Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un Français ou Les Français ?

Le film de propagande sur le chaînon manquant entre Hitler et Le Pen

Oï oï oï, c’est pas de chance : un réalisateur veut faire un film sur la rédemption de ce monstre moderne qu’est le Français, pardon, le skinhead, et voilà que les réseaux sociaux lui mettent des bâtons dans les roues, faisant trembler les exploitants de salles. C’est à désespérer de la liberté (d’expression) de dénoncer… toujours les mêmes. C’est vrai quoi, une poignée de skins terrorise 66 millions de citoyens depuis des décennies et personne fait rien. Quel incroyable pouvoir !

 

JPEG - 73 ko
« Les gens d’extrême droite semblent vouloir se refaire une virginité, je ne vois pas bien l’intérêt qu’il y aurait pour eux à casser des salles de cinéma. » (Diastème dans L’Obs du 10 juin)

 

Diastème donne le ton :

« Le film est l’histoire d’une bande de potes. C’est atroce à dire, mais aucun n’est caricaturé. Je me suis appliqué à les comprendre tous, aussi terrifiants soient-ils. »

Et maintenant le synopsis par UGC :

« Marco est un skinhead, un vrai. Avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin, il cogne les Arabes [Tiens, on croyait que c’était les Américains qui cognaient les Arabes depuis 1991, NDLR] et colle les affiches de l’extrême droite. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise qu’on a en soi ? C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien. »

La dernière phrase est de Diastème, journaliste devenu réalisateur. Elle figure dans le dossier de presse du film mort-né, selon lui, Un Français ayant déjà été refusé à Cannes : 

« Il ne fera pas d’entrées dans les salles, alors qu’on n’arrête pas de me dire, depuis que les premières projections ont eu lieu, que c’est un film “important”, un film “nécessaire”, un film “que les gens doivent aller voir”, un film avec une “actualité et un engagement”. Liberté d’expression qu’ils disaient ! » (OZAP du 9 juin 2015)

Le lobby skin a gagné

 

Le 26 mai, sous la pression, communiqué du distributeur Mars Film (avec les fautes d’OZAP) : 

« “Depuis plusieurs semaines, le film de Diastème ’Un Français’ fait l’objet, sur les réseaux sociaux d’une spéctaculaire campagne de haine attisée par des commentaires violents, agressifs et menacants autour de sa bande-annonce”, avance la societé de distribution, avant d’affirmer que “le nombre de copies a été ramenée à 60 afin d’optimiser au mieux chaque copie et de valoriser chaque salle diffusant le film”. »

Oh qu’il est puissant, le lobby skin. Il a eu la peau d’un film « nécessaire », qualificatif normalement utilisé par la critique lorsque Arcady sort son navet casher. Une œuvre nécessaire… et pédagogique. On attend la directive de la collégienne fêlée en charge du ministère de l’Éducation nationale socialiste, qui va pousser 3 330 300 collégiens et 2 129 200 lycéens dans les salles pour faire face au danger des dangers.

« Mais les “réseaux sociaux s’enflamment”, intervient Jean-Michel Aphatie. C’est vrai, il y a eu des dizaines de tweets en soutien à Un Français et à son réalisateur. Mais on ne trouve en remontant la timeline qu’un seul post qui peut inspirer sinon la crainte, au moins le dégoût. Il renvoie à un texte sur le site d’Alain Soral, qui réussit en trois paragraphes à introduire une forte dose d’antisémitisme dans ce qui se voudrait être une dénonciation de l’aide gouvernementale à un film relevant de "la stigmatisation du prolétaire patriote blanc « de souche »" (pas de lien pour ce post-là). Deux autres publications sur des sites d’extrême-droite sont d’une prudence intrigante. » (Thomas Sotinel, Le Monde du 9 juin 2015)

JPEG - 57.1 ko
Autant Diastème a l’air fatigué, mou et flou, autant son Marco a l’air tonique, déterminé, et maître de sa vie.

 

Pour mettre un terme à cet interminable et minable débat, nous sommes allés voir le film. Sept personnes dans la salle de 300 places à 13h40 mercredi 10 juin, dont deux militants d’extrême gauche, qui parlent de « la violence ». Aucune émeute, aucune descente de division SS Viking. Première moitié du film aérienne, la seconde gros sabots. La partie Marco le skin impitoyable est réaliste, vivante, documentaire. La partie Marco le socialiste atteint de rédemption, loufoque : Marco souffre de voir ses amis infliger de la souffrance gratuite (ils ne se font pas payer), il subit une crise d’angoisse, qu’un pharmacien vient calmer. Un père de remplacement pour celui qui n’a pas eu de chance dans la vie. Pensez donc, papa picole et pisse dans son futal, pendant que maman, une sainte de HLM, se sacrifie. Bonjour l’image des petits Blancs. Malgré les clichés, Un Français renferme un début lumineux, très au-dessus de La Haine, tiré par un impressionnant Alban Lenoir, ambivalent dans ses violences/silences, et une résolution tragi-comique.

 

Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton (proverbe)

 

Si l’objectif est de transformer tous les prolos skins en bobos socialistes, Diastème a loupé son coup : aucun des « fachos » en herbe qui vont télécharger le film dès qu’il sera disponible (ils ne payeront jamais un euro pour de la propagande antifasciste aussi manichéenne) n’aura envie de changer de (troisième) voie. Sans le vouloir, comble du film de commande politique, Diastème réalise un long métrage profondément profasciste, qui montre que l’action, même désespérée, vaut mieux que le désespoir passif, symbolisé par Marco, devenu humain, mais abandonné de tous, qui coupe ses carottes dans son HLM avec un gros couteau. Il est loin le hachoir du guerrier des débuts…

Erreur politique de débutant ! En outre, le réalisateur force son spectateur à bien-penser à coups de batte émotionnelle dans la gueule ; Marco fait la même chose, mais de manière plus droite, moins manipulatrice. Du coup Diastème perd sur les deux tableaux : et sur la crédibilité, et sur le message, l’alliance des deux faisant l’impact sans égal du cinéma américain. En continuant sur sa lancée réaliste, sans seriner la punition divine sous forme de vie de merde (la déprimante soumission sociale comme salut), son film aurait cartonné.

 

JPEG - 66.2 ko
La pulpeuse Raphaëlle traque les skins

 

Il ne cartonnera pas. La liberté d’expression est morte. Que dire, que faire, après ça. Une minute de silence, peut-être. Dans ce climat de terreur, au plus profond de la nuit, une poignée de journalistes bravent la peur et signent peut-être leurs plus beaux papiers, écrits avec des larmes et du sang.

Ainsi, la troublante Raphaëlle Bacqué, qui vient de sortir une bio de Richard Despoings (ou Descoings, l’ex-patron de Sciences Po mort de vieillesse dans un hôtel new-yorkais avec deux jeunes amis qui ne sauront pas le ranimer, le bouche-à-bouche ne pouvant rien contre un arrêt cardiaque), narre avec effroi l’histoire des skinheads français en soulignant leur dangerosité : des « garçons effrayants », des « fachos violents », un « comportement inconciliable », des « groupes radicaux », une « extrême droite raciste », du « rock néonazi »… Les scoops s’enchaînent sous la plume de Raphaëlle, qui a été très très loin dans son enquête. Elle a ainsi osé appeler – comme le combiné du téléphone en bakélite a dû peser lourd dans sa main gracile ! – Serge Batskin, alias Ayoub, le roi des skins français. Et on vous le donne en mille, elle s’est fait gronder. Mais le danger le plus grave plane aujourd’hui sur Diastème, surnommé « petite cible » par le réseau néonazi clandestin. Va-t-on revivre l’éprouvant épisode de Charlie Hebdo ? Le Mossad devra-t-il l’éliminer pour grossir le danger ?

Grossir le danger skinhead (30 bonhommes à Paris dans les années 80), c’est un peu le boulot des médias depuis 30 ans. Les passerelles entre le FN, le DPS (son ancien département sécurité) et les crânes rasés étant avérées – ces derniers étant parfois des nostalgiques du IIIe Reich –, le lien entre le Front national et Adolf Hitler était fait : la presse tenait sa preuve, on pouvait hitlériser Le Pen. Et on ne se gêna pas. Depuis, l’image monstrueuse du mouvement skin est régulièrement entretenue, comme la flamme du Soldat inconnu, histoire de « ne pas oublier ». Encore un devoir de mémoire. Parce que sans eux et leurs conneries (trois morts en 30 ans et des cassages de gueules, inexcusables bien sûr, à comparer aux exactions de milliers de racailles défendus par les socialistes depuis 1984), plus de chaînon manquant !

 

Terreur skin sur la France : le skinoterrorisme

 

JPEG - 42.9 ko
« Nous sommes skinheads, bêtes et méchants, et le pire de tout, c’est qu’en plus on est contents ! »

 

Le 2 novembre 2014, Enquête exclusive frappe fort : alors que le pays compte six millions de chômeurs et bien 12 millions de pauvres (sans compter les non-inscrits), de La Villardière choisit de focaliser sur 12 militants néonazis authentiques, le reste appartenant aux RG (ou à la DCRI). Il est vrai que le sujet est vendeur, et que les socialistes ont besoin d’un vrai repoussoir d’extrême droite (le FN ne fait plus assez peur) pour rabattre le vote de la peur dans leurs bras en 2017. L’idée étant : craignez le nazisme… plus que le chômage ! Or, pour l’instant, le chômage, qui dévaste des régions entières, fait un peu plus de dégâts que le néonazisme en France.

Bernard nous emmène dans le 9ème cercle de l’Enfer, grâce à la technique dite de la caméra cachée. Nous sommes au cœur du volcan de la Haine de la Supériorité Aryenne. On consulte notre montre à gousset – achetée une blinde à Julien Dray lors d’une vente aux enchères –, l’Armée rouge ne devrait pas tarder à arriver.

En fait de SS Totenkopf qui ravagent les campagnes, on se retrouve à patienter gentiment devant la salle des fêtes de Succieu, un charmant petit village du sud-est de Lyon. Il fait beau, le journaliste de M6 en camcach paye ses 15 euros et entre… dans l’antre de la Bête. À l’intérieur, selon la voix off, 200 néonazis. On compte une quinzaine de tee-shirts rouges « Blood & Honour », la devise des jeunesses hitlériennes, qui assurent le service d’ordre, et quelques dizaines de gus, probablement déjà tous fichés par Reflex, ces fonctionnaires du ministère de l’Intérieur déguisés en militants gauchistes purs et durs.

 

JPEG - 79.9 ko
Imaginez des Corses faire pareil…

 

Il n’y a là que des prolos « de toute l’Europe », dont deux Slovènes. L’un d’eux s’exprime, sans savoir qu’il est enregistré :

« Chuis choqué, à Lyon y a trop de musulmans, trop de nègres, trop de juifs. »

Le journaliste infiltré (on espère qu’il n’interroge pas des flics infiltrés) :

« Et en Slovénie, y en a pas ?

– Non, on doit avoir une vingtaine de juifs, une vingtaine de nègres, et à peu près mille musulmans, c’est tout. Ils savent où est leur place, ils ne se montrent pas trop… Blood and Honour est fort en Slovénie, donc ils font pas les malins avec nous. »

Mais il n’y a pas que les Slovènes de Succieu qui disent des horreurs, il y a aussi les Jeunesses nationalistes de Paris. Le off fait bien de nous avertir :

« Ils ont une vision particulièrement choquante de la capitale, et leurs propos sont très violents. »

Un skinhead se lâche dans la nuit :

« C’est une ville remplie de putains de nègres, de putains de juifs… Et en haut les pédés… Les mecs ils marchent la main dans la main comme ça, les fils de pute, les mecs ils viennent faire ça dans ma campagne, on les tabasse, on les dépouille. »

Cette méchanceté explique peut-être l’exode rural massif des homosexuels vers le Marais, une concentration de mauvais augure.

 

Skinophobie française

 

JPEG - 60.8 ko
Faut-il avoir peur d’Enquête exclusive ?

 

Après avoir fait le tour des méchants, on passe à l’explication sociopolitique. Elle échoit au spécialiste Nicolas Lebourg, chercheur à l’Observatoire des radicalités politiques, plutôt mesuré dans ses propos. Ça change de Jean-Yves Camus.

Lebourg :

« Aujourd’hui la grande question pour les nationalistes c’est évidemment la présence d’Arabo-musulmans en France… L’opposition à l’islam ça peut servir de vecteur d’union, à chaque fois il vous faut un ennemi commun. »

Lebourg note, par rapport aux années 60, « la prolétarisation de l’extrême droite », pour nous rassurer aussitôt :

« C’est un milieu qui est bien surveillé. »

Selon lui, l’extrême droite radicale rassemble en France 3000 personnes, et n’a donc pas d’avenir en soi, « mais elle peut fournir des cadres à des partis politiques… des idées à des partis politiques ». Alors à quoi servent ces groupes ? « Ils sont un bon thermomètre de la société française », car leurs thèmes finissent par entrer dans le débat. Lebourg, premier spécialiste des extrêmes à ne pas faire dans la psychose hystérique, reconnaît :

« Il faut savoir que les cadres néofascistes sont souvent de bons cadres… Chez les Identitaires il y a de très bons cadres qui savent faire tourner une section… Sur les listes Bleu Marine, il y a 50 membres du Bloc identitaire. »

JPEG - 57.5 ko
Phrase qu’on pouvait lire dans le portrait de Serge Ayoub par Libé du 13 juin 2013, après la mort de Clément Méric : « Le leader des JNR et de Troisième Voie nie aujourd’hui tout lien avec le IIIe Reich. »

 

La Villardière :

« Est-ce que le fait que le Front national se banalise n’ouvre pas justement le champ à cette extrême droite radicale ?

– La normalisation du Front national elle a pu donner un peu d’énergie aux groupuscules de l’extrême droite radicale, en particulier on le voit c’est les militants les plus soucieux de l’idée d’un complot juif sur la France, qui considèrent que la ligne de Marine Le Pen n’est pas supportable, les signes qui ont été donnés sur la question du négationnisme, vis-à-vis d’Israël, etc., sont considérés une trahison politique, pour ceux-là… Maintenant est-ce que les masses en France sont extrêmement soucieuses d’un complot sioniste planétaire ou si elles sont plus soucieuses de leur pouvoir d’achat, de leur travail et de leur sécurité au quotidien, il me semble que les thèmes quand même portés par l’extrême droite radicale ont pas énormément d’impact politique, elles ont un impact culturel plutôt.

– Mais cet impact culturel il peut être un danger pour la République, à terme ?

– On a dans toutes les enquêtes d’opinions depuis 20 ans non pas vraiment des préjugés racistes qui montent, ce qu’on a c’est le sentiment que la France se fragmente en communautés et que celles-ci vont vers quelque chose d’hostile entre elles, quelque chose de violent entre elles. »

Skinheads : les derniers romantiques ?

 

 

Fin des années 80, une dizaine de skins squattaient le métro Nationale, poussant parfois jusqu’à la porte d’Orléans, terrorisant deux millions et demi de Parisiens. Depuis 1984, le pouvoir socialiste et une gauche pas si angélique signaient un blanc-seing aux racailles des cités, dont les exactions étaient systématiquement niées par une presse aux ordres. En 1995, le film de Mathieu Kassovitz, La Haine, osait présenter le danger sous la forme d’une poignée de skinheads – heureusement défaits par les racailles – et de sales flics racistes anti-jeunes. Lourd symbole de la défaite de la France et de ceux qui tentaient, avec plus ou moins de maladresse, de défendre ses valeurs. 30 ans après ce régime (juridique, médiatique et politique) de faveur, le permis d’agresser existe toujours, et plus personne ne sait comment faire rentrer la mayonnaise dans le tube.

Le fantasme skinhead, lui, a de plus en plus de mal à prendre. Heureusement, les islamo-racailles sont venus au secours du pouvoir. Après Marco, héros d’Un Français, on attend le film de Diastème, ce nouvel Arcady, sur le repoussoir suivant : les frères Kouachi. On peut même lui souffler un titre : Des Français ?

À ne pas manquer, sur E&R :

Sur les réseaux menaçant vraiment la France, chez Kontre Kulture :

Rejoindre le projet de réconciliation nationale de Dieudonné et Alain Soral :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1205120
    le 11/06/2015 par ras
    Un Français ou Les Français ?

    je vois qu’ils essayent à tout prix de faire démarrer une crise ethnique et sociale


  • #1205128
    le 11/06/2015 par Out
    Un Français ou Les Français ?

    C’est la suite logique du film sur Ilan Halimi, la marche des petits beurres, et sur les deux colleuses de timbres nympho... Et tout cela avec notre argent. Réjouissez-vous, c’est pour votre bien, on vous dit !


  • #1205157
    le 11/06/2015 par jedgreen
    Un Français ou Les Français ?

    Moi je me rase la tête pour cause de calvitie ("Soral style" quoi), alors pas d’amalgame !

    Plus sérieusement : les films de "propagande" anxiogènes comme çà les gens n’en veulent plus de toute façon. Alors les médias trouvent un petit buzz pour faire que le film ne soit pas un bide total. Mais bon voilà quoi. C’est fini leur petit jeu.


  • #1205163
    le 11/06/2015 par matrix le gaulois
    Un Français ou Les Français ?

    en soulignant leur dangerosité : des « garçons effrayants », des « fachos violents », un « comportement inconciliable », des « groupes radicaux », une « extrême droite raciste », du « rock néonazi »…



    Ce qui est étonnant, c’est que ces gens-là que l’on conspue en France, sont soutenus par nos gouvernants en Ukraine.

    D’ailleurs, petite astuce si vous voulez voir ce film en évitant d’avoir la nausée, changez son titre et vous tomberez sur un film vraiment fin et intelligent : de "un français" renommez-le en "un ukrainien", remplacez les socialistes que le héros rejoint à la fin par les républicains novorusses et vous avez un film vraiment provoc’ ! ^^

    Enfin vous me direz, c’est comme pour les Kouachi : quand ils tuent sans pitié des innocents en France, on râle, on a peur, on pleure...mais quand ils font ça en Syrie : là, on dit que ce sont des combattants de la liberté et de la démocratie contre la dictature et on dénonce comme frontistes les gens qui défendent Bachar El-Assad sans qui la horde d’égorgeurs aurait une nouvelle base arrière (après la libye) depuis laquelle ils pourraient faire tous les jours des attentats type charlie hebdo.


  • #1205178
    le 11/06/2015 par AnanasBounty
    Un Français ou Les Français ?

    "un français et ses potes skinhead qui cognent des arabes" ... Le sujet est d’une nullité absolue. Je suis arabe et je n’ai jamais vu ni connu ça de toute ma vie. Les seules qui "cognent" des arabes c’est la LDJ et le Betar, certainement pas "les français". L’extrême droite n’existe pas en France, et si elle existe, elle n’est pas française (... qui a parlé des israhelliens ?)

    Film de propagande du niveau d’Arcady l’Acarien. Diastème qui essaie de nous victimiser ... On avait déjà SOS Racisme et la Licra. Manquait plus qu’un pseudo-réalisateur, bobo, gauchiste et méprisant son pays pou salir les arabes un peu plus. Car oui la victimisation est salissante et indigne, surtout si elle est fausse. Le boycott suffira à ramener ce déchet du cinéma à l’oubli.

    Vive la France, le Christianisme, l’Islam et vive la réconciliation


  • #1205199
    le 11/06/2015 par mik ezdanitoff
    Un Français ou Les Français ?

    La violence des "jeunes"de cités est depuis des années,1000 fois plus importante que celle des "skins",mais sur eux,on ne ne fera pas un film,bien sûr.

     

    • #1205421
      le 11/06/2015 par Simone Choule
      Un Français ou Les Français ?

      Tu mates Harry Brown avec Michael Caine^^


    • #1205566
      le 12/06/2015 par Gerard John Schaefer
      Un Français ou Les Français ?

      @ Simone Choule

      Harry Brown est vachement dépressif et un gros poil manichéen.

      Tant qu’à faire Death Wish, Un Justicier dans La Ville, Bronson/Winner, beaucoup plus subtil que ce qui s’en dit.
      Davantage d’envergure cinématographique, aussi.

      Michael Caine, pour moi, c’est Get Carter.
      La musique de Roy Budd, les mini-jupes, mode/fait social étonnant, le pompe sous le plume.
      "’cause I know you’re wearing purple underwear..."


  • #1205224
    le 11/06/2015 par WEI
    Un Français ou Les Français ?

    Tu remplaces le skin par un antifas et ça roule tout seul

     

    • #1205410
      le 11/06/2015 par Soldat du Christ...
      Un Français ou Les Français ?

      « Juju est un red-skinhead (antifa ), un vrai il fait du kun fu. Avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin ,les blacky dragonaux,, il cogne les çais-fran et colle les affiches de l’extrême goche bobo du NPA pour plaire à sa pine-co Houria.B qui déteste la se-fran avec ces potos du PIR. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine est débile et sans fondement. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise qu’on a en soi ? quand on est un trouillard, une gonzesse , un trans refoulé, une petite fifille à sa maman...
      C’est le parcours d’un salaud Antifa qui va tenter de devenir quelqu’un d’un peu moins con mais qui n’y arrivera jamais.
       »




      Un film E&R sur le grand chef de l’extrême-goche débilitante Juju Terzig-heil...avec des dialogues de A.Soral & Dieudo...
      A ne pas louper un film trans-gressif...dans toutes les salles E&R, AF, Troisième Voie, JNR, et au théâtre de la main d’or...
      Gratuit pour les familles nombreuses...


  • #1205238
    le 11/06/2015 par Sam
    Un Français ou Les Français ?

    M’a l’air pas mauvais ce Lebourg... Quel est son job exactement ?

     

    • #1206758
      le 13/06/2015 par ’Soldat du Christ...
      Un Français ou Les Français ?

      @Sam



      Quel est son job exactement ?




      Menteur...
      Il me semble, mais je n’en suis pas sûr !


  • #1205242
    le 11/06/2015 par wolfkrunch
    Un Français ou Les Français ?

    Grand merçi aux rédacteurs, je me suis bien marré !
    Je sens que je suis bon pour la taule.

    A mesdemoiselles, mesdames et messieurs du côté lumineux de la force officielle, si c’était possible de tenir compagnie à Alain...

    W


  • #1205262
    le 11/06/2015 par Mr M
    Un Français ou Les Français ?

    Quelle fantasme ridicule, ca me rappel les reportages des années 80 sur ayoub, s’il voulait faire un vrai film sur l’extreme droite néonazi, il parlerait de groupuscules comme blood et honnor ou des organisations comme les jeunesses identitaires qui sont réelement actifs mais bien sur ca demanderait un petit travail de recherche sur le terrain.

    Si vous voulez des vrais films sur les skins je vous conseil "rude boy" de 1980 qui racconte l’emergence du mouvement dans le sillon des clash.

    Ou l’excellent "this is England " sur l’arrivé de l’extreme droite et les premières oppositions raciste/antiraciste.

    Ou "skinhead attitude"

    Il y a également des films plus moyens voir nullisime comme"romper stomper" un film de karaté ou le moralisateur "american history X".

     

    • #1205328
      le 11/06/2015 par ac/dc
      Un Français ou Les Français ?

      sinon l’épisode de "Inspector George Gentle" (série de la BCC) d’il y a 2 semaine (titre :"son of a gun")..... ambiance total skinhead 1969 dont seul les brits ont le secret.....


    • #1205469
      le 12/06/2015 par Mr M
      Un Français ou Les Français ?

      Oui et sans oublier le tres genial "hallal police d’etat" d’Eric et Ramzy et sa pertinente analyse des milieux skinheads parisiens du tout meme acabit.


  • #1205280
    le 11/06/2015 par mon avis
    Un Français ou Les Français ?

    C’est vrai que les faits divers dans la presse le montrent depuis des années déja , il y a énormément de Français de souche qui agressent des arabes !!! maintenant que vous me le dites...


  • #1205326
    le 11/06/2015 par Tchek
    Un Français ou Les Français ?

    Le American History X français ; c’est a dire, l’importation des catégories de représentation américaines et de leur obsession raciale en France.
    Tentative de culpabilisation des peuples européens afin de fabriquer le consentement a notre oppression ("on le mérite"), sacrifié au monde liberalo-darwinien sans pitié que les élites nous préparent.

    Quand on veut noyer son chien, on dit qu’il a la rage.
    Quand on veut noyer le peuple, on dit qu’il a la haine.


  • #1205369
    le 11/06/2015 par Romano
    Un Français ou Les Français ?

    Je me souviens quand on était petits, les skinhead on en parlait tout le temps mais on en a JAMAIS vu....Et depuis 30 ans on prétend qu’ils sont un danger pour la societé Française ??S’ils ressemblent a des gars comme Serge Ayoub ou Esteban Morillo je ne m’en fais pas bien au contraire !

    Le racisme en France est instauré par le socialisme ultra libertaire tout le monde s’en rend compte chaque jour que Dieu fait.

     

    • #1205640
      le 12/06/2015 par karimbaud
      Un Français ou Les Français ?

      effectivement, les Skins, c’était un peu comme l’Arlésienne...on en causait beaucoup mais on ne la voyait jamais !


  • #1205396
    le 11/06/2015 par The Shoavengers
    Un Français ou Les Français ?

    Vous auriez pu relever les éléments suivants :
    - La Gauche-qui-lutte contre les préjugés : les skins sont bêtes. Pourquoi ? Parce qu’ils sont skins. Ah d’accord.
    - Quelques lignes plus bas : ils sont fournisseurs d’idées politiques et savent faire tourner des sections. Ils cachent bien leur jeu…
    - "En voie de prolétarisation". On aurait aimé une analyse digne de ce pseudo-expert. La faute à qui la prolétarisation ? Surement la faute aux nazis.
    - "On a dans toutes les enquêtes d’opinions depuis 20 ans non pas vraiment des préjugés racistes qui montent, ce qu’on a c’est le sentiment que la France se fragmente en communautés et que celles-ci vont vers quelque chose d’hostile entre elles".
    Sans blague, Charlot. Pardon, Charlie. La faute aux skins sans doute. Même l’opinion rejoint les préoccupations des skins. Dingue !
    - "Leurs propos sont très violents". Pu..ain j’ai peur ! Les mecs ils causent, ils causent, même pas un lynchage de journaliste ou de juifs (non, ce ne sont pas forcément les mêmes). Des vrais fiottes oui !
    Dorénavant, tout ceux qui causent violemment sont des skins-nazis. Exemple : "Bachar El-Assad ne mérite pas d’être sur la Terre" (Laurent Fabius). Meeeeerde !
    Le complot Skin. Le seul, le vrai. Mangez-en.


  • #1205408
    le 11/06/2015 par Soldat du Christ...
    Un Français ou Les Français ?

    de La Villardière




    Ce type a un nom de salade composé comment veux-tu que je le prenne au sérieux lui et le cinéma français (enfin dit français...)
    Je n’en dirais pas plus le CRIF & la LICRA veille ...
    Manu nous regarde !!


  • #1205412
    le 11/06/2015 par Druide
    Un Français ou Les Français ?

    Déjà que le look skin est une dégénérescence du punk, or on sait que c’est au peuple élu que le mouvement punk doit sa réussite et son prestige. Voir : The Heebie-Jeebies at CBGB’s : A Secret History of Jewish Punk, Par Steven Lee Beeber.

     

    • #1205493
      le 12/06/2015 par Mise au point
      Un Français ou Les Français ?

      Le look skin vient de Londres : se couper les cheveux pour ne pas se les faire attraper par la police montée à cheval.
      Et tous ces gars là écoutaient du ska jamaïcain. Au début.


    • #1205552
      le 12/06/2015 par ac/dc
      Un Français ou Les Français ?

      nope buddy !!

      ce n’est pas une dégénérescence du punk niveau look, mais une radicalisation du mouvement mod qui s’opère vers 1968, en pleine vague hippie / psyché

      une contre réaction plus qu’une contestation en gros ....

      La deuxième vague du mouvement (après 1977 et qui attirera des jeunes de tout le continent européen - voir au delà) est par contre effectivement influencé punk ... mais niveau musical principalement ... surement pas niveau dégaine (dont les bases datent de 10 ans avant). Ce look continuera par ailleurs à évolué (pour ressembler à plus rien de nos jours, mais c’est un autre débat)


    • #1206164
      le 12/06/2015 par Druide
      Un Français ou Les Français ?

      Je maintiens que les skins ont adopté le look des rasés d’Auschwitz. Zundel est aussi de cet avis (voir la dernière entrevue qu’il a faite avant d’être mise en prison). Le skin perpétue la mémoire de la Shoah et doit disparaître comme elle.


  • #1205424
    le 11/06/2015 par Davidoff69
    Un Français ou Les Français ?

    Le journaliste infiltré (on espère qu’il n’interroge pas des flics infiltrés)



    Excellent. Merci la redac E&R. Ça fait du bien.


  • #1205425
    le 11/06/2015 par anony
    Un Français ou Les Français ?

    L’article vise parfaitement juste ; on ressasse un phénomème plus lié aux années 80-90, pour occulter les problèmes actuels liés à la mondialisation ("racaillat" généralisé, pouvoir d’achat, migrations, hausse des incivilités, difficulté à maintenir une cohésion sociale dans un environnement multi-ethnique, etc...)
    L’ouvrier, la classe moyenne déclinante, le petit paysan qui meurt en silence....bref, le français de base n’intéresse visiblement pas le "grand" monde du cinéma, plus prompt à le culpabiliser...

     

  • #1205450
    le 12/06/2015 par nanard_riton
    Un Français ou Les Français ?

    Titre du film honteux (ça sent la propagande anti-France propagé par des traîtres).
    Pourquoi pas un film sur Francis Heaulme qui s’appellerait "Un Français" ou un film sur Véronique Courjault qui s’appellerait "Une Française" ?

     

    • #1205554
      le 12/06/2015 par jeanmarcikly
      Un Français ou Les Français ?

      I Il faut savoir qu’historiquement le mvmt skin est née en Jamaïque ; ce sont plutôt des prolos qui habitent les quartiers pauvres aiment la musique Ska ; opposé du Reggaé ; les régéa man étant la réplique des hippis blancs ; plutôt comme à l’instar des hippies souvent issus de la classe aisée ; c’est alors que se développe chez les skins Jamiquains un sentiment de frustration à l’endroit des Régaé-man car leur condition les empêchent de vivrent dans le confort et de vivrent sans efforts (obligés de pointer ds les usines de cannes à sucre, mal payés, exploités etc,,,) eux les skins boivent surtout du rhum, ne touchent pas au shit, à la gandgha réservée aux réggéa_man,car cher) et au fil du temps ces groupes se disputeront des territoires ; un peu comme les Mods de la côte sud de la GB ,plutôt prolétariens écoutant les Whoo ; ayant une posture politique assez patriote, nostalgique de la Grande Bretagne Royale, coloniale, mettant l’accent sur l’honneur, la fidélité au drapeau, soutients inconditionnels à la Reine etc...


    • #1205723
      le 12/06/2015 par Grégoire
      Un Français ou Les Français ?

      @ Jean-Marc, merci pour votre commentaire, très interessant. Je vais chercher à en savoir plus sur l’internet.


    • #1205810
      le 12/06/2015 par Mr M
      Un Français ou Les Français ?

      Ce sont les rude boys qui viennent de Jamaique les skins viennent de la rencontre et la fraternisation de ces dude boys et des hardmods, des bandes de jeunes prolos anglais dans le rejet du conformisme bourgeois des mods et de la culture hippy , le premier symbole proprement skins est le damier noir et blanc qui apparait souvent sur les album de ska, il represente l’antiracisme.


    • #1206359
      le 13/06/2015 par jeanmarcikly
      Un Français ou Les Français ?

      la gauche s’était déjà illustrée dans ce genre cinématographique ;" Le train" avec l’incontournble Roger Hanin beau frère de F Miterrand ; dans les années 87 si ma mémoire est bonne ; c’était la même histoire, avec des skins agressants et défénestrants un arabe dans un train ; prétenduemant tirée d’une histoire vraie d’un fait divers ; sauf que pour le fait divers ; l’origine religieuse des agresseurs qui étaient d’ailleurs des légionnaires en goguette a été vite étouffée ...La seule survie de toute cette gauche bobo religieusement anti-raciste ; consiste à manipuler, instrumentaliser les faits, et de ratisser large dans le sociétal,pour tenter encore d’exister et d’avoir l’impression de faire quelque chose contre nous les "affreux fachos patriotes réacs ; empêcheurs de tourner en rond"


  • #1205522
    le 12/06/2015 par 1977
    Un Français ou Les Français ?

    "Fin des années 80, une dizaine de skins squattaient le métro Nationale" et le plateau de Dechavanne pour jouer le jeu de sos racisme

     

    • #1206370
      le 13/06/2015 par jeanmarcikly
      Un Français ou Les Français ?

      A l’époque un certain nombre d’entre eux formait la garde rapprochée de Jean-Gilles Maliarakis de son mouvement le MNR devenu après 3éme Voie aux plus jeunes cela ne dira rien " ...que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître." c’était une chouette époque ah nostalgie quand tu nous tient, j’avais20 ans dans les années 80 ; à cette période Maliarakis avait une boite téléphonique dans laquelle il enregistrait tous les jours des messages en bref, sur la politique mondiale, européennes, nationale, il concluait toujours ses messages par son fameux ..."l’Europe, la France ; sortiront du tombeau ; je vous dis à demain pour l’écoute de ce bulletin" ce genre de technique artisanale c’était notre petit internet sans l’éfficacité de l’actuel ; toute propagande se faisait par tract et graffitis, et contre-carrer la propagande médiatique, c’était David contre le géant Goliath, c’était du boulot ; heureusement internet a facilité et équilibré la lutte


  • #1205535
    le 12/06/2015 par LeSaint
    Un Français ou Les Français ?

    Quand je pense que j’y étais à ce rassemblement à Succieu (super ambiance) et que je visite le site d’E&R tout les jours ... merde le monde est petit !

     

  • #1205577
    le 12/06/2015 par Mandolfi
    Un Français ou Les Français ?

    Une réflexion comme ça, au hasard Balthazar, me vient à l’esprit.
    Le phénomène " skin " , aussi ridicule qu’inefficace, a pris naissance dans des pays où le sens de la famille, de la tribu, du clan est quasi inexistant. Oui, il y a des français qui cognent sur des immigrés, on appelé cela des Corses :-) Mais il n’y a pas de "skin" en Corse ! Pourquoi demande le logos ? Parce qu’une grande majorité du peuple corse s’en charge de la manière la plus naturelle possible et n’a pas besoin d’accoutrements ridicules et autres "idéologies" pour mettre à ça place qui le mérite. Malgré que la moitié de la population est constitué de "continentaux" et que l’immigration constitue 30% de la population totale ( dixit Le Pen dans une vidéo passée sur ER) on ne vois pas en Corse des immigrés qui cognent des français ! Chose qu’on ne peut nier au métropole, à moins que… ! Au delà des systèmes et idéologies il est des caractéristiques chez les peuples qui ne changent pas trop avec le temps. Dans une vidéo de Vincent Reynouard, Déportation : un nouveau regard (partie 2) à 15’35" : " être français était au camp la plus noire référence, à tel point que maint déporté de Drancy n’hésitait pas à se faire passer pour Belge." " On leur reprochait d’être sales, de ne pas avoir de sentiment de camaraderie, d’être hypocrites,…mis à l’index et traités en brebis galeuses, tant par les allemands que par les polonais et tous autres internés…" On croit lire du Balzac !! Faites la différence entre les ridicules défilés vestimentaire au Roland Garros et la simplicité et le chic intemporel de Wimbledon et pourtant un seul putain de règlement suffirait à changer cela !!! Sans une mise en question profonde de sa manière d’être, de ses propres défauts et caractéristiques intrinsèques on pourra chialer ad vitam aeternam contre tel ou tel minorité ou organisation ou que sais-je encore ! Le CRS aurait giflé avec plus de plaisir et conviction encore un mec nationaliste que le petit facteur !! ( Comme disait Abauzit : Je comprends qu’ils ont des ordres, mais pourquoi tant de zèle ? )
    Pour le plaisir des sens :-)
    https://www.youtube.com/watch?v=aqX...

     

    • #1206327
      le 13/06/2015 par ’Soldat du Christ...
      Un Français ou Les Français ?

      @Mandolfi
      Excellente analyse et l’extrait situe bien l’affaire et le sens de l’honneur ...
      Même si je suis contre la mafia...
      L’exemple et clair, limpide comme un lac de montagne en plein été...


    • #1207248
      le 14/06/2015 par Chevalier Bayard
      Un Français ou Les Français ?

      "Le CRS aurait giflé avec plus de plaisir et conviction encore un mec nationaliste que le petit facteur !!"

      T’es sérieux là. Sur une échelle de 0 à 10 Besançenot c’est le niveau 11 pour un flic. Les flics détestent les punks à chiens, autant sur le plan idéologique que vestimentaire, mais respectent et apprécient les natios car ils ont une proximité idéologique. Discipline, uniformité, virilité, anti-mondialisme . . .


  • #1205608
    le 12/06/2015 par Starkamanda
    Un Français ou Les Français ?

    Les racailles pullulent et ça ne choque personne on dirait. Tout le monde cherche à fuir la banlieue. La classe moyenne se réfugie dans les villes de provinces à 50 km de leur lieu de travail, scolarise de plus en plus ses enfants dans le privé, etc ...
    C’est pas Jamel Debbouze qui scolarisera ses gosses en ZEP !

     

    • #1207415
      le 14/06/2015 par Adrien
      Un Français ou Les Français ?

      Ca c’est sur, il préfère vivre dans le 6e arrondissement de Paris. 14000 eur le m2 a l’achat. Trappes Ca va 2minutes...


  • #1205788
    le 12/06/2015 par je ne suis pas charlie
    Un Français ou Les Français ?

    Je suis inquiet qu’yvan attal soit inquiet, allons nous recevoir du phosphore blanc cet été ?


  • #1205821
    le 12/06/2015 par Ric
    Un Français ou Les Français ?

    Y’a des perles dans ce texte... Excellent sur le fond et de belles pointes d’humour. Je viens de lire récemment des thèses socio-bobo moralisatrices, pour voir, me renseigner, essayer d’autres points de vue... et j’en ai chié à ingurgiter le truc... Ouf, grâce à cet article, j’ai l’impression de retrouver un peu de bon sens et me sens détendu.


  • #1205869
    le 12/06/2015 par bleu blan rouge
    Un Français ou Les Français ?

    - Qu’est ce qui coûte le plus cher, le pseudo-cinéma subventionné ou les journaleux subventionnés ?
    - La pseudo-philosophie selon bhl !


  • #1206363
    le 13/06/2015 par Rousseti
    Un Français ou Les Français ?

    Quelle plume !
    On en redemande.


  • #1206386
    le 13/06/2015 par Un niçois
    Un Français ou Les Français ?

    À quand un film dont le titre serait "un israëlien", sur le même principe ?

     

    • #1207355
      le 14/06/2015 par Je suis mort de rire
      Un Français ou Les Français ?

      Après " un antifa" expliquant le mensonge d’État et la complicité des journaleuses sur le milicien clément meric ?


    • #1207420
      le 14/06/2015 par Adrien
      Un Français ou Les Français ?

      Tu veux dire un Franco israélien membre de la LDJ, qui a grandi dans la haine de la France et des Francais, et éduque dans une école communautaire gardée par des militaires ?


  • #1206431
    le 13/06/2015 par eloise
    Un Français ou Les Français ?

    Il faut avouer que c’est un bon film de propagande, bien reflechi, bien étudié..


  • #1206621
    le 13/06/2015 par Akira
    Un Français ou Les Français ?

    maintenant faudrait faire un filme sur les chasseur de skin.

     

    • #1208518
      le 15/06/2015 par tyjtyh@yahoo.fr
      Un Français ou Les Français ?

      Le film sur le mensonge d’état et la complicité des journaleux dans la mort de clément meric avec son protege dents ?


  • #1206920
    le 13/06/2015 par Bébert
    Un Français ou Les Français ?

    J’espère qu’à la fin du film on voit le sale facho écraser une larme à Yad Vachem .


  • #1207897
    le 15/06/2015 par David
    Un Français ou Les Français ?

    Des barres de rires "Le lobby skin a gagné", "Descoings mort de vieillesse", du beau "l’image monstrueuse du mouvement skin est régulièrement entretenue, comme la flamme du Soldat inconnu", soldat inconnu malheureusement bien mort et même en morceaux.

    Tout ça est de la tensionite de bas étages et grossière puis le rasage intégral ayant du mal à cacher les hyper-barbus.

    Preuve si l’en est de l’arnaque "européene", sur les 2 slovènes enfin sur tout les autres venu travailler (se faire exploiter et niveler le niveau) en France et traités comme de vulgaires unter(littéralement sous)-immigrés. C’est honteux, elle est ou l’Europe au moins socialement ?


  • #1208192
    le 15/06/2015 par ERIC BASILLAIS
    Un Français ou Les Français ?

    1/ Information essentielle pour ceux qui voient bien une mainmise mondialiste d’un groupe sioniste et banquier dans le déroulement de cette guerre sans N.O.M.mais ne sont pas comptés par M. Lebourg comme skinheads et n’en connaissent pas d’ailleurs (un lobby invible ma foi).

    2/ Ton de la rédaction E&R en grande forme. Bravo.


  • #1210878
    le 19/06/2015 par Para
    Un Français ou Les Français ?

    Le protagoniste du film,Marco Lopez,un jeune skinhead d’origine Espagnol.....comme pour faire allusion à Esteban Murillo et l’affaire Meric.


Afficher les commentaires suivants