Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’ère du post-humain – Technique, idéologie et société au XXIe siècle

Conférence à Rome le samedi 14 mars 2015

Lorenzo Borré, président du Cercle Proudhon de Rome, Sebastiano Caputo, directeur du journal L’Intellettuale Dissidente, et Lorenzo Vitelli, directeur des éditions Circolo Proudhon, organisent une conférence à Rome le samedi 14 mars 2015 de 10h à 13h sur le thème :

 

« L’ère du post-humain
Technique, idéologie et société au XXIe siècle »

 

De nombreuses personnalités de la scène intellectuelle et politique italienne et française sont conviées à la conférence, parmi lesquelles Alain de Benoist et Éric Zemmour.

 

Sujet de la conférence

Le XXIe siècle marque le passage au « Mur du Temps », de l’époque dans laquelle un modèle anthropologique de la société basé sur la famille et la filiation naturelle fait face à ceux qui, derrière le slogan des « droits civils », en promeuvent le dépassement, pour ne pas dire la mort.

La vision fondée sur un lien social qui crée une nouvelle vie comme acte d’amour risque ainsi de laisser place à un processus de production du vivant, articulé sur la manipulation génétique, qui impose la Technique comme substitut de la Nature, en s’alimentant de l’arrogance et du pouvoir économique de certains groupes de pression, véhiculés comme droits.

L’homme et la femme sont ainsi dépersonnalisés et réduits au rang d’instruments pour la production d’une marchandise : l’enfant.

En revanche, sur le plan sémantique, la signification des mots tels que « père » et « mère » sont déformés afin de les transformer en termes bureaucratiques, indiquant une fonction dénuée de tout rôle, propre des nouvelles formes de famille fondées sur la production artificielle d’un « enfant » à tout prix.

Les objections soulevées de toutes parts contre cette dérive post-humaine et ses relatifs dangers sont éradiquées par l’arme de chantage du « réactionnaire d’opinion » et à travers l’endoctrinement, dès l’école maternelle, de la théorie du dépassement des « stéréotypes du genre ».

La ligne de résistance est tracée, ce sera à chacun de nous de décider dans quel camp nous sommes ; on ne pourra bien évidemment pas rester indifférent dans une rencontre où l’idée d’homme est en jeu, tout comme, pour être extrêmement synthétique, son destin de pouvoir être libre et conscient.

Ce sera le sujet de cette conférence.

 

Le programme

- 10h15 – Professeur Paolo Becchi, Università degli Studi di Genova, rédacteur d’Il Fatto Quotidiano : « Dimensions du trans-humain. Vers une nouvelle espèce post-organique ? » ;

- 10h35 – Alain de Benoist, essayiste, directeur des revues Nouvelle École et Krisis. : « Contre l’idéologie du Gender » ;

- 11h – Giuseppina Barcellona, Università degli Studi di Enna « Kore » :  « La stratégie des droits et la perte de souveraineté » ;

- 11h20 – Éric Zemmour, essayiste, éditorialiste au Figaro : « Dévirilisation de l’homme et féminisation de la société » ;

- 11h45 – Diego Fusaro, philosophe, chercheur à l’Università San Raffaele di Milano : « La destruction capitalistique de la famille » ;

- 12h05 – Tiziana Ciprini, députée Movimento 5 Stelle. : « Contamination des rôles de genre et transformation de la société » ;

- 12h25 – Lorenzo Fontana, député européen Lega Nord : « La voie européenne vers le désagrément de la famille ».

 

Les interventions en français seront simultanément traduites en italien par un interprète.

Un stand où vous pourrez trouver les différents libres en relation avec le sujet de cette conférence sera également installé.

Pour plus d’informations sur la conférence : info@circoloproudhon.it

 

Voir aussi, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

Découvrir le Cercle Proudhon avec Kontre Kulture :

 
 
 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’espère qu’une vidéo de cette conférence sera disponible. Pour faire honneur au génie italien, voici une citation de Giacomo Leopardi :

    "Le temps est une grand remède contre la médisance, comme d’ailleurs contre toutes les peines de l’âme. Si le monde dénigre nos façons d’être et de faire, bonnes ou mauvaises, le mieux n’est-il pas pour nous de persévérer ? Après peu de temps le sujet s’épuise, les mauvaises langues s’en détournent et s’attaquent à autre chose. Plus nous montrerons de fermeté et de constance dans notre mépris de l’opinion d’autrui, plus vite ce qui fut condamné tout d’abord ou ce qui paraissait insolite sera considéré comme raisonnable et naturel. Le monde, incapable de croire que celui qui ne lui cède pas puisse avoir tort, finit par se déjuger et par nous absoudre. Il en résulte, chose facile à constater, que les faibles vivent suivant le bon plaisir du monde, et les forts, selon le leur."


  • ça c’est de l’affiche,la femme à ressorts et dessous "intervenantisto,enrico zemmour",faut les imprimer des perles comme ça,pour nos vieux jours,on se souviendra dans quelle m.rde on était au début du XXIè siècle...merci pour le fou-rire en tout cas...Féthi


  • Clairement, Zemmour c’est celui qu’on se paye quand on veut du Soral sans pouvoir se payer les retombées qui vont avec. J’comprends, moi, que ce genre de complexe façon roue de secours, complexe de personnalité qui n’a du succès que parce que ses thèses sont encore assez fausses, assez entendues et assez complaisantes pour être médiatisables (et ainsi servir de marchepied vers celles du voisin), à la longue, ça en ai fait quelqu’un de passablement névrosé et obtus. Faut pas lui en vouloir.


  • Je reposte ce que j’avais déjà posté dans un autre article pour qui est intéressé :
    La vie vivante contre les nouvelles dominations de Guillebaud Jean-Claude
    Demain les posthumains de Jean-Michel Besnier avec un petit air de Charles Bronson ;)
    Condition inhumaine de Olivier Dyens
    Manifeste Cyborg de Hannah Harraway

    Je n’ai pas lu moi-même tous ces bouquins car j’en ai énormément à lire et que sachant que je déplace le plus souvent en transports, c’est plus aisé, mais lisez les livres si vous le pouvez, c’est vraiment un coup de fouet et vous comprendriez mieux les enjeux des transhumanistes.


  • Dommage qu’ils n’aient invité que des intervenants issues des sciences humaines et pas un seul avec un solide bagage en sciences dures. Les gens des sciences sociales, de pas leur formation ne connaissent souvent absolument rien aux technologies et sont incapables de faire la différence entre les annonces médiatiques sur l’état de la recherche, les communications des laboratoires qui promettent des choses extraordinaire, mais peu crédibles pour les connaisseurs afin d’arracher des subventions et la réalité effectives des avancées scientifiques.

    Du coup, ils réfléchissent et philosophent sur des choses faussent. Leurs réflexions sont juste valables si on considère qu’ils traitent des discours sur la technologie dans la vie, mais pas de la réalité et des perspectives réalistes des évolutions technologiques.

    Les annonces des laboratoires dans les journaux de vulgarisation peuvent paraître impressionnant, d’autant plus que les journalistes en rajoute une couche pour faire dans le sensationnel, mais quand on lit les articles scientifiques, on se rend compte que tout ça est bien limité dans tous les domaines.

    Bref, sans scientifiques des sciences qu’ils vont évoquées, ce débat sera un débat fiction, intéressant par les hypothèses qu’il traitera, mais pas forcément pertinent pour anticiper les évolutions réelles que va subir la société.

     

  • Ce que Zemmour et cie n’ont pas compris, ne comprendront jamais, c’est que le monde de l’Argent et du progrès technique a sa propre autonomie et que les hommes ne peuvent que s’y adapter, dans la mesure du possible. Et oui, le développement de la robotisation, du progrès sous toutes ses formes balaieront les nations ! le mouvement est irréversible, malheureusement pour nous...
    A l’heure de l’Internet, de l’argent électronique et des robots, les frontières sont condamnées ainsi que les peuples ! La démocratie elle-même brûle ses derniers feux et la propriété privée aussi, puisqu’elle en est le corollaire.

     

    • Les cimetières de l’Histoire sont pleins de civilisations, d’empires, de progrès qui ne devaient jamais mourir.
      Les nations peuvent changer de frontières ou de nom, mais les peuples, eux, sont éternels, ils survivent à travers leur mémoire et leur histoire.
      Ce sont ceux qui veulent changer le monde qui n’ont rien compris.


  • Cet article surfe sur le sujet des immigrations (parce qu’il n’y a pas une immigration mais plusieurs) qui mérite d’être étaler au grand jour, car ses soubassements sans terribles pour tous les peuples. Je ne suis pas contre la coopération entre les peuples même injustes pour les faibles, mais il est inadmissible de continuer à se voiler la face sur des questions bien fondamentales liées à un système qui présente de belles apparences sur un fond d’horreur.