Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il était une fois #4 – Ennio Morricone

Note de la rédaction

À l’occasion de la mort du grand compositeur italien, nous rediffusons l’émission consacrée à ce génie. Une émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 20 mars 2018.

Il était une fois est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Cette petite émission musicale vous conte une histoire à sa manière. Matériel requis : enceintes haute fidélité, lumière tamisée, fauteuil club et verre de whisky. Bonne écoute !

 

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast, rendez-vous sur ERFM !

 

Sergio & Ennio :

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1929470
    Le 26 mars 2018 à 00:23 par hahaha
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Hahaha, excellente émission consacrée à un génie ! Entre les westerns, les films politiques italiens et français, les policiers, le giallo, etc... Pas grand chose à jeter dans sa filmographie. En espérant une émission future sur son équivalent français (au style tout aussi reconnaissable entre tous) : François de Roubaix.

     

    Répondre à ce message

  • #2497758
    Le 6 juillet à 10:00 par serpolet
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Raoult l’a déclaré officiellement : on n’a jamais trouvé de vaccins contre les virus de type "corona" . Donc il est à prévoir que tous les "vaccins" que le big pharma sioniste va essayer de nous fourguer un prix exorbitant seront, au mieux : inopérants, au pire : dangereux .

     

    Répondre à ce message

  • #2497762
    Le 6 juillet à 10:11 par Lion
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Un autre film méconnu il me semble...mais magnifique. MISSION. Avec de Niro liam nisson et Jérémie irons. Bo de ennio moriconne splendide !! A voir

     

    Répondre à ce message

  • #2497774
    Le 6 juillet à 10:52 par Dominique
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Triste nouvelle.

     

    Répondre à ce message

  • #2497861
    Le 6 juillet à 13:43 par Monsieur H
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Le meilleur compositeur de musique de films avec notre François de Roubaix national !

     

    Répondre à ce message

  • #2497928
    Le 6 juillet à 15:23 par Prosper Youplaboum
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Pour moi le plus grand compositeur du XXe siècle : à la fois expérimentateur audacieux et et créateur de mélodies sublimes. Il aura assuré le "dialogue" des films de Sergio Leone, puis quelques Belmondo et autres Clans des Siciliens entre deux commandes pour le cinéma érotique et prés de 250 westerns italiens (le Mercenaire, la Mort était au rendez-vous, Navajo Joe... et tous les Corbucci) ou westerns pas italiens (Sierra torride), Mission, The Thing, Cinema Paradisio ou Frantic pour ses années 80 et surtout De Palma (Outrages et Untouchables ses meilleures). 1900 et Novecento sont à remettre en avant, Abolition (la version concert a une meilleure orchestration), la classe ouvrière ira au paradis et le très expérimental "Una pura formalità". Il faisait des clins d’oeil à Mozart ou Wagner (car il était habilité à les tutoyer) et pouvait même faire pleurer un harmonica et chanter un Coyote. Sans lui Tarantino manquerai d’un ton amusant car le bougre est allé piocher dans les restes 70’s pour se caler ces soundtracks à l’ironie mordante pour ses films. Là où il est j’espère qu’il planifie les thèmes musicaux pour le projet jamais réalisé de son compère Leone, "Leningrad"...habitué enfant à la messe le dimanche avec ses chants, il disait : "Le chant grégorien est une tradition vitale et importante de l’Eglise, et gâcher cela avec des mélanges de paroles religieuses et profanes d’enfants, de chants occidentaux est extrêmement grave, extrêmement grave".
    Addio Maestro certo che sei il migliore !

     

    Répondre à ce message

  • #2498120
    Le 6 juillet à 19:43 par Fac73R
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Une nouvelle qui ne me surprend guère, mais qui m’attriste bien.

    Il y a des trucs plus sous estimés comme le très italien Laringomania de Où es-tu allé en vacances ? (Dove vai in vacanza).

    Mon thème préféré :
    Ninna Nanna in Blu (Le chat à neuf queues, thème superbe qui tranche complètement avec le reste de la B.O. taillé pour le très bon thriller de Dario Argento).

    Si Morricone pouvait parfois utiliser le mode atonal pour certaines atmosphères, les compositeurs de musique savante du XXème siècle auront été incapables de produire autant de mélodies qui resteront comme des classiques populaires de la musique contemporaine.

    Grazie mille Maestro !

     

    Répondre à ce message

  • #2498243
    Le 6 juillet à 21:53 par Un ploemeurois
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Enfant, il m’était interdit de rester regarder la télévision le soir, sauf le mardi soir. Et il y avait les Leone-Morricone.

    Et c’est dans ces films, et donc par cette musique, que j’ai objectivé le beau, le courage et l’honneur, l’amour et la fidélité, être sarcastique sans être cynique.

    Le musique de Morricone est belle, expressive, populaire.

    Merci M Morricone.

     

    Répondre à ce message

  • #2498320
    Le 6 juillet à 23:30 par béotien
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Ennio Morricone a imprégné en moi un rapport "son/image/émotion/mental" aussi impressionant que vangelis (blade runner).

    ces génies de la musique ont touché et reliés des univers visuelles et sonores avec une telle unniversalitée que le revisionnage de ces oeuvres est inépuisable qualitativement.

    Ennio ressource toi bien, et reviens nous vite pour revitaliser ce monde .

     

    Répondre à ce message

  • #2498366
    Le 7 juillet à 00:52 par joezaza
    Il était une fois #4 – Ennio Morricone

    Les plus belles musiques de films, en particulier celles réalisées pour son ami Sergio Leone. Morricone a eu une carrière de plus d’un demi-siècle, la popularité de ses musiques depuis les années 1960 en a fait une des personnalités les plus importantes et influentes du cinéma mondial.Toutes ces compositions étaient des histoires ou il n’y avait pas besoin de mots....enfin le meilleur...Adios Amigo...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents