Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il était une fois #9 – François de Roubaix

#9 – François de Roubaix

Note de la rédaction

Une émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 18 novembre 2018.

Il était une fois est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Cette petite émission musicale vous conte une histoire à sa manière. Matériel requis : enceintes haute fidélité, lumière tamisée, fauteuil club et verre de whisky. Bonne écoute !

 

Pour ce neuvième épisode, nous partons à la redécouverte du compositeur de musiques de films François de Roubaix.

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Prolonger l’émission avec Kontre Kulture Musique :

 

Soutenir ERFM

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2089700
    Le 28 novembre à 15:12 par Monsieur H
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Très bonne émission, de Roubaix demeure encore aujourd’hui l’un des plus grands musiciens de la pop française !

     

    Répondre à ce message

  • #2089732
    Le 28 novembre à 16:01 par Titus
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Le Vieux fusil, Les Aventuriers, Le Rapace, que de chefs d’œuvres inséparables de leurs musiques extraordinaires composées par François de Roubaix !
    Inoubliable.

     

    Répondre à ce message

  • #2089786
    Le 28 novembre à 17:45 par joezaza
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Très bonne musique, mais malheureusement trop rarement sur les ondes ! sans oublier : les grandes gueules,adieu l’ami,dernier domicile connu,la scoumoune.....ect

     

    Répondre à ce message

  • #2089794
    Le 28 novembre à 17:58 par Adalbert - Prince Electeur de Saxe
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    "Dernier domicile connu", sublime musique de ce film avec Lino Ventura.
    Ballade crépusculaire dans un Paris aujourd’hui disparu.

     

    Répondre à ce message

    • #2090205
      Le 29 novembre à 10:24 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Il était une fois #9 – François de Roubaix

      "Ballade crépusculaire dans un Paris aujourd’hui disparu."

      Dans le film (1970), il y a les deux : le Nord-Est parisien, oui, mais l’enquête les mène dans le 13ème, avec ses nouveaux immeubles d’habitation, dotés aujourd’hui d’un rab de grilles et de digicodes.
      Ce qui est frappant, c’est cette transition quasi temporelle de quartier à quartier.

      Quant aux salles de cinoche porno où Marlène Jobert joue l’appât, en reste-t-il ?

       
    • #2091546
      Le 1er décembre à 15:49 par Ali
      Il était une fois #9 – François de Roubaix

      Au 104 avenue d’Italie, il y avait le "Galaxie" un cinéma de cul qui proposait deux films de boules pour le prix d’un et un peu plus haut à droite, au 141 de la rue de Tolbiac il y avait le cinema "le barbizon" qui offrait pour 10 francs deux films de kung-fu, karaté. J’ai grandi dans le quartier de la Buttes aux cailles (dans le film, c’est l’endroit ou les trois ignobles poursuivent et tentent de casser la gueule à Lino Ventura) et quand je revois le chef-d’oeuvre "dernier domicile connue" avec sa musique cousue sur mesure, je vous dit pas les bouffées de souvenirs qui rejaillissent. Une époque revolue depuis, il y avait la solidarité, le bon voisinage, la bonne éducation, la bonne ambiance, bref le bon vivre.
      Une anecdote.
      Quand j’etais môme, dans les années fin 70/80, je croisait souvent Annie Girardot, dans les environs de la place d’Italie, av de Choisy, une fois en croisant son regard, m’interpella en souriant "encore toi, mais je te vois partout dit donc".
      Inoubliable...

       
  • #2089852
    Le 28 novembre à 19:36 par kantor
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Encore merci ! Par votre choix vous montrez votre éclectisme de connaisseurs...

     

    Répondre à ce message

  • #2089885
    Le 28 novembre à 20:22 par isabellefrance70
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Merci pour la musique de fin, sublime !

     

    Répondre à ce message

  • #2089909
    Le 28 novembre à 20:53 par un ingé son
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Pour les connaisseurs, De Roubaix est aussi le pionnier du home-studio moderne.

    Très bonne émission, merci.

     

    Répondre à ce message

  • #2090513
    Le 29 novembre à 18:20 par Julien
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Très beau. J’avais beaucoup aimé les émissions sur Morricone et Barry également.
    Merci pour la sobriété et la simplicité du format : ça met vraiment en valeur les musiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2091257
    Le 30 novembre à 21:28 par hahaha
    Il était une fois #9 – François de Roubaix

    Hahaha, merci pour cette émission en hommage à ce génie, compositeur français au moins l’égal d’Ennio Morricone (et tant d’autres, d’un autre temps...). Pour ce qui concerne le septième Art, la partition musicale est aussi importante que la mise en scène ou le jeu des acteurs ! Lorsque le mélange prend, l’association des trois reste gravée dans votre mémoire. J’étais persuadé que vous alliez lui consacrer une émission un jour ou l’autre...

     

    Répondre à ce message

    • #2091385
      Le 1er décembre à 09:59 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Il était une fois #9 – François de Roubaix

      "la partition musicale est aussi importante que la mise en scène ou le jeu des acteurs !"

      Ouais, pas forcément : Du rififi chez les hommes, film français réalisé par Jules Dassin, sorti en 1955, pour la scène de casse qui dure environ une demie heure, pas de musique, pas de dialogue !

      Le compositeur français Georges Auric avait fourni une musique pour la scène entière, et au montage, ils se sont rendus compte que c’était bien plus fort sans !

       
    • #2091715
      Le 1er décembre à 21:44 par hahaha
      Il était une fois #9 – François de Roubaix

      Hahaha, c’est tout à fait juste camarade. Tout est une histoire de dosage, les silences sont tout aussi importants