Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

Une approche théologique

"Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?"

Débat islamo-chrétien, organisé par Fils de France, avec comme invités l’abbé Guillaume de Tanoüarn et l’imam Tareq Oubrou.

Échange introduit par Camel Bechikh, président de Fils de France, et le père Michel Lelong.

 

Partie 1 : Introduction de Camel Bechikh et du père Michel Lelong

 

Partie 2 : Débat entre l’abbé Guillaume de Tanoüarn et l’imam Tareq Oubrou

 

Partie 3 : Les invités répondent aux questions du public

 

Retrouvez Camel Bechikh en conférence à Lyon, le 31 janvier 2014 :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

129 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce dialogue est + que nécessaire !!


  • #699494

    Être catholique ou musulman n’a aucun sens sous l’égide d’une république dont l’essence est la Laïcité. Christianisme ou islam ne se confinent pas aux rites sans aucunes incidences sur le politique, le social et l’économie. Qu’ils soient partenaires ou adversaires dans ce contexte anti-religieux ... Cela fait rire franchement

    Le Pire DK

     

    • #699730
      le 24/01/2014 par françaisconverti
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Le rôle du croyant est d’améliorer la société où il vit, de s’efforcer d’être patient et constant dans les épreuves. D’inviter les autres au bon sens et de vouloir que l’autre puisse embrasser la justice et la paix intérieur.

      Je te dirais donc qu’être chrétien ou musulman dans une société où le religieux est déjà établit n’a que moins de mérite...


    • #699738

      En partant du principe que les religions on.toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang
      Une entente entre.c deux grande religion aura qu une incidence bénéfique pour l’espèce humaine qui de par sa vocation et comme toute espèce vivante doit chercher à prospérer
      Le respect mutuel des religions entre elles premettra l’ éradication du sionisme.. Protégeons notre civilisation ! Protégeons nos enfants débranchons nous !!!


    • "En partant du principe que les religions on.toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang "

      Je comprends ce que vous dites mais quand on dit ça trop souvent on en oublie que les 18e,19e,20e et maintenant 21e siècle ont fait plus de morts pour des raisons politico-économico-idéologiques que toutes les guerres de religion réunies sur le reste de l’histoire de l’humanité.

      Et trop souvent même pour certaines guerres de religion, on s’arrête sur la forme (religion) et pas sur le fond (politique et économie) par facilité pour décrire ces conflits.


    • #700324

      Corsicaman




      En partant du principe que les religions on. Toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang



      Je te rappelle que les plus grand massacres de masse, jamais égalés sur plusieurs millénaires d’Histoire, furent perpétués en EUROPE par ce qu’on peut appeler les guerres modernes. Même le Mythique Attila passerait devant pour un enfant de cœur. Depuis Napoléon en passant pal la première et la deuxième guerre mondiale les blancs se massacrèrent pourquoi ? Pour l’Islam ou peut-être pour le judaïsme ou le Shintoïsme je te le demande ?

      La religion dans ce monde moderne et technologique est devenue parodie et simulacre. Dans le meilleur des cas confinée aux rites avec beaucoup de contraintes inhérentes aux lois laïques. Sans plus. Parler d’ententes entres religions dans ce contexte cela me fait rire. Car la parodie de la parodie donnera toujours une caricature.

      La religion c’est le pouvoir temporel sous autorité spirituelle.

      Le Meilleur DK


    • Ce ne sont pas les religions mais les banquiers qui provoquent les guerres ! Toute guerre est avant tout une opération financière.


    • @corsicaman Dans 90% des cas, pour ne pas dire toujours, une guerre a des causes économiques, idéologiques et politiques. La religion dans une guerre n’est qu’un revêtement pour la faire accepter et l’a justifié auprès du plus grand nombre. Certains Papes, surtout à la Renaissance, se sont comporter en véritable politiciens et hérétiques, se servant de la religion chrétienne pour justifier tout et n’importe quoi. Il n’y a rien dans le Nouveau Testament qui justifie la Croisade par exemple, ce fut l’invention du Pape Urbain II à la fin du XIe siècle.
      Une autre preuve de ce que j’avance est que depuis le XVIIIe siècle de guerre "au nom de la religion", en tout cas dans le monde chrétien, maintenant nos dirigeants nous disent que c’est "au nom de la civilisation/des droits de l’Homme/de la démocratie/de la liberté/du communisme (pour les anciens pays de l’Est)/contre la tyrannie".


    • #700580

      Corsicaman




      En partant du principe que les religions on. Toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang



      Je te rappelle que les plus grand massacres de masse, jamais égalés sur plusieurs millénaires d’Histoire, furent perpétués en EUROPE par ce qu’on peut appeler les guerres modernes. Même le Mythique Attila passerait devant pour un enfant de cœur. Depuis Napoléon en passant pal la première et la deuxième guerre mondiale les blancs se massacrèrent pourquoi ? Pour l’Islam ou peut-être pour le judaïsme ou le Shintoïsme je te le demande ?

      La religion dans ce monde moderne et technologique est devenue parodie et simulacre. Dans le meilleur des cas confinée aux rites avec beaucoup de contraintes inhérentes aux lois laïques. Sans plus. Parler d’ententes entres religions dans ce contexte cela me fait rire. Car la parodie de la parodie donnera toujours une caricature.

      La religion c’est le pouvoir temporel sous autorité spirituelle.

      Le Meilleur DK


    • #700776

      @ Corsicaman




      En partant du principe que les religions on. Toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang



      Je te rappelle que les plus grand massacres de masse, jamais égalés sur plusieurs millénaires d’Histoire, furent perpétués en EUROPE par ce qu’on peut appeler les guerres modernes. Même le Mythique Attila passerait devant pour un enfant de cœur. Depuis Napoléon en passant pal la première et la deuxième guerre mondiale les blancs se massacrèrent pourquoi ? Pour l’Islam ou peut-être pour le judaïsme ou le Shintoïsme je te le demande ?

      La religion dans ce monde moderne et technologique est devenue parodie et simulacre. Dans le meilleur des cas confinée aux rites avec beaucoup de contraintes inhérentes aux lois laïques. Sans plus. Parler d’ententes entres religions dans ce contexte cela me fait rire. Car la parodie de la parodie donnera toujours une caricature.

      La religion c’est le pouvoir temporel sous autorité spirituelle.

      Le Meilleur DK


    • #703121
      le 27/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      @ Kada - Oran

      Tel est bien le fond du sujet, notre société dite "moderne" est non seulement antireligieuse, mais elle est aussi et surtout dépourvue de spiritualité.
      Chacun se dresse en protecteur et défenseur d’une vérité qu’il ne saurait définir de par sa nature profonde, mais dont il prétend imposer sa vision aux autres. Quelle bêtise ! Croire que l’on peut par le verbe ou des pratiques religieuses témoigner de ce que le cerveau humain est trop petit pour concevoir est affligeant.
      Laissons chacun exprimer sa spiritualité comme il l’entend dans le respect de celle des autres, ce qui compte est d’être animé par la meilleure pensée et de lui être conforme, pas de prêcher pour sa paroisse.
      En Islam comme dans le christianisme authentique, la notion d’usure est bannie... et ce sont les banques qui décident de nos existences !
      Il y a un socle de valeurs communes aux êtres spirituels, et elles sont toujours identiques puisque le message est par nature universel, il suffit simplement de ne pas l’oublier.


  • tout d’abord merci e&r pour la retransmission de ce débat ;

    musulmans et chrétiens :

    adversaires, en aucun ces,

    partenaires, c’est ce que l’Histoire a choisi

     

  • Tareq Oubrou, ami du crif, qui a fait son pelerinage obligatoire a Auswhithz et décoré de la legion d’honneur (ceci expliquant cela)... En effet un bel exemple pour les musulmans de France... Et ca ose critiquer notre Charles-Roumi national...

     

    • #699814
      le 24/01/2014 par la droite de gauche c’est comme la gauche de droite
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      C’est marrant, de son coté l’abbé de Tarnouan est considéré comme un libéral par une partie des catholiques intègres, en fait comme traditionaliste on peut mieux faire ! Il fait des éloges de textes complétements foireux comme ceux de la nouvelle droite du vieux baragouineur le "philosophe païen" Alain Debenoit ...


    • Et donc ? Cet imam n’a pas le doit de citer sur ER parce-que ceci et cela ?
      As-tu vu les vidéos du débat ? Connais-tu ses vidéos ? son parcours ? ses idées ? j’ai hâte de lire d’autres remarques aussi pertinentes.


    • Et donc ? Cet imam appelle a la soumission a l’ideologie sioniste, tu sais ce contre quoi E&R lutte et raison pour laquelle dénonce les collabeures comme chalghoumi et jamel debouzze... Donc c’est contradictoire. Un Tariq Ramadan(que je n’apprécie pas) a quand meme mangé pour moins que ca...

      Sa vision de l’islam compatible avec la "modernité" ne m’interesse pas. D’ailleurs est-ce un hasard s’il fait l’eloge de hassan al banna, fondateur des frères musulmans, groupe qui a pour objectif de faire en sorte que l’islam soit soluble au mondialisme.


    • je suis plus que daccord avec vous, je suis Bordelais et je sais ce que vaut ce personnage, il as un discours mielleux et trompeur.


  • "Chrétiens et musulmans", aurait été plus juste, et non "catholiques et musulmans."

    Ici, par "musluman", on désigne la religion musulmane dans son ensemble,

    Mais par "catholique", on ne désigne qu’une branche du christianisme,

    Or, le débat se situe entre deux religions ;

    - l’Islam et le christianisme ou la Chrétienté.

     

    • Non c’est infaisable. Il y a dans le christianisme :
      - Orthodoxes
      - Protestants (divers et variés)
      - Catholiques
      Ces différentes familles ont des visions assez différentes des rapports à avoir avec les autres religions.
      Coté musulman (chiites et sunnites).
      Au vrai la conférence aurait pu s’intituler : Catholiques et musulmans sunnites ...


    • Seuls ceux qui sont dans l’Eglise une (Unique comme Dieu), sainte (rien y est mauvais), catholique (faite pour tout homme en tout lieu et tout temps) et apostolique (héritière des apôtres par la succession ininterrompue de 266 Papes) sont Chrétiens, les autres personnes qui se disent "chrétiens" se divisent en 2 groupes :

      _Les hérétiques : Ils piochent ce qu’ils veulent dans la Révélation et jette ce qu’il ne leur plait pas (Pas d’enfer pour les protestants calvinistes, pas de confessions pour les protestant évangéliques, pas d’Eucharistie chez les protestants luthériens)

      _Les schismatiques : Ils ont exactement la même foi mais n’obéissent pas aux évêques ou au pape (Les fidèles rebelles, les églises orthodoxes)


    • @ jojo sache une chose les Chrétien Orthodoxe N on j amais changer les dogme de la foi révise ton histoire pour savoir qui sont les Chrétien qui respect la foi apostolique .


  • #699539

    Voila ce qu fait peur au sionisme : L’union entre chrétien et musulman !

     

    • pas forcément ...

      ça dépend de la gueule de l’union comme aurait pu dire un Coluche ...

      si chrétiens et musulmans se trouvent sous le sionisme ça leur va ...


    • "Les chiens, qui se battent entre eux, s’unissent contre le loup.." A bons entendeurs..


    • Les sionistes se battent pour protéger leurs intérêts.
      Tandis que Musulmans et Catholiques se battent pour défendre des valeurs universelles.

      Intérêts particuliers contre valeurs universelles :)

      L’alliance Musulmans et Catholiques est une excellente alliance.
      Car les valeurs que nous partageons sont compréhensibles par tous.
      Et c’est justement cette alliance qui garantit l’universalité de nos valeurs.

      Nous voulons construire des familles et les protéger.
      Nous ne voulons pas que nos corps deviennent la propriété de l’État !

      En protégeant nos familles, c’est l’humanité que nous protégeons.
      Même ceux qui choisissent de vivre sans fonder de famille seront protégés.

      Les États et leurs administrations veulent isoler les individus et les rendre dépendants financièrement et psychologiquement du système. Et cela de leur naissance à leur mort.

      Pourquoi Catholiques et pas Protestants ? C’est une question de cohérence. C’est un combat pour défendre des valeurs et non pour répartir des intérêts. L’État prétend déjà défendre l’intérêt général... et abandonne toutes les valeurs !


    • Le fait est que chaque religion a un avantage à gagner sur l’autre à être avec le sionisme.


    • #700665

      Pour ceux qui ont un peu étudié la question, il est clair que l’islam est une invention des talmidistes.. dans le but d’avoir une "extension", chez les peuplades les plus barbares !

      par conséquent, talmudistes et islam.. c’est kif kif !

      d’ailleurs, dans l’histoire le smassacres de chretiens ont eu lieu - en pays musulman.. par des talmudistes déguisés en islamistes : les dumneys, par exemple !

      Il n’y a donc aucune union possible.. si ce n’est en Notre Seigneur Jesus Christ !

      de plus, gare au mahdi : car celui qu’il feront apparaitre comme "messie".. sera certainement.. l’antechrist ! et tout le lmonde tombera dans le panneau !


  • #699556

    Les personnes sincères et de bonne volontés sont si peu nombreuses... et pourtant elles ne se découragent pas. C’est tout à leur Honneur.


  • #699567

    Il me semble que Tariq Oubrou est un soufiste, ... à confirmer. Il a donc une vision non littérale du Coran, spécifique au Maghreb. C’est un islam tolérant qui peut s’importer partout dans le monde. Seulement voilà cet Islam n’est pas en vogue pour être honnête, il recule partout dans le monde musulman, y compris en France. Le radicalisme gagne du terrain chaque jour ... Les anti-chiites à la sauce moualekienne sont à la mode.
    Donc camel bechikh, ne soit pas trop hypocrites ... qui plus est que t’es pas le genre de type à être dans le collimateur des nationalistes, les français t’aiment beaucoup surtout pour tout ce que tu fais pour lutter contre cette loi sataniste du mariage pour tous !

     

    • En quoi Kamel Bechik est-il hypocrite s’il croit qu’il s’agit là du message véritable ? Même si 51 % , même si 99 % des musulmans étaient dans l’erreur, cela rendrait-il la vérité moins vraie ? La vérité ce n’est pas la loi de la majorité. C’est la vérité.

      Il n’est pas hypocrite puisqu’il suit avec douceur mais opiniâtreté ce qu’il croit être vrai et bon. Cet homme est admirable, il rayonne , c’est un saint... même s’il n’est pas chrétien : ) .


    • #699947

      Salam aleykoum ! Paix sur vous ! Tareq Oubrou est plutôt affilié à l’UOIF et aux "Frères Musulmans". Dans le monde Musulmans, de Paris à Jakarta, ce qui monte c’est un mélange entre Sunnisme traditionnel et Salafisme, qui rejettent les hérésies que sont le Soufisme, le Chiisme et le Takfirisme ; c’est un retour aux Sources.


    • #700028

      Le soufisme c’est persan/iranien à la base.


    • Il faut arrêter de diviser les musulmans en parlant de branche ça serait mieux.
      Si vous voulez connaître le véritable islam, il y a sur internet la série Omar ibn el khatab(mot de passe omar) et vous serez étonné des relations chrétiens-musulmans.

      PS : Omar était le compagnon du prophète et le 2è calife.


    • Tariq Oubrou, recteur de la Mosquée de Bordeaux, est en droite ligne de Dalil Boubakeur, son homologue à Paris. Dalil Boubakeur est le fils et sucesseur de Hamza Boubakeur, également auteur d’une traduction française du Coran faisant référence. Hamza Bouibakeur, Algérien, est l’héritier en droite ligne spirituelle du sunnisme malékite, en vigueur au Maghreb . Cette école malékite, réinterprétée en France (car le sunnisme impose au croyant d’obéir aux lois en vigueur à l’endroit ou il se trouve), n’a donc rien à voir avec le Soufisme qui est un pur mysticisme en provenance de Turquie.

      L’islamisme est par contre une doctrine politique suprémaciste, prenant la religion pour prétexte . L’Islamisme n’est pas une religion. L’islamisme instrumente l’Islam pour des buts non religieux.


    • Renseignez vous, le soufisme est né en Irak au IXe siècle, très vite rejoint par la Perse, la Syrie et l’Égypte. C’est assez lentement que le soufisme apparaîtra à l’Est (Afghanistan, Inde), à l’Ouest (Anatolie, Maghreb, Andalousie), et au Sud (péninsule Arabique). Les premières confréries soufies maghrébines n’apparaissent qu’au XIIIe siècle.


    • #700266
      le 25/01/2014 par les jeux sont faits
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Tarik Oubrou n’est pas soufi mais en effet il est proche du cheikh Bentounès de la tarika alawiya.
      C’est un vrai pieu, un scientifique qui n’a pas peur de se remettre en cause. Pas simple à cerner même pour le pouvoir en place qui a sans doute cru voir en lui un allié potentiel.
      Je pense surtout que c’est un homme libre.


    • en même temps tu sais , si il existe des anti chiites c’est tout simplement parce que pas mal de chiites et de leurs imams disent de leurs propre bouches que tout ce qui n’est pas chiite est mécréant et égaré ..certains vont même plus loin encore dans leurs propos ..ils nous supprimeraient bien en gros . Pour m’être penchée sur leur cas , visionner des vidéos où ils témoignent eux même , vu des photos et lu des exemples de leurs pratiques , c’est la première fois de ma vie qu’une religion m’a glacé le sang.. j’ai mis plusieurs jours à m’en remettre d’ailleurs et puis tu m’excusera mais le hezbollah chiite par exemple ...et bien ce n’est pas l’islam véritable pour moi vois-tu..il y a donc de bonnes raisons de s’opposer à ces gens là..ils foutent la merde là où ils peuvent , déclenchent des conflits ..soit équitable dans ta critique . Tu dis ça comme si c’était une simple mode ..non c’est faux , arrête de citer systématiquement en exemple , des imbéciles qui s’opposent par effet de groupe afin d’accréditer tes commentaires , c’est malhonnête. t’as pas changé toi .

      Ils veulent instaurer une théocratie chiite au liban et ailleurs, en ne souciant de personne . Ils utilisent des gens comme boucliers humains , planquent leur stock d’armes chez les habitants et j’en passe..Le Hezbollah a commis des attentats-suicides en Inde, en Argentine, en Bulgarie, au Liban et en Angleterre. C’est sans compter les nombreuses tentatives d’attentats déjouées. bref rien à voir avec le djihad quoi ..ils ne respectent pas les règles et dévient dans leur dine . J’ai envie de te citer une phrase d’Alain Soral qui me semble être juste . Il a dit en gros : " quand quelqu’un te considère comme son ennemi , même si toi tu n’a pas envie de le considérer comme tel parce que , pacifiste ou homme de paix , et bien tu est tout de même obligé de le voir comme un ennemi parce qu’il devient un danger pour toi "

      Le problème chiite , va bien falloir s’en occuper à un moment donné puisque je te le rappelle , c’est eux qui ont décidé de se détacher des 1ers musulmans pour former leur propre groupe avec des règles qui n’ont rien à voir avec l’islam du prophète (pbsl) faudrait quand même pas inverser les rôles .


    • Faux faux faux et faux ! Le soufisme, ou tassawuf en arabe, est la spiritualité ou l’excellence ou encore le mysticisme. C’est le 3ème niveau de l’islam c’est a dire Al ihsan. C’est l’essence de la religion musulmane. Écouter donc l’exposé du sheik imran hosein (sufi vs salafi).


  • Partons de l’hypothèse que le monde moderne glisse peu à peu dans une sorte de piège, dans le genre du meilleur des mondes, qui pourrait alors au final en échapper en son Ame et conscience ? Et cela quelque soit son bord confessionnel ou pas avant l’heure ? Cela reste bien sur à vérifier au fur et à mesure des divers événements afin de pouvoir mieux nous y contraindre jusqu’au bout ... Partons aussi de l’hypothèse que celui ou celle qui aurait pu se poser cette question n’ait jamais existé ou anticipé la chose qui s’annonce ( soit par exemple en tant que Juif, Musulman, ou Chrétien plus lucide, ou je ne sais quoi de moins vendu aux premières valeurs empiriques d’un tel système aberrant ) Qui aurait encore le plus d’intérêt dans les sociétés modernes à vouloir peu à peu endormir la conscience des hommes dans le tout matérialisme mondial ? Si ce n’est peut-être tous ceux qui veulent davantage marchander la terre entière dans leur grand projet fou du tout transhumanisme marchand, je dis bien tout strictement au fur et à mesure.

    Alors tous ceux qui seraient plutôt pour ceci ou cela partenaires ou adversaires ? Moi je constate surtout que beaucoup de femmes modernes s’illusionnent grandement, la preuve dans un tel monde matérialiste qui trouve encore le réel courage de nos ancètres. Plus personne malheureusement à leur grand corps défendant ! Mais le premier témoin religieux ou autre de l’écriture sainte lui ne s’arrête pas à cela, il pense d’abord à prévenir le plus de fidèles après cela ne regarde que chacun, car dans l’histoire rien ne dure tout passe.

     

    • #700808
      le 25/01/2014 par Le vieux de la montagne
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      @samuel
      Quand tu fais référence à la modernité il me semble que tu poses le doigt sur quelque chose de fondamental.
      Être moderne, c’est avant toute chose, vivre avec son temps et non pas désirer conserver ce qui est jugé ancestral.
      De ce point de vue, la modernité apparaît comme une crise, une crise des valeurs, mais aussi une crise de la pensée.
      La modernité se veut en rupture avec ce qui précède, notamment les traditions.
      Le fait majeur de la Modernité est qu’elle met en scène l’individu humain qui est à lui-même son propre fondement et sa propre fin, indépendamment de toute référence à Dieu.
      Pour moi la modernité au sens que ce concept nous éloigne du divin et est l’oeuvre de satan.
      Les lumières ont obscurcies le ciel.


  • Merci à fils de France et à E&R pour cette entretien entre musulman et chrétien je trouve qu’il devrait en avoir un peu plus.


  • Vous devriez plutot faire une synthèse des deux religions qui peut pousser les deux religions vers le haut plutôt que de se chercher des poux.

     

    • Les eux religions sont iréconciliables théologiquement.


    • Ca s’appelle le syncrétisme et c’est pour les crétins. C’est le grand gloubi-boulga fadasse new age dans lequel il ne faut justement pas tomber. Moi j’ai trouvé ce dialogue passionnant, on redécouvre et questionne sa religion à l’épreuve de la confrontation avec d’autres croyants. Merci à Fils de France.


    • #700012

      Encore mieux : laisser "les religions" dans leur domaine folklorique et/ou pour les discutailleries théologico-philosophiques, et s’occuper enfin des choses sérieuses....mais bon ! C’est vrai que ça fait peur de se dire tout à coup, que nous sommes sur notre petit caillou, dans le cosmos infini et énigmatique, vraisemblablement sans le moîndre "Dieu" à l’horizon....


    • Le syncrétisme, synthèse de diverses religions, ne peut en aucun cas nous élever... au contraire il nous ferait perdre l’essentiel, à savoir la vérité qui, et monsieur l’iman l’a très bien exprimé, se concrétise sur les terrains divers de nos sociétés et cultures diverses... Monsieur l’abbé l’a parfaitement dit : nous reste la voie du cœur... c’est à dire de la connaissance... de soi-même et de l’autre.
      Fraternellement...
      Un catholique


  • Sans regarder cette conférence, il est très facile de répondre à cette question.
    Partenaire politique sûrement, adversaire théologique évidemment.
    L’un dit que jésus est dieu, l’autre nie sa crucifiction et sa divinité...
    L’un est la Vérité, la voie et la vie ; l’autre sort tout droit d’une secte judéo-nazaréenne...
    Next.

     

    • nos deux religions attendent le retour de jesus.en dehors du fait qu’ils ne croivent pas que c est le fils de dieu,il n’y a aucune difference.adversaire theologique quelle connerie,le message de toute religions de toute facon reste aime et respecte ton prochain,et tout bon croyants chretien musulman ou juif le sait.pace


    • C’est marrant certains disent la même chose que vous en face...Vive la réconciliation ...


    • Jésus n’est pas Dieu, c’est son fils !


    • Merde ! C’est vraiment le genre de commentaire qui me font douter d’une éventuelle réconciliation. Dieu merci, les gens qui ont votre "indélicatesse" sont rares Monsieur. Je dis bien "indélicatesse" car vous avez tout à fait le droit de penser et de dire ce que bon vous semble et je m’en fous. Néanmoins, les règles de la bien séance et du respect, nécessaires à la réconciliation, nous obligent à respecter la foi des autres. Virilité intellectuelle et respect doivent se conjuguer pour donner naissance à une société prospère. Regardez les entretiens de Soral, vous comprendrez, peut être, ce que je veux dire.


    • Je trouve plus sain de considerer JEsus comme un prophète simple, faisant des miracles par permission de Dieu, et vouer mon culte uniquement à Dieu, que de confondre Jesus et Dieu, et d’en fire une divinité. Le pire c’est que le christianisme polythéisé est justement surement encouragé par les juifs déviants, entre les deux dogme, celui qui ressemble à une secte avec une sorte de divinité adoré comme un gourou, c’est plus le catholicisme (bien sur, avec tout le respect et la déférence que j’ai pour Jesus (paix soit sur lui)).


    • Et Dieu aurait laissé ses propres créatures l’insulter, le frapper puis le crucifier ? Dieu ne serait pas divin alors, et comme tel il ne serait rien ... Une créature moins forte que les marchands du Temple et les Romains !!! Pour nous les musulmans, Dieu a envoyé des milliers de messagers à travers les peuples et les temps, avec chacun sa destinée. Celle de JC a été de donner l’Evangile aux Humains, puisqu’ils en avaient oublié la Torah. Le dernier de ses messagers est Mouhammad, qui a été charge, avec le Coran, de rappeler la Torah et l’Evangile. Conclusion, pour nous : la Torah et l’Evangile ont été falsifiés puis traînés dans la boue. Le Coran, est pour l’instant (? !) vierge et immaculé ...


    • @Sades
      Que les choses soient claires, pour un croyant, entre la Vérité et l’erreur, il n’y a pas de compromis possible.

      @Colargol
      Jésus est le fils de Dieu le père, mais Jésus a bien une part humaine et une part divine, il est lui-même Dieu. Renseignez-vous sur le mystère de la Sainte-Trinité.

      @siddartha
      Je n’ai manqué de respect à personne que je sache. Si pour vous, il est possible de se réconcilier avec des musulmans-blasphémateurs, c’est que vous êtes simplement incroyant(e).

      @Karim
      Est-ce que vous trouvez sain de suivre un prophète pécheur comme il est dit dans la sourate 48,2 entre autres (je passe sur le côté pédophile et égorgeur des hadiths), plutôt qu’un sain homme comme Jésus qui n’a commis aucun péché ? Lisez les évangiles c’est un autre Jésus que celui du coran...

      @awrassi
      Jésus est venu pour montrer l’exemple et sauver l’humanité de ses péchés, en suivant ses enseignements et croyant en lui vous pouvez vous sauver. Il n’est pas Roi de ce monde et donc pas le justicier de ce monde...
      Le coran est un mélange de l’ancien et nouveau testament + du talmud, remixé à la sauce Mahomet. Beaucoup de théologiens le démontrent, soyez curieux et à la recherche de la Vérité.

      Pour tous, vous avez la preuve scientifique que Jésus a été crucifié (ce qui élimine le coran qui nie la passion) et a ressuscité (l’impression-retrait-sans-contact) avec le Linceul de Turin. Ca pourrait s’appeler une quenelle Christique !

      La Vraie et seule dissidence c’est le Christ,
      Amicalement.


  • #699663
    le 24/01/2014 par grande initiative des deux parts
    Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

    j’apprécie le mode noir et blanc qui conforte l’attention sur le discours plus que sur l’image . merci !
    Il faut afformer ce qui resemble et ce qui rassemble .
    Ne peut que pacifier les émotions .


  • #699689

    Bon, je n’ai pas tout écouté mais déjà l’abbé Guillaume de Tanoüarn, alors que présenté comme étant traditionaliste par Camel Bechikh si je ne m’abuse, me fait bondir. Je le cite (12:35 partie 2) :



    "Le Coran fait retour à l’ancien testament, et que ce mariage contre nature de la violence et de la Vérité pose un véritable problème à une conscience moderne. Comme le disait M. le recteur tout à l’heure, nous ne parlons pas de religion depuis la planète Mars, nous parlons de religion pour aujourd’hui ; et nous parlons religion pour notre société qui… s’honore de vouloir être une société pacifique dans la ligne de l’enseignement chrétien millénaire".



    Qu’est ce que la référence au "moderne", à la société actuelle, d’aujourd’hui… vient faire dans un discours soit disant traditionaliste chrétien, et qui plus est un discours de Vérité ?… Les propos du père Tanoüarn sont empreints de modernisme rampant dès le départ, modernisme qui est justement contraire à l’esprit de Vérité. Sa logique est déjà biaisée, déjà empêtrée dans l’erreur…
    La vérité ne change pas, ne s’adapte pas, elle ne parle pas avec son temps, elle reste pleine et entière, toujours la même, éternelle. Ce qui est pleinement vrai hier l’est toujours aujourd’hui et le sera demain… ce qui est vrai l’est déjà même quand nous l’ignorons.
    Dieu et Vérité sont indissociables, et on ne saurait prétendre lorsqu’on a la Foi que Dieu adapterait son discours en fonction des époques ! qu’il aurait donc plusieurs langages…

    Donc non M. l’abbé, lorsqu’on se place dans un langage spirituel, de Vérité, on ne parle pas pour aujourd’hui, SA société, SON temps… quelle courte vue. On parle pour les générations futures, tous les Hommes, morts et vivants, le regard porté vers l’éternité et au-delà du terrestre. Si les papes avaient réfléchi ainsi et s’étaient exprimés pour l’aujourd’hui, leur temps, leur société, leurs enseignements n’auraient été capables de traverser les âges… pour être toujours valides !

    M’est d’avis que cet abbé n’est pas du tout le bon interlocuteur pour soit disant représenter les catholiques traditionalistes. Il ne représente que lui-même.
    M. Obrou fait très justement remarquer qu’ils ne s’agit nullement d’un dialogue entre deux religions mais entre deux personnes, un chrétien et un musulman, et de leur interprétation subjective des textes.

     

    • Igor, tu as raison. L’abbé Guillaume de Tanoüarn n’est pas traditionaliste et probablement n’est même pas catholique. Il est proche de la Nouvelle Droite et a glorifié le suicide dans Nôtre Dame de le païen et islamophobe Dominique Venner. Pour un vraie catholique cette action est un horrible sacrilege.


    • #700109

      Ce n’est pas Dieu qui change son discours selon les époques, mais les humains qui prétendent parler en son nom.
      Et pour un même texte religieux, on peut selon l’époque, le lieu, la culture et l’éducation en avoir une interprétation complètement différente.
      Ainsi, seuls les textes (exempts d’erreurs de traduction ) peuvent représenter cette vérité, car achevés donc immuables.
      Jamais ne peut être considérée comme vérité l’interprétation qu’en fait un être humain.


    • Quand bien même...
      Pour moi, l’image de deux croyants, que tout le monde divise, dialoguant sereinement et dans le respect de l’autre me fait espérer en des jours meilleurs. Ça pourrait même réveiller, ma curiosité, ma spiritualité et ma foi, fatigués par ce monde épuisant qui n’a de cesse que de détruire ce qui rapproche les hommes entre eux et les hommes de Dieu.


    • #700148

      Moderne ne veut pas dire ici libéral, moderne doit être pris au sens où Pascal était déjà moderne comme Socrate et Jésus qui firent une sérieuse critique de la religion fixiste et légaliste de leur temps. Certes la modernité est une idée chrétienne qui a mal tourné mais le chrétien est celui qui fait primer le coeur siège de la véritable conscience sur le légalisme, sur la morale d’obligation . C’est cela la modernité et non les soit disant droits de l’homme et du citoyen qui inaugurent une fausse modernité : ceux de l’homme égoïste.
      Les musulmans peuvent le comprendre quand ils parlent de la Miséricorde dès la première sourate


    • J’ai eu ce sentiment étrange, dès ses premières paroles, qu’il était FM ... Dieu me pardonne si mon esprit s’est égaré.


    • #700749

      @Igor Meiev
      Vous avez parfaitement raison, votre vigilance est salutaire et je viens la renforcer en vous confirmant les paramètres biaisés du côté musulman. La dérive "moderniste" que vous soulevez pertinemment est la même que celle entreprise envers l’islam (on ne change pas une recette qui marche) dont les interlocuteurs sont partisans. Cette "société qui s’honore d’être pacifique" se dégage des rapports de forces fièrement sans y confronter les conséquences quant au but de salut religieux et se confond péniblement avec une soumission confortable de fait à ceux qui n’ont aucun état d’âme à utiliser la violence. Je sais pourtant l’aversion des tradis pour l’islam et risque aussi de la renforcer mais c’est dans la vérité que l’on doit se confronter et se conforter. Je parle bien sur de confrontations théologiques qui sont elles aussi biaisées si les tradis se mettent en mode insane pour "analyser" le coran, ce qui est inévitable s’ils lui refusent toutes origines saintes et intemporelles, ce qui n’est pas réciproque.


  • Peut-être me trompe-je, mais j’ai cru apercevoir quelque agressivité dans le chef de l’imam, presque de la malice, ce qui, même avéré, ne serait je l’avoue qu’un point superficiel quant à ce débat (reste qu’il semble paradoxal qu’un ecclésiastique catholique soit traité en France avec relatif mépris par le vecteur d’une foi jusqu’il y a peu inexistante sur le territoire). Cette critique est bien sûr à remettre en perspective : les ’’levébristes’’ sont traités avec encore moins de respect par l’establishment.
    L’intérêt de ce point serait selon moi de le mettre en parallèle avec le livre lui-même, le coran, dont l’imam est de par sa fonction devenu la quasi-émanation. Cela prolonge le raisonnement de l’abbé quant à la violence coranique, puisant ses racines dans l’ancien testament et dont in fine seul le christianisme (particulièrement le catholicisme) échappe à travers l’interprétation téléologique de l’ancien testament à l’aune de l’apport de Jésus, à savoir l’amour du prochain, ce que St Thomas d’Aquin qualifia de charité.
    Ladite violence coranique n’est donc pas condamnable dans l’absolu : la quasi-totalité des religions ont une part violente. Cette violence bien réelle, se manifestant en mille choses, est en réalité problématique pour la raison suivante : le chrétien aura une aversion inqualifiable pour la violence islamique car il est le fruit, pour des raisons religieuses, sociologiques, et finalement psychologiques de la non-violence. Il aura dès lors tendance légitimement à se sentir en état de faiblesse, agressé par cette violence (non pas importante dans l’absolu mais) ô combien plus conséquente que la sienne.

     

    • Ecoute, télécharge le Coran puis fait une recherche lexicale spécifique pour "tuer", "égorger", "violer", etc. tous les mots qui traduisent la violence. Regarde à qui ils s’adressent et qui ils concernent et totalise les ... puis, fais la même chose avec la Bible. Tu seras surpris ! A ta décharge, pour moi, ce ne sera ni la Torah ni l’Evangile que Dieu a donnés aux Banou Israel et à Jésus Christ, puisque nous considérons qu’ils ont été falsifiés (par qui tu sais). Fraternellement ...


    • Sans vouloir polémiquer plus que ça, quand quelqu’un vient vous dire pour soutenir un argumentaire cherchant à démontrer "l’essentialisation de la violence dans l’Islam", que le Prophète Muhammad a essayé par 2 fois de conquérir Jérusalem, excusez moi mais comprenez qu’il peut il y avoir des personnes susceptibles d’être agacées par se manque de précision historique...
      Amicalement


    • VOILA ! c’est cela que j’aime et que je recherche dans ce triste monde, le RESPECT envers les uns et les autres, respectés les valeurs de l’autre, l’Amour du prochain. J’aime ces deux religions et je trouve qu’elle sont complémentaires et même similaire, je me permet de le penser, c’est juste que ces 2 religions ont sut adapter les coutumes des pays où elles fleurissent. Je suis une victime des réseaux francmaçonniques et je peux témoigner que ses adeptes sont à l’opposé de cela, ce n’est pas un scoop, tout le monde le sait, je pense à ces petites victimes innocentes que sont les enfants, dans ces organisations tout n’est que cruauté, profit sur le dos de victimes, non respect du droit humains où des convictions, j’ai beau crier haut et fort que n’étant pas franc-maçonne je leur demande de faire leurs défections ailleurs, non ils nient la souffrance des autres jusqu’à épuisement. Je prie DIEU tout les jours pour que de bonnes personnes comme ceux que l’on voit dans cette vidéo et biensur aussi comme DIEUDO, ALAIN SORAL, SALIM LAIBI, MARION SIGAUT et tant d’autres reprennent les rennes de ce pays où satan règne en maître.


    • #700688

      J’aime bien votre commentaire parce qu’il met le doigt sur une dichotomie profondément humaine ; sachez que islam ou pas, chacun de nous doit composer & comprendre la violence, la transcendance n’est que celle du corps, point de mire de toutes violences. Les croyants, normalement, ont accepté l’éternité comme ultime réalité et non pas le corps comme l’alpha et l’omega de la vie, peu en mesurent réellement les implications.

      L’identification au corps est telle qu’elle ne peut absolument pas être ignorer par la religion, les chrétiens (en tous cas les 1ers) apparemment l’intègrent en "martyrs" par l’exemplarité de jésus mais paradoxalement l’essor de cette religion à été conditionné d’une puissante assise politique et donc violente (pour faire court).

      Vous avez totalement raison, la violence ne résout absolument rien mais elle doit être comprise en soi même et donc en chacun, niveau collectif et donc religieux, elle ne peut être comprise que dans la définition éternelle de la vie qu’offre les religions basées elles mêmes sur les révélations prophétiques ou elle perd évidemment son caractère destructeur et tyrannique. Le salut est pour l’ésprit et pas pour l’intégrité physique du corps, qui renforce l’idée de violence et y confine l’esprit en fermant les portes du ciel ici bas ; la vie ne dépend pas du corps, la démonstration de jésus l’à démontrer "violemment", c’est ça la bonne nouvelle. En se positionnant sur la violence aussi radicalement que vous le faites, encouragez vous le retour vers Dieu, la transcendance intérieur ou le renforcement de l’idée que la "vie" peut être attaquée, détruite et donc protégée, renforçant ainsi le pouvoir de la violence ? C’est subtil mais déterminant.


  • J’ai vraiment apprécié cette conférence. J’aime les discussions riches comme celle là.

    Bravo aux participants. Parmi les choses que j’ai retenues, il y a :
    - Il ne faut pas s’enfermer dans la loi, le plus important c’est le coeur.
    - Ce n’est pas parce qu’on fait 5 fois la prière qu’on est musulman. Ce qui compte c’est d’avoir la foi.

    La France a encore de beaux jours devant elle si les Français écoutent et comprennent des personnes comme ces conférenciers.

    Merci.

     

    • La prière est le pilier no 1 pour le musulman ; c’est l’acte par lequel tu te prosternes devant ton créateur. Cela ne sert à rien de respecter les 4 autres piliers si tu ne te prosternes pas ! Fraternellement.


    • #700817

      @awrassi !
      C’est un bon comportement qui valide les prières... !
      Malheuseusement beaucoup de musulmans ne le comprennent pas !
      Fraternellement !


    • #701277
      le 26/01/2014 par françaisconverti
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      @awrassi : Dieu peut se passer de tout l’univers, ainsi que de l’adoration des hommes. Celui qui prie le fait uniquement dans on propre intérêt... Le but de la religion est d’établir avant tout la justice sur terre. Le bon comportement est censé être un des actes les plus importants. Alors oui dans ce cas, des non musulmans ont bien plus de posture religieuse qu’un musulman dans leurs actes...


  • #699815

    Superbes entretiens, merci beaucoup a Fils de France de cette rencontre.
    C’est exactement a l’image de ce que nous devons, chacun dans notre coin, réussir a faire et cela correspond au message d’Alain Soral.
    Nos croyances sont différentes sur la forme, mais Dieu est notre guide a tous.
    Un grand respect a Kamel Bechikh pour son travail et son engagement.


  • J’aimerais saluer ici la grande intelligence de Camel Bechickh. Il a compris l’impasse ,l’escroquerie, les pièges du projet politique de gauche destiné aux personnes d’origine immigrée. Il se rapproche de la France (la vraie). Je ne peux qu’encourager cette démarche. Ca doit certainement gêner les pervers, les incendiaires qui veulent monter la France contre les musulmans.


  • Napoléon Bonaparte
    Premier Empereur des Français




    Sur le Christianisme

    « Après la mort de Jésus, un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un. »




    Sur l’Islam
    « L’Islam est la vraie religion. Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. J’espère que le moment ne tardera pas ou je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes du Coran qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes »



    Déclarations sur l’île de Sainte-Hélène

    Sources :
    Correspondance de Napoléon 1er : Tome 5, page 518. Pièce n°3148 et n°4287 (17 Juillet 1799).
    Journal inédit de Sainte Hélène, 1815-1818 (Gal Baron Gourgaud)
    Christian Cherfils « Bonaparte et l’Islam » p.81 - 127

     

    • #700514

      Toutes les religions, depuis Jupiter, prêchent la morale. Je croirais à une religion si elle existait depuis le commencement du monde ; mais quand je vois Socrate, Platon, Moïse, Mahomet, je n’y crois plus. Tout cela a été enfanté par les hommes.



      Journal de Sainte-Hélène 1815-1818 (Gourgaud), Napoléon Bonaparte, éd. Flammarion, 1944, t. 1, partie 28 janvier 1817, p. 304

      Bon, ben, que croire, si ce n’est que Napoléon est un personnage complexe, "fin" comme il se caractérisait lui-même. Où se trouve la diplomatie ? la véritable conviction ?… où se trouve la stratégie ?… Ne choisissons pas que les citations qui nous arrangent… 6 ans après ces positions Islamophiles, que je respecte par ailleurs car l’Islam et son prophète Mohammed mérite respect, Napoléon se couronnait lui-même en présence du Pape…


    • Napoléon était un grand général mais je suis pas sur qu’il soit un grand sociologue ou un spécialiste des religions.


    • #700741

      @ Salvas
      C’est du Napo, c’est prendre un raccourci assez périlleux, puisqu’il en a fallu du temps avant que Constantin déclare le Christianisme religion d’état.
      Et ça ne s’est pas passé aussi simplement puisqu’il y a eu un retour pour un temps au paganisme sous Julien l’Apostat, neveu de Constantin celui du concile de Nicée .
      Sans compter les controverses au long des siècles des Iconoclastes et iconophiles dans toute l’histoire de Byzance.
      La plus belle invention de Napoléon c’est le soldat gratuit !entre autres et le code civil, dont on dit qu’il a pas mal copiée sur le Kanun (codes de lois édictés par les califes et sultans) pendant sa campagne d’Egypte et son échec dans ses ambitions Alexandrine devant Saint Jean-d’Acre et la tripotée d’Aboukir ou la flotte a été coulée par la Navy, la navy informée par Teyllerand (dont on disait de lui de la merde dans un bas de soie) qui a toujours manipulé Napoléon et qui était un agent Britannique avéré.
      Donc ce que pense Napo je le prends avec des pincettes.


  • Je croyais que ER n’aimait pas les prêtres modernistes...


  • j ai regardé que l introduction et je trouve sa très bien de mettre en avant ce qui nous unis plutôt que de tout le temps chercher ce qui nous divise....on va vivre ensemble en France faisons en sorte que sa se passe bien nos différences ne sont que théologique rassemblons nous sur nos valeurs commune parce qu il y a urgence...

     

  • Ceux qui détiennent les médias nous divise, aalors que pour les musulmans ce sont les chrétiens qui leur sont les plus proche selon les dire du prophète de l’islam Mohamed... Déjouons le piège de l’oligarchie et unissons nous contre pour une vraie justice.


  • catholique protestant faut oublié on est chrétien .. on a été infiltré et sa nous a divisé mtn ici les gens n’on plus la foi .. ces pour sa que mahomed a été envoyé au musulman, ces le dernier prophete .. un vrai chrétien et un vrai musulman sont des freres plus qu’un vrai chrétien et un athé .. tt facon si certaine prophétie se réalise et qu’une divinité reviendrai pour nous guidé, on serai tous reuni derierre la meme religion. en attendant ya un combat a mené et sans les musulman il serait deja perdu. notre association me semble evidente

     

    • #700765
      le 25/01/2014 par Mon Joie, Saint Denis
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      @Kamil
      Un catholique traditionnel est plus proche d’un musulman, d’un chrétien Copte, que d’un protestant.
      walikoum salam !


    • L’athée est aussi ton frère dans l’humanité camarade, arrêtons ces divisions stériles qui n’apportent que de l’eau au moulin de ceux qui nous opprim... pardon nous dirigent et ne font que repousser davantage les athées du message de Dieu, Allah swt.


  • Tout n’est qu’interprétation.... il faut avoir lu l’ensemble de tous les livres pour peut-être commencer à comprendre... autant la bible que le coran... et c’est bien là le propre de l’égo... j’ai raison tu as tord... nous avons tous un coeur... nous sommes tous humains avant tout... et si Dieu n’était que l’Énergie qui crée ? ;)


  • Trivialement, les musulmans reprochent aux chrétiens :
    la trinité,
    la paternité divine de JC
    le porc !
    C’est pas grand-chose. Je rappelle que la trinité a été également mise à mal par des chrétiens (les donatistes berbères en Ifrikia , les goths en Europe, etc.). Pour nous, Dieu n’enfante pas, il crée et nous sommes tous ses enfants, JC étant l’un de ses prophètes. Enfin, pour le porc et même le vin, je vous renvoie aux Epitres de Paul, si ma mémoire est bonne !
    Les croisades ont jet beaucoup de troubles sur les relations christiano-musulmanes, c’est vrai. Mais je crois surtout que ce sont les sionistes et certains premiers chrétiens qui, avec cette notion stupide de judéo-christianisme (quand on sait ce que les talmudistes pensent des goyim !) qui a jeté encore plus d’huile sur le feu. Enfin, la colonisation n’a pas non plus permis de se rapprocher davantage, nous qui sommes tous enfants d’un même Dieu.
    E&R rassemble, réconcilie et milite pour la paix et la fraternité. Nous devons tous aller dans ce sens ...

     

    • #700556

      "la paternité divine de JC"

      J’ai vraiment l’impression que beaucoup de musulmans comprennent mal la position chrétienne sur ce point. Qu’ils croient qu’il s’agit de prétendre tout bonnement que Dieu à fait un enfant à la vierge Marie. Ridicule ! Dieu n’est pas père tout comme un homme est père de son enfant… les chrétiens ne sont pas stupides et entendent bien que Dieu est immatériel…

      Engendrer ne veut pas seulement dire "procréer", évidemment que Dieu ne s’accouple pas… engendrer veut aussi dire tout simplement "Causer, faire naître". Donc en effet c’est Dieu par l’Esprit Saint qui a fait naître Jésus en le ventre de Marie. Il est donc engendré dans le sens où il est né d’une mère humaine… mais cela ne retranche rien à sa nature divine, car il n’est pas issu comme chaque homme depuis Adam et Eve de l’union d’un homme et d’une femme.
      Il est d’une nature autre que celle des autres prophètes qui eux sont nés seulement d’un homme et d’une femme. C’est d’ailleurs pour cela que lui seul a pu laver les péchés des Hommes par son sacrifice, car lui n’est pas simple descendant d’Adam et Eve, il est en dehors de la seule humanité, donc seul apte, puisque sortant du schéma terrestre, à pouvoir nous extirper de celui-ci… L’humanité est comme un prison dont on ne peut sortir par nous-même. Lui était en dehors, il est entré pour nous ouvrir et nous a donné la clé ; s’il avait fait partie intégrante de cette prison, comment aurait-il pu nous en sortir ?

      Jésus n’est pas fils de Dieu, mais Fils (avec un grand "F") de Dieu, et la différence est immense. Quand Dieu dit :
      « Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. », c’est qu’il est son Fils en Esprit, fidèle à sa parole, il est le Verbe incarné.


    • #700686
      le 25/01/2014 par Evangile selon Thomas
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Au sujet de la nature du Christ, dès les premiers siècle, Arius (c.250-c.336), un prêtre d’Alexandrie, niait la divinité du Fils pleine préexistante de Dieu qui s’est incarné en Jésus-Christ.
      Il a jugé que le Fils, tandis divine et comme Dieu (« la substance comme"), a été créé par Dieu comme l’agent par qui il a créé l’univers.
      Arius dit du Fils, « il fut un temps où il n’était pas." l’arianisme est devenu si répandu dans l’église chrétienne et a abouti à la désunion de telle sorte que l’empereur Constantin convoqua un conseil église à Nicée en 325 (voir Conciles de Nicée).
      La date de naissance pour Arius, prêtre d’Afrique du Nord qui donna son nom à l’un des schismes les plus gênants du christianisme, est incertain. Il semble avoir été née en Libye.
      L’affirmation centrale d’Arius que Dieu était immuable, unique, inconnaissable, un seul.
      Par conséquent arien ne pressent aucune substance de Dieu qui pouvait en aucun cas être communiquées ou partagées avec aucun autre être.
      L’Arianisme entre contraction avec l’ascèse des premiers pères acétiques du désert.
      Dès les II et III ème siècles les pères du désert avaient dû prendre position contre les gnostique regroupant les diverses théories.
      En effet, si dans chaque être humain il y a pas une parcelle du divin, alors il est impossible pour le chrétiens de prendre exemple sur le Christ par l’ascèse afin d’accéder à la connaissance.


  • Ce que craignent les sionistes comme tous les adversaires du bien, ce sont avant toute chose les valeurs portées par le christianisme et l’islam. Nos religions ont été criminalisées afin de détruire nos valeurs.

    Je pense à une valeur simple et belle comme la confiance. Le sionisme injecte la méfiance entre les hommes avec un argument effrayant : voyez comme l’homme est mauvais, dire le contraire est irresponsable. Le but est bien évidemment de remplacer la confiance par le droit, les règles, les lois.

    Certes, je comprends qu’un petit gabarit comme Haziza compte avant tout sur le droit pour se défendre :)

    Mais Jésus est venu pour simplifier la loi. Et je veux comprendre qu’il s’agit aussi bien des lois divines que celles des hommes.

    Sous prétexte qu’elles sont défendues par les catholiques, nombre de valeurs essentielles sont rejetées : la confiance, le pardon, la charité, la chaleur humaine...

    L’État interdit toute manifestation trop visible de la bonté de l’homme. N’êtes vous pas choqués par cette loi qui interdit à Dieudonnè de faire appel â la générosité de son public pour l’aider ?

    Coluche voulait donner à manger à ceux qui ont faim... l’État s’est empressé d’imposer un examen de la situation sociale de celui qui a faim.

    Reconnaître ses ennemis est facile, regardez ceux qui veulent tuer la confiance en la bonté de l’homme, tuer l’espoir, tuer la confiance en soi comme dans les autres.

    On ne peut pas remplacer la bonté par un contrat.

    Musulmans et Catholiques, nous devons faire front ensemble afin que nos valeurs qui sont universelles et positives ne soient pas remplacées par des lois.

    Exemple en matière de justice : accusés et victimes sont totalement dépossédés de la justice. En islam, la victime a la possibilité de pardonner le coupable. C’est une disposition qui favorise la recherche d’une vérité commune dans un différend. Il existe en Islam des médiateurs qui allègent la justice.

    Enfin voilà, je suis très attaché à la simplification des lois afin qu’elles soient comprises par tous. Nous le voyons avec l’affaire Dieudonné, la multiplication des lois et autres tracasseries administratives font de tout citoyen un délinquant. En ce moment, vous êtes certainement en train d’enfreindre une loi et à tout moment l’État peut venir frapper à votre porte pour vous dire que vous êtes mauvais... mais que ça peut se guérir avec un petit billet :)


  • #700208

    Il est apparent que le point soulevé par l’Abbé ( l’exhortation à la violence dans la Sourate 6 du Coran) est central dans l’Islam . Tarik Obrou n’y a pas apporté de réfutation véritable .
    Ce qui est écrit est écrit , et toutes les gesticulations verbales du monde ne sauraient ni effacer le texte ni en atténuer la clarté .
    Il n’y a donc pas de " fusion" islamo-chrétienne possible sur le plan théologique , pas en tout cas par la volonté des hommes . Si synthèse il doit y avoir , Dieu seul a le pouvoir de la faire advenir .
    Je prie en revanche pour la meilleure qualité possible du "vivre ensemble" et pour des convergences sur certains points précis : la condamnation de l’usure par exemple .

    Quant à l’actualité , elle montre que les fous de Dieu les plus dangereux du moment sont les chrétiens évangélistes et leurs alliés juifs sionistes . Ce sont eux qui ont les institutions internationales , la presse , l’armement et le pouvoir de création monétaire . Les chrétiens évangélistes sionistes sont la honte du monde occidental ,ils trahissent le message d’Amour du Christ .

    Paix sur vous tous .


  • #700315

    Pour ma part, je constate que l’un des grand problème, c’est le banissement des religieux du paysage audio visuel
    Tous ce que véhicule les médias depuis quelques décenies n’est que dépravation, et la présentatation d’un modèle sociétal étranger à la culture chrétienne et musulmane
    Il n’y a aucune éducation morale nulle part, ni à l’école, ni nulle part
    La seule religion qui est duffusée : la pub et la consomation, le nu et le sex

     

  • #700346

    Remarquable à tout point de vue, dialogue dont on à bien besoin, dans cette époque difficile, MERCI à tous les intervenants à l’abbé Tanöuarn pour ces précisions sur la foi et merci au père Lelong ainsi qu’à La pertinence de l’imam Tareq Oubrou et merci surtout Monsieur Camel Béchikh.
    Ces rencontres sont fructueuses et donnent beaucoup d’espoir, dans ce monde assez angoissant il faut bien le dire, merci Aux fils de France et la très belle conclusion de son Président.

     

    • #700991

      "beaucoup d’espoîr"....de quoi ? Que "nos" Dieux respectifs prennent un rendez-vous - "Là-Haut" - pour se mettre d’accord, sur quelques points de détail divergents ?i

      Surtout urgent de passer à autre chose !

      P.S Et n’oublions pas Boudha ! Encore que Celui-ci n’eût jamais prétendu être un "Dieu"....On n’est pas encore sorti de l’auberge espagnole, avec toutes ces histoires !


    • @Lindia-song : Les chrétiens et les musulmans ont le même Dieu, il le prit et le loue de manière différente c’est tout. Cette rencontre donne de l’espoir car la caste politico-médiatique française adorent monter les FdS (chrétiens) contre les Français d’origines africaines (musulmans pour la plupart) donc voir des chrétiens et des musulmans discuter ensemble peut être un bon signe pour l’avenir, si cela se généralise bien entendu.


    • #701520

      @ jj67 (à 04h43) : faut quand même pas dire n’importe quoi, cher collègue soralien, même si cela part d’une bonne intention !


  • J’invite le plus grand nombre à suivre ce débat qui passé une première demi-heure convenue au possible devient vraiment passionnant.

    Malgré une assemblée plutôt islamophile (Fils de France), les propos et l’argumentation de l’abbé de Tanoüarn m’ont paru un cran au dessus de ceux de l’imam Oubrou, bien qu’il n’a pas démérité lui non plus.

    Parmi les arguments qui me paraissent frappants, est qu’il est indéniable que l’Islam tel qu’il est globalement pratiqué à travers le monde met trop l’accent sur l’observance de la Loi, tout comme le judaïsme, alors que cela avait été dénoncé par Jésus, bien avant Mohammed.

     

    • #701278
      le 26/01/2014 par françaisconverti
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Ce n’est pas l’observance de la loi le problème chez les musulmans à l’heure actuelle. Car l’islam est la religion de la simplicité et du bon sens. C’est l’incompréhension du sens religieux véritable le problème... l’intolérance, l’accès sur la futilité, l’absence de bon sens, etc... Nul doute que les musulmans ont une grande part de responsabilité dans l’état du monde actuelle étant donné qu’ils échouent dans leur mission pour le moment. Le prophète Mohammed, que la paix l’accompagne, fut envoyé à tout l’univers par miséricorde pour les hommes. Il a toujours cherché à sauver le maximum de personne et été un exemple de miséricorde, rien à voir avec l’intolérance religieuse moderne.


  • sans avoir regardé la vidéo je suis persuadé que s est l union de ces 2 religions qui mettra à mal le sionisme corrompu et diabolique qui gangrène et lobotomise les cerveaux des pays du monde entier en bref le combat du bien contre le mal même si pour l instant on est mal barré


  • #700581

    @ Corsicaman




    En partant du principe que les religions on. Toujours divisé le monde et engendrer un flot de sang



    Je te rappelle que les plus grand massacres de masse, jamais égalés sur plusieurs millénaires d’Histoire, furent perpétués en EUROPE par ce qu’on peut appeler les guerres modernes. Même le Mythique Attila passerait devant pour un enfant de cœur. Depuis Napoléon en passant pal la première et la deuxième guerre mondiale les blancs se massacrèrent pourquoi ? Pour l’Islam ou peut-être pour le judaïsme ou le Shintoïsme je te le demande ?

    La religion dans ce monde moderne et technologique est devenue parodie et simulacre. Dans le meilleur des cas confinée aux rites avec beaucoup de contraintes inhérentes aux lois laïques. Sans plus. Parler d’ententes entres religions dans ce contexte cela me fait rire. Car la parodie de la parodie donnera toujours une caricature.

    La religion c’est le pouvoir temporel sous autorité spirituelle.

    Le Meilleur DK


  • Un commentateur du site écrit « Vous devriez plutôt faire une synthèse des deux religions qui peut ainsi pousser les deux spiritualités vers le haut plutôt que de se chercher des poux »

    Bien d’accord avec lui, d’ailleurs le refus du syncrétisme est ultra présent dans ce débat à un moment comme si c’était le mal absolu ?
    Donc pas fini de se chicorner, malgré les sourires d’hommes de cœur véritable, présents dans ce dialogue. ( merci à E.R.tv pour la retransmission du débat)

    Les religions du « Livre » (disons des livres) sont de fait, de toute façon clivantes et excluantes et elles traineront, toujours et encore dans l’histoire leur cortége sanglant de puissance, jusqu’à épuisement et leur rejet définitif par l’humanité devenue enfin humanitude plurielle.

    L’instrumentalisation du concept de masse prosélyte et évangélisateur « un seul dieu pour une seule humanité » obsession que cristallisent les religions d’inspiration chrétienne, et par la suite musulmane. Ce concept moniste entraîne dans son sillage une conception mentale du monde qui va toujours vers l’abstraction, le concept globalisant d’une divinité unique d’où tout découlerait. Conception obsessionnelle de la pyramide hiéarchique, triangle présent autant sur les autels catholiques qu’au fronton des temples Francs-maçon, de toute façon
    « C’est » l’univers de la pensée occidentale, islam compris.
    Cette conception du monde s’oppose complètement aux sociétés traditionnelles ancestrales, peuples premiers, chamanisme primordial, spiritualité de la nature (pour nous ici, celtique-gauloise pré-chretienne et Berbère pré-islamique également de l’autre coté de la méditerranée)
    D’ailleurs les servants de cette conception irrespectueuse du monde-nature se sont bien employés à détruire sans scrupule tous les peuples premiers (avec la moraline « du cœur ») d’où les sentiments, pressentiment d’un Dieudonné : Africain et celte.
    Oui, l’humanité a un gros problème avec les religions du livre.
    En résumé ne pouvant développer ici : Yahvé nous a bien mis la quenelle depuis fort longtemps ?!


  • #700645

    Ce que je ne comprend pas c’est : (pourquoi ils ne commencent pas en disant que la place de jesus dans l’islam et dans le catholisisme est totalement similaire en finalité ) !!!


  • Je n’aime pas trop le titre de de la vidéo qui peut laisser dubitatif (surtout après avoir vu la vidéo de Jacob Cohen à l’instant).
    Il ne faudrait pas appeler au rassemblement des catholiques et musulmans contre les juifs mais à l’union des juifs, catholiques et musulmans contre le sionisme.


  • pour mieux comprendre le Coran

    http://www.youtube.com/watch?v=cwuV...

     

    • #701281
      le 26/01/2014 par françaisconverti
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Ce genre de procédé est un peu stérile. C’est niez l’autre pour dire qu’il est grâce à soi. Ou craindrait t-il de ne pas être convaincu ?
      Laissez chacun adepte de sa foi et laissez chacun établir ses arguments ainsi sa foi dans le comportement. Alors la vérité attirera toujours les masses... Les prophètes étaient des exemples, c’est pour cette raison que les masses embrassèrent la religion après leur passage.


    • #701316
      le 26/01/2014 par yahyâ al-baljiki
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Je ne voudrais pas faire mon rabat-joie, surtout que j’ai pas écouté, mais juste en survolant, vous avez été voir les versets cité ???

      S2-V208 - O les croyants ! Entrez en plein dans l’Islam, et ne suivez point les pas du diable, car il est certes pour vous un ennemi déclaré.

      Je pense qu’il a dut confondre l’hébreu avec l’arabe parce que même en arabe c’est autrement, mais bon, peut-être s’est-il dit (l’arabe est menteur ? : ) comme c’est deux langue sémites c’est pareil et donc on joue avec comme on veut ne tenant compte d’aucune réalité si ce n’est son imagination ??? : )

      Sinon on pourrait dire que quant le muslim dit "sallallâhou ’alayhi wa salam" il dit "prière d’Allâh sur lui et Jérusalem", ce qui n’a aucun sens, mais bon...

      L’arabe c’est pas l’hébreu ??? : )

      Quant à "S2-V158 - As Safa et Al Marwah ..."

      J’espère que vous savez quand même : ) que le Hajj se fait à la Mecque et non à Jerusalem ou kerbala ???

      Bon comme j’ai survoler je n’en dirais pas plus, mis à part que l’aptitude a falsifier ce qui ne leur convient pas, on le constate est toujours présente chez certains...

      Ça me fait penser à un autre du même genre qui prétendant à une méthode scientifique... d’abord retire les hadiths sans faire le tri entre les authentiques, les bons, les faibles et etc... sans même se rendre compte que selon sa méthode prétendument scientifique il peut alors aussi retirer le Qou’ân... et voilà le travail du faussaire est finit... : )

      Mais bon, faut pas que ce soit trop visible, surtout que la science de transmission n’existe même pas avec la Bible donc... bon...

      Après, pareil, ne respecte rien, prend un mot, le change pour lui faire dire ce qu’il veut et nous prend pour des imbéciles....

      Profitez d’internet et n’ayez peur de sortir voir ailleurs, sauf si c’est de découvrir la vérité qui vous fait peur ou dérange pour x raisons et vous fait préférer le déni et la négation, bien entendu...

      Quant j’étais petit on m’avait dit que dans tel passage de la Bible tel Prophète qui ne sait ni lire, ni écrire était un Prophète qui n’était pas encore venu...

      Pourquoi mentir à ceux dont leur coeur est encore pure et qui ne rejettes pas la vérité ???

      En espérant qu’ils oublient en grandissant ou/et autres ???

      Pour mon cas, Louanges à Allâh, quant je suis devenu grand j’ai fini par apprendre qu’il était déjà venu et que c’était Mouhammad, صلى الله عليه و سلم...

      Prenez soin de vous et ne vous oubliez pas...


    • #702580
      le 27/01/2014 par Moi, Peter Sellers
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      Quelle farce...
      Ces spécialistes auto-proclamés du Qur’an qui (rien que ça) maitrise à peine la langue arabe... il suffit qu’il adopte un peu l’accent prononce quelques mots pour convaincre l’auditoire bien crédule... C’est comme si sur un plateau de télévision on nous présentait un spécialiste de la littérature anglaise et de Shaekspear en particulier et que l’on s’aperçoit que le pauvre bougre baragouine à peine l’anglais...
      Une honte vue que l’académie française à pourtant fourni des pointures en langue "O" et des traducteurs et commentateurs (quoi qu’on en pense de très haut vol) de la culture islamique, des orientalistes tels que Jaques Berque, Louis Massignon et Henry Corbin...


  • Voila comment rendre les sionistes fou de rage et complètement hystérique.
    Réunir catholique et musulman dans le dialogue.

    Bravo fils de France.


  • Débat entre deux hommes libres, indépendants, ouverts d’esprit et intelligents.
    Nous sommes tous ici-bas sur terre, pour prier, honorer, et louer Dieu sans cesse. Chacun à sa manière, en nous respectant et en ne tombant pas dans le piège de la division.
    Jésus a dit :"Dans la maison du Père, il y a plusieurs demeures".


  • Qui aurait pu prédire il y a 30 ans, c’est-à-dire en 1984, avant la chute du mur du Berlin, qu’en 2014, le premier défenseur en Europe de la chrétienté et de ses valeurs serait le Russie ? A peu près personne.
    Qui sait ? peut-être que dans 30 ans, la France sera gouvernée par une espèce de sainte-alliance spirituelle catholico-musulmane ?
    Face à un occident déconstructeur et en proie à une nouvelle forme de nihilisme qui cherche notamment à nous faire croire qu’il n’y aurait aucune différence entre l’homme et la femme, les chrétiens et les musulmans ne peuvent plus se permettre le luxe de chamailleries théologiques et doivent s’unir d’urgence pour défendre leur vision commune de la vie, de l’homme, du monde et de la société.


  • Le Christ est engendré et non créé. C’est dans le Crédo :
    http://www.paris.catholique.fr/Je-c...

    Sinon, c’est de l’Arianisme.

    Un détail intéressant dans le Pater Noster d’avant 1966, on trouve ce couplet :
    "Et remets-nous nos dettes
    Comme nous remettons à nos débiteurs"
    qui a été remplacé par ceci :
    "Pardonnez-nous nos offenses,
    "Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre_...


  • #701194

    Très bonne conférence.
    Pour continuer le dialogue islamo-chrétien, les deux émissions suivantes avec Rémi Brague :
    http://ekouter.net/islam-religion-e...
    http://ekouter.net/la-croix-et-le-c...


  • Les Musulmans et Chretiens ont toujours vecu ensemble dans la paix et le respect meme avec quelques differences au niveau religion exemple le ministre de Saddam Hussein
    http://lepeupledelapaix.forumactif....


  • #701379
    le 26/01/2014 par Godefroi de Javron
    Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

    Le dialogue est possible entre certains musulmans et certains chrétiens, mais pas entre l’islam et le christianisme. Je n’ai pas entendu parlé de la véritable doctrine musulmane, de la prière quotidienne, la profession de foi du musulman, la "chahada". La "chahada" est basée sur une négation "La ilah ill’Allah.." traduction : "Non, il n’y a pas d’autres divinités qu’Allah ..". La "chahada" s’oppose donc à la Trinité, c’est à dire dans le Coran "Dieu, Jésus et Marie (Marie remplacée par l’esprit saint). Quiconque associe à Allah d’autres divinités vie dans le péché. Le péché d’associer trois divinités. Pour les pieux musulmans, les chrétiens sont des polythéistes et non des monothéistes.

    Quand pense l’imam Tareq Oubrou et le père Michel Lelong ? Un dialogue est t-il possible malgré ce "détail" qui sépare depuis 1500 ans ces deux religions du désert ?

    La réconciliation est possible, bien sur ! Tous unis contre un ennemi commun le Sionisme ..et j’ajouterai la franc-maçonnerie. Mais laissons de coté ces deux doctrines bien différentes sur plusieurs points et surtout sur ce point essentiel.

    Salut à nos frères musulmans

     

    • La naissance de Jésus est par nature source de multiples lectures et interprétations. Le moins que l’on puisse dire c’est que sa venue au monde est difficile à concevoir. C’est vrai pour nous musulmans à travers la sourate " la famille d’Imran" y compris parce qu’ en même temps (? ?) que l’annonce de son arrivée une autre naissance improbable y est mentionnée : celle de Yahia.

      L’humilité dont parle Monsieur Oubrou s’impose ici donc. Jésus "fils" de Dieu ou seulement messager de premier ordre (messi) ? Qui sait mais nous avons assurément à faire avec deux approches d’une même tentative humaine de comprendre le rôle exceptionnel de notre futur sauveur.

      Quant aux canons religieux tirés de l’expérience du prophète Mohamed et mentionnés dans le Coran, ils sont évidemment délicats à interpréter. Y compris parce que ses compagnons ayant contribué à la rédaction de cet ouvrage miraculeux étaient certes très pieux mais n’étaient en aucun cas des saints . C’est le cas d’ Omar Ibn Khattab, un homme d’exception très proche du Nabi (saw) mais qui nourrissait une sorte de ressentiment à l’endroit de la gente féminine. Ceci explique t-il en parti la présence de certains versets quelque peu avilissants pour la femme ? En tout cas c’est plausible.


    • #701848

      Sincerement vous devriez vous abstenir de commenter aussi superficiellement ; les catholiques disent 3, les musulmans 1= incompatibilité indépassable. La trinité n’est sainte QUE parce qu’unitaire, l’islam se refusent à la personnification de la sainteté, aussi saintes qu’elles soient, c’est un dogme qui facilite le retour à Dieu et une puissante et salutaire démarcation (séparation/unité). Vous êtes dans la théorie, mais le monothéisme est l’acceptation d’une cause unique qui rend très concret la signification du monde et le lien intérieur indéfectible de Dieu et son fils et c’est un musulman qui emploi ce terme PARCE QUE je reconnais la sainteté des paroles de jésus et l’emploi en terme de sainteté ; si la réalité est UNE, on ne différencie pas les êtres par des particularismes en attestant de la séparation, c’est leur dévouement à la cause unitaire qui fait de marie et jésus, de par sa mission des illustres, la cause reste unique (pas confondre moyens et but) et l’islam en reconnaissant en jésus le messie (donc sa mission d’expiation) ne désavoue en aucun cas, la cause chrétienne réelle.


    • #701859

      Cher Godfroit,

      Si tu veux que les musulmans se convertissent au catholicisme dis le clairement. Tu confond effort de dialogue par amour et conversion.

      Je vais vous donner un exemple de la qualité de réconciliation attendue à toi et aux deux intervenants qui il me semble, n’on pas saisi pleinement le sens du mot dialogue (peut être d’ailleurs manquait-il le juif pour cela) :

      Quand l’abbé dit en substance : Vous interdisez le porc et jésus à dis qu’il n’y a plus d’interdit de ce coté.
      Le recteur dit en substance : Oui mais jésus à bien changé des démons en porc pour les précipiter dans la mer alors hein...

      On sent bien là que les deux hommes ne peuvent s’empêcher, pour l’un d’être dans l’argumentaire offensif et pour l’autre, dans le défensif.

      Il manque donc l’argument du raprochement :

      Le recteur aurait pu répondre : Serte l’argument christique et plus que recevable étant donné que pour le musulman, la fois prévôt sur les apparences. Mais n’oubliez pas que(et là je corrige son propos) Jésus a exorcisé le démon(s) LÉGION en le transférant dans un troupeau de porcs pour le précipite dans la mer(et oui le porc ne sait pas nager !).

      Ce à quoi l’abbé aurait pu répondre : Serte l’argument est recevable car votre citation de l’évangile que je trouve pertinente, montre que le porc n’est pas un animal comme les autre et que si le verbe de dieu l’a choisi comme exutoire au MAL, ce n’est pas fait pour les chiens ! (enfin si j’ose dire). Cet animal a donc une charge symbolique certaine que je suis près à reconnaitre.

      Reste le troisième argument, celui du point d’entente :

      L’abbé : Bien que caduque pour nous cathos, Je reconnais que la persistance de l’interdit chez vous est compréhensible et compatible avec le code Chrétien. Elle a tout de même du sens.

      Le recteur : Vous avez raison(merde un gros mot !) de citer le côté émancipateur du message catholique que nous musulmans devons absolument redécouvrir dans nos propre textes. Redécouvrir ET diffuser ! Car il est fort vrai que l’islam de réaction et d’héritage paysan n’a que trop déséquilibré sa la propre lecture.

      Voila c’est pas compliqué... Arguments différentiels + arguments de rapprochement + point d’accord = Dialogue constructif et propice à l’action.

      J’ai pris soit de partir d’un différentiel bien marqué pour montrer que c’est Réellement possible.


    • #702091
      le 26/01/2014 par Godefroi de Javron
      Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

      "Qu’en pense l’imam Tareq Oubrou et le père Michel Lelong .. oups ! "

      @Océania : Je respecte la modestie de Monsieur Oubrou, mais j’aurai bien voulu qu’il aborde la profession de foi musulmane.

      @désillusion : La prière quotidienne du musulman, la "chahada" n’est pas "superficielle", c’est une réalité, une prière répétée plusieurs fois par jour et basée sur une négation "Non il n’y a pas de.."

      et ceux qui disent qu’il a d’autres .. sont des etc.

      @Supermouslim : Je ne cherche pas à convertir les musulmans, pas comme certaines personnes de mon entourage. Je veux dire par là qu’il est possible de dialoguer, de parler de foi chrétienne et musulmane autour d’une tasse de thé, mais parler d’un "dialogue islamo-chrétien" c’est, selon moi, pas possible à partir du moment que l’islam se présente comme un refus, une négation de la foi chrétienne à travers, entre autres, la chahada. Mais malgré cette différence de taille entre "islam" et "christianisme" je suis pour une réconciliation, un rapprochement authentique entre chrétiens, musulmans .. et juifs de France unis contre un projet sataniste sionisto-franc-mac


    • @ supermouslim :

      votre méthode dialectique est très intéressante et l’exemple bien choisi.

      J’ajouterais pour approfondir cet exemple que ce qui gêne les chrétiens dans les interdits alimentaires ce n’est évidemment pas que les musulmans les pratiquent (ça ne fait de mal à personne, sous réserve des problèmes éventuels de souffrance animale ou d’obligation de fait pour les non musulmans de les suivre aussi ) c’est la croyance que ceux qui ne les respectent pas sont "impurs" ou "mauvais" et surtout , surtout, le risque de pharisianisme (c’est à dire en fait de retour aux errements du judaÏsme du 2e temple dénoncés par Jésus./Issa) : le risque de s’absorber dans des rites, qui ne sont que de la forme, et de négliger corrélativement le fond qui est beaucoup plus important : car "ce qui rend l’homme impur ce n’est pas la nourriture qui rentre dans sa bouche, ce sont les paroles qui en sortent".


    • #702595

      Godfroi :

      Cher Godfroi, ce que tu ne comprend pas c’est que sur certain principe, l’Islam refuse le Christianisme tout comme le Christianisme l’Islam, c’est une Lapalissade que de dire cela. Je pense que c’est le côté religion d’amour qui te fait penser que forcement le rejet ne peut pas venir de l’abbé. Mais c’est un discours tiré d’un texte, dieu est amour mais l’homme qui le prétend est il capable d’aimer ? De voir l’autre avec amour, de penser avec amour etc...

      Je vais te donner un exemple : Les américains ont fondé leur pays sur le concept de liberté mais le peu d’indiens qui ont échappé au massacre sont aujourd’hui dans des réserves !

      Il en va de même pour l’amour, c’est un DISCOURS qui peut tout aussi bien JUSTIFIER des crimes.

      Le VRAI amour n’est jamais loin du sacrifice tu sais... Voir, du martyre... De l’anonymat souvent.

      Quand à la profession de foi musulmane je ne comprend pas le problème. "Il n’y a de dieu que dieu" pour un monothéisme pur, mais merde OU-EST-LE-PRO-BLEM. On dirai que chez vous ça veut dire "Mort aux Chrétiens !"

      Les musulmans croient en TOUS les prophètes, le Coran prend même soin de préciser qu’il y en a eu d’autres et que pour les peuplades isolées qui n’ont pas eu de révélation Allah en faisait SON affaire, le respect absolu du voisin, des autres religions du livre, l’interdit de la conversion forcée, que faut-il de plus, comment peut-on taxer l’Islam de religion du refus avec quelques citations à l’emporte pièce et des Histoires de banlieue à la con pour une religion de 1400 ans qui produit autant de penseurs que l’occident Chrétien, qui a même influencé L’Europe et préparé la Renaissance en réactualisant pour elle, son propre héritage GREC ?

      Je suis désolé mais l’abbé a été un peu faiblard dans ces arguments "Ouais toi t’est bien brave, mais ceux de la base c’est eux les sauvages et les plus nombreux" on aurai du Yves Calvi.


    • @ désillusion

      je ne sais pas si c’est à moi que vous vous adressiez mais si je suis superficielle alors vous vous êtes d’une opacité sans nom. Le concept de saint esprit conçu opportunément par le premier concile de Nicée permet aux chrétiens de bricoler une unité divine dont ils doivent,en tant que monothéistes, respecter la sacralité. Accorder tant d’importance à une interprétation à posteriori qui ne figure dans aucun évangile canonique (ou non) est certes pratique mais peu rigoureux d’un point de vue scientifique.
      Chaque homme reçoit le souffle divin qui constitue son âme. L’intervention de Dieu dans la venue de Jésus au monde va au delà de ce souffle certes mais sa nature essentiellement humaine ne saurait le hisser au niveau de la perfection divine.
      Vous ne pouvez pas reprocher à ceux pour qui l’unicité de Dieu signifie - sans artifices - qu’il est effectivement unique, d’ être superficiel. L’abus d’un concept savant ne fait pas le savant.
      Si j’ai une tendresse particulière pour Jésus je crois qu’assurément Mohamed fut également un messager de Dieu le créateur. Là est notre opposition de fond.
      Il se trouve qu’hier j’ai eu une discussion similaire avec un chrétien qui a fini par me confier ses doutes sur le sens réel de ce que serait la part plutôt que la nature divine de Jésus. Il m’a demandé de lui prêter un coran, car il souhaitait en savoir plus sur l’islam. Discussion honnête entre deux adultes aucunement désireux de se re-convertir.


    • #703888

      @ Océania

      Non ce n’est pas à vous que s’adressait la "réponse au commentaire" et je me désole avec vous de mon "opacité sans nom" puisque manifestement vous vous méprenez et sur le destinataire et sur mon commentaire.


  • L’Islam et le Christianisme sont les deux religions les plus proches de la vérité. Elles se complètent et se tempèrent l’une l’autre, même si c’est difficile à accepter.
    L’islam est apparu à une époque où le christianisme subissait une grave dérive spirituelle, en rapport avec une mauvaise interprétation de la trinité. Une révélation nécessaire pour rappeler qu’Allah - le Seigneur Jésus Christ - est le Dieu Unique et Indivisible. La trinité Père, Fils, Saint-Esprit peut refléter trois degrés de sa manifestation, mais en aucun cas trois personnes en une, qui est un concept satanique qui pervertit la pleine intégrité de l’Unique Personne Divine.


  • #702482
    le 26/01/2014 par quenelle de l’Est
    Catholiques et musulmans : partenaires ou adversaires ?

    Troisième vidéo : à la minute 14, l’Abbé Guillaume de Tanoüarn a bien fait d’aborder le sujet de "l’islam des banlieux", dont un des sous-produits fut l’un des collaborateurs de la DCRI-DGSE : Mohamed Merah, et dont vous remarquerez que les médias ne parlent plus, parce-qu’ils savent que sinon il va y avoir débat, et qui dit débat , dit négationnisme par rapport à la théologie institutionnelle le concernant. On a tout fait pour nous faire croire que ce garçon était un fou fanatisé par je ne sais qui, alors que les divers tampons sur son passeport comme Israhell et autres destinations exotiques-ananas sont pour le moins troublants et révélateurs de ce que je dis au début de mon post.
    A bas les traîtres à la France.
    Et vive la France du Général de Gaulle
    Général reviens, ils nous volent ton pays.
    Race d’aiglon, jamais vassale(Jean Angius)


  • #703424

    L’abbé de Tanouarn, n’est pas la personne la plus intéressante pour parler de l’Eglise Catholique. Philippe Prévost en a parlé sur E.R et en a bien parlé, si vous vous souvenez. Enfin il porte la soutane et dit la messe en latin. C’est déjà ça ! Je l’ai écouté au colloque du S.I.E.L à la maison de la chimie à la veille de jour de colère ( Souveraineté, etc ... je ne sais plus), parti crée l’année dernière par Paul Marie Couteau (Très bien d’ailleurs, il y avait des pointures, Marine Le Pen est passée avec Philipot Alain de Benoist, Renaud Camus, de Lesquen pour ne citer qu’eux, Béatrice Bourges, pour un débat sur l’identité (entre autres) , l’abbé de Tanouarn était là pour représenter les catholiques ; son discours était très très moyen ; je n’en ai rien retenu pour vous représenter la chose ; c’était surtout un discours philosophique, c’est la réflexion que nous nous sommes faites avec une personne en sortant. Il préfère la renaissance au Moyen Age, ce qui est étrange ... C’est un intellectuel, mais il n’a pas la ferveur dynamisante et électrisante de l’abbé Bouchacourt par exemple, supérieur du district d’Amérique Latine et ancien curé de St Nicolas du Chardonnet, qui nous a fait un magistral sermon dimanche à St Nicolas où il venait prêcher pour sa mission. Il nous a dit avec tellement de foi, de ferveur, de conviction profonde et inébranlable que le plus important, c’était la messe. Que tout commence à l’autel ; toutes nos actions, tous nos combats, toutes nos joies, nos peines... Quel qu’elles soient, maladie, combat politique, famille, travail, études, mariage.. . Il nous a dit que la messe, était le coeur de la société et qu’en dénaturant la messe, ils ont attaqué la société au coeur. Et quand le coeur est malade, on est fatigué, on attrape des maladies, des virus ; c’est ce qui se passe dans la société. La société française est malade parce qu’ils l’ont attaqué en son coeur même. Le coeur de la religion catholique, la messe. En l’affaiblissant, ils nous affaiblissent ; la société toute entière enfin ce qu’il reste encore de notre chrétieneté ! Qui a fondé l’Europe et fait la France ! Il faudra le rappeler combien de fois pour que les personnes comprennent à quel point c’est grave et important pour notre pays cette négation de notre religion ! Lisez Donoso Cortès. "Le déclin de l’Europe est concomitante de son apostasie." C’est ça le problème, l’est l’ouest, le levant, le derrière, le côté, le nord le sud, la sortie par le haut.

     

    • #705315

      Si vous me le permettez, cavalier bleu (très beau pseudo), je vous trouve trop sévère avec l’abbé de Tanoüarn, à qui l’on ne peut quand même pas reprocher d’être un très grand intellectuel, Docteur en Philo. je crois, et qui est un puits de Science théologique. Sa ferveur n’est pas moins grande que celle de l’abbé Bouchacourt (remarquable lui aussi), la preuve : il mène de main-de-maître son Centre Saint-Paul, 12, rue Saint-Joseph à Paris (à côté du café où fut assassiné Jaurès, près de la Bourse), et qui est une magnifique Oeuvre. Chacun son style, me semble-t-il. L’abbé de Tanoöarn a une nature peut-être plus contemplative, mêlée à des capacités intellectuelles supérieures, nonobstant sa consîgne de voter Sarkozy, en 2012....Personne n’est à l’abrî de faiblesses, et de jûgements erronés !


    • sur la question de la messe.
      Il a raison.
      Une religion a besoin de pratiques régulières pour maintenir le lien spirituel si vous supprimer ces pratiques vous détruisez ce lien puis vous faites oublier la religion.
      ainsi que toutes les valeurs qui lui sont associées.


  • #706712

    pourquoi ce Monsieur et Imam Tarek Oubrou qui est d une eloquance, d une intelligence et d une erudition assez incroyable ne s organise t il pas avec d autres pour faire emerger une organisation musulmane en France digne de ce nom et cela pourrait etre l elan pour tous musulmans francais d etre fiers et enfin de se sentir francais et musulman a part entiere...


Afficher les commentaires suivants