Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des familles demandent pourquoi les militaires ne sont pas intervenus au Bataclan

L’avocat de familles de victimes de l’assaut du Bataclan le 13 novembre dernier à Paris a déposé un recours pour savoir pourquoi huit soldats de l’opération Sentinelle présents sur les lieux ce soir-là n’étaient pas intervenus.

 

Me Gérard Chemla a expliqué qu’il avait fait le mois dernier une demande d’acte devant le juge d’instruction, mais que le magistrat avait rejeté sa requête. « J’ai donc fait appel devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris », a-t-il dit à Reuters, confirmant une information BFM TV, qui a révélé l’information.

Les familles veulent comprendre la « désorganisation générale » qui a fait que les forces de l’ordre – à l’exception d’une petite équipe de la Brigade anticriminalité (BAC) – ont mis trois heures pour intervenir, selon l’avocat. « Les soldats n’ont pas eu l’autorisation d’intervenir alors que des personnes agonisaient. Pourquoi des gens en armes ne sont pas intervenus ? ».

« Il y avait sur place des militaires. Par contre, les raisons de leur inaction sont difficiles à comprendre »

Un représentant des commissaires de police avait révélé en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les attentats que des militaires de Sentinelle, présents près du Bataclan, avaient refusé d’intervenir comme le leur demandait un policier arrivé sur les lieux. Les soldats ont expliqué qu’ils n’avaient pas reçu l’ordre d’intervenir et l’un d’eux a même refusé de prêter son fusil d’assaut au policier, avait témoigné Jean-Luc Taltavull, secrétaire général adjoint du syndicat des commissaires.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 

Le témoignage de Jean-Luc Taltavull :

 

Le recours des familles de victimes du Bataclan, et de nouvelles questions sur la soirée sanglante du 13 novembre 2015 :

 

 

Comprendre la manipulation « terroriste » avec Kontre Kulture

L’incroyable présence « inutile » des hommes en armes autour du Bataclan, sur E&R :

 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1559422

    Je voudrais rendre hommage aux anciens de l’Algérie et de l’Indo que j’ai croisé. Certains d’entre eux engagés dans le maquis dès seize ans puis 2ème DB de Leclerc etc. Aucun de ces types n’étaient de grands bavards, ils avaient le sens de la hiérarchie mais aussi des valeurs fondamentales qui fondent l’occident chrétien (genre Clint Eastwood dans Gran Torino, en gros).
    Et je peux vous garantir qu’aucun d’entre eux, leurs blessures de guerre en attestent, n’aurait laissé plus de cent trente jeunes se faire assassiner quasi sous leurs yeux sans réagir. Ordre ou pas, préfecture ou pas.

     

    Répondre à ce message

  • Des paras ou des légionnaires auraient foncé baillonnette au canon....des bérets bleus (Chasseurs tout de même) se sont retranchés derrière le règlement....Comme en 62 à Alger et Oran...Des massacres de civils devant des soldats l’arme au pied sauf quelques paras qui furent ultérieurement sanctionnés !
    Rien de nouveau sous le soleil politique...Sauf à n’avoir aucunes cartouches dans son chargeur,un soldat en ville doit adapter son comportement selon les événements et respecter son serment de défendre les français et non pas le gouvernement !

     

    Répondre à ce message

  • Ben ...
    ORDO AB CHAO

    Gouverner par le chaos.
    Du classique pour les moutons.

     

    Répondre à ce message

  • L’oligarchie a bien choisi le porte parole de la seconde vidéo.
    Rien n’en sortira.

     

    Répondre à ce message

  • Ils n’ont pas pu intervenir car il n’y avait plus de billets. Les mecs avaient joué à guichets fermés ce soir là...

     

    Répondre à ce message

  • J’imagine bien les 8 bidasses former une colonne d’assaut et entrer dans le Bataclan. Puis ils defourailleraient au fusil d’assaut dans un lieu confimé au petit bonheur la chance. Ca ferait jolie. Le pompom, c’est le flic qui demande à ce qu’on lui prête un FAMAS...Sans commentaire. Ou plutôt si : "Mec, tu ne vas pas dans le Sahel ! Garde ton 9mm, il sera beaucoup plus efficace vu la situation."

    Ca regarde beaucoup trop la TV par ici. La vie n’est pas une serie americaine. Je suis surpris que les dissidents d’ER n’aient toujours pas compris que le deploiement de militaire pour Vigipirate ou Sentinelle, c’est pour le décorum. C’est pour rassurer la populace et dissuader les attardes. Point barre.

    Ca n’a aucune efficacité réelle et ce qu’il s’est passé à Paris en ai la preuve.

     

    Répondre à ce message

  • Les familles de victimes, qui se posent une question des plus légitimes, vont-elles se faire traiter de conspirationnistes par Rudy Reichstadt ou par Caroline Fourest ? J’aimerais bien savoir quel est le degré de naïveté suffisant pour ne pas se faire coller une telle étiquette sur le dos.

     

    Répondre à ce message

  • #1559688

    Quand les Chefs de l’Armée donnent l’exemple de la veulerie, du Kosovo à l’Afghanistan, de la Libye à l’Irak, en passant par la Syrie, il faut s’attendre à trouver des lâches dans les rangs.

     

    Répondre à ce message

    • #1560019

      ...Mais à y réfléchir, en essayant de prendre le point de vue de « l’homme du rang », comme on l’appelle, celui-ci ne va pas chercher aussi loin. L’homme du rang ne comprend que les ordres simples : « fais ton sac ; on va en pays chaud »... Mais, autant il ne comprend pas ses Chefs, c’est à dire le pourquoi du comment, autant il sent ces derniers. Il sent leur veulerie et leur trouille, quand il entend dire qu’il ne faut pas faire de quenelle. Il sent leur soumission au vrai pouvoir dont ces Chefs n’osent pas dire le nom, quand il entend dire que c’est devant une synagogue que la quenelle est la plus criminelle, c’est à dire pas devant une église ou une mosquée. Il sent que ces petits bourgeois, ces fils de famille qui le commandent, ont plus à coeur - plus aux tripes - la préservation de soi et le tableau d’avancement, que le don de leur précieuse petite personne à la Patrie, contrairement à un discours qui finit par lui donner la nausée. Alors à l’homme du rang lève parfois la crosse, quand c’est le moment de tirer. C’est lâche de sa part mais pas plus lâche que ses Chefs.

       
  • Il faut se souvenir que la BRI est intervenue au bataclan une heure 40 après le début de la fusillade .
    Il faut se souvenir que le GIGN était prêt à intervenir et attendait l’ordre pour le faire : L’ordre n’est jamais venu .
    Est -ce que les militaires dont parle l’article sont à distinguer du GIGN ? Si c’est le cas , ça fait beaucoup ! Comment ne pas penser que si le Gvt n’a pas fait le coup (? ??) , il l’a grandement facilité .
    Et à St Etienne de Rouvray , la BRI intervient dans la minute ou presque , alors que c’est un coin paumé dans la banlieue de Rouen . Et comme par hasard l’attentat de Saint Etienne du Rouvray éteint la polémique qui s’étendait après l’attentat de Nice .
    Ce Gvt sioniste est odieux à un point que je plains profondément les familles des victimes des attentats en France (exécutés par de la wahhabo-racaille faussement radicalisée et surtout clairement manipulée ) .

     

    Répondre à ce message

  • Il y a qu en France qu on voit des choses pareils.
    Les forces de l’ordre qui n’ ont pas le droit d intervenir
    les cameras de surveillance qu on demande d effacer.
    Helric Fredou, commissaire de police chargé de rédiger un rapport sur l’entourage familial de Charlie Hebdo et retrouvé mort d’une balle dans la tête quelques heures après l’attentat.
    http://www.panamza.com/160115-suici...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents