Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

De la graine au fruit

Second épisode de la série Voyage à la surface de la Terre, une initiation à la permaculture par Nicolas N’Guyen.

Les sujets abordés dans cet épisode : le semis en intérieur, le repiquage, une astuce pour remplacer une serre, le semis traditionnel en ligne, repousser les limaces de manière biologique, l’aubergine greffée sur la tomate, la grelinette, la bineuse, la plantation d’un plant.

 

Réussir son retour à la terre avec Kontre Kulture :

Découvrir les produits d’une agriculture saine chez notre partenaire Aubonsens :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1191750
    le 24/05/2015 par nico-le-jardinier
    Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

    - Attention, les graines bleues anti-limaces sont soit disant inoffensives, c’est vrai pour les chiens et chats, mais ça tue les hérissons... qui sont pourtant la meilleurs arme contre les baveux (limace escargot)

    On retrouve encore cette ruse chère aux industries du chimique : entretenir la demande en douce en détruisant encore plus l’écosystème par le produit qu’il vendent pour résoudre le problème...

    - Tonte de gazon en paillis : à la première pluie, tout ce tasse et la terre ne respire plus ; il faut donc la mélanger avec des brindilles, du bois broyé (brf).

     

    • #1191812
      le 24/05/2015 par marée haute
      Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

      Ah ben zut alors ! c’est quoi la solution pour les limaces ??


    • #1191842
      le 24/05/2015 par Nicolas Nguyen
      Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

      Il est précisé sur la boite que le ferramol n’est pas nuisible aux hérissons et aux oiseaux.

      « ... agit contre les limaces dans les salades, les légumes, les plantes d’ornement et les fraises. L’agent actif phosphate de fer III. Ferramol ne nuit pas aux hérissons, animaux de compagnie, vers de terre, abeilles et autres organismes auxiliaires. »


    • #1191843
      le 24/05/2015 par Nicolas Nguyen
      Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

      Je suis tout à fait d’accord concernant la tonde de gazon. Ceci dit j’ai toujours eu de bons résultats avec ce paillage qui se composte très rapidement.


    • #1192063

      Marée haute, les limaces doivent normalement pouvoir se gérer de manière holistique. Il faut encourager la présence de leurs prédateurs naturels ainsi que comprendre la fonction des limaces dans l’écosystème. Ce sont des fossoyeurs qui se nourrissent prioritairement des plantes malades, affaiblies, et de déchets végétaux frais...si une limace a à sa disposition cela elle ne s’attaquera pas spontanément à une plante en bonne santé...ça c’est pour la théorie...ensuite il faut tâtonner pour trouver le bon équilibre dans son potager qui permettra de s’accommoder la présence des limaces sans avoir à les détruire.
      Et précisons que ceux qui souhaite mettre en place un jardin-forêt il ne faut pas détruire les limaces ! Ce sont les limaces qui transportent et disséminent les spores des champignons qui vivent en association avec les arbres (mycorhyze).


    • #1192162
      le 25/05/2015 par The Shoavengers
      Voyage à la surface de la Terre – Épisode 2

      Pour les limaces, quand tu en ramasses jusqu’à 40 par jour, tu as juste envie de les détruire ! Une solution : leur offrir une pinte de bière. Attention aussi à ce qui peut les favoriser : coin de compostage qui leur sert de garde-manger, l’humidité ou la présence d’un point d’eau proche (mare…).
      Pour le choix des cultures, faire attention à la composition de la terre selon l’état dans laquelle vous la trouvez. Ne pas hésiter à pratiquer des amendements.
      Un très bon guide pour les débutants : le Truffaut du potager. Rien de superflu, grandement illustré, clair et ordonné, 80% de ce qu’il y a à savoir s’y trouve, le tout pour 25€.


  • #1192034

    Beau travail cette mini-série verte ... merci !

    D’après mon expérience, les semis ont besoin de beaucoup d’eau, beaucoup de chaleur et surtout beaucoup de soleil ... Si les semis n’ont pas assez de soleil, ils filent ... C à dire que la tige monte trop haut vers le ciel pour cherche la lumière, ce qui rend le plant ultra-fragile ... 80% des semis qui filent meurent ... Donc, je vous conseillerais plutôt de mettre vos semis près d’une fenêtre, où dans un mini-serre au soleil, plutôt que de les mettre dans l’arrière d’une camionnette où il y a que peu de soleil ...

    Il y a 3 plantes indispensables pour protéger nos cultures et renforcer leur défenses immunitaires : l’ail, le basilic et les oeillet d’inde ... N’hésitez pas à en planter partout de manière chaotique dans votre potager ...

    Planter de l’ail est un jeu d’enfant ... Séparer les quartiers d’une gousse d’ail et plantez en les recouvrant à peine ... Le coté tige de l’ail sera dans la terre, et la pointe de l’ail sortira à peine de terre ... 6 mois après vous récolterez une gousse d’ail complète avec 6 à 8 quartiers ... On renouvelle l’opération et on a de l’ail toute l’année gratuitement ... facile à faire même en pot sur le balcon ... L’ail s’adapte à toutes les terres, même les plus pauvres et argileuses, et il n’aime pas beaucoup l’eau ...

    Bonne continuation ...

     

    • #1193179

      Tout à fait, on dit étioler chez les jardiniers, c’est pas forcément néfaste pour d’autres plantes mais pour les semis c’est mauvais :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89...
      A trop démarrer tôt, on le paye, il faut connaître en gros les besoins de chaque plantes.

      Pour tout les alliums n’hésitez pas, vous pouvez même les manger en cébette dans des omelettes baveuses, que de souvenirs :)
      On en trouve plus que guère de nos jours mais ça doit dire pas mal de choses encore aux méridionaux enracinés
      http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A...


  • #1194121

    Bravo pour cette série qui donnera envie à beaucoup j’espère d’être moins sur les blablas, d’éteindre internet comme la télé et d’aller de temps en temps gratter la terre.