Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Turquie : des dizaines d’arrestations en lien avec les manifestations

La police turque a procédé tôt mardi à des dizaines d’arrestations dans des milieux d’extrême-gauche en lien avec les manifestations antigouvernementales qui secouent le pays depuis depuis la fin mai, ont affirmé des sources concordantes. Près de 600 manifestants avaient été arrêtés dimanche à Ankara et Istanbul.

A Istanbul, la police a arrêté à leurs domiciles quelque 90 membres du Parti socialiste des opprimés (ESP), une petite formation active dans les manifestations, a indiqué le barreau d’Istanbul. Elle a également investi les locaux du quotidien "Atilim", et de l’agence de presse "Etkin", proches de ce parti, ont rapporté les chaînes d’information NTV et CNN-Türk.

Le député Sirri Sürreya Önder a confirmé sur Twitter l’arrestation à son domicile du vice-président de l’ESP, Alp Altinörs, à laquelle il a assisté. NTV mentionne également l’interpellation de 30 personnes à Ankara, de 13 autres à Eskisehir (nord-ouest) et des opérations de la police dans 18 autres provinces.

La police peut procéder à quatre jours de garde à vue, selon la loi turque, avant de présenter le suspect à un procureur qui décidera de son éventuelle inculpation, de son placement en détention préventive ou de sa remise en liberté.

Médias sociaux surveillés

Le ministère turc de la Justice a par ailleurs commencé à travailler sur un projet de réglementation de la criminalité sur internet pour restreindre le rôle des médias sociaux dans la propagation des appels à manifester contre le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, a rapporté mardi le quotidien "Hürriyet Daily News".

Quelque 25 personnes ont été arrêtées début mai à Izmir (ouest) pour avoir twitté des "informations fausses ou diffamatoires" relatives aux manifestations, avant d’être relâchées.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • parti socialiste des opprimés... hummm ça sent bon tout ça...

    m’est avis que si cette révolution réussit, le mariage pour tous, dans 20 ans ils y ont droit nos amis turcs...

    je serais Turc, je serais pour Erdogan plutôt que pour les gauchistes

     

    • Mr Mechaal et Mr Haniyeh sont en Turquie pour rencontrer Mr Erdogan...et les médias mainstream crache leur venin sur Mr Erdogan (dictateur, autoritaire, oppresseur etc..)

      Qu’en pense nos amis pro bachar ? Est ce que leur rhétorique ne tombe pas à l’eau ?


    • C est clair !! Une petit minorite favorisee et totalement deconnectee du peuple....des agents manipules qui ont une chose en tete : avoir leur quart d heure de celebrite sur cnn ou bbc ou....


    • faut arreter les simplifications de situations avec des comparaisons qui sont loin d’etre similaires.. (gezi=mai68 etc..)

      erdogan ne représente pas l’islam traditionnel, juste l’islam bourgeois conservateur, en mode islam-libéral-capitaliste-consommateur...dirigé en directe par les états-unis bien sur (d’ailleurs interessez vous au cas gülen et son réseau mondial d’écoles)

      faut arreter de rever sur lui comme des gamins, vous etes pires que ceux qui idolatrent ataturk (qui ont + raison de l’idolatrer que ceux qui idolatrent erdogan à mon avis), surtout les gens qui ne vivent pas en Turquie. meme les théologiens comme Sheik Imran Hossein le reconnaissent comme un traitre à l’islam (tout en critiquant aussi les turcs des grandes villes qui protestent d’ailleurs)

      en turquie on peut dire facilement que tous les partis (pas politique, terme général) sont corrompus, ou ont eu leur période d’abus de pouvoir. erdoğan est loin d’etre un sauveur ou autre. d’ailleurs si l’on juge une personne par ses actes il faudra le juger sur sa trahison des peuples musulmans notemment en Syria ou en Palestine (un peu comme Morsi d’ailleurs)..

      juste pour rappeler s’il faut juger Atatürk sur ses actes il faudra aussi inclure dans la liste des jugements qu’il s’est battu pour l’empire ottoman sur tous les fronts de l’empire, a refusé la domination impérialiste occidentale et s’est ensuite battu contre cet empire au péril de sa vie (comme tous ceux qui ont combattu) et a créé la république turque...après, la guerre c’est sale, donc avant de juger il faut surtout mettre en contexte..

      erdoğan était footballeur à mi-temps et cantinnier à la buvette à l’armée..

      son fils Ahmet a tué qqun en voiture et n’a pris aucune peine..

      sa fille a raté ses exams d’université et pourtant elle a poursuivit des etudes de haut niveau quand meme..

      son salaire est un des plus élevé au monde..

      c’est juste un pantin occidental qui fantasme sur recreer un nouvel empire ottoman et refonder ainsi le caliphat islamique sunnite hanefi..

      un pantin parmi d’autres bien sur..

      mais bon faut arreter les fantaisies, sincerement..

      salutations..


    • à personne

      Dès que les puissances occidentales ont vu que les bolchéviques soutenaient Ataturk, la plupart l’ont soutenu aussi pour ne pas rafler la mise sur le plan géopolitique alors bon...

      "Défendre l’empire ottoman" oui bon, en quoi est-ce glorieux ?

      L’empire ottoman était une forme d’impérialisme aussi cher personne.

      Quant à Israel, jamais personne n’avait créé une telle crise dans les relations gréco turques avant Erdogan.

      Je vous invite aussi à lire ce qu’a pu écrire Alexandre Adler sur les donmeh.

      Je me fiche un peut de tout cela maintenant, je ne partage pas l’obsession anti sioniste de certains mais ne dites pas tout et son contraire.


    • La visite de Mechaal et Haniyeh, tous deux vendus au Qatar, ne prouve strictement rien. Quant à la comparaison avec mai 68, elle est un peu ridicule. Les manifestants turcs réclament la fin de projets d’urbanisme grotesques, le respect de leurs traditions turques et laïques, moins de persécutions de la minorité alévie, et la fin de l’alignement atlantiste de la Turquie. A part une poignée de libertaire, ce ne sont pas des gens qui manifestent pour fumer des joints avoir le mariage homo, il ne faut pas tout confondre !


    • On est pas obligé de choisir entre Erdogan et les gauchistes. C’est comme si tu disait que tu preferais Sarkozy à melenchon ou Hollande pour la France (même si ce n’est pas le même clivage politique). Je ne connais pas la turquie, mais si ils n’ont que ce choix binaire, je les plaint ! Car ça reviendra au même au final. Erdogan ne soutient pas la Syrie et fais le jeu des politiques mondialistes americano-sionistes apparemment. Je n’ai aucune admiration pour ce type ni pour les gauchistes. Faudrait aussi voir ce que veux dire "socialiste" en Turquie pour juger.


    • à personne*

      quelques corrections à mon précédent message à votre attention ;

      il fallait lire "Dès que les puissances occidentales ont vu que les bolchéviques soutenaient Ataturk, la plupart l’ont soutenu aussi pour ne pas perdre la mise sur le plan géopolitique alors bon..." (et pas rafler la mise)

      "Quant à Israel, jamais personne n’avait créé une telle crise dans les relations israélo turques avant Erdogan." (et pas gréco turques bien sûr)

      désolé, la fatigue


  • je soutiens totalement erdogan ..
    erdogan est un grand homme et ceux qui veulent le destabiliser sont financé par les americanosionistes ....erdogane avance ,avance ....les chiens aboient
    lisez un peu les medias mainstream et vous verrez comment erdogan est diabolisé et comment l’iran est vu differemment depuis l’election du modéré ...
    erdogan gêne l’empire

     

  • Bonjour, Bonsoir,

    Dans ce rapport de force, il est bon de savoir qui est derrière ces actions. J’ai l’intime conviction que ce n’est pas fini, car comme le lézard, il ne suffit pas de couper sa queue, car elle repousse toujours.

    Dans tous les cas une choses est sûre, ce clivage a mis au jour les réelles sentiments de certains merdias. Et je note que E&R a été relativement neutre face à ces évènements (merci les gars). De plus, je tiens à préciser que le monde (le merdia) a été particulièrement réjouit dans ces évènements (printemps turc, mai 68, etc...), qui était surement du niveau de l’incantation (organe de propagande de la Franc maçonnerie ?).

    Pour finir, il y a cet article :
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/...

     

    • Ceux qui soutiennent Israel sont contre Erdogan car Erdogan est le premier à avoir remis en cause de façon aussi spectaculaire les relations turco-israéliennes avec le Mavi Marmara.

      Même s’il y a eu tentative de réconciliation ensuite.

      Le contentieux turco-syrien est déconnecté de la question d’israel. Il existe depuis les années 30

      C’est ce que certains ne veulent pas voir.

      Pour eux Erdogan est pro israélien car anti syrien ; cela n’a rien à voir

      Le clivage pro-politique israélienne/anti politique israélienne ne doit pas faire perdre de vue les logiques propres à chaque pays, sinon cela devient du fanatisme, des oeillères...


    • @ eg

      J’ai lu votre commentaire et je suis totalement d’accord avec vous.
      Dire que RTE est anti syrien est un non sens, pour cela il faut analyser les relations avant l’impasse : suppression des visas, ouverture sur le monde arabe via le doublage par les syriens des séries turcs, etc....

      Concernant le fanatisme, il faut savoir que dans l’islam la représentation du prophète est une hérésie et donc on peut comprendre que l’idolâtrie n’est pas ma ligne de conduite.
      Il faut savoir d’où vient RTE (le milieu social), et je me rappelle lorsqu’il était arrivé au pouvoir après une crise économique sans précédent. Je savais qu’il était bon mais pas autant que çà, j’attendais un coup d’état de l’armée, mais heureusement cela n’a pas eu lieu. Ensuite, je me suis dit qu’il n’arriverait pas en voir le bout avec la situation économique (fin du crédit FMI). Et surtout, je n’osais voir la situation des kurdes s’améliorer, pour l’instant plus d’attentat du pkk (ps : je ne suis pas kurde).

      Alors, je vous le dit RTE n’est pas un saint mais il est celui qui a définitivement marqué un tournant dans la situation du pays. Mais je vous fait une confidence, j’aimerais voir Ahmet davutoglu comme président de la Turquie (a savoir qu’il est moins souple que RTE).


    • rembourser la dette du FMI c’est bien mais la dette réelle extérieure a triplé cher ami !

      concernant la syrie, les Assad ont abrité le chef du PKK pendant des années et les ont armés, ils ne représentent aucunement le peuple, je ne sais pas où ils ne sont plus tombés d’accord avec les israéliens.

      Les USA soutiendront le régime iranien maintenant qu’ils ont compris qu’Erdogan ne serait plus leur pion, la différence entre sunnite et chiite c’est que durant l’histoire les chiites ont toujours fait la guerre aux sunnites contrairement aux sunnites qui refusent d’attaquer d’autres musulmans, donc il serait plus facile de convaincre les iraniens que les turcs pour commencer à s’entretuer ( cf sarah palin " laissons les arabes s’entretuer " ) !


    • Il faut se méfier des trolls comme "idéalist68" qui essaient d’importer leur choc des civilisations sunnites/chiites sur ce site. Au-delà de propos totalement mensongers (l’Iran chiite n’a attaqué personne depuis 50 ans, en revanche l’Irak sunnite lui a déclaré la guerre dans les années 1980...), cette ridicule concurrence pour savoir qui des sunnites ou des chiites est le plus anti-impérialiste est absurde.

      Une chose est sûre : chiite ou sunnite, Erdogan est l’allié numéro 1 des Etats-Unis, ne serait-ce que parce qu’il porte à merveille le mouvement mondialiste capitaliste.


    • aurelien362

      l’histoire ce n’est pas les 50 dernières années ! tu connais rien à l’islam et tu te permets de dire tel est ci tel est ça , qui est tu pour juger ou pour avoir la science absolu ? je ne défends ni Erdogan et j’ai rien d’un troll, je sius ce qu’il y a de plus original, j’ai mes propres idées. Ce que j’essaye d’expliquer avec les sunnites et chiites ( comme tu n’es pas au courant, sarah Palin a dit " qu’il fallait laisser les arabes s’entretuer" )...en vérité je sais même pas pourquoi je me justifie donc j’arrête, je répondais juste au précédent commentaire qui disait qu’Erdogan avait rembourser la dette du FMi.... sauf que la dette extérieur a triplé.


  • attention à ne pas de faire rentrer tout mouvement contestataire dans le même moule
    les révolutions colorées ; c’est à la mode, mais ce n’est pas la panacée universelle.
    quant à ceux qui soutiennent Erdogan contre Assad car le fond du problème est là : je me permets de douter quelque peu de votre résistance à l’empire.
    quand on a peu d’éléments, il vaut souvent mieux attendre avant de sortir une opinion tranchée (cela évite de devenir très vite con)
    et cela vaut encore plus pour les elections iraniennes


  • J’étais parti pour défendre Erdogan mais j’avoue que ça là :

    "restreindre le rôle des médias sociaux dans la propagation des appels à manifester contre le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan"

    Ca oui c’est quand même très autoritaire comme méthode.

    C’est chaud là quand même


  • Quand est-ce que les gens vont comprendre que la Turquie n’a jamais été,n’est jamais devenue ,et ne sera jamais un pays modèle pour les véritables résistants au système ? Quand est-ce que les gens vont comprendre qu’Erdogan suit tout simplement le chemin tracé par Atatürk ? Il y en a vraiment marre d’entendre des personnes qui s’essayent à nous imposer doctement une fausse analyse en contribuant à éterniser une opposition factice entre Kémalisme et Islamisme ! Soyez honnêtes,objectifs ;essayez de maitriser vos déterminations éthniques pour vous rapprocher de la vérité !

     

    • C’est historiquement faux : Atatürk prônait la neutralité et le pacifisme. Sous sa présidence (1923 - 1938), la Turquie n’a jamais agressé une seule nation. La Turquie d’Atatürk entretenait de bonnes relations avec la France et l’Angleterre, avec la Russie bolchevique, avec l’Allemagne nazie, avec l’Empire d’Iran ou du Japon, avec les Etats-Unis, etc. Sa doctrine était d’ailleurs "paix à l’intérieur, paix à l’extérieur". Rien à voir, donc, avec le jeu atlantiste et agressif de Erdogan.


    • à aurelien 362

      C’est faux, voir l’affaire du Sandjak d’Alexandrette, dans les années 30, un cas classique d’irrédentisme


    • Il n’est fait aucunement mention,dans mon commentaire, de la politique étrangère d’Atatürk:dans son attitude de collaboration avec les puissances occidentales ,je dis que ladite personne n’a rien à envier à Erdogan ,et aux autres dirigeants que la Turquie ait connus.De plus, le slogan "yurtta sulh cihanda sulh"résume assez bien le caractère foncièrement inconséquent,pleutre du personnage.
      Pour en finir avec la mythologie d’un Atatürk anti-impérialiste,il suffit de répondre à ces questions : comment un "anti-impérialiste" de son acabit pouvait-il se permettre de continuer à payer la dette ottomane(duyun u ummumiye),dette que la Turquie a payée jusqu’en 1954 ?!Comment un "combattant de l’empire" a pu sans mot dire accepter que le traité de Lausanne soit flou quant à l’établissement de la frontière turco-irakienne(juste pour information l’actuelle frontière entre la Turquie et l’Irak a été établie en 1926 après les négociations de la Turquie kémaliste avec l’Empire anglais sur la ville de Mosoul) ?! Comment se fait-il que,d’une part, le "socialiste"Kemal ait accepté la clause qui prévoyait que la Turquie n’aurait pas de droit de douane jusqu’en 1928,et de l’autre,qu’il ait vendu les réseaux ferroviaires à des entreprises belges et suédoises,proches de la city ?!Comment un anti-impérialiste "conséquent" peut-il se permettre d’ouvrir les frontières de son pays aux grands trusts ?!


    • L’affaire du Sandjak d’Alexandrette a été résolu par la négociation pacifique avec la France et par un referendum aux termes duquel la population a choisi le rattachement à la Turquie. On peut critiquer la méthode, on peut défendre les droit syriens, mais ce n’est pas une agression militaire.


    • Staline, tu oublies tout simplement le contexte : en 1923, la Turquie sort d’une guerre d’indépendance harassante, épuisante, elle est ruinée, politiquement divisée et presque isolée. Le gigantesque effort des soldats d’Atatürk a permis de négocier un nouveau traité plus favorable à la Turquie que le précédent. Négocier, cela implique forcément des renoncements. C’ets à dire payer une partie des dettes, accepter certaines frontières floues. Atatürk n’avait tout simplement pas les moyens de refuser ces exigences minimes ; s’il le faisait, il détruisait une occasion en or, la guerre reprenait, et la Turquie risquait une défaite lourde et bien plus de pertes.

      Par ailleurs, il n’y a pas eu de collaboration particulière entre Atatürk et l’Occident. Si tu entends, par collaboration, une coopération technique, l’échange des idées etc. évidemment que ça avait lieu. Mais la Turquie ne s’est jamais associée à l’impérialisme occidental sous Kemal - je te rappelle que c’est son successeur, Inönü, et surtout Menderes qui l’ont ancrée dans l’OTAN.


    • à Aurelien 362

      Je ne vais pas vous résumer toute l’histoire du Sandjak d’Alexandrette Mais j’invite ceux qui nous lisent à se reporter ici _ http://ifpo.hypotheses.org/4348

      Extraits : "Ce territoire abritait majoritairement en 1918 des populations ottomanes non turques, Arabes alaouites, sunnites et chrétiens, Kurdes, Arméniens et Tcherkesses."

      C’est une colonisation de peuplement organisée pat l’état turc avec la complicité de la France

      Un exemple de cette fourberie commise cintre les Arabes syriens : selon les accords franco-turcs : "Les fonctionnaires seront majoritairement turcs. Droit était ainsi partiellement reconnu aux revendications des nationalistes turcs du Sandjak, formant à peine 38% de la population."

      "Dès sa création, le Sandjak est ouvert, par la volonté de la puissance coloniale, à la turquisation et à l’immigration de populations turques. Le traité franco-turc du 20 octobre 1921, entre le gouvernement kémaliste et la France, fixe en outre la frontière syro-turque de manière très défavorable à la Syrie. Ce traité, dit « Franklin-Bouillon », inaugure véritablement le chapitre de la future « question du Sandjak ». Son article VII stipule : « Un régime administratif spécial sera institué pour la région d’Alexandrette. Les habitants de race turque de cette région jouiront de toutes les facilités pour le développement de leur culture. La langue turque y aura un caractère officiel » (Gilquin 2005, p. 172)"

      puis : "Des dizaines de milliers d’Arabes et surtout d’Arméniens du Sandjak sont contraints à l’exil, comme l’avaient été, avant eux, ceux de Cilicie et d’Anatolie du Sud après 1921."

      par ailleurs autre extrait d’un autre texte http://www.lesclesdumoyenorient.com/Sandjak-d-Alexandrette.html :
      "
      A la suite de l’accord du 23 juin, les Français doivent quitter le sandjak d’Alexandrette pour le 23 juillet. Quant à la population, elle dispose de six mois pour choisir la nationalité libanaise ou syrienne, et de dix-huit mois pour quitter le nouveau territoire turc. Le 23 juillet, les troupes turques entrent dans le Sandjak, dans les villes d’Antioche et d’Alexandrette.
      Cette amputation territoriale de la Syrie n’est pas reconnue par le gouvernement de Damas.’

      l’armée turque est entrée avant que les populations puissent se prononcer

      vous appelez cela comment ?


  • "milieux d’extrême-gauche en lien avec les manifestations antigouvernementales", et...financés par qui, ces "milieux d’extrême gauche" ? Par les même que chez nous ?

    Il semblerait que l’Empire, fidèle à ses habitude, après avoir utilisé ce fidèle Erdogan, veuille maintenant s’en débarrasser !

    Un Chaos en Turquie serait plus à l’avantage de l’Empire, dans sa conquête du moyen-orient...

    La gamelle dans laquelle Erdogan à mangé était piégée...