Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Portraits de révolutionnaires : Staline

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #495581

    Portrait assez proche de l’idée que j’ai pu me faire de Staline. Surtout concernant le pacte Germano-Soviétique, qui est plus un Munich inversé vis à vis de l’occident.


  • #495703
    le 18/08/2013 par Szczebrzerzyszczykowski
    Portraits de révolutionnaires : Staline

    Incroyable ! Il prétend que c’est la Pologne de Pilsudski qui agresse l’URSS en 1919-20 !!!

    Le 11 novembre 1918 prend fin la 1re Guerre Mondiale (la Pologne renait après plus d’un siècle d’une TRIPLE occupation mais N’A PAS de FRONTIÈRE à l’Est). Le 13 novembre, le gouvernement soviétique rompt unilatéralement les prérogatives du traité de paix de Brest-Litovsk et ordonne à l’Armée rouge de passer à l’offensive. Il suffit d’un seul coup d’œil sur le protocole de n’importe quelle réunion ou congrès pour se rendre compte qu’un seul sujet dominait sans partage l’ordre du jour – la révolution mondiale.
    Les appels à la guerre se font entendre de toute part. On peut en lire en première page du nouvel abécédaire pour les enfants, sur des millions d’affiches qui tapissaient les maisons et les rues ; on peut en entendre à chaque réunion d’ouvriers d’usines, à chaque comité révolutionnaire de soldats, du haut de chaque tribune ou balcon et aussi certainement dans les pages de livres de poésie : soufflons sur les braises de l’incendie mondial !

    Le but de l’offensive soviétique était l’instauration du communisme en Europe. En quelques jours, l’Armée rouge pénètre de force dans les états baltes. Le 29 novembre, le gouvernement communiste estonien voit le jour ; le 14 décembre – celui de la Lettonie. Peu après, cela se passe de manière similaire en Lituanie. Le 17 décembre à Riga, un manifeste est publié : le premier grand objectif de l’offensive communiste, c’est l’Allemagne.
    En 1918, l’Armée rouge ne réussit pas à parvenir jusqu’en Allemagne. Pour l’instant, Lénine avait d’autres problèmes sur les bras. En 1919, tout comme en 1918, Lénine combattait contre les nations du feu empire russe.

    En 1920, les communistes entreprennent un nouvel essai pour se frayer un chemin à travers la Pologne indépendante et envahir l’Allemagne. Des extraits de L’Ordre n°1423 de juillet 1920, adressé aux troupes du Front de l’Ouest :
    "À l’Ouest se joue le sort de la révolution mondiale. Par le cadavre de la Pologne blanche, la route mène aux braises de l’incendie mondial. Sur nos baïonnettes nous porterons le bonheur et la paix aux travailleurs du monde. À l’Ouest !" Et les signatures : Toukhatchevski, Smilga, Unschlicht, Schwartz.

    Si Varsovie était tombée, un boulevard se serait ouvert devant l’Armée rouge jusqu’au cœur de l’Occident… Mais c’est Pilsudski qui obtint une éclatante victoire devant Varsovie…

     

    • #495776

      merci pour votre contribution.
      je note que vous écrivez : "En 1919, tout comme en 1918, Lénine combattait contre les nations du feu empire russe." Oui et lorsqu’on se bat contre les nations, on se bat de facto contre les peuples. Et pour être très claire, on se bat contre "le peuple".

      Cela ne nous dit-il rien ? N’évoque rien... de la réalité qui est la nôtre ?

      Bien-sûr que si ... L’Union européenne, grand dada de Marine Lepen. Ou encore, plus ambitieux, le doux projet de gouvernance mondiale d’un village mondial décérébré qui seraient l’un et l’autre, la quintessence, que dis-je ? l’Anapurna, la nouvelle Espérance, The new-age Frontier. Celle qui départira l’homo sapiens du Nouvel Omo (cqfd : revisiter d’urgence le sketch de Coluche).

      Cela devrait nous alarmer car c’est bien là un des points de convergence entre le marxisme-léninisme et le grand-libéralisme. Si au sortir de l’URSS, nos anciens marxistes se sont si bien vite modélisés sur la pensée économique américaine la plus inique et la plus clinquante (n’en déplaise à Barack Obama !), si un certain nombre se sont épanouis dans le vivier américain qu’ils honnissent, bien mieux que dans le vivier européen qu’ils chérissent, cela n’est pas sans rapport avec cette convergence topique, qui est une convergence de pratiques et de postulats idéologiques (conscients et inconscients) où le respect de l’Homme n’a aucune part.


    • #495802

      @Anna Tout-à-fait,de plus,si on remonte aux différentes sources idéologiques,libéralisme et marxisme présentent même quelques convergences d’analyse(adam smith et marx ont par-exemple la même vision théorique du "marché du travail",même s’ils lui donnent une finalité différente bien évidemment)...j’ai eu la chance d’avoir un professeur d’économie qui se définissait comme un "monarcho-communiste"(un vrai coup de chance ce prof,et j’étais en terminale durant le débat "Maastricht",vers 1995,lui nous a bien fait un cours détaillé sur la création monétaire et la privatisation des banques centrales),il n’a donc pas manqué d’insister sur les carrences et les failles du marxisme puis du troskisme...Féthi


    • #495805

      Ce portrait est bien vieux déjà et est l’oeuvre d’un admirateur, communiste lui-même...
      Celà sent bon la légende et l’adulation du petit père des peuples.
      Les affabulations sont nombreuses, comme la fin de l’homme par exemple...
      Une bien belle histoire en somme, à écouter pour se distraire !
      Mais très éloignée de la réalité historique.
      Ainsi l’assassinat de Kirov est bel et bien de son fait, par exemple...
      Lire Pierre de Villemarest, l’expert Français de la lutte pour le pouvoir dans la défunte URSS, pour tout connaître du sujet.


    • #495878

      Je pense plutôt que c’est un juste milieu entre l’éloge de Staline et le tyran rouge.


    • #496263

      A Szczebrzerzyszczykowski : Votre pseudo polonais révèle peut être chez vous une hostilité "naturelle" à la Russie. Il est vrai que la Pologne a beaucoup souffert de l’impérialisme russe (et inversement, plus loin dans le passé). Cette hostilité réciproque est donc compréhensible, et je pense aussi que la Pologne est une grande nation qui mérite reconnaissance et souveraineté, notamment de la part de Moscou. Mais n’oubliez pas que le pardon est une valeur noble pour les chrétiens, donc pour les polonais aussi, et que les peuples slaves, tout comme les autres peuples, sont appelés à la réconciliation et au respect mutuel, pour se tourner alors contre nos pires ennemis (OTAN).
      Cependant, sans remettre en cause vos affirmations sur le conflit sovieto-polonais (il est vrai que les bolchéviques étaient aussi violents que leurs ennemis), je tiens à faire remarquer que les références que vous avez emprunté sur Lénine et Zinoviev dans l’autre vidéo de Guillemin viennent d’un étrange site qui appelle à la libération de Boris Stomakine, lequel avait soutenu -avec Berezovski- les terroristes tchètchènes... (non pas le peuple tchètchène que j’admire beaucoup, mais bien les takfiristes de Bassaïev, déjà soutenus par l’Arabie Saoudite et la CIA) et surtout, ce même personnage, Stomakine, que votre site "ipvnews.org" soutient avec zèle, a appelé publiquement à la désintégration de la Russie en tant que nation et à la disparition de son peuple. Il a d’ailleurs été condamné à 5 ans de prison pour cela. Votre site est donc plus que suspect à mettre en lumière des absurdités calomnieuses sur le 3ème personnage préféré des russes (Lénine), lequel a d’ailleurs permis au monde, malgré ses erreurs et le sang qu’il a sur les mains, de retrouver un peu d’espoir contre l’empire anglo-américain (Sankara, Nasser, Guevara, Castro, Boumédiène, Ortega, Lumumba, etc... tous ceux là, n’ont ils pas été soutenu par le pays de Lénine ? Que serait devenu le monde sans ce contre-modèle au capitalisme sioniste et pornographique ?). Dire que Lénine était un homosexuel (alors qu’il était marié) ayant des relations avec Zinoviev semble plus venir d’une vocifération haineuse et passionnelle contre la Russie comme nation que d’une simple attaque contre l’homme lui-même... Surtout qu’en Juillet 1918, la date que vous citez, les deux hommes étaient en opposition, Zinoviev ayant même failli rejoindre les mencheviks ! Cette calomnie est aussi stupide que le site sur lequel vous vous appuyez.


    • #529493

      suite:en 42 l’URSS envahit la Pologne ,fait la guerre à la Finlande, la Roumanie et masse se troupes à l’Ouest pour envahir l’Allemagne

      Heureusement Hitler prend les devants et sauve l’Europe du Bolchevisme

      Le brise glace (Viktor Sokolov)


  • #496091
    le 18/08/2013 par Tonton Toubab
    Portraits de révolutionnaires : Staline

    Ecoutez ça !

    Les citoyens Russes, très bien informés à l’inverse de la majorité des Occidentaux abâtardis par leur conviction de l’être, savent par exemple que le président Ukrainien Iouchtchenko a été "victime" d’une cure de rajeunissement "surestimée" qui a mal tourné et non d’un empoisonnement alimentaire.

    Il lui fallait jouer de séduction pour gagner les élections et l’entreprise a échoué selon le modus operandi que l’on peut deviner quant aux séquelles !

    source : http://www.bibleetnombres.online.fr...