Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

À propos du génocide des Arméniens et des lois mémorielles

Cher Monsieur Soral,

Voilà six mois que j’ai fait votre connaissance à travers YouTube (merci Dieudonné), votre site Internet et vos livres et je dois vous dire que j’aime beaucoup ce que vous faites. En six mois, et grâce à vous, j’en ai appris, mais surtout compris, plus que les deux dernières années écoulées... et pourtant, j’ai une formation de journaliste et de photographe de presse, ce qui me poussait à me tenir informé, peut-être par réflexe.

J’ai choisi depuis 2005 de quitter ma profession car, comme vous le dites si bien, actuellement, un journaliste indépendant est soit un chômeur soit une pute. J’ai décidé de continuer à pouvoir me regarder dans le miroir et de devenir commerçant indépendant.

J’ai 43 ans, je suis suisse, officier dans l’armée suisse (quand j’en avais encore l’âge), mon père est iranien d’origine italienne-arménienne et ma mère est suisse. Je connais donc, mais sans aucune prétention, passablement le « problème » iranien actuel, le massacre des Arméniens de 1915, mais aussi la crise que traversent l’Italie et l’Europe en ce moment.

Justement, on compare souvent le génocide arménien avec d’autres faits semblables dans l’histoire du XXe siècle, mais il faut souligner que les Arméniens ont su garder toute leur dignité et leur fierté sur ce qu’il s’est passé, n’en déplaise à Claude Sarraute, qui se permet de faire des plaisanteries sur comment faire de la récupération avec l’Histoire [1]. D’une façon générale, les Arméniens ne regardent pas vers leur passé, l’Arménie est tournée vers l’avenir, qu’elle doit construire en collaborant avec les pays qui l’entourent. D’une manière plus particulière, ma grand-mère qui avait quittée très jeune « l’Arménie » (qui n’existait pas) pour se réfugier en Iran, a toujours eu la pudeur de ne jamais parler de ce qui s’était passé et la raison pour laquelle sa famille avait émigré dans le pays le plus proche, l’Iran, ancien empire, qui a toujours reconnu les qualités de commerçants et d’artisans de la communauté arménienne. Ce qui explique le quartier chrétien de Jolfa d’Ispahan et de sa cathédrale Saint-Sauveur.

Dans le même esprit, mon épouse m’a présenté un jour un de ses amis Turcs, et par une phrase maladroite, ma femme lui a dit devant moi que ma grand-mère était arménienne. J’ai vu tout de suite la gêne dans le regard de cet ami. Plus tard, à la maison, j’ai dit à ma femme que jamais plus elle ne devait parler de mes origines arméniennes à ses amis, Turcs ou pas, car cette histoire était du passé, dont actuellement plus personne n’est responsable.

Je trouve déplorable les récentes lois françaises sur la reconnaissance du génocide arménien, elles ne font que monter les communautés les unes contre les autres dans un pays, la France, à qui l’on n’oublie jamais de rappeler la place inconfortable qu’a été la sienne entre 1940 et 1945, mais pays qui n’a jamais été impliqué dans le génocide arménien... Quelle absurdité et quelle récupération de la part d’autres minorités, qui ne cherchent qu’à rajouter des nouveaux camarades dans la recherche de la culpabilisation de la nation française !

Je trouve ce que vous êtes, vous dites et vous faites véritablement remarquable et extrêmement courageux. Vous avez malheureusement raison sur tout. Malheureusement car, aujourd’hui, la vérité n’est plus bonne à dire : les gens veulent croire et non pas comprendre. En effet, la masse des gens préfèrent croire aux mensonges que comprendre la vérité.

Continuez votre combat et j’espère qu’un jour vous finirez ministre ou président d’une France libérée et véritablement française, et sachez que si un jour vous avez besoin de vous cacher dans une cave suisse, comme vous l’aviez proposé à un de vos internautes, sachez que c’est avec plaisir que je vous accueillerai chez moi, je vous donnerai mon lit et j’irai moi-même dans la cave !

Meilleures salutations.

G. C.
(Suisse)

Sur les lois mémorielles, chez Kontre Kulture :

Voir aussi :

17 mars
Courriers des lecteurs
42
5 mars
Courriers des lecteurs
Certains hommes sont de la race des lions
8
Novembre 2018
Courriers des lecteurs
"Grâce à vous je suis certain de ne pas mourir idiot"
32
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
27
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
Monsieur Soral, vous êtes l’un des derniers résistants français, qui se bat contre le véritable ennemi !
17
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
30
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
J’ai été antifasciste mais ce temps est révolu
15
Août 2018
Courrier des lecteurs
Alain, vous êtes un penseur, eux ne sont que des youtubeurs
12
Juillet 2018
Courrier des lecteurs
Vous m’avez rendu ma liberté de penser
16
Juin 2018
Courrier des lecteurs
Des contes yiddish pour des écoliers français
44
Mai 2018
Courrier des lecteurs
7
Avril 2018
Courrier des lecteurs
Vous êtes un pare-feu indispensable contre l’injustice
2
Février 2018
Courrier des lecteurs
38
Janvier 2018
Courrier des lecteurs
Le courage contre la tyrannie mondialiste
4
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Ne lâchez surtout rien, le peuple vous soutient
17
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Unir en soi gauche du travail et droite des valeurs
54
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
"Elle vit où Marine Le Pen ? À Neuilly, Auteuil, Passy ?"
23
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
Un jeune homme en colère contre le néoféminisme
10
Novembre 2017
Courriers des lecteurs
Poursuivez votre œuvre et votre combat aussi nobles que dangereux
3
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
Égypte – Une enfance dans la rue
10
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
De la théorie soralienne à la pratique quotidienne
10
Août 2017
Courrier des lecteurs
Soutien d’un handicapé
8
Août 2017
Courrier des lecteurs
Soutien d’un Français libre
11
Août 2017
Courrier des lecteurs
Vous êtes un rebelle
11
Juillet 2017
Courrier des lecteurs
Le Socrate de notre génération
6
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #572656
    le 30/10/2013 par Le Gab
    Courrier des lecteurs

    Magnifique cette chute...
    Respect !


  • #572712
    le 30/10/2013 par Cyanure69
    Courrier des lecteurs

    "Malheureusement car, aujourd’hui, la vérité n’est plus bonne à dire : les gens veulent croire et non pas comprendre. En effet, la masse des gens préfèrent croire aux mensonges que comprendre la vérité."
    Je me permet de conserver cette phrase, car elle illustre parfaitement l’état d’esprit dans lequel je me trouvais il y a une année de cela.
    Je préférerais ingurgiter le JT de TF1 que de le remettre en cause (réflexion que j’avais eu à l’époque, mais je ne souhaitais pas passer le cap, car ça entraînait forcement une remise en question globale sur quoi croire, qui sommes nous etc...)
    Savoir à quelle branche ce raccrocher, pour résumer.
    Je me rends compte chaque jour, l’intérêt d’avoir passer ce cap.
    J’en profite donc pour saluer Alain Soral et l’équipe d’E&R pour leurs travaux, Dieudonné, Farida Belghoul et tous les dissidents.

     

    • #573289
      le 31/10/2013 par beacat49
      Courrier des lecteurs

      Bpnjour,
      pour ma part, le changement, radical, s’est produit il y a 3 ou 4 ans. Depuis, tout a changé (dans mon esprit, ma façon de voir les choses, de les recevoir, de les appréhender) et rien ne sera jamais plus pareil... Il y a résolument un avant et un après "découverte d’E&R", comme une étape franchie, un point de non-retour... le choix de la fameuse pilule.


  • #572739
    le 30/10/2013 par Strato
    Courrier des lecteurs

    Bonsoir,

    Personellement je suis contre la pleurnicherie surtout celle qui n’arrête pas d’être déversée depuis la seconde guerre mondiale en Occident.

    Mais je suis aussi contre l’oubli éternel qui permet au consommateur moyen de manger sa pizza devant le foot sans qu’il soit stressé.

    Je suis contre cet oubli qui permet à une secte sabbatofrankiste de perpetrer des atrocités depuis des siècles sans que nous réagissions autrement qu’en allant se faire massacrer dans les tranchées * (entre goys ?)

    La personne d’origine arménienne peut effectivement oublier les atrocités du génocide arménien mais avant cela doit savoir ce qui s’est réellement passé et qui sont les commanditaires de ce génocide !!!( plus le temps de tourner autour du pot )

    Si BHL est si proche de la communauté arménienne c’est , à mon sens, plutôt dans une optique de manipulation que d’une quelconque reconnaissance du génocide arménien au même niveau que la Shoahnanas...

    D’ailleurs les faits montrent qu’en France personne ne peut rivaliser avec la Shoahnanas puisque c’est plus haut que le soleil comme dirait Dieudo !

    Il est important de dévier les colères du goy vers d’autres cibles afin qu’il ne puisse jamais comprendre la mascarade ou du moins qu’il ne le comprenne que beaucoup plus tard lorsqu’il n’y a plus rien à faire.

    "Joachim Prize (1902-1988), qui était président du Congrès Juif Américain de 1958 à 1966 dit : " Parmi les dirigeants de la révolution qui a abouti en Turquie en un gouvernement plus moderne, étaient Djavid Bey et Mustafa Kemal. Tous deux étaient d’ardents doenmehs. Djavid Bey devint ministre des finances, Mustafa Kemal devint le dirigeant du nouveau régime et adopta le nom d’Ataturk. Ses opposants essayèrent d’utiliser son passé doenmeh pour le détrôner, mais sans succès. Trop de Jeunes Turcs dans le nouveau cabinet révolutionnaire priaient Allah, mais avaient leur vrai prophète Shabtai Zvi, le messie de Smyrne"

    En 2 mots les jeunes turcs étaient en majorité sabbatéenss et franc-macs !

    C’est un des secrets les mieux gardés ( comme les financiers du Bolchévisme).

    Pourquoi l’érudit BHL ne mentionne jamais les contacts entre juifs de Paris et jeunes turcs ?

    http://genocide1915-2015.fr/index_h...

    * 1ere,2ème guerre mondiale ,bientôt 3ème

     

    • #572935
      le 31/10/2013 par samir
      Courrier des lecteurs

      Merci strato pour ton commentaire et aussi le lien ......

      Franchement les bras m’en tombent, j’ai toujours cru la propagande officielle (du crif) concernant cette histoire.

      Donc l’empire ottoman a depuis tout le temps accueilli les arméniens (et les juifs) en son sein et il n’est pas en cause dans cette histoire de génocide.

      Au fait c’est toujours les même qui commettent ce genre de massacre (massacre des russes par les bolcheviques, massacre des arméniens par les jeunes turques, massacre des monarchistes à la révolution française par les partisans de la "gueuse" etc ......), et ils trouvent toujours le moyen de se poser en victimes.

      Il serait intéressant qu’un spécialiste nous fasse une vidéo éclairante à ce sujet.

      Merci encore une fois strato


  • #572786
    le 30/10/2013 par Idriss
    Courrier des lecteurs

    "... toujours eu la pudeur de ne jamais parler de ce qui s’était passé".
    Je ne sais pas de quelle confession était votre grand mère cher camarade. Mais j’ai connu trois arméniens dans ma vie, trois chrétiens n’ayant pas d’attrait pour le commerce pleurnichard des martyrs et la pornographie mémorielle.
    Je pense que la pudeur est un fossé que n’ont jamais franchi ceux qui veulent utiliser votre communauté pour faire courber d’avantage la France.

    amicalement.


  • #572798
    le 30/10/2013 par Cortomaltese
    Courrier des lecteurs

    Petit fils d’immigrés Arméniens, je me reconnaît complètement dans votre récit : n’ayant jamais entendu de discours revenchard ni mélancolique à la maison, je ne me suis jamais défini autrement qu’un Français avec des origines Arméniennes. J’étais contre cette loi mémorielle sur le génocide qui ne m’a semblée être créé uniquement que pour justifier l’existence de la loi Gayssot. Enfin par rapport aux Turcs que j’ai rencontré dans ma vie, je leur ai expliqué à chaque fois qu’il m’est impossible d’en vouloir au peuple Turc actuel : quels liens ont ils avec un empire Ottoman qui s’écroulait et les hommes politiques abominables qui en avait pris le pouvoir ?

     

    • #572937
      le 31/10/2013 par samir
      Courrier des lecteurs

      D’après la lecture du lien que strato a laissé dans son commentaire, l’empire ottoman n’avait rien à voir dans cette histoire de génocide, du moins c’est ce que j’ai compris.


  • #572831
    le 31/10/2013 par Vicken Khatcherian
    Courrier des lecteurs

    Moi même français d’origine arménienne, je suis content du courrier de ce lecteur. J’aurai pu l’écrire moi même mais il l’a fait et c’est très bien comme ça. Il dit l’essentiel et met des choses au clair. Les arméniens ne sont pas les juifs.


  • #572833
    le 31/10/2013 par KARIM
    Courrier des lecteurs

    Votre Lettre est le développement détaillé de la fameuse citation d’Adolf Hitler : Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues

    Respects d’un casablancais


  • #572856
    le 31/10/2013 par Cassandre
    Courrier des lecteurs

    Le génocide arménien n’est pas que du passé dont plus personne n’est responsable. Car si c’était ainsi, je ne vois pas pourquoi en Turquie on continue d’enseigner à l’école que ce sont les arméniens qui furent responsables des affrontements entre eux et les turques. On ne parle évidemment pas de génocide. Si le gouvernement turque manipule ses livres d’histoire, c’est qu’il y a des vérités à cacher !
    J’ai d’autre part connu un arménien qui lui a dû immigrer quand il était jeune. En effet, en tant qu’unique, ou presque, arménien chrétien à l’université au milieu de musulmans turques, il a subit beaucoup de pression et de rejet. Donc la discrimination à l’égard des arméniens se poursuit. Certains voudraient que la Turquie devienne un pays 100% turque et musulman.
    Et puis, on continue depuis un siècle déjà, à raser les belles églises arméniennes abandonnées ou presque dans les campagnes turques, souvent vieilles depuis plus de 1000 ans, voir 1800 ans, que plus personne n’ ose défendre, puisque les arméniens on les a exterminés, et les survivants ont appris à se taire.

    Et puis, il y a d’autres complices, ceux qui savaient pendant la première guerre mondiale, ce qui se passait avec les arméniens, mais qui ont préféré garder le silence. Je pense à certains ambassadeurs à Constantinople ou à certains services secrets


  • #572878
    le 31/10/2013 par unique34
    Courrier des lecteurs

    A quand la reconnaissance du génocide économique contre les peuples goys ?
    A quand le réveil mondial ?

    Pendant ce temps là, en France et ailleurs, à l’image des Roms, certains utilisent la pleurniche par médias accaparés, pendant que les mêmes, comme Léonarda, sont revenus écrire la Loi pour nous faire les poches au nom de l’Etat avec la complicité de la grande Banque.


  • #572884
    le 31/10/2013 par bachar
    Courrier des lecteurs

    Les Arméniens ne regardent pas vers leur passé dites-vous ? Pourtant un groupe terroriste, l’Asala avait pour principal but de lutter pour la reconnaissance du génocide arménien. Il assassinait de nombreux diplomates turcs à travers le monde et commettait des attentats en France, en Italie et en Suisse notamment. Son attentat le plus sanglant a été commis à Orly en 1983, 8 morts : http://www.youtube.com/watch?v=_x9q...

    En Suisse deux militants de l’Asala avaient fait exploser leur bombe dans un hôtel et un militant avait assassiné un diplomtate dans la rue. Juste parce qu’ils avaient arrêté l’Asala a terrorisé la Suisse au début des années 80 par de nombreux attentats à la bombe à l’aveugle dont 1 mort à la gare Cornavin à Genève et 26 blessés dans un grand magasin à Lausanne : http://www.rts.ch/video/emissions/z...

     

    • #573124
      le 31/10/2013 par petit_poney
      Courrier des lecteurs

      Moi je suis riche et je n’aime pas les esquimaux, je vais financer un groupe terroriste esquimau pour les diaboliser.

      Minable, vraiment...


    • #573567
      le 31/10/2013 par CRACKERZ
      Courrier des lecteurs

      ... de manière générale il a dit ...

      Bravo ! Très beau texte, moi aussi j’ouvre ma cave à tous les dissidents. Merci.


  • #572886
    le 31/10/2013 par Catholique & Français
    Courrier des lecteurs

    Lettre du bienheureux père Charles de Foucauld écrite à Laperrine, le 6 décembre 1915 :
    « ... J’espère que nos affaires marcheront bien sur tous les fronts. Fronts dont le nombre augmente. Quelle barbarie que les massacres d’Arménie : ventes d’esclaves en gros, choix de femmes pour les harems ! Si, après cela, on laisse subsister la Turquie comme État, ce sera une honte pour les Alliés. C’en est déjà une pour les Américains et autres neutres, qui pourraient réprimer ces infamies, et qui se croisent les bras. J’avais cru, en entrant dans la vie religieuse, que j’aurais surtout à conseiller la douceur et l’humilité ; avec le temps, je vois que ce qui manque le plus souvent, c’est la dignité et la fierté ! Je désire ardemment deux choses : que la Turquie cesse d’être un État, qu’elle soit morcelée, divisée entre les États européens, et que l’Allemagne soit mise à merci, perde son unité, n’ait plus les Hohenzollern comme princes, et soit mise hors d’état de nuire. Comme chose secondaire, je désire que nous n’ayons aucune parcelle de la Turquie, de la Terre sainte, ni autre chose. Nous avons assez de notre immense empire colonial : occupons-nous de le faire progresser, prospérer, de le bien administrer, et ne l’accroissons pas. »

     

    • #573126
      le 31/10/2013 par Ali
      Courrier des lecteurs

      Il parlait beaucoup ce "doux" prêtre qui prêchait l’amour de Jésus en même temps qu’il vantait son empire colonial. Sauf qu’il a pris ses désirs pour des réalités. L’histoire lui a donné tort et entre temps la situation s’est inversée...


  • #572892
    le 31/10/2013 par stick
    Courrier des lecteurs

    heu !! moi je vais garder mon lit (charité bien ordonnée commence par soi même ) mais alain est bien-sur le bienvenu chez moi en cas de problèmes !!

     

    • #573154
      le 31/10/2013 par maryam
      Courrier des lecteurs

      cher stick,

      qu’est ce que j’aime ton commentaire !!!


  • #572945
    le 31/10/2013 par Thémistoclès
    Courrier des lecteurs

    Que de nombreux arméniens veuillent oublier, c’est leur affaire personnelle.

    Personnellement je crois qu’il faut se souvenir de tout : pas pour pardonner si on vous le demande, mais pour en éviter la récidive.

    C’est pourquoi il faut rappeler que le plus grand génocide connu n’a pas été l’holocauste, ni celui des arméniens, ni celui des "hongrois" par les hordes mongoles, ni-même celui de la paysannerie russe durant la révolution soviétique, mais le génocide du GOULAG.
    Soljénitsyne cite 2 estimations : 60 millions et 66 millions. La vérité atteignable est probablement entre les deux.

    De plus, toutes ces victimes -et celles qui en ont réchappé- n’ont pas été éliminées immédiatement à leur arrivée, et en quelques secondes, dans les chambres à gaz. Les zeks -dans leur grande majorité- mourraient de faim, de froid, et d’épuisement après souvent des mois de souffrance physique, et sous une torture morale digne des camps nazis.

    A méditer

     

    • #573084
      le 31/10/2013 par Véritas
      Courrier des lecteurs

      @Thémistoclès

      La VÉRITÉ HISTORIQUE et non la VÉRITÉ POLITIQUE met en évidence que le génocide le plus "parfait" , "chimiquement pur" est, sans conteste, le génocide de l’entière population dite de "Tasmanie". Ces "Tasmaniens" ont été liquidés atrocement, chassés et abattus, un à un, comme des "bêtes nuisibles" par toute une faune de bagnards, de misérables loqueteux venus d’Europe, dont des pays européens (Angleterre ? Pays-bas ?) se sont débarrassés en les déportant sur cette ile paradisiaque devenue le charnier de cette malheureuse population indigène pacifique et sans défense..

      A ce crime contre l’humanité, imprescriptible, s’ajoute le crime de MEMORICIDE (l’oubli volontaire) car "l’humanisme" des "Lumières" est à géométrie variable et à l’émotion sélective . " L’Occident a, depuis 1492, sur la conscience le plus haut tas de cadavres de l’Humanité " ( Aimé Césaire ).


    • #573421
      le 31/10/2013 par Thémistoclès
      Courrier des lecteurs

      @Veritas,

      Merci de compléter ma réponse et surtout de mentionner cette notion de mémoricide chère à Reynald SECHER,
      car le mémoricide n’est-il pas le génocide de l’information ?


  • #572962
    le 31/10/2013 par maryam
    Courrier des lecteurs

    "c’est avec plaisir que je vous accueillerai chez moi, je vous donnerai mon lit et j’irai moi-même dans la cave !"

    j’en dirai autant ; accueillir alain soral chez moi, y a pas de souci ;

    cordiales salutations

    maryam


  • #573007
    le 31/10/2013 par jean
    Courrier des lecteurs

    je pense que le véritable problème ici est justement l’utilisation de l ’histoire à des fins politiques. On sait tres bien que le cas du genocide arméniens a été amené sur la place publique par BHL et sa clique au moment au Israel avait des problémes avec la turquie et que la france a été l’intermédiaire pour La communauté pour résoudre ses problémes de politique étrangère.


  • #573056
    le 31/10/2013 par vx
    Courrier des lecteurs

    Pour avoir parlé à des membres de la minorité arménienne d’Istanbul je ne suis pas certain qu’ils jouissent au quotidien d’un sentiment absolu de respect et de sécurité. Plus l’impression qu’il valait mieux ne pas trop révéler leur origine dans la vue quotidienne.

     

    • #573748
      le 31/10/2013 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      Ouais...
      Cependant, ce que vous révélais également c’est qu’ils ne sont même pas identifier comme non-musulmans, non-turcs, donc des éléments d’une des nombreuses minorités ? J’ai connus de pieux musulmans sunnites d’Istanbul qui étaient très discret par rapport à leur religiosité, le seul truc qu’il faisaient très bien (comme tous les citoyens de Turquie...) était leur hyper nationalisme... Par contre ils soupçonnent tous les kurdes de séparatisme, les alévis d’anti-religion, les sunnites de vouloir imposer la sharia (le genre fantasmé cauchemardesque bien-repoussoir wahabo-style)...
      Les turcs sont hyper-nationalistes ils ont un rapport très particulier avec le génocide arménien (le déni) et l’héritage glorieux de la république moderne kémaliste (les deux événements fait dans le même moule à gâteaux).
      Il n’y a pas si longtemps de ça des musulmanes voilées étaient renvoyés de certaines universités... accusées de mettre en péril la république de turquie... alors les revendications arméniennes (soit disant à la solde de force étrangères déstabilisatrice) vous pensez..


  • #573065
    le 31/10/2013 par bnc
    Courrier des lecteurs

    De toute façon les Turcs de Turquie sont en grande partie d’origine arménienne sans le savoir. C’est le genre de révélations qui peuvent pousser les peuples à mieux s’entendre.

    Lire là :
    http://europegrece.wordpress.com/2013/08/24/turquie-lombre-des-conquis-grecs-et-armeniens/

     

    • #573162
      le 31/10/2013 par Ali
      Courrier des lecteurs

      Europegrèce.com ?
      Ces pauvres grecs et arméniens ne savent plus quoi inventer.


    • #573266
      le 31/10/2013 par bnc
      Courrier des lecteurs

      à ali

      Sauf que si tu avais lu tu aurais vu que de plus en plus d’intellectuels turcs le reconnaissent, inculte.


    • #573274
      le 31/10/2013 par bnc
      Courrier des lecteurs

      L’invention c’est de croire que les Turcs de Turquie viennent en majorité des conquérants turcs qui ont envahi l’Anatolie vers les 11e, 12e et 13e siècle.


  • #573206
    le 31/10/2013 par SERVITEUR.F
    Courrier des lecteurs

    En partant de cette phrase :" L’Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord"
    En considérant que l’Histoire est écrite par les vainqueurs
    Ma première conclusion est celle-ci : Les historiens diffusent l’histoire écrite par les vainqueurs
    Ma deuxième conclusion est celle-ci : les historiens ne sont pas libre de leur écrits
    Ma troisième conclusion est celle-ci:comme les journalistes ,un historien qui travail est une pute,un historien qui est au chômage est libre,fier,honnête
    Ma quatrième conclusion est celle-ci:Lorànt Deutsch a compris les 3 conclusions précédentes


  • #573256
    le 31/10/2013 par Strato
    Courrier des lecteurs

    Bonjour,

    Dans un des commentaire précedents sur ce fil j’ai parlé de Joachim Prize , mais il fallait lire Joachim Prinz (faute de frappe ...)

    Joachim Prinz était donc un fervent sioniste qui devint également rabbin et diriga longuement le congrès juif américain après avoir fuit l’Allemagne.
    Il écrit le livre "The Secret Jews", publié en 1973 ou il parle de l’origine sabbatéenne de la majorité du mouvement "jeune turc" dont Ataturk (le père des turcs) qui est surtout fils de crypto-juifs  !!!

    Comme Leon Camus le laisse entendre également le noyau dur du franko-sabbatéisme est à l’origine de plusieurs guerres et révoltes (révolution française,turque,bolchévique etc...) l’installation du sionisme en Palestine a été également influencé par cette secte.

    http://www.geopolintel.fr/article52...

    Lorsque l’ultra sioniste du B’nai B’rith et agent israélien BHL fait son discours devant la communauté arménienne au sujet du génocide arménien ne fait-il pas du "négationisme tribal" ? ( je viens de l’inventer )

    En effet qui pourrait croire que cet érudit féru d’histoire juive et adepte du talmud ne sache l’origine sabbatéenne et donc crypto juive de la grande majorité du mouvement "jeune turc" qui a perpetré le génocide arménien et le nettoyage ethnique des chrétiens d’anatolie ?

    Non seulement il ment ,par omission, devant ces arméniens qui l’aplaudissent mais il ne cesse de les manipuler en essayant de placer la souffrance shoatique au-dessus de toutes les autres !!

    Si j’avais été arménien ce n’est pas des tartes à la crème ou des tomates que je lui aurait balancé à la face mais des ananas devant ce numéro de Chutzpah innoui !

    http://www.dailymotion.com/video/x3...


  • #573353
    le 31/10/2013 par paul
    Courrier des lecteurs

    Cher camarade, c’est avec une vive émotion que je viens de lire votre lettre. Pour des raisons religieuses et artistiques, je me suis penché sur l’Arménie via sa musique et son histoire ( Le son du duduk a changé ma vie, et peut-être ma foi..). J’ai des copains qui sont français d’origine arménienne, et qui m’ont parlé quelquefois des tragédies traversées par l’Arménie. Je peux vous dire que les arméniens sont un peuple d’une dignité et d’une gentillesse remarquable, malgré une immigration douloureuse en France aprés les expulsions d’Ataturc en 1923. Mais sachez aussi que seul Jean Jaures à l’époque avait parlé du génocide au parlement européen ( celui de 1896-98)et avait dit la vérité sur ce qu’il se passait à l’époque. Pour des raisons pas seulement religieuse ( la catholicité d’orient, les liens artistiques, cinématographiques et poétiques), les arméniens sont une communauté remarquablement bien implantée en France et l’âme de ce peuple ajoute une nuance extraordinaire à notre culture française déjà si riche et complexe. Votre lettre est touchante, d’autant plus que sur Toulouse, la communauté arménienne parle souvent de repentance. Je leur dit souvent de ne pas faire comme les sionistes. Beaucoup d’entre eux le comprennent très bien. Ne tombez pas dans ce piège, car comme vous l’avez dit, la dignité de ce peuple peut se passer de telles démarches.
    Bien à vous, et amitié à ce que vous représentez, Pablo.


  • #573580
    le 31/10/2013 par Eric
    Courrier des lecteurs

    Encore un faux problème exhibé et posé au centre de tout alors que les vrais questions sur les dysfonctionnements répétitifs d’une certaine frange de la population (entendez les génocidaires) sont complètement tues. Ils sont encore très actifs de nos jours. Les médias dominants n’en parlent presque pas (ou à mots couverts) car la corruption remplace la violence directe (« en période de Paix » - pour reprendre leur propos) et fait office aujourd’hui plus que jamais. Bouches cousues. Les génocidaires sont presque toujours (re)découverts dans les milieux les plus mondains qu’ils soient, ou le pouvoir et la rapine prédomine. Gare aux imposteurs et autres serviles, jonglant et monnayant à prix d’or, les souffrances passées et présentes de l’humanité.
    Quand arrêteront-ils ce "business" des sentiments humains ?
    Ou plutôt, quand arrêterons-nous de tomber dans ce piège stupide ?


  • #573664
    le 31/10/2013 par Bé Hache Elle
    Courrier des lecteurs

    Bienvenu dans la grande famille de la dissidence G.C.
    Salutations fraternelles de France.


  • #573774
    le 31/10/2013 par D. Kada - Oran
    Courrier des lecteurs

    @ Véritas & Thémistoclès

    Au-delà de toute vérité historique et/ou politique le plus abouti des génocides est celui des hommes sincères, intègres et spirituels en l’occurrence « les intellectuels »…

    Le Meilleur DK


  • #574099
    le 01/11/2013 par max
    Courrier des lecteurs

    "les gens veulent croire et non pas comprendre. En effet, la masse des gens préfèrent croire aux mensonges que comprendre la vérité."

    Ah, çà c’est sûr.


  • #574741
    le 02/11/2013 par Malakian
    Courrier des lecteurs

    Article très touchant.
    Comme quoi il reste encore des personnes dignes sur terre.


Afficher les commentaires suivants