Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’enigme Jeanne d’Arc Partie 13 : Sainte Jeanne

"Les dossiers de l’Histoire" de Henri Guillemin

Pour ce dernier épisode, Henri Guillemin explique la construction historique de la mémoire de Jeanne d’Arc dans la culture française et son appropriation par les partis de droite nationaliste dès le XIXe siècle.

Pour conclure, l’historien livre son intime conviction sur la personnalité de Jeanne, sur sa foi et sur le surnaturel.

Partie 13 : Sainte Jeanne

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #149032

    Louis-Hubert Rémy et Thierry Martin seront interviewé par Benoît Mancheron sur Radio Courtoisie le mercredi 9 mai de 10h45 à 11H45, émission rediffusée de 14h à 15h ainsi que le jeudi 10 de 6h à 7h et la samedi de 18h à 19h.
    Cette émission sera consacrée à la sortie de leur livre aux éditions Saint Rémy : "La vraie mission de sainte Jehanne d’Arc, Jésus-Christ Roi de France".

    Merci d’avance de m’avoir permis de diffuser cette petite publicité à leur demande.

    Que Dieu nous garde !

     

    • #149343

      Merci pour l’info.
      L’émission était intéressante.
      Mais bon il y a du boulot avant d’en arriver à faire passer un tel message, à désacraliser les Lumières, les droits de l’homme et la laïcité au regard de l’opinion publique.


  • j’ai cru qu’il allait se transformer à la fin ... mais qu’es-qu’il raconte bien .


  • #149090

    Il transcende sa discipline, Il m’a encore fait pleurer. Tout est là...A la fin. Tout est dans ce qu’il dit à la fin. C’est magnifique.


  • J’ai bien peur que l’histoire jeanne d’Arc soit une affaire des plus bannales en affaire judiciaire c’est à dire l’accusé innocent qui reconnait les faits dont on l’accuse et qui en plus de ça va dans le sens de l’accusation en inventant un scénario correspondant à ce qu’on attend de lui .
    On a déja vu ça par le passé des gens craquer lors d’interrogatoires de police et s’accuser par exemple d’un viol et d’un assassinnat et longtemps aprés une fois qu’il ai passé 10 ou 15ans derrière les barreaux des tests adn viennent l’innocenter et un vrai coupable est enfin trouvé ...
    Ca me fait fortement penser que ce n’est pas jeanne qui disait entendre des voix mais que c’était l’accusation qui lui a collé ça sur le dos dans l’intention de la faire condamner comme hérétique à la peine de mort (au bûcher) et jeanne est allé dans le sens de l’accusation jusqu’à la fin . L’église avait besoin d’une accusation toute banale pour l’envoyer au bûcher .
    Si on part de ce constat , jeanne était un garçon manqué , son père était Juif (jacob Dart) sa mère catholique (De Romée) , à sa majorité elle a voulu s’engager dans l’armée elle c’est donc adressé tout simplement à l’administrateur militaire de sa région : le capitaine de Baudricourt . Elle fût refoulé une 1ère fois puisque c’était une fille et prise à sa seconde tentative . Elle fît ses "classes" auprés des militaires de Baudricourt et quand elle fût prette elle fût transféré auprés de l’armée de Charles VII lequel lorsqu’il la reçu ne pouvant lui donner un poste de fantassin ni d’archer lui donna le poste de porteur d’étendart , c’était le poste qui convenait le mieux à une gamine de 18ans fraichement angagée dans l’armée .
    C’est la vertion la plus réaliste de l’histoire de jeanne que je puisse croire .

     

    • #149202

      Après une série de treize énormes vidéos de Guillemin, au moins 5h de matériel de très haute volée historique, tout sourcé précisément et méticuleusement, dans des écrits contemporains de Jeanne et de ses procès, tu trouves encore le moyen, toi petit inculte qui n’a rien lu, rien vu, rien compris, de créer ta version des évènements autour desquels il n’y a aucune polémique, puisque nombre d’historiens très sérieux ont déjà décortiqué tous les documents qui étaient susceptibles de près ou de loin d’avoir un rapport avec Jeanne, ou d’aider à comprendre le contexte dans lequel elle a évolué.

      Le procès d’Inquisition n’a pas abouti à sa condamnation parce qu’elle disait entendre des voix, ils n’ont jamais réussi à la piéger théologiquement là-dessus. De ce que j’ai lu, ils ont seulement réussi à lui faire appeler "voix" ce que précédemment elle appelait "conseil", mais ça ne les a mené à rien. Elle a été condamné comme relapse car elle avait promis de ne plus porter de vêtements d’homme, et qu’on ne lui a laissé dans sa cellule que des vêtements d’homme, justement. C’est pour dire à quelle point elle était irréprochable du point de vue de la doctrine. Dans les faits, elle n’a jamais pu être convaincue d’hérésie. Il a fallut, pour qu’ils puissent la brûler, qu’ils la piègent avec ce stratagème honteux. Mais dès le début de son périple, tous les témoignages s’accordent pour dire qu’elle faisait part de l’origine divine de sa mission.

      Ah, autre petit détail : porter comme prénom Jacob ne fait pas de son porteur un juif. Parce qu’allant dans ce sens là, tous les Pierre, et Gabriel, et Simon, et Jean, et Anne, et Jeanne, et Pascal, et Emmanuel, et Marie, et Benjamin, et Matthieu, et Isabelle, et Jacques de l’histoire de France et de ta propre généalogie sont juifs. Guillement le fait noter dans une des premières vidéos, les "noms de famille" à cette époque qui ne connaît pas l’état civil et où l’alphabétisation est très faible sont en fait assez variables. On passe de "d’Arc" à "Dart", phonétiquement, simplement en rendant le c final muet. Aujourd’hui encore, en Auvergne, certaine personnes portant de "vieux noms" locaux se reconnaissent aussi bien quand le s final est muet que lorsqu’il est sonore, et n’ont pas de prononciation privilégiée.

      Enfin, Jeanne n’a jamais voulu s’engager comme soldat. Sa mission était principalement de faire sacrer et couronner le Dauphin, la levée du siège d’Orléans et les autres batailles étaient une nécessité stratégique dans ce but.


    • #149250

      son père était Juif (jacob Dart)...



      Comme dirait l’autre "les juifs rendent fous"...


    • des fois ça fait du bien de se sentir seul contre tous , c’est pas Soral ni Dieudo qui me contrediront sur ce point . Je vous remercie de m’avoir injurié c’est un honneur .


    • #149342

      Ça t’arrives jamais de te poser la question pourquoi tu te retrouve "seul contre tous" ? Non pas parce que tu dis des vérités qu’un système médiatique totalitaire veut faire taire, mais parce que tu soutiens des théories d’un tel niveau d’imbécilité que la patience finit par arriver à bout. Tu remarquera que celui qui soutien que le ciel est vert, que le Soleil se lève au Nord, et que la pluie sort de terre pour remonter dans les nuages se trouvera aussi bien seul. Nul besoin d’invoquer des cabales pour l’expliquer.

      Combien de ces vidéos de Guillemin sur Jeanne d’Arc as-tu seulement regardé ?


    • J’ai regardé toutes les vidéos de mr Guillemin , j’ai même acheté un livre sur jeanne d’Arc , je me suis régalé mais je doit quand même donner mon point de vue et j’ai le droit d’avoir un point de vue . Si un jour tu as l’occasion de subir un interrogatoire de police à charge suivit d’un procés à charge tu comprendras ce que je me tue à vous expliquer , que 1/ ils te font avouer ce qu’ils veulent (par exemple que tu entends des voix) et 2/ tu seras condamné pour ce que tu aura avoué par la contrainte même si tu te rétractes , ce que jeanne avait fait et elle aurait repris soit-disant sa posture initiale qui consistait à dire qu’elles attendait des voix ... que c’est étrange vous trouvez pas ??? si on voulait la faire condamner qu’on aurait pas dit autrement .
      Moi mon avis c’est que les historiens tombent tous dans le panneau de croire pour argent comptant les écris des 2 procés de jeanne 1/ le procés à charge qui l’a fait condamner au bûcher et 2/ le procés de réabilitation qui fût conduit par les mêmes qui l’avaient faite condamner au 1er procés , soit 2 procés truqués !!!
      Pour le père de jeanne , il s’appellait bien Jacob devant l’administration mais dans sa vie courrante il se faisait appeler jacques ... tient donc ... pourquoi changer son prénom si ce n’est pour éviter la persécution ? en ces temps ou les Anglais chassaient les Juifs d’Angleterre (de 1200 à 1600) et oû les Espagnols en faisaient autant à cette même période , vous imaginez bien que pour un Juif à cette époque il valait mieux pas se faire repérer ...


    • #149555

      En réalité, c’est l’inverse : à force de pressions et de privations, ils ont réussi à lui faire nier avoir été appelée par Dieu. Elle a du réaliser la gravité de cette faiblesse, et s’est reprise après. Ca n’a absolument aucun sens de prétendre que c’est le contraire. Tous les témoignages "en temps réel", même pas contemporains mais réellement écrits au jour le jour témoignent qu’elle se disait missionnée par Dieu, et pas dans un sens métaphorique ou indirect. Les seuls "contre-arguments" de l’époque visait plutôt à mettre en doute sa virginité, et à rappeler sa basse condition : elle était traitée de putain, de ribaude, et ça la mettait dans une colère noire. C’est seulement au procès d’Inquisition qu’ils ont essayés de la déstabiliser au plus profond de sa foi, et de la piéger sur des questions doctrinales ardues. Et ça, c’est dans les textes, c’est pas une supposition. Car pour étayer tes hypothèses, tu n’as rien d’autre que le postulat qu’en interrogatoire on peut faire admettre n’importe quoi à n’importe qui. Ensuite, au risque de te décevoir, Jacques n’est pas une manière de dissimuler Jacob, c’est simplement le diminutif.

      Mais effectivement, ce sont des dizaines d’historiens, qui sont vraiment des incompétents sans la moindre profondeur de vue, et incapable de faire l’étude critique des centaines de documents auquel ils ont accès de première main, qui sont tombé dans le panneau. Mais heureusement, Protis est là ! Il a déjoué le piège ! Il a percé le secret de la Licorne -euh...- de Jeanne d’Arc, demi-juive mandatée par la belle-mère du roi pour finir rôtie sur un bûcher après n’avoir pas réussi à devenir "soldate" (mais c’était un leurre ;) . Et tout ça juste au flair ! Un peu comme un médium : Jacob => juif, voix => complot, paysanne => agent secret. Logique, tout se tient. Hop, Pernoud, Guillemin, Colette Baune : poubelle. Des incapables et des ignares, qui n’ont pas su arriver aux conclusions qui se présentent naturellement à l’esprit cultivé, méthodique et rationnel, dont seul Protis a su faire démonstration, et ce même sans le secours des documents. C’est pour dire comme elle était pourtant enfantine à trouver, pour qui sait chercher. Face à une argumentation aussi rigoureuse qu’implacable, seul l’ennemi de la raison et de la vérité saurait encore, téméraire dans sa honte et son erreur, se dresser contre l’évidence.


    • Gotfried c’est quoi qui te dérange dans le fait que puisse exprimer mon point de vue ? tant soit-il à l’opposé de tous ?


    • #149616

      Que tu exprimes ton point de vue ne me dérange pas. Que ce soit un ramassis de foutaises, si. Alors je n’exige pas la censure, mais j’exerce mon droit de réponse.


    • Ce ne sont pas des foutaises c’est mon point de vue appuyé sur des preuves vérifiables . Je suis Catholique et je maintient que jacob c’est un prénom exclusivement Juif qui n’est pratiquement jamais utilisé dans ma communauté catholique à l’inverse de jesus par exemple qui est trés utilisé comme prénom notament en Espagne ensuite se faire appeler jacques dans le civil au lieu de son vrai prénom qui est jacob ça veut dire que le père de jeanne souhaitait masquer son prénom jacob ce qui me laisse à penser qu’il est juif et c’est la raison pour laquelle je me replonge dans les livres d’histoire et je fais immédiatement le rapprochement avec le fait qu’à cette période les Anglais chassaient les Juifs d’Angleterre pareil chez eux pour les Espagnol , les Anglais en France avaient des alliers : les Bourguinions les Parisiens etc tout ça est vérifiable encore une fois. Lorsque jeanne c’est présenté à Charles VII celui-ci lui a immédiatement fait faire un étendart spécialement pour jeanne ce qui prouve qu’elle avait été affecté comme porte étendart dans une garnison militaire sinon on lui aurait remis des armes de guerre ceci aussi est vérifiable . Les 2 procés de jeanne sont des procés truqués tous les experts historiens le reconnaissent mais paradoxalement ils approuvent le contenu des procés verbaux c’est là que ça cloche d’aprés moi ...


    • #149815

      Ah, effectivement, si dans ta communauté, aujourd’hui au XXIe siècle, il n’y a pratiquement personne qui s’appelle Jacob, je ne peux pas concevoir que dans une petite bourgade aux franges de la France du XVe siècle il ait pu en être autrement. D’autant, comme chacun sait, que "pratiquement personne" est rigoureusement la même chose que "absolument personne", tant et si bien que si dans ta communauté catholique il y avait des Jacob, soit ils ne sont pas catholiques, soit ils ne s’appellent pas Jacob. Sinon, un certain Jacob Dart risquerait lui aussi, puisqu’il s’appelle Jacob, de n’être pas Juif. Ce qui serait fort fâcheux pour ta théorie appuyés sur des preuves vérifiables et une implacable logique. Il en va de même quant au fait que Jacques soit le diminutif de Jacob, c’est en fait un erreur des lois de la linguistique, et il convient de se méfier des Jacques, car ce sont probablement, pour nombre d’entre eux, des Jacob sous couverture, tous Juifs (pour la plupart).

      Ensuite, il est évident que l’étendard est fait pour celui qui le porte. L’idée selon laquelle c’est au contraire un supérieur hiérarchique qui le fait porter par un autre, payé pour ce rôle, est là encore une grossière erreur d’interprétation. Les textes contemporains qui disent que devant Paris, Jeanne a été touchée par un carreau, mais que son porte-étendard s’y est fait tué, sont de vulgaire forgeries, tout comme les documents qui disent que dans l’assaut des derniers bastions anglais autour d’Orléans, elle a arraché l’étendard des mains du préposé à son portage. En effet, puisque Jeanne est elle-même porte-étendard, pourquoi aurait-elle un porte-étendard ?! De même sont des faux les documents qui disent qu’elle a envoyé chercher une épée près de l’autel de l’église Sainte-Catherine de Fierbois quand on s’est proposé de l’armer, épée qui s’est d’ailleurs brisée au siège de Paris, preuve qu’elle restait au fourreau. Il est aussi douteux qu’on lui ait fait faire un harnois blanc (une armure de plates dirait-on aujourd’hui), contrairement à ce que prétendent les textes et même les comptes de la ville d’Orléans.

      Le "trucage" des procès ne pourrait évidement pas se limiter à la volonté anglo-bourguignonne de faire condamner Jeanne pour s’en débarrasser, ni à la volonté française de faire casser ce jugement infamant ensuite. Non, tout a été soigneusement orchestré pour produire de faux documents, jusqu’aux minutes des greffiers, qu’on a retrouvé en bonne partie.


    • Effectivement c’est jeanne qui a demandé d’aller chercher une épée toute pourrie abandonnée depuis des lustres et c’est aussi elle qui en donna son emplacement , preuve qu’on ne lui a pas remis d’armement lorsqu’elle intégra l’armée de Charles VII et qu’elle dû se démerder toute seule pour trouver une épée .
      Si tu portes autant de crédit au récit dont tu fais constament référence et qui est issu de 2 jugements truqués de l’époque de jeanne j’imagine que tu dois aussi croire mordicus le livre édité par le gouvernement Américain consernant les attentats du 11 septembre ou 2 avions firent tomber 3 buldings ... entre-autres ...


    • #150024

      A cette époque Jacob pas plus que Simon, par exemple, n’étaient des prénoms exclusivement portés par des juifs.

      Mais pourquoi pas ? Aussi pouvez vous nous citer vos sources quant au fait que le père de Jeanne s’appelait Jacob Dart (c’est un nom juif ça ?) et qu’il se faisait appeler Jacques d’Arc pour cacher sa judaïté ?
      Vous le répétez en permanence mais vous ne dites jamais sur quel documents ou témoignage vous vous basez.


    • #150107

      Non Dédé, tu ne comprends pas ! Protis s’appuie sur des preuves vérifiables et des éléments solides ! Il n’y a presque pas de Jacob dans sa communauté catholique, et il est de notoriété publique que Jacob est un nom Juif. Première preuve. Certains disent "il se fait appeler Jacques d’Arc", mais c’est faux, c’est qu’il veut cacher son nom Jacob, pour cacher qu’il est juif, ainsi sa fille pourra aller en douce faire reprendre l’avantage à l’armée française dans l’intérêt de la juiverie internationale (déjà !). Deuxième preuve.

      Hein, quoi : "C’est pas des preuves mais des suppositions d’alcoolique !" ? Espèce d’idiot utile du Nouvel Ordre Mondial ! Et j’imagine que tu crois la thèse officielle selon laquelle JFK a été assassiné par Lee Harvey Oswald, qui agissait seul, et qui d’une seule balle a réussi à faire un véritable parcours de flipper.

      La vérité c’est que Protis ne connaît absolument pas la méthode historique, et encore moins "l’affaire Jeanne d’Arc". Son ignorance de l’époque, pour faire bonne mesure, est totale, et il y déplace un complotisme aussi échevelé et obsessionnel qu’anachronique. Pour soutenir son "point de vue", il a des coquilles de cacahuètes, ses théories personnelles, et l’idée que tout est truqué et que les historiens sont tous soit des incompétents soit des valets du NWO. C’est sur cette base de paranoïa et de totale méconnaissance historique qu’il fonde ses théories. Il ne citera jamais aucun document pour ce qu’il y a dedans, mais uniquement pour ce qu’il n’y a pas dedans, en affirmant que c’est bien là la preuve d’un complot, que sa théorie est fondée, mais que tout a été caché extrêmement méticuleusement.

      Pour mettre fin à la polémique et aux ridicules et pathétiques prétentions de Protis, je mets un lien vers un site qui recense tous les documents valables actuellement connus, et en cite in extenso une bonne partie :
      http://www.stejeannedarc.net/


    • @dédé75 ; tu peux relire toutes mes interventions (ça sera plus simple) tu comprendras pourquoi j’ai ce point de vue , je cite notament un bail daté de 1420 à l’attention de "Jacob Dart de la maison forte de Domremy" et non pas "jacques dart" ; ce document est consultable aux archives départementales de Meurthe-&-Moselle sous la référence : Cote B 886 n°28 .


    • #150428

      .
      Franchement je trouve ça un peu léger comme base de départ pour faire du père un juif caché et de Jeanne une juive combattant pour sa communauté. Mais bon vous avez le droit d’y croire ou du moins d’en faire l’hypothèse.

      Ceci dit ce serait vraiment comique comme situation si c’était vrai car Jeanne d’Arc a souvent servi de modèle pour l’extrême droite antisémite et les royalistes (Maurras et Cie) sans parler de l’Église catholique...
      .


    • Moi y a 2 indices qui m’ont laissé penser ça , le 1er c’est quand j’ai entendu la description de jeanne dans la vidéo de ce mr Guillemin , il dit qu’elle était petite moins de 1m60 teint mât cheveux noir crépus , il sait ça car il existerait un document avec un cachet de cire contenant emprisonné dans la cire un cheveux de jeanne , donc ça correspond plus d’aprés moi à la description d’une femme orientale que Française et pour déconner je me suis dit "et si elle était juive ?" mais le second indice m’a fait percuter encore plus c’est quand je suis tombé sur ce document administratif d’époque ou le nom du père de jeanne était noté "jacob" alors qu’il aurait été connu dans sa vie courante comme "jacques" . Je comprendrais par exemple qu’un immigré Espagnol qui s’appelle juan se fasse appeler jean ou un autre qui s’appelerait pedro se fasse appeler pierre mais venant d’un citoyen Français se faire traduire son prénom jacob par jacques , quel est l’interêt si ce n’est pour des raisons politiques de son époque ?

       

    • Sur le document (bail d’hébergement) d’époque dont je fait référence et que j’ai devant les yeux sur un livre dédié à jeanne d’Arc que j’ai pris la peine d’acheter pour en apprendre plus , il n’y a pas écrit "jac" il y a bien écrit à la main "jacob d’Art de la maison forte de Domremy" en toute lettre et "jacob" n’est pas un diminutif de "jacques" mais bien un prénom Juif originel , j’ai même donné les références du document lequel est consultable à la bibliothèque de Meurthe-&-Moselle . Pourquoi se faire appeler jacques si dans ses papiers adminisratifs on est inscrit sous le prénom Jacob ? parceque à l’époque de jeanne le nom de famille n’avait pas d’importance comme aujoud’hui c’est le prénom qui primait .


    • #150939

      C’est "Jacques" qui est un diminutif de "Jacob", pas le contraire, évidement. "Jacques" n’est qu’une graphie élaborée de ce qui phonétiquement sonne "jak". On se rend encore mieux compte de l’énorme variabilité qu’il y avait sur les noms en listant toute les variantes du "patronyme" : Dart, d’Art, d’Arc, et aussi Darc. On s’en tape à l’époque, dans la bouche, la différence, c’est seulement un "c" final muet ou sonore.

      Et ce que justement on appelle aujourd’hui patronyme, et qui se transmet du père aux enfants sans qu’on puisse modifier une seule lettre, ce n’est qu’une institutionnalisation de surnoms, qui s’est probablement opérée pendant le XIXe siècle. Beaucoup semblent n’avoir aucun sens car ils remontent à des patois et des argots oubliés depuis longtemps (en Auvergne, il semble qu’à seulement 10km de distance, il pouvait y avoir des différences de vocabulaire significatives, c’est dire l’infini variété des mots qui a pu exister dans l’histoire de notre pays, la plupart n’ayant jamais eu de graphie définie).


    • Jacob c’est un prénom purement juif , jamais les catholiques de France n’ont utilisé ni n’utilisent ce prénom car il fait référence à la tribue de Jacob de l’ancien testament (TORA) . Les Catholiques utilisent principalement les prénoms du nouveau testament donc si le père de jeanne s’appellait jacob il était bel et bien Juif n’en déplaise à certains racistes .


  • #149217

    Toujours agréable à écouter Guillemin. Il faut pourtant dire que s’il s’est intéressé à l’histoire, il n’est qu’un passionné et en rien un historien. Sa vision de Jeanne est considérée par des personnes bien plus compétentes comme partiale et sans valeur. Pour résumer sa pensée, on pourrait dire que Guillaume Tell est une bonne chose en Suisse mais Jeanne d’Arc une bêtise en France.

     

  • Henri Guillemin aura réussit à percuter l’orgueil de chacun à ce que je vois...


  • Dommage qu’on ne puisse pas télécharger les vidéos sur ce site

     

  • Il serait très intéressant de voir sur ce site le documentaire que Mr Guillemin a fait à propos de Napoléon. Dans le genre "rien à voir avec le manuel scolaire" c’est un classique. Je le conseille particulièrement aux Corses attachés à ces emblêmes que sont Napoléon et Pascal Paoli.
    Vous apprendrez entres autres que l’un a été trahi par plusieurs générations de l’autre. Quand je pense qu’il m’a toujours été présenté comme un symbole national alors que Guillemin nous le décrit comme un arriviste apatride. Bref, un document très intéressant que tout futur politicien devrait voir au moins une fois dans sa vie et qui fait réfléchir à propos de la validité de l’histoire telle que l’on nous l’enseigne. Bravo et longue vie Mr Guill..... Bravo et merci.

     

  • Tant que j’y suis je vous conseille aussi l’analyse de Guillemin sur Victor Hugo et son rapport à Dieu. J’aurais aimé avoir le même art que ce grand écrivain arrivant à mettre des mots sur des sentiments aussi complexes pour pouvoir discuter avec des gens soit disants ouverts qui vous méprisent dès lors que vous essayez de discuter de sujets autres que matérialistes. Le genre de personnes qui vous disent qu’ils peuvent prouver que Dieu n’existe pas. Le laicard est un religieux sans le savoir à un détail près c’est que pour un croyant au sens classique la part de doute doit être présente.

     

  • #149464

    33’00’’

    "...La plupart des êtres humains, voyez-vous, vivent dans un état d’incohérence. Nous sommes tous, plus ou moins, des paquets d’organes.

    Nous sommes engourdis par l’habitude, nous sommes happés par nos convoitises, nous sommes ballotés par l’événement..."

    Henri Guillemin


  • #149499

    Selon ma perception des choses, l’excellentissime Mr Guillemin dont j’ai bu les paroles , voire qui m’a fait pleuré (comme Supermouslim) a perçu qu’un ( qu’une) mystique ne pouvait jamais être compris et appréhendé de son vivant ! Au temps de l’inquisition, n’en parlons pas !
    Et le fait que Guillemin rapproche Jeanne d’Arc des soufis...me suffit... pour lui donner raison.

    En relisant l’histoire de St François d’Assise et de sa rencontre à Damiette avec le soufi Fakhr Al Dîn Farîsî , je me dis que "voilà un bel exemple de réconciliation entre le monde musulman et Chrétien", mais il s’ agit de mystiques chrétiens et soufis, direz-vous !

    En tout cas, c’est sans doute une voie qui mérite d’être explorer car le mysticisme dépasse les antagonismes des religions et permettrait d’élever enfin le débat !


  • #149576

    Juste un grand merci au découvreur de ces vidéos et de ceux qui les ont mise sur le net.
    Merci donc à Toi infâme trois fois maudit, recenseur de livres rares et documents divers introuvables.
    Merci Lenculus et au The savoisien pour leur devoir d’histoire.
    Pour info une nuée de livre sur le sujet de la sainte se trouve sur ebookhistoire.
    mais ou vont-ils chercher tout cela ?
    N’oubliez pas de dire merci tout de même...


  • #149759

    Bel élan de Guillemin qui, encore une fois, va droit au but :
    1) Jeanne était une paysanne, une jeune femme, humaine et inspirée.
    2) Il fallait déboulonner la sainte politique, masque doré du mensonge.
    3) Chacun est habité de dieu. Il existe une autre réalité, des contacts sont possibles.
    .....


  • #150248

    Quel recit quel passion que nous fait partager Mr Guillemin historien à nul autre pareil dénouant les fait caché et les interets réel tout en servant une narration vivante et avec une jeanne qui revit devant nous .un travail au service de la vérité de Mr Guillemin bravo et merci pour la memoire collective


  • #150543

    Henri Guillemin, très émotif, nous livre une analyse exceptionnelle.


  • #152488

    On n’a pas assez fini de parler de cet homme extraordinaire, dénoncé par Brasillach en 1940 qu’est Henri Guillemin !
    à regarder particulièrement la vie intime de Guillemin et à diffuser sur les vidéos E&R à mon sens :
    http://www.rts.ch/archives/tv/infor...


Afficher les commentaires suivants