Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

Le numéro un nord-coréen Kim Jong-un a invité, samedi, le président sud-coréen Moon Jae-in à un sommet à Pyongyang, tandis que Washington mettait en garde contre « l’offensive de charme » olympique de la Corée du Nord.

 

L’invitation a été transmise par Kim Yo-jong, la sœur du dirigeant nord-coréen en visite au Sud pour les Jeux olympiques inaugurés vendredi, selon un porte-parole de la Maison-Bleue, la présidence sud-coréenne. M. Kim est prêt à rencontrer M. Moon « aussi tôt que possible », mais celui-ci n’a pas, pour l’heure, accepté cette offre.

Un tel sommet serait le troisième du genre, après les rencontres entre le père de M. Kim, Kim Jong-il, et les Sud-Coréens Kim Dae-jung et Roh Moo-hyun, en 2000 et 2007, chaque fois à Pyongyang.

Mais il pourrait semer la discorde entre M. Moon, tenant du dialogue avec le Nord, et le président américain Donald Trump, qui, jusqu’à récemment, échangeait insultes personnelles et menaces apocalyptiques avec M. Kim.

Washington martèle que le Nord doit prouver avant toute négociation qu’il est disposé à la dénucléarisation quand Kim Jong-un proclame que son pays est désormais un « État nucléaire à part entière ».

Après des mois de silence sur la participation même du Nord aux JO de Pyeongchang, la compétition s’est révélé l’occasion d’un rapprochement spectaculaire entre les deux rivaux. Le Nord est en pleine offensive de charme, envoyant au Sud athlètes, artistes, pom-pom girls et délégation de haut niveau.

Le président sud-coréen a reçu à déjeuner Kim Yong-nam, chef de l’État de Corée du Nord, aux fonctions largement honorifiques, et le plus haut dignitaire nord-coréen à ne s’être jamais rendu au Sud.

 

Dialogue avec Washington ?

Kim Yo-jong, première membre de la dynastie régnant au Nord à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée, était également de la partie.

« Nous espérons vous voir rapidement à Pyongyang », a déclaré Kim Yo-jong au président sud-coréen après lui avoir remis une lettre personnelle de son frère, selon les autorités sud-coréennes.

« Nous voulons que le président Moon devienne un protagoniste dans un nouveau chapitre en vue de la réunification, pour laisser de grandes traces dans l’Histoire », a-t-elle dit.

Des officiels nord-coréens et le président Moon ont assisté, samedi soir, au premier match de l’équipe féminine unifiée de hockey sur glace de Corée contre la Suisse.

Cette proposition survient après deux années de tensions extrêmes dans la péninsule. Le Nord a mené, en septembre, son sixième essai nucléaire et tiré des missiles balistiques capables d’atteindre le territoire continental américain.

M. Moon pourrait se retrouver dans une position diplomatique délicate face à l’offre nord-coréenne. Mais il a esquivé une réponse immédiate, selon son porte-parole Kim Eui-kyeom, demandant plutôt que soient créées « les bonnes conditions » pour une telle visite.

Il a appelé le Nord à rechercher plus activement un « dialogue absolument nécessaire » avec les États-Unis.

 

Diplomatie du kimchi

D’après les analystes, le Nord, qui a exhibé ses missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) géants, jeudi, lors d’un défilé militaire, cherche par sa campagne olympique à obtenir un adoucissement des sanctions de l’ONU. Il veut aussi enfoncer un coin dans la relation entre Séoul et Washington.

Ils émettent des doutes quant à la concrétisation du sommet, peu envisageable « dans un avenir prévisible », aux yeux de Koh Yu-hwan, professeur à l’Université de Dongguk.

« La proposition de Kim se fonde sur le postulat que le Nord conserve ses armes nucléaires tout en cherchant un rapprochement avec le Sud », a-t-il dit à l’AFP. « Le Nord n’est pas intéressé par un dialogue sur la dénucléarisation ».

Lors de la cérémonie d’ouverture des JO, le vice-président américain Mike Pence n’a eu aucune interaction avec la délégation nord-coréenne, selon les autorités américaines.

« Les États-Unis ne permettront pas que la farce que constitue la propagande nord-coréenne reste sans réponse sur la scène internationale », a lancé M. Pence sur Twitter. « Le monde NE PEUT PAS rester sourd à l’oppression et aux menaces du régime Kim ».

Le vice-président n’a de cesse de répéter qu’en cas de rencontre avec un Nord-Coréen, c’est un message de fermeté qu’il ferait passer.

« Comme préalable à tout dialogue », a-t-il dit, Pyongyang doit « mettre la dénucléarisation sur la table ».

L’atmosphère était moins glaciale à la table de la Maison-Bleue, où ont été proposés deux types de kimchi, le chou fermenté coréen, lors d’un repas arrosé de soju, l’alcool de riz traditionnel : la version nord-coréenne de ce plat omniprésent sur la péninsule divisée, moins relevée, et la version sud-coréenne, plus épicée.

 

La Corée du Nord, un pays souverain à découvrir par vous-même
avec noko-redstar.com !

 

Les photos du jour de l’An à Pyongyang !

 

Découvrez la Corée du Nord avec Alain Soral
en visionnant le documentaire À la découverte de la Corée du Nord !

À ne pas manquer, le prochain séjour en Corée du Nord !

Le rapprochement des Corées, sur E&R :

La vérité sur la Corée du Nord, sur E&R :

Sortir de la propagande occidentale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1898936

    Mais M. PENCE, les U.S.A. étant, dans des secteurs de par le monde, bien au-delà des menaces, ledit monde ne reste pas sourd à la répression, aux sanctions et aux destructions de votre régime dit, démocratique...

    Gardons quand même à l’esprit, comme astuce mnémotechnique pour se préserver des ces lascars, que "to pound" se traduit par "piler" et qu’il est 100 pence in 1 pound...


  • #1898971
    le 11/02/2018 par The Médiavengers
    Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

    Il est grand temps de répondre aux Amerloques dans leur propre langage, le seul qu’ils sont capables de comprendre : comment dit-on déjà ? Fuck ?


  • #1898978

    Pourvu que Moon voit la lumière et s’inspire de Kim, pour leur renforcement mutuel et la réconciliation des deux.


  • C’est le Pakistan qui a le plus aidé la Corée du Nord à avoir la bombe : les sionistes et leur pantin Trump tremblent à l’idée que la Corée du Nord puisse refiler la bombe à un Etat "ennemi" d’Israël, comme l’Iran par exemple...


  • "Des officiels nord-coréens et le président Moon ont assisté, samedi soir, au premier match de l’équipe féminine unifiée de hockey sur glace de Corée contre la Suisse."

    "Pour leur premier match en tant qu’équipe unifiée, les hockeyeuses coréennes se sont inclinées 8 à 0 contre les Suissesses, ce samedi à Pyeongchang."

    Le sport a décidé de ne pas donner un coup de pouce à la politique.

     

  • #1899007

    Ce rapprochement a pour but de désamorcer la politique pousse-au-crime des E-U,car personne ne veut la guerre.De plus,il existe en Corée du Sud une faction non négligeable anti-US et ce depuis longtemps.Rappelons nous qu’en aout 2017,le 15,le président sud-coréen Moon est intervenu pour dire que Séoul voulait à tout prix éviter une guerre...alors que de fausses informations venues du Pentagone indiquaient que des missiles nord-coréens venaient d’^etre mis en batterie...Le vendredi 18 août Steve Bannon ,le conseiller stratégique de la Maison Blanche,était congédié...(Source Navires et Histoire n°104)Cause à effet ?Coincidence ?...Toujours est-il que les States commençent à se retrouver à nouveau en porte-à faux vis à vis des deux Corées...


  • Il est bien clair que les deux pays jumeaux seraient réunifiés depuis longtemps si ce n’était de Wasington qui fout la bisbille afin d’entretenir ce conflit. Cela leur permet de justfier la présence de milliers de soldats stationnés au sud ainsi qu’une imposante flotte en mer. Ces effectifs espionnent et surveillent la Chine, la véritable cible de Washington. Le rôle de pompier pyromane des USA apparait plus que jamais au grand jour (comme dans le cas de la Palestine) mais comptons sur nos médias pour cacher cette évidence au maximum. Pour les merdias occidentaux, il est inconcevable que les ÉU soient de mauvaise foi. Donc forcément c’est Kim J.I. qui est fourbe...

     

    • Je veux bien, réunification.
      Mais sous quel régime ?
      Celui du nord ou du sud. ?
      Un des deux va devoir s’effacer.


    • #1899169

      @ Jay,

      Imaginez un national socialisme (celui du Juche) empreint de libéralisme maîtrisé (dans certains domaine relevant du génie et du devoir national), l’ensemble préservé du Malin par une bombinette.
      Mais l’on vous laisse d’ici imaginer les sanctions.
      Et puis, espérons mais ne rêvons pas : les mafias et les conspirateurs sont déjà à l’oeuvre pour que ceci n’arrive jamais. Jusqu’au jour où tombe le mur, s’effondre la frontière...


  • #1899086

    "tandis que Washington mettait en garde contre « l’offensive de charme » olympique de la Corée du Nord."

    Apparemment, deux frères qui font la paix n’intéressent pas le lobby militaro-industriel d’USrael.......


  • #1899090

    Kim Jung Un me paraît être un grand stratège. Je pense que les deux Corées aspirent à une réunification et à vivre en paix... Ça va se réaliser mais pas tout de suite... Trump est encore trop tenu par le pouvoir profond...


  • #1899200
    le 11/02/2018 par Je suis pas Charlie
    Kim Jong-un invite le président sud-coréen à Pyongyang

    "Washington mettait en garde contre « l’offensive de charme » olympique"

    Toute la raison d’être des Etats-Unis d’Amérique résumé en une seule phrase. Diviser pour régner telle est la devise de l’Empire. Cette prise de position US n’a rien d’étonnant. La paix et la réconciliation n’étant pas dans l’intérêt de ce pays perfide fondé sur un génocide et qui ne doit sa prospérité que par le terrorisme d’Etat. Le grand Satan comme disent si bien les Iraniens. Satan étant celui qui divise les Hommes.


  • Pour pouvoir cadrer les dernières "initiatives"nord-coréennes et comprendre ce qui se passe actuellement dans la péninsule coréenne ,il n’y a d’autres approches fiables que l’histoire,et plus précisément celle qui retrace les relations Chine-USA. Personnellement,et à travers la
    stratégie kissingerienne,je ne présage rien bon des"initiatives"nord-coréennes. En effet,Kissinger relate dans ses mémoires,
    lors de la mise en place de sa stratégie,dite"triangulaire",qui permettait à l’empire états-unien de se positionner avantageusement par rapport à l’URSS et la Chine de Mao.
    Cette"triangulaire"permettait aux USA d’exacerber les tensions entres
    soviétiques et chinois,et d’en tirer comme bénéfice l’affaiblissement de
    l’aide militaire,accordée par les ex-superpuissances communistes,au Vietnam du nord,au moment où ce pays subissait de plein fouet l’agression armée américaine. Le double jeu chinois de l’époque,vis à vis du Vietnam du Nord,s’apparentait à une simple et pure trahison des"frères"vietnamiens. En effet,Kissinger raconte que les chinois le rassurait que les bombardements aériens massifs américains du Vietnam du Nord,entraîneraient de la part de la Chine de"violentes"diatribes,mais ces mêmes dirigeants précisaient à Kissinger que ces diatribes ne sont en fait que des"tirs en blanc" ; autrement dit,que les chinois ne les traduiraient pas en actes concrets sur le théâtre de la guerre au Vietnam.
    C’est pour cela que tout au long du bras de fer USA -Corée du
    Nord,la"discrétion"verbale chinoise,conjuguée avec le vote chinois des sanctions à l’ONU,m’ont poussé à croire que la trahison chinoise à la cause vietnamienne est en train de se répéter dans le cas de la Corée du Nord.
    Mais ce que chinois et russes font semblant d’oublier,c’est qu’en reniant
    la révolution socialiste,qu’en lâchant leurs alliés traditionnels en se mettant à genoux devant l’empire oligarchique,ils sont en passe de creuser leurs propres tombes.


Commentaires suivants