Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’autre avant-guerre (1871-1914) Partie VI : "L’affaire Dreyfus"

"Les dossiers de l’Histoire" de Henri Guillemin

En 1894, le capitaine Alfred Dreyfus (photo ci-contre) est accusé d’espionnage au profit de l’Allemagne et condamné à la déportation en Guyane.

Quatre ans plus tard, un article de Zola incrimine l’armée pour avoir fait condamner un innocent, qui plus est juif.

Dans ce sixième épisode consacré à la période d’avant la guerre de 1914, Henri Guillemin revient sur cette affaire qui provoquera de violentes polémiques nationalistes et antisémites.

Partie 6 : "De Boulanger à Dreyfus"

Demain, partie 7 : "La défense Républicaine"

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour

    Comme à chaque fois , Monsieur Guillemin nous donne une autre version des faits ( j’ai pris un peu d’avance par rapport aux diffusions d’E&R ) , et contrairement à ce qu’on essaye de nous faire gober , la période actuelle ressemble beaucoup plus à la période décrite par Guillemin , que celle des années 30 ...

    Une constante cependant , c’est la facilité , la fourberie , le machiavélisme avec laquelle "l’Ordre" se maintien , il y a bien quelques concessions faites à la masse , mais dans l’ensemble le projet tient son cap ...

     

  • Guillemin par ailleurs remqrquable manque cruellement d objectivite
    Les Dreyfus sont pour lui des bourgeois tout a fait bien, mais dans l ensemble lorsqu il parle des bourgeois ce qu il appelle les gens convenables c est pour dire que se sont des salauds !!!

    Attention a ne pas vous emballer sur Guillemin.

    Le point a retenir dans l affaire Dreyfus c est que ce qu on appelle aujourd hui les adeptes de la theorie du complot avec un sens tres pejoratif ce sont precisemment les Dreyfusards aujourd hui si bien vus.

     

    • Bonjour,

      ce n’est pas parce que vous identifiez une catégorie comme "nuisible" que vous êtes obligé de considérer que tous les individus qui la composent sont forcément méprisables. On peut vouloir détruire la catégorie sans forcément détruire les individus. On peut même rêver de pouvoir arriver à cela sans violence mais en tendant la main et en parlant.

      Et Guillemin stigmatise ceux qui veulent le pouvoir et le conserver par tous les moyens, ce qui à l’évidence concerne peu de gens. Les bourgeois en eux-même constituent un frein à tout changement mais ceux qui, parmi eux, sont prêts à tout ne sont pas la majorité.
      Dreyfus est innocent car : il n’avait aucun espèce d’intérêt à trahir (il était justement déjà riche et la France en avait fait le premier officier supérieur d’origine juive) ; il a été publié copie d’une lettre manuscrite d’Estherazy qui indique bien que c’est la même écriture que celle du bordereau et Estherazy lui avait des raisons de trahir (endetté jusqu’au coup et dans le corps de cette même lettre on lit qu’il rêve d’entrer dans Paris à la tête de uhlans). L’affaire aurait très bien pu se dégonfler assez vite si l’état major ne s’était pas entêté à soutenir mordicus la première décision du tribunal militaire qui ne tenait sur rien. Et ce n’est pas Dreyfus et sa famille qui ont en fait en sorte que cela dure des années.

      Guillemin cite ses sources. Que ceux qui veulent se faire une idée aillent aux sources.


    • la plupart des juifs avant la déferlante sioniste furent reconnaissants à la République de les avoir libérés du joug rabbinique et beaucoup comme en Allemagne ont donné leur vie en 1914 , ils ont prouvé leur patriotisme, Dreyfus fut militaire ce n’est pas ce "bourgeois" là qui a trahi sa patrie.