Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jean Bricmont : "L’élection de Macron est un Blitzkrieg médiatique"

Interrogé par RT France, l’essayiste belge Jean Bricmont réagit à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron.

 

 

Jean Bricmont, sur E&R :

Pour comprendre la manipulation Macron,
chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le freluquet a gagné grâce à l’argent des milliardaires sionistes (à commencer par Drahi) dont il est devenu l’obligé . Combien de milliards ont-ils misé sur ce trou duc ? Et surtout combien de dizaines de milliards cette nullité s’est-elle engagée à leur faire gagner ?


  • #1722482
    le 08/05/2017 par black vlams (mais pas trop).
    Jean Bricmont : "L’élection de Macron est un Blitzkrieg médiatique"

    " soixante et dix pourcent "
    Son hésitation est la preuve qu’il a fait un gros effort pour le public français.


  • Bricmont se trompe.
    C’est surtout un Blitzkrieg des forces au service de la république.
    Que les médias embrayent derrière, bêtement et surtout par intérêt, c’est autre chose.
    Mais le cerveau est supra national.

    - Hamon utilisé pour ajuster Mélenchon en fonction du risque Le Pen, en gros, plus Marine était haute plus Hamon se faisait dépouiller par Mélenchon afin de s’assurer que Macron termine bien premier avant le second tour.
    - Valls candidat de la primaire sans aucune chance de victoire, juste pour calmer l’aile droite du PS qui aurait exigée la présence de Macron pour les primaires, ce qui compromettait la suite.
    - Le bourrage d’urne pour Fillon et lors des primaires, une fois Sarko éliminé, les dossiers étaient déjà prêts.
    - La différence de traitement médiatique (canard enchainé) et judiciaire (parquet) entre les affaires Fillon et celles du FN, il fallait s’assurer que Marine soit bien au second tour, mais avec un score un peu décevant.

    Donc à minima, Mélenchon, Hamon, Valls et Macron étaient dans le plan du couple Hollande/Jouyet, eux-mêmes déroulant l’ingénierie sociale et le marketing politique imaginés par des réseaux supra nationaux et transpartisans.

    Macron/Le Pen au deuxième tour, Hollande en rêvait, les marchés également et bien ils ont réussi.

    Chapeau bas aux Attali, Minc, Terra Nova, BHL et cie, même avec un attentat sur les champs à trois jours du scrutin et venant sanctionner une série mortifère, ils déroulent leur plan maçonnique avec une belle marge de manœuvre, dans le genre stress test passé haut la main, c’est édifiant !

    La suite ? Un joyeux bordel pour les législatives, avec des frustrés qui vont aller à la gamelle Macron, ce qui permettra à ce dernier d’avoir quand même une majorité ou au pire, une cohabitation voulue et anticipée avec un premier ministre de droite qui va organiser les législatives afin de modeler un parlement susceptible d’assurer l’alternance et en cas de défaillance du quinquennat de Macron.

    La pérennité de l’entre soi républicain est désormais une urgence du coté de l’establishment.

     

  • << Emmanuel Macron prêt à quitter le plateau en pleine émission "s’il sert de punching-ball à Marine Le Pen". C’est ce qu’a affirmé mardi un tweet de BFMTV. >>
    L’élection a été empochée à ce moment là.
    Alors que MLP pouvait / devait de présenter comme présidentiable à des millions de téléspectateurs, elle a foncé front baissé dans le panneau.
    Lectrice de Soral depuis longtemps, accro à la revue de presse d’ER, je n’ai vraiment écouté et découvert MLP que pendant cette campagne : elle maîtrisait ses sujets, faisait preuve d’humour. Des millions de téléspectateurs n’en sauront rien et n’auront eu lors de cette rencontre que la confirmation des plus détestables caricatures qu’on fait d’elle.
    Bravo aux conseillers de Macron.
    Mais sont-ils si intelligents quand nous sommes si ...

     

    • Bien vu. Je n’y avais pas pensé mais oui... c’était un piège. Et si ce n’en était pas un, il ne reste plus à Macron que d’accréditer l’idée que c’en était un. Histoire de se la jouer Mitterrand le florentin.


    • Piège ou pas, Macron possède un gros sentiment de supériorité dans ce type de duel, c’est un acteur-né qui veut séduire et convaincre.
      C’est un narcissique, je suis même persuadé qu’il attendait ce débat avec une certaine délectation, persuadé qu’il allait l’emporter grâce à son aisance rhétorique et sa gestuelle face au robot Marine.

      Des deux, c’est lui qui a pris le plus de plaisir et c’est pour cela qu’il a gagné.

      Au bout d’un moment, il faut se rendre à l’évidence, Macron était nettement au dessus de Marine, intox en amont ou pas.

      On va peut être en prendre pour 10 ans.



    • L’élection a été empochée à ce moment là.
      Alors que MLP pouvait / devait de présenter comme présidentiable à des millions de téléspectateurs, elle a foncé front baissé dans le panneau.



      Preuves ?
      Ce n’était pas du tout un piège, le macron-bot s’est fait dessus, d’ailleurs sa femme la pédophile a dû changer ses couches et l’accompagner jusque sur le plateau et elle l’attendait dans les coulisses. C’est même elle qui lui soufflait son texte par l’oreillette.
      Le macron-bot portait des lentilles, il avait un micro truqué, il était dopé à la methadone et il avait une oreillette. Malgré ça, Marine l’a mis minable, elle a été brillante tandis qu’il a été abject, et elle a fait tout le boulot que les journalistes auraient dû faire depuis des mois et des mois en présentant au monde la face cachée du macron-bot. C’était son but et elle y est parvenue avec brio.

      T’as foncé tête baissée dans le panneau des médias qui ont répété inlassablement et bêtement ce que tu racontes dans ton commentaire afin de faire croire au peuple avec un culot ahurissant qu’une élection se joue sur un débat et que Marine La Zen n’avait pas été à la hauteur, ce qui est faux. D’ailleurs, le débat a été très peu suivi, les gens préfèrent faire l’économie de ce temps et écouter ensuite les racontards des médias, c’est là tout le problème. Donc il faut rétablir la vérité et ne surtout pas entrer dans leur jeu.


  • En tant que non français, l’idée que les français vont se faire sodomiser par macron pendant 5 ans me faire rigoler. Alors que jadis ils racontaient des histoires sur les belges, maintenant, on va pouvoir en raconter des tonnes sur les français. les français pouvaient choisir parmi 11 candidats + tous ceux qui se sont présentés aux primaires et ils ont choisi le pire de tous. maintenant, ils vont voir ce que c’est que de jouer avec le feu.

     

    • Il est faux de dire que les français l’ont choisi.
      Les suspicions de fraudes et tricheries du 1er tour sont telles, qu’à mon humble avis, le Macron n’aurait jamais dû être au second tour. Plus c’est gros, plus ça passe : en tête, c’était plus que douteux. Improbable même.
      Et vu les chiffres du second tour, il apparaît clairement qu’il n’a pas fédéré pour un sou, on peut même soupçonner que les chiffres aient été gonflés, ils ne sont plus à une irrégularité près.
      Et vu la proximité de nos pays, je vois vraiment pas de quoi jubiler...


    • @lebelge
      Je suis suisse et je ne rigole pas du désastre français. D’abord parce que par principe on ne rit pas du malheur des autres. Deuxièmement parce que cette élection montre la puissance des forces oligarchiques qui agissent dans tous nos pays. Troisièmement par intérêt bien compris. En effet, quand ça va très mal chez les voisins, on n’est pas à l’abri d’éventuels dommages collatéraux. Certains se sont moqués (à tort, à mon avis) de l’armée suisse lorsqu’elle a fait, il y a quelques années, des exercices dont le scénario était de graves troubles sociaux en France.


  • Effectivement, il faut un Trump français. Avec une pincée de Rodrigo. :-)

    Mais c’est clair que c’était pas MLP...


  • Introduire les rubans politiques de couleur dans le chapeau de magicien , tournicoter , tournicota avec la baguette , et hop !.. sortie du lapin mauve et du lapin bleu.
    Progressistes et conservateurs de demain.


  • Bon sens et lucidité de Jean Bricmont.
    Une des dernières vidéos de Michel Onfray, présentant un de ses textes, mérite aussi une oreille.
    Bon, on le fait ou pas ce CNR ?


  • La populace qui a élu ce Pantin,sont la preuve de l’inculture en France. Et alors les Merdias ont influencés les brebis !
    vous croyez que la classe moyenne,pauvre intelligente a votée cette marionnette de la Finance ? Ce Pinocchio a gagné parce qu’il y a une classe sociale à l’abri et une autre qui se croit à l’abri .Ce sont les braves ignares et futur esclaves.