Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nigel Farage : "À quoi sert l’Union européenne en réalité ?"

Nigel Farage, membre fondateur du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP) et député européen qui a mené la bataille du Brexit, se trouvait à Prague, le 21 septembre 2017, pour soutenir Petr Mach, président du Parti des citoyens libres et candidat aux législatives tchèques du 20 octobre prochain. Lapravda.ch était présente à la conférence de presse animée par les deux hommes et a profité de l’occasion pour poser une question au tribun britannique.

 

 

Voici la traduction en français de cet échange :

Alimuddin Usmani  : Le Commissaire européen pour la migration, Mr. Dimitris Avramopoulos, a demandé aux gouvernements de l’UE de réinstaller des migrants, directement depuis la Libye et d’autres pays africains. Avez-vous un commentaire à faire à ce propos ?

Nigel Farage : Très certainement. Il est intéressant que vous utilisiez le mot « migrants ». Il y a deux ans, on nous disait que c’étaient tous des réfugiés, des pauvres gens qui mourraient de faim et craignaient pour leur vie en raison de leur religion, leur appartenance raciale ou de quelque chose de ce genre. La vérité c’est qu’au moins 70% d’entre-eux n’auraient jamais dû recevoir le statut de réfugié. Je dirais qu’un pays comme le vôtre, la République tchèque, est sommé de payer les énormes erreurs historiques de Mme Merkel. Je ne vois pas pourquoi vous devriez le faire. Après tout, si la République tchèque, ou tout autre pays, ne peut pas décider elle-même de sa politique migratoire, elle n’est pas une nation souveraine. Dans bien des cas, notamment avec la Hongrie, la Pologne, la République tchèque ou la Slovaquie, des pays résistent par rapport à cette question. Et ils ont absolument raison de le faire.

Bien entendu, ils vont vous menacer, vous intimider, et vous imposer des sanctions. Je ne peux pas parler à la place de votre gouvernement mais je suis à peu près certain que le gouvernement hongrois ne va pas s’incliner face à ces intimidations. Une fois encore, toutes ces questions et tous ces problèmes soulèvent des questions fondamentales : À quoi sert l’Union européenne en réalité ? Qui représente-t-elle ? Est-elle vraiment là pour représenter les intérêts des États membres et de ses citoyens ou bien est-elle plutôt là pour se représenter elle-même ? Est-elle là pour assurer de bons salaires à ses fonctionnaires ? Limiter leurs impôts à 16% ? Leur permettre d’aller à d’excellentes réceptions ? Leur assurer de fabuleuses retraites ? D’avoir un très bon niveau de vie ? Je commence à croire que ce sont ces choses qui ont pris le dessus.

Voici un bon exemple pour illustrer ceci : nous avons voté en faveur du Brexit mais aucun d’entre-nous n’est protectionniste ou étroit d’esprit. C’est même le contraire. Nous voyons le Brexit comme une opportunité pour s’ouvrir à d’autres parties du monde. Il nous paraît évident que pour un pays comme le vôtre, qui est intégré dans un des marchés les plus importants du monde, qui nous vend plus de produits que nous ne lui en vendons, il est dans l’intérêt des entreprises et des travailleurs tchèques de trouver un bon arrangement. Pourtant, Messieurs Juncker, Barnier et Verhofstadt, ne veulent pas d’un simple accord commercial, ou du moins font de leur mieux pour y mettre un terme. Les questions fondamentales sont donc : à quoi sert l’Union européenne ? Qu’est-ce que Bruxelles est en train de faire ? Est-ce que l’UE représente vos intérêts de manière accrue ? La réponse est non.

 

Suite à cette conférence de presse, Nigel Farage s’est également adressé à plusieurs centaines de personnes lors d’une discussion publique. Tout en dénonçant la politique d’immigration de Bruxelles, Nigel Farage a également tendu la main aux musulmans et a mis en garde contre le risque de guerre civile. Voici un extrait :

« J’étais préoccupé par l’islamisme, l’extrémisme et le terrorisme, comme tout le monde peut l’être. Mais j’ai dit à Juncker et à d’autres au Parlement européen, en 2015, que notre prétendue compassion ne doit pas affecter notre manière de vivre. Je pense qu’il y a des nouveaux partis en Europe qui condamnent des religions dans leur totalité. De manière implicite, ils condamnent également tous ceux qui suivent ces religions. Nous avons commis l’erreur d’une intégration insuffisante. 20 000 personnes sont liées d’une manière ou d’une autre au terrorisme dans notre pays. C’est un problème sérieux et je ne souhaite pas le sous-estimer. Cependant, la plupart des musulmans qui vivent en Grande-Bretagne vivent de manière normale avec leurs voisins, leurs enfants vont à l’école. Si ces personnes devaient être entraînées dans une guerre contre leur religion, nous serions alors perdants. Nous avons besoin d’avoir à nos côtés les musulmans modérés pour qu’ils condamnent les extrémistes. Nous devons agir de manière résolue et ferme, c’est essentiel. Mais pour que nous puissions gagner les grandes batailles, nous devons également être sages et intelligents. »

Sur les grandes migrations oligarchiques
lire chez Kontre Kulture

 

Nigel Farage, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La réponse de Mr Farage ,c’est autre chose que MLP devant haziza ,c’est plus fin et surtout plus intelligent que les "juifs qui vivent la peur au ventre face à l’islamisme" mais bon ,si en France on en est la ,faut pas chercher plus loin .


  • Autre chose qu’un petit con du fin fond des Pouilles qui ne mérite même pas qu’on cite son nom et qui appelle en permanence à la guerre civile contre les musulmans, qu’ils soient patriotes ou non....

     

  • Chapeau à ce monsieur dont je n’aime pas son air éternellement enthousiaste, je dois reconnaître qu’il reconnait son erreur envers les musulmans, chose rare pour être soulignée. Hélas, le FN unique espoir de voir un jour la France souveraine est tenu par une bande de pieds noirs haineux revanchards nostalgique d’une Algérie, dont le peuple français se foutait royalement, avant et après l’indépendance.

     

    • Mais dont ils étaient bien contents de bénéficier ( les français) quand aux pieds-noirs ils ont été les victimes de la décolonisation soutenue par la gauche et ils sont surement moins haineux vis à vis des algériens que bon nombre de français qui méprisent tous les gens qui ont contribué à la modernisation de notre pays la France.


    • @missa.
      tout comme bon nombre d’algeriens ,ne en France qui détestent les français parce qu on leur a appris que les français sont racicstes,donc les algériens le sont devenus aussi des racistes mais eux bien sûr c’est normale, après tout nous ne sommes que des sales français qui avons colonisés un pays avec une violence incroyable ,sans y avoir apporté quoi que ce soit,si ce n’est la souffrance ,la pauvreté ,la famine et j’en passe...continuez sur cette voie mais du coup vous n’avez rien à faire sur ce site.ici on est la pour se réconcilier...


  • Je n’ai pas encore visionné l’intervention de Farage mais je suppose que l’objectif de l’UE est d’affaiblir économiquement et politiquement chaque entité nationale européenne afin d’aider à la réalisation de deux objectifs :

    - Faciliter l’intégration de l’Europe au futur bloc euro-atlantique censé former une entité civilisationnelle unifiée qui incluera l’Europe, les USA et le Canada. Dans ce schéma chaque nations européennes n’ont plus vocation d’être des états souverains mais des "states" comme le Texas ou la Virginie.

    - Faire de l’Europe un nouveau marché pour écouler les productions américaines notamment celles de l’agro-alimentaire. Ceci explique pourquoi tout est fait pour détruire l’agriculture conventionnelle familiale en Europe, notamment en France, sous de séduisants prétexte de protection de l’environnement et du bien-être animal. L’objectif est de détruire dans un premier temps les capacités de production de l’Europe afin qu’elle dépende des importations nord-américaines. Dans un second temps la législation concernant l’usage des hormones et autres produits chimiques devra être changée afin de s’aligner au modèle américain, c’est à dire qu’il faudra assouplir les normes actuelles pour autoriser toutes les saloperies chimiques autorisées aux USA. Cet alignement permettra de développer une agriculture ultra "rationalisée" (ferme des 10000 vaches, poulaillers aux 100 mille poulets...") de type nord-américain qui supplantera l’agriculture familiale conventionnelle. Il subsistera quelques productions de niche (appellations d’origine contrôlée...) vendues à des prix exorbitants aux bobos et à l’exportation.
    Bien sur que l’agriculture conventionnelle doit être réformée mais cela doit être fait non pas en poussant à la faillite les agriculteurs pour les remplacer par des industriels mais progressivement en leur apportant les aides techniques nécessaires pour mener à bien cette transition vers une agriculture plus holistique et respectueuse des écosystèmes.