Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La répression de l’homosexualité sous l’Ancien Régime, un mythe ?

Rediffusion du direct de Marion Sigaut du 2 novembre 2014

Le dimanche 2 novembre en direct sur ERTV, l’historienne Marion Sigaut revenait sur quelques affaires ayant défrayé la chronique au siècle des « Lumières », dans une émission sur le modèle des conférences télévisées de l’illustre Henri Guillemin. Voici la rediffusion en accès libre.

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un très grand merci à toute l’équipe d’E&R ! pour cette fabuleuse rediffusion de la respectable Marion Sigaut !
    Encore mille merci !!


  • Intéressant parallèle entre la désagrégation du pouvoir de l’époque avec la chute en cours. On y retrouve les mêmes "thématiques".
    Merci Marion.


  • Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour votre travail et ce brillant exposé. Pourriez vous préciser vos sources en post production ? C’est plus facile pour les recherches. Vous me permettrez de vous orienter, si ça n’est pas déjà fait vers les travaux de JC Vimont sur le monde carcéral et les jeunes au XVIIIème.

    Ayant suivi ses cours, je le vis avec délectation balayer d’un revers de main les accusations d’homophobie et de d’obscurantisme envers le régime royal (qu’il ne portait pourtant pas en haute estime). Les jeunes trotskistes en peau de lapin qui avaient choisi son UV pour l’entendre casser du flic et du juge s’en étouffèrent dans une bouffée de tabac à rouler.


  • Bravo et merci Madame Sigaut, c’est toujours avec grand plaisir que je vous écoute. Merci aussi à E&R

     

    • Toujours un plaisir, très intéressant et vital contre les conneries du système.
      bien joué Marion : sujet délicat traité avec maestria. Avec ce procédé historique révolutionnaire qui consiste à regarder le peuple au lieu de prendre pour argent comptant la version des puissants.
      "Où est le peuple dans l’histoire ?" : chez Marion Sigaut et c’est terriblement subversif. Sur tous les sujets, ça fait mal aux idéologues.


  • Très intéressant, encore un mythe, une escroquerie, bref une bougrerie démasquée.
    D’ailleurs, j’invite tous le monde à consulter la définition du terme "bougrerie", cela permet d’enrichir son vocabulaire en évitant de déclencher les sentinelles de l’homophobie.
    En effet, "Sale bougre !" ne risque pas, dans ce siècle ou la mémoire s’enfuit, être relevé comme une injure homophobe. Sympathique outil sémantique donc.

    Encore merci pour cette série consacrée à l’Histoire.
    On a tous hâte qu’elle s’étoffe de nombreux dossier et qu’elle complète les travaux d’enseignement populaire initié par Guillemin à la télé Suisse.
    La tache est ardue mais noble.
    Merci Marion, quelle joie de rentrer en blouse bien repassée et cartable à la main dans l’ordre et le calme pour assister à votre classe d’histoire.


  • Merveilleuse Marion. Je vous embrasse.


  • Comme d’hab’, mortel, je hais quand la vidéo touche sa fin.


  • J’en apprends des choses, il y a de la qualité ici !


  • Merci Marion, toujours limpide, toujours en quête des petites histoires qui font souvent la grande...


  • Merci beaucoup !


  • L’homosexualité s’est installée à la Cour de France sous Catherine de Médicis, Henri III son troisième fils étant bien connu pour la troupe de "mignons" qu’il entretenait. En France, à cette époque on qualifiait l’homosexualité de "mal florentin" car il était arrivé à la cour en même temps que l’entourage de Catherine de Médicis.

    A la même époque, Léonard de Vinci accusé de sodomie à Florence dut s’enfuir par crainte du bûcher. Sa célébrité et la protection des Médicis ne le protégeaient apparemment pas de la justice !

    Le Vinci était du genre que l’on appelle aujourd’hui "people" (il organisait les fêtes de la Cour, une sorte d’Eddy Barklay de la Renaissance, comme l’a écrit son meilleur biographe) et faisait sans aucun doute du prosélytisme.

    Michel Ange lui aussi était homosexuel mais n’avait pas de vie "publique" de sorte que son homosexualité pouvait passer inaperçue.

    En revanche Michel Ange avait un tel dégoût des femmes que, pour ses statues de femmes, il prenait des modèles masculins et cela se voyait car, sous le voile qui cachait leur nudité, saillaient les muscles puissants d’un corps d’homme. Sur une autre statue de femme, les seins nus (de forme peu vraisemblable) paraissent avoir été "collés" à la poitrine d’un homme.

    Je n’ai malheureusement pas ma bibliothèque sous la main et ne peux pas de mémoire citer les oeuvres concernées.

    Marion Sigault a raison de souligner que c’est le crime de pédophilie qui a été condamné et non pas, comme le laisse entendre Voltaire, l’homosexualité.

     

    • Contrairement à une légende reçue mais très tenace, Henri III n’a jamais été homosexuel, ni même bi-sexuel, contrairement à son frère cadet, mort avant lui et qui n’a donc jamais régné. Le dernier grand biographe du roi (Pierre Chevalier, monumental et magnifique ouvrage chez Fayard) a mené très loin une enquête sur ce sujet scabreux et confirme, preuves à l’appui, que la prétendue homosexualité d’Henri III ne repose sur rien d’autre que les calomnies de ses adversaires. Par ailleurs, faut-il le redire ici ?, "mignon" n’avait absolument pas à l’époque le sens qu’on lui donne de nos jours !


    • @ catholique et français

      Henri III était l’aîné des trois fils de Catherine de Médicis. Le premier à "régner" fut François II, quasi débile à qui l’on a donné pour épouse Marie Stuart. Un an après, il mourrait. Et Marie Stuart, à qui l’on avait proposé de rester en France, a refusé.. Elle choisit donc de partir pour l’Ecosse et on connaît la suite.

      Ensuite a régné Charles IX, puis Henri III. Effectivement, les protestants ont rédigé les pires libelles à son encontre et je n’ai jamais eu connaissance que des preuves tangibles aient existé de son homosexualité. Mais, dans ce cas, il aurait tout fait pour être perçu comme homosexuel sans l’être. J’ai du mal à y croire.

      Par ailleurs, j’ai le coeur royaliste et ai une passion pour les Valois et ne trouve aucune satisfaction à taxer l’un d’entre eux d’homosexualité.


  • Vive la France royale, catholique et socialiste.
    Merci Marion.


  • Merci Marion !
    J’espère que vous commencez une très longue série d’émissions de cet acabit.

    Ça fait vraiment réfléchir sur une certaine réalité cachée par ces élites voltairiennes, ces faussaires de l’Histoire qui habilitent des crimes infâmes.
    Je ne serais qu’à moitié surpris que le prochain soit Gilles de Rais (qui a déjà des émules).

    La première leçon à en tirer c’est que des actes d’atrocités sont toujours possibles à cause de la naïveté ou de la lâcheté des petites gens qui préfèrent ne rien voir et laisser faire, surtout quand ça concerne des gens puissants.
    En tout cas c’est sûr que vous n’êtes pas de ce genre ! Encore merci Marion pour votre travail.


  • Nous vivons des temps intéressants où l’obsession pour la chose sexuelle prend le dessus sur tous les autres sujets de sociétés.

    Quid du débat entre les communautés, de la paix entre elles, de l’amour (non-sexualisé) envers son prochain, du partage de ce que Dieu a créé non pour le plaisir de quelques accapareurs mais pour le bien commun ?

    Non, mes amis, l’important c’est le bien-être du rectum. On en revient au stade anal, quoi. Si on était freudien, tout cela aurait son sens.


  • J’adore, encore ! de l’histoire factuelle, enfin !

    (même si j’aimerai plus d’extraits des propos des protagonistes de l’époque pour sentir le climat ambiant)

    Merci Marion Sigaut, Merci E&R, vivement la prochaine.


  • Vivement les prochaines conférences.

    Merci Mme Sigaut, grâce à votre brillant exposé je plonge en plein dans le 18ème !


  • #1032022

    La répression de l’hétérosexualité en République maçonnique, un mythe ?

    Non, sans nul doute, mais nous sommes dans la société de l’inversion...


  • Louis XVI et Marie Antoinette, que l’on présente toujours comme un niais sexuel et une dinde stupide, étaient très liés par une amitié sincère et profonde avec le roi Gustave III de Suède, lâchement assassiné en 1792. Ce roi, qui était pourtant un homosexuel notoire, rendait bien cette amitié au couple royal de France. Il fut bouleversé par la révolution qui emporta la France et en devint l’un des ses principaux ennemis, au point qu’il tenta d’organiser une coalition pour débarquer en France et secourir ses amis. Louis XVI et Marie-Antoinette furent extrêmement peinés de sa mort brutale en 1792. Comme quoi, l’histoire est souvent plus compliquée que ce que les démocrates fanatiques essaient de nous faire croire depuis deux siècles... Et ainsi de suite : Maurice de Saxe, le meilleur général de Louis XV etc... etc...

     

    • #1032204

      @ Catholique & Français

      Vous faites bien de réhabiliter Louis XVI car il était bien plus vertueux que son prédécesseur et s’il y a bien un roi après le règne de Philippe le Bel qui ne méritait pas un tel sinistre sort c’est bien lui !
      Il était seulement trop jeune et trop influençable pour supporter sa charge, d’autant qu’il était très mal entouré.
      Contrairement à l’image qui nous en est donnée, il était un souverain apprécié par le peuple et jamais celui-ci ne réclama sa mort. Toute cette période a été intégralement travestie jusque dans l’apparence physique du Roi que l’on ne montre jamais tel qu’il était dans les "documentaires" et autres films "historiques"... il mesurait un bon mètre 90 quand la taille moyenne en était très loin à cette époque !


    • @Heureus qui comme Ulysse

      J’allais rappeler, une fois de plus, que Louis XVI mesurait 1m90, un géant pour l’époque, alors que l’on se complait à le représenter comme un bourgeois, petit et gros, (genre Hollande autrement dit) car c’est très révélateur de l’intention de nuire à tout ce qui se rapporte à la royauté. Le plus célèbre tableau de Louis XVi en pied, ne laisse planer aucun doute là-dessus et tout "intellectuel" qui sort un article, un film, un livre sur Louis XVI connaît obligatoirement ce tableau.

      Notons qu’en revanche, les FM sont ravis de se vautrer dans les ors dits "de la République" alors qu’ils doivent tout à l’Ancien Régime. Tout ce qui est beau et sublime en France nous vient de la royauté.


    • Jean Christian Petitfils a fait un admirable travail de biographe sur Louis XVI qui redonne toute sa profondeur et son humanité à un roi qui aurait mérité autre chose que l’héritage de Louis XV et des" lumiéres".
      Par ailleurs, il ne faut pas négliger la part prise par l’Angleterre dans le souci de le détruire et d’affaiblir durablement la France.


  • magnifique

    merci marion


  • En ces temps d’imposture universelle,dire la vérité devient un acte révolutionnaire
    Georges Orwell 1984
    Merci pour tous vos actes


  • Une plaque pour les sauveurs d’enfants, ils n’accepteront jamais, dans les rangs de notre élite se cachent sans doute les mêmes monstres que sous Louis XV.
    La marche rouge n’a jamis fait l’objet d’un film, d’une série.
    On a 2000 ans d’histoire, mais on nous bassine toujours avec les mêmes sujets et les mêmes personnages, avec en plus pour être original du fantastique foireux, alors la marche rouge qui renvoie à la pedophilie de réseau qui est niée par l’ensemble de nos élites politiques, médiatiques et judiciaires n’est pas prête à être mis en avant.


  • Ce récit m’a passionné, comme toujours, Marion Sigaut est passionnante.
    Vite, un autre !


  • Marion Sigaut fait bien du Henri Guillemin.
    On sent le respect sous un sourire gamin.
    Précautionneusement elle décortique, à souhait,
    Ces affaires scabreuses de sexe et de fouet.
    Mais pourquoi Paris célèbre-t-elle ces moeurs ?
    Pourquoi l’autorité les fête avec clameurs.
    Oui, depuis longtemps, Paris a perdu sa tête.
    Elle règne en maître des pensées, crie à tue-tête,
    ’Voici le nouvel ordre mondial : liberté !’
    Mais en se relevant ils se sont révélés.
    Les courageux par qui de nos voeux nous prions,
    Se doivent de continuer comme Marion !


  • Marion, heureusement qu’il y a des âmes pures qui travaillent pour la justice. Merci à toi et à ceux qui te soutiennent.


  • Merci Marion et merci E&R .

    Cette émission fut fort intéressante sur la réalité historique , vous faites un travail remarquable , et je dois avouer que l`histoire de Benjamin Chauffour m`a refroidi , quel ignoble personnage !

    L`hypothèse que vous émettez à la fin de l`émission est très crédible , voir probable , je souhaite que la mairie de Paris entendra votre suggestion de faire une plaque commémorative des trois chasseurs de voleurs d`enfants , mais compte tenu du climat et par qui est tenue la mairie de Paris , on peut toujours rêver ...

    S`il y avait des rapts organisés d`enfant à cette époque , il est évident que des hauts dignitaires commanditaient ces rapts ... mais qui ? De l`entourage de Voltaire ? De Louis XV ?

    C`est à chaque fois un réel plaisir de vous écouter .

    Tous mes respects , bien à vous .

    Berrichon .


  • Remarquable.

    Merci Madame Sigaut.


  • Bonjour Professeur
    J’ai une proposition
    Puisque Lebeau Charva et Urbain ont été assassiné pour avoir défendu et pratiquer une juste et noble cause (la traque de pédophile) et servie de bouc émissaire ,est-il possible qu’un habitant de la place où a eu lieu l’exécution appose sur le mur de sa résidence une plaque commérant le courage et la bravoure de ces trois valeureux chevaliers

    Cela me rappel les agissements du FBI ,il fabrique des terroristes par la suggestion
    Cela me rappel les agissements de la Franc Maçonnerie ,il fabrique des assassins ,des pedocriminels,des tueur d’enfants par sacrifices par la suggestion
    Cela me rappel les agissements des médias,il fabrique des Con-sommateur servile,avide de télé réalité par la suggestion

    LA SUGGESTION NE DOIT PAS TOMBER DANS UNE TÊTE INNOCENTE

    Une suggestion parmi tant d’autre :puisque cela ne me touche pas,alors pourquoi pas ; cela s’appelle l’Égoïsme (narcissisme inversé) , qui est très utilisé dans l’Isoloir : Je veut mon bien personnel d’abord le reste je m’en fout présidentiellement (Cf présidentielle de Hollande)

    Bonne continuation , Marion Sigaut La Valeureuse ,vous êtes la digne héritière de Mr Guillemin

     

    • Voilà comment font les "initiés" de la franc-maçonnerie, pour obtenir soit du sexe, soit du fric, toujours de manière ignoble, horrible, par derrière, en sous-main, en SECRET, par la manipulation, par fourberie, en cachette (loge maçonnique), ça me dégoûte, voilà pourquoi je ne peux plus supporter cette secte. Il est grand temps d’interdire cette église de satan qui s’affiche comme philanthropique, mais qui n’est en réalité qu’une énorme machine à faire le mal.
      MERCI MARION SIGAUT pour votre travail toujours magnifique et soigné.


    • Il ne faut pas m’appeler "professeur". Je ne le suis pas et ne l’ai jamais été.
      Merci pour tout.
      Marion



    • ,est-il possible qu’un habitant de la place où a eu lieu l’exécution appose sur le mur de sa résidence une plaque commérant le courage et la bravoure de ces trois valeureux chevaliers



      Malheureusement,depuis Haussmann,il n’y a plus qu’un seul habitant sur le lieu de leur exécution et c’est le maire de Paris... !
      Qui pourra,au mieux,arguer que la liste des condamnés à mort place de l’hôtel de ville (ex place de grève) est trop longue et que l’égalité refuse que l’on en distingue trois sur des centaines d’autres !

      Mais un jour prochain qui sait ?


  • Passionnant , merci ,les livres sont remarquables aussi .


  • Merci Marion,

    Faut-il être plusieurs pour demander à la mairie de Paris cette reconnaissance ou bien votre seule voix suffira-t-elle ?

    Bien Cordialement,
    Vincent.


  • Je sais pas ce qu’elle a la mairesse de Paris, mais elle a l’air d’avoir un problème avec le caca... un plug anal géant et des godes en chocolat, des plaques commémoratives pour des hannetons qui s’enfilaient gayment dans la rue... Paris sent la mouise depuis un sacré moment... faudrait voir à appeler les services de l’hygiène...

     

    • Elle défend aussi ce projet de "tour triangle" (remarquez comme ça ne veut rien dire, c’est en fait une pyramide).
      Là où s’érige la pyramide, c’est sûr en général ça pue...

      On sait à quoi se livrent les pharaons de notre temps, et merci à Marion Sigaut de nous rappeler par la force de l’histoire que certaines pratiques semblent avoir perduré dans les "hautes sphères".


  • Bravo, tout s’explique. Merci et au plaisir d’avoir des conférences comme ça régulièrement. Un plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!! Merci Marion ! :)


  • Magnifique travail de réinformation qui rend sa dignité à nos ancêtres quand il le faut et éclaire le travail de destruction de l’histoire et des réalités historiques par des lobbys minoritaires qui se tiennent les uns les autres par le mensonge, la décadence et la prédation.


  • Quel travail grand Dieu !
    Merci Madame Sigaut pour la profondeur de vos recherches et cette qualité d’élocution, cette façon admirable faite de droiture, de sérieux et d’honneur avec laquelle vous nous racontez l’Histoire.
    C’est toujours surprenant de se rendre compte du niveau d’excellence atteint par E&R dans ses différents domaines d’étude. Surprenant car inhabituel pour les mange-merde habitués à la médiocrité généralisée que nous sommes.
    Bravo et merci.


  • Clair et comme toujours très instructif, merci.


  • En fait, la question est de savoir s’il y a eu au moins une époque où l’homosexualité fut persécutée ? Une fois de plus, ce n’est pas l’habit qui fait le moine...
    Encore merci à Marion de nous remettre toutes ces icones à l’endroit !!!!


  • Très intéressant, merci beaucoup.


  • Madame Sigaut,

    Est-on sûr qu’il s’agissait bien de sodomie en public pour Diot et Lenoir et pas de flutiôt des Comores ou de tapage de ventre ou que sais-je encore ?

    Merci beaucoup pour votre travail ! Tout comme Chouard se bat pour remettre les mots à l’endroit pour pouvoir penser correctement , il me semble que notre passé mérite aussi cette attention pour être capable d’analyser notre époque.

    En parlant de Chouard, j’avais d’ailleurs adoré votre conférence en commun, j’aurais posé plus ou moins les mêmes questions et ça permet de ralentir le rythme, parce que des fois ça fait beaucoup d’information à intégrer pour un néophyte.

    Très cordialement.

    Etienne

     

  • Passionnant ! On en voudrait encore, encore et ENCORE ! Excellente Marion Sigaut !


  • Remarquable. Si je peux me permettre (et tant pis si je passe pour un schroumpf grognon) : il est mieux de présenter par "mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonjour/bonsoir" Le simple "bonjour" jeté comme ca en vrac, ca fait pauvre de vocabulaire.
    Je soutiens également la suggestion de la fin.

    Et j’espère bien que des Parisiens vont aller taguer cette plaque à la c** de la maire (LOL) Hidalgo et rappeler la vérité...


  • Quelqu’un pourrait éclairer sur la référence à l’écrivain Dominique Fernandez ? Personnellement je n’ai pas saisi l’allusion ni rien trouvé après recherches. Merci.

     

  • Voilà un entretien très instructif !

    Une chose m’échappe, cependant : lorsque Marion Sigaut a évoqué l’exécution de Lebeau, Charvat et Urbain, pour avoir traqués des kidnappeurs d’enfants, elle n’a pas précisé pour quelle raison ces malheureux enfants ont été enlevés sur ordre ?
    Quelle raison avait le pouvoir de faire enlever ces enfants, au risque, comme cela a été évoqué d’enflammer la capitale, et même tout le royaume si la nouvelle se répandait ?
    Comprenons-nous bien, je n’approuve absolument pas ces enlèvements, et je suis de tout coeur avec les insurgés (moi si on enlevait mes propres enfants, je deviendrais fou furieux), mais à quel usage le pouvoir les réservait-il ?

    En ce qui concerne ce Benjamin Deschauffours, je suis abasourdi d’apprendre à quel point c’était un immonde pervers, violeur, sadique et assassin ! C’en est même déshonorant pour la Ville de Paris, cette stèle commémorative qui désavoue la justice qui a alors fait son travail (vu le nombre de gens qui aimeraient pouvoir en dire autant, aujourd’hui !)

    J’ai aussi beaucoup aimé la vidéo qui parlait de l’Inquisition, des fantasmes générés sur le nombre de victimes qu’elle aurait faites (fantasmes auxquels j’ai moi-même adhéré jadis, mais après un petit travail d’information, j’ai changé de point de vue) et sur le rôle historique et social qu’elle a joué !

    Un magnifique travail, en tout cas ! Clair, pédagogique et très bien construit ! Bravo !

     

  • Marion tu est une grande dame ! honte à la ville de Paris .
    Merci pour ce coup de projecteur , sur l’instrumentalisation de l’histoire par des élites aveuglés
    par leur désir de voir tout le monde vivre dans la même décadence qu’eux.


Afficher les commentaires suivants