Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La vengeance des nantis

Le peuple va payer la note

Celui qui lit un peu plus loin que la rhétorique populiste « la nécessité de l’austérité  », aperçoit la réalité sans apprêt : la revanche d’une élite dépossédée de ses biens après la Deuxième Guerre mondiale.

L’austérité n’est rien d’autre qu’une guerre des classes.” (Noam Chomsky)

 

Le tax shift en bref

L’an passé, les espérances étaient encore grandes. Avec la première salve d’économies, le gouvernement s’était adressé exclusivement au travailleur ordinaire : allongement du temps de travail, saut d’index et une série d’autres mesures qui avaient soigneusement épargné les puissants. Mais, ne nous alarmons pas, le fameux tax shift (glissement fiscal) allait rééquilibrer tout ça et cette fois, s’adresser au capital.

Mais le résultat devait s’avérer tout autre. Comme dans les scénarios précédents, l’homme de la rue paie les frais de la noce. Et la facture est salée. Les familles s’y collent pour près de 1000 euro par an. Les pensionnés et les malades sont concernés également (voir Annexe). Les salaires les plus bas, 5 à 25% du total, verront, dans le meilleur des cas, avec le « bénéfice  » attendu vers 2018, leurs revenus augmenter de quelque 40 euro net par mois. Bien moins que ce qu’ils perdront par le biais des autres mesures. Et les riches alors ? Il y a la taxe sur la spéculation boursière, la taxe Caïman sur l’argent noir à l’étranger et la lutte contre la petite fraude fiscale. Au total, il en irait, selon le gouvernement, de 800 millions d’euro. Évaluations très optimistes, les prévisions généralement admises étant que ces mesures rapporteront beaucoup moins. L’un dans l’autre, des cacahuètes.

 

Un bide fiscal

En bref, le travailleur ordinaire, le chômeur, le pensionné et le malade paient la noce. Ils cracheront 83% au bassinet de ce « glissement fiscal  ». Les 17% qui restent, si l’on atteint ce pourcentage, viendra des nantis. À l’inverse, le tax shift sert, au doigt et à l’œil, les intérêts de cette classe supérieure. Avec la diminution des charges patronales à la Sécurité sociale, les chefs d’entreprises encaisseront pas moins de deux milliards d’euros, ceux-ci venant s’ajouter aux nombreux milliards engrangés lors des réformes fiscales précédentes. Ce gouvernement n’est pas en vain surnommé « le gouvernement des riches  ». Pas de surprise donc, si les organisations patronales se déclarent satisfaites de ce tax shift.

Pour Marc Leemans, l’homme de la CSC, les choses sont claires : « Les vainqueurs de ce bide fiscal sont les employeurs et les nantis. Avec un shift sorti du portefeuille du citoyen ordinaire, Michel I oublie, pour la Xe fois, de solliciter celui des nantis. Les travailleurs se voient servir, une fois de plus, la soupe réchauffée des diminutions de charges, sans aucune garantie en termes de création d’emplois. » Rudy De Leeuw, président de la FGTB, est sur la même longueur d’ondes : “Ce gouvernement ne s’épargne aucun effort pour se profiler comme un « gouvernement social », « le gouvernement de tous ». Dans la pratique, il prouve le contraire. Une fois de plus, il fait payer les plus faibles de notre société, les bas revenus. Subtilement mais surement, les nantis sont épargnés.”

Lire la suite de l’article sur michelcollon.info

L’austérité due à la crise, ruse de la dominance, à lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1282074
    le 02/10/2015 par oklez
    La vengeance des nantis

    Un petit lien d’une émission de France 24 sur ce sujet, ce n’est pas très long et la dame sociologue : elle assure.
    http://www.france24.com/fr/20150930...


  • #1282116
    le 02/10/2015 par la pythie
    La vengeance des nantis

    c’est à cela que sert l’extrême gauche : masquer les causes réelles de nos malheurs et l’imputer aux Riches, aux banques etc ; sans jamais rentrer dans les détails ni faire d’analyse historique...ainsi le populo croit dur comme fer que Mélenchon et cie sont anti système, vaste blague !!!


  • #1282142
    le 02/10/2015 par olivier
    La vengeance des nantis

    Un entrepreneur n’est pas forcément un nanti. Alléger les charges des entreprises est urgent, et quand on dit entreprise, on ne dit pas multinationale.

     

    • #1282148
      le 02/10/2015 par richy
      La vengeance des nantis

      mettre des frontières serait plus approprié
      quel parti propose cette solution ?
      pas le fn , lisez bien son programme


    • #1283666
      le 04/10/2015 par Jojo l’Affreux
      La vengeance des nantis

      Les PME sont surtaxés parce que les multinationales ne paient pas leurs impôts ni leurs charges, elles profitent de la libre circulation des capitaux pour construire des montages fiscaux et s’évader. Il faut bien que quelqu’un casque pour entretenir les vieux et les chômeurs qui sont de plus en plus nombreux et qui ont besoin de manger eux aussi, si ça n’est pas fait, ils deviendront violents poussés par la faim. Les loups ne se bouffent pas entre eux sauf quand ils sont acculés par la famine comme on dit !

      Qui a mis en place ce système libre-échangiste délétère qui provoque la misère sociale par la désindustrialisation massive et la monté du chômage ? Les "riches", tout du moins certains riches qui exercent certains types d’activités qui bénéficient énormément du système, l’argent qu’ils ont gagné depuis une trentaine d’année, ils l’ont réinvesti dans l’achat média pour hypnotiser la population avec une propagande digne de Gobbels et faire perdurer le système. Les autres "riches" qui ne sont pas directement bénéficiaires et qui ne travail pas à la continuité de cette organisation économique (acteurs, sportif, profession libérale tel qu’avocat, médecin...), ne sentent pas non plus la monté de la misère dans notre pays et traitent par le mépris ceux qui en souffrent.
      Les responsables sont donc bien les "riches" quoi que vous en pensiez. Le système profite à petit nombre et dans ce petit nombre tout le monde est riche !


  • #1282179
    le 02/10/2015 par Jean d’Artois
    La vengeance des nantis

    Depuis plus de 40 ans , nous sommes en récession , on ne cesse de " rapiécer" le " bateau" à tel point qu’il n’y a bientôt plus de pièces d’origine , ( système d’après 45 ) , donc fragilisé à un point qu’il risque à tout moment sa destruction finale , Et d’autres ( de l’extérieur ) l’ont " laminé " à souhait , pour étendre leur domination et leur système usurier , Avec la complicité félonne de tous les acteurs politiques nationaux : Si une rupture franche ne s’opère pas rapidement avec ce système mondialiste , pour se réapproprier notre "patrimoine " au sens large , nous serons soumis aux pires affres d’un chaos voulu par les dominants , pour mieux nous marginaliser et nous anéantir ! - j’écris ces idées , peut être de façon péremptoire , mais c’est un profond ressenti - il n’est nullement question de haine vis à vis de ces " tortionnaires" ,ces traîtres , et ces inconscients , mais tentons au moins( par n’importe quel moyen efficace ) de les refouler , les évacuer , les écarter de l’avenir de notre peuple !

     

    • #1283667
      le 04/10/2015 par Jojo l’Affreux
      La vengeance des nantis

      Désolé mais vous dites une énormité :
      Evolution du PIB de la France :
      1975 : 236,6 milliards d’Euros -> 893,3% de croissance sur la période 1975-2013
      1983 (tournant de la rigueur) : 652,8 milliards d’Euros -> 323,8% de croissance sur la période 1983-2013
      1992 (Masstrick) : 1136,8 milliards d’Euros -> 185,8% de croissance sur la période 1992-2013
      2002 (Euro) : 1564,3 milliards d’Euros -> 132,5% de croissance sur la période 2002-2013
      2013 : 2113,7 milliards d’Euros

      D’après l’INSEE, depuis 1950, il n’y a eu que 3 années de récession : 1975, 1993 et 2009
      Par contre il est vrai que le taux de croissance moyen par décennie n’a fait que diminuer, alors que la croissance de la population active est resté constante depuis le début de l’immigration massive et que la productivité du travail (qui diminue le nombre d’offre d’emploi nécessaire) a augmenté constamment aussi, d’où le chômage de plus en plus important.
      N’empêche que, quand on voit que la dernière réforme territoriale d’ampleur date des années 80 avec la création des conseil régionaux et que depuis le PIB du pays a été multiplié par 3, on se demande comment c’est possible qu’on ai plus les moyens d’entretenir 36 000 maires, nos conseils généraux et autant de fonctionnaires territoriaux (flics, praticiens hospitaliers, agents municipaux...) qu’à l’époque... peut-être qu’on ne se penche pas suffisamment sur les causes réelles, que les journaux racontent n’importe quoi et que les enjeux sont ailleurs, dissimulés !
      Le revenu de l’état a été, théoriquement, multiplié par 3 en 35 ans, voir même plus puisque tout le monde sait que les prélèvement fiscaux augmentent constamment, malgré l’augmentation de son revenu, l’état s’endette de plus en plus en dépensant toujours plus que ses recettes, et malgré tout ça, on a plus les moyens d’entretenir autant de fonctionnaires qu’avant que les recettes soit multipliés par 3 et que les dépenses augmentent encore plus vite. Comment est-ce possible ? Et où va l’argent ?


  • #1282305
    le 02/10/2015 par Alexandre
    La vengeance des nantis

    Arretons tout simplement de travailler dans et pour ce système !
    Les "nantis" ont plus besoin des travailleurs humbles pour survivre que l’inverse.
    Ils arrivent juste à nous faire croire le contraire.
    C’est le principe du jeûne pour traiter un cancer. Les cellules cancéreuse ayant besoin de plus d’énergie que les autres crèvent en premier.
    Sans manifester, que chacun reste chez lui pendant dix jours et tout s’écroule !
    Les plus haut perchés tomberont de plus haut !!


  • #1282964
    le 03/10/2015 par Pierre-Albert Espénel
    La vengeance des nantis

    Arrêtons de se lamenter. L’austérité est un des quatre piliers majeurs dans le support du but ultime de la vie humaine. L’accepter c’est déjouer le plan des larbins du Malin qui "veulent" que le peuple continue à batailler pour conserver ses "droits" non pas acquis à la force du poignet mais concédés par les fausses élites comme des petits morceaux de carottes.

    Le peuple veut conserver, tel une poignée de sable lui filant entre les doigts, toutes ses aspirations aux plaisirs immédiats et temporaires au prix fort. Payez donc en le prix : gagner son pain à la sueur de son front, s’épuiser , se faire entuber par le salaire de la peur, la peur de le perdre ou de le voir fondre comme neige au soleil, puis attendre stupidement la mort qui tout dévore.

    Si le peuple, par un sursaut de bon sens, abandonne toute velléité de jouissance, les boutiquiers qui lui servent de geôliers, les administrateurs de tout poil, clients de ces boutiquiers seront contraint par la force des fonctions mathématiques à suivre la courbe, se serrer la ceinture ou bien succomber de mort lente au saturnisme de cette pseudo civilisation tel un Romain avinée du vin de son impudicité puisé dans la coupe de plomb de la consommation et de la fornication effrénées.
    .
    Vaines , leurs aspirations à la jouissance , au savoir, au résultat de leurs actes intéressés. Ils ne chérissent que des buts démoniaques et athées qui visent à détruire le monde et se réfugient dans l’illusion de la nature éphémère pour la célébrer en un néo-culte dionysiaque, à la façon de Jack Lang , l’iguane béate ou Attali, la hyène ricanante.

    Le peuple n’a que ce qu’il mérite. Ayant négligé ses devoirs les plus élémentaires, le voici paissant sous la verge de fer d’avides lobbies ,eux même tenus en laisse par le témoignage de leurs actes sordides et cannibalesques. Lorsque ce peuple aura compris qu’il a appelé de ses vœux ces tourments infligés par d’habiles mais vulnérables mécréants, il se détournera enfin des chimères que ces gens du Spectacle lui représentent chaque jour comme son pain quotidien.