Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Érythréens en Suisse : le postulat délirant d’une militante pro-asile

Une pétition a été lancée à Lausanne, ce vendredi [13 octobre 2017], pour faciliter l’obtention de l’asile pour les ressortissants érythréens en Suisse. Elle a également été signée par plusieurs personnalités politiques, dont la conseillère nationale genevoise Lisa Mazzone.

 

La co-directrice de l’ONG Information Forum for Eritrea, Veronica Almedom, fait partie de ce collectif qui s’alarme du fait que près de 15% des demandes d’asile des ressortissants de ce pays soient déboutés. Cette activiste, cooptée en 2016 pour faire partie de la Commission fédérale pour les questions de migrations, s’est livrée dans un reportage de la chaîne valdo-fribourgeoise La Télé :

« Cet environnement là est juste impossible. Non pas que pour un Érythréen mais pour un Suisse, pour un Allemand, pour toute personne, pour tout humain, qui a besoin, après manger et après boire, qui a un besoin fondamental qui est celui de se sentir en sécurité. Donc ce sentiment de sécurité est vraiment euh…a presque disparu en Érythrée parce qu’il n’y a justement aucun moyen de recourir à la justice. Et c’est ça qui… qui… finalement ne donne aucune option à... un individu en Érythrée. »

Ces propos sont pour le moins édifiants. Cela revient à dire que personne ne peut vivre en Érythrée, qu’il faudrait vider entièrement le pays de ses forces vives et accorder l’asile à ses 6 millions d’habitants. Lorsqu’elle prononce une telle phrase, en bafouillant et en laissant de côté la syntaxe, elle ne se rend visiblement pas compte de l’absurdité de ses propos.

Il est vrai qu’entre 2010 et 2015 la quasi-totalité des ressortissants érythréens obtenaient l’asile en Suisse. Cependant, les soupçons d’abus à l’aide sociale de la part de cette communauté et même de tourisme dans le pays qui est censé les avoir persécutés, sont de plus en plus mal perçus par une partie de la population. Les autorités ont probablement été obligées de réagir à la marge en exigeant du Secrétariat d’État aux migrations qu’il examine de manière un peu plus rigoureuse les demandes d’asile provenant de ce pays. L’accusation de laxisme a fini par porter ses fruits et c’est ce qui dérange visiblement ce collectif.

Force est de constater que les médias occidentaux donnent très rarement la parole à des gens proches du gouvernement érythréen qui dénoncent un exil qui, selon eux, n’a pas lieu d’être. Les médias institutionnels préfèrent donner largement la parole à des gens comme Almedom, même s’ils tiennent des propos qui défient le bon sens. Il y a parfois quelques exceptions. Dans un reportage de France 24, le propriétaire italo-érythréen d’un grand hôtel s’agaçait face à ses jeunes compatriotes qui fuient le pays en masse (26e minute) :

« Je n’aime pas ces gens. Pourquoi partent-ils ? Ici, tout le monde a à manger, matin et soir. Avant, les clandestins partaient par bateau d’ici, ils allaient en Libye et à Lampedusa. Ce sont des malades. »

Le reportage de France 24 sur l’Érythrée, pays peu connu, mais qui intéresse visiblement beaucoup Israël, enfin, son territoire :

Pour comprendre ces grands mouvements de populations
et les intérêts oligarchiques qui les provoquent,
lire chez Kontre Kulture

 

L’Érythrée doit se vider partout, sauf en Israël, voir sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cette miss Veronica sans perruque serait bien un Marcel fille-garçon .Les Suisses ont vraiment besoin de filles-garçons Erythréens dans les rues,ça animera leurs longues nuits d’hiver.


  • Reportage ridicule, 30 euros mensuels, c’est moins en RCI ou au Burkina, avec le terrorisme en prime et le jeûne forcé en plus, c’est ramadan tous les mois là-bas.
    Mais ce sont des valets de l’empire, si un nouveau Sankara revient, il subira le même sort, un peu comme si le FN arrivait au pouvoir ici d’ailleurs.
    Le reste pourrait être risible, se plaindre de n’avoir qu’un seul parti (pour lesquels seuls des malades vont encore voter) ou une télé (que seuls des invalides regardent encore) : ici on en a plein mais TOUS PAREILS !
    "connu pour sa faible criminalité, car ils craignent l’état" : c’est vrai que l’insécurité, (que dis-je, l’impunité de toute crapule déjà celle des dirigeants) à la frenchiaise est enviée partout !
    Les témoignages floutés n’ont aucune valeur, désolé, et en plus ils n’ont pas peur de s’exprimer ! La totale avec le rapport d’Amnesty, une agence du maussade !
    Comme partout en Afrique, ils ont trop d’enfants voilà tout. Seule cette obsession indépendantiste et cette facilité de départ des migrants (alors que le pays est pauvre) sont suspectes.


  • Incroyable ce reportage... il faudrait que nous travailleurs suisses ou européens, on se tue au travail pour les prendre en charge parce qu’ils n’ont pas de liberté chez eux, et qu’ils ont un service national ou pas de travail ? 15 à 20% de mon salaire part aux impôts chaque mois sans compter les innombrables taxes et impôts indirects, je vis avec le minimum en travaillant en moy. 45h par mois, en Suisse... "Le pays (l’Erythrée) est connu pour sa faible criminalité", on ne peut pas en dire autant chez nous où les prisons débordent. Idem, la santé et l’éducation sont gratuites là-bas... "Démocratie, démocratie", le refrain annonciateur des grandes destructions... en Irak, Libye, etc...

     

  • l’avenir des érythréens se situe en erythrée et pas ailleurs .
    L’avenir de l’Erythrée sera ce que le feront tous les erytrhéens à condition que le monde impérialiste laisse ce pays tranquille et soit interdit de le piller .
    Cette pauvre fille doit aimer les guerres impérialistes , le pillage par les multinationales des pays impérialistes , le vol des économies de ces pauvres hommes par des "’passeurs" protégés par on ne sait qui , les voyages sur des mers démontées sur des embarcations pourries , les camps de la misère et enfin la concurrence déloyale que ces migrants enfin arrivés à bon port imposent involontairement aux pauvres européens.
    Cette personne a tout faux et devrait s’en rendre compte plutôt que d’apporter son imbécile soutien à l’immigration massive .


  • Je confirme que l’Erythrée est non seulement un pays très convenable, mais agréable à vivre, avec une population amicale et accueillante. Etant arrivé dans le pays par la mer et n’ayant obtenu un visa que pour sept jours, conquis que j’étais par le pays j’ai désiré faire étendre mon visa. Pour ce faire je me suis rendu aux bureaux de l’immigration ou l’on m’a répondu texto : "Si vous etes toujours dans le pays une minute après l’expiration de votre visa (7 jours donc) je vous enprisonne".

     

    • Un pays souverain quoi ! Par contre nous ? C’est à qui perd gagne ! T’es migrant immigré clandos ? Pas de soucis :) des aides, des logements, du boulot ... Ah non pas de boulot...Tant pis l’état de paye à rien foutre. Et dans 1 an des papiers et un passeport européen. Elle est pas belle la vie. Je crois que je vais demander mon visa pour aller vivre en Erythrée.


  • Ils sont tellement persecutes qu’ils y retournent pour les vacances.http://lesobservateurs.ch/2017/02/0...


  • Mdr. Ce même jour j’ai recu un email pro d’une certaine ewa recherchant un ’vehicule’ pour faire travailler de jeune érythréens en insertion à lausanne. Je lui ai proposé de les aider à s’insérer chez eux mais plus globalement je pense que tout cela est plié.
    Hier une femme demandait à une rom avec une jambe, rue de la pompe (sic), si elle voulait du shampoing. A un tel niveau de bêtise, de lâcheté et de connerie, les miséreux du monde entier aurait tort de se priver.


  • Ah, le petit confort oisif du monde occidental, ce cher poison. Pour une fois, le nivellement par le bas serait peut être une bonne chose. « Tout raser et reprendre à zéro, c’est ce que je ferai avec la Bretagne si j’étais roi » (pour les connaisseurs). Une petite guerre en Europe devrait faire ré-émigrer rapidement les « étrangers » et l’on verrait qui est vraiment patriote chez ceux qui se revendiquent « de souche ».

    Un internaute a fait remarquer un jour que le terme « ONG » n’était pas un statut juridique à part entière (je n’ai pas été vérifié) mais qu’il s’agissait juste d’association qui se revendiquaient comme non gouvernementale, elles n’auraient donc pas plus de « noblesse » que le club de pétanque du coin (mes respects aux boulistes, moi je préfère le palet)


  • Il y a surement un pays accueillant plus proche de l’Erythrée, où la culture est proche de ces gens là...Seulement, ce sont tous des réfugiés économiques qui viennent profiter et imposer leurs cultures en Europe. On a quand même le droit d’accueillir qui on veut, de défendre notre civilisation. Chacun fait ce qu’il veut chez lui, et les donneurs de leçons n’ont qu’à aller aider les Africains chez eux à bonifier leurs pays, ils seront sans doute accueillis les bras ouverts...

     

  • S’ils veulent faire fort la Suisse - au lieu de péter les burnes à tout le monde « occidental » à propos de trois réfugiés - , c’est qu’ils abandonnent, séance tenante, toutes les constitutions d’entreprises qui exploitent l’Afrique dans le paradis fiscal qui est le leur et qu’il refilent celles déjà existantes, à leurs propriétaires terriens : les africains.
    Pour le coup (coût), pas sûr que les tocantes suisses suffisent à maintenir un PIB par habitant qui ne tienne la route : parce que tu as bien compris que pour le chocolat « suisse », de fait, c’est plus que torréfié ; cramé ! Certes, il y a bien deux ou trois trotteuses dans les bordels pour ce qui sert de délices aux touristes frontaliers, mais bon...
    C’est fou ces mecs, premiers suceurs au demeurant, qui veulent toujours te faire avaler la pastille.


  • C’est vrais que ne pas disposer de sa liberté à jouir de la vie c’est pas top. Le service obligatoire et gratuit c’est une forme très directe de salariat. Mais quand ont à des problèmes chez soit il faut les régler, tout ces jeunes devraient plutôt se réunir et trouver une voie de protestation pour imposer à leur système une petite "évolution".


  • Quant à moi je suis pro-asile psychiatrique pour ce genre de dingo !


  • Je pense que la conseillère nationale genevoise Lisa Mazzone. n’aime pas beaucoup les Suisses malgré le poste qui lui a été confié et surtout ne les respecte pas .Je ne vois pas ce que vont foutre les ressortissants érythréens en Suisse et apporter à ce pays, sachant que leur culture est aux antipodes de la culture Suisse .Pourquoi ne pas faire venir un indien d’Amazonie en Suisse pour faire du shoping avec sa lance et complètement nu ?Peut-être que la conseillère est en manque d’exotisme en Suisse .Dans ce cas-là, elle aurait dû refuser son poste et revenir à ses sources .

     

    • Ne pas confondre geneve et la suisse. Geneve est une commune de gauche type barcelone, libérale libertaire. Les vrais genevois ont quittés les lieux depuis longtemps. Ne restent que les fonctionnaires internationaux (qui se plaignent de la criminalité), les banques et les migrants avec les tournées des racailles de la rêgion lyonnaise. Geneve pue dans tous les sens du terme et ne mérite guère mieux.


    • @Joffe
      Oui. Mais Lausanne et Zurich puent tout autant que Genève, à force de m’y rendre pour le travail, j’ai pu tester les relations abjectes qui se sont tissées dans ce pays.


  • le besoin fondamental de se sentir en sécurité, ben dans la société actuelle on ne se sent plus tellement en sécurité, avec toutes les bavures policières, les normes administratives qui s’insèrent dans votre vie, la précarité de l’emploi, la sécurité ça manque dur !


  • comment ces gens ont ils fait pour venir ? à pied ? traverser le désert ?

    qui leur a donné à mangé et à boire pendant le voyage ?

    bref, qui organise tout ce cirque ?

     

    • Bon ,si vous voulez vraiment savoir comment j’ai traversé le désert où la mer méditerranéen et qui sont les organisateurs ?.Alors il faut aller en Afrique faire votre espionnage,c’est ça qui me confuse de vous les européens, pourquoi vous ne croyez pas à ces gens qui vous ont raconté leurs situations et qui étaient victimes de dictateurs et torturés par les passeurs ???,d’ailleurs vous le savez très bien,je suis vraiment désolé !!!


Commentaires suivants