Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

À propos d’Alain Soral et de l’anti-électoralisme

Bonjour,

Je me permets de vous poser cette question :

Que pensez vous de l’anti-électoralisme, vous-même aviez dit que vous ne votiez pas ?

Je vous remercie grandement de nous avoir ouvert les yeux à mon épouse et à moi.

Merci pour votre travail, ainsi que pour tous les coups que vous prenez dignement pour notre pays la France et pour nous, le petit peuple (celui sur qui ils crachent sans cesse), celui des travailleurs, des parents, des petits patrons et des paysans.

Force & Honneur Alain

(ne m’en voulez pas s’il y a une ou deux fautes d’orthographe je suis un produit de l’Éducation nationale, des années 70/80 et de la Mitterrand !)

 

« Le criminel, c’est l’électeur ! », par Albert Libertad, 1906 :

C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

 

« Les droits politiques », par Piotr Kropotkine, 1882 :

Le suffrage universel peut quelquefois protéger jusqu’à un certain point la bourgeoisie contre les empiétements du pouvoir central, sans qu’elle ait besoin de recourir constamment à la force pour se défendre.

Il peut servir à rétablir l’équilibre entre deux forces qui se disputent le pouvoir, sans que les rivaux en soient réduits à se donner des coups de couteau, comme on le faisait jadis. Mais il ne peut aider en rien s’il s’agit de renverser ou même délimiter le pouvoir, d’abolir la domination. Excellent instrument pour résoudre d’une manière pacifique les querelles entre gouvernants, — de quelle utilité peut-il être pour les gouvernés ?

L’histoire du suffrage universel n’est-elle pas là pour le dire ? — Tant que la bourgeoisie a craint que le suffrage universel ne devînt entre les mains du peuple une arme qui pût être tournée contre les privilégiés, elle l’a combattu avec acharnement. Mais le jour où il lui a été prouvé, en 1848, que le suffrage universel n’est pas à craindre, et qu’au contraire on mène très bien un peuple à la baguette avec le suffrage universel, elle l’a accepté d’emblée.

Maintenant, c’est la bourgeoisie elle-même qui s’en fait le défenseur, parce qu’elle comprend que c’est une arme, excellente pour maintenir sa domination, mais absolument impuissante contre les privilèges de la bourgeoisie.

 

« Liberté, Liberté chérie... », par Jules Rivet, 1930 :

Les bons citoyens récitent des oraisons, font la queue, bien en ordre, devant les percepteurs. Ils font la queue, aussi, devant les bureaux de vote où s’élaborent les majorités futures. Les bons citoyens applaudissent le ministre Machin lorsqu’il a renversé le ministre Chose, puis applaudissent le ministre Chose lorsqu’à son tour il a renversé le ministre Machin. Il ne leur vient jamais à l’idée de se débarrasser de Chose et de Machin.

Le bon citoyen vote, paie, applaudit.
Il fait comme les autres :
— Bée ! Bée ! Bée !…
L’anarchiste n’est pas un bon citoyen.

 

« La grève des électeurs », par Octave Mirbeau, 1888 :

Une chose m’étonne prodigieusement – j’oserai dire qu’elle me stupéfie – c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose. Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène n’est-il pas fait pour dérouter les philosophies les plus subtiles et confondre la raison ?

Où est-il le Balzac qui nous donnera la physiologie de l’électeur moderne ? et le Charcot qui nous expliquera l’anatomie et les mentalités de cet incurable dément ?

Nous l’attendons.

Voir aussi :

15 juin
Courrier des lecteurs
Un artisan contre l’injustice fiscale
8
3 mai
Courrier des lecteurs
Comme un navire au milieu de la tempête, restez ce capitaine imperturbable
7
12 avril
Courrier des lecteurs
Le salut de la France
24
6 avril
Courrier des lecteurs
Je vous écris d’Algérie...
37
17 mars
Courriers des lecteurs
46
5 mars
Courriers des lecteurs
Certains hommes sont de la race des lions
8
Novembre 2018
Courriers des lecteurs
"Grâce à vous je suis certain de ne pas mourir idiot"
32
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
27
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
Monsieur Soral, vous êtes l’un des derniers résistants français, qui se bat contre le véritable ennemi !
17
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
30
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
J’ai été antifasciste mais ce temps est révolu
15
Août 2018
Courrier des lecteurs
Alain, vous êtes un penseur, eux ne sont que des youtubeurs
12
Juillet 2018
Courrier des lecteurs
Vous m’avez rendu ma liberté de penser
16
Juin 2018
Courrier des lecteurs
Des contes yiddish pour des écoliers français
44
Mai 2018
Courrier des lecteurs
7
Avril 2018
Courrier des lecteurs
Vous êtes un pare-feu indispensable contre l’injustice
2
Février 2018
Courrier des lecteurs
38
Janvier 2018
Courrier des lecteurs
Le courage contre la tyrannie mondialiste
4
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Ne lâchez surtout rien, le peuple vous soutient
17
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Unir en soi gauche du travail et droite des valeurs
54
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
"Elle vit où Marine Le Pen ? À Neuilly, Auteuil, Passy ?"
23
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
Un jeune homme en colère contre le néoféminisme
10
Novembre 2017
Courriers des lecteurs
Poursuivez votre œuvre et votre combat aussi nobles que dangereux
3
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
Égypte – Une enfance dans la rue
10
Septembre 2017
Courrier des lecteurs
De la théorie soralienne à la pratique quotidienne
10
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2200901
    le 18/05/2019 par anonyme
    Courrier des lecteurs

    ça aide pas beaucoup pour choisir pour qui voter.... parce que l’anti-électoralisme , ok, mais il y en aura toujours qui iront voter.. et puis quoi mettre à la place ??? la révolution ? un dictateur ? c’est impossible que toute la France s’en s’entende !!! un roi ???

     

  • #2200913
    le 18/05/2019 par JeSuisSoral
    Courrier des lecteurs

    Dans notre société dénuée de sens , l’abstention tombe juste dans l’indifférence la plus totale . Concrètement s’abstenir c’est légitimer toutes les listes qui se présentent à la même proportion chacune ( dont LREM ) . Et si ceux qui veulent s’abstenir disent que ça ne sert à rien de voter , alors justement , ils n’ont qu’à voter pour le moins pire , puisque ça " ne changera rien " , comme ils disent .

     

    • #2200978
      le 18/05/2019 par Pitchou
      Courrier des lecteurs

      @JeSuisSoral
      Non, je ne partage pas votre vision sur l’abstention. Je ne vote pas pour mettre à égalité tous les candidats, l’offre qui m’est faite est une duperie, par expérience je m’abstiens car ne voyant aucun bénéfice pour ma classe sociale, celle des ouvriers, petits patrons, paysans ou tout autre gouvernés. Le temps a déterminé mon opinion, si ça avait un sens de voter, celui d’améliorer les choses en faveur du peuple à savoir les 99% des gens, celui méprisé par l’oligarchie, ça se saurait. Les GJ en exemple, dont je suis depuis le début n’auraient jamais vu le jour ( suite à une maladie d’un proche, je ne suis plus sur mon rond point). Bref, si on remet le pouvoir aux mains des gens avec une démocratie de proximité, c’est à dire nous faisons les lois et autres règles de nos besoins au niveau de notre village, quartier, ou ville alors peut être je me mettrai à y croire. Bien entendu un pouvoir sera nécessaire pour la gestion de nos armées, diplomatie, ou tout autre besoin à l’internationale, celui ci ne pourra pas ignorer les positions locales avant toute décision, c’est ma vision du vivre ensemble. Je ne mettrai jamais un bulletin pour un futur élu que je ne rencontrerai jamais de de ma vie, un principe de précaution démocratique assez simple à comprendre.


    • #2200998
      le 18/05/2019 par quidam
      Courrier des lecteurs

      Raisonnement très juste...le moins pire dans un premier temps sera l’étape nécessaire pour accéder ai meilleur dans un deuxième temps...


    • #2201110
      le 18/05/2019 par Bernard Lapotre
      Courrier des lecteurs

      @JesuisSoral

      A l’heure des mass média, du Big Data et des statistiques avancées, les résultats d’une élection sont aussi prévisibles que la météo (où, de la théorie du chaos tirée de la mécanique des fluides à l’échelle microscopique, on parvient à tirer un bulletin météorologique parfaitement consistant à l’échelle macroscopique).

      On peut aller voter Asselineau pour vous faire plaisir mais ça ne changera rien, il ne dépassera jamais 2%...


    • #2201445
      le 19/05/2019 par guili guili
      Courrier des lecteurs

      @ Pitchou
      Le système que vous décrivez s’appelle le fédéralisme et c’est ainsi qu’est organisée la Suisse. Le principe du fédéralisme, c’est : ne jamais confier à un degré institutionnel supérieur ce qui peut être fait à un niveau inférieur. Ce que la famille peut faire, la Municipalité ne doit pas le faire. Ce que la Municipalité peut faire, le Département ne doit pas le faire. Ce que le Département peut faire, le gouvernement national ne doit pas le faire. Cela veut dire que les décisions sont prises au niveau le plus bas tant que c’est possible. Avantages : (1) les communautés locales ou régionales peuvent mettre en place les systèmes les plus adaptés à leurs réalités et à leur souhaits ; (2) les tentatives locales pour résoudre un problème servent de laboratoire : la solution la meilleure pourra ensuite être adoptée par d’autres communautés, si elles le souhaitent. Inconvenient : une multiplicité de systèmes différents, ce qui rend la mobilité des citoyens compliquée (déménagez de quelques kilomètres et vous changez de système sur tel ou tel aspect de la vie quotidienne).
      Mais le fédéralisme est très éloigné de la tradition française. S’il était adopté, ce serait une véritable révolution...


    • #2201579
      le 19/05/2019 par Laurent
      Courrier des lecteurs

      @JesuisSoral
      "
      A l’heure des mass média, du Big Data et des statistiques avancées, les résultats d’une élection sont aussi prévisibles que la météo (où, de la théorie du chaos tirée de la mécanique des fluides à l’échelle microscopique, on parvient à tirer un bulletin météorologique parfaitement consistant à l’échelle macroscopique).

      On peut aller voter Asselineau pour vous faire plaisir mais ça ne changera rien, il ne dépassera jamais 2%..."
      Vous avez raison, c’est pour ça que les britanniques n’ont pas voté pour le Brexit.
      Asselineau est le seul qui peux rendre sa liberté au peuple


    • #2201589
      le 19/05/2019 par paramesh
      Courrier des lecteurs

      Mais le fédéralisme est très éloigné de la tradition française.




      ah non, ne mélez pas la tradition française qui est justement une "fédération de provinces autour d’un roi (chacune ayant ses us et coutumes et sa langue mais se joignant en un royaume) et le centralisme jacobin (FM) initiateur de la république, celui là ne date que de 1789.
      Les rois eux n’ont jamais chercher à centraliser le royaume, ils se contentaient de l’unifier tout en lui gardant la richesse de sa diversité.


  • #2200988
    le 18/05/2019 par pépé
    Courrier des lecteurs

    LF Céline se vantait de ne jamais avoir été voter . " J’ai toujours su que les cons étaient la majorité et qu’il est bien forcé qu’ils gagnent " (Bagatelles) .


  • #2201005
    le 18/05/2019 par kusty974
    Courrier des lecteurs

    C’est on ne peut plus clair il me semble. Dans ce théâtre que peut-on espérer d’un changement de marionnettes tant qu’il y aura un pouvoir profond qui ne répond à rien et impose ses dictats à l’encontre même des intérêts de la nation ?


  • #2201106
    le 18/05/2019 par David Assoloff
    Courrier des lecteurs

    Il y a quand même des partis qui ne sont pas préparés à gagner et qui devront tenir leurs engagements. On peut parier sur RN mais ils ne me semblent pas un obstacle sérieux à l’oligarchie, par contre il n’est pas certain que LFI ne le soit pas non plus... Dommage qu’il n’y ait pas, à ma connaissance, de liste "gilets jaunes". L’extrême droite et l’extrême gauche n’auraient plus de réticence à se rejoindre derrière cette bannière.

     

    • #2201891
      le 20/05/2019 par anonyme
      Courrier des lecteurs

      Si si il y a une liste gilets jaunes : "Alliance jaune : la révolte par le vote". Tête de liste : Francis Lalanne, un chanteur.


  • #2201186
    le 19/05/2019 par goy pride
    Courrier des lecteurs

    Je fus anti-électoraliste jusqu’au moment où je compris que le système en avait strictement rien à cirer et même au contraire savait capitaliser sur l’abstention. Dans les pays baltes et certains pays de l’Est comme la Pologne et la Slovaquie il y a jusqu’à plus de 80% d’abstentions aux élections européennes. Est-ce que cela a créé un remous planétaire ? Pas même au niveau européen ! Bien entendu dans les jours qui suivent des journaleux du système en prenant des airs graves et abattus nous serviront une pseudo analyse politique sur l’urgente nécessité d’une autre Europe, d’une Europe plus proche des Européens...tout blabla habituel que l’on nous ressert depuis une quarantaine d’années. Et alors ? Bah rien ! Ils continuent à faire avancer leur petit bonhomme de chemin.
    Je pense qu’en toute matière sauf quand on parle de religion, il ne faut jamais être dogmatique ! La question n’est pas d’adopter des postures hystériques où l’on voterait à chaque fois, où au contraire on ne voterait jamais. Ces deux attitudes opposées sont de l’ordre du dogmatisme religieux, or cette attitude n’est pas appropriée à la politique. Il faut être pragmatique. Si vraiment on juge qu’il n’y a personne de valable alors ne voter pour personne...mais si l’on juge qu’un homme politique semble digne de confiance !

     

    • #2201846
      le 19/05/2019 par Michelly58
      Courrier des lecteurs

      @Goy Pride C’est justement parce qu’il n’y a aucun homme politique digne de confiance que les gens votent plus.


    • #2202727
      le 21/05/2019 par on a tous le droit de dire des conneries, c’est notre choix
      Courrier des lecteurs

      @goy pride
      Et du coup voter a servi a quoi ?
      Comment sais-tu si c’est pas truquer ?
      Et puis chacun son moyen de resilience


  • #2201342
    le 19/05/2019 par kantor
    Courrier des lecteurs

    D’abord,Je me permet de vous donner un petit conseil ; Votez pour celui, pour la liste la plus critiquée, la plus vilipendée, la plus rejetée par ce système d’encu...
    Car en cas de gros pépin de santé pour votre enfant ou pour vous même, vous serez soulagé d’être accueilli aux urgence hospitalière par un service efficace...Et vous constateriez à cet instant que les grandes théories anar, si certaines sont pas dénuées de bons sens, beaucoup s’avèrent limité quant à la confrontation de la réalité humaine...
    L’être humain seul est une proie, et "ils" le savent. Voila pourquoi l’individualisme est si fortement encouragé. Sa meilleure défense c’est son organisation, c’est quand il fait société.
    Et à partir de cet instant, quand il fait groupe, il a besoin d’ordre...donc de règles à définir...


  • #2201374
    le 19/05/2019 par gratounette
    Courrier des lecteurs

    Lorsqu’il y aura 80% d’abstention aux législatives et aux prèsidentielles et que les gens descendront dans la rue, le rapport des forces sera déjà bien changé. Il sera clair que les forces de l’ordre sont aux services d’une petite caste. Le peuple comprendra enfin.
    Je me souviens que dans le programme de Valls pour les primaires il y avait le droit de vote à partir de 16 ans. C’est tout dire sur ce que représente pour eux le votant.
    Le peuple a besoin d’être guidé spirituellement.
    L’électeur c’est juste l’autre nom du consommateur. Les mêmes recettes de marketing sont appliquées à l’un et à l’autre.
    Une des premières étapes pour se nettoyer et se purifier est de refuser de répondre à leur injonction d’aller voter.

     

    • #2201850
      le 19/05/2019 par Michelly58
      Courrier des lecteurs

      Ça va faire six mois que les français ne se font plus d’illusions sur les flics et pour qui ils travaillent.


    • #2201951
      le 20/05/2019 par Lonewolf
      Courrier des lecteurs

      "Je me souviens que dans le programme de Valls pour les primaires il y avait le droit de vote à partir de 16 ans. C’est tout dire sur ce que représente pour eux le votant."@gratounette.
      Oui un petit puceau de seize ans ne connait généralement pas encore grand chose à la vie ni au système qui nous gouverne car à moins d’être un génie précoce il n’a pas eu forcément le temps/l’envie d’étudier vraiment la question ni l’expérience et le recul nécessaires pour se forger une opinion par lui-même.
      En même temps nos gouvernants on déjà donné le droit de vote aux handicapés mentaux et le système encourage des personnes aux QI de 60 ou 70 à aller voter comme si elles pouvaient réellement comprendre des enjeux politiques complexes...

      "Le peuple a besoin d’être guidé spirituellement.
      L’électeur c’est juste l’autre nom du consommateur. Les mêmes recettes de marketing sont appliquées à l’un et à l’autre. "@gratounette ;
      Oui et c’est le noeud du problème et c’est aussi pourquoi ils veulent censurer le net,pour éviter qu’une partie de plus en plus importante de jeunes et de moins jeunes ne puissent se ré-informer sur la toile via des sites qui dénoncent les tartufferies du système comme sa propagande médiatique.

      "Une des premières étapes pour se nettoyer et se purifier est de refuser de répondre à leur injonction d’aller voter."@Gratounette.
      Ne pas voter signifie voter pour le système et les "sortants" (en l’occurrence Macron et ses sbires)comme le démontre si bien Lucien Cerise car même si l’espoir de changer le système par les urnes est mince,on peut toujours raisonnablement essayer de porter au pouvoir les "moins pires" et non ceux qui pourraient aliéner le peuple et détruire le pays de manière inéluctable et définitive.
      Il y aujourd’hui une accélération de la planification mondialiste et de son agenda NWO dont Macron n’est que le prélude avant de passer d’ici 2030 aux choses sérieuses (disparition progressives des droits sociaux,individuels et de la liberté d’expression pour mettre en route un système de "néo-servage" au profits des lobbies et des oligarques pour les individus lambdas,abolition du cash,dictature absolue des banques et des multinationales,puce RIFD,euthanasie étendue aux vieux,aux pauvres et surtout aux vieux pauvres,etc...).
      Et pour finir ce proverbe assez intéressant :"Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer",bref qui ne tente rien n’a rien...


  • #2201450
    le 19/05/2019 par Jeremy
    Courrier des lecteurs

    POUTINE, CHAVEZ, AHMADINEJAD ils sont arrivés au pouvoir comment ?

    Commencer par voter pour "le moins pire" pour pouvoir un jour passer au meilleur, ou avoir une divine surprise à la Poutine.
    Le reste c’est de la posture inconséquente. Une spécialité des souverainistes qui chialent sur la situation, en se la jouant révolutionnaire.
    Lorsque l’on est pas capable de prendre sur soi, pour voter au moins "contre" celui ou celle qu’on pense le pire, quitte à mettre un bulletin dans l’urne pour quelqu’un que l’on déteste, dans la sécurité d’un isoloir. On va certainement pas monter des barricades lorsque la situation va vraiment se durcir...

     

    • #2201970
      le 20/05/2019 par Tu l’as Dan’l’cul turlututu
      Courrier des lecteurs

      @Jeremy
      Laisses nous nous bidonner , vous n’avez pas même réussi a mettre Bilal sur le podium avec vos votes


    • #2202204
      le 20/05/2019 par Anathème Syndicale & Doctrinale
      Courrier des lecteurs

      "Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit."
      Coluche
      @Jeremy
      Dis ça a Soral, puisque tu nous emmerdes et que t’es si fort, on te dit que l’on veut pas rentrer dans cette mascarade , on peut ou on doit te demander la permission ?
      Toi tu résistes en votant (LOL) et nous on voit pas de moins pire, donc on vote pas
      Ne me fais pas rire de grâce , avec tes barricades virtuelles derrière ton clavier de puceau
      Nous aussi on sait être désobligeant trompette


    • #2202256
      le 20/05/2019 par Jeremy
      Courrier des lecteurs

      Ha tu trouves qu il y a de quoi ce bidonner de la situation actuelle ? Que ça plaise te ou pas. Tout les dirigeants qui ont limités la casse pour leur pays sont sortis des urnes ... toutes les pseudo révolutions de cette dernière décennie ont ete cree ou détourner pour accoucher, d au mieux rien du tout, ou ont aggravé la situation des populations.


    • #2202541
      le 21/05/2019 par Papillon de lumière
      Courrier des lecteurs

      @Jeremy
      Allez ne nous fait pas rire avec tes urnes , nous brise pas les burne
      Si le peuple voulait une chèvre, l’oligarchie te l’y mettrait
      Votes Biquette
      Le retour de la burne pas des urnes ça te dit quelque chose ??


    • #2202911
      le 21/05/2019 par gratounette
      Courrier des lecteurs

      Poutine et les autres que tu cites sont arrivés au pouvoir après des crises profondes, dures, longues, violentes dans leurs pays.
      Je crois que le peuple ne se tourne vers ce genre de guides que lorsque la situation est vraiment désespérée. Ce n’est pas encore le cas chez nous.
      Ça viendra. Sûrement.
      Un jour arrivera un homme ou une femme qui incarnera la France, ses valeurs profondes. La majorité, si elle ne s’est pas dissoute dans les multiples minorités catégorielles, le ou la reconnaîtra. J’irai alors peut-être voter s’il le faut.
      Pour le moment, je vois que ceux qui me disent d’aller voter parce que c’est pour le bien commun du pays, ceux là ne pensent qu’à leur personne. Ceux qui sont dévoués et sincères n’ont aucune chance, à cause du contrôle médiatiques et que la population n’est pas majoritairement prête à ouvrir vraiment les yeux.
      Participer au cirque électoral, c’est le légitimer. Je ne veux pas y contribuer. C’est tout.


    • #2204332
      le 24/05/2019 par Telephone s’enfile
      Courrier des lecteurs

      @Jeremy
      Jeremy est un doux rêveur il pense printemps ne soyez pas dur , pour lui le changement c’est maintenant


    • #2205462
      le 25/05/2019 par rie
      Courrier des lecteurs

      Encore un effort et tu comprendra bientot que le vote ne changera rien. Le vote a ete mis en place par le systeme et donc sert toujours le systeme. Si tu etais dirigeant (dictateur) ferais-tu des trucs qui t’ejecterait du pouvoir ? Le changement se fera hors systeme, hors regle du jeu de nos elites. Tant qu’on les reconnaitra eux et leurs systemes, lois, institutions, ils resteront en place. Changer de systeme,c ’est arreter de jouer dans le systeme en place et creer notre propre systeme — sans leur permission ni approbation evidemment !


  • #2201483
    le 19/05/2019 par frédéric
    Courrier des lecteurs

    Pour foutre le bordel et pouvoir en rire, le moins pire c’est de voter pour des toutes petites listes afin que les grosses aient le moins de chance possible d’atteindre les 5%.

    Il y a une liste royaliste... c pour moi ! Vivre la France, vive le roi.


  • #2201513
    le 19/05/2019 par frédéric
    Courrier des lecteurs

    Votons tous les jours avec notre porte monnaie. Arrêtons d’acheter n’importe quoi à n’importe qui !


  • #2201578
    le 19/05/2019 par Guy
    Courrier des lecteurs

    Il y a aussi la lettre à Jean Grave d’Elisée Reclus : voter c’est abdiquer ...


  • #2202051
    le 20/05/2019 par Enki
    Courrier des lecteurs

    J’arrive toujours pas à saisir pourquoi les partis résolument contre l’U.E. à en sortir effectivement, s’acharnent à dépenser un pognon de dingue :) en campagne électorale pro-U.E. alors qu’il l’a dénonce ????

    À la base, les candidats qui se présentent le font bien dans l’espérance certes vaine mais néanmoins officiellle de se faire élire, non ?

    S’ils se font élire - on ne sait jamais - ils iront donc à la gamelle ? Entre dans l’antre du golem ? Ils démissionneront, quelques temps après avoir été officiellement introduit comme dépué européen ???

    Ils ne font que créer la confusion, que de la confusion ! Etre logique jusqu’au bout est une preuve d ’honnêteté intellectuelle et donc par la suite de probité sonnante sans trébuchement  !

    Ou je suis contre l’U.E. et je ne vote pas du tout = je m’abstiens !
    Ou je suis contre l’U.E. mais je vote = je la reconnais implicitement donc je suis « pour »

    Voter, c’est signer quelle que soit la nature de mon vote, y compris blanc ou nul ! Le fait même de participer au vote c’est reconnaître le bien-fondé de l’institution !

    Dès que vous entrez dans un magasin même si vous n’achetez rien, vous êtes comptabilisé comme client (potentiel ...)

    En effet, pourquoi aller voter pour une assemblée qui n’a et n’aura aucun pouvoir de décisions ? Suis pas certain qu’il y aurait autant de candidatures si les émoluments et tous les privilèges de ces députés étaient réduits à 900 €/mois ?

    Quelle mascarade ?

    Les petits partis auraient à gagner sur le long terme à faire de la bonne pédagogie politique, de la réinformation honnête, de la résistance et non pas utiliser ces élections européennes comme une plate-forme provisoire pour faire valoir leurs idées.

    Quel gachis !

     

    • #2202327
      le 20/05/2019 par Lonewolf
      Courrier des lecteurs

      Le but des partis souverainistes c’est d’un d’essayer d’être un jour majoritaire pour pouvoir changer les règles,en attendant le fait qu’ils sapent les décisions des hiérarques non-élus de la commission et ajoutent "de la confusion à la confusion" est une bonne chose puisqu’elle fait reculer l’agenda mortifère et liberticide du N.O.M !!!
      Après on peut toujours jouer la politique de l’autruche ou lancer prières,pensées magiques et invocations aux dieux en espérant que "l’affreux machin" technocratique et liberticide disparaisse de lui même car après tout on peut toujours croire aux miracles ou au père Noël !!
      La vérité c’est que trop de français sont encore aujourd’hui influencés par la propagande des merdias ne sont pas près du tout pour un FREXIT vu qu’ils croient que l’on peut encore améliorer leur sort avec les mêmes vieilles recettes qui ne marchent pas appliqués par les mêmes incompétents serviles et corrompus...
      De toute façon cette UE qui n’est pas européenne politiquement (inféodation aux lobbies,aux banques et aux allemands en matière économique) et encore moins culturellement (soumission à l’impérialisme culturel US et défense des droits des minorités ethniques et sociétales au détriment des normes sociales et des intérêts des "européens historiques" est dans une situation inextricable et,à moyen terme,condamnée à disparaitre au profit soit d’un gouvernement mondial dictatorial (Europe province de l’Empire comme chez Orwell ou Huxley) ou imploser complétement sous le poids du mécontentement des peuples qui commencent à se réveiller en plébiscitant un peu partout les partis nationalistes et souverainistes...


  • #2203790
    le 23/05/2019 par cromodif
    Courrier des lecteurs

    vous voudriez que les petits partis face de la pédagogie de la réinformation, très bien je suis d’accord avec vous, mais si après vous ne votez pas ça sert à quoi ?


Commentaires suivants