Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Haine et inversion accusatoire (suite)

Le lecteur s’en souvient, nous venons tout juste d’en parler : lundi dernier (19 novembre 2018) Carole Sterlé du Parisien (dir. Pierre Louette, propr. Bernard Arnault) adoptait une tournure propre à faire croire à ses lecteurs qu’Alain Soral aurait appelé au génocide des juifs : « Entre le peuple juif et le reste de l’humanité, le combat ne peut être que "génocidaire et total" ». En vérité, il s’agissait de la paraphrase par Hervé Ryssen du propos tenu par Itzhak Attia qui écrivait en avril 2003 dans Israël Magazine « nous sommes bien engagés dans un combat intime entre Israël et les Nations qui ne peut être que génocidaire et total ».

 

Jeudi dernier, soit près de 72 heures après, nous opposions donc notre démenti, faisions valoir un droit de réponse et portions même plainte pour diffamation et provocation à la violence. Nous avons appris depuis qu’il était déjà trop tard. En effet, c’est dès mercredi, soit 48 heures après la fake news de Carole Sterlé, que le mensonge était déjà relayé et amplifié par l’AFP et sur le site The Times of Israël. En tête d’un article anonyme on peut lire désormais de manière plus explicite : « "Entre le peuple juif et le reste de l’humanité le combat ne peut être que génocidaire et total," écrivait Soral. » [1]

On me dira peut-être que j’interprète mal le propos de Carole Sterlé ? Qu’elle a écrit « on peut lire » etc., ce qui ne signifie pas que le propos est attribué à Alain Soral. Et on me dira peut-être aussi que l’anonyme du Times of Israël a écrit « écrivait Soral », ce qui ne fait pas de lui l’auteur du propos, vu qu’il écrit ce qu’un autre a dit... Mais plus sûrement un autre de mes contradicteurs ira plus loin : certes, Soral n’est pas l’auteur matériel du propos, mais il en est l’auteur intellectuel, car il n’a cité Itzhak Attia que pour pouvoir exprimer le fond de sa pensée par la voix d’un juif.

Faut-il alors s’enfoncer plus avant dans une défense d’Alain Soral ? Jurer ses grands dieux que non, pas du tout, etc. On le voit, la fake news est à plusieurs niveaux. Le but du menteur est de placer sa victime en position de coupable.

Quelle est la prochaine étape ? Sans doute deux lignes de plus sur la page Wikipédia d’Alain Soral, étant donné que l’on retrouve systématiquement des pages de Wikipédia comme pièces à charge dans les dossiers de la LICRA et consorts. Le propos sera donc claironné à l’audience et tout cela vaudra preuve devant le juge français et devant l’opinion.

Et puis ? La violence. Richard Malka (à moins qu’il ne s’agisse de Stéphane Lilti), à l’audience du 15 novembre 2018, avait demandé « que la peur change de camp ». Comme s’il y avait des « camps », et comme si la peur était dans « le camp » adverse d’Égalité & Réconciliation. Mais Alain Soral serait peut-être censé avoir peur de la violence comme d’un risque non encore réalisé ? Comme si Alain Soral n’avait pas déjà subi une bonne dizaine d’agressions. Comme si Dieudonné n’avait pas été agressé alors qu’il était accompagné de ses enfants. Comme si le 16 septembre 1989 Robert Faurisson n’avait pas déjà été laissé pour mort, agonisant, le crâne défoncé, baignant dans son sang, ce qui devait lui valoir des douleurs infernales jusqu’à ses derniers jours.

Maître Damien Viguier
Ferney-Voltaire, lundi 26 novembre 2018

 

Face aux persécutions du Système, votre participation est essentielle !

Notes

[1] L’article du Times of Israël comporte en outre trois autres fake news : 1°Alain Soral n’a pas encore été condamné, le 15 novembre dernier ne se tenait à Bobigny que l’audience des plaidoiries ; 2°Alain Soral n’était pas seulement poursuivi pour injures raciales mais aussi pour provocation à la haine raciale ; 3° Alain Soral n’était pas absent mais représenté.

En lien, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R et Alain Soral :

Sur la soumission au pouvoir sioniste,
chez Kontre Kulture :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2089035
    Le 27 novembre à 13:33 par Fela kuti
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    Typique du système sournois dans lequel nous vivons, ils créent le piège et ils te poussent dedans, pile je gagne, face tu perds, ces gens entourés de gens comme eux, sont en réalité bien seul.

     

    Répondre à ce message

  • #2089042
    Le 27 novembre à 13:38 par Gibis
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    Une fois de plus, une parfaite analyse de Maître Damien Viguier …..
    A suivre !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2089049
    Le 27 novembre à 13:46 par Antinomas
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    Pour le moins, Alain Soral doit faire condamner Le Parisien si celui-ci ne fait pas paraître son droit de réponse et il doit faire savoir qu’il poursuivra tous ceux qui reprendront ce fake. Il doit leur réclamer des dommages et intérêts colossaux, même s’il n’a aucune chance de les obtenir, de façon à faire quelque publicité à ses plaintes. Bon courage et tout mon soutien.

     

    Répondre à ce message

  • #2089061
    Le 27 novembre à 14:00 par Titus
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    C’est la Justice de la République. On est chez Kafka.

     

    Répondre à ce message

    • #2089089
      Le 27 novembre à 14:24 par Drago
      Haine et inversion accusatoire (suite)

      Tout d’abord pour commencer : Israël ?
      On va dire le Sionistan ou plus notablement "La Palestine occupée".
      Israël doit être rayé du vocabulaire, car le nommer c’est le reconnaitre.

       
    • #2089266
      Le 27 novembre à 19:45 par Le Malicieux
      Haine et inversion accusatoire (suite)

      @ Drago

      Excellente suggestion : Sionistan ce sera !

       
    • #2089430
      Le 28 novembre à 04:43 par Marko
      Haine et inversion accusatoire (suite)

      Palestine, comme avant 1948. Sionistan, c’est aussi les reconnaître.

       
    • #2089507
      Le 28 novembre à 09:51 par rectificateur
      Haine et inversion accusatoire (suite)

      Israël doit être rayé du vocabulaire, car le nommer c’est le reconnaitre.



      En réalité il doit être "déconstruit", pour reprendre un vocabulaire de pseudo-philosophe à succès. Car dans "État d’Israël", il y a une double arnaque :

      - parler d’État pour une entité sans territoire défini, chose incompatible avec la définition même d’un État,

      - parler d’Israël, terme bien présent dans la Bible depuis longtemps mais qui désigne évidemment tout autre chose.

      Se réapproprier le langage pour contrer ceux qui l’ont violé est la condition première de la liberté.

       
  • #2089137
    Le 27 novembre à 15:53 par Le Malicieux
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    "Tellement menteur qu’on peut même pas croire le contraire de ce qu’ils disent"...

    Ca fait parti de la mécanique de peur israélienne, bien démontrée dans le documentaire "defamation".

     

    Répondre à ce message

  • #2089374
    Le 27 novembre à 23:29 par Sedetiam
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    N’en croyons rien : ces types emploient de telles méthodes car ce sont eux qui ont peur. Peur que la « Bête » ne les abandonne et que, livrés à eux-mêmes, ils doivent en découdre avec toutes les Nations. Parce qu’ils savent que tout ce sur quoi repose leur mythologie n’est que pipeau et qu’il ne sera point de Dieu pour venir éclairer le bordel final et leur refiler le flambeau : voilà ce qui leur fout les trouilles ; et c’est en cela, pour l’avoir, qu’ils traquent...
    Rappelons-nous bien cette maxime de Caligula (pourtant assassiné) : « Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent ! » Le type, pour se faire craindre, se foutait bien qu’on puisse le haïr : or, nos gonzes, en appellent sans cesse à la haine supposée contre eux ; c’est bien l’expression du sentiment qu’on ne les craint pas. Mieux que de le savoir, ils le ressentent. D’où les renvois à la haine permanente, sempiternelle, telle une litanie.

     

    Répondre à ce message

  • #2089506
    Le 28 novembre à 09:51 par Oleodedieu
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    Heureusement que la justice est impartiale dans ce pays !! Jupiter va rendre toutes les audiences publiques et autorisé de filmer ou enregistrer les plaidoiries... je sais Noël approche ...
    Vive la Ripoux Biblique !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2090241
    Le 29 novembre à 11:29 par pensonzi
    Haine et inversion accusatoire (suite)

    Maintenant qu’ils ont fait accepter la censure du site démocratieparticipative, tout est prêt pour que le prochain soit ER.
    Ils ont déjà évoqué Soral à ce propos.

    Ils ajoutent une bonne dose de diffamation comme celle-là, non jugée mais par eux rendue tellement évidente et voilà le tour est joué. Ils savent parfaitement manipuler la réalité.

    Vk c’est gentil. Mais il est temps que ER se prépare à passer sur le dark.

     

    Répondre à ce message