Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Procès "Pornographie mémorielle" : Alain Soral condamné en appel pour diffamation mais relaxé de négationnisme

Ce que l’article de BFMTV ci-dessous ne dit pas, c’est que les poursuites en première instance portaient sur la provocation à la haine raciale, la contestation de crime contre l’humanité et la diffamation raciale. La cour d’appel a donc procédé à deux relaxes et des trois « infractions » n’en a retenu qu’une seule : la diffamation raciale. De même, la condamnation en première instance s’élevait à 12 000 euros. Elle a donc diminué, au total, de 4 000 euros.

Nous rappelons qu’en audience d’appel, le Ministère public avait requis 6 mois d’emprisonnement ferme.

– La Rédaction d’E&R –

 


La cour d’appel de Paris a condamné jeudi l’essayiste d’extrême droite Alain Soral à 4 000 euros d’amende pour diffamation, pour avoir publié et mis en vente sur son site une affiche visant les juifs, mais l’a relaxé s’agissant du délit de négationnisme.

 

[...]

La cour d’appel a estimé que cette image relevait de la diffamation publique en raison de l’origine ou de la religion, mais ne constituait ni une provocation à la haine, ni une négation du génocide.

En tant que responsable de la boutique en ligne de l’association présidée par Alain Soral, Égalité & Réconciliation, Julien Limes a été condamné à 1 000 euros d’amende pour complicité.

Les deux hommes devront verser solidairement 1 000 euros de dommages et intérêts à la LICRA, partie civile et à l’origine de la plainte dans ce dossier, ainsi que 2 000 euros au titre des frais de justice.

Lire l’intégralité de l’article sur bfmtv.com

 

Face aux persécutions du Système, votre participation est essentielle !

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R et Alain Soral :

Sur la soumission au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Question à Me Viguier, s’il me lit, ou quiconque en mesure de répondre : l’appellation "essayiste d’extrême droite" ne constitue-t-elle pas en soi une diffamation ?

     

    • Quand on voit ce qu’il y a à gauche de l’extrême droite, la république lybicide et le sionisme gazaicide, c’est un compliment.

      En plus d’être la vérité.

      Je ne parle même pas de leur généalogie respective.

      Nos pères étaient à Londres dans les malles de l’A.F

      Les leurs républicains à Paris dans les arrières cours de la rue Lauriston.

      On a dit que la collaboration était à gauche, mais en fait, aussi bien à gauche qu’à la droite de la gauche ce qui chez elle n’est même pas le centre.

      La république est névrosée quand elle est à gauche, car la gauche est une maladie mentale.
      Et elle est collaborationniste quand elle e st à droite, car chez elle la droite se résume au marécage centriste

      La république est un radis pour reprendre la formule de Laval sur les radicaux, c’est par amour du beurre qu’elle en devient infanticide et collaborationniste.

      Et c’est pour cela que les sionistes l’adorent : la république est leur fille spirituelle.
      Chez eux, la vie d’un enfant y a moins de valeur que leur portefeuille.

      Quant à se faire juger avec équité et bon sens par des névrosés achetés parce que vendus, dont la tradition et l’habitude est d’avoir le sang des innocents sur leurs mains, Soral ou l’enfant de Gaza, j’en dis que la naiveté est une vertu létale.

      Vous croyez pas ?


    • @François Desvignes
      Merci pour votre réponse.
      Si, bien sûr, je comprends ce que vous dites et j’adhère. La formule de Laval est savoureuse, soit dit en passant.
      Cependant vous m’apportez une réponse culturelle, politique et historique, or ma question tendait à traiter de l’aspect juridique.
      Dans la mesure où "extrême droite", dans leurs bouches, est la pire insulte, d’une part, visant à discréditer sa cible.
      D’autre part, la revendication "gauche du travail, droite des valeurs" et le parcours d’Alain Soral, qui lui-même se réclame bien plus de la gauche (l’authentique, pas la sociétale), sont des réfutations par excellence de cette appellation calomnieuse.
      En cela, il me semble que l’on pourrait légitimement parler de diffamation, et une éventuelle action en justice, bien que corrompue, aurait l’allure d’une prise de judoka : utiliser l’agressivité de l’adversaire pour la retourner contre son auteur. Sans parler d’un éventuel impact médiatique, si toutefois un torchon aux ordres se risquait à relater l’information.


    • C’est tellement subjectif.
      Qu’est ce que ça veut dire de nos jours..Les LePen en seraient, d’ extrême-droite, selon certains. (Alors qu ils ont toujours scrupuleusement respecté le droit et le républicanisme, contrairement à d’autres)

      Quand il y a eu un projet d’action violente on a plutôt parlé "d’ultra-droite"...
      Quand ça concerne l’action politique concrète (identitaires) on parle de "droite radicale".

      Ça n’a aucun sens, juridiquement.
      Et sur le terrain idéologique non plus, toutes ces appellations venant des médias ne correspondent plus à aucune réalité tangible.

      En miroir on parle d’extrême-gauche pour des faits très différents. Mais quel sens ça a ?
      Entre un écologiste forcené, un immigrationniste , et une tentative de meurtre sur un fonctionnaire de police, un casseur, un représentant politique dans les clous où est le lien entre tout ça ?


  • J’ai de plus en plus honte d’être français.

     

  • Ca leur arrive de perdre des proçès à la LICRA, ou ils ont toujours les numéros gagnants ?

    Et question bête, que font ils de cet argent ? Il sert à finançer le prochain proçès (ticket) gagnant ?


  • On ne peut plus acheter cette affiche ?



  • La diffamation raciale




    En raison de l’origine ou de la religion ? Il va falloir que je révise ma sémantique...
    Bref.
    Lorsque tu vas vouloir être moqueur de la plume avec les Chinois, les Africains, les Indiens, les Palestiniens (pour eux c’est celle de plomb), les Hurons, les Lapons, juste derrière les LGBTQRSTUV, puis bientôt les musulmans, les bouddhistes, les sikhs, les catholiques (ah non, pas eux) et enfin plus tard les flics, les postiers, les putes (pas celles dont c’est le métier non choisi), les fonctionnaires (mince je me répète), les journalistes (merde je l’ai déjà dit), etc., cela va être chaud (pour tes plumes).
    Tout autant si tu édites, publies, like ou transmets... la moindre effilochée, fut-elle pour pâte à papier ou tweet futile.

    Comme le soulignait Coluche dans l’un de ses sketches : « Il y en a qui seront noirs, petits et moches et pour eux ce sera très dur. » Il n’imaginait pas, cependant, que cela puisse être de les dessiner. Ah si, ceux-là, on peut : enfin (en terme d’inversion contemporaine valant négatif) s’ils sont blancs, la cinquantaine, catho, voire musulman, ça passe encore...

    Où, à vouloir imposer une forme de vertu, malsaine puisque inéquitablement appliquée, l’on pousse l’imaginaire créatif au vice d’en contourner les effets pernicieux. Un peu comme l’on use du « Génie » de l’ingénieur pour pondre de l’obsolescence programmée...

     

    • Juste pour vous titiller...
      Je suis fonctionnaire ! Une incurie, je vous l’accorde... Ce que vous voudrez y adjoindre comme mot doux, par ailleurs, me conviendra...
      J’en ai l’habitude (souvent triste, et alors ?!)...
      Ce travail que j’accomplis, au nom de la société, en ce qu’elle a de bon et de juste, avec toute ma bonne volonté (ne pas compter ses heures,. ne pas attendre de reconnaissance hiérarchique, ne pas croire se faire rembourser toutes ses "notes de frais"(je parle de l’outrecuidance de présenter une facture de 14€75 pour avoir oser proposer autre chose qu’un Mc Do ! Qui n’aurait pas coûté moins cher...)...
      Parce que finalement, c’est une profession de foi, figurez vous !
      Retraite ou non... Plutôt non. Être fonctionnaire n’est pas synonyme d’ablation du bon sens !
      Bref. Je suis lasse de ce qui est le vôtre (mais pas seulement, malheureusement !), et qui voudrait que le simple statut de fonctionnaire soit le strict synonyme de glandeur procastineur...
      Si seulement nous avions des pointeuses !
      On vous coûterait beaucoup plus cher !
      Ah, oui... J’oubliais la pause café, et/ou clope...
      Il est vrai qu’elle n’existe que dans la fonction publique, hospitalière ou territoriale...’
      On arrête un jour d’être mononeuronaux ??? Ou pas ?
      Je ne me sens pas prête à céder à notre propre perte... Et par principe, je vous aime, vous, mon pair, mon prochain, mon égal...
      Bien à vous, sincèrement.


    • @ Cell,

      Rassurez-vous, les miens, ceux dont je suis le fruit en ligne directe ont été de la maison : et quelques-uns de leur parents encore avant et d’autres encore dans les arborescences le sont encore : je le fus aussi, un temps ; mais il est des drapeaux... passons.
      Ceci pour vous dire que vous vous méprenez ma chère, car c’est tout a fait ce que vous soulignez qui est évoqué ici : l’on peut se moquer de vous et de tous les autres « corps » cités dans ce qui semble être une diatribe : mais pas de la caste.
      Puis un peu moins de celle d’en dessous.
      Et ainsi de suite : et qui sait, peut être de la vôtre un jour ou l’autre ; peut-être même n’aura-t-on plus le droit de se moquer de soi...
      Tel était le sens de mon propos.
      Ainsi, pour parfaire et pour avoir fréquenté nombre de couloirs que vous foulez, que ce soit en culottes courtes, dès le plus jeune âge ou même sur un brancard, bénis soient les fonctionnaires qui oeuvrent réellement au collectif. Ce qui en exclut certains dont on peut se moquer : voyez-vous ? (Se moquer encore un peu jusqu’à ce que Dame Anastasie, pointe le bout de ses ciseaux)
      Aussi, et pour vous titiller à mon tour, faites en sorte de continuer de m’aimer au loin, si vous vous considérez mon égale*, car, promiscuité se faisant, vous pourriez vite vous rendre compte qu’il n’en est rien, si ce n’est d’être complémentaire. ;-)

      Mi face piacè, Cell

      * au sens où je préfère l’équité à l’égalité.


    • Pour Cell
      C’est "procrastinateur" - procrastination


    • "Diffamation raciale" ce serait de dire des choses péjoratives sur une race.

      Aucune race n’est évoquée dans ce dessin.

      Est-ce que les Juifs sont une race ou un lobby politique ?


  • Big Fucking Moron TV......


  • est il possible d’acheter des actions de la licra ? avec tout le pognon de dingue qu’ils ont ça doit être assez rentable quand même.


  • Et si on représente un gars sur un chameau qui se plaint que le prix du pétrole est bas, c’est de l’islamophobie ? Ça vaut un billet ?

    Ce jugement prouve encore que nos juges vivent dans la 4ème dimension.


  • 1) Je croyais que les races n’existaient pas ou n’existent pas vu qu’on veut retirer cette référence de la constitution.

    2) Très sincèrement, je ne comprends pas l’ajout de raciale dans la diffamation. De quelle race parle-t-on ? Si des juristes passent par là ...

    Dans tous les cas, chapeau M Soral et son avocat Me Viguier pour votre courage et votre abnégation.


  • Un procès est le "marqueur" de l’excellence d’un dessin, et souvent d’une grande œuvre d’art : procès pour "Les fleurs du mal" et même pour "Madame Bovary" .

     

  • Allez, encore un petit effort ….. La prochaine fois, il faudra aussi relaxer Alain Soral pour le troisième motif et renvoyer complètement la "licra" à ces très chères études !!!

     

  • Condamné pour " diffamation raciale ! " , faut il en déduire que les juifs représente " une race ? " .
    A pars la " Race humaine " on en vois pas d’autre ....
    Une diffamation " religieuse " oui , mais là il faut l’appliquer à TOUTES les religions !
    On est plus " Charlie " alors ?
    Bref , une justice aux ordres qui crève les yeux !
    Décidément encore beaucoup de pédagogie à venir ...


  • Ce dessin, je le trouve somptueux. Il est piquant puisque les commentaires sont vrai. La vérité fait mal quand on la reçoit en pleine figure. La taire ne fait q’alimenter la curiosité de ce qui se cache derrière.


  • Lorsque la Sainte-Purge aura eut lieu (c’est en cours), est-ce que la LICRA aura les réserves nécessaires pour rembourser les fonds mal acquis par abus de droit ?


  • il n’ y a que notre pauvre pays ou des "associations de défense d’ intérêts extra nationaux" puissent se constituer partie civile contre des "associations de défense d’ intérêts nationaux "
    aussi, les procédures manifestement abusives engagées par la Licra, peuvent être sujettes à condamnation ....il y a matière !


  • C’est dingue d’avoir adopter tant du droit anglo-saxon mais d’en rester à cet archaisme sur tout ce qui concerne le "racial" et la liberté d’expression.

    Les races n’existent pas mais on comdamne pour préjudice racial.
    La religion et sa critique relève de la libre opinion, de la sphère privée de chacun mais on condamne pour blasphème.
    Quand au révisionnisme, les faits historiques sont libres d’être interprétés , mais on condamne pour négationnisme.

    Dans vos loges, on réfléchit, ou on fait semblant d’imiter les anciens ?


  • Ces histoires deviennent folkloriques pour la Licra ,presque risible .Franchement comment peut-on prendre tout ceci au sérieux, si ce n’est qu’un but de cupidité malsaine ? Mis à part celui qui paye les bouteilles de champagne et les cotillons
    J’espère qu’un jour tout ceci prendra fin , et sera foutu dehors .


  • Et cette " justice" est rendue "au nom du peuple français" ? Mais on se fout de la gueule de qui dans cette Ripoux Blique nauséabonde ? Vive les gilets jaunes et le RIC et on verra si la justice est au service du peuple français ou au service d’un lobby particulièrement antinational !


  • Encore condamné,une fois de plus,par une justice sous le joug...d’un président de la ripoublique et de son gouvernement illégitime ;cherchez l’erreur !Et notre beau "système français" se réjouit et se drape dans sa formidable démocratie...
    Un jour viendra....


Commentaires suivants