Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La dictature du féminisme – Conférence de Béatrice Bourges à Nantes

30 janvier 2016

La section E&R Pays de la Loire recevait Béatrice Bourges à Nantes le 30 janvier 2016 pour une conférence sur le thème : « La dictature du féminisme »

 

Partie 1 :

 

Partie 2 (questions du public) :

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pas si neuf, mais généralisé :

    "On trouve souvent, dans les maisons d’aliénés, de ces diplômés qu’à grisées une éducation factice, et qui ont abordé des amours, espéré des mariages auxquels leur misère ne devait pas songer.

    Usant leurs bas bleus à courir après l’émotion ou la gloire, rêvant aujourd’hui de Clémence Isaure et demain de la Bovary, elles ont eu d’abord le cœur fané et meurtri, puis le mal a monté et elles ont, un matin, redressé dans le brouillard, d’un geste effaré ou mystique, une tête de sainte ou de reine ; elles se sont crues sœur des Borgia ou maîtresse de Jésus-Christ.

    Elles pouvaient être de braves femmes d’ouvrier, faisant le soir la lecture aux moutards, devant le mari tout fier de voir la bourgeoisie si savante ; elles ont mis les gants de la sous-maîtresse au lieu de prendre le balai de la ménagère ; elles ont aujourd’hui le manchon des aliénées !"

    Jules Vallès, Tableau de Paris, Sainte Anne.


  • En donnant les apparences du pouvoir aux féministes les sionistes savaient ce qu’ils faisaient : réduire à l’impuissance les hommes qui seuls peuvent les empêcher de nuire, de voler, de violer, de tuer .


  • J’ai beaucoup appris sur la théorie du genre et remercie de l’enrichissement au travers de cette conférence Béatrice Bourges et E&R
    J’ai aussi mieux compris où le genre "cons" nous amène ; ce genre là est immuable...
    En tout cas belle démonstration sémantique et graine d’espoir sur les différences entre le genre féminin et le genre masculin
    Cela a dû être dur pour les Norvégiens de revenir au réel et sur terre......


  • Bravo et merci Béatrice pour cet excellent et clairvoyant exposé avec lequel je concorde totalement.
    Bienheureuse es-tu car c’est l’Esprit Saint qui t’a révélé toutes ces merveilleuses vérités et qui parle par ta bouche (c’est d’ailleurs la signification de ton prénom, bienheureuse).
    Car la femme est bien une porteuse de vie (physique, psychologique et spirituelle), une gardienne de l’intérieur, complémentaire à l’homme et rien ne peut faire que cette vérité soit fausse (1 Jean 2:21)
    Oui, tout ce système grotesque, pauvre plagiat de la Réalité émanant de Dieu est voué à la destruction et le savoir donne beaucoup de force pour résister (1 Jean 2:17).
    Tous mes encouragements à continuer cette œuvre de révélation.


  • Merci à Béatrice Bourges pour son engagement à lutter contre cette
    désinformation et confusion sur les idées des mondialistes .

    Beaucoup de calme pour donner ses explications concrètes , c’est
    intéressant , il faut le savoir , c’est une alerte utile .

    Merci à E&R de prêter ses salles à Mme Béatrice Bourges et
    bien d’autres ne partageant pas les idées des mondialistes , sans
    vous rien ne serait possible face à cette dictature ambiante .


  • #1465887

    J’aime beaucoup Mme Bourges car son discours reste toujours connecté au réel, au concret (et c’est très féminin d’ailleurs), elle ne fait pas juste tourner des concepts abscons non incarnés mais parle comme des vrais gens.
    Elle ne s’écoute pas parler mais transmet vraiment des choses.
    Elle a aussi comme une aura de normalité, de bon sens, de bienveillance et d’équilibre, tellement à l’opposée des "NVB" et autres Anne Hidalgo.
    C’est vraiment la classe française !


  • Béatrice Bourges fait une très longue introduction où elle parle de l’homme dépossédée de lui-même. Beaucoup de gens qui sont en dissidence avec ce système remarque ce phénomène, mais personne (quasiment) ne comprend d’où ça vient.

    Vu qu’on est sur E&R, rappelez-vous du principe de causalité dont parle souvent Pierre Hillard. D’où vient ce phénomène ?

    Il est la mise en application de la philosophie des Lumières, c’est-à-dire de la gauche. Il faut comprendre que ce qui est appelé République, c’est la république dont la philosophie sous-jacente est la philosophie des Lumières. Les Lumières nous disent d’abdiquer tout caractéristique culturelle, ethnique, religieuse, familiale, nationale etc car nous sommes censé être notre propre dieu. C’est la liberté d’être tout et n’importe quoi. La phrase Peillon inséré dans la vidéo correspond parfaitement à l’esprit des Lumières.

    Demain, quand des tarés diront qu’ils sont chat (ça commence à venir), ça ne sera pas un cas pathologique, ça sera le progrès, car la personne décidera qu’elle n’est pas homme ou animal mais qu’elle est ce qu’elle a envie d’être. Ça sera une avancée de la liberté donc du progrès.

    C’est toujours une négation de la nature et du réel en arrière-fond.

     

    • Très juste commentaire Alex, qui rejoint parfaitement le propos d’Antoine Martin dans "Le Chant dans la Fournaise".
      L’idée même du modernisme progressiste (tout dénaturer pour tout réinventer, tout recréer, pour in fine en tirer le plus grand profit pécuniaire) est par essence une négation de l’ordre naturel et du divin.
      Et c’est malheureusement la société dans laquelle nous sommes contraints de vivre pour l’instant... mais la Nature finit toujours par reprendre ses droits.


  • Magistrale conférence ! j’espère que beaucoup l’écouteront !


  • tres bonne conference tout est clair merci madame Bourges


  • Nous savons que la grande majorité des lecteurs/adhérents ici sont des hommes. Soit. Toutefois, je trouve regrettable que cet exposé ne suscite qu’un nombre fort modestes de commentaires. Les camarades n’ont-ils pas percu les enjeux de ce féminisme délétère qui les concerne au premier chef dans leur condition humaine, tout comme leurs compagnes ?
    Il faut peut-etre y voir le travail de sape du système, oeuvrant à la "séparation", à la rupture de l’unité primordiale : nous les "mecs", on ne se sent pas concerné par ces histoires de "bonnes femmes".
    Qu’en dites-vous camarades ?

     

    • Peut-être que davantage à commenter, préfèrent-ils voir cela avec leurs compagnes. On parle en public des rapports homme - femme quand son authenticité est inexistante en privé. Je les souhaite nombreux dans une véritable intimité. C’est si rare que cela en devient précieux et ridicule d’en faire un débat d’idées de tous côtés... Entre homme et femme c’est toujours le corps qui parle en vérité le premier face à la bouche muette. D’abord il suit le regard du regard, feu naître de l’âme, suivi des mains dans le prolongement des bras reliés au coeur et seulement vient le sexe... en prime ordinale ;
      Et la bouche parle.


    • Laissons la parole et la réflexion aux femmes. Nous, on a compris depuis longtemps de quoi il en retournait


    • #1467285

      @ Albert
      "Laissons la parole et la réflexion aux femmes"

      C’est bien ce que fait ce site d’ordinaire masculin.


  • Toute femme sensée ne s’engagera jamais dans un processus nouveau phagocyté des réminiscences de l’ancien. Le nouveau féminisme est un leurre : l’ancienne forme aura toujours la primauté car elle est socio-compatible.
    La réalité est ce qu’elle est comme chacun sait.

     

    • #1466617

      "Toute femme sensée ne s’engagera jamais dans un processus nouveau phagocyté des réminiscences de l’ancien".

      A l’exception de bien se localiser en relativité, dans l’appui de l’économie de la pure connerie illimitée ambiante.

      Voir c’est savoir... Que l’unique constance c’est l’inconsistance dans l’océan de tous les possibles.

      D’autant qu’un processus n’est pas nouveau, il est perpétuel. Seules peuvent être nouvelles les réminiscences qui s’en viennent dans le processus sur la base de la seule constance : le changement.

      "Phagocytiser", voilà un mot bien savan pour dire simplement qu’il est louable de préférer une barre en chocolat à de la merde en barre.

      Dans le respect naturel des dégoûts et des couleurs qui ne se discutent pas, c’est très personnel.


    • "Phagocytiser", voilà un mot bien savan pour dire simplement qu’il est louable de préférer une barre en chocolat à de la merde en barre.

      Je ne l’aurais pas dit comme cela, mais je suppose que vous savez de quoi vous parlez.


  • génial ! quelle femme !!
    ps:c est quoi le titre de la musique au début ? merci


  • " rien ne résiste au réel " . Il faut bien se mettre ca en tète , revenir a l’existence de l’etre , aux racines , a la nature , tout ce qui fait la différence entre un homme et une femme . Un grand merci a Beatrice Bourges .


  • La différence entre l’homme et la femme c’est que l’homme est virilement fort, c’est-à-dire qu’il est fort à assumer une vérité seul alors que la femme est virilement faible donc elle cherche son complément.
    La femme c’est la vie parce qu’elle rend la vie charmante, alors que l’homme par sa virilité la rend trop droite et donc lourde donc il cherche son complément.
    Théoriquement car c’est pas observable dans le monde dans lequel on vit :-)


  • Aucune généalogie profonde de ce qui arrive, aucun concept, le mouvement dissident commence à répéter toujours les mêmes choses, faute d’avoir un Penseur dans nos rangs.

    Selon F. Nietzsche, il faut remonter systématiquement la généalogie d’un évenement pour le comprendre, et il a raison.
    Dire qu’il y a eu le féminisme "à cause d’un complot mondialiste", c’est très simpliste et rasoir à la fin, même si c’est vrai que ce féminisme s’inscrit dans ce cadre.
    Si les femmes ont marché dans la combine féministe débile, c’est bien parce que les comportements antérieurs étaient également méprisants, faux, diaboliques et haineux. Le Système n’a fait que se servir des erreurs passées pour bâtir une nouvelle erreur.

    C’est comme les races, elle veut y revenir, mais si le système a pu faire de l’immigrationnisme, c’est qu’il a pu se baser là aussi sur une aberration antérieure : le racisme.
    Face à une telle aberration racialiste, le Système a eu une partie d’échecs très facile, en disant : "le racisme est aberrant, donc ouvrons les frontières." de même qu’il a claironné : ’les mecs vous tapent sur la gueule et vous écrasent ? libérez-vous !"

    La bêtise appelle la bêtise, c’est pour ça qu’il faut du concept !

    Donc, si on reproduit les mêmes erreurs, on obtiendra les mêmes retours de bâton. CQFD.

    On peut être anti-raciste et anti-immagrationniste.
    Par exemple, en disant qu’on ferme les frontières car certaines cultures/religions sont inadaptables à l’Occident, et c’est tout.
    On peut être anti-féministe et anti-macho débile, en reprenant d’anciens schémas couplés avec un respect total de la femme.

    Bref...

     

    • Votre commentaire est le plus intéressant à lire. Le féminisme a eu une légitimité à cause d’une faille présente dans la patriarcat, bien qu’il ait ses qualités, il a aussi ses défauts. Les gens sont trop manichéens sur ces sujets, exactement comme sur l’immigrationnisme, le système exploite toujours une faille.

      Le racisme idiot a donné légitimité à l’immigration incontrôlée tout comme la société patriarcale a donné naissance au féminisme hystérique.


  • J’admire Béatrice Bourges pour son travail et surtout lorsque l’on sait dans quelles conditions ça se passe et les gens qu’elle a en face.

    Cependant, il serait bon de regarder du côté des États Unis (toujours en avance) où l’on voit le résultat de ces conneries là. Les transexuels ont la plus courte espérance de vie. Nombreux sont les enfants élevés par des couples homosexuels (surtout masculins) qui, arrivés à l’âge adulte, se flinguent ou flingent leurs "pères".

    Quant aux féministes de plus en plus d’amerlos sont passés en mode foutage de gueule.

    (La vidéo n’est pas traduite mais on comprend quand même tellement c’est gros)

    https://youtu.be/rS32a6eAKZI


  • Excellente prestation Madame, continuez comme celà, même si je n’ai pas terminé la première vidéo, ni même commencé la seconde, faute de temps.
    Par contre le coup du 90 % de nouveaux pauvres sont des femmes j’aimerais bien qu’on m’explique moi. Parce qu’autour de moi, je ne vois presque que des hommes qui dorment à la rue. Il y a des femmes mais je n’en vois que très peu. Si ce sont les chiffres officiels, il faut être très prudent avec celà

     

    • Petits boulots volatiles plutôt.
      Interim d’esclave.
      Peut-être plus de femmes que d’hommes, c’est très possible.

      Tout comme plus de smicardes partent quand même au Mexique pour dix jours en low-cost ou alors commandent "en ligne" des vêtements inutiles à des sociétés esclavagistes...
      Plus de femelles bossent dans les agences d’interim aussi, "leurs" hommes esclavagisés ça les empêche pas de faire la paperasse et de se faire belles le matin...

      L’interim, ce truc bien franco-français de gros riches blancs au passage... Certains doivent même être "chrétiens"...

      Ah les bourgeois et les bourgeoises...
      Les conférences révolutionnaires, les livres explosifs, les colloques libérateurs, les spectacles qui sauvent l’Humanité !

      Mais un coup de dague dans le dragon, c’est la prison. En solitaire.


  • Conférence qui réchauffe le cœur.
    La guerre de tous contre tous étendue à la guerre des sexes doit cesser. Vive la réconciliation générale.
    Excellente présentation du rôle de la femme qui est pour l’homme la porte du sacré. Ne pas oublier que dans l’ordre ultra libéral, l’état naturel de la femme est la prostitution.


  • Du lourd, niveau Soral.


  • simple question si la puce est en panne c est un mécanicien ou un chirurgien qui faut appeler pour réparer ?

     

  • Bonjour,
    erreur à 49 min 30 sec, partie 1. A. Russo n’a pas parlé du féminisme avec David Rockefeller mais avec Nelson Rockefeller.
    Cordialement.


Commentaires suivants