Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il était une fois #10 – Erik Satie

Note de la rédaction

Une émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 9 janvier 2019.

Il était une fois est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Cette petite émission musicale vous conte une histoire à sa manière. Matériel requis : enceintes haute fidélité, lumière tamisée, fauteuil club et verre de whisky. Bonne écoute !

 

Pour ce dixième épisode, nous partons à la redécouverte du compositeur et pianiste français Erik Satie.

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2120767
    le 10/01/2019 par david ghetto
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    gymnopedie n°1 la on touche l’éternité tellement c’est beau.
    comme mozart de simples humains touché par la grâce divine .....

     

  • #2120882
    le 10/01/2019 par lemecnormal
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Joué trop rapidement,tout le charme mélancolique et triste s’évapore,joué trop fortissimo,toute la délicatesse et sa subtilité disparaissent..dommage.
    Qu’en penserait St. Blet ?

     

    • #2121029
      le 10/01/2019 par steph
      Il était une fois #10 – Erik Satie

      bonsoir,

      a mon sens le meilleur interprete de Satie c’est Reinbert de Leeuw :

      https://www.youtube.com/watch?v=nLQ...

      a ecouter sans aucune modération !


    • #2121213
      le 10/01/2019 par lemecnormal
      Il était une fois #10 – Erik Satie

      à Stef :
      Avis partagé,je n’ai pas osé le nommer.Mais c’est en pensant à son jeu que me venait ce commentaire.
      Commandé votre cd sur KK,mais pas encore arrivé...
      Je vous avais entendu jouer en trouvant que c’était très bien.
      Bonne suite à vous. !


  • #2121099
    le 10/01/2019 par Titus
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Érik Satie, la beauté simple et mélancolique à la française. Magnifique !

     

    • #2121266
      le 11/01/2019 par pis ibneee
      Il était une fois #10 – Erik Satie

      Bonjour Titus,
      C’est toujours un plaisir de vous lire.

      Vos propos sont toujours si raffinés et si délicats. Tout comme la musique de Satie d’ailleurs.

      Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, Satie est un vrai rebelle. Bien plus rebelle qu’un Berio, qu’un Cage ou qu’un Stockhausen. Si vous voyez ce que je veux dire...

      REBELLE au niveau de sa musique et REBELLE au niveau sociétal.

      Il faut voir plus loin que l’apparente simplicité de la musique de Satie qui semble très facile d’accès.

      L’ironie du personnage n’est pas perceptible de prime abord. Et ce n’est pas monsieur Blet qui me contredira.


    • #2121275
      le 11/01/2019 par Para için götünü veriyor
      Il était une fois #10 – Erik Satie

      @Titus
      Je crois que nous avons les mêmes goûts cher Ami Dissident.

      Meilleurs vœux autour de la musique d’Erik Satie.

      A ce sujet, je vous conseille vivement les disques de Stéphane BLET, excellent interprète d’Erik SATIE : deux esprits rebelles, provocateurs, se refusant d’entrer dans le moule que la société voulait leur imposer.

      DES ESPRITS LIBRES COMME IL N’EN EXISTE PLUS !


  • #2121117
    le 10/01/2019 par lilirose
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Eric Satie.. Il y a quelque chose d’infiniment doux dans sa musique.. intemporelle.


  • #2121288
    le 11/01/2019 par Meilleurtype
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Ils vous manquent plus qu’une filmotheque avec tous les classiques et films interressants, et vous serez les rois de la transmission de la culturel...

    Je suis tombé sur l’émission sur Roy Ayers ça m’a surpris, ce mec était un géant...

    Continuez comme ça dans la diversité reflechie, belle et unique...
    Nonstop watchin


  • #2121398
    le 11/01/2019 par Gibis
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Cette série d’émissions "il était une fois" est absolument magnifique et d’un haut niveau culturel !
    Merci à E&R pour ces très bons moments !!!


  • #2121453
    le 11/01/2019 par staus Quo..Vadis ?
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Outre que par chez moi, à Toulouse, Erik Satie c’est un nom d’immeuble de quartier où ils ont tous des noms de musiciens, Glück D’Indy, Varèse..(moi j’ai grandi un peu plus loin chez les écrivains, à Camus "Ce qui est possible mérite d’avoir sa chance..." pas loin de Duhamel Maurois et des peintres Goya Le Titien Tintoret... présentement je suis à Pergaud "La guerre des moutons euh des boutons"), j’ai découvert Satie il y a quelques années, lorsque j’ai entendu un duo, une jeune Allemande au violon et un vieil argentin interpréter Gnossienne 1...je suis tombé sous le "charme" de la musique de cet Homme au regard profond et doux, celui qu’il a sur la video youtube illustrant le morceau "Je te veux"..un regard et un look de psychiatre...mais qui guérit.
    Bonne journée.


  • #2121508
    le 11/01/2019 par Albert Montanardi
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    Pourquoi déguster Satie avec un verre de whisky,ce breuvage étranger tant prisé des snobs et des bobos mondialisés qui vous laisse dans la bouche un arrière goût de vomi quand on a chez nous d’excellents cognacs,armagnacs et autres "brandies" ?Dans la littérature anglaise du XVIIIème siècle et en particulier chez l’Ecossais Smollet on parle de "cognac"et jamais de whisky.Le général de Gaulle l’avait d’ailleurs fait disparaître de la cave et des tables de l’Elysée et répondait à ceux qui s’en étonnaient :"Pourquoi acheter l’ersatz à l’étranger quand on a l’original chez nous ?" Ceci dit j’aime beaucoup la musique d’Erik Satie dont je me plaît à penser qu’en bon Normand il préférait le Calva au whisky.


  • #2122043
    le 12/01/2019 par Alibekov
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    J’ignorai que Satie avait côtoyé Debussy. À mon sens les plus élégants compositeurs impressionnistes français.

    Quelqu’un serait-il en mesure de me donner les références du morceau d’ouverture, ainsi que son année de composition ? On y décelle clairement les altérations qui sont exploitées dans le jazz.
    Le petit nègre composé par Claude Debussy en 1909, sonne quant à lui comme un ragtime syncopé pour le coup.

    Il y aurait-il de l’adn français dans le jazz ? A moins que ce ne soit le contraire. L’avis éclairé de Stéphane B. serait salutaire.


  • #2128434
    le 20/01/2019 par Les potins
    Il était une fois #10 – Erik Satie

    sports et divertissements, les nocturnes, les sarabandes, les danses de travers : la quintessence de son art (à mon avis). Les gymnopédies, c’est un peu rasoir (à mon avis). Il a su parfaitement capter l’air du Paris de son époque et le transcrire en musique. Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire.