Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Qui a laissé Daech regrouper 5 000 djihadistes près de Palmyre ?

"Je suis sûr que Daech coopère avec la CIA"

Après avoir regroupé leurs forces, plus de 5 000 djihadistes, dont certains en provenance de Mossoul, sont entrés dans Palmyre en utilisant des voitures piégées et des kamikazes. Le directeur de l’Institut des études stratégiques de Damas dévoile à Sputnik à qui sont les satellites et le matériel militaire qui leur ont permis d’entrer dans la ville.

 

Plus de 5 000 djihadistes, avançant dans trois directions, du nord, de l’est et du sud, sont entrés dans Palmyre, une cité reprise à Daech en mars 2016. La manœuvre de djihadistes est devenue possible notamment parce que les frappes de la coalition sur Raqqa ont été suspendues cette semaine.

À l’heure actuelle, l’armée syrienne se trouve près de la ville, les forces gouvernementales ayant également réussi à évacuer la plupart des civils de Palmyre et se regrouper. Les troupes syriennes mènent en ce moment des combats défensifs et dans les heures qui viennent l’armée va passer à la contre-attaque, raconte à Sputnik le Dr Taleb Ibrahim, directeur adjoint de l’Institut des études stratégiques de Damas.

Même si la plupart des civils ont été évacués par l’armée gouvernementale, il reste selon ses estimations entre 300 et 500 personnes sur place. D’où viennent ces 5 000 djihadistes ? Les terroristes se sont réunis près de Palmyre en provenance de lieux différents, y compris de Mossoul, une ville qui n’a d’ailleurs pas encore été reprise par la coalition menée par les États-Unis alors même qu’ils projetaient d’y lever le drapeau du vainqueur le 8 novembre, jour de l’élection américaine, et l’envisagent maintenant pour le 20 janvier, jour de l’investiture de Donald Trump. Du coup, détail intéressant pour les terroristes s’abritant dans Palmyre, la coalition a ouvert un corridor grâce auquel ils se sont retrouvés… justement dans Palmyre.

Quant à l’attaque, elle a été soudaine selon le spécialiste. Près de 5 000 combattants de Daech sont entrés dans la ville et l’armée syrienne s’est montrée incapable de repousser l’attaque tout de suite, toutes ses forces étant centrées sur Alep.

Mais le facteur principal de la défaite a été, selon Taleb Ibrahim, la stratégie de Daech : les djihadistes l’appellent « l’attaque des frelons ». Au début, ils forment de petits groupes pour ensuite entamer des séries d’attaques jusqu’à ce qu’ils prennent le contrôle de l’armée. Mais alors que Daech est confronté à au moins à deux grandes offensives dans Mossoul, au nord de l’Irak et à Raqqa, la « capitale » des terroristes en Syrie, d’où viennent ces 5 000 combattants ?

Je crois que Daech coopère avec le renseignement. Il y a quelques jours seulement, ils n’auraient pas pu organiser une telle offensive. Tout le monde sait que les Forces démocratiques syriennes s’apprêtaient à attaquer Raqqa. Alors, ils ont organisé une rencontre avec les représentants des États-Unis pour discuter d’un plan d’action. Et soudain, tout a été annulé et Daech a reçu le feu vert pour la prendre Palmyre.

Et d’ajouter :

Je pense que l’attaque contre Raqqa a été annulée suite à l’ordre de quelqu’un au sein des services de renseignement américain ou du Moyen-Orient.

« Entre 4 et 5 000 personnes ainsi que des centaines de chars et de matériel militaire ont été impliqués dans l’offensive. Mais c’était impossible à faire, car des avions, des satellites et d’autres outils d’observation de la coalition se trouvaient à Raqqa. Comment les combattant de Daech ont-ils réussi à passer inaperçus ? Je suis sûr que Daech coopère avec la CIA et d’autres agences de renseignement au Moyen-Orient », conclut le directeur adjoint de l’Institut des études stratégiques de Damas.

Sur le projet américano-sioniste pour le Proche-Orient,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une seule chose à dire : "Vivement qu’il se casse, le Barack !"

    Plus vite les anti-Daechistes intégreront la maison blanche, mieux ce sera.

     

  • Depuis 4 mois, l’objectif c’est modérer la victoire sur Alep et la pourrir. Palmyr est une opération occidentale dérisoire.

     

  • Poutine travaille bien avec des djihadistes chiites, c’est de bonne guerre...

     

  • La reprise de Palmyre est un contre-feu décidé en haut-lieu par les soutiens aux djihadistes pour, après la libération d’Alep, ralentir voire empêcher la libération de la zone d’Idlib et ensuite celle de Raqqa. Le tout est de gagner du temps en obligeant l’armée syrienne à se réorganiser (voir à lacher du lest sur Alep - ce qu’il ne faut surtout pas faire). Un poing positif cependant, la concentration de ces terroristes dans une ville sans civils (ou si peu). L’aviation syrienne et russe va pouvoir se lâcher (à la condition que les "gentils rebelles" n’aient pas été prestement équipés de missiles anti-aériens américains - d’où le piège éventuel ?)

     

    • Hahaha, c’est évidemment un contre-feu sensé mettre des bâtons dans les roues de la République Arabe Syrienne. Mais il ne faut pas sous-estimer les stratèges militaires. Car la situation à Palmyre est très difficile, mais ce n’est pas une défaite de l’AAS (et ses alliés russes, iraniens + les milices). C’est un retrait stratégique et les djihadistes de l’EI sont déjà défaits ou morts. Ce n’est qu’une question de temps !

      Quand à la situation à Alep, celle-ci est quasiment en passe d’être réglée (au niveau des combats, dans un premier temps...). Il suffit de voir les chaînes infos hurler au génocide, à l’abattoir à ciel ouvert, aux massacres de civils, ou parler des djihadistes (sic !) du Hezbollah libanais et palestiniens de Liwa al-Quds... Avec l’aide de la fine équipe des chiens de garde US (Encel, Vitkine, Guidère, Basbous, Servant et cie...), de l’ONU, des politicards "français" et de la diplomacie soutenant les égorgeurs modérés...


  • Après avoir regroupé leurs forces, plus de 5 000 djihadistes, dont certains en provenance de Mossoul

    Le plan était d’en rabattre une majorité sur Alep afin de donner le coup de grâce à la ville en en faisant un bastion de l’ EI, première pierre dans le morcellement de la Syrie sur le modèle Irakien. Sauf que Bachar et Vladimir ne l’ont pas entendu de cette oreille et n’y sont pas allés de main morte pour enrayer les plans atlantistes.
    La raison véritable des atermoiements de nos dirigeants est l’impressionnante réaction de ces deux chefs d’état, violente et terriblement efficace, bien plus surement que les morts et le désastre humain causés par la chasse aux terroristes.
    Qu’à titre personnel je regrette infiniment et pleure dans mon for intérieur.


  • Mais quand va-t-on enfin pouvoir se défaire de ces fléaux ? Les revoilà d’où on les a éjectés. C’est une plaie ces gens-là. On en fini plus.
    C’est agaçant à la fin de revoir éternellemtn ces têtes à claques de cinglés.
    C’est pour le coup qu’un grand nettoyage s’impose, et immanquablement on a encore et toujours des ruines et des destructions, ils sont lassants ces tocards. Et très dangereux bien sûr.