Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Clausewitz, Trump et Soleimani

La politique américaine est une continuation des guerres d’Israël par d’autres moyens

Le philosophe militaire du XIXe siècle Carl von Clausewitz a observé que la guerre était la continuation de la politique par d’autres moyens. Ceci est une description appropriée de la stratégie militaire iranienne et des affaires géopolitiques. Ceci est conforme à la logique qui a guidé le général Qassem Soleimani au cours des deux dernières décennies.

 

En tant que fin stratège militaire, Soleimani a compris que la distance entre A et B n’était pas nécessairement identique à la distance entre B et A. L’Iran et Israël ne partagent pas de frontière physique. Téhéran et Tel-Aviv sont distants d’environ 1600 km. Malgré ses menaces incessantes, il n’a jamais été clair qu’Israël avait les capacités militaires d’infliger des dommages considérables à l’Iran. On ne sait pas encore de quelle manière les pilotes israéliens vont s’y prendre pour couvrir la distance entre les deux pays et voler au dessus de la Jordanie, de la Syrie ou de l’Irak sans être détectés, ni même comment vont se ravitailler les avions israéliens, et ainsi de suite. Israël n’a pas encore réussi à résoudre cette équation militaire logistique. Mais il a été assez intelligent pour comprendre que le fait de pousser l’Amérique dans un conflit tous azimuts avec la République islamique pourrait résoudre le problème. Malgré la concurrence (avec la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne), les USA représentent la colonie la plus servile d’Israël. Ils ont sacrifié allègrement leurs fils et leurs filles sur l’autel sioniste depuis des années.

Le général Soleimani a conçu des tactiques militaires de génie pour contrer aussi bien les plans américains qu’israéliens ; bien qu’Israël ne partage pas de frontière avec l’Iran, l’Iran partage assurément une frontière avec Israël. Le déploiement de Gardiens de la révolution aux côtés de milices locales pro-iraniennes a permis à Soleimani d’encercler l’État juif à l’aide d’un mur de résistance féroce. Les alliés régionaux de l’Iran sont parfaitement entraînés, motivés idéologiquement et religieusement, et bénéficient du riche arsenal balistique iranien et d’une technologie qui peuvent infliger un châtiment mortel à Israël en cas de conflit. Depuis un certain temps, l’élite militaire israélienne et les analystes ont dû accepter que, dans le contexte d’une guerre israélo-iranienne, l’Iran et ses alliés régionaux étaient capables de faire pleuvoir sur Israël des milliers de missiles balistiques, de missiles de croisière et de missiles à guidage de précision. Une telle perspective pourrait anéantir les villes israéliennes en quelques jours.

Des tactiques similaires ont été mises en œuvre par le général Soleimani contre les forces militaires américaines dans la région. Certes, l’Iran ne partage pas de frontières avec les États-Unis, mais les milices irakiennes pro-iraniennes ont réussi à encercler les forces américaines en Irak. L’Iran domine également les détroits les plus stratégiques du golfe Persique grâce à ses milices chiites au Yémen.

L’attaque iranienne d’hier contre des bases aériennes américaines a montré que les hauts dirigeants iraniens ont également intégré la philosophie de Clausewitz. L’attaque a été mesurée. Elle visait des installations militaires américaines et, selon certains rapports, ce sont des pistes d’aviation et des bâtiments vides qui ont été pris pour cible. Cependant, l’attaque a été menée depuis le territoire iranien et a été ouvertement revendiquée par le régime iranien. Elle a servi à transmettre le message de la détermination et de la fermeté iranienne. L’attaque a été suffisamment mesurée pour permettre à l’administration Trump de sortir de la voie imprudente qu’elle avait choisie, même si elle lui a également laissé une corde assez longue pour se pendre avec si elle insistait pour le faire.

Le conflit entre les États-Unis et l’Iran est particulièrement irrationnel, on frise même la folie. L’Amérique n’est plus dépendante du pétrole du Golfe. Sa stratégie générale dans la région a été vaine et a échoué. L’Irak souhaite que les militaires américains s’en aillent. En Syrie, les forces américaines ont été vaincues. La Russie s’occupe maintenant de ce que l’Amérique prétendait superviser et qu’elle n’a, en pratique, jamais fait. On peut légitimement se demander ce que fait l’Amérique en Irak ou en Syrie et où est-ce que tout cela mène.

De nombreuses études universitaires ont établi que la politique étrangère américaine est dominée par le lobby israélien. La vérité accablante c’est que l’Amérique mène des guerres au profit d’Israël depuis des décennies. Jusqu’à présent, les USA ont été confrontés à des forces militaires inférieures. Or, une bataille avec l’Iran pourrait s’avérer bien plus compliquée. Des décennies de sanctions ont fait de l’Iran une superpuissance technologique indépendante. La technologie des drones iraniens est au moins aussi avancée que celle d’Israël et des États-Unis et, concernant les missiles de croisières et les missiles à guidage de précision, l’Iran est même plus avancé. Contrairement aux soldats américains qui se battent pour Israël et qui sont nourris par les renseignements trompeurs fournis par ce pays, les Iraniens et les milices chiites locales se battent sur leur propre sol. La bataille est destinée à être un défi pour l’armée américaine et ses conséquences seraient imprévisibles.

Entouré par l’incompétence, Trump a pris des décisions désastreuses qui ont fait de l’Amérique et d’Israël les plus grands dangers pour la paix mondiale. La situation est si sombre pour l’Amérique qu’elle ne semble pas pouvoir trouver les ressources suffisantes en elle-même pour comprendre que la présence dans ce purgatoire lui est imposée.

Le seul moyen pour comprendre l’opération bizarre des États-Unis est de prendre la réflexion de Clausewitz par l’autre bout de la lorgnette : la politique américaine est une continuation des guerres sionistes par d’autres moyens. L’Amérique a renoncé à son prestige au profit de l’État juif. Les politiciens américains prêtent, sans vergogne, allégeance à l’État juif plutôt qu’au leur. Ils font tout leur possible pour satisfaire les groupes de pression juifs, qu’il s’agisse de l’ultra sioniste AIPAC ou de l’opposition contrôlée J Street. Les États-Unis ne seront pas la première superpuissance détruite par Sion. Le problème, c’est qu’une guerre régionale impliquant l’Amérique et Israël pourrait rendre le groupe Extinction Rebellion hors sujet étant donné que ces deux puissances destructrices pourraient réduire notre planète en poussière afin de sauver leurs dirigeants actuels de leur problèmes juridiques qui s’accumulent.

Je suis convaincu que de nombreux Américains sont persuadés du danger qui frappe à leur porte. Cependant, la matrice du pouvoir sioniste a démantelé la capacité des Américains à appeler un chat un chat, car cela est considéré comme antisémite.

Ma bataille pour la vérité et la liberté implique des services juridiques coûteux. J’espère que vous envisagerez de faire un don mensuel, quel que soit le montant que vous pourrez vous permettre. Des contributions régulières me permettront d’éviter d’être dos au mur et d’avoir le dessus sur les harcèlements sans fin des opérateurs sionistes qui tentent de me faire taire.

Texte de Gilad Atzmon traduit à partir de l’anglais par Alimuddin Usmani

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2360533
    Le 9 janvier à 19:49 par yul
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Merci pour votre engagement et votre courage M. Atzmon !
    Tout ce que vous décrivez est tellement clair pour moi que j’ai vraiment du mal à comprendre que l’on en vienne pas aux mêmes conclusions...
    Au delà des Etats-Unis, c’est tout le monde occidental qui est sous la coupe d’Israël et de ses relais sionistes...

     

    Répondre à ce message

  • #2360546
    Le 9 janvier à 20:18 par Tortue géniale participative
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Merci à Gilad Atzmon de remettre l’église au milieu du village, ou plutôt la synagogue au milieu du shtetl. Trump continue la politique belliciste de harcèlement de l’Iran pour complaire au puissant lobby qui n’existe pas.
    Qu’en pensent Marcaugier et Bayinnaung ?

     

    Répondre à ce message

  • #2360547
    Le 9 janvier à 20:21 par Snayche
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Trump a refusé de reconnaître des dizaines de jeunes américains morts pour la patrie pour éviter une troisième guerre mondiale !
    Il a donc très gravement joué avec le feu, car il s’agit de celui nucléaire, et ça vient de lui retourner sévère dans la gueule.
    Mais pourquoi ont-ils décidé de tuer ce général ? !
    Pour voir si l’Iran et les autres pays non alignés réagiraient, ce qui a été clairement le cas, et donc s’approcher d’une troisième guerre mondiale pour Israël étant entre parenthèse à l’origine des deux premières, ou prouver au nouvel ordre mondial qu’il faut s’arrêter là maintenant ?...
    Pas étonnant que Dieu ait interdit la création de cet Etat se basant sur messianisme totalement perverti...
    En tout cas en tuant ce général, Trump vient de montrer que ses actions ne sont finalement pas claires.

     

    Répondre à ce message

    • #2361170
      Le 10 janvier à 14:52 par Domino
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      Il a peut-être été mis devant le fait accompli par son Etat profond. Le fond de sa politique est clairement le désengagement militaire au nom du "America first"...
      Il va tenter de gérer la situation pour obtenir ce résultat. Maus en échange de la sécurité d’Israël.

       
  • #2360623
    Le 9 janvier à 22:30 par JP
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Attention, les dizaines de morts ne sont pas démontrés. Il y a par contre des photos satellites qui montrent des frappes extrêmement précises au coeur des bâtiments visés. Autrement dit, une démonstration de puissance militaire, sans morts. Le but étant d’inciter les USA à partir, et pas de les obliger à escalader pour venger leurs morts.

    Ce serait donc la même logique que celle de l’attaque iranienne sur les pétroliers de Fujeirah : démontrer une capacité (bloquer le pétrole qui contournerait Hormuz par le pipeline de Fujeirah ) sans un seul blessé, ni gros dégâts, qui auraient risqué d’entrainer l’escalade.

     

    Répondre à ce message

    • #2360643
      Le 9 janvier à 23:04 par Adelaïde
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      @JP

      Pourtant cet article dit :
      "D’une part, les Américains refusent d’annoncer le nombre des victimes de leurs troupes ou les dégâts subis par leur équipement dans la base Aïn al-Assad. Ils ont imposé par ailleurs une censure généralisée sur les personnes ou les médias qui parlent du nombre des militaires tués et blessés.

      Le compte Twitter d’un journaliste israélien a été fermé en raison d’un tweet faisant état du transfert des militaires blessés américains à Tel-Avive."
      Dans un acte répressif de la liberté d’expression, Facebook a également désactivé la page de PressTV français après la publication d’une information sur le nombre des militaires américains tués et blessés dans l’attaque au missile du CGRI contre la base Aïn al-Assad.
      http://french.presstv.com/Detail/20...

      Les responsables américains ont toujours caché à leur peuple les pertes militaires sans oublier toutes les contaminations qu’on subit certains par l’uranium appauvri après la guerre du golfe et en Irak. Ils mentent depuis toujours à leur peuple et au monde entier et ont voit bien comment la révision de l’histoire leur fait peur au point de la combattre par tous les moyens.
      On voit aussi comment a fini Julien Assange pour avoir dévoilé des secrets d’état.

       
    • #2360743
      Le 10 janvier à 02:31 par JP
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      @Adelaide

      Hmmm... Ce n’est pas parce qu’une "info" est censurée qu’il faut en déduire qu’elle serait authentique.
      Une chose est sure, au vu des photos satellite : les defenses anti-missile des USA sont ridiculement mauvaises et les missiles iraniens sont très performants. Cette info là, les USA ont évidemment besoin de la censurer. Ils ne peuvent donc pas laisser passer l’histoire des 80 morts, qu’elle soit vraie ou fausse.

      Je n’ai pas plus que vous la possibilité de savoir avec certitude sa réalité. Si je penche plutôt pour sa fausseté, c’est que les iraniens ont par le passé montré :
      - qu’ils respectaient la vie humaine
      - que la propagande vantarde est selon eux un outil légitime.
      D’autre part, deux histoires circulent selon lesquelles soit l’ambassade suisse à Téhéran, soit le PM irakien, aurait fait le relais pour avertir les USA et leur permettre ainsi d’évacuer leur personnel.

      Et, pardon de radoter, mais l’intérêt des iraniens me semble vraiment d’éviter les morts américains afin de ne surtout pas donner d’arguments aux faucons. Le but c’est le départ des USA, ce n’est pas la guerre, et pour ce faire, c’est la réalisation de la preuve concrète de capacité militaire - sans un seul blessé - qui est idéale.

       
    • #2360887
      Le 10 janvier à 10:11 par La Bonne Conscience (en boîte)
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      - qui est idéale.



      “Serait” est plus approprié, tout comme l’idéal d’un moteur à hydrogène...

      Mais cessons de chipoter sur des détails...

      - Rêvons d’une Amérique meilleurs et prions (comme ils le font de tous les côtés) pour le retour du vrai Seigneur (pas le faut, celui des autres... :-/)

       
  • #2360679
    Le 9 janvier à 23:52 par Le Malicieux
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Pourquoi le fait que Soleimani ait été un des contacts de Bush est systématiquement occulté ?

    Me semble que ça apporte un éclairage, non ? Me semble que ça pourrait expliquer aussi...

     

    Répondre à ce message

    • #2361637
      Le 11 janvier à 02:33 par JP
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      Vivi, et d’ailleurs Kadhafi avait des contacts avec Sarkozy, donc en fait le second n’a jamais fait liquider le premier. C’était pour de rire. Et Bachar avait dîné avec John Kerry au restaurant, donc la guerre de Syrie c’était pour de rire. Et comme le roi d’Angleterre et l’empereur d’Allemagne étaient cousins, les 3 millions de paysans français et allemands qui ont crevés dans les tranchées, c’était juste une comédie.

      Des événements extrêmement graves et dangereux se passent maintenant, et vous ne trouvez rien de mieux à faire que de dire, à propos de Gilad Atzmon, qu’il est "léger". Souffririez-vous d’immaturité pour n’avoir pas vu la mégalomanie et l’indécence de votre posture ?
      A vous qui prétendez juger la pensée de Gilad, je vous rappelle la réalité : vous n’en avez produit aucune, vous avez simplement ingéré celle de Cossette, qui n’est rien de plus que l’auxiliaire de Qanon, c’est a dire la manip psy-op du national-sioniste Steve Bannon.

       
    • #2361650
      Le 11 janvier à 03:29 par RK
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      Source ? Cessez de répandre des mensonges.

       
    • #2362294
      Le 11 janvier à 23:02 par Le Malicieux
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      had hominem , jugement de classe...

      Je me questionne, c’est tout. Quand au sources.." vos sources, quelles sont vos sources !?"... cherche un peu, tu trouvera.

      Même kohmeini a "dealer" avec L’ÉQUIPE DE CAMPAGNE DE REAGAN ! ( lire le deep state), alors, hein...

      Ce n’est pas tout le monde qui est à la remorque du dernier billet. Sachez que je me méfie maintenant de tout acteurs, comment dire... "bien situé" , et plus largement, puisqu’il faut le dire, des potentiels sayanim, attitude fort regrettable ( j’insiste la dessus) mais malheureusement nécessaire et qu’il convient maintenant d’adopter.

      C’est pas comme si l’épisode Cohen n’avait jamais eu lieu.

      J’ai dit dans un autre commentaire à propos de Cossette (réponse à Igor) que je le tient sous surveillance, pour des raisons diverses dont celle ci : la rapidité des réactions face à des événements, censés être ANALYSÉS...

      Le même raisonnement s’applique pour ce billet, qui, avouez le, reste fortement en périphérie des événements, et parle de bien des choses dont peu ici, J’EN SUIS CERTAIN, avaient déjà entendu parlé.

      Pourtant, E&R est très performant a dénicher ce genre de liens/faits, alors, je trouve cela surprenant.

      Je ne condamne pas : je suis surpris, fortement surpris. Garanti que je suis loin d’être le seul. Mais bon... le phénomène de la pression des pairs fait que peu osent le dire... suffit de voir votre réponse pour savoir pourquoi :

      Qu’ai-je dit de si scandaleux ? C’est le fait que j’ose lever la main face à une idole de la dissidence ?

      C’est juste un homme mec, comme moi, comme toi et le laitier, il se trouve simplement être d’une intelligence remarquable, et c’est la ,la seule différence. Or, l’intelligence ne garanti point contre l’erreur, voire la connerie. Parfois même, elle l’ampliffie.

       
    • #2362297
      Le 11 janvier à 23:04 par Le Malicieux
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      Pardon a Jp "vos sources !!", c’est pas vous ;-)

       
    • #2362686
      Le 12 janvier à 17:23 par Le Malicieux
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      De plus, Bhl.... qui somme nous pour juger de ses écrits, nous qui ne produisons rien...

      Raisonnement un peu con, vous en conviendrez.

       
    • #2363878
      Le 14 janvier à 01:57 par JP
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      @malicieux

      Ce n’est pas clair. De quel "raisonnement un peu con" parles-tu ? Le fait de mettre en equivalence Gilad Atzmon et BHL ?

       
  • #2360815
    Le 10 janvier à 08:04 par Zamdam
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Globalement d’accord sur le fond avec cet article. Mais de la à dire que l’Iran est plus avancé sur les missiles de croisière et les drones que les USA et Israël, c’est malheureusement un peu risible.

     

    Répondre à ce message

  • #2361145
    Le 10 janvier à 14:22 par Le king
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Je respecte profondément ce monsieur mais il se trompe quant à la prétendue technologie militaire iranienne : du fait de l’embargo et de l’impossibilité d’échanger leurs travaux avec des scientifiques étrangers, voire de dérober des informations clés à l’extérieur de leurs frontières, il est très improbable que les drones ou les missiles iraniens soient au niveau de la technologie américaine ou israélienne...

     

    Répondre à ce message

    • #2361449
      Le 10 janvier à 20:32 par JP
      Clausewitz, Trump et Soleimani

      L’embargo n’a jamais concerné que les échanges avec l’occident.
      Par exemple, l’Iran a ainsi réussi à mettre au point ses propres missiles anti-aerien. Souvenez-vous du Global Hawk abattu cet été.

       
  • #2361286
    Le 10 janvier à 17:39 par sam
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Y’en a qui devrait écouter radio Québec... Une tout autre version de l’histoire, qui a du sens au moins

     

    Répondre à ce message

  • #2361374
    Le 10 janvier à 19:15 par l’artilleur de Metz
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    "Il me semble plus compliqué aujourd’hui de cacher 80 morts que de les inventer sans les nommer." enfantin : il n’y a qu’à faire comme à Shanksville et au Pentagone où on a trouvé aucun cadavre , tous désintégrés par le choc...

     

    Répondre à ce message

  • #2361692
    Le 11 janvier à 08:34 par goy pride
    Clausewitz, Trump et Soleimani

    Le fait que Trump se fout un peu de la gueule des néocons cela commençait à se voir ! Il a été contraint de commettre ce coup de force spectaculaire ! Comme ça ils ne pourront pas dire qu’il n’a rien fait !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents