Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Conférence de Marion Sigaut et Pierre de Brague à Aix-en-Provence

23 mai 2014

Conférence de Marion Sigaut et Pierre de Brague organisée par le Cercle Frédéric Mistral et l’Action française à Aix-en-Provence le 23 mai 2014, sur le thème : « Entre l’individu et l’État, une autre voie ? »

 

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marion Sigaut évoque la paysannerie sous l’Ancien Régime en 1685 : "celui qui n’a rien ne meurt pas de faim et peut mener une vigne digne".
    En1656 Louis XIV signe son accord pour la création de l’Hôpital Général imaginé par la Compagnie du Saint Sacrement pour résorber la pauvreté accrue par la Fronde, et les gueux qui affluent massivement vers Paris.

    N’est-ce pas contradictoire ? La Bourgogne était-elle une exception ? La pauvreté s’est-elle résorbée en moins de 30 ans ?

     

    • L’afflux de pauvres était l’effet de la guerre. Une fois la paix revenue, les choses s’arrangeaient.
      l’hôpital général fut créé pour satisfaire la volonté d’une caste qui, apparemment, avait d’autres objectifs que le secours d’urgence.
      Ils disaient eux-mêmes que les secours ne manquaient pas, et pourtant ils ont inventé le renfermement.
      Mon hypothèse est que le renfermement avait d’autres objectifs. Vincent de Paul s’y opposa tant qu’il put.


    • Il suffit d’une année a l’époque pour passé de la misère a l’opulence, c’est selon le temps, les récoltes,la paix.


  • TEMPS REVOLUS ?
    MERCI à Marion Sigaut toujours aussi pragmatique dans ses descriptions d’un temps révolu.
    MERCI à Pierre De Brague pour son travail aujourd’hui connu du grand public grâce à E&R.

    En écho à ces deux périodes, j’ajouterai la fin de la République de Venise qui s’écroule en quelques jours (prise par Bonaparte le 12 Mai 1797) alors qu’elle fut une puissance post-byzantine pendant 1000 ans. Même si les raisons sont différentes, il y a un point commun qui met la France sur le même orbite que le modèle anglais : c’est l’usure.
    On l’a entendu, la paysannerie s’écroule et le monde ouvrier sera de plus en plus isolé dus à l’individualisation forcenée imposées par les ’puissances gouvernantes’ dont l’usure est le moyen de la bourgeoisie à prendre le pouvoir.
    Eh bien l’usure met aussi fin à Venise, essentiellement par les banquiers lombards (en lien étroit avec les révolutionnaires français) et aussi juifs chassés essentiellement de Russie depuis des siècles.
    Dès lors les banquiers de ’proximité’, dont l’aide était principalement de développer les entreprises de marchands au négoce grâce à des prêts de liquidités à des taux extrêmement bas, cèderont la place aux banquiers d’usure qui s’enrichiront sur la destruction de ces mêmes marchands sur-endettés et sur les guerres entre Etats (Venise contre l’Autriche, Venise contre l’empire Ottoman ne se remettra jamais de l’investissement dans la bataille de Lépante).

    Et pourtant, on voit aujourd’hui la fin de la bourgeoisie, mais le principe de l’usure est mondialisé. Chercher l’erreur !


  • Le deuxième sens du mot forain est à rapprocher du foreign et foreigner anglais.

     

  • Il est regrettable que Pierre de Brague reconduise l’erreur des intellectuels du Cercle Proudhon qui qualifièrent de démocratie le régime politique oligarchique et ploutocratique qu’ils détestaient et subissaient. Les bourgeois qui firent la Révolution française et leurs successeurs du XIXe siècle haïssaient la démocratie. Ils souscrivaient tous à cette célèbre citation de Sieyès :

    "Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet Etat représentatif ; ce serait un Etat démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants."

    Emmanuel Joseph Sieyès, discours du 7 septembre 1789.

     

    • Le terme "démocratie" est piégé : Pierre de Brague l’emploie en connaissance de cause, il ne se trompe pas. C’est un pur problème sémantique, la novlangue nous vole notre langue et sème ainsi la confusion dans nos discours. C’est la grande force des menteurs des "Lumières", ce terme en est la parfaite illustration, qui dévoie le sens des mots et égare ainsi le peuple.
      Nous vivons cela au quotidien !
      Ainsi, lorsque nous entendons le mot "humanité" dans la bouche de la mafia politico-médiatique, nous devons savoir qu’il s’agit du peuple élu et de lui seul, car les goys ne descendent pas d’Adam mais du singe... L’expression "crime contre l’humanité" prend ainsi tout son sens.
      Démocratie fait ainsi partie des mots que nous ne pouvons plus employer, on nous l’a confisqué : nous ne pourrons l’utiliser que lorsque le pouvoir sera entre nos mains, ou partagé, ce que nous appelons la démocratie directe, c’est à dire sans l’intermédiaire de ces escrocs stipendiés à la solde des banques et des multinationales... (députés, ministres, sénateurs, président...)
      Nous devons tous en prendre conscience et choisir nos termes prudemment, ce qui hélas alourdit et ralentit le discours, raison pour laquelle un orateur se prend souvent les pieds dans le tapis : soyons indulgents !


  • Super, je l’attendais !


  • J’aime beaucoup ce que nous raconte Pierre, il apporte beaucoup de fraicheur à E&R, et cela me touche beaucoup

     

    • "Cela te touche" ? C’est bon arrêtez vos gamineries sentimentalisto-féminines...


    • "gamineries sentimentalisto-féminines"

      ça va oh !
      c’est pas parce qu’on est un homme qu’on ne peut pas être touché par quelque chose et qu’on doit être un butor dégénéré passionné de violence : que les hommes et les femmes soient différents, ok, mais pas besoin d’être jusqu’au-boutiste pour s’affirmer en tant qu’homme...


    • @ Bordi

      Qui êtes vous pour ainsi juger les autres ? La tolérance, ça vous dit quelque chose ?

      Chacun "évolue" ou "prend conscience" à son propre rythme et à le droit d’avoir son avis et de le donner !

      Si Ced se sent touché, EN QUOI CA VOUS DERANGE ?? Vous même avez le droit de donner votre avis mais votre remarque n’est pas un avis sur la conférence mais un jugement sur l’avis d’un autre.

      GARDEZ LE DONC POUR VOUS !


  • rien n’a changé , c’est toujours les mêmes qui payent et les mêmes qui s’enrichissent . Liberté Egalité Fraternité et .................. mon cul sur la commode


  • Il ne faut pas être medium pour savoir que les avancés techniques sont proportionnels à l’inutilité des hommes dans la chaîne de production.
    En effet, la robotisation permet déjà de se passer de millions de paysans, d’ouvriers (et d’hommes en général).
    Il est donc dans l’intérêt de l ’oligarchie de réduire la croissance démographique, car, à terme, l’automatisation généralisée fera disparaître le travail.
    Est-il vraiment si difficile de se projeter dans un futur où les machines feront tout à la place de l’être humain ? Est-il si difficile d’en voir les dangers ? Que faut-il penser d’une société qui investit des millions d’euros dans la recherche sur le clonage de dinosaures (car oui, on a retrouvé du sang exploitable dans des fossiles dont la théorie de l’évolution voudrait vous faire croire qu’ils datent de plusieurs millions d’années) ?


  • Mille merci pour cette conférence exceptionnelle !
    Pierre de Brague s’améliore nettement, son choix de citations final est excellent et, finalement, mieux qu’un long discours...
    Quant à Madame Sigaut, elle nous permet enfin de comprendre, nous autres profanes, les causes et l’essence de ce bouleversement du monde que fut la révolution : en la démystifiant, en la démythifiant, elle contribue de façon décisive à en saper les fondements et à préparer le renouveau à venir. Elle n’aura pas la légion d’horreur ni une place au Panthéon pour cela, mais tant mieux car elle s’y trouverait en fort mauvaise compagnie !
    Encore merci !


  • Petite video pour comprendre l’usure, donc les lumières......http://www.2012un-nouveau-paradigme...


  • Quelle torture auditive d’écouter cette conférence bien que ce soit toujours un plaisir pour moi d’écouter Marion ou Pierre.
    Je ne suis pas spécialiste du son mais s’il faut cotiser pour l’achat de matériel sonore de qualité, je suis partant.

    Malgré tout, merci pour cette vidéo.

     

  • J’ai eu la chance de participer a cette conférence, elle m’a beaucoup appris sur l’Histoire de France et la dissidence. C’est toujours interessant d’avoir un autre point de vue que celui de l’ecole sur la vie rurale, les philosophes des lumières et la révolution... Ca nous permet de comprendre comment nous en sommes arriver ici en 2014. Et le cercle proudhon me semble etre (en faisant un raccourci) une réconciliation nationale des années 1900 entre l’extreme droite et gauche.
    beau travail de mme sigaut et mr brague, ainsi qu’a l’action francaise et au cadreur et preneur de son (qui courait partout, et qui soit dit en passant fait egalement des vidéos que j’ai trouvé tres intéressantes dans une logique dissidente)


  • Excellente Marion Sigaut qui renouvelle brillamment son discours.
    L’antidote à des siècles de discours parlementaire et "philosophique"...

    Pierre : encore du travail... on s’ennuie beaucoup. Du coup je zappe toutes toutes vidéos désolé. Ton exposé est trop hésitant. Tu parles pour ta génération peut-être...les plus âgés voient rien de neuf ; et ta connaissance du SR est à mon avis superficielle. Tu manques de vécu en somme et du recul qui va avec.
    Mais j’apprécie ta démarche et ton sérieux.


Afficher les commentaires suivants