Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La crise diplomatique autour du Qatar est-elle une conséquence de la tournée de Trump ?

Fidèle à son style de communication, le président américain a expliqué sur le réseau social qu’il avait exhorté les dirigeants à cesser de financer les mouvements radicaux, lors de sa tournée au Moyen-Orient.

 

« Durant mon récent voyage au Moyen-Orient, j’ai déclaré qu’il ne pouvait plus y avoir de financement de l’Idéologie Radicale. Les dirigeants ont pointé du doigt le Qatar – regardez ! », a tweeté Donald Trump le 6 juin.

 

 

Le président des États-Unis s’exprimait sur la décision de l’Arabie saoudite et de quatre de ses alliés (l’Égypte, les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Yémen) de rompre leurs relations avec le Qatar, annoncée le 5 juin. Les cinq pays accusent le petit émirat de soutenir des groupes terroristes comme Daech, al-Qaïda, ou encore les Frères musulmans.

 

Une explication partagée par l’Iran

De hauts responsables iraniens avaient déjà fait savoir que la crise diplomatique entre le Qatar et certains membres de la Ligue arabe était liée à la tournée de Donald Trump au Moyen-Orient, fin mai.

« Ce qui arrive est la première conséquence de la danse de l’épée », avait tweeté le chef adjoint d’état-major du président iranien, Hamid Aboutalebi, le 5 juin, en référence à une cérémonie traditionnelle saoudienne à laquelle avait participé le dirigeant américain durant son voyage.

 

 

Président du comité sur la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi avait quant à lui déclaré que les tensions entre les cinq pays arabes et le Qatar étaient « la première empreinte laissée par la visite du président américain Donald Trump dans la région », rapporte l’agence de presse iranienne IRNA.

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.