Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

Les réponses de Pierre-Marie Bonneau, Gilad Atzmon, Thomas Mazzone et Alain Soral

 

Pour LaPravda.ch, Joseph Navratil et Alimuddin Usmani ont demandé à plusieurs personnalités publiques de donner leur définition de ce qu’est un « antisémite ».

 

Y a-t-il une « montée de l’antisémitisme » en France ? Les réponses d’Alain Soral et France 2 :

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1302274

    « Un antisémite est quelqu’un que les juifs n’aiment pas » c’est une très bonne définition actuelle. C’est une fois de plus l’inversion des valeurs du peuple élu qui crie au racisme et qui soutien la politique d’apartheid d’israël.


  • #1302281

    Joli concept : )


  • #1302289
    le 26/10/2015 par arrière garde
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    En France (occupée) un antisémite, c’est quelqu’un que le crif, l’uejf et la licra n’aime pas !
    Aucune nécessité d’être réellement sémite...


  • #1302311
    le 26/10/2015 par machin
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    Demandez-le à Hervé Ryssen.


  • #1302315
    le 26/10/2015 par Momo Tunisie
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    J’ai adoré cette definition que je trouve absolument collante à la réalité actuelle : un antisémite c’est celui que les juifs n’aime pas. Il ’’ y’a pas plus clair !


  • #1302408
    le 27/10/2015 par arrière garde
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    "Qu’est ce qu’être sioniste ?"

     

  • #1302457
    le 27/10/2015 par le colibri
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    Excellent la définition humoristique de Pierre Marie Bonneau.


  • #1302557

    Jusqu’à preuve du contraire, ce sont bien les israhelliens les antisémites...


  • #1302574
    le 27/10/2015 par Alessandro L
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    La meilleure explication a été donnée par Pierre Marie Bonneau.


  • #1302636

    Antisémite ne veut rien dire , d’ailleurs ne dit ont pas islamophobe pour dire anti islam ou christianophobe pour dire antichrétien ?

    Ce terme a été spécifiquement choisi pour être différencié des autres formes de rejet anti religieux et lui octroyer un surplus de gravité .

    Si on parle uniquement de la judéité d’une personne , ( et non pas des aspirations suprémacistes des représentants communautaires très puissants agissants en son nom )
    Alors le terme correct est : judéophobe . ( avec le suffixe phobe comme tout le monde )

     

    • #1302691
      le 27/10/2015 par Paganhate
      Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

      Tout à fait. Mais vous n’ignorez pas que puisque pour ces gens-là la transmission se fait par le sang (de la mère), il y a aussi une notion de "race", d’où la présence du suffixe "-isme". Là est toute la subtilité de ce concept, il n’y est pas question que de peau ou que de religion, mais bien des deux.


  • #1302733
    le 27/10/2015 par Francois desvignes
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    Être antisémite est impossible

    Cela impliquerait de détester également tous les fils d’Isaac et tous les fils d’Ismaël, tous les juifs et tous les arabes, également , pour la même raison : ils sont tous fils d’Abraham.

    Cela ferait beaucoup trop de monde à détester et si différents entre eux, qu’aucun semblant de cohérence ne pourrait étayer le bien fondé de notre racisme.

    Mais même entre eux, les sémites ne peuvent logiquement se combattre et se détester, toute critique de son demi-frère étant logiquement une demi auto critique à son égard

    Les races et les racistes existent, mais l’antisémitisme, non.

    Et le comble du racisme est de nous faire croire que l’antisémitisme, pourtant impossible, serait un racisme alors que le sémite n’est pas une race mais au moins deux races , une civilisation et deux religions.

    L’antisémitisme est une invention de propagande juive, le cache sexe du racisme suprémaciste juif qui consiste en culpabilisant son interlocuteur à l’accuser de ses propres névroses : le juif militant ne nous accuse d’antisémitisme qu’a proportion du mépris qu’il nous porte en notre qualité de goy.

    Si vous êtes d’accord avec lui, il se taira et n’en pensera pas moins.
    Si vous n’êtes pas de son avis, il vous traitera d’antisémite.
    Mais que votre vérité soit dite ou tue, sa haine cachée ou explosée, le juif militant ne changera rien à son racisme qui lui reste intact et constant : il se croit juif n’est-ce pas ?

    Et si pour les besoins de la propagande juive, l’antisémitisme doit exister envers et contre tout, (c’est du moins ce qu’ils prétendent) alors l’antisémitisme est le sumum du racisme, et de ce point de vue, seuls et d’abord les juifs militants sont antisémites

    Mais nous non : nous ne détestons QUE les juifs militants, et jamais pour ce qu’ils sont mais toujours pour ce qu’ils ont fait et nous adorons tous les autres sémites pour ce qu’ils sont quoiqu’ils aient pu faire : tous les arabes et tous les palestiniens et tous les juifs de tous les jours, depuis toujours

    Bref, tous ceux qui ne nous font pas chier.

    En définitive, personne ne nous en voudra de ne détester que les cons.
    Même si, je le reconnais, ça fait beaucoup de juifs militants.

     

  • #1302958

    Ma definition

    Un antisémite est une personne qui dénonce ou critique le fonctionnnement , la pensée et la morale "talmudique" des juifs

    Evidemment il faut connaitre quelques citations du saint Talmud

     

    • #1304687
      le 30/10/2015 par Patricia
      Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

      Le talmud n’est pas saint. Il est satanique.
      Un anti-sémite est maintenant, une personne qui affirme que la pensée et la morale talmudique est satanique. Elle est mortifère pour le genre humain et les Peuples des Nations.
      La lecture du talmud a été interdite dans notre Histoire de France par plusieurs de nos Rois. Entre-autre par Philippe Le Bel et Louis XIV. Napoléon-Bonaparte aussi à réglementé l’utilisation de ces textes chez les juifs de l’époque, hébergés en France.
      Dans ces lectures quotidiennes du talmud, la chrétienté et donc les Chrétiens étaient insultés et menacés, chez eux.
      De fait, les Rois ont voulu préserver l’unité du Pays France et protéger leurs sujets... les Gens du Peuple. Les Gens des Pays de France.
      C’est à vérifier et à creuser.


  • #1303275
    le 28/10/2015 par Tigre mauve point com
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    Entendu ce matin sur Inter un edito on ne peut plus anti palestinien : la miss qui s’y collait a dépeint une jeunesse sans éducation en dehors de celle dispensée par facebook. Et de préciser que ces gosses livrés à eux-mêmes trouvaient alors naturel de s’emparer d’un couteau pour tuer le premier juif à porter de main.
    On note une variante par rapport au discours qui a longtemps prévalu, selon lequel les parents palestiniens encourageaient leurs enfants à la violence.
    Mais pour que chacun ici en Europe puisse identifier le gamin palestinien au jeune beur de cité il est préférable de souligner le manque d’implication de la famille dans son éducation.
    J’ai beau anticiper le message, ça me brasse systématiquement quand par hasard je tombe dessus, tant la médisance est enrobée dans un verbiage sur mesure.


  • #1303422
    le 28/10/2015 par Pépé le Moko
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    C’est une généralisation érronée , qui ratisse large , et à toute les sauces ...

    Par exemple , si vous n’avez pas apprécié le plug anal géant en plein coeur de Paris , ou si vous n’avez pas apprécié les cours d’éducation sexuelle pour enfants de BHL sur Arte concernant ... par exemple ... le cunnilingus anal ( de nouveau !!! ) , et bien vous êtes un sale " antisémite " . < ( point barre ) ...

    " L’antisémitisme " est un arme de destruction massive ...


  • #1303865
    le 29/10/2015 par Caverne de Platon
    Qu’est-ce qu’être "antisémite" ?

    "-qu’est ce qu’un anti sémite ?
    - qulqun que n’aiment pas les juifs."

    J’aime beaucoup cette définition ! Tres actuelle ...

     

  • Afficher les commentaires suivants