Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’extrémiste François Genoud, de Hitler à Carlos

Un film de Pierre Péan

Première partie :

 

Deuxième partie :

 

Troisième partie :

 

Quatrième partie :

 

Cinquième partie :

 

Sixième partie :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #252871

    Un vrai résistant à l’empire, qui a réellement identifié l’ennemi qui ronge notre monde.

    Merci pour ce document.


  • Commentaire première partie : beurk, réduction ad hitlerum, ad hominem.
    Que beaucoup de gens aient été fascinés par Hitler en particulier, le nazisme en général est une banalité de bistro. C’était nouveau, c’était moderne, c’était Darwiniste, c’est bon, mangez-en. Vision complètement anachronique de Péan et jugement à l’emporte-pièce ne reposant sur aucune enquête ni aucun argument. Psychologie à deux balles sur la négation de la "solution finale". J’aimerais qu’on m’explique simplement pourquoi quelqu’un se revendiquant ouvertement du nazisme nierait l’emploi de cette solution alors qu’elle en "est" le prolongement logique. Totalement idiot.


  • Commentaire quatrième partie : l’idiot utile. Le milieu de la pyramide, entre aventuriers utopiques qui se cherchent une stature, des pseudo-héros activistes complètement déconnectés des réalités populaires, en aucun cas des intellectuels ou des poltiques au sens nobles. Ni élites, ni légitimes, les pérégrinations en eaux troubles d’un serviteur qui ne sait pas à quels "saints" ou démons se vouer.
    A aucun moment le documentaire, trop focalisé à donner de l’importance à un lampiste, n’explique ni ne met à jour un quelconque sens ou mouvement de l’histoire, suite chaotique d’évènements semblant incohérents entres eux.


  • Fin du documentaire : le nazislamisme est vaincu, Israël a gagné. Re-beurk.

    Sous la dernière vidéo, je lis : "Article précédent / Dany brillant, de son vrai nom Dany Cohen, compare l’Islam au Nazisme".
    Voilà enfin le sens de l’Histoire qui sort de sa tanière.


  • #253317
    le 02/11/2012 par dirigéparsocietesecrete
    L’extrémiste François Genoud, de Hitler à Carlos

    Un benet Utile à l’Empire des Elites occultes

    Hitler : societe secrete la Thulé
    _ : Financé par tout ceux qui participe au nouvel ordre mondial etc ...

    Vous n’avez toujours pas comprit que Hitler faisait parti du systéme ou tout simplement un idiot malfaisant utile à l’Empire ?

     

    • #253513

      On se sent tout petit face à un homme de cette stature qui n’a manqué aucun des rendez vous de l’Histoire . Par certains aspects - surtout sa façon de s’exprimer- il rappelle Léon Degrelle .
      Une telle vie implique de ne pas devoir travailler à l’instar de Lénine . On n’est pas révolutionnaire ou activiste à mi temps .


    • #253643

      Argument invalide. Hitler fut l’épine dans le pied du NWO, si bien qu’à la fin, ce sont bien Roosevelt et Staline ( capitalisme et communisme, mamelle du judaisme ) qui ce sont partagé son cadavre, et l’Europe.

      Hitler s’est servi de cette manne financière mais est devenu totalement incontrôlable et donc dangereux pour eux.


  • Pour faire contrepoids aux commentaires des ignares qui s’en prennent à Genoud, incluant un qui semble croire à mort à la Shoah, (on se demande ce qu’il fait ici celui-là), je citerais la dédicace de Michael Collins Piper (penseur, aux côté de Willis Carto, du concept de "national international") à son ouvrage The New Babylon :



    Peu de gens connaissent le nom "François Genoud", pourtant, pendant plus de soixante ans ce banquier suisse, éditeur et penseur géopolitique - décrit comme "l’homme le plus mystérieux de l’Europe" - fut l’éminent stratège - bien qu’il soit resté à l’arrière-scène - travaillant pour la coopération mondiale entre les nationalistes à travers la planète, résolus à déloger les efforts incessants de l’empire Rothschild en vue d’établir un Nouvel Ordre Mondial impérial, le vieux rêve alimenté par les enseignements infernaux du Talmud de Babylone.
    Dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale et après, Genoud a joué un rôle instrumental dans l’évasion de réfugiés anti-communistes européens dont le seul crime était de s’être portés à la défense de leur pays contre les forces communistes et judaïques ivres de vengeance qui étaient alors en train d’envahir le continent.
    Il y a peut-être des milliers de personnes vivant sur la planète aujourd’hui qui doivent leur existence au fait que Genoud a sauvé leur ancêtre d’actes de torture certains et d’exécutions, infligés par la justice du vainqueur.
    Dès 1936, le jeune Genoud a forgé ce qui est devenu une amitié durable et des relations de travail avec le Grand Mufti de Jérusalem, le chef spirituel des musulmans de Palestine, lesquels - avec leurs frères chrétiens - ont finalement subi la grande catastrophe de 1948 connue sous le nom de "Nakba", le vol de leur terre natale, chassés à la pointe d’un fil de leurs terres ancestrales et voués à l’exil, plusieurs d’entre eux dans des bidonvilles dépotoirs à ciel ouvert - les soi-disant "camps de réfugiés" - dans lequel nombre de leurs descendants continuent de languir.(À suivre)



  • (la suite de la dédicace du livre de Mike Piper "The New Babylon")



    En 1958, Genoud a fondé la "Banque Commerciale Arabe" à Genève à partir de laquelle il a géré les finances des forces nationalistes dans le monde arabe qui étaient en quête d’indépendance vis-à-vis des entreprises impériales dominées par l’empire Rothschild. Parmi ses autres démarches, Genoud a joué un rôle majeur dans la facilitation de l’accession à l’Indépendance de la République arabe d’Algérie.
    Dans les années qui suivirent, Genoud - un partisan dévoué de la cause palestinienne - a travaillé avec les fondateurs chrétiens de la célèbre Organisation de Libération de la Palestine, Georges Habache et Dr. Waddi Haddad, qui ont tendrement surnommé leur collègue suisse "Sheik François." Inutile de le dire, Genoud a été un des principaux mécènes de l’OLP. De concert avec d’autres amis dévoués - comme le nationaliste américain Willis Carto et l’ancien général allemand Otto Remer - Genoud a également cherché à faire avancer la cause d’arrimer l’histoire - en particulier celle qui entoure les événements de la Seconde guerre mondiale - en accord avec les faits. Et avec un autre associé de longue date, l’avocat français reconnu pour son franc parler Jacques Vergès, le dynamique Genoud a continué à demeurer une force mondiale dans la lutte contre l’impérialisme sioniste jusqu’à la fin de sa carrière remarquable.

    Quel homme ce Sheik François !



    Genoud a financé les premières organisations révisionnistes ! Il était ami avec Willis Carto, et DeWest Hooker, les deux mentors de Piper.

    "Sheikh François" restera toujours l’un de ceux qui ont le plus aidé la résistance palestinienne (Front Populaire de Libération de la Palestine - PFLP) et la résistance anti-sioniste.

    LIBÉRATION-ROTHSCHILD : "L’éditeur pronazi François Genoud est mort—Le banquier antisémite finançait aussi les mouvements palestiniens les plus radicaux."
    http://www.liberation.fr/france/010...

    Bref, Soral et Dieudo, comme les les révisionnistes et les antisionistes, poursuivent, au troisième millénaire, le travail que des gens comme François Genoud ont commencé il y a longtemps. Et c’est en train de porter fruit, au grand dam des maîtres du monde et des niais désinformés qui leur font confiance.


  • Seber : Niveau bistro ? probablement en attendant aucun pays ne s’est relevé comme celui là. Pignolez vous sur le complotisme, la marionnette adolf et autre joyeuseté....ceux qui nous dirigent sont d’un cynisme sans fin et seraient prêts à vendre leur mère pour faire un billet. Ils ont investi dans tout, même dans ce qui peut les détruire. C’est ça l’appât du gain : "vendre la corde qui servira à les pendre" comme disait Vlad Illitch.
    En somme un arbre se juge à ces fruits et le seul qui ait réussi a été détruit par les mêmes.
    La deuxième guerre était la seule alternative possible pour la racaille cosmopolite, soit dit en passant les mêmes, cocos et capitalos, les deux faces d’un cul merdeux. La 2ème guerre c’était une forme de néo Traditionalisme contre le règne du Matérialisme (libéralisme, marxisme....).
    Résumer le NS simplement à une idéologie est une méconnaissance complète, le NS se voulait introduire ce que tout le monde reprend aujourd’hui à son compte : une "weltanschauung". Ce qui la rend impalpable et indéfinissable.
    Quand à l’aryen il s’agit d’un image idéalisée et parfois fantasmée, certes parfois "biologisante" mais l’aspect spirituel n’était pas ignoré, ne jamais oublier que la SS finit non seulement comme la plus grande "légion étrangère" de tous les temps mais aussi et surtout comme un Ordre.
    Pour le reste rien n’est parfait et beaucoup de choses peuvent être critiquées mais pas sous le prisme de notre vision humaniste. L’humanisme est un cancer de l’esprit , une vision étriquée, anthropocentrique à l’opposé du divin et de La Tradition.


  • @Seber

    Cet homme avait tous les travers d’un utopiste sincère et intelligent, mais il avait le courage d’un combattant de la vérité.

    Servir une cause juste sans jamais démordre de ses valeurs, d’une idée plus élevée de la société, cela n’a rien à voir avec un quelconque lampisme d’employé intéressé.

    La vie n’est pas neutre. Genoud a toujours fait ce qu’il croyait être juste, et, rétrospectivement, on ne peut pas dire qu’il s’est beaucoup trompé.


  • La vidéo trace un lien entre Reinhard Gehlen le nazi et l’OSS, qui deviendra plus tard l’infâme CIA. Le problème ici est que Gehlen était en fait un espion sioniste chez les nazis ! Il fut un important agent du MOSSAD, et il l’était toujours lorsqu’il fut recruté plus tard par l’OSS. L’OSS était déjà, à ce moment, un nid d’espions sionistes, c’était pas un nid de nazis mais plutôt un nid de sionistes et de juifs.


  • Converti et ami de la famille Ramadan ? selon wikipédia :

    "Connu pour son rôle de banquier du Troisième Reich, il est l’exécuteur testamentaire d’Hitler et de Goebbels, et devient le financier des combattants palestiniens et du FLN algérien. Il est surnommé « le banquier du FLN » par Jacques Vergès. Il se convertit à l’islam et se lie d’amitié, à Genève, avec le leader des Frères musulmans en Europe et propre gendre d’Hassan El-Banna, Saïd Ramadan."

    Quelqu’un a-t-il des informations et peut-il confirmer cette dernière phrase ?


Afficher les commentaires suivants