Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

Il était une fois est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Cette petite émission musicale vous conte une histoire à sa manière. Matériel requis : enceintes haute fidélité, lumière tamisée, fauteuil club et verre de whisky. Bonne écoute !

 

Pour ce vingt-deuxième épisode, nous partons à la redécouverte de l’acteur français Jean-Paul Belmondo.

 

Les morceaux diffusés :

00:53 Claude Bolling - « Mexican Paradise » (Le Magnifique) - 1973
04:24 Armando Trovajoli - « La ciociara » (La ciociara) - 1960
06:39 Martial Solal - « Générique » (Prêtre) - 1961
08:48 Georges Delerue - « Suite » (Classe tous risques) - 1960
14:45 Michel Magne - « China Jazz Hot » (Un singe en hiver) - 1962
17:39 Paul Misraki - « Jazz rapide » (Le Doulos) - 1962
21:18 Georges Delerue - « Les Appalaches » (L’aîné des Ferchaux) - 1963
26:13 Claude Bolling - « Paris musette » (Le Magnifique) - 1973
28:11 Claude Bolling - « Borsalino » (Borsalino) - 1970
30:57 François de Roubaix - « La scoumoune » (La Scoumoune) - 1972
33:41 Ennio Morricone - « Paura sulla città » (Peur sur la ville) - 1975
38:04 Ennio Morricone - « Minaccia telefonata N.2 » (Peur sur la ville) - 1975
41:34 Ennio Morricone - « Le Marginal » (Le Marginal) - 1983
45:40 Ennio Morricone - « Générique » (Le Professionnel) - 1981
48:35 François de Roubaix - « Quand les amours se meurent » (La Scoumoune) - 1972
51:40 Ennio Morricone - « Chi mai » (Le Professionnel) - 1981

 

Écouter l’émission :

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2540915
    Le 6 septembre à 11:52 par Le prince
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    J’ai beaucoup de mal avec Belmondo. Acteur certes sympathique mais tout de même à des années-lumière de Pierre Brasseur, Depardieu ou Bruno Crémer...

     

    Répondre à ce message

    • #2541039
      Le 6 septembre à 15:20 par Anno
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      Belmondo c’est une classe, une attitude. C’est un acteur unique, ce qui lui correspond le mieux ce sont les films titrés :
      Le guignolo
      Le professionnel
      Le marginal
      Le magnifique

      Ces traits de caractères significatifs ont traversés le monde, jusqu’au Japon pour devenir l’acteur favori du dessinateur qui le pris en modèle (physique et caractère) pour faire le manga Cobra.

       
    • #2541120
      Le 6 septembre à 17:42 par Henri
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      Quand on voit son successeur, Jean Dujardin anti Gilets jaunes, les plaisirs d’esthetes passent au second plan.
      Le gars faisait lui-même ses cascades, et incarnait, une certaine idée de la France.

       
    • #2541157
      Le 6 septembre à 18:31 par Antoine
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      @le prince. Par sa seule gentillesse et sa bonne humeur Mr Belmondo les dépasse tous. Je crois que dans le cœur des français Jean Paul est numéro 1 parce qu’il a l’humilité des grands.

       
    • #2541174
      Le 6 septembre à 18:56 par brunrouge
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      Le prince.
      Je suis d’avis d’oublier la plus part de ses films quant il a pris sa carrière en mains et qu’il est devenu la caricature de lui même. Mais tout en faisant un cinéma très divertissant.
      Alors je propose à Le Prince de garder Borsalino et de s’arrêter après (+ ou -). Et revoir, re-revoir 1000 mile dollars au soleil, Week-end à Zuydcoote, Un singe en hiver.
      Se laisser porter sur le Yang-Tsé-Kiang sur une air de flamenco. Tu comprends Plouc...

       
    • #2541249
      Le 6 septembre à 20:45 par Medusaraft
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      C’ est ton opinion...
      Jean Paul Belmondo était un monstre de bonne humeur qui raffolait des comédies et des films d’ action dont il réalisait les cascades sans se faire remplacer. Il a mené sa barque en se marrant et surtout en faisant rire un public qui raffolait de ses frasques sur grand écran. C’ était aussi un grand acteur de théâtre. Bébel aimait donner de lui-même pour donner du plaisir.
      Tout était un jeu pour lui et mine de rien il a influencé toute une génération de gros-bras qui sont venus après, tant français (Giraudeau, Lanvin...) qu’ américains (Stalone, Bruce Willis, De Niro...).

       
    • #2541263
      Le 6 septembre à 21:03 par Lion
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      @brunrouge
      Les trois film que vous citez sont des étoiles du cinoche français...selon moi..et les acteurs de ces films également..Belmondo,Géret,Blier,Marielle,Ventura,Gabin,Mondi...le simple fait de les évoquer me fait monter la larme a l’œil...faisons les connaitre a nos petits ! Ceci est un VRAI devoir de mémoire..Mille mercis a ces gens et aucun oubli !!

       
    • #2541382
      Le 7 septembre à 00:30 par goy pride
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      Tu es très pointilleux ! Ce n’était certainement pas le meilleur comédien de sa génération mais c’était malgré tout un comédien et un homme charismatique. Par contre si tu parlais de Delon j’aurais été d’accord. Delon n’était pas un comédien mais acteur qui était juste lui même avec pour ainsi dire aucun jeu d’acteur : pas d’émotion, toujours la même gueule d’une scène à l’autre, film après film...il jouait juste en raison de son physique attractif et bien adapté à certains rôles. En fait Delon était probablement le plus mauvais de sa génération !
      Enfin bref, même les pires acteurs des années 50, 60, 70...restent malgré tout largement supérieur aux couilles molles sans substance que nous avons aujourd’hui. Je pense que la grande différence c’est les acteurs d’avant les années 90 étaient les héritiers d’une grande nation, d’une culture, civilisation...et cela se ressentait dans leur manière d’être, d’occuper l’espace et de se mouvoir, de parler, dans leurs expressions faciales, leurs postures, regard...or de nos jours les acteurs sont des gens qui ont grandi et ont été biberonnés dans l’anti-France, dans l’esprit de soumission et du mépris de ses origines...se sont des carapaces vides, des baudruches sans substance...si on rajoute à cela des scénarios bidons, des dialogues avec une langue française appauvrie sans âme, sans racines populaires authentiques ou alors quand on veut faire peuple c’est avec les intonations et le vocabulaire du lumpenprolétariat des cités...

       
    • #2541446
      Le 7 septembre à 09:00 par Eric
      Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

      « J’ai beaucoup de mal avec Belmondo. »
      Il faut savoir que non seulement ça ne signifie rien en soi, ensuite que comparaison n’est pas raison, et qu’enfin vous n’êtes de toute façon pas obligé de forcer @petit « prince » (alias « king », alias etc.), ceci dit au cas où l’envie vous en prendrait réellement.

       
  • #2541029
    Le 6 septembre à 15:01 par Michka
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    Bébel. À l’aise accroché à un hélico, autant que dans une bouffonerie.
    Toujours crédible, crevant l’écran même aux côtés de géants.
    L’humilité des trés grands. Entré dans la légende de son vivant, le public ne s’est pas trompé. Merci de cet hommage musical.

     

    Répondre à ce message

  • #2541052
    Le 6 septembre à 15:33 par Julius
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    Belmondo ce n est pas du Tom Cruise, les bastons semblent tres reelles.
    C est marrant

     

    Répondre à ce message

  • #2541148
    Le 6 septembre à 18:24 par Antoine
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    Oh purée ! en voyant votre entête j’ai cru que vous alliez annoncer le décès de Belmondo, oh le soulagement de constater que c’est tout autre... Merci mon Dieu ! Jean Paul on t’aime longue vie à toi. Acteur avec un grand A, films inoubliables : Léon Morin Prêtre, un singe en hiver, la sirène du Mississipi, le magnifique, etc.... Moi quand j’ai pas le moral un bon Bebel et ça repart ! Et au delà de l’acteur Jean Paul est un homme foncièrement gentil et humble.

     

    Répondre à ce message

  • #2541197
    Le 6 septembre à 19:30 par Mireille
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    Quand j’étais gosse le nombre de fois où on était heureux en famille pendant le repas de dire ´ chouette ce soir y’a un bon film avec Bébel’.... Ah c’était le bon temps !

     

    Répondre à ce message

  • #2541857
    Le 7 septembre à 22:25 par VIVACHAVEZ
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    Le commissaire Jordan rentre chez lui avec une amie rencontrée dans la soirée.Le cadavre d’un de ses indics se trouve dans un fauteuil. Le contrôleur général sonne chez lui suite à un appel anonyme.
    - Le contrôleur général : Où est-il ? Alors, c’est vous, c’est elle ? Qu’est-ce qu’on dit ? Parce qu’enfin, il va bien falloir dire quelque chose.
    - Jordan : Et pourquoi pas la vérité ?
    - Le contrôleur général : Ah non, je vous en prie !!!!
    Jordan : Je plaisantais.
    Le contrôleur général : Et le ministre, je croyais que c’était votre ami.
    Jordan : j’le connais depuis 20 ans, mais lui, depuis 5 minutes, il me connait plus du tout, je vous le garantis.

    Bebel dans "le marginal". Des dialogues comme ça, on n’est pas près d’en retrouver....

     

    Répondre à ce message

  • #2542029
    Le 8 septembre à 09:28 par fred2lens
    Il était une fois #22 – Jean-Paul Belmondo

    la sirene du mississipi pour moi

     

    Répondre à ce message