Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courriers des lecteurs

Cher Alain Soral bonjour,

En écoutant dernièrement votre onzième fournée de Soral Répond , notamment en répondant à la première question sur l’anti-christianisme sioniste, vous dites que le musulman, lui, souhaite convertir (pour faire court).

Vous avez raison si vous pensez à beaucoup de musulmans, mais pas si vous pensez à la religion musulmane à proprement parler. En effet, dans le Coran, toutes les religions doivent être respectées ; si Dieu l’aurait voulu, tout le monde croirait à la même religion et la fameuse citation de Mohammed le Prophète à l’intention des chrétiens et juifs « à vous votre religion et à moi la mienne ».

L’islam bien compris n’a pas pour projet de convertir. Si tous les croyants sont appelés musulmans, cela veut dire qu’ils croient aux lois divines.

Sourate 2, 111 – 113 > Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d’entre eux a cru en Dieu, au Jour dernier et accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur ; il n’éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé.

Sourate 2, 121 > Ceux à qui Nous avons donné le Livre, qui le récitent comme il se doit, ceux-là y croient. Et ceux qui n’y croient pas sont les perdants.

À lire : La promesse du prophète Muhammad aux chrétiens (source : Égalité & Réconciliation)

Nombreux sont les musulmans qui se trompent sur leur propre religion mais il s’agit avant tout de bien comprendre le mot « islam » qui ne veut pas dire dans le texte, soumis pour être soumis, mais bien soumis aux lois de la nature ou lois divines (ce que les autres religions bien comprises veulent dire également). Un animal, est automatiquement soumis aux lois de la nature.

Enfin, j’ai entendu dire que dans les manifs en Algérie, beaucoup parlent de vous positivement, quelques autres font des « quenelles ».

Je vous souhaite bon courage.

Merci pour tout ce que vous faites. On continue toujours à vous soutenir.

Amicales salutations.

 

À revoir : Alain Soral présente Introduction à une étude méthodologique du Coran, de Sheikh Imran Hosein

Voir aussi :

15 juin
Courrier des lecteurs
Un artisan contre l’injustice fiscale
8
18 mai
Courrier des lecteurs
À propos d’Alain Soral et de l’anti-électoralisme
38
3 mai
Courrier des lecteurs
Comme un navire au milieu de la tempête, restez ce capitaine imperturbable
7
12 avril
Courrier des lecteurs
Le salut de la France
24
6 avril
Courrier des lecteurs
Je vous écris d’Algérie...
37
5 mars
Courriers des lecteurs
Certains hommes sont de la race des lions
8
Novembre 2018
Courriers des lecteurs
"Grâce à vous je suis certain de ne pas mourir idiot"
32
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
27
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
Monsieur Soral, vous êtes l’un des derniers résistants français, qui se bat contre le véritable ennemi !
17
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
30
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
J’ai été antifasciste mais ce temps est révolu
15
Août 2018
Courrier des lecteurs
Alain, vous êtes un penseur, eux ne sont que des youtubeurs
12
Juillet 2018
Courrier des lecteurs
Vous m’avez rendu ma liberté de penser
16
Juin 2018
Courrier des lecteurs
Des contes yiddish pour des écoliers français
44
Mai 2018
Courrier des lecteurs
7
Avril 2018
Courrier des lecteurs
Vous êtes un pare-feu indispensable contre l’injustice
2
Février 2018
Courrier des lecteurs
38
Janvier 2018
Courrier des lecteurs
Le courage contre la tyrannie mondialiste
4
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Ne lâchez surtout rien, le peuple vous soutient
17
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Unir en soi gauche du travail et droite des valeurs
54
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
"Elle vit où Marine Le Pen ? À Neuilly, Auteuil, Passy ?"
23
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
Un jeune homme en colère contre le néoféminisme
10
Novembre 2017
Courriers des lecteurs
Poursuivez votre œuvre et votre combat aussi nobles que dangereux
3
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
Égypte – Une enfance dans la rue
10
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
De la théorie soralienne à la pratique quotidienne
10
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2161596
    le 17/03/2019 par Ecce
    Courriers des lecteurs

    Absolument d’accord.
    On pourrait ajouter ce verset d’une radicalité jaculatoire « Nous avons fait de vous des peuples et des tribus afin que vous vous entreconnaissiez, le plus noble d’entre vous est celui qui a la conscience de moi la plus aiguisée »
    La diversité ontologique est une volonté divine.

    Vouloir convertir à tout prix est au fond la négation de cette diversité voulue.

    Fraternellement

     

    • #2161640
      le 17/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Oui, excellemment dit !


    • #2161663
      le 17/03/2019 par Igor Meiev
      Courriers des lecteurs

      Si nous souhaitons convertir, contentons nous d’être des exemples. Des exemples de vertu, des exemples de courage, des exemples d’amour. Il est facile de vouloir convertir par les paroles, et à vrai dire, même le démon peut citer les écritures par cœur.

      Par contre mettre en application l’esprit de la lettre, chaque jour, ça c’est une lutte digne de héros.

      Que chacun dans sa vie mette en acte les principes de valeur, alors, si cette vie est sainte quiconque en sera édifié tendra à l’imiter.

      Toutes les conversions par la force qui ont eu lieu tout au long de l’Histoire sont des erreurs, et même des fautes, graves ; aucune conversion digne de ce nom ne s’opère par la force. Seule la volonté libre d’un cœur sincèrement tourné vers Dieu peut l’opérer.

      En tant que chrétien je ne cherche pas à convertir : d’abord je témoigne de ce en quoi je crois, et j’essaie de l’appliquer. Ensuite, advienne que pourra.

      Le musulman n’est pas à convertir à tout prix, ni l’athée, ni le sataniste. Car le "à tout prix" implique une raideur d’esprit porteuse de fruits mauvais. Le Christ lui-même n’a pas réussi à convertir Judas !

      Le croyant sincère a avec lui comme bouclier sa sincérité et sa bonne volonté. Cela suffit à Dieu, car la sincérité et la bonne volonté sont l’apanache des innocents, et les innocents Dieu les aime et les défend car ils n’ont pas de malice.

      J’aurai même l’audace d’affirmer qu’entre un athée sincère et un croyant qui prétend croire et qui pourtant applique mal les principes divins, le premier sera accueilli plus favorablement que le deuxième, car si le premier ne croit pas sa sincérité le défend, tandis que le deuxième affirme posséder quelque chose qu’il trompe par de l’hypocrisie.

      Courage aux amis de la vérité.


  • #2161626
    le 17/03/2019 par Hijack
    Courriers des lecteurs

    Merci d’avoir publié ce courrier ... c’est en effet moi, qui avait envoyé ce message mail à Soral ... et reçu sa réponse, disant : que oui, dans le Coran il n’est pas prescrit de convertir, mais que l’histoire des musulmans prouve le contraire.

    Donc oui, Soral a raison dans le sens où l’histoire concerne les hommes et non la religion. En effet, les hommes se trompent et non Dieu. Qu’aucun musulman ayant bien compris l’Islam n’osera accuser le Christ de l’Inquisition, des dérives racistes et esclavagistes, des colonies, des multiples guerres d’agressions etc ...

    Le problème est que bcp de musulmans, pour je ne sais quel motif sont devenus trop bigots et veulent en faire trop ... Par exemple, le voile n’est pas une prescription religieuse mais une tradition pré islamique.

    Dans le Coran, il est bien indiqué que la femme doit cacher ses atours (seins) avec le genre de fichu dont les femmes se couvraient en Arabie à cette époque ... et non la tête, ni les cheveux dont il n’est jamais question dans le Coran. En gros, ce qui est demandé aux musulmans : que les femmes soient pudiques, non provocantes, à cette époque où le climat aidant, les femmes avaient les seins dénudés ... et, comme le dit si bien Soral : ni voile, ni string, en quelque sorte ! Lol.

    De même, jamais le Coran n’avait recommandé les conquêtes arabes ... intervenues bien après la mort du Prophète Mohammed.

     

    • #2161732
      le 17/03/2019 par Tartempion
      Courriers des lecteurs

      Merci pour ce développement qui dissipe le malentendu que pouvait susciter votre lettre.

      Il n’en reste pas moins qu’historiquement et encore aujourd’hui au nom de Mahomet (Nord-Ouest du Deccan, voir aussi le sort des Pandits du Cachemire indien, par exemple) ou du Christ (petits états du nord-est de l’Inde en passe de devenir protestants), l’accroissement de l’influence territoriale ne se fait pas seulement par l’édification spirituelle...

      Quoi qu’il en soit de l’Esprit des sources et malgré l’appui de nobles citations, on ne voit pas surgir de forces doctrinales intrinsèques capables d’arrêter la volonté de conquête. Comment alors ne pas interroger les fondations mêmes de ces traditions ?

      La sacralisation du texte encourage dans les deux cas des interprétations "bigotes" et justifie toujours les moyens d’expansion les moins conformes à l’Esprit.

      Même en conjuguant les meilleures volontés de tous bords il paraît difficile d’inverser ces tendances que la dégénérescence moderniste nourrit, de plus, en promouvant d’illusoires réformes.


    • #2161740
      le 17/03/2019 par Peter
      Courriers des lecteurs

      Bien entendus l’Histoire est complexe et concernant l’Islam elle couvre plusieurs continents et plusieurs siècles.

      Premièrement, démonstration logique : si le croyant possède la Vérité (en plus par révélation divine) il serait de son bon droit de l’imposer par la contrainte à une première génération et l’environement aidant les générations suivantes poursuivront d’elles mêmes lorsqu’elles auront pris le plis... C’est ce que fait la ripoublik polythéiste lorsqu’elle impose (dans le sang) ses icônes comme Marianne pour concurrencer la royauté d’inspiration divine.

      Au debut de l’Islam il y avait une idée de castes et les musulmans devaient avoir une supériorité symbolique. C’est à eux qu’on devait la politesse comme par exemple les hommes non musulmans devaient leur laisser le passage lorsqu’un chemin était étroit par exemple. En dehors des femmes enfants veillards ou handicapés. À côté de ça chrétiens et juifs pouvaient accédés aux plus importantes responsabilités dans les postes d’administration.

      Bien souvent les pouvoirs musulmans n’encourrageaient pas les conversions pour des raisons politiques alors qu’ils avaient les outils pour le faire (remises de médailles). Les convertions forcées ont existé mais n’ont jamais été la règle. Il suffit de voir les régions qui se sont islamisés par exemple dans les Balkans ou dans la péninsule indienne, il s’agit souvent de cartes en confetttis où certains villages devenait musulmans alors que le village d’acoté ne l’était pas. Une islamisation forcée des Balkans dans les régions les plus islamisées il n’y aurait pas autant de poches de villages chrétiens.

      En Inde selon l’hindouisme les convertis musulmans ne peuvent hérités de leur familles hindoues... La progression de l’Islam fut ralenti par le fait que seul tout un clan pouvait se convertir et que si l’envi venait à des individus ils étaient exclus de facto... Le pouvoir moghol aurait très bien pu abroger ces Lois hindou mais il n’en fit rien.

      Comme au moyen orient en Inde la pénétration de l’Islam fut facilité par des chrétiens de l’église primitive... ils avaient gardé les interdits alimentaires du judaisme mais n’avait pas divinisé Jésus. Les régions où se trouvaient ces chrétiens-hébreux devinrent vite pacifiquement musulmanes pour les autres ils y eu des conflits territoriaux.

      L’Islam a eu la particularité de ne pas imposer la nouvelle religion aux juifs, chrétiens, sabbatens, zoroastriens.. et par extension d’autres.


    • #2161975
      le 18/03/2019 par gramm
      Courriers des lecteurs

      Cher Monsieur, rien n’indique le contraire de ce que vous dite concernant le voile, il n’est peut etre pas obligatoire de le porter mais pas interdit non plus de le mettre.


    • #2161982
      le 18/03/2019 par Tom
      Courriers des lecteurs

      Concernant les préceptes de l’islam, vous n’avez pas tort. Mais concernant l’Algérie, vous n’avez rien compris apparemment. Vous n’avez pas bien saisi les pensées d’Alain Soral. Les manifestations en Algérie n’ont rien à voir avec le 5e mandat. Vous pensez vraiment que la panacée en Algérie serait la démocratie telle qu’elle est appliquée en Europe. Regardez du côté de l’Irak et de la Libye. La quenelle vise l’oligarchie, l’Etat profond qui mène le monde. L’Algérie représentait une exception dans ce monde globalisé. Maintenant le virus de la "démocratie" lui a été inocule à petites doses. Vos allusions sur l’Algérie ne sont pas crédibles. Et je partage la ligne éditoriale d’E et R : c’est le saut dans le vide.


    • #2162823
      le 19/03/2019 par Lucette
      Courriers des lecteurs

      Premièrement, je vous félicite pour ce beau courrier qui met en lumière ce qu’est véritablement l’Islam, à savoir une religion fondée sur la tolérance et la liberté de culte dont peut jouir tout être.

      Cependant j’émets quelques objections concernant votre choix des versets. Vous auriez dû, à mon sens, choisir les versets que j’ai moi même envoyés à Alain Soral pour les mêmes raisons que les vôtres :)
      Les voici, et ils me semblent plus pertinents car en parfaite adéquation avec l’idée que nous defendons ici :

      "Nulle contrainte ne doit être exercée (sur quiconque) en matière de religion, la droiture se distingue déjà bien de l’erreur" (S.2 v.256)

      " Que celui qui veut croire croit, que celui qui veut mécroire mécroit" (S.18 v.28)

      A ces versets, il me fut répondu que l’Islam était, tout comme le Christianisme, par essence "prosélyte"...Ce n’est guère plus vérifiable dans le texte, même si l’Histoire le prouve...

      Bien à vous.


    • #2162851
      le 19/03/2019 par Lucette
      Courriers des lecteurs

      Belle initiative.
      Cependant le choix des versets que vous proposez n’est pas judicieux car ils ne montrent pas si bien l’esprit dans lequel le Coran fut révélé concernant le respect du culte de son prochain .

      A mon sens, vous auriez dû opter pour les deux versets suivants :

      "Nulle contrainte (ne doit être exercée sur quiconque) en matière de religion, la droiture se distingue déjà bien de l’erreur" (s.2, v.256)

      "Que celui qui veut croire, croit, que celui qui veut mécroire mécroit" (s.18. v.28)

      Bien à vous.


  • #2161632
    le 17/03/2019 par Timour Khan
    Courriers des lecteurs

    Analyse toute à fait salutaire,
    Je remercie l’auteur de cette lettre, il est essentiel de partager une analyse saine, dans une époque où les dogmes religieux sont tronqués et sortis de leurs contextes.
    Il ne faut pas se référer aux politiques assimilationnistes de quelques royaumes passés, la diffusion du message de l’Islam passe dans son essence par la "dawa", soit le prêche, et pas par "l’épée" comme certaines mouvances veulent nous le faire gober.
    Toute les offensives a l’époque du messager ont été faites a but défensive, et aucun acte de vengeance n’a été commis, malgré les oppressions, puis sont venus par la suite les manipulateurs et les escrocs, qui ont détournés le message original vers leurs intérêts personnelles.
    Paix et réconciliation.

     

    • #2161721
      le 17/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Merci à toi !


    • #2162031
      le 18/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Réponse à Tom

      Si tu t’adresses à moi, je n’ai pas du tout comparé le problème algérien et celui de la France. Dans sa réponse, Soral avait bien compris. Jamais, il n’a été question de démocratie, ni rien de ce genre pour l’Algérie, pays que je connais bien, étant algérien d’origine.


    • #2162033
      le 18/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Réponse à Gramm

      Personne n’a dit que le voile est interdit, ce serait idiot. Tu as le droit de mettre un bidon sur la tête ... Seulement, Dieu fait bien comprendre aux musulmans de faire en sorte de vivre en accord avec les autres...


  • #2161647
    le 17/03/2019 par spirit
    Courriers des lecteurs

    « à vous votre religion et à moi la mienne »....La seule réponse à donner aux pénibles fraîchement convertis et ignorants prosélytes de certaines banlieues chaudes !


  • #2161673
    le 17/03/2019 par Ignatus
    Courriers des lecteurs

    Petite erreur,ce n’est pas Muhammad qui,de son propre chef,dit aux chrétiens et aux juifs « à vous votre religion,à moi la mienne » mais bien Allah qui ordonne au prophète de le dire.

     

    • #2161725
      le 17/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      On avait bien compris que Mohammed parlait au nom de Dieu. Et, je dis le Prophète ... car Dieu n’a pas de religion, il est toutes les Religions !
      Sourate 109 / 6
      Pré-hég. nº 18
      En effet, Dieu parle par la bouche de son Prophète ... qui donc, dit ...


    • #2161847
      le 17/03/2019 par RL
      Courriers des lecteurs

      L’équivalent biblique :

      « Choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir … Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel » (Josué 24:2, 15).


  • #2161741
    le 17/03/2019 par Sam de Bruxelles
    Courriers des lecteurs

    Bonjour à tous, les deux versets apportés pour étayer cette compréhension sont sorti de leurs contextes, et sont traduits de façon à soutenir la thèse de celui qui écrit la lettre. Ne dis on pas d’ailleurs que la traduction est une trahison ? Pour ceux qui essaient d’être vrais dans leurs fois il n’est pas possible de sortir de ce qui suit : le Coran est expliqué par le Coran ou par les paroles du prophète saws ou par la compréhension des premières générations des musulmans, si on sort de cette obligation de laisser l’interprétation au Coran lui-même ou aux paroles du prophète, on ouvre la porte à toutes les fenêtres :) comme dans d’autres religions où la compréhension des textes est évolutive selon les périodes et les envies de ceux qui interprètent (ce qui apporte avec le temps tous les changements et perversion du dogme de ces religions, qui change donc de dogme car leurs interprétations des textes elle-même a changées) ? Je me permets de dire que l’interprétation de l’auteur de cette lettre est contradictoire aux textes et c’est l’avis des écoles des pensées musulmanes dans leur ensemble, l’islam est une religion proselythe assumée et c’est d’ailleurs normal. Les textes sont là pour le prouver, mais je ne vais pas vous bombarder de verset, celui qui souhaite ira chercher.
    En ce qui concerne les mots islam, il a deux sources "à Taslim "= soumission et "à salaam" = paix, le sens le plus juste du mot islam et le fait de trouver la paix à travers la soumission, non pas spécialement aux lois de la nature mais aux ordres Divins ayant trait à la vie de l’être humain, car à travers le suivi des ordres Divins les musulmans conscientisent que le meilleur sortira d’eux et qu’ils trouveront la force de par cette soumission et la spiritualité qui en découle de maîtriser leur âme bestiale et les pousseront vers le bien plutôt que vers le mal ; et ceci est en effet le message de fonds de toutes les religions. Par contre dire que l’islam n’a pas comme but d’être proselythe et totalement erronée et contradictoire, car le souhait d’une personne saine et bienveillante sera toujours de partager le trésor qu’il d’Etient d’autant plus qu’il sait qu’en partageant ce trésor il n’y perdra pas au change, au contraire il y gagnera. Bien entendu de façon saine et sage ce prosyletisme doit se passer. suite plus bas.

     

    • #2161808
      le 17/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Pour ceux qui essaient d’être vrais dans leur foi ...

      Je n’ai aucune thèse, à part celle de la vérité telle que je l’ai comprise ... ou mieux, de la simple logique.


    • #2162272
      le 18/03/2019 par Peter
      Courriers des lecteurs

      Ce que vous dites n’est pas vrai ?... J’accepte de dire que l’Islam est « prosélyte » dans le sens de la prédication. Cependant, c’est Dieu qui guide qui IL veut. Et force est de constater que dans l’empire musulman il y a eu une variété de croyances religieuses phénoménal en parallèle d’un groupe majoritaire représentant une orthodoxie. Si l’Islam était vraiment prosélyte il n’y aurait pas eu autant de communautés chrétiennes et juives en son sein durant des siècles.

      L’islam s’est propagé avec succès justement car il n’était pas exclusif.. pas prosélyte.

      C’est aussi parce que les gens venaient à la foi sans contrainte qu’il n’y avait pas de séditions !!!

      Imaginez un territoire oupresque des villages entiers devenaient musulmans, ceux ne se sentant pas faire le pas, devaient se résoudre à vivre aux milieux des convertis ou s’exiler, par contre une fois convertis il était impossible d’abjurer sa nouvelle foi car on devenait un faux-convertis/hypocrite/espion et à cette époque être apostât il y avait le choix du silence de l’exile ou la peine capitale pour trahison.

      L’Islam acceptait toutes sortes de croyances hétérodoxes mais rejeter Allah etson prophète était équivalent à une déclaration de guerre.Pas de contrainte en religion.. mais des comptes à rendre à un pouvoir temporel. À la mort du Prophète (sws) des tribus entières voulaient refuser de payer l’aumone légale (le zakat) prélevé par le nouvel état. Même si ces tribus n’avaient pas abjurés la foi.. elles mettaient par leur défiance en péril la nouvelle coumunauté et les compagnons décidèrent de matter la révolte.

      De la même façon lorsque les compagnons et le prophète (sws) croisèrent un homme ivre il leur demanda de le bousculer ce qu’ils firent mais ils se mirent également à le maudire. Il leur reprocha immédiatement car il affirma que cet homme aimait Dieu et son prophète. La conclusion c’est qu’il y a d’un côté la religion et de l’autre la loi et l’ordre... Réprimander un musulman est un moindre mal car celui-ci sait que l’alcool est un péché grave lorsqu’il en fait la promotion dans l’espace public car son vice risque d’entrainer des plus faibles vers ce fléau... il vaut mieux prévenir que sévir.

      Alors proselitisme pour parler de zèle déployé pour gagner des adeptes ça peut être vrai, mais juifs et chrétiens avaient leur propres tribunaux et géraient leurs propres affaires.. De nombreux pays son devenus musulmans sans jamais croiser une armée musulmane.


  • #2161797
    le 17/03/2019 par scania
    Courriers des lecteurs

    Le problème du musulman, vouloir convertir ?
    Vrai et archi vrai ! Pas de consensualité et de déni de réalité s’il vous plait, c’est absolument vrai.
    Le musulman ne touche aucune aucune commission pour un converti rappellons-le, il ne s’agit que de motivation spirituelle.Trouvez-vous à ce point illogique de croire en une religion qui promet un paradis sublime et éternel et de vouloir en faire profiter ses proches non musulmans ? Pas de Goyim en Islam, l’islamité est ouverte à tous et gratuite.
    Que ne ditait-on pas si au contraire, les Musulmans refusaient de parler de leur religion aux non musulmans, persuadés que ceux-ci n’en sont pas dignes ?
    Je suis Musulman et oui j’aimerais que le paradis qui m’est promis soit plus tard peuplé de chasseurs de la Creuse ou de vignerons Basques que j’aurais réussi à convaincre en toute quiétude et sans prise de tête.

     

    • #2161942
      le 18/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Le paradis pour tout le monde, c’est ce qui est prévu par Dieu ... et donc dans le Coran, même s’il se trouve bcp de gens pour se croire élus et les autres pas.


    • #2162023
      le 18/03/2019 par elba
      Courriers des lecteurs

      Je crois en Dieu, Scania. Je pourrais l’appeler Allah tout aussi bien que vous, mais c’est juste une question de langage. En arabe, une table ne s’appelle pas ainsi, je suppose.
      Le Dieu auquel je crois ne demande pas que l’on insiste afin que le voisin ait la même croyance que nous : il nous laisse le libre arbitre. C’est dans notre conscience, dans notre agissement envers les autres (pardon, partage, empathie...) que ce "Dieu ou Allah" juge notre comportement.
      Je ne pense pas que la tenue vestimentaire y soit pour quelque chose, mis à part de ne pas être provocant(e) ou sale. Ni le fait des aliments que nous mettons dans notre assiette (les chinois mangent du chien et des larves, paraît-il...Beurk, pour moi.) Ni aucune tradition, d’ailleurs. L’habit ne fait pas le moine, cela est vérifié.
      Chacun est libre de croire ou non. Comme chacun peut voir s’il dépasse les bornes d’une vie qui ne gêne pas l’autre mais au contraire doit l’aider et le faire grandir ’en sagesse’. Qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes qui pour moi sont égaux aux yeux de Dieu, et complémentaires.
      Nous pouvons parler aux autres, s’ils ont envie de nous entendre, de notre religion, ou plutôt de notre spiritualité, mais n’avons aucunement le droit de vouloir les embrigader dans notre croyance.

      C’est du moins ce que je ressens et pense. J’ajouterai que je suis chrétienne, en référence aux paroles du Christ qui me semblent être la voie à suivre. Mais je laisse libres mes frères humains de croire en autre chose, ou même à ne croire en rien.
      Amitié.


    • #2162698
      le 19/03/2019 par Peter
      Courriers des lecteurs

      Le paradis selon l’Islam n’est pas techniquement réservé aux musulmans*... il y a des hadith qui parlent de juifs et chrétiens au paradis.. Alors j’imagine qu’il y aura beaucoup de gens de la creuse ou du pays basques et même des tribus primitive d’Amazonie ça paraît évident...
      À l’époque du prophète (sws) des juifs et des chrétiens se querellaient un camps se disaient élus lorsque l’autre réservait le paradis uniquement par l’intermediaire de Jésus (aws) alors vint une révélation du Qur’an :



      Et ils ont dit : “Nul n’entrera au Paradis que Juifs ou Chrétiens”. Voilà leurs chimères. – Dis : “Donnez votre preuve, si vous êtes véridiques”.

      Non, mais quiconque soumet à Dieu son être tout en faisant le bien, aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés.

      Et les Juifs disent : “Les Chrétiens ne tiennent sur rien” ; et les Chrétiens disent : “Les Juifs ne tiennent sur rien”, alors qu’ils lisent le Livre ! De même ceux qui ne savent rien tiennent un langage semblable au leur. Eh bien, Dieu jugera sur ce quoi ils s’opposent, au Jour de la Résurrection.



      En réalité nous souhaitons le paradis pour tous les enfants d’Adam et le diable est notre ennemis commun. Cependant nous devront répondre de nos actions ceux qui auront décelé un message divin dans la dernière révélation qui est l’Islam mais l’auront rejeté par orgueil ou rébellion ils devront répondre de leur désobéissance. Pour le reste si ils n’ont pas été exposé de façon convaincante au message mohammedien pour avoir suffisement de soupçons pour y voire une révélation divine ils seront passés à côté de la révélation sans malice et seront jugés uniquement pour leur intentions.

      *je dis techniquement car musulman littéralement signifie soumis à Dieu, un juif de l’époque de Moise étaient techniquement soumis à Dieu tout comme un chrétien à l’époque de Jésus... ceci avant l’avenement d’une commuanté religieuse terrestre s’appelant « musulmans »... Un paysan dans la creuse peut être soumis à Dieu et pas du tout insoumis à Dieu par rapport à la révélation Mohammedienne si elle ne lui a jamais été exposée clairement au point qu’il la rejete. Bref, l’Islam dit qu’on ne peut sonder les cœurs.. et ne sachant pas ce qu’ils recèlent. il est préférable de s’occuper de son propre salut... avant de spéculer sur celui des autres. Si il y a un jugement dernier c’est pour qu’on soit rétribue selon nos intentions.


  • #2161910
    le 17/03/2019 par ac
    Courriers des lecteurs

    Ni Dieu, ni maître...pour accueillir tous les dieux et tous les maîtres que l’Autre aura choisi et sera heureux d’avoir.


  • #2161937
    le 18/03/2019 par Djack
    Courriers des lecteurs

    De mon point de vue, je préfère l’ exemplarité au prosélytisme. Se réclamer de telle ou telle religion est facile. On ne peux se limiter qu’aux textes et à leurs diverses interprétations. L’ éthique et la pratique sont des compléments indispensables à l’étude des textes qui nous évitent de tomber dans une foie aveugle et ses divers pièges. Pas besoin de pratiquer le prosélytisme quand on est un " exemple".


  • #2161986
    le 18/03/2019 par Lumineux
    Courriers des lecteurs

    Que d’absurdités dans les interventions.
    Ainsi dans l’ère antéislamique les femmes cachaient leurs cheveux et dévoilaient leurs seins ?!
    Je retiendrai le verset cité dans la lettre, et d’ajouter : le Coran doit être interprété par le Coran

    ps : le voile est une obligation./

     

    • #2162030
      le 18/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Aucune obligation, ni même conseil de porter le voile.


  • #2162004
    le 18/03/2019 par fela kuti
    Courriers des lecteurs

    Est-ce qu’il y a une forme de schizophrénie de vivre comme un musulman sur une terre chrétienne quand on décide de s’y installer définitivement ?

     

    • #2162029
      le 18/03/2019 par Hihack
      Courriers des lecteurs

      En disant cela, prouve que tu n’as saisi le sens du problème en question. En effet, en vérité le musulman n’a pas à se démarquer des autres. Sa religion ne doit pas s’afficher dans le quotidien, d’autant plus dans une nation non musulmane. Il ne faut pas confondre Islam avec comportement de ceux qui se disent musulmans. Bref, relis plus haut.


    • #2162092
      le 18/03/2019 par Karim45
      Courriers des lecteurs

      Normalement, un musulman qui met sa religion au centre de sa vie n’a pas le droit d’immigrer dans un pays non-musulman où il aura du mal à pratiquer sa religion. Faut pas se mentir, les gens n’ont pas immigré pour faire du prosélytisme mais pour l’argent. Demain, si l’Algérie devient économiquement fort ou que la France continue sa chute, plus d’immigration venant de ce pays.

      Mais aujourd’hui, en France, les 3/4 des gens d’origine musulmane pratiquent quasiment rien (le Ramadan peut-être et ne pas manger de porc). On continue de parler de musulman car si on disait arabe ou noir, ça tomberait sous le coup de la loi.

      Pendant ces débats inutiles, l’immigration non-musulmane grimpe en flèche. Je le vois parfaitement dans mon travail.


    • #2162165
      le 18/03/2019 par Fela kuti
      Courriers des lecteurs

      @Karim45
      Merci je pense avoir bien compris maintenant.


  • #2162216
    le 18/03/2019 par Hijack
    Courriers des lecteurs

    Réponse à Karim, en bas ...

    Tu dis, que le musulman qui met l’Islam au centre de sa vie ne doit pas vivre dans un pays non musulman ... eh bien non ! Sauf s’il s’agit d’un imam, d’un religieux de profession ... personne ne doit mettre l’Islam au centre de sa vie. Un vrai musulman, d’après moi, doit tout simplement pratiquer sa religion entre lui et Dieu, sans autre intermédiaire, spectateurs, témoins etc ...

    J’ai des amis boudhistes ... j’ai pas besoin de connaître leur foi, sauf si je la leur demande.

    Être musulman, n’est pas de faire semblant, de porter la barbe, kamis et tout le tintoin ... mais tout le reste, c’est à dire sa conduite de tous les jours, en dehors du cinéma bigot.


  • #2162342
    le 18/03/2019 par Brebis_garée
    Courriers des lecteurs

    Le meilleur des prosélytismes c’est l’exemplarité. Un travail incessant sur soi est ce qui attend le musulman qui veut bien faire. Celui qui m’impressionne par sa joie de vivre, sa persévérance durant l’épreuve et son intégrité, c’est avec plaisir que j’embrasserai sa foi et je suis certain de ne pas être le seul.

    A contrario ne pas être exemplaire et parler de sa religion la dessert. Il porte atteinte à ce qu’il voulait défendre et partager. L’essentiel est donc bel et bien le Djihad bien compris (celui du combat entre soi et Satan) qui mènera à l’exemplarité si Dieu le permet. Si Muhammad avait été vil, nul doute que personne ne l’aurait soutenu, ni n’aurait été charmé par son message. Le Créateur fait bien les choses et surtout en toute logique.

    Merci à E&R de partager ce courrier qui fait du bien dans un monde où nous sommes pourri par les diffamations et les mensonges de l’autre camp qui cherche à détourner les hommes de la raison afin de les pousser vers leurs passions qui à coup sûr les perdront.

     

    • #2162760
      le 19/03/2019 par Hijack
      Courriers des lecteurs

      Merci à toi, pour ces flagrantes vérités, ma foi ... toutes simples, mais absolument incomprises ...


  • #2162537
    le 18/03/2019 par ARMAND
    Courriers des lecteurs

    "le massacre de juifs est une spécialité chrétienne et occidentale" MDR

    La prise de Mascara (1835) et ses suites

    Le 7 décembre 1835, le maréchal Clauzel, secondé par les généraux Oudinot, Perrégaux et d’Arlanges prend la ville de Mascara, dont les habitants musulmans sont tous parti avant10 en emmenant le plus de choses possible. Ils ont aussi massacré une grande partie des Juifs qui y vivaient11. Ces Juifs, autant par leurs pratiques culturelles que par leur activité économique, étaient pourtant très bien intégrés à la vie locale12. Abd el-Kader, se trouvant loin de la ville, ne put remettre de l’ordre, les combattants se trouvant auprès de lui l’abandonnant pour participer au pillage11. Après avoir pris la ville, les troupes françaises l’incendient et la quittent immédiatement11.
    L’intervention du jeune duc d’Orléans permet d’obtenir que les 1000 Juifs survivants accompagnent la retraite de l’armée française et échappent à un nouveau massacre. Mais ils ne peuvent suivre la progression des soldats : certains meurent en chemin, d’autres parviennent à Mostaganem ou Oran13, ayant tout perdu14. Un certain nombre des Juifs ayant survécu au massacre et restés à Mascara, sont ensuite enlevés par Abd el-Kader, à la fois par mesure de rétorsion contre une communauté jugée traîtresse collectivement, et pour conserver des artisans utiles à l’effort de guerre des Arabes15.
    En 1838, les nombreux Juifs réinstallés à Mascara quittent à nouveau la ville16. En 1839, lorsque la France recense les Juifs de Mascara, seuls 240 d’entre eux sont restés ou revenus à Mascara17.
    En 1837, le général Bugeaud, commandant de la division d’Oran, signe un nouveau traité avec Abd el-Kader, le traité de la Tafna (mai 1837). La France reconnaît alors Abd el-Kader comme émir des provinces d’Oran (sauf les villes occupées par les Français) et du Titteri (Médéa). Puis la guerre reprend à partir de novembre 1839, à la suite de l’expédition des Portes de Fer (octobre 1839).
    La seconde prise de Mascara (1841)[modifier | modifier le code]
    La ville est reprise par le maréchal Bugeaud le 30 mai 1841.
    Là encore, plusieurs centaines de Juifs sont contraints de suivre Abd el-Kader dans sa fuite, et plusieurs centaines sont tués dans les combats18. La communauté juive de Mascara s’élève à 345 membres en 1851. SOURCE WIKIPEDIA

     

    • #2162595
      le 19/03/2019 par Peter
      Courriers des lecteurs

      Nous savons qu’il y avait au moyen orient une tradition religieuse abrahamique pour les femmes de se couvrir les cheveux et en grande partie le corps avec minimum des avant-bras aux mollets pour voir large. C’est d’ailleurs la tenue de Marie mère de Jésus. C’est d’ailleurs dans l’occident chretiens la tenue des femmes vertueuses, femmes des villes et femmes des campagnes.

      Le Quran c’est aussi la transmission d’une tradition.. Maintenant, la tradition a été surtout de couvrir les attraits d’une femme des genoux aux coudes et plus ou moins une coiffe sur la tête dissimulant plus ou moins la chevelure.

      Je suis d’accord qu’il n’y a pas besoin d’une cagoule pour autant... Je ne suis pas une femme... pas besoin de dire que se couvrir est une recommandation Quroranique.. mais peut on supporter l’idée qu’il s’agit d’une recommandation dans la Tradition islamique ?.. si des femmes suédoises ont une approche par rapport à leur culture un peu plus relaxe c’est peut être compréhensible.

      Tout comme en Afrique noire il y a à mon avis moins d’insistance.. un simple bandana semble fair l’affaire. Mais la question essentiel est de savoir pourquoi la modernité souhaite à ce point enlever les coifffes des femmes ? Avant Vatican 2 les femmes chrétiennes pensaient majoritairement qu’il était de bon goût de se couvrir au moins les cheveux dans l’Église...

      Franchement, qu’est ce que cela peut bien faire d’avoir une coiffe ou pas ? Pourquoi devrais je être contre ? Un argument valide ?

      Après les tenues vestimentaires typées orientales c’est un autre débat.. Un béret, un chapeau de paille, un bandana pour moi peuvent être des coiffes dans une tradition abrahamique... Et la discrétion étant une recommandation islamique entre signe identitaire et appeasement sociale au vue d’une immigration importante l’intention relève de son importance ?

      Je le répète, je ne suis pas une femme.. alors impossible pour moi de savoir comment je me sentirais par rapport à la tradition... Voilà, en toute honnêté...

      Moi pour conclure, je suis pour une coiffe discrète typée européenne.


    • #2162933
      le 19/03/2019 par Lucette
      Courriers des lecteurs

      En effet Peter, je vous rejoins bien plus dans l’idée d’une coiffe européenne pour les Musulmane d’Europe, tout simplement parce que les codes de la pudeur diffèrent évidemment d’un peuple à l’autre.

      Considérant la chevelure comme ce qu’il peut y avoir de plus attirant chez une femme, j’estime que le voile est une obligation contrairement à certains commentateurs de cet article.

      Cependant, quand je suis en France, je porte volontiers un chapeau cloche et une belle robe longue du style XIXeme siècle...Je ne passe pas inaperçue dans les rues de ma ville mais l’on me connait pour mon élégance et ma pudeur...

      En Égypte, je ne sors point sans ma burqa... Tout simplement parce que les jeunes Égyptiens ne savent pas se tenir face à une jeune femme au teint clair dotée d’un beau visage...

      Le rapport au féminin n’est pas du tout le même en France et en Egypte ou dans les autres pays musulmans dans lesquels la jeunesse masculine est très souvent privée de la femme. Il est alors dangereux pour une femme seule et de surcroît belle de marcher seule dans la rue avec ses beaux atours mis en évidence...

      Ceux qui auront compris mon propos seront bien assez intelligents pour ne pas me dire "tu es pas un peu schizophrène entre ta burqa et ton chapeau cloche ???"


    • #2163832
      le 20/03/2019 par Peter
      Courriers des lecteurs

      Merci pour le témoignage Lucette. Les gens ne réalisent pas... les starlettes ont toujours eu des chapeaux et des grandes lunettes de soleil noires... Évidement par discrétion...

      La Burqua qui date de l’empire byzantin (ainsi que les harems) n’avait pas d’autres fonction que se soustraire aux regards par commodité.. Les regards n’avaient pas besoin d’être concupiscent.

      Dans la royauté européenne, les femmes nobles devaient mettre des voiles pour flouter leur visages... Dans la plupart des mariages, il y avait encore il y a peu, un voile de dentelle pour la mariée.

      Aujourdhui il y a une construction autour de la symbolique de la burqua et l’on associe facilemenr à un emprisonnement. On est bien obligé de prendre en compte les perceptions des gens. Tout le monde n’a pas la chance de réfléchir à l’intention derrière nos actions. Cdlt


    • #2176860
      le 13/04/2019 par Jule
      Courriers des lecteurs

      Source wikipedia(j’ai suivis quelque sujet polémiques sur Wikipedia comme les dhimmi etc 99% de mensonges, bien sûr il y a des références, mais genre articles journal du monde, Wikipedia n’est pas toujours très juste. désolé mais je n’y crois même pas, propagande oui colonialiste, regarde un documentaire sur les juifs de Laghouat fait par un juif...


  • #2163201
    le 19/03/2019 par Ya Sine
    Courriers des lecteurs

    L’islam n est pas une religion c est la finalité des religions : la liberté absolue car Allah veut dire l’absolu. Les Chrétiens sont ceux qui ont soutenu le Prophete sala Llahu Alaihi wa salam : Bahira l ermite Romain de son vrai nom Georgis. Waraqa, heraclius lui-même à dit je lui laverai les pieds, le Negus et à Taef etc... La France est son emancipation dans l État c est le principe Islamique de base. Le Prophete sala Llahu Alaihi wa salam a dit celui qui aime son pays a la foi. Cela veut dire qu il n est pas un impérialiste mais qu il soutient les nationalistes parce qu ils aiment la terre qu Allah leur a confié. Qu Allah benisse la France !


  • #2163880
    le 20/03/2019 par Peter
    Courriers des lecteurs

    Prise de Mascara : Après avoir pris la ville, les troupes françaises l’incendient et la quittent immédiatement



    C’est ce qui fut appelé la politique de la terre brûlée. Tout ceci se passe après la trahison d’un pacte de paix qui fut établi entre l’Emir AbdelKader et des généraux, mais il ne fut pas honoré par l’armée.

    Devant la présence d’une force conquérante aussi brutale, il y avait une crainte que les hommes juifs se joignent aux ennemis comme cela s’était déjà vu depuis l’offensive cinq ans plutôt. Il faut rappeler que juifs et chrétiens ne sont pas obligés de se battre aux côtés des musulmans dans la chariah, car ils ont le status de dhimmis (sous protection).

    Les hommes juifs qui n’avaient pas pris les armes avec les musulmans pouvaient être soupçonnés de se retourner contre les musulmans.

    Les juifs fuyants les pogroms en Europe se réfugiaient en terre d’Islam, c’est connus. Cela n’exclus pas qu’il n’y ai jamais eu de problème : mais comparer des pogroms dans une Europe en paix avec un episode dans une guerre sanglante où ils étaient instrumentalisés pour servir d’espions ou rejoindre l’armée conquérante ne me paraît pas très intelligent. Leur présence avant la prise de l’Algérie est documenté.
    https://books.google.fr/books/about...

    L’Émir Abdel Kader a sauvé des milliers de chrétiens des massacres des Druzes à Damas. Il suffit de consulter les nombreux écrits qu’il a laissé pour connaître le personnage.



    "Si les musulmans et les chrétiens avaient voulu me prêter leur attention, j’aurais fait cesser leurs querelles ; ils seraient devenus, extérieurement et intérieurement, des frères."
    Abd el-Kader (1850)
    "Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie, son courage, ses qualités et vous saurez ce qu’il est. Si l’eau puisée dans une rivière est saine, agréable et douce, c’est qu’elle vient d’une source pure."
    Abd el-Kader (1860)


     

    • #2164896
      le 22/03/2019 par ARMAND
      Courriers des lecteurs

      Les juifs fuyants les pogroms en Europe se réfugiaient en terre d’Islam, c’est connus. Ah bon ?? c’est connu par qui ? Vous avez des exemples mise a part celui de l’inquisition ? Car ces juifs qui fuyaient l’Espagne, ne fuyaient absolument pas des pogroms, mais répondaient à un ordre d’expulsion suite au refus de se convertir au catholicisme, c’est tout. Les juifs qui fuyaient les pogroms en Russie tsariste à la fin du XIXème siècle ne partaient pas du tout s’installer en pays arabes bien au contraire, mais en Europe de l’ouest, c’est à dire en Allemagne et en France notamment, et aux Etats-Unis. Vous pouvez justifier ces massacres de toutes les manières que vous voudrez, mais cela ne change absolument rien au fait qu’un massacre reste un massacre, les cosaques, les russes, et même les allemands avaient eux aussi sans le moindre doute tout un panel de raisons et de justifications à leurs actes.


    • #2164900
      le 22/03/2019 par ARMAND
      Courriers des lecteurs

      Hitler lui même les considéraient comme des "ennemis de la nation" ce qui ne diffère absolument en rien de la manière dont les considéraient les Algériens durant "une guerre sanglante"


    • #2165047
      le 23/03/2019 par ARMAND
      Courriers des lecteurs

      "Il faut rappeler que juifs et chrétiens ne sont pas obligés de se battre aux côtés des musulmans dans la chariah, car ils ont le status de dhimmis (sous protection).
      Les hommes juifs qui n’avaient pas pris les armes avec les musulmans pouvaient être soupçonnés de se retourner contre les musulmans."
      A quoi bon leur octroyer ce "statut" qui ne les oblige sois disant pas à combattre, si c’est pour les massacrés au premier conflit ??? "Cela ne me parait pas très intelligent"


Commentaires suivants