Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Johan Livernette : « La déchristianisation de la France depuis 1789 »

3 février 2013

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La France a perdu la foi le jour où elle a perdu la tête .

     

  • Enfin un ami de Egalité & Réconciliation qui a compris et qui dit, à la suite de Locke et de René Girard, des écoles de guerre moderne et des plus grands experts en communication politique ou commerciale, qu’il n’y a rien dans notre langage et nos moeurs qui n’ait été, d’abord, dans nos désirs.

    Pour détruire le christianisme, il suffit de désigner des désirs vicieux aux jeunes.

    Merci à monsieur Livernette pour cette conférence


  • le mot antéchrist signifie adversaire du Christ 8 et non celui qui vient avant le Christ. De même, en latin, antechristus et antichristus sont synonymes9.


  • #343683

    Bravo !!! bra-vo !!
    Superbe travail d’investigation historique !!!
    merci :)


  • Trois tomes enormes de Monseigneur Delassus, une enquête historique, politique et theologique exhaustive.
    La France depuis François I et la guerre de Trente ans a trahi le Catholicisme en Europe.
    Dire la France catholique c est faire trop d´honneur à la fivolité de la dynastie des Bourbons.
    Qui se souvient du Duc de Guise ? allez voir la statue de Coligny rue de Rivoli..


  • Livernette est un cogneur ! +10 Bravo Duc de Guise y Livernette


  • Hummm, à force de vouloir contre-attaquer, Monsieur Livernette me semble oublier ou réfuter des points essentiels... Je vais en attester en deux parties (si les modérateurs le permettent)
    D’abord, Jésus ne serait pas révolutionnaire selon lui ? Si le Christ ne l’était pas, je me demande bien qui le fut ?
    Il serait également temps de ne plus amalgamer à tout-va entre les juifs et la franc-maçonnerie ! C’est faux, fallacieux et sert même les ennemis que l’on prétend combattre ! Personnellement, n’étant pas juif et tenant ce peuple pour celui qu’il est (c’est-à-dire "juste" choisi), j’en ai rien à faire : mais ce type d’amalgame n’en reste pas moins erroné !
    Une seule religion serait la vérité ? Autrement dit : en dehors d’elle point de salut... Je suis catholique et je n’oserai pourtant jamais prétendre cela ! Car ce faisant, quelle différence alors avec les sentiments de certains musulmans qui traitent les "autres" d’infidèles, quelle différence avec certains juifs qui traitent les "autres" de goyms ??? Quelle différence avec les véritables attaques lucifériennes , de tout ordre, qui cherchent à diviser, à opposer l’un à l’autre ?
    Ce type de réflexion revient à dire : " Ma religion est la seule et l’unique source du salut" !!! Nous en sommes donc encore là ? Que l’on essaye donc, dans ce cas, de m’expliquer la différence entre cette opinion et la pensée égocentrique (ou réflexive) de certains juifs ou de certaines loges qu’on se dit, une fois encore, combattre !
    Il est grand temps que tout homme comprenne, une fois pour toute, qu’il n’y a qu’une seule véritable spiritualité : celle de l’amour ! Le Commandement que le Christ a laissé est "aimez-vous les uns les autres" ! Et ceci n’est évidemment pas possible si, à la base, on se prétend supérieur aux autres ou si, dans la même optique, on se croit membre d’un corps d’élus ! Ca c’est rejoindre l’erreur du peuple juif (ou de certaines autres religions), c’est nier à autrui, ceux de l’extérieur, un quelconque caractère de sacralité voire de salut, et c’est donc nier le rôle universel de l’Esprit universel ! On peut, si on veut, faire du prosélytisme, mais encore faut-il qu’il soit POSITIF : et ceci se démontre non dans le rejet mais dans l’exemple d’un amour vrai et désintéressé POUR TOUS ! Même des ennemis. Comme le Christ que l’on prétend connaître, suivre et dont on dit comprendre l’enseignement...

     

    • Effectivement, malgré vous (je l’ai été moi-même), vous avez été "tordu" par le VaticanII et leurs prètres modernes. Il est de foi catholique, sous peine d’anathème, de croire et de professer que : "Hors de l’Eglise point de Salut". Que cela vous plaise ou non. Il n’y a aucune interprétation personnelle possible en matière dogmatique. Celui qui a reçu la Parole est libre d’y adhérer, et s’il y adhère, il ne la discute pas. Mais il ne suffit pas d’appartenir à l’Eglise pour etre sauvé, ce serait trop facile ! Sinon, il reste le baptème de sang ou le baptème de désir...C’est un peu technique.
      Bien sùr, et c’est là le hic, c’est le contraire de l’enseignement de B16...qui contredit 1900 ans de dépot de la foi écrite comme dans du marbre et protégée par l’infaillibilité. Les catholiques marchent sur la tète et regardez l’état de notre société... Principe de causalité. Que vous vous prétendiez catholique nous confirme dans le n’importe quoi régnant et explique la déliquescence actuelle. Vous résumez toutes les bétises du mélange des genres entre subjectivisme maçonnique et réalisme catholique. Vous avez été trompé à mort.
      Des catholiques qui pensent et qui vivent comme des protestants peuvent-ils encore etre catholiques ?Par ailleurs vous n’avez pas compris que par révolutionnaire, J.L parlait des principes de la révolution dite française. donc des faux principes maçonniques.
      J’ insiste pour que les musulmans qui suivent ce site comprennent que ce discours mielleux n’est pas catholique. Et il est parfaitement compréhensible que des gens censés méprisent cette absence de principes et de fermeté élementaires, qui sont le minimum de crédibilité à ce que l’on propose comme Vérité.


    • La vérité, c’est bien celle-là. Nous en sommes là. Il n’y a qu’un seul Dieu et qu’un seul chemin. Après les catholiques ne tuent personne (Exit les faux "procès" fait à l’inquisition espagnole). La religion juive n’est pas la religion catholique qui ne sont pas non plus la religion musulmane, ni bouddhiste... Maintenant, les catholiques par exemple sont contre la polygamie et pas l’Islam. Ce qui intéresse par ailleurs les libertaires... ça ne peut pas marcher ensemble. Les lois, les principes sont différents. Pour nous catholiques, le salut passe par Jésus Christ, le Verbe fait chair et par sa mère la Vierge Marie, la nouvelle arche d’alliance. Pour être sauvé, il faut, croire tout ce que Jésus-Christ a révélé, et faire tout ce qu’il a commandé ; or, ce n’est que dans l’Église catholique que l’on croit tout ce que Jésus-Christ a enseigné, et que l’on fait tout ce qu’il a commandé ; donc, point de salut hors de l’Église catholique. Les Pères de l’Église se servent de cette comparaison : « De même que tous ceux qui n’étaient pas dans l’arche de Noé ont péri dans les eaux du déluge, ainsi, se perdent aussi tous ceux qui ne sont pas dans la vraie Église ». — « Dans les mains de Pierre, dit saint Jean Chrysostôme, sont les clefs du royaume des cieux, ces clefs qui lui furent données en récompense de sa profession de foi. Ceux, qui sont de la même foi que lui, voilà ceux à qui il ouvre les portes du royaume céleste ; il en repousse ceux qui ne la partagent pas avec lui ». Le Pape Grégoire XVI dans son encyclique du 15 août 1832 : « Quand l’apôtre nous déclare qu’il n’y a qu’un Dieu, qu’une foi, qu’un baptême, ceux-là doivent trembler qui osent soutenir que toute religion peut ouvrir la porte de la béatitude éternelle. Qu’ils sachent bien que, au témoignage du Sauveur lui-même, on est contre Jésus-Christ par cela seul que l’on est pas avec Jésus-Christ (Luc, XI-23) ; que l’on disperse malheureusement tout, quand on ne recueille pas avec lui ; et que sans aucun doute, ils périront éternellement, ceux qui ne s’attachent pas à la foi catholique ou ne la conservent pas entière et pure ». Le souverain pontife condamne de cette manière l’indifférentisme. Il faut que les personnes sachent bien qu’ils empruntent des chemins différents. Ce qui serait intéressant maintenant, c’est de passer à la "disputation". justement comme sous l’inquisition espagnole ou les "procès" étaient des procès théologiques et ou le perdant devait abjurer sa foi et se convertir


    • Je nous propose de méditer Saint Mathieu...

      Mt 24:24- Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus.

      Que de conférences, d’interview qui nous égarent !

      Recentrons nous plutôt vers le Christ avec les 3 bancheurs que sont l’Eucharistie, la Sainte Vierge et le Saint Père !

      Je bénis Monsieur L, E§R et ses lecteurs, qu’ils puissent trouver paix et sagesse car "La vérité vous rendra libre" nous a enseigné Jésus.

      Le carême s’est l’appel à la conversion

      Colombe


    • @3ème secret
      Débat intéressant... (en espérant que les modérateurs permettent encore deux parties pour ma réponse)
      Sachez tout d’abord que je respecte vos opinions, même si je ne les partage qu’en partie. Ceci étant, vous soulevez d’identiques questions que Mr Livernette. Et toutes peuvent se résumer en un point : est-ce la Foi ou les oeuvres qui sauvent ?
      Je n’insisterai plus ici sur le Commandement du Christ (si vous ne voyez pas que l’accent est mit sur l’Amour-et seulement sur celui-ci- je trouverai juste cela triste), mais allons plus loin encore.
      J’ai eu une brève discussion avec une voisine musulmane l y a quelques jours qui, elle aussi, insistait sur la seule importance de la foi : mais tout aussi sincère et gentille qu’elle fut, jamais dans ses propos ne filtrèrent les mots compassion, charité, tolérance ! Sont-ce vraiment de gros mots ? Ceci dit, je peux comprendre : le manque d’amour a donné à l’humanité de si belles oeuvres... (humm)
      Et ce Dieu auquel on prétend croire, est-il réellement encore perçu comme un bourreau sadique qui est à ce point égocentrique que, comme un enfant gâté, il ne supporte pas que le regard de ses créatures se détourne de Lui ? Et si c’est le cas (comme ce le fut toujours du fait d’une grande majorité d’hommes) que devrait-il faire ? Détruire tous ceux qui, bénéficiant de la liberté qu’Il leur donna, en usent sans Le placer au centre ? Très logique, vous ne trouvez pas ? Et ainsi, 5 miliards d’hommes seraient voués à la damnation éternelle parce que la plupart (par culture ou éducation) sont dans l’impossibilité d’avoir un plein et conscient accès aux Sacrements de l’Eglise que vous prétendez cependant universelle... Vous devriez relire les écrits de Saint Paul sur la Loi Naturelle, et peut-être, souririez-vous de votre erreur ! Peut-être.
      Je vous rejoins sur la primauté ontologique de l’Eglise Catholique, mais celle-ci n’est EN RIEN décisionnaire quant à la Salvation potentielle ! Ce sont les actes d’amour (eh oui, encore ce mot malsain) qui détermine (ou pas), et toujours selon l’ultime décision divine, si on est dans sur la juste Voie ! Dans le cas contraire, vous que j’ose nommer frère, et je vais être aussi extrêmiste, faites vous baptiser et devenez assassin, voleur ou violeur. Si l’élection est déterminé par le seul fait de l’appartenance à une Eglise ou à une Foi, rien de terrible ne devrait vous arriver. Mais je doute quand même que vous puissiez croire à cela... (à suivre)


    • @3eme secret (suite)
      Vous devriez en outre vous souvenir que, comme tout chrétien, vous êtes prince de l’Eglise et pouvez donc, dans certains cas, octroyer personnellement divers sacrements ! Vous êtes chrétien donc vous ETES l’Eglise !! Comprenez-vous bien cela ? Là où vous agissez, agit l’Eglise ! Mais là où vous aimez (ah, toujours ce verbe...) vous êtes PLUS que l’Eglise : vous êtes la preuve manifeste de Celui qui a donné sa vie même pour ses ennemis et qui, contrairement à vous, leur pardonna toute erreur. Tiens, ne dirais-ton pas encore de l’Amour ? Ce Dieu serait donc un Dieu d’Amour ? J’imagine que ce doit être une surprise... A moins que ce ne soit pas SEULEMENT le Dieu d’une seule religion, mais celui de tous les hommes ! Et que ce qu’il demande (revoir son commandement) c’est ce qu’Il a Lui-même produit : l’amour pour tous, même de Ses détracteurs et persécuteurs ! Car Lui au moins, comme Il L’a dit, n’est pas là pour juger... De multiples hommes s’en chargent : préférant mettre le doigt sur ce qui sépare (et on se demande bien à qui peut profiter l’erreur) plutôt que sur ce qui relie. Et à ce sujet, à nouveau, nous retombons sur le même mot. Que je ne vous ferai pas l’injure de réécrire.
      Quant au prétendu subjectivisme maçonnique, parlons-en... Si un maçon professe l’amour et applique l’amour (sans se soucier personnellement d’une quelconque foi) il serait donc lui aussi dans l’erreur ? Respectable mais étonnante opininon ! Le fait est, cher ami, et c’est là que nous différons, que je doute (et j’en ai "quelques" raisons) que Dieu rejete qui que ce soit d’aimant parce que cette personne a des opininons différentes des vôtres et ne fait pas partie de notre Eglise !
      Enfin, pour terminer sur ce sujet, afin de parler justement de maçonnerie, vous devriez étudiez plus sérieusement la question ! Parce que si vous croyez (comme beaucoup d’autres) que la maçonnerie c’est uniquement le troupeau que certains placent devant vos yeux, vous serez surpris de voir à quel point vous êtes leurré ! Mais je n’ajouterai rien d’autre ici : c’est hors sujet.
      Juste une dernière chose : replacez vos yeux et votre intelligence (qui est grande) sur notre Sauveur et peut-être comprendrez-vous (qui sait) sur quel terreau positif s’inscrivent et s’édifient Ses actes... Lorsque vous y arriverez, et je vous le souhaite, vous ne rejeterez plus si aisément toute personne ayant des opinions différentes de vous. Et vous ne vous comporterez plus comme un élu !
      Cordialement


  • (suite)
    Pour être plus explicite, ce type d’analyse qui, sur le fond, à du sens, détruit néanmoins tout autant l’ivraie que le bon grain !! Pour s’en assurer il suffit de relire une de mes paraboles préférées : le bon samaritain ! Celui qui la comprend verra aussi que l’élection véritable ne se fonde pas sur une appartenance (raciale, sociologique, culturelle ou religieuse), mais exclusivement sur l’Amour-Harmonie, c’est-à-dire la charité ! Que quelqu’un qui se dit chrétien soit à ce point aveugle qu’il ne discerne pas cette réalité est réellement consternant. Et très triste...
    J’ai vu réagir plusieurs fois Mme Sigaut face aux propos de Mr Livernette, dommage que son intervention n’est pas disponible... Je suis profondément certain que son humanisme (qui puise, lui, très justement dans les Evangiles) est en contradiction profonde avec l’analyse de ce Monsieur qui, j’en suis cependant certain, poursuit un bel objectif : mais il le fait cependant avec des erreurs qui desservent nettement se cause. Certes l’homme sans grâce (consciente) est une doctrine purement luciférienne (que je nomme pour ma part homothéisme), mais il faut néanmoins saisir (comme la parabole citée ci-dessus le démontre) que TOUT homme est néanmoins susceptible D’ACTER clairement et visiblement de la compassion alors même que la source de son élan n’est ni une doctrine, ni une religion, mais toujours néanmoins le fait de la Grâce, fut-elle inconnue de la personne.
    Si je voulais exprimer la chose théologiquement (comme Mr Livernette aurait dû le faire) je dirais que la source de la Grâce nous arrive certes de l’Eglise (extérieurement donc) MAIS AUSSI intérieurement : les deux se complétant ! C’est bien pour cela que tous les ennemis de l’Eglise ne l’emporteront JAMAIS : car il n’est pas en leur pouvoir, quoi qu’ils pensent (et quoi que semble le penser Mr Livernette), de détruire la Lumière sise en tout être : Lumière qui est projetée à chaque fois qu’un homme aime ! Qu’il soit fidéiste ou non.

     

    • Ouf, ça fait du bien de lire ces lignes de très bon sens : celui de la profondeur, après du Livernette “Christ-Roi contre la synagogue de Satan” ; ça donne envie de continuer d’appartenir à E&R. Merci theurgie.com !

      Et aussi, à Marion : on vous aime bien pour votre “cœur gros comme ça” ; alors ne vous compromettez pas trop avec ce genre d’idéologues...


  • En 1789 les biens du clergé ont été confisqués : fini la dime (et les beaux carosses), c’est à dire tout de meme un dixième du revenu du paysan . Et puis, chose inouie depuis 13 siècles, on a pu dire qu’on ne croyait pas à l’immaculée conception sans risquer de se faire bruler vif . C’était mieux avant, pas vrai ? Mais il y en aura toujours qui seront prets à refaire décapiter le chevalier de la Barre . On les appelle les fanatiques .

     

    • Allez raconter cela aux descendants des paysans vendéens, qui, unis à la noblesse, ont été génocidée (400 à 600 000 morts) sur ordre de la république. Jetez vos manuels scolaire !


    • 100 % d’accord ! Le système actuel est exécrable mais il ne faut pas faire l’erreur d’en sortir en revenant en arrière vers un super pouvoir de l’Église. Ce serait à mon sens encore pire ! La religion, quelle qu’elle soit, a toujours été le prétexte numéro 1 pour massacrer son prochain...


    • "... génocidée (400 à 600 000 morts) sur ordre de la république"

      ... ces mêmes Vendéens qui ont supplié les pires ennemis de la nation (Anglais, Autrichiens, Prussiens) de leur venir en aide et de passer la frontière, pour envahir le territoire afin d’aggraver la guerre civile et remettre sur le trône un roi aux ordres des culs bénis de Rome ainsi que son Autrichienne. C’est ça les royalistes ? J’aime pas les royalistes.
      Les royalistes d’aujourd’hui savent condamner le "génocide" vendéen, pourquoi pas, mais ne trouvent jamais rien à redire sur les massacres qui ont suivi l’annexion de l’Alsace et surtout de la Lorraine (en ont-ils seulement déjà entendu parler ?), massacres programmés par le très catholique cardinal Richelieu et achevés par le très catholique Louis XIV... en voilà un vrai génocide : 80 % de la population décimée ou déportée, il a fallu repeupler avec des Suisses, des Bavarois et des Saxons.


    • @Lauburu



      . Et puis, chose inouie depuis 13 siècles, on a pu dire qu’on ne croyait pas à l’immaculée conception sans risquer de se faire bruler vif



      croyez vous vraiment que l’Église n’était pas un moyen pour les quelques infiltrés de faire régner une térreur de la part d’un petit groupe de gens sur un grand nombre ? tiens, cela me rapelle curieusement l’époque actuelle, les 1% contre les 99% ? mais où sont les prêtres qui brulaient vif ? peut être sont ils maintenant, des suppots à la solde de leur nouveau (ou leur même) maitre de la lumière ?


    • @Lauburu. Vous etes peut-etre un protestant (ou catholique ultra-moderniste) républicain et votre commentaire ne me surprend pas. Les massacres opérés par les protestants, afin déjà d’ accomplir l’oeuvre de subverSion ont été d’une férocité sans bornes au cours de l’histoire. Richelieu a repoussé la Révolution dite française d’au moins 200ans, cela vous gène ?) . Vous mélangez des faits de natures complétement différents pour noyer le poisson. Sachez que je n’ai pas d’affinité particulière pour Louis XIV qui refusa l’emblème du Sacrée-coeur sur le drapeau royal, et qui s’est moqué ainsi ouvertement de la divinité. Défendez votre république si bien vous semble. Elle vous anéantira. Pour nous, nous avons la certitude du plein rétablissement, du Règne du Christ et de son épouse incorruptible l’Eglise (la vraie)
      Ps : Avant de poster un com aussi véhément, pourriez-vous nous indiquer d’"où" vous parler ? Merçi.


    • L’IVG et l’avortement ont fait largement bien plus de crimes que tout ceux de toutes les religions (et encore les "guerres de religion" étaient avant tout des guerres de ressources) réunis depuis 2000 ans. Ton truc moderniste tu peux te le garder merci !
      Ah oui les guerres mondiales sont le fait de régimes modernes et laïques, pas de Cathos, ni de Muz la dedans (En faite ils sont principales victimes ! )

      La dîme est remplacée par l’IRPP, l’ISF, la CSG/RDS, la TVA, l’inflation (Liste non exhaustive.)
      Causes ? Les dépenses de l’Etat monstrueuses : 500 députés + 500 sénateurs + tous leurs collaborateurs + un président (fantoche) + 34 ministres + 36000 maires + conseillers généraux + conseillers régionaux + 12000 Euros de cigares + subventions aux assocs genre SOSRacisme + un pays endetté jusqu’au cou. Bravo la République ! Et toi t’en redemande encore ? Dis moi, tu es SM ?


  • L’intervention par sur des dires et des écrits avec des actes qui semblent concrets...

    Deux religions misent avant pour des faits très discutables et incroyable...

    C’est tout simplement extraordinaire car on ressent bien que nos vies et nos souhaits ont été bien encadré par la république et des lieux secrets de discussions...

    Je pense à la communauté juive qui n’est pas au fait des éléments de cette intervention très dérangeante et frustrante sur plusieurs points pour ceux aux courants....

    Il y a de l’histoire qui nous permet de relativiser nos actes prochain mais j’ai remarqué l’intervenant ne donnant pas tout les éléments sur le travail et les causes du chomages de masse qui s’accélère anormalement....
    J’ai à peine la force de le dire sans m’appuyer sur ETIENNE CHOUARD qui avance que la crise est provoquée pour des raisons qui ont obligé les U.SA à construire des centaines de camps remplis de milliers de cercueils en plastique composé....

    Il y a beaucoup de divorces à causes de la crise et ceci n’arrange pas les chose...
    De façons hexagonale je crois que nous sommes prisonniers dans la banque, ne pouvant sortir pour voir sa famille et ses amis et copains, mème à un lieu de culte traditionnel....

    De toute manière j’ai pris une claque et l’intervention est très forte et superbement bien présentée comme un bon professeur qui nous manque de sa excellente pédagogie.....


  • Merci beaucoup ca fait longtemps que johan n’était pas apparu sur e&r !!


  • tres bel exposé qui me donne envie de lire ses livres. Quelqu’un aurait l’auteur et le titre de la petite musique d’introduction ? D’avance merci


  • Conférence très intéressante, merci à EetR.
    Livernette devrait cependant éviter de sortir de l’analyse historique pour lancer des affirmations théologiques complètement gratuites et non étayées, comme "les sacrements de l’Eglise ne sont pas valides"... ah oui, et pourquoi ??? Qu’une bonne partie de l’Eglise, dans sa dimension humaine, soit corrompue, que l’enseignement dans de nombreuses paroisses soit frelaté, qu’un ersatz de foi à l’eau de rose cherche à remplacer la véritable, c’est une évidence. Vouloir désacraliser l’Eucharistie, c’est autre chose. C’est bien la peine de cogner par ailleurs sur Pierre Jovanovic parce qu’il se vante de pisser sur l’Eglise.
    Monsieur Livernette, je vous respecte ainsi que votre travail, mais en voulant éloigner les catholiques de la source de Vie que sont les sacrements, vous faites le jeu de Satan.
    Cordialement.

     

    • Bonjour, je me suis peut-être exprimé approximativement lorsqu’à un moment j’ai dit "l’Eglise catholique" d’aujourd’hui, je visais bien évidemment les hommes d’Eglise qui la dirigent, chacun l’aura compris. Il est tout de même étonnant que sur 57 minutes, vous ne reteniez que cette approximation pour la pointer du doigt. Cette technique est typique du troll sévissant sur le net (cf le marrane Abed).

      Ceci dit, depuis Vatican II, certains sacrements ont été modifiés et ne sont pas valides. Comparer le catéchisme du Concile de Trente et celui de Jean-Paul II et vous verrez que j’ai parfaitement raison.
      Je n’y peux rien si les vérités que je relaie sont critiques envers l’Eglise conciliaire qui n’est pas l’Eglise catholique (lisez "Le judaïsme et le Vatican" si vous n’êtes pas convaincue).

      A la grande différence du Juif Jovanovic, j’affirme régulièrement que l’Eglise catholique est le Corps mystique du Christ et renvoie souvent vers les encycliques des Papes. Le catholicisme traditionnel est même ma référence. Me comparer à Jovanovic est dès lors malhonnête.

      De plus, sachez que plusieurs conversions au catholicisme se font grâce à mes travaux en collaboration avec l’abbé Lafitte. Je ne pense donc pas faire le jeu de l’ennemi en agissant ainsi et vous prie de revoir votre jugement à mon égard en prenant l’ensemble de mes travaux (livres, confs, entretiens, articles...) et non un simple mot sur une heure de conférence.

      Cordialement.
      Johan Livernette


    • Amélie, M. Livernette ne veut pas éloigner les gens des sacrements, il ne crois pas à la validité de ceux qui sont donnés par l’église concilaire, c’est tout différent. Donc rassurez-vous, il reste encore ceux qui sont donnés par des prêtres traditionnalistes.

      Personnellement je dois vous avouer que je doute aussi de la validité des sacrements de ces curés modernes. Il y a trop peu de respect pour la divinité dans la liturgie moderne. Je ne crois vraiment pas que la grâce de Dieu daigne bénir ces cérémonies.

      J’ai même un doute sur la validité des ordinations des prêtres et celles des évêques modernes. Après le concile on a modifié le rite de consécration des évêques. Le nouveau sacrement est un bricolage fait par Dom Botte et Dom Bugnini (les deux francs maçons) en mélangeant divers rites anciens orientaux. Le résultat est que le sacrement confère toujours le pouvoir de juridiction mais plus le pouvoir d’ordre qui est le pouvoir de célébrer des sacrements valides.

      C’est à dire que les évêques qui ont été ordonnés par ce nouveau rite, ont bien le pouvoir de juridiction : c’est à dire qu’ils peuvent exercer le pouvoir hiérarchique dans le clergé, ce dont le modernisme a besoin pour mieux imposer ses hérésies. En revanche je doute qu’ils aient le pouvoir d’ordre et, par voie de conséquence, les prêtres ordonnés par ces évêques là, je doute qu’ils soient vraiment prêtres et aient vraiment le pouvoir de lier et délier au ciel ce qu’ils lient et délient sur terre.

      Je ne suis pas affirmatif mais je doute. Je dois vous l’avouer. Je n’ai pas envie d’aller à une messe moderne en faisant un pari : il y a une chance sur deux que le sacrement soit valide ou invalide : OK, je prends le pari. Non je n’ai pas assez confiance pour faire ce pari.

      En effet pourquoi aurait-on modifié ce rite si on n’avait pas une intention mauvaise ? On ne ne modifie jamais quelque chose gratuitement. Il y a toujours une intention.

      J’espère que vous me comprenez bien. Je ne me fais pas un auxiliaire de Satan. Je dis simplement que pour faire cesser le doute il faudrait réordonner sous condition, par un évêque ayant été consacré selon l’ancien rite, tous les évêques et tous les prêtres (sauf ceux de la FSSPX bien entendu.) D’ici là, je n’ai, personnellement, pas confiance dans les sacrements actuels. Peut-être qu’ils sont valables, dans certains cas, si Dieu y met une grâce spéciale remédiant à l’invalidité du rite, mais il y a un doute. C’est ce que je crois, tout comme M. Livernette si ce n’est que lui, il ne doute pas, il est certain que c’est invalide.

      Ceci dit, je ne voudrais pas médire des curés modernes. Ce sont sans doute des personnes très estimables. Simplement ils ne sont pas prêtres. C’est tout.

      Ce sont des sortes de moniteurs d’école du dimanche comme des pasteurs protestants. A ce titre ils prêchent la parole de Dieu. Simplement ils n’ont pas le pouvoir d’administrer un sacrement valide.

      Je tiens à dire que j’ai beaucoup de respect pour les pasteurs protestants étant moi-même d’origine protestante et ayant la moitié de ma famille qui est protestante. J’insiste là dessus. Je suis devenu catholique pour pouvoir dormir sur mes deux oreilles en sachant que les prêtres administrent des sacrements valides, car ils ont été ordonnés validement par des évêques valides, et ce par imposition des mains dans une tradition apostolique ininterrompue depuis Jésus Christ et Saint Paul. Ce n’est pas maintenant que ja vais me contenter de "prêtres" modernes, aussi excellents soient-ils au point de vue humain, qui n’ont pas plus le caractère sacerdotal que ne peuvent l’avoir les pasteurs protestants que j’ai quittés.

      Vous comprenez ?


    • Mon soutient au courage et a sa loyauté envers le christ de M. Livernette


    • un marqueur pour juger vatican II c’est repenser à la phrase de NSJC :"on juge l’arbre aux fruits qu’il donne".
      Peut on estimer qu’après 50 ans de vatican II dont c’était l’anniversaire dernièrement , les fruits sont bons ?
      On peut se demander en effet si les sacrements sont valides étant donné le peu de spiritualité qui se développe après réception de ces sacrements. Personnellement j’ai été le parrain d’un ami en début de foi dans le rite moderne (je vous passe les détails sur la cérémonie en rien spirituelle, en rien respectueuse) mais je constate hélas que les fruits ne portent pas car il ne pratique pas , est ce normal ? De même j’ai assisté au baptême de ma nièce dans le rite moderne également, eh bien aujourd’hui elle non plus ne pratique pas, pas de prières, pas de messes, pas d’intérêt sur les images pieuses présentées, pas d’attrait sur les fins dernières , sur un au delà, tout reste au niveau du domaine matériel, matériel que vatican II encense désormais alors qu’avant l’Eglise incitait ses croyants à avoir un certain mépris pour les biens matériels (à juste titre car entre autre souvent source de discordes et de jalousies).
      Des couples se marient à l’eglise catholique parce que cela fait bien mais suivent ils bien les préceptes de l’Eglise et se sanctifient ils par ces préceptes ? avec cette mentalité contraceptive que l’on retrouve néanmoins sans que cela ne gêne aucune des personnes du couple ?
      Un sondage a été élaboré sur la pratique catholique des français seuls 9% se rendent à la messe le dimanche et encore le sondage considère comme pratique religieuse aller une fois par mois à la messe alors que les préceptes demandent d’y aller chaque dimanche sous peine de péché mortel. Là encore le contenu catholique est édulcoré, on n’a plus que l’étiquette. Et tous ces gens qui vont communier sans jamais se confesser, j’espère dans un sens que le sacrement ne soit pas valide cela éviterait au moins les sacrilèges.


  • Bravo et merçi à Johan Livernette et E.R pour cette conférence. Si au moins ces faits étaient enseignés dans les établissements catholiques ! pour comprendre ce qui se passe, il faut comprendre qui a le Pouvoir et comment ils l’ont prit !


  • Excellente intervention ! Mais il faut dire que Johan Livernette c’est du lourd ! Un taliban de la dissidence ! Ah ! Ah ! Il faut quand même être déjà bien initié pour l’écouter sans être choqué !
    J’aime beaucoup le travail que fait Johan, par ailleurs sa capacité de s’exprimer à l’oral s’est considérablement amélioré avec le temps, mais avouons que l’on ne peut pas le présenter à n’importe qui ! A brûle pour point vous faîtes écouter du Livernette à votre pote lambda encore dans le paradigme politico-philosophique actuel vous allez le choquer !

     

    • salut goy pride.
      C’est vraie qu’il n’est pas audible par tous le monde et que cela deviens un discour élitiste,
      mais pas grave ; comme partout et en tous temps il faut prendre le train lorsqu’il est en gare et non le regarder partir et ce dire(j’ai le temps il y en aura d’autre) ; car le temps nous est compté et pour avoir un coup d’avance,afin de comprendre les piéges qui nous sont tendus,il faut savoir et pouvoir se battre avec les armes de nos ennemis,car les notres sont pourries et indesirables aux yeux de tous.
      (et pourtant c’est les plus belles et les plus nobles)
      a nous d’aider les retardataires,NON ?


  • Livernette comme d’hab... au top !
    Vive la France catholique !


  • Vision réduite et mono-maniaque ignorant le phénomène de fond qu’est la sécularisation des sociétés où la croyance religieuse apparaît désormais comme «  une option parmi d’autres  » pour donner sens à notre vie.

    Phénomène qui s’est accéléré avec le développement et les résultats de la science expérimentale à partir du 17ème siècle, et donc très présent dans les sociétés occidentales.

    Néanmoins le déclin de la croyance est beaucoup plus forte en France qu’au USA où la population reste très croyante et pratiquante, et où être religieux est plutôt bien vu

    Est-ce à cause de la franc-maçonnerie ? pourtant ce sont majoritairement des franc-maçons qui sont à l’origine de la création des USA...

     

    • être croyant aux USA c’est être protestant qui est une fausse religion dévoyé , libérale et anti chrétienne.

      Voilà la réponse.

      Sinon il est vrai que Johan n’a rien à faire aux côtés de Marion Sigault qui avait l’air extrêmement gênée par les paroles de Johan.Ceci dit, cela montre qu’elle n’est nullement tenu et parfaitement libre et sincère.Je pense cependant qu’elle va illico se faire tirer les oreilles par le petit Nicolas Dupont Aignan.


    • je ne crois pas que les américains soient si religieux que ça : vu l’absence d’état-providence digne de ce nom, il est aisé de comprendre que le citoyen américain se réfugie dans cette religion - le protestantisme- qui est un sous-produit du judaïsme, pour se consoler de sa condition...de plus, s’ils étaient si éveillés que ça, ils ne passeraient pas autant de temps devant la télé : les records s’audience des séries à la con, des réality’show...tout cela démontre quand même une vacuité des âmes, une avidité sans bornes qui sied mal aux peuples réellement religieux...je ne fais pas la morale mais je constate que nous sommes, en Europe, ( légèrement) moins dépravés..


    • @Anonyme

      C’est vrai, les Américains sont croyants, mais sont souvent très très éloignés du Protestantisme.

      Les églises Evangéliques poussent comme des champignons là-bas, et sont soutenus, financièrement, par des mécènes de la politique ou de la finance. La religion est très souvent instrumentalisé politiquement. Etre "croyant" aux USA n’a souvent pas grand chose à voir avec ce que l’on entend chez nous.

      Beaucoup d’églises Evangéliques appellent à la guerre contre les musulmans, au soutien inconditionnel au judaïsme, à la glorification de la richesse matérielle etc....L’église est souvent un instrument du pouvoir.

      Pas très chrétien tout ça !

      Les Américains sont en effet croyants, mais leur foi est souvent orienté, manipulé...


  • Je remercie vivement Johan Livernette pour ce travail admirable que peu ont l’audace de mener à bien.

    J’aurais juste une remarque à faire :
    Comment se fait-il qu’après 1870, parallèlement à la déchristianisation progressive de toutes les institutions françaises si bien expliquée dans la vidéo ci-dessus, des églises fleurissent sur le territoire français et pas des moindres comme le Sacré-Choeur à Paris, Notre-Dame de Fourvière à Lyon ou Notre-Dame de Lourdes ? Ont-elles été construites avec le concours des autorités françaises ?

    Pourquoi la République franc-maçonne a-t-elle, avant d’envoyer ses soldats coloniser l’Afrique, favorisé l’envoie de missionnaires catholiques pour évangéliser ces contrées ?

    Enfin, j’aurais une question plus personnelle. Depuis plusieurs mois je souhaite ardemment me faire baptiser ; un baptême au sein de l’Église "officielle" est-il valide ?

     

  • il me semble que M. Sigaut n’est pas très à l’aise lorsque JL parle des juifs. Est-ce une erreur d’interprétation de ma part ?

     

  • Résumer la déchristianisation à un complot est tout ce qu’il y a de plus anti-historique, le processus étant plus compliqué que ça.
    Le début étant à rechercher je pense au XVIIé siècle où il y a eu une vraie révolution intellectuelle avec Descartes et les découvertes scientifiques de Newton, Galilée, la découverte de l’infiniment grand et de l’infiniment petit etc etc
    L’Eglise avait pris un retard énorme sur la science. Au XVIIIé siècle, un religieux expliquait encore dans un livre que les marées étaient le moyen que Dieu avait inventé pour que les bateaux puissent rentrer au port, et que Dieu avait fait les montagnes pour symboliser l’orgueil des hommes...
    De plus, il y a dans l’anticléricalisme une source sociale : la dîme était très mal vue par les paysans, et le refus du clergé de payer un impôt à la monarchie n’a pas du arranger les choses.


  • Bel exposé de la situation Française ainsi que des méthodes fascistes employées par la franc maçonnerie et ses coreligionnaires sionards ! Je commence à comprendre sérieusement le pourquoi de la deuxième guerre mondiale et il me revient en mémoire une vision de décadence d’une partie du peuple en 1933 Allemand qui se perdait dans la débauche dans un pays qui était ruiné par les dédommagements de la première guerre mondiale. Cela revient à se reporter à la rubrique "antisémite du mois" d’Alain lorsque il reprends les déclarations infecte d’un intellectuel de la fameuse communauté qui exalte une jouissance au devant d’une société cohérente qui se délite et s’auto détruit sous la manipulation de la crapulerie apatride bancaire ! Très bel exposé cohérent hélas et particulièrement bien démonté par Johan Livernette ! Cela pue la guerre !!!cela sera dur pour les communautaires anti Français si la "bête" de la revanche est lâché...


  • Il serai très important pour nous d’avoir les sources de tout ce qui est cités, si nous voulons diffuser ces idées au cours de discussion avec notre entourage. Autre sujet, j’ai assisté a la conférence de Soral et Jovanovic au mois de janvier, et ce dernier nous a dit qu’il était catholique....Qui nous raconte des conneries ?

     

  • Ta vision Yohan est, globalement, très proche des musulmans.
    La référence à Saint Augustin est importante, cet Algérien de Souk Ahras est considéré, incontestablement, comme l’un des pères de l’église.
    La religion Juive n’est pas une "erreur". le talmud l’est sans aucun doute, mais la religion du prophète Moïse et des générations qui l’ont précédé est une réalité.
    Concernant les croisades : no comment.
    Enfin, tu ne devrais pas prendre en concurrence la religion musulmane. L’islam à tout intérêt au réveil chrétien, dont elle y participe par sa présence : Le voile est un rappel, la prière du vendredi est un rappel, le jeûne du ramadhan est un rappel...tout cela participe au rappel de chacun avec son rapport à Dieu. Ce qui nous vaut l’animosité de ces élites sionisto-maconnique (car ils ont tous fait pour étouffer ce rappel...) et la bienveillance des chrétiens tradi et des humanistes sinçères face à ces injustices.
    Le christianisme est une chance pour les musulmans car les attaques, de cela même qui ont étranglé l’église (et qui prennent cet occident sécularisé pour base arrière) sont en train de mener la vie dure aux musulmans résistant (en France et dans le monde).
    J’apprécie ton courage et ton rapport sinçère à Dieu. Bon courage mon frère.


  • Du grand Livernette !!! merci beaucoup à ER et bravo à Johan pour son travail remarquable.


  • Ce qui se cache derrière le départ de Joseph Ratzinger envoyé par
    http://www.catholique-sedevacantist...

    Le 11 février, "démission" de Benoît XVI a surpris monde entier cette semaine ; beaucoup d’info portent à croire que les raisons évoquées par Joseph Ratziner (âge avancé, fatigue...) ne sont qu’1 écran de fumée. Voici qq éléments troublants corroborant ce que nous avançons :
    - la démission d’1 occupant du Siège Apostolique est 1 fait historique extrêmement rare, la dernière datant de 1415, il y a 600 ans !
    - 48h avant annonce de démission, Joseph Ratzinger recevait le très puissant Ordre de Malte & l’encourageait à poursuivre son œuvre dans la société. Or, il ne fait aucun doute qu’aujourd’hui, l’Ordre des Chevaliers de Malte est 1 organisation internationale étroitement liée aux plus grandes loges de franc-maçonnerie, ayant ramifications dans toutes les couches de société, commerce, politique, banques, services secrets, l’Église, monde de l’éducation, armée, les loges, l’ONU, l’Otan, etc. Les chevaliers de Malte ont leur propre constitution, ils ont juré de soutenir les membres du Nouvel ordre mondial qui soutiennent le Vatican. La plupart de ses membres sont membres du CFR & des autres organisations secrètes. C’est 1 des facteurs déterminants qui permettent de comprendre l’influence que le Vatican a su développer au cours de son histoire.
    - Vatican était sous pression : pour raisons inexpliquées, quelques semaines après le renvoi du président de la banque du Vatican (photo) en mai 2012, tous les paiements bancaires étaient suspendus depuis début janvier 2013 ce qui non seulement entrainait asphyxie économique du St Siège mais gênaient considérablement touristes sur place. Le Vatican était déconnecté du système Swift (comme l’a été l’Iran suite aux sanctions internationales), ce qui lui a fait perdre 1 170 000 € entre début & fin de cette histoire, soit 39 jours.
    - or le 12 fév ! lendemain même de l’annonce démission Benoit XVI, le paiement par carte bancaire est à nouveau possible dans périmètre du Vatican de même que réseau Swift fonctionne à nouveau, voila qui ressemble à 1 levée de sanction !
    - surlendemain, 1 nouveau banquier nommé à banque vaticane (L’Institut pour les Oeuvres de Religion) : L’Allemand Ernst v. Freyberg, avocat membre ’Ordre Malte, nommé vendredi à la tête de l’IOR, privée de sont Pdt depuis limogeage d’Ettore Gotti Tesdechi(Mai 2012)


  • Marion Sigaut me semble plus claire et plus juste lorsqu’elle indique - avec une modestie incroyable - l’importance des Jansénistes.
    Pour M. Livernette, je n’ai pu m’empêcher de m’interroger : Histoire ? Théologie ? Philosophie ? Prosélytisme ?
    On peut les manier tous ensemble. Mais lorsqu’on ne peut pas, cela n’a qu’un nom : charabia.


  • Je n’aime pas les strings sur les gamines de 12 ans et pourtant je ne souhaites pas revenir au temps où les paysans vendéens avaient pris la pomme de terre pour le fruit du diable, et l’avaient refusé parce qu’ils ne pouvaient pas croire qu’un fruit aussi résistant et aussi nourrissant pu exister. Suis-je contradictoire ?

    Non, la moral, la réligieusité, comme le reste, c’est un juste milieu. Que l’on soit aller trop loin dans la sécularisation, dans le relativisme moral et culturel, dans la désacralisation de tout, c’est entendu. Qu’il faille pour autant en revenir à la monarchie de droit divin, à la toute puissance institutionnelle de l’Eglise ? Non pas. Il y a un juste milieu à trouver et auquel il faut revenir.

    Entre le string et le voile, je refuse de choisir. On évite pas un extrême pour foncer dans un autre.


  • à propos du regroupement familial, je vous fais un petit cadeau :-))

    élaboration et mise en oeuvre par paul dijoud Secrétaire d’État (travailleurs immigrés) auprès du ministre du Travail du 27 mai 1974 au 25 août 1976 au sein du gouvernement de Jacques Chirac sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing.

    petite photo : http://www.tipsimages.it/Photo/Show...

    http://fresques.ina.fr/jalons/fiche...

    sa bio officielle : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Dijoud


  • Sainte Marguerite Marie demande en 1689 que Louis XIV mette le Sacré Coeur de Jésus sur les drapeaux du Royaume de France. Louis XIV refuse et 1 siècle plus tard jour pour jour c’est le Châtiment avec la Révolution de 1789.

     

  • La suite de la conférence par Marion Sigaut :

    http://www.youtube.com/watch?v=spB0...


  • Peu de sources, un ton assez désagréable, plusieurs oublis historiques et de très mauvaises analyses.

    A travailler...


  • Je n’ai rien personnellement contre Johan Livernette je suis d’ailleurs d’accord avec lui sur bien des points mais je trouve certains de ses raisonnements approximatifs et peu étayés... "Christianisme antithèse du judaïsme" de son point de vue, du mien le christianisme est justement une judaïsation des Romains hellénisés... Par ailleurs, je ne connais pas l’abbé qu’il cite mais considérer Jésus comme un révolutionnaire n’est pas tout à fait hors de propos du point de vue des Pharisiens... Ensuite il parle du peuple à l’éducation déchristianisée qui était mûr pour la Révolution... Non, les élites (aristocrates et bourgeois) avaient des éducations déchristianisées et maçonniques. Le peuple lui n’avait pas tellement d’éducation, était plutôt christianisé mais avait faim du fait de plusieurs années de mauvaises récoltes et d’impôts lourds (ce qui a poussé les maçons à récupérer et manipuler le peuple en effet)... Ensuite viser Louis XIV (qui a révoqué l’Edit de Nantes et s’est opposé aux jansénistes) comme anti-catholique sans parler d’Henri IV (qui selon l’Église devrait être un relaps) et nous ramener à Saint Louis (qui voulait tuer les Sarrasins), je ne trouve pas ça particulièrement opportun... Concernant Mgr Delassus, visionnaire en son temps, je dois dire que c’est compliqué à l’heure actuelle de "ne faire que le citer"... Si un Juif du fait de sa religion ne peut pas être Français, un musulman non plus... Ce genre de considérations nous fait entrer dans une logique de guerre... Le modèle à la française tel que Clermont-Tonnerre l’avait exprimé me parait plus national et rassembleur...


  • "Notre référence doit être celle des croisades"... Je n’ai rien contre les croisades, elles avaient certainement leur nécessité en leur temps mais est-ce réfléchi et productif de reprendre aujourd’hui une rhétorique néo conservatrice à la Bush... ?

     

  • @ theurgie.com

    En gros, permettez-moi cette immixtion, « tendre l’autre joue » est, pour vous, la pierre philosophale du catholicisme.

    Le Meilleur DK

     

    • Oui, mais également non... Permettez-moi de brièvement m’expliquer !! Fondamentalement, la véritable Eglise chrétienne est un Corps soumis à sa tête (qui est le Christ) et elle est donc, par essence et en opposition aux forces de ce monde, foncièrement martyre ! Car de deux choses l’une : soit l’Eglise et ses membres réagissent COMME les forces adverses (et dans ce cas on ne voit vraiment pas ce qui distinguerait les premiers des seconds), soit elle rejoint la perspective du Christ : celle d’un amour inconditionnel même pour les persécuteurs mais SANS avoir part avec leurs valeurs improductives. Lorsque ceci se réalise, alors la phrase "l’Eglise est dans le monde mais sans en faire partie" prend son sens le plus éclatant. Tout cela, une fois encore : sans RIEN concéder au mal mais, bien mieux, par effet miroir, en le tenant réellement pour ce qu’il est : c’est-à-dire la négation non seulement de Dieu et de Sa Grâce, mais aussi de l’homme...
      Evidemment ceci est un absolu : et peu sont susceptibles de l’atteindre ! Mais l’important n’est pas seulement le But mais également le Chemin ! Pourquoi ? Tout simplement parce que les deux sont identiques et se nomment Amour-Harmonie ! Si on croit réellement à une salvation, l’essentiel n’est pas le degré ou le niveau de sainteté (ce serait uniquement le cas si tous les hommes avaient un parcours de vie identique !), mais la constance et la charité déployés personnellement pour s’élever et, SURTOUT (par, avec et dans la Grâce) pour élever LES AUTRES !! Car la première étape est dépendante de la seconde... C’est là un point essentiel, que même des fidéistes négligent, méconnaissent ou repoussent.
      Les fanatiques de quelque bord que ce soit pensent égoïstement : "moi d’abord", ou " moi et mon groupe seulement" :alors que la véritable religion c’est TOUS ENSEMBLES DANS LE PARTAGE ET L’AMOUR ! A moins que l’on repousse les "différents" et qu’on ose, orgueil incroyable, se faire juge (avant l’heure en plus) à la place du seul vrai Juge... Chacun interrogera sa conscience ! (à suivre)


    • (suite)
      Pour terminer, je dirais que la meilleure preuve de tout ceci, et c’est bien logique, est encore et toujours Jésus ! Toutes les manoeuvres du mal, si on analyse justement, consiste à Le FORCER à prendre parti et, en plus, en lui demandant d’utiliser les mêmes armes que l’ennemi ! On sait, par Sa vie et toute Son oeuvre, comment Il s’émancipa de cette demande !! Maintenant, si on a un autre exemple aussi significatif que Lui à me montrer, tout en se disant chrétien, croyant et charitable, je suis prêt à voir : mais la chose serait très étonnante, et on sait d’ailleurs tous que la chose est impossible... C’est Lui la Tête, et cette dernière commande au Corps tout entier. Et si le Christ a vécu par l’Amour (vers tous), pour l’Amour (à tous), sans se soucier des règles du monde (puissance, corruption de tout ordre, domination, élitisme) j’imagine que beaucoup sauront convenir que cela a un sens précis et que, donc, il est demandé à Son Corps Mystique (dont ne font pas seulement partie les membres de Son Eglise MAIS TOUT HOMME AIMANT) d’agir d’identique manière...
      "Cherchez D’ABORD le Royaume des Cieux"... Le jour où on le trouvera dans la confrontation avec le mal alors qu’on use du même arsenal que celui-ci (ce qu’a toujours rejeté le Christ en spécifiant que Son Royaume n’était pas de ce monde), qu’on me fasse signe... Mais je ne retiendrai pas ma respiration en attendant ! Ce n’est pas là que sont la Voie, la Vérité et la Vie... On ne gagne pas contre les puissances involutives avec de telles armes : on ne peut que rendre coup pour coup et donc s’avilir et ressembler à ceux-là même qu’on prétend combattre ! Heureusement, et fixons notre exemple sur Lui, que Dieu ne rentre pas dans ce jeu pervers, car combien d’entre nous seraient encore là ???
      On ne peut combattre le mal par le mal, car ne s’y trouve aucune Grâce ! Et sans l’aide de la Grâce, nous savons (ou devrions savoir) ce que nous risquons à coup sûr...


  • Le peuple est encore profondément christianisé en 1789 et n’est pour rien dans la Révolution française. Ce sont les "élites" et toute la cour de Louis XVI qui est travaillée par la Franc-Maçonnerie qui va exciter le peuple.
    Le vrai peuple lui, avec les vendéens par exemple, résistera jusqu’à la mort fidèle à Athanase de Charette.

     

    • que ce soient les vendéens ou les lyonnais, ils sont partis au combat contre la révolution non pas parce qu’ils étaient contre car au départ toute la france a accueilli ce mouvement comme un espoir, un sorte de printemps arabe si l’on puit dire mais très vite ces vendéens et lyonnais ont été confrontés aux abus des révolutionnaires et la "liberté" a été vite confisquée voire canalisée comme les printemps arabes par quelques élites aux vues diamètralement opposées voire hallucinées par rapport aux attentes de ces populations qui allaient être bientôt martyrisées par la gueuze (martyrs dont elle étouffe bien l’existence, elle et ses descendants d’aujourd’hui qui se gargarisent du mot liberté, droits de l’homme, fraternité, oui des concepts en fait construits sur le sang de beaucoup de leurs concitoyens mais comme ils étaient catholiques, cela ne compte pas, ce ne sont pas des humains ou des citoyens si vous préférez, la "repentance" n’a pas lieu d’être dans ce cas).


  • BRAVO JOHAN !


  • merci à Powers D pour son lien http://www.dailymotion.com/video/xk..., qui m’a effectivement bien éclairé sur Jovanovic.


  • Les commentaires de candide et de M Livernette (qui m’ont tous deux fait l’honneur de réagir à mon court post) m’attristent. La barque de St Pierre prend tellement l’eau que ceux qui se disent -avec une sincérité absolue- catholiques croient pouvoir remettre en cause la validité des sacrements. On manque déjà de messes en France, voilà que nos nouveaux cathares prétendent qu’il faut absolument aller à St-Nicolas-du-Chardonnet ! candide explique qu’il n’a pas envie d’aller à la messe (à part celle des "purs", les FSSPX) en "faisant un pari", mais enfin, la foi est un pari ! prier, c’est déjà un pari ! "Je crois en L’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique", c’est dans le credo de Nicée-Constantinople, ça ne date pas de Vatican II. Et ça implique non pas de renoncer à tout esprit critique mais de croire que l’Eglise (non dans les prêches de ses curés, mais dans son enseignement officiel) est infaillible sur la foi et sur les moeurs, et que Dieu est présent dans ses sacrements. Même si le rituel a été modifié, ce qui est en effet déplorable, Dieu ne reprend pas ses dons et ne peut permettre que ses enfants fidèles soient égarés !
    Ste Thérèse d’Avila (pas une catho en guimauve !) raconte qu’elle voyait l’invisible, et un jour à l’office, elle a vu le prêtre qui donnait la communion entouré de démons, et elle a compris que c’était un mauvais prêtre. Mais elle a vu aussi que le Christ était vraiment présent dans l’Eucharistie, et faisait trembler les démons ; elle a compris alors que le Christ se rend toujours présent lors des paroles de consécration, quelle que soit la qualité du prêtre.
    Ste Catherine de Sienne a vécu à une époque où la corruption du clergé était terrible ; eh bien, elle se prosternait devant les mauvais prêtres, pour les corriger, en leur rappelant la dignité de leur sacerdoce, qu’ils bafouaient. Luther, lui, a décrété que l’Eglise était démoniaque et qu’il fallait faire son salut en dehors d’elle. Aujourd’hui, bilan ? Qui a vraiment servi le Christ ? Qui a semé la division, la guerre et l’orgueil ?
    Je ne minimise pas l’importance des rites, l’invisible se rend visible par eux. Benoît XVI confiait en 1977 : "Je suis convaincu que la crise de l’Eglise que nous vivons aujourd’hui repose largement sur la désintégration de la liturgie".
    Néanmoins, nous devons croire en la parole de Dieu et en le pouvoir des clés, même si cela paraît fou : Dieu est plus fidèle que nous. En douter, c’est douter de son amour.

     

  • Merci à Colombe qui remet un peu d’essentiel et de bon sens dans le débat. Je suis 100% d’accord avec vous. Personnellement, je n’ai pas eu besoin des vidéos de M. Livernette pour comprendre que M. Jovanovic n’était pas réellement catholique, son interprétation délirante de l’Apocalypse et sa remise en cause du péché originel (en contradiction totale avec l’enseignement millénaire de l’Eglise) m’ont largement suffi. Qu’il se contente de faire son très bon travail de journaliste économique et cesse de se mêler de théologie.
    Et si je peux me permettre un conseil aux amis chrétiens : en ce temps de Carême, un peu moins de conférences, et un peu plus de prière et de lecture de l’Evangile, en recherchant l’humilité et la charité. ça rend plus clairvoyant, et plus paisible. Il y a des sujets sur lesquels l’intelligence naturelle et les connaissances historiques ne suffisent pas, la lumière vient d’en haut. Voyez comment a fini Calvin qui se croyait plus pur et plus intelligent que tout le monde. Ciao, je vais appliquer mon conseil.


  • il impossible etre catholique dans cette république


  • La nouvelle messe s’appelle "Novo Ordo Missae" ; ça ne vous rappelle rien ?


Afficher les commentaires suivants