Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jacques Sapir sur BFM TV

12 novembre 2012

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #259726
    le 12/11/2012 par picadello
    Jacques Sapir sur BFM TV

    Ah bon ?! La Grèce a des problèmes ? Mais alors ils ont qu’à se réunir encore un petit coup pour la sauver encore définitivement. En faisant revenir Sarko, ça peut marcher.
    Ca va peut-être se terminer en n’importe quoi cette Hue E. Et kouchner aura eu raison finalement de prédire "qu’avec l’Europe, on rira davantage".


  • #259745
    le 12/11/2012 par pat75
    Jacques Sapir sur BFM TV

    je pense que dans le gouvernement a marine il pourrait faire un bon ministre non ? allez bon courage a vous tous et que vive la france

     

    • #260594
      le 13/11/2012 par Christophe B.
      Jacques Sapir sur BFM TV

      Dans un gouvernement de Marine peut être, dans un gouvernement nationaliste non.


  • #260117
    le 13/11/2012 par lumpenproletariat
    Jacques Sapir sur BFM TV

    Je vous recommande l’excellente conférence d’Asselineau sur l’Euro.
    Comme le dit Pat75 bon courage à tous car on y arrive maintenant.


  • #260145
    le 13/11/2012 par Seber
    Jacques Sapir sur BFM TV

    C’est à 100% le même discours qu’O. Delamarche mais l’animateur est un peu plus gentil.

     

    • #261299
      le 14/11/2012 par Stop
      Jacques Sapir sur BFM TV

      Pas vraiment, O. Delamarche donne (à raison à mon avis) comme faux les chiffre de la reprise aux USA, de la bonne santé de la croissance en Chine etc


  • #260456
    le 13/11/2012 par liz
    Jacques Sapir sur BFM TV

    l’oligarchie de l’europe s’accroche s’agrippe désespérément à l’euro d’ou ce fait qu’elle fait ce qu’elle avait interdit de faire avec la bce, pour eviter le début de l’éclatement de la zone euro avec la Grèce....l’Allemagne quant à elle qu’elle jeu joue t’elle ?? La France on a compris est la "pute" de l’oliarchie usa etc...

     

    • #260641
      le 13/11/2012 par Preuß
      Jacques Sapir sur BFM TV

      L’allemagne est bien plus la "pute" de l’oligarchie que la france...

      Si tu n’a pas compris ça tu n’as rien compris à l’histoire de l’UE.
      Ceux qui nous on mis dans la merde avec leur europe fédérale c’est les élites allemandes qui conspirent depuis 2004 avec les Yankee. (Traité de la coopération germano-américaine pour l’Europe.)
      L’euro est basé sur le deutschmark, l’espace de schengen est une idée et une création allemande, le traité de Lisbonne ; le plus horriblement dictatorial de tous, est aussi une création purement allemande.

      Alors, l’Allemagne résistant ? Certainement pas, c’est plutôt les bourreaux du reste des peuples européens comme ils l’ont été de si nombreuses fois depuis la création du Saint empire.


    • #261018
      le 14/11/2012 par Tremah
      Jacques Sapir sur BFM TV

      L’Allemagne renoue avec ses prétentions hégémoniques et impériales sur l’Europe, comme cela a été périodiquement le cas à travers l’histoire. C’est la seule raison pour laquelle elle ne sort pas de l’euro et qu’elle ne le fera jamais... parce que l’euro, c’est le mark. La question de la monnaie a été le seul point "sine qua non" lors des négociations des traités avec Mitterrand... qui a fini par céder sur le terrain économique pour accomplir le grand rêve européen obsédant de nos chères élites françaises. Les Allemands, eux, ont abordé la construction européenne de manière beaucoup plus prudente et pragmatique, sans effusion, et en se concentrant sur les aspects économiques afin de favoriser leur formidable outil industriel, tandis que la diplomatie française gérait la communication, la politique étrangère (villepinades) et la branlette institutionnelle. Avec le recul on voit à quel point on se l’est fait mettre.
      Merkel est aujourd’hui de fait la dirigeante de l’Europe... ceux qui parlent de "couple" franco-allemand n’ont rien compris à mon avis. Cela s’est très bien ressenti d’ailleurs dans la vidéo où Farrage l’interpelle et où il résume les enjeux européens à un dialogue entre l’Angleterre (qui incarne le "marché libre" et la finance) et l’Allemagne (qui incarne l’industrie et le pouvoir bruxellois) ce qui correspond par ailleurs à la conception traditionnelle de la diplomatie anglaise depuis le XIXème siècle. La France, elle, apparaît totalement hors jeu, ridiculisée d’un côté par les dirigeants anglais et traitée de l’autre comme un "pays du club med" par les Allemands, croulant sous la dette et incapable de se "réformer".
      L’irritation et la condescendance que les dirigeants allemands affichent de plus en plus ostensiblement à l’égard de leurs homologues français est d’ailleurs très révélatrice.

      En schématisant le deal qui a été passé avec les Américains et les Anglais est le suivant : "on vous laisse le monde, l’organisation des affaires internationales, etc., mais vous nous laissez l’Europe". C’est déjà ce que Bismark avait demandé aux Anglais...