ?

    vous voulez d’autres documents ? ils y en a des milliers , je n’ai pas donc la possibilité de vous les indiquer un par un

    voici donc les endroits ou vous pourrez les consulter , en ligne ou en allant sur place

    La Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux
    elle contient plus de 10 000 documents référencés couvrant toute les périodes du moyen âge
    http://bvmm.irht.cnrs.fr

    e-codices - Bibliothèque virtuelle des manuscrits en Suisse
    1200 ouvrages numérisés et consultable en ligne ( dont certain de plus de 500 pages ) dont plus de la moitié d’avant l’an 1000
    http://www.e-codices.unifr.ch/fr/se...

    manuscrits médiévaux enluminés conservés dans les bibliothèques municipales. Comprenant à ce jour plus de 80 000 images
    http://manuscritsenlumines.fr

    Florilège d’une toute petite partie des documents conservé au archives nationales
    http://www.culture.gouv.fr/public/m...

    la bibliothèque vaticane
    1 600 000 livres antiques et modernes, 8 300 incunables dont plusieurs dizaines en parchemin, plus de 150 000 manuscrits et documents d’archives, sans compter 100 000 estampes et gravures, 300 000 monnaies

    https://www.vatlib.it

    Biblioteca Medicea Laurenziana
    11 000 livres manuscrits (plus 150 caisses de documents manuscrits non reliés), 2 500 papyri d’origine égyptienne, 43 ostraca, 566 incunables
    Dans le dépôt d’environ onze mille manuscrits, on y trouve des manuscrits de Virgile du vème siècle, un Horace annoté par Pétrarque, le livre d’heures de Laurent le Magnifique, des autographes de Léonard de Vinci, le Codex Amiatinus, le Codex de Florence, le Codex Squarcialupi, etc.
    http://www.bml.firenze.sbn.it

    a suivre

     

    • Merci de ne pas donner des liens généraux, mais des liens vers des PHOTOS montrant clairement des documents ayant été écrits à des dates antérieures à 1500 ou 1400, par exemple avec la mention "1322" ou "année 1274", ou encore "an de grâce 1105", ou bein encore "Anno Domini 1066", ou même encore "AD 954", ou encore "year 887" ou "Jahre 823" (que sais-je ?), ou encore "AD 688", etc... Comment ? Ce n’est pas possible parce qu’AUCUN tel document n’existe ? Oh, oh, c’est bien dommage ! Je croyais que Denys le Petit avait clairement calculé la période écoulée depuis le Christ au VIe siècle, et que depuis on comptait les années de la sorte ! On nous aurait menti ? Denys le Petit serait en fait (comme l’affirme Fomenko) la "copie fantôme", le "doppelgänger", le duplicatum de Denis Pétau, ce théologien jésuite du XVIIe siècle (! !!), qui lui aussi (ou lui SEULEMENT, plutôt !) a calculé le nombre d’années écoulées depuis Jésus, arrivant à un résultat bien moins grand qu’on ne le croit aujourd’hui ! Faute de preuves de ce que vous avancez, on est bien obligés de se rendre à l’évidence : le Christ et les Romains ont vécu il y a...800 ans. Pas 2000. INDUBITABLE.


  • Le tableau montré par Claire Colombi m’a immédiatement rappelé un autre tableau, très célèbre lui : le tableau des embryons d’Ernst Haeckel. Ce fameux (et fumeux) tableau où, pour prouver sa théorie selon laquelle l’embryon humain en formation prend toutes les formes embryonnaires animales (souris, mangouste, chien, etc) avant de prendre sa forme humaine, Haeckel avait falsifié ses dessins d’observation des embryons et dessiné une succession d’embryons « pré-humains ». L’ironie de l’histoire, c’est que bien que la fraude d’Haeckel fût démasquée dès 1874, son tableau était toujours enseigné comme vrai, 107 ans après, en 1981, dans mon lycée, par mon prof de sciences nat. J’avais 15 ans à l’époque et j’étais en 2nde. L’ironie de l’ironie, c’est que ce prof m’avait désignée pour faire un exposé sur cette théorie et ce tableau devant toute la classe. L’ironie de l’ironie de l’ironie, c’est que j’avais eu 20/20. Quand, quelques années plus tard, j’ai vu pour la première fois une échographie …
    Merci à Claire et à Marion d’avoir pris le chemin le plus court pour expliquer cette nouvelle supercherie : sa méthode. Aucun résultat bon et fiable ne peut naître d’une méthode fausse. Même si vous avez lu tous les résultats. Même si tout le monde est d’accord avec vous. Même si le prof vous met 20/20.


  • dans le calendrier Hrebraique nous sommes en 6015 (sortit d Adam de lEden),...les Francs Macons ont la meme date

    l Eglise a donc conspiré avec le Sanhedrin pour truqué les dates ?......et sans parler du calendrier Islamique, Hindouiste etc etc


  • Bravo et merci à Caroline et Marion ; je suis scientifique. Je suis effaré, je vais me pencher sur la question.


  • L’ouvrage écrit en latin et publié en Angleterre de Jean Hardoin a été traduit en anglais en 1909. C’est certainement cette version que Fomenko a étudiée, il n’est pas nécessaire donc de connaître le latin pour en prendre connaissance.


  • A QUAND UN DÉBAT SÉRIEUX ?
    La Nouvelle Chronologie Matricienne (récentisme) : l’âge d’or chrétien médiéval contre la Rome isiaque - La Nouvelle Chronologie Matricienne défend l’hypothèse que 1000 ans fictifs furent inventés entre la conversion de l’empereur Constantin, et la dernière croisade, soit l’âge d’or chrétien médiéval ; et ce afin de cacher la vraie cause de la décadence de Rome, un retour à une société matriarcale, sur le modèle de la plèbe, des étrusques, des crétois, ou de la civilisation égyptienne…


Commentaires suivants